Secrétariat d’État à la Marine – Troupes et personnel civil

Partagez
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • Cote d’archives  : FR ANOM COL D1 1 à D1 91, FR ANOM COL D2A 1 à D2A 49, FR ANOM COL D2B 1 à D2B 19, FR ANOM COL D2C 1 à D2C 387, FR ANOM COL D2D 1 à D2D 20
  • Date : 1650/1901
  • Origine : Secrétariat d’État à la Marine

Archives nationales d’outre-mer
29, chemin du Moulin de Testa
13090 AIX-EN-PROVENCE
FRANCE

La série D, qui se prolonge dans certaines de ses parties jusqu’à 1885, est constituée par des documents collectifs, en particulier des contrôles nominatifs, des tables alphabétiques, des matricules, concernant les officiers militaires et civils et les troupes affectés au service des colonies. Riche surtout pour les XVIIIe et XIXe siècles, elle comporte cependant de nombreuses lacunes, souvent provoquées par les éliminations qui ont eu lieu au siècle dernier.

Correspondance au départ

  • Recrues pour les troupes des colonies
  • Dépôts des troupes des colonies
  • Matricules et revues

Le personnel en service dans les colonies est avant tout militaire. Il fait partie des nombreux régiments envoyés outre-mer à partir du XVIIe siècle, dont certains sont strictement des régiments coloniaux créés dans le deuxième moitié du XVIIIe siècle (régiments de la Martinique, de la Guadeloupe, de l’Île Bourbon et de l’Île de France, de Saint-Domingue, des Indes, troupes nationales de Guyane, corps royal d’artillerie des Colonies, corps de Volontaires, bataillons d’Afrique). Plusieurs de ces régiments participèrent à la guerre d’indépendance des États-Unis. Aux officiers des régiments s’ajoutent ceux des milices, recrutés parmi les notables des colonies.

Au secrétariat d’État à la Marine comme ensuite au ministère de la Marine et des Colonies, la gestion du personnel passe par la tenue de matricules, registres où est inscrit le déroulement de carrière d’un agent, de son entrée dans le service jusqu’à son admission à faire valoir ses droits à la retraite, en passant par ses décorations, ses congés, son salaire et autres événements de sa vie professionnelle. Le personnel militaire, civil, judiciaire et religieux qui est affecté aux colonies peut être ainsi retrouvé à travers de ces matricules, synthèses complémentaires des dossiers de personnel. A chaque nomination d’officier militaire ou civil à un grade ou à une fonction correspondent des provisions, brevets, commissions, ordres de service, ordonnances, instructions et décisions qui faisaient l’objet d’un enregistrement.

Pour les soldats, le contrôle des troupes permettait d’assurer leur inscription et de les suivre de leur enrôlement jusqu’à l’achèvement de leur temps. Les revues passées par les gouverneurs ou les inspecteurs des armées sont consignées dans des états constatant la présence des officiers, bas-officiers et soldats et les changements survenus d’une revue à l’autre. Les documents produits sont notamment les registres de contrôles nominatifs des soldats faits lors des revues des troupes, les états de services d’officiers, les états de situation des corps, de mutations, de pertes, de désertions, les listes des militaires, les états de propositions d’avancement ou de décorations, les rapports d’inspection, reliés la plupart du temps par régiments ou autres unités militaires).

Cet ensemble constitue aux Archives nationales d’Outre-Mer, la sous-série D2C «Troupes et personnel civil». Cette sous-série est l’une des sources essentielles de l’histoire des personnes et des familles : les matricules et états donnent en effet des éléments biographiques (dates et lieux de naissance, parfois noms des parents), des renseignements sur les carrières et leurs aléas (nombreux sont les prisonniers de guerre…), et pour les soldats, une succincte description physique. Elle présente la particularité de se prolonger très au-delà de 1815, jusqu’à 1885 environ, mais, pour cette dernière période, elle ne concerne que les anciennes colonies héritées de l’Ancien Régime : Antilles, Réunion, Sénégal. On n’y relève pratiquement aucun document relatif au second empire colonial français. Il faut regretter les destructions et pertes assez nombreuses comme en témoigne « l’alphabet Laffilard », qui contient un résumé des états de services des officiers civils et militaires entre 1660 et 1750, dressés à partir de matricules dont certains sont aujourd’hui disparus.

Un fichier d’environ 8000 noms Fichier SOM correspondant à un ancien dépouillement de matricules et états de personnel judiciaire et militaire de l’Ancien Régime, dont l’alphabet Laffilard, a été intégré à l’instrument de recherche. Toutes les informations contenues dans ce fichier n’ont pu être vérifiées en totalité. A l’exception de celles contenues dans l’alphabet Laffilard (FR ANOM COL D2C 222), pour lequel les relevés ont été complétés de plus de 1500 noms, et dans les matricules FR ANOM COL D2C 1ter, FR ANOM COL D2C 4, FR ANOM COL D2C 6, FR ANOM COL D2C 59, FR ANOM COL D2C 64, FR ANOM COL D2C 72, FR ANOM COL D2C 78, FR ANOM COL D2C 89, FR ANOM COL D2C 90, FR ANOM COL D2C 94, FR ANOM COL D2C 95, FR ANOM COL D2C 96, FR ANOM COL D2C 144, FR ANOM COL D2C 204, FR ANOM COL D2C 216. Les relevés avaient été faits en général avec beaucoup de précision sauf pour la pagination, car il y a eu confusion entre folios et pages et par conséquent une erreur systématique sur les n° de folio v°

Ont été également dépouillés pour cette publication les matricules suivantes :

  • Matricule du personnel civil de l’administration des colonies, 1802-1810, FR ANOM COL D2C 251
  • Matricule des officiers et employés civils de la Martinique, 1814-1830, FR ANOM COL D2C 354
  • Matricule des officiers civils, Sénégal, 1808-1814, FR ANOM COL D2C 278
  • Matricule des officiers civils, Guadeloupe, 1808-1814, FR ANOM COL D2C 349
  • Matricule des officiers civils, Guadeloupe, 1814-1818, FR ANOM COL D2C 350
  • Matricule des officiers militaires et civils, Saint-Pierre-et-Miquelon, 1814-1836, FR ANOM COL D2C 373
  • Matricule des officiers militaires en service dans les troupes coloniales (régiments de l’Amérique, compagnie de canonniers-bombardiers de Rochefort, dépôt de recrues et compagnie d’artillerie de l’Île de Ré), 1773-1786, FR ANOM COL D2C 16
  • Matricule des officiers militaires, Guadeloupe, 1808-1814, FR ANOM COL D2C 285
  • Matricule des officiers du bataillon auxiliaire des Colonies, 1781-1792, FR ANOM COL D2C 21
  • Matricule des ingénieurs, conducteurs des Ponts et Chaussées, architectes, voyers, arpenteurs du Cadastre et autres agents employés aux directions des Constructions civiles, 1814-1840, FR ANOM COL D2C 259
  • Matricule des officiers de justice, Martinique, 1814-1830, FR ANOM COL D2C 357
  • Matricule des officiers de justice, Inde, 1814-1825, FR ANOM COL D2C 338 et 339
  • Matricule des officiers de justice, Île Bourbon,1814-1830, FR ANOM COL D2C 341
  • Personnel des tribunaux et cours de justice : états de service, 1807-1811, FR ANOM COL D2C 260
  • Compagnie de canonniers-bombardiers de la Guyane, 1762-1785, FR ANOM COL D2C 74bis
  • Matricule de la compagnie de gendarmerie de la Guyane française, an 7-1809, FR ANOM COL D2C 310
  • Matricule des Frères de la Doctrine chrétienne employés aux colonies (Guyane, Bourbon), 1814-1848, FR ANOM COL D2C 267
  • Matricule des sœurs hospitalières de Saint-Maurice (ou de Saint-Paul-de-Chartres) employées aux colonies (Martinique, Guadeloupe, Guyane française, Île Bourbon), 1814-1839, FR ANOM COL D2C 268
  • Matricule des soeurs de Saint-Joseph-de-Cluny, 1814-1847, FR ANOM COL D 2C 269

 

L’inventaire contient donc le relevé de plus de 11 000 noms différents.

Des matricules de personnel se trouvent également dans les séries géographiques Sénégal, Martinique, Guadeloupe.,Secrétariat d’État à la Marine – Série E – Personnel colonial ancien (XVIIe-XVIIIe).

Ministère des Colonies – Série EE – Personnel colonial moderne (fin XVIIIe-XIXe).

Libre accès aux originaux.

Toutes colonies

Administration militaire : caisse générale des colonies, comptabilité des vivres fournis par le munitionnaire général de la Marine aux troupes des colonies

États de services dit « Alphabet Laffilard », de 1627 à 1780 s.d., XVIIIe siècle: 1 registre

François Maurice Lafillard est chargé de la gestion des Archives de la Marine en 1740. Il s’attaque alors à la rédaction d’alphabets des officiers à partir de matricules dont l’Alphabet des officiers des Colonies. Cet alphabet intitulé «Liste générale alphabétique des officiers militaires et de plume, etc. employez dans les colonies méridionales et septentrionales» donnent des renseignements succincts et parfois inexacts sur les états de service des officiers ayant servi avant 1740 environ (noms des officiers ; grades ; colonies ; dates d’entrée dans le grade ou la fonction, de retraite ou de décès).

La pagination du registre n’est pas continue : elle va de la page 1 à 705, puis recommence de la page 683 à 777, puis va de la page 803 à 861.

  • Page 1. Abraham, capitaine de milice infanterie à Saint-Domingue (4 novembre 1710)
  • Page 1. Abraham (le fils), enseigne de milice infanterie au Petit-Goave (1715)
  • Page 1. Achallez, capitaine de milice infanterie à la Grenade (8 février 1735)
  • Page 1. Adam, enseigne à la Martinique (4 juillet 1710), resté en France et remplacé (10 août 1712)
  • Page 1. Adinet, enseigne de milices à La Trinité (14 avril 1707)
  • Page 3. Agrain (d’) comte, aide-major de l’Île Royale (29 juin 1715), capitaine (2 juillet 1720), assassiné par ses ouvriers (23 janvier 1722), chevalier de Saint-Louis (23 décembre 1721)
  • Page 3. Aguesseau de Morgemont (d’), enseigne à Saint-Domingue (6 septembre 1728), lieutenant (8 mai 1730), aide-major de Saint-Louis (11 novembre 1732), capitaine et fonction de major (20 mars 1734), décédé, remplacé (21 juin 1737)
  • Page 3. Aguille (d’), aide-major de milice cavalerie à Saint-Domingue (4 novembre 1710), major au Petit-Goave (1715)
  • Page 3. Aguin de Lonzard (d’), substitut du procureur général à la Martinique (18 octobre 1734), conseiller du conseil supérieur (6 septembre 1739), décédé (décembre 1750)
  • Page 3. Aguinet (d’), arpenteur à Léogane (12 février 1709), remplacé (14 décembre 1710)
  • Page 3. Ahathy (Balthazard d’), chevalier, originaire de Turquie, enseigne surnuméraire dans le régiment suisse (Rochefort) (21 juin 1736), enseigne en pied en Louisiane (4 juin 1739), à Rochefort (21 janvier 1742)
  • Page 5. Aillebout (d’), chevalier, expectative d’enseigne au Canada (18 juin 1712), enseigne en pied (1er juillet 1715), quitté (1716)
  • Page 5. Aillebout (d’), (dit le cadet), expectative d’enseigne en second au Canada (20 mars 1734), enseigne en second (13 avril 1734)
  • Page 5. Aillebout d’Argenteuil (d’), lieutenant réformé au Canada (1691), confirmé (mars 1693), lieutenant (17 novembre 1694), confirmé (16 avril 1695), capitaine (5 mai 1710), décédé (1712), remplacé (28 mai 1712)
  • Page 5. Aillebout d’Argenteuil (d’), enseigne en Acadie (18 juillet 1710), enseigne à l’Île Royale (1er janvier 1714), lieutenant (2 juillet 1720), capitaine (8 mai 1730), lieutenant de roi à Louisbourg (1er mars 1749), aux Trois-Rivières (1er avril 1754), à Montréal (1756), décédé à Rochefort (11 octobre 1761), chevalier de Saint-Louis en avril 1745. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 123v°, 193, 196 et FR ANOM COL D2C 59 F° 5
  • Page 5. Aillebout Des Musseaux (d’), expectative d’enseigne en second au Canada (20 mars 1734), enseigne en second (13 avril 1734), enseigne en pied (1742), lieutenant (15 avril 1750), capitaine réformé (1er avril 1751), retiré avec le grade et les appointements de capitaine réformé (1er avril 1751). Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 148v°, 160v°
  • Page 5. Aillebout de Périgny (d’), lieutenant réformé au Canada (1691), confirmé (1er mars 1693), lieutenant (1er mai 1696), capitaine (28 juin 1713), décédé à Montréal (24 janvier 1746), chevalier de Saint-Louis le 20 mars 1734
  • Page 5. Alain, lieutenant de juge au Cap (6 septembre 1728), conseiller au conseil supérieur du Cap
  • Page 5. Alary, lieutenant à la Martinique (1er juillet 1693), garde-marine (1er janvier 1694), décédé (1694)
  • Page 7. Albanel (d’), lieutenant de juge à Bayaha (7 août 1726), décédé, remplacé à Saint-Louis le 29 mai 1734
  • Page 7. Albert, enseigne de milice infanterie au Cap (4 novembre 1710), lieutenant à Saint-Domingue (13 février 1734)
  • Page 7. Albert (l’aîné), cornette à Saint-Domingue (1714), lieutenant de milice infanterie à Saint-Domingue (1718)
  • Page 7. Albert (le jeune), lieutenant de milice infanterie à Saint-Domingue (1718)
  • Page 7. Alexandre, greffier-notaire à Cayenne (1er novembre 1739)
  • Page 7. Allard de Sainte-Marie (d’), lieutenant à Plaisance (1er janvier 1701), capitaine (18 juillet 1712), à l’Île Royale (1er janvier 1714), interdit (5 mai 1715), relevé (25 mai 1715), chevalier de Saint-Louis le 15 février 1724, décédé (26 mars 1730), remplacé (25 mars 1730)
  • Page 9. Allemand (d’) (le jeune), cornette de milice à Saint-Domingue (15 février 1713), lieutenant à Léogane (1715)
  • Page 9. Allery (d’), inspecteur des travaux en Louisiane (2 septembre 1721)
  • Page 9. Alliot Du Hallais de Mussy (Jean Baptiste), médecin à Léogane (11 septembre 1725), décédé à Léogane (7 mai 1730)
  • Page 9. Alongny de La Groye (d’), marquis, ancien garde-marine, lieutenant au Canada (29 juillet 1683), capitaine en pied (1688), réformé (1689), capitaine en pied (16 mars 1691), enseigne de vaisseau (1er janvier 1692), major des troupes (1er avril 1702), commandant des troupes (15 mai 1704), lieutenant de vaisseau (18 juin 1707), capitaine de frégate (29 juillet 1709), capitaine de vaisseau (28 juin 1713), chevalier de Saint-Louis le 15 juin 1705, décédé en passant en France sur le navire le Saint-Jérôme de La Rochelle. Voir aussi FRANOM COL D2C 49 F° 83, 136
  • Page 9. Alquier, écrivain (1er janvier 1675), procureur du roi à la Martinique (1er mai 1682-28 septembre 1683), remplacé 28 septembre 1683, écrivain extraordinaire (1er janvier 1684)
  • Page 9. Amariton, enseigne au Canada (1er mai 1696), lieutenant à Plaisance (1er février 1702), au Canada (1er janvier 1714), capitaine (27 avril 1716), décédé (17 juin 1732)
  • Page 11. Amelin, lieutenant de milice infanterie à Saint-Domingue (1713), remplacé (1718)
  • Page 11. Amfreville (d’), chevalier, cadet à Rochefort (11 juillet 1731), décédé (11 décembre 1731)
  • Page 11. Amman (Jean Jacques ou Jacques Christophe), lieutenant en second suisse à la Martinique (1721), lieutenant en pied (22 août 1722), capitaine lieutenant en pied (19 février 1726), capitaine en pied (23 décembre 1732), lieutenant-colonel, chevalier de Saint-Louis le 18 octobre 1728, décédé (9 juillet 1750)
  • Page 11. Amour (Mathieu d’), conseiller au conseil supérieur à Québec (26 mai 1675), remplacé en survivance par son fils (24 mai 1689)
  • Pages 11, 345. Amour de Freneuse (d’) (fils), conseiller au conseil supérieur à Québec en survivance (24 mai 1689), décédé, remplacé (28 mars 1698)
  • Page 11. Amour de La Morandière (d’), enseigne en second au Canada (26 mai 1723), enseigne en pied (1er juin 1724), lieutenant (23 avril 1726), [capitaine réformé (1742), décédé, noyé (21 octobre 1744)]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 143
  • Page 13. Amoureux (Jean Baptiste), procureur du roi à Saint-Christophe (10 septembre 1688), juge à Cayenne (15 octobre 1696), juge à la Guadeloupe (1er mai 1705), retiré et remplacé (1er octobre 1714)
  • Page 13. Amville (d’), duc, provisions de vice-roi en Amérique (juillet 1655), remplacé (30 août 1660)
  • Page 33. Amyault d’Ausseville, conseiller au conseil supérieur de Louisiane (24 août 1726), directeur des compagnies (14 octobre 1726)
  • Page 13. Andrieu (d’), chevalier, expectative d’enseigne à Saint-Domingue (20 mars 1726), enseigne en pied (9 juillet 1729), lieutenant (24 avril 1732), capitaine (19 mars 1734)
  • Page 13. Andriot, lieutenant en Louisiane (30 octobre 1720), congédié (19 décembre 1722)
  • Page 15. Angeac (d’), enseigne à Plaisance (1er mai 1696), lieutenant (9 juin 1708), à l’Île Royale (1er janvier 1714), capitaine (11 juillet 1719), décédé (1er mars 1737), chevalier de Saint-Louis le 15 février 1724
  • Page 15. Angeac (d’), enseigne en second à l’Île Royale (1er mai 1723), enseigne en pied (8 mai 1730), lieutenant (26 juin 1732)
  • Page 15. Angeac (d’), enseigne en second à l’Île Royale (1er avril 1738)
  • Page 15. Angennes de Maintenon, gouverneur de Marie-Galante (24 avril 1679), remplacé (1er janvier 1686)
  • Page 15. Anglebermes , procureur du roi à La Trinité (28 décembre 1723), procureur du roi de l’Amirauté (6 février 1766)
  • Page 15. Anselle (Pierre), enseigne de milice infanterie à Saint-Domingue (1715)
  • Page 15. Antrezy (d’), chevalier, capitaine au Canada (1er mars 1688), cassé (6 juin 1688), décédé (1693)
  • Page 17. Arangis (d’), garde-marine à Rochefort (1er avril 1685), capitaine aux Îles (2 septembre 1691), enseigne de vaisseau (1er janvier 1692), décédé (1695)
  • Page 17. Arbaud de La Perelle ou de La Perusse, capitaine réformé à la Martinique (21 juin 1737)
  • Page 17. Arbousset (d’), capitaine de milice infanterie au Cul-de-Sac (25 avril 1730)
  • Page 17. Arbouville (d’), enseigne à la Martinique (1er septembre 1696), rayé (1699)
  • Page 17. Arbouville (d’), commissaire ordinaire de la Marine aux Îles (1er juin 1691), décédé aux Îles (22 juillet 1696)
  • Page 17. Archin, procureur du roi à Saint-Marc (15 août 1724), remplacé (19 novembre 1731)
  • Page 17. Arentzbourg (Charles Frédérick d’), capitaine réformé en Louisiane (9 janvier 1721), cassé (28 septembre 1725)
  • Page 19. Argentière, enseigne au Canada (2 janvier 1694), confirmé (25 avril 1694), lieutenant (28 juin 1713)
  • Page 19. Argout (d’), [capitaine d’infanterie et commandant de bataillon, major des troupes et des milices dans les gouvernements de la partie Ouest et du Sud de Saint-Domingue (1752)], major au Port-au-Prince (1753), [gouverneur de la partie Sud de Saint-Domingue (1er mai 1758), brigadier d’infanterie (27 décembre 1763), commandant et inspecteur général des troupes nationales (2 janvier 1764), commandant de toute la partie Sud de Saint-Domingue (25 décembre 1765), maréchal de camp (12 novembre 1770), retiré avec 4000 livres de pension sur les fonds de Saint-Domingue (1771), commandant de toute la partie Nord de Saint-Domingue (1er mai 1775), gouverneur lieutenant général de la Martinique (15 octobre 1775)]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 6v°, FR ANOM COL D2C 94 F° 3, 6v°, FR ANOM COL D2C 1ter F° 3 (2e partie de registre) et FR ANOM COL D2C 6 F° 2v°
  • Page 19. Arnaud (d’), enseigne au Canada (5 mai 1722), lieutenant (1er avril 1733)
  • Page 19. Arnaud de La Rabeyre (d’), garde-marine (2 décembre 1683), lieutenant au Canada (1684), tué par les Iroquois (1689)
  • Page 19. Arnoul, garde-marine (11 février 1692), enseigne à la Martinique (15 avril 1697), resté garde-marine (1697), remplacé (18 juin 1697)
  • Pages 19, 821. Arnoul de Vaucresson, commissaire général de la Marine à Marseille (11 juillet 1696), intendant aux Îles (1er décembre 1704), repassé commissaire général et remplacé (16 décembre 1715), intendant des galères (20 octobre 1719)
  • Page 19. Arnoulx, fils du musicien du Roi, expectative d’enseigne à Saint-Domingue (1er janvier 1701), enseigne en pied (1er mai 1705), lieutenant au Petit-Goave (22 août 1707), colonel de milice (27 septembre 1708), capitaine général garde-côte (18 avril 1709), décédé à Saint-Domingue (11 août 1715)
  • Page 21. Arras (d’), procureur du roi à Léogane (6 août 1685), remplacé (20 octobre 1703)
  • Page 21. Ars (d’), chevalier, garde-marine, aide d’artillerie, enseigne de vaisseau (1er avril 1738), major à la Grenade (25 septembre 1739), lieutenant de roi à La Trinité (1er janvier 1753), retiré le 20 novembre 1757, chevalier de Saint-Louis en 1753. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 36v°, 38
  • Page 21. Arsy de La Varennes (d’), capitaine de vaisseau à Toulon (1689), gouverneur général à la Martinique (1er mars 1716), repassé en France et remplacé (1er novembre 1717), chef d’escadre à Toulon (après 1720), décédé à Toulon
  • Page 21. Arsilly (d’), sous-lieutenant en Louisiane (1er juillet 1719), cassé en France avant son départ (5 juillet 1720)
  • Page 21. Arsilly (d’), enseigne à Cayenne (8 mai 1729), a quitté et remplacé (8 mai 1730)
  • Page 21. Artagnan (d’), chevalier, garde-marine (21 février 1692), lieutenant à la Martinique (1er juillet 1695), enseigne de vaisseau (1er juillet 1695), repassé en France (1697), remplacé (15 avril 1697), lieutenant de vaisseau, retiré
  • Page 23. Artaguiette (d’), capitaine réformé ad honores, en Louisiane (21 octobre 1725)
  • Page 23. Artaguiette (d’), commissaire des classes à Bayonne (30 novembre 1704), en Louisiane (5 juin 1707), repassé en France (6 septembre 1710), directeur de la compagnie des Indes
  • Page 23. Artaguiette d’Itouralde, chevalier, enseigne en Louisiane (12 mars 1716), permis de servir la compagnie (20 septembre 1717), lieutenant en Louisiane (28 septembre 1717), capitaine (11 février 1719), confirmé par le roi (4 avril 1730), major en Illinois (25 mars 1736)
  • Page 23. Article (d’), enseigne à La Martinique (4 juillet 1710)
  • Page 23. Artigny de Villeray, expectative d’enseigne en second au Canada (1er avril 1737), enseigne en second (25 mars 1738), enseigne en pied (1744), lieutenant réformé (1756), décédé à Québec (9 janvier 1761). Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 156, 160v°, FR ANOM COL D2C 59 F° 66
  • Page 25. Artur , médecin botaniste à Cayenne (26 octobre 1735), médecin du roi (20 novembre 1735), conseiller au conseil de Cayenne (15 janvier 1738), [doyen du conseil, retraite de 1er médecin (4 août 1768), démissionnaire de sa place de doyen (1er octobre 1770), décédé à Caen (21 mars 1779)]. Voir aussi FR ANOM COLD2C 4 F° 66v°
  • Page 25. Artus, ingénieur en chef en Louisiane (25 mai 1716), capitaine commandant les troupes (25 mai 1716), ordre de passer en France (20 septembre 1717), remplacé (28 octobre 1717)
  • Page 25. Asselin, conseiller au conseil supérieur du Cap, procureur (22 septembre 1727), conseiller honoraire (1er avril 1739)
  • Page 25. Assier, conseiller au conseil supérieur de la Martinique (7 décembre 1723), interdit en 1726
  • Page 25. Astier, enseigne de milice-infanterie au Cap (21août 1708), confirmé (15 février 1713)
  • Page 25. Aubert, capitaine à Saint-Christophe (1640), instruction à la Guadeloupe (5 mars 1640), lieutenant de roi (4 avril 1640)
  • Page 25. Aubert (Louis), greffier notaire à Cayenne (8 novembre 1733), de l’Amirauté (13 juillet 1734), décédé à Cayenne (1739)
  • Page 27. Aubert, inspecteur des travaux en Louisiane (2 septembre 1721)
  • Page 27. Aubert, chirurgien à La Nouvelle-Orléans (1er septembre 1737)
  • Pages 27, 239. Aubert de La Chesnaye, conseiller au conseil supérieur de Québec (16 juin 1703), décédé à Québec, remplacé (1er mai 1727)
  • Pages 27, 439. Aubert de L’Isle, greffier de la maréchaussée à Québec (1eravril 1733)
  • Page 27. Aubigné (d’), gouverneur de Marie-Galante (31 mars 1645)
  • Page 27. Aubry, chevalier, garde-marine (12 janvier 1679), enseigne de vaisseau (26 janvier 1680), capitaine à Cayenne (27 juillet 1682), au Canada (29 juillet 1683), remplacé (2 janvier 1684), repassé en France (25 avril 1685)
  • Page 29. Aubry, enseigne au Canada (5 mai 1710), rayé (1717).Voir aussi FR ANOM COL D2C 49 F° 161
  • Page 29. Aubusson (d’), chevalier, mousquetaire, lieutenant à Saint-Domingue (26 juillet 1711), décédé, remplacé (1er janvier 1714)
  • Page 29. Audiffrédy (d’), lieutenant de vaisseau, capitaine au Canada (1684), repassé en France
  • Page 29. Audiffrédy (d’), chevalier, [né aux Trois-Îslets (Martinique)], enseigne à Cayenne (19 février 1727), lieutenant (8 mai 1730), aide-major (4 août 1731), et commission de capitaine (1er décembre 1737), [capitaine en pied (1er avril 1745), fait major honoraire en Guyane, décédé à Cayenne (29 mars 1776), chevalier de Saint-Louis en novembre 1754]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 67, 90
  • Page 29. Auger, chevalier, commission d’arpenteur à Saint-Christophe (6 janvier 1638), et d’inspecteur pour les fortifications (6 janvier 1638), provisions de lieutenant de roi et commandant à Marie-Galante (28 septembre 1683), et de gouverneur (1er janvier 1686), à la Guadeloupe (21 août 1695), à Saint-Domingue (1er mai 1703), décédé à Saint-Domingue (13 octobre 1705), remplacé à la Guadeloupe (1er novembre 1705), chevalier de Saint-Louis le 28 juillet 1705. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 67
  • Page 31. Auger, colonel de milice à la Tortue (5 septembre 1711), cavalerie-expectative (5 septembre 1711)
  • Pages 31, 747 (2). Auger de Subercase (d’), capitaine dans Bretagne (1684), commandant les soldats au Canada (3 février 1687), capitaine (17 mars 1787), commission de capitaine (25 mars 1692), garde-marine (1er janvier 1693), capitaine et major des troupes (15 avril 1694), aide-major de la Marine (5 mai 1695), gouverneur de Plaisance (1er avril 1702), gouverneur de l’Acadie (10 avril 1706), 600 livres sur le Trésor royal (18 juillet 1710), retiré avec 3000 livres (1717), décédé à Paris ou à Cannes près de Montereau-Fault-Yonne(19 novembre 1732), chevalier de Saint-Louis le 28 juillet 1705
  • Page 31. Augias, capitaine de port au Petit-Goave et rang de lieutenant de frégate à la mer (3 juillet 1731)
  • Page 33. Aumay de Coulange (d’), cadet à Rochefort (19 août 1734), cassé à Rochefort (18 avril 1735)
  • Page 33. Auriol, greffier de l’Amirauté du Cap (11 novembre 1736)
  • Page 33. Ausset (Pierre), enseigne de milice à Saint-Domingue (1715)
  • Page 33. Auteuil (d’), aide-major de Biloxi en Louisiane (21 octobre 1705) jusqu’en 1714. Voir aussi FR ANOM COL D2C 49 F° 146
  • Page 33. Autruy (d’), lieutenant au Canada (10 avril 1684), chevalier de Saint-Louis (15 avril 1684)
  • Page 35. Auvais (d’), lieutenant de juge à Port-de-Paix (4 juillet 1710), remplacé (13 novembre 1713)
  • Page 35. Auvergne de Ganguy (d’), officier d’infanterie par terre, volontaire et capitaine d’armes sur les vaisseaux du roi, lieutenant aux îles (7 septembre 1689), capitaine par « ordre » à la Martinique (5 juin 1693), par commission (1er avril 1694), interdit (20 mars 1703), major à Léogane (1er mai 1705), décédé à Léogane (1708)
  • Page 35. Auvray, dit L’Espérance, visiteur, peseur et marqueur de petun à Saint-Christophe (3 septembre 1636)
  • Page 35. Aux (d’), baron, garde-marine (10 novembre 1683), lieutenant au Canada (1687), capitaine réformé (1689), confirmé (16 mars 1691), capitaine (1692), enseigne de vaisseau (1er janvier 1693), confirmé capitaine (1er mars 1693), commission de capitaine (25 mars 1694), décédé au Canada (1694)
  • Page 35. Aux (d’), garde-marine (5 mars 1692), enseigne à la Grenade (1er septembre 1696), lieutenant (1er janvier 1701), capitaine (22 août 1707), chevalier de Saint-Louis le 28 juillet 1718, décédé au Cap (20 janvier 1720), remplacé (19 novembre 1720)
  • Page 33. Avril, major à La Nouvelle-Orléans (31 juillet 1717), remplacé (23 mars 1720)
  • Page 33. Avril de La Roquetière, expectative d’enseigne à Saint-Domingue (12 janvier 1734), enseigne en pied (19 mai 1734), décédé à Saint-Domingue (15 novembre 1735)
  • FR ANOM COL D2C 222zone générique = FM, zone cote = D/2C/222Lettre BaSaint-DomingueMartiniqueCanadaCayenneGuadeloupeLouisiane
  • Page 37. Baas (de), provision de lieutenant général par terre, et gouverneur général des Îles et terre ferme en Amérique (1er février 1667), décédé à la Martinique (15 janvier 1677), remplacé (28 avril 1677)
  • Page 37. Baas de L’Herpinière (de), provision de gouverneur de la Guadeloupe (14 septembre 1677), n’a pas passé à la Guadeloupe
  • Page 37. Bachelier, lieutenant aux Îles (15 octobre 1691), garde-marine (janvier 1694), commission de capitaine à la Martinique (30 septembre 1694), brevet de major pour Saint-Christophe ( janvier 1701), major à la Guadeloupe (20 juin 1702), levé d’interdiction (10 octobre 1705), chevalier de Saint-Louis le 8 avril 1724, retiré avec 600 livres sur le Trésor royal (27 novembre 1730), décédé (25 décembre 1736)
  • Page 37. Bachelier, juge au Petit-Goave (29 avril 1698), décédé au Petit-Goave, remplacé (1699)
  • Page 37. Bacher, chirurgien en Louisiane (27 septembre 1724)
  • Page 37. Badier de Roquebrune, enseigne expectative à Saint-Domingue (1er août 1698), enseigne en pied (1699), lieutenant (1er mai 1705), à Saint-Domingue (octobre ou novembre 1706), décédé à Saint-Domingue, remplacé (19 février 1727)
  • Page 37. Baduel, procureur du roi à Cayenne (15 décembre 1714), décédé à Cayenne, remplacé (19 février 1727)
  • Page 37. Bageau, juge et notaire en Acadie, confirmé notaire (18 mai 1707), confirmé juge (21 mai 1707)
  • Page 37. Baguery, chirurgien en Louisiane (12 février 1721)
  • Page 39. Baillardel, enseigne de milice infanterie à la Martinique (15 mai 1705), lieutenant à Fort-Royal (4 avril 1707), capitaine au Lamentin (1715)
  • Page 39. Bailleul, garde du roi, cornette dans Saint-Simon, expectative d’enseigne à la Martinique (4 juillet 1707), passé sur la valeur (9 mai 1708), enseigne en pied (4 juillet 1710), lieutenant (26 novembre 1713), capitaine (28 novembre 1723), retiré à la demi-solde (4 mai 1733)
  • Page 39. Bailleul, enseigne au Canada, garde-marine (7 juin 1699), enseigne de vaisseau à la Martinique (1er mars 1703), capitaine (1er mars 1703), repassé enseigne de vaisseau en France janvier 1716), retiré 600 livres sur la Marine, 200 sur les Invalides, décédé (28 août 1753), enterré à Saint-Méry (29 août 1753)
  • Page 39. Bailleul de Franc, cadet à Fournoy, lieutenant dans la Reine, réformé (1697), petit enseigne au Canada (1698), enseigne en pied (1er juin 1704), lieutenant (5 mai 1710), décédé au Canada (1743). Voir aussi FR ANOM COL D2C 49 F° 88
  • Page 39. Bailleul de Vaquetoz (de), chevalier, enseigne (expectative d’) à Saint-Domingue (10 mai 1728), enseigne en pied (6 septembre 1728), lieutenant (24 avril 1732), capitaine (1er septembre 1734), major du Mirbalais (20 septembre 1743), major commandant au Cul-de-Sac (15 février 1745), lieutenant de roi au Port-de-Paix (16 octobre 1750), chevalier de Saint-Louis en 1750. Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 5 (2e partie du registre) et FR ANOM COL D2C 4 F° 6
  • Page 41. Bajot, capitaine en Louisiane (2 octobre 1714), sous-ingénieur (3 octobre 1714), permission de servir la Compagnie (20 septembre 1717), révoqué (11 février 1719)
  • Page 41. Baldran de Graff (Laurent Corneille), dit Laurencillo, gentilhomme de port établi en Hollande, à la Martinique, lettres de naturalité (5 août 1685), brevet de grâce ayant tué son associé (13 août 1685), major à la Tortue (30 septembre 1686), lieutenant de roi (1er juin 1691), ordre de venir à la cour (23 mars 1696), capitaine de frégate (26 septembre 1697), décédé à Saint-Domingue en 1704
  • Page 41. Ballan, conseiller du conseil du Cap (25 octobre 1734)
  • Page 41. Ballon Des Ferrans, enseigne à Plaisance (1er mars 1697), au Canada (1er mai 1701), en Acadie (4 mars 1702), à Plaisance (20 mai 1705), a l’Île Royale (1 janvier 1714), retiré avec 350 livres (8 mai 1730). Voir aussi FR ANOM COL D2C 49 F° 71, 132
  • Page 41. Banchereau, enseigne des milices Dragons à Saint-Pierre (15 mai 1705), confirmé (14 avril 1707)
  • Page 41. Bancherot, enseigne des milices infanterie à Saint-Domingue (15 février 1713)
  • Page 43. Banès ou Bassès, expectative de lieutenant à Saint-Domingue (24 avril 1725), lieutenant en pied (1er mai 1725), aide-major de Saint-Louis (2 septembre 1727), congé absolu (6 septembre 1728), décédé à Léogane (18 février 1732)
  • Page 43. Banez, major à La Nouvelle-Orléans (23 mars 1720), interdit et un mois aux arrêts (27 mai 1724), remplacé (27 octobre 1727)
  • Page 43. Baptiste, canonnier à Plaisance (7 mai 1707)
  • Page 43. Barailh, enseigne réformé à Saint-Domingue (15 août 1739)
  • Page 43. Barailh, expectative de lieutenant à Saint-Domingue (4 avril 1730), lieutenant (8 mai 1730), capitaine (24 décembre 1730)
  • Page 43. Barbel (Jacques), notaire à Montréal (20 avril 1700), interdit (6 juin 1706), rétabli notaire à Québec (30 juin 1707), écrivain ordinaire (1er mars 1742)
  • Page 43. Barbey, garde-magasin à Léogane (24 décembre 1732), au Cap (1er septembre 1733)
  • Page 43. Barbey de Villeneuve, garde-magasin à Fort-Royal, décédé à Fort-Royal , remplacé (26 mars 1718)
  • Page 45. Barbezan de Payoux Paillons, aide-major de La Nouvelle-Orléans (20 septembre 1717), permis de servir la compagnie (20 septembre 1717), confirmé (27 septembre 1717), major général en Louisiane (31 décembre 1717), colonel en l’absence de Bienville (20 septembre 1717 au 25 avril 1719), congédié et remplacé (21 octobre 1723)
  • Page 45. Barbier, lieutenant au Canada (10, 15 avril 1684)
  • Page 45. Barbier, garde-magasin au Port-de-Paix (27 décembre 1730), remplacé (1er juin 1737)
  • Page 45. Barbin, garde-magasin à La Balize (8 septembre 1733)
  • Page 45. Barbot de Buzay, volontaire sur les vaisseaux du roi (1691), garde-marine (15 octobre 1693), lieutenant à Cayenne (15 octobre 1693), interdit 3 mois (19 février 1704), passé garde-marine (28 décembre 1705)
  • Page 45. Barcos (de), expectative d’enseigne en second en Louisiane (18 juillet 1734), enseigne en second (14 septembre 1735), retiré et passé en France (15 octobre 1736)
  • Page 47. Bardot Des Glereaux, garde-marine à Rochefort (19 février 1693), enseigne de vaisseau (1er mars 1703), capitaine (1er mars 1703), lieutenant de vaisseau (3 juin 1708), capitaine général garde-côte (15 juin 1708), décédé à la Martinique (18 août 1710)
  • Page 47. Barié ou Barté, capitaine de milices infanterie à la Grenade (8 février 1735)
  • Page 47. Barguenon, conseiller du conseil de Cayenne (14 juin 1701), remplacé (17 avril 1707)
  • Page 47. Barollet (Claude), greffier de la prévôté de Québec (31 mars 1733)
  • Page 47. Baron, lieutenant de milices infanterie à Fort-Royal (14 avril 1707)
  • Page 47. Baron, canonnier à la Grenade, décédé (26 octobre 1737)
  • Page 47. Baron, conseiller et médecin en Louisiane (s.d.)
  • Page 47. Baron, [cadet à Rochefort (28 octobre 1738)], enseigne et sous-ingénieur à Cayenne (1er décembre 1739), [lieutenant réformé (1er janvier 1743), capitaine réformé (1er avril 1753), lieutenant-colonel honoraire (1er août 1764), retiré (1er janvier 1773), décédé (2 juin 1790), chevalier de Saint-Louis en 1770]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 69, 72, 114
  • Page 47. Barral, huissier-audiencier adjoint au Cap (3 mars 1736)
  • Page 49. Barran, enseigne à Cayenne (20 avril 1706), jusqu’au 2 octobre 1708
  • Page 49. Barrat, greffier notaire à Plaisance (15 mars 1696), remplacé (14 juin 1712)
  • Page 49. Barrère, médecin botaniste à Cayenne (1er janvier 1721), congé absolu (26 avril 1735)
  • Page 49. Barrèrre (de), major du régiment de Permangle (1700), lieutenant de roi à Sainte-Croix, à Saint-Domingue (1706), retiré (3 mai 1717), chevalier de Saint-Louis (13 février 1713)
  • Page 49. Barrèrre (de), cadet à Rochefort (10 décembre 1730), enseigne à Saint-Domingue (24 avril 1732), décédé, remplacé (22 décembre 1733)
  • Page 51. Barret, cadet à Rochefort (1er mai 1741), retiré (3 septembre 1741)
  • Page 51. Barthaumier d’Olainville, garde-marine, enseigne à Saint-Domingue (17 août 1698), resté en France, remplacé (3 février 1699)
  • Page 51. Barthelemy, juge au Port-de-Paix, remplacé (4 juillet 1710)
  • Page 51. Bassée, lieutenant en Louisiane (1er juillet 1719), congédié (17 avril 1732)
  • Page 53. Bassés (de) ou Banés, expectative de lieutenant à Saint-Domingue (24 avril 1725), lieutenant (1er mai 1725), aide-major de Saint-Louis (2 septembre 1727), congé absolu (6 septembre 1728), décédé à Léogane (18 février 1738)
  • Page 53. Basset, greffier notaire à Montréal (15 mars 1693), décédé, remplacé (20 avril 1700
  • Page 53. Basset, volontaire sur l’Hercule (1708), enseigne Saint-Domingue (27 janvier 1713), lieutenant (6 septembre 1718), capitaine (15 août 1724), major à l’Artibonite (15 août 1724), retiré en conservant son rang (16 septembre 1736)
  • Page 53. Bataillon (François), enseigne suisse surnuméraire à Saint-Domingue (13 février 1742), enseigne en pied (10 juillet 1742), sous-lieutenant en second (23 mars 1743), sous-lieutenant en pied (6 février 1746)
  • Page 53. Batterel, major de milice à Saint-Domingue (1718)
  • Page 53. Bau, chevalier, cadet à Rochefort (27 août 1746)
  • Page 55. Baucheron, greffier notaire à la Grenade (9 juillet 1737)
  • Page 55. Baudin, lieutenant de milice cavalerie au Cap (21 août 1708), capitaine de milice à Saint-Domingue
  • Page 55. Baudot, greffier en chef du conseil supérieur de la Guadeloupe, décédé (6 janvier 1749)
  • Page 55. Baudric, lieutenant de milice infanterie à la Martinique (15 mai 1705)
  • Page 55. Bautré, chirurgien à la Guadeloupe (9 février 1718), retiré (24 juin 1722), chirurgien à la Martinique (10 août 1722)
  • Page 55. Bauvrel, lieutenant en Louisiane (30 octobre 1720), congédié (19 décembre 1722)
  • FR ANOM COL D2C 222zone générique = FM, zone cote = D/2C/222Lettre Be

    Saint-DomingueMartiniqueCanadaCayenneGuadeloupeLouisiane

  • Page 55. Beaubassin (de), «canadien», enseigne au Canada (1690), confirmé (16 mars 1691), lieutenant réformé (1691), confirmé (1er mars 1693), lieutenant (2 janvier 1694), confirmé (1er mai 1696), capitaine (5 mai 1710), décédé sur le Héros (15 septembre 1712), chevalier de Saint-Louis le 14 juin 1712
    . Voir aussi FR ANOM COL D2C 49 F° 70
  • Page 57. Beaubeck, notaire à Québec, interdit et cassé (6 juin 1706)
  • Page 57. Beauchamps (de), major à La Mobile (23 mars 1720), capitaine en Louisiane (17 août 1732), major à La Mobile (8 septembre 1733), lieutenant de roi à La Mobile (11 juin 1750), décédé à La Mobile (24 octobre 1754), chevalier de Saint-Louis le 15 octobre 1736. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 221v°, 222
  • Page 57. Beaudouin, chirurgien à Québec (15 avril 1694)
  • Page 57. Beaudoin (Jean Simon), conseiller du conseil supérieur de Cayenne (18 juillet 1731), et garde-magasin (1er novembre 1734)
  • Page 57. Beaudouin (Claude), pilote côtier à Québec (24 avril 1715)
  • Page 57. Beaudoin d’Arnouville, conseiller du conseil de la Guadeloupe (26 mars 1726)
  • Page 59. Beaudoin de Bonnaventure, cadet à Saint-Domingue, expectative d’enseigne à Cayenne (23 avril 1730), enseigne à Cayenne (3 juillet 1731), décédé, remplacé (25 juillet 1732)
  • Page 59. Beaudoin Des Petits Bois (Charles), expectative d’enseigne à Cayenne (24 février 1715), enseigne en pied (1er décembre 1731), lieutenant à Saint-Domingue (19 novembre 1720), capitaine (1er mai 1725), major à Jacmel (8 mai 1730), congé absolu (25 avril 1739)
  • Page 59. Beaudran Dufour, greffier de la justice ordinaire du Cap (3 octobre 1707), décédé au Cap et remplacé (21 août 1708)
  • Page 59. Beaugy (de), chevalier, capitaine réformé au Canada (1er mars 1688), repassé en France (1689)
  • Page 59. Beauharnais (François de), commissaire ordinaire de la Marine (1er avril 1692), intendant du Canada (1er avril 1702), intendant des armées navales (1er janvier 1706)
  • Page 59. Beauharnais de La Brèche (de), marquis, enseigne de vaisseau à Rochefort (1er janvier 1692), lieutenant de vaisseau, capitaine de frégate, capitaine de vaisseau à Brest (23 avril 1708), chevalier de Saint-Louis (28 juin 1718), gouverneur général du Canada (1er janvier 1726), dispensé de serment (7 mai 1726) , chevalier de Saint-Louis ad honores (22 mars 1732), grande croix (25 mars 1738), chef d’escadre (1er mai 1741), lieutenant-général (1er janvier 1748), décédé à Paris (12 juillet 1749)
  • Page 61. Beauharnais Du Colombier de Beauville, garde-marine à Rochefort (1er juin 1697), lieutenant au Canada (1er avril 1702), capitaine (1er juin 1704), repassé garde-marine à Rochefort (15 juin 1705)
  • Page 61. Beauharnais (de), chevalier, garde-marine à Rochefort (2 janvier 1734), enseigne au Canada (9 mars 1734), expectative de lieutenant (20 mars 1736), aide d’artillerie (26 mars 1736), lieutenant en pied (1er avril 1737), capitaine (1er avril 1739), lieutenant d’artillerie (1er avril 1745). Voir aussi FR ANOM COL D2C 61 F° 4v°, 8v°
  • Page 61. Beaujeu (de), enseigne au Canada (1er avril 1702), lieutenant (n’a pas eu lieu) (1er juin 1703), lieutenant (1er juin 1704), expectative de compagnie (5 mai 1710), capitaine (30 juin 1711), enseigne de vaisseau (5 juillet 1711), major des troupes à Québec (1er avril 1733), lieutenant de roi des Trois-Rivières (1743), retiré (15 février 1748), décédé (27 décembre 1750), chevalier de Saint-Louis le 23 avril 1726. Voir aussi FR ANOM COL D2C 49 F° 156bis et FR ANOM COL D2C 4 F° 123
  • Page 61. Beaujeu (de), [l’aîné)] expectative d’enseigne en second au Canada (20 avril 1729), enseigne en second (5 février 1731), enseigne en pied (20 mars 1736), lieutenant (1742), capitaine (15 février 1748), décédé (9 juillet 1755). Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 136, 147v°,
    FR ANOM COL D2C 61 F° 8
  • Page 61. Beaujeu de Villemonde (de) (cadet), expectative d’enseigne en second au Canada (7 mai 1731), enseigne en second (22 mars 1732), enseigne en pied (25 mars 1738), lieutenant (1744), capitaine (1er avril 1751), [chevalier de Saint-Louis en 1759]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 136v°, 147v° et FR ANOM COL D2C 59 F° 22
  • Page 61. Beaulès (de), chevalier, cadet à Rochefort (17 octobre 1730), caporal (17 novembre 1730), enseigne à la Martinique (25 juin 1731), expectative de lieutenant (23 mars 1735), lieutenant en pied (22 août 1735), aide-major de la Grande-Terre (Guadeloupe) (1er novembre 1740), capitaine (juillet 1742), lieutenant de roi à la Grande-Terre (1er janvier 1753), condamné par jugement du conseil de guerre du 15 janvier 1761 à la Martinique, réhabilité par brevet du 12 septembre 1767. Voir aussi FR ANOM COL D2C 77 F° 5 et F° 7, FR ANOM COL D2C 1ter F° 5, FR ANOM COL D2C 4 F° 36v°, 40
  • Page 63. Beaulieu, capitaine de milice infanterie à Saint-Pierre (15 mai 1705), confirmé (14 avril 1707)
  • Page 63. Beaulieu (Claude Ferdinand de), lieutenant dans Conti, enseigne réformé en Louisiane (12 décembre 1718), révoqué (23 mars 1720)
  • Page 63. Beaulieu de Tyvas (Charles de), garde-marine à Brest (22 mai 1685), sous-brigadier, lieutenant aux Îles (22 septembre 1691), repassé sous-brigadier à Brest
  • Page 63. Beaumanoir, provisions de major à Saint-Christophe (15 avril 1679), décédé à Saint-Domingue après la prise de Saint-Christophe (1690)
  • Page 63. Beaumanoir, conjointement avec Nouailly, gouverneur de la Grenade et des Grenadines (11 juillet 1646)
  • Page 63. Beaumont (de), «canadien», enseigne au Canada (1691), confirmé (1er mars 1693), retiré et remplacé par son fils (2 mai 1696)
  • Page 63. Beaumont (de), «canadien», enseigne au Canada (2 mars 1696), confirmé (1er mai 1698), congé absolu (24 mai 1701). Voir aussi FR ANOM COL D2C 49 F° 71
  • Page 65. Beaumont (de), enseigne à la Grenade (1er janvier 1701), lieutenant à Saint-Domingue (25 mai 1706), capitaine réformé (27 juillet 1710), congé absolu (6 janvier 1722), décédé à Saint-Domingue (1722), remplacé (1er mai 1725)
  • Page 65. Beaupoil, procureur du roi à Léogane (8 novembre 1711), conseiller du conseil de Léogane (22 avril 1719), décédé, remplacé (16 juillet 1720)
  • Page 65. Beaupoil de Saint-Aulaire, enseigne à Cayenne (8 mai 1730), congé absolu (3 juillet 1731)
  • Page 65. Beaupré, grand voyer au Cap (1er janvier 1714), arpenteur (1er décembre 1715), remplacé (16 mars 1728)
  • Page 65. Beauregard (de), nommé lieutenant aux Îles (16 août 1685), resté en France, remplacé (19 septembre 1686)
  • Page 67. Beauregard (le jeune), capitaine de milice au Cap, conseiller du conseil supérieur du Petit-Goave (6 août 1685), remplacé (25 août 1692)
  • Page 67. Beauregard, cadet à Rochefort (19 août 1738), retiré (19 mai 1739), rétabli cadet (9 avril 1740), enseigne à Saint-Domingue (26 juin 1740)
  • Page 67. Beauregard de Mondelis, cadet à Rochefort (8 mai 1739), enseigne à la Martinique (15 décembre 1740)
  • Page 67. Beaurepos, garde-marine à Brest (20 octobre 1685), lieutenant réformé au Canada (1687), lieutenant (1691), repassé garde-marine en France (16 mars 1691)
  • Page 67. Beausacq (de), enseigne en second en Louisiane (17 août 1732), enseigne en pied (15 octobre 1736), cassé (1er septembre 1738)
  • Page 67. Beausire de La Grange, sous-ingénieur à Saint-Domingue (5 juillet 1707), enseigne de compagnie (5 juillet 1707), commissions de capitaine d’une compagnie d’ouvriers de 60 hommes pour l’artillerie (25 avril 1713), décédé à Saint-Domingue (1715)
  • Page 67. Beauvais (de), lieutenant au Canada (1688), confirmé (16 mars 1691), garde-marine (1er janvier 1694), capitaine (12 mai 1714), chevalier de Saint-Louis le 1er avril 1733, décédé (25 décembre 1742). Voir aussi FR ANOM COL D2C 49 F° 69
  • Page 69. Beauval Barbé, conseiller au conseil supérieur du Cap (21 août 1708), interdit (11 septembre 1717)
  • Page 69. Beauvoiliers de Courchamps, garde-marine à Rochefort (18 mai 1703), capitaine à Pondichéry (1703), rayé des listes des gardes-marine (1er novembre 1705), lieutenant de frégate (22 février 1711), gouverneur de l’Île Bourbon (21 février 1718), de Pondichéry (17 janvier 1723), chevalier de Saint-Louis (27 juin 1722), retiré avec 420 livres (7 août 1727), décédé (2 juin 1729)
  • Page 69. Beccancourt, grand voyer en survivance de son père à Québec (24 mai 1689), décédé (24 mai 1689), remplacé (25 mars 1730)
  • Page 69. Becvau de La Salle, garde-marine à Rochefort (15 octobre 1693), lieutenant à la Grenade, enseigne de vaisseau (1er juillet 1695), capitaine (1er juillet 1695), décédé avant d’embarquer (1695), remplacé (1er septembre 1696)
  • Page 69. Bégon (Michel) (père), commissaire général à Brest (24 novembre 1680), intendant des Îles (1er mai 1682), repassé en France (24 novembre 1684), intendant des galères (1er mai 1685)
  • Page 71. Bégon (fils), inspecteur général en charge à la cour (16 octobre 1604), commissaire ordinaire à Rochefort (13 juillet 1706), intendant du Canada (31 mars 1710), commissaire général (30 avril 1716), intendant au Havre (22 février 1724), repassé en France (7 novembre 1726)
  • Page 71. Bégon chevalier, garde-marine à Rochefort (24 mai1697), enseigne de vaisseau (1er janvier 1703), capitaine réformé expectative de compagnie au Canada (18 juin 1712), capitaine (30 mai 1713), lieutenant de vaisseau (2 mars 1714), major de Québec (23 avril 1726), pension de 800 livres (20 septembre 1730), lieutenant de roi aux Trois-Rivières (1er février 1731), à Montréal (1er avril 1733), gouverneur des Trois-Rivières (1er mai 1743), décédé (1748), chevalier de Saint-Louis le 28 juin 1718. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 122 et FR ANOM COL D2C 49 F° 156bis
  • Page 73. Beirré, enseigne en second au Canada (26 mai 1725)
  • Page 73. Belamy, cadet à Rochefort (2 décembre 1732), enseigne à Saint-Domingue (20 mars 1736), décédé (19 novembre 1738)
  • Page 73 . Belaty, lieutenant de milices infanterie à la Martinique (15 mai 1705)
  • Page 73. Belin de La Cailletière, procureur du roi à Léogane (20 octobre 1703), juge à Léogane (15 février 1711)
  • Page 73. Belingues ou Beltgens, colonel de milice infanterie à la Grenade (16 décembre 1713)
  • Page 73. Bellair, lieutenant de milice infanterie au Cul-de-Sac (15 mai 1705), confirmé (14 avril 1707)
  • Page 75. Bellair (de), capitaine de vaisseau à Rochefort (1686), gouverneur de la Grenade (1er septembre 1696), démission et passé capitaine de vaisseau (1700)
  • Page 75. Bellecourt, ancien garde-marine à Toulon (1er mars 1677), enseigne de vaisseau (1er janvier 1682), lieutenant au Canada (29 juillet 1683), repassé en France, enseigne de vaisseau (1685)
  • Page 75. Bellefonds, lieutenant de milice infanterie à Saint-Domingue (15 février 1713)
  • Page 75. Bellefontaine (de), cadet à Rochefort (10 janvier 1741), anspessade (5 septembre 1744), enseigne à Saint-Domingue (15 février 1745), lieutenant (16 octobre 1750), capitaine (25 août 1754). Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 15, 20v°, 26
  • Page 75. Bellestre, enseigne au Canada (5 mai 1710), lieutenant (20 avril 1729), expectative de compagnie, décédé, remplacé (5 février 1731).Voir aussi FR ANOM COL D2C 49 F° 160
  • Pages 77, 283. Bellestre Crosnier, lieutenant de milice cavalerie à Saint-Pierre (15 mai 1705), confirmé (14 avril 1707), capitaine de milice cavalerie ou infanterie au Cul-de-Sac (25 avril 1730)
  • Page 77. Bellevasle, lieutenant de milice infanterie à la Martinique (15 mai 1705)
  • Page 77. Bellot (de), chevalier, cadet à Rochefort (15 juillet 1743), enseigne à Saint-Domingue (1er décembre 1745), décédé (avril 1747). Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 27
  • Page77. Belmont (de), chevalier, cadet, enseigne en second d’une compagnie d’infanterie à l’Île Royale (20 mars 1736), enseigne en pied (1er avril 1739), tué sur le Sérieux en 1747. Voir aussi FR ANOM COL D2C 60 F° 24
  • Page79. Benac (de), [chevalier], capitaine réformé en Louisiane (21 octobre 1723), capitaine en pied (17 août 1732), major à la Nouvelle-Orléans (1er janvier 1744), retiré (1er décembre 1747) [avec 800 livres de demi-solde]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 222
  • Page79. Benault, capitaine de milice cavalerie à Saint-Domingue (4 novembre 1710)
  • Page79. Benoist (Joseph), chirurgien-major par terre (1687), chirurgien à Québec (24 août 1729), médecin à Montréal (26 avril 1736). FR ANOM COL D2C 61 F° 1v°
  • Page79. Benoist, major de milice infanterie à Saint-Domingue (15 février 1713)
  • Page79. Benoist, greffier notaire à Cayenne (15 décembre 1714), conseiller du conseil supérieur de Cayenne (28 octobre 1735)
  • Page 79. Benoist, enseigne en second d’une compagnie d’infanterie à l’Île Royale (1er mai 1723), enseigne en pied compagnie d’infanterie (8 mai 1730), lieutenant (1er avril 1738), capitaine (15 avril 1750), décédé (31 août 1763) à Rochefort, chevalier de Saint-Louis en 1760. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 196v°, 200 et FR ANOM COL D2C 60 F° 2
  • Page79. Benoist, fils du chirurgien-major, [chevalier],cadet au Canada (1715), expectative d’enseigne en second (1er avril 1739), enseigne en second (1741), enseigne en pied (1745), lieutenant (1er mai 1749), capitaine (1ermai 1757), pensionné (24 mars 1761), chevalier de Saint-Louis le 24 mars 1761. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 137v°, 148v°, 161
  • Page79. Benoist de Sainte-Claire, sous-lieutenant en Louisiane (23 mars 1720), lieutenant (6 mars 1730), capitaine (15 octobre 1736), [décédé à La Nouvelle-Orléans (9 septembre 1757), chevalier de Saint-Louis en 1750] . Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 224
  • Page79. Benon, lieutenant de milice infanterie à Saint-Domingue (1715)
  • Page 81. Béranger, cadet à Rochefort (1er septembre 1744), enseigne à Saint-Domingue (15 janvier 1745), retiré (1er mai 1746)
  • Page 81. Béraud Des Roches, enseigne à Cayenne (14 mars 1724), aide-major (16 avril 1726), opté lieutenant (4 août 1731), capitaine (1er janvier 1738), major (15 mars 1752), chevalier de Saint-Louis en mars 1752. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 65, 67
  • Page 81. Bergier, lieutenant de roi en Acadie (10 avril 1684)
  • Page 81. Bernanos, major au Port-de-Paix (9, 11 juillet 1693), décédé, remplacé (1er juillet 1696)
  • Page 83. Bernapré, garde-marine à Rochefort (31 mai 1697), retiré (24 janvier 1698), enseigne de vaisseau au Canada (10 juin 1710), capitaine réformé expectative de compagnie (10 juin 1710), repassé et resté en France (1713). Voir aussi FR ANOM COL D2C 49 F° 156bis
  • Page 83. Bernard, médecin à Léogane (Saint-Domingue 12 ou 25 janvier 1729), décédé à Léogane (18 mars 1730)
  • Page 83. Bernard, écrivain ordinaire à Québec (4 avril 1729), à Rochefort (18 février 1732)
  • Page 83. Bernard de Beaulieu, arpenteur à Léogane (8 décembre 1714)
  • Page 83. Bernaval, lieutenant en Louisiane (28 octobre 1717), capitaine (2 janvier 1720), capitaine (21 octobre 1723), interdit (23 septembre 1724), passé en France (1725), congédié (28 septembre 1726)
  • Pages 83, 91. Bernier ou Besnier, lieutenant de milice infanterie au Grand-Goave (13 février 1713)
  • Page 83. Bernières de La Roche, garde-marine à Toulon (20 août, 8 octobre 1683), lieutenant au Canada (1er mars 1688), repassé en France (1689)
  • Page 83. Berrieux Du Besnier, lieutenant de milice infanterie au Grand-Goave (13 février 1713)
  • Page 83. Berson, capitaine de milice infanterie à Saint-Domingue (4 novembre 1710), remplacé (15 février 1713)
  • Page 85. Bertel (de), chevalier, capitaine (1732), major aux Illinois (1er novembre 1741)
  • Page 85. Bertier de Vilmuro, enseigne de Toucy
  • Page 85. Berthaumier, enseigne à Saint-Domingue (1er juillet 1698), resté en France garde-marine, remplacé à Saint-Domingue (17 août 1698)
  • Page 85. Berthaumier ou Barthaumier, capitaine dans Navarre, lieutenant du roi pour la compagnie à Saint-Louis (7 mai 1707-27 novembre 1708), décédé, remplacé (2 octobre 1718)
  • Page 85. Berthelot (Joseph), enseigne surnuméraire suisse à Rochefort (1721), enseigne en second (22 septembre 1722), enseigne en pied (octobre 1722), sous-lieutenant (19 février 1726), décédé (30 juin 1726)
  • Page 85. Berthelot de La Villevenay, sous-ingénieur ad honores à Saint-Domingue (21 juillet 1716)
  • Page 87. Berthet ou Bertet (de)2 entrées dans le Lafillard pour ce personnage à Bertet et Berthet, chevalier, capitaine en Louisiane (17 août 1732), major commandant aux Illinois(1er octobre 1741), décédé (7 janvier 1749), chevalier
    de
    Saint-Louis en 1746 . Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F°
    222
  • Page 87. Berthier, capitaine au Canada (1665), confirmé (25 mars 1669)
  • Page 87. Berthier, «canadien», enseigne au Canada (1691), confirmé (1er mars 1693), décédé
    (février 1703). Voir aussi FR ANOM COL D2C 49 F° 70
  • Page 87. Berthier (Élie), conseiller du conseil de Cayenne (18 juillet 1731), remplacé (28 octobre 1733)
  • Page 87. Bertier,
    chirurgien à Québec (1er janvier 1722), décédé à Québec (5 septembre 1740)
  • Page 87. Bertin, procureur du roi à la Guadeloupe, s’est démis et remplacé (9 avril 1737)
  • Page 89. Bertin, chirurgien à l’Île Royale (25 janvier 1737), brevet de chirurgien-major des troupes à Louisbourg et à l’Île Royale (1er mai 1742), [à 600 livres du mois d’avril 1759]. Voir aussi FR ANOM COLD2C 4 F° 195, FR ANOM COL D2C 60 F° 24v°
  • Page 89. Bertrand (Marc Olivier), de Berne, enseigne suisse en second à Saint-Domingue
    (23 mars 1743), enseigne en pied (6 février 1746)
  • Pages 89, 773 (2). Bertrand de La Tour, doyen du chapitre de Québec (2 mai 1729), conseiller du conseil (17 mai 1729)
  • Page 89. Bestreville, major de milice infanterie au Cap (7 août 1707), lieutenant-colonel des milices à Saint-Domingue (4 novembre 1710), colonel de milice
  • Page 89. Besair, capitaine de milice infanterie au Cap (21 août 1708)
  • Page 89. Beschelard, lieutenant-colonel de milice de Port-de-Paix (7 août 1707)
  • Page 89. Besnard, commissaire à Toulon (26 août 1707), contrôleur au Havre (3 avril 1708), à Rochefort (17 janvier 1712), interdit (sic pour intendant) à la Martinique (10 janvier 1719), repassé en France et remplacé (1eravril 1722)
  • Page 89. Besnard (le cadet), fils de l’intendant des Îles, écrivain ordinaire à Toulon (11 mai 1720), retiré (21 mai 1725), expectative d’enseigne à la Martinique (3 juillet 1725), enseigne en pied (1er juillet 1726), lieutenant (4 août 1731), capitaine, décédé à la Martinique (11 novembre 1742)
  • Page 91. Bessan (de), expectative d’enseigne en Louisiane (17 septembre 1728), enseigne en pied (ordre du roi, 4 avril 1730), retiré (8 septembre 1733)
  • Page 91. Bessé de La Chapelle, petit commissaire à Brest, commissaire ordinaire, commissaire général (20 avril 1729), à la Guadeloupe (8 mai 1730), subdélégué de l’Intendant (8 mai 1730), 1ercommissaire à la Martinique (8 mai 1730), intendant à Saint-Domingue (5 février 1735), décédé à Saint-Domingue (19 novembre 1737)
  • Page 91. Besset ou Pesset, commandant à L’Artibonite, remplacé (6 mars 1713)
  • Page 91. Bessiere ou Bession, garde-magasin à Fort-Royal (26 mars 1718)
  • Page 91. Besson de Sainte-Joye, lieutenant de roi à Sainte-Croix (30 mars 1685), décédé (1692, remplacé (1er janvier 1695)
  • Page 91. Béthune (de), chevalier, certificat de garde-marine, brevet enseigne de vaisseau, de lieutenant de vaisseau, commission de capitaine de vaisseau à Brest (27 décembre 1707), provisions de gouverneur de Cayenne (13 octobre 1713), chevalier de Saint-Louis le 28 juillet 1718, provisions de gouverneur de la Martinique (3 février 1716), s’est démis pour rester capitaine de vaisseau (22 mai 1715), repassé capitaine de vaisseau et remplacé (22 août 1719)
  • Page 93. Betty (de), baron, enseigne surnuméraire suisse à la Martinique (8 décembre 1723), enseigne en second (19 février 1726), enseigne en pied (27 juin 1728), retiré (1er août 1730)
  • Page 93. Beuf, lieutenant de milice infanterie à Saint-Domingue (1718)
  • Page 93. Beuzeval ou Buzeval, juge au Cap (6 août 1685), conseiller au conseil du Cap (2 août 1707)
  • Page 92. Bezombes, écrivain de la Marine et des Classes à la Martinique, décédé (15 juillet 1766)
  • FR ANOM COL D2C 222zone générique = FM, zone cote = D/2C/222Lettre Bi
    Saint-DomingueMartiniqueCanadaCayenneGuadeloupeLouisiane
  • Page 119. Biancolelli de Boismorant (Philippe), fils du célèbre Arlequin, Joseph Dominique Biancolelli, décédé (1688, écrivain extraordinaire au Havre (1er avril 1696), écrivain principal au Cap (24 décembre 1708, conseiller du conseil du Cap (24 décembre 1708), cassé (1718), conseiller à Léogane (10 septembre 1721), repassé en France (1724)
  • Page 243. Bidé de Chezal, garde-marine, enseigne de vaisseau, lieutenant de vaisseau à Saint-Domingue (1er juillet 1696), capitaine (1er juillet 1696), repassé lieutenant de vaisseau à Rochefort (2 mars 1698)
  • Page 93. Bienvenu, aide-major de milice infanterie à Saint-Domingue (15 février 1713), conseiller au conseil supérieur du Petit-Goave, lieutenant de juge à Port-de-Paix (13 novembre 1713)
  • Page 93. Bienville, lieutenant réformé au Canada (1689), décédé au Canada (1691)
  • Page 95. Bignet, enseigne de milice infanterie à Saint-Pierre (15 mai 1705), confirmé (14 avril 1707)
  • Page 95. Bignon, enseigne à Saint-Domingue (22 août 1707), lieutenant (27 janvier 1713), capitaine (19 novembre 1720), décédé (1720), remplacé (25 décembre 1720)
  • Page 95. Bignon, enseigne à Cayenne (14 mars 1724), décédé, remplacé (16 avril 1726)
  • Page 95. Bignon, lieutenant à Saint-Domingue (4 avril 1730), capitaine (24 avril 1732), décédé, remplacé (11 novembre 1732)
  • Page 95. Bigot, enseigne de milice infanterie à la Martinique (15 mai 1705)
  • Page 95. Bigot (l’aîné), enseigne de milice infanterie à Saint-Domingue (1718)
  • Page 95. Bigot, commissaire ordinaire à Rochefort (1er octobre 1732), à l’Île Royale (1er avril 1739), commissaire général (1er mars 1744), intendant du Canada (1er janvier 1748). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 83 Simple mention
  • Pages 97, 361. Bigot Des Gastines, commissaire général à Rochefort (1er juillet 1699), intendant des Îles (1er octobre 1702), resté en France, interdit, à Dunkerque (15 juillet 1703)
  • Page 97. Billy (de), chevalier, enseigne à Cayenne (25 juillet 1732), [retiré avec le grade de lieutenant réformé (15 mars 1751?)]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 73
  • Page 97. Bineau ou Binaud, lieutenant à Saint-Domingue (1er juillet 1696), capitaine (1er mai 1698), décédé, noyé en 1712
  • Page 97. Bineau (l’aîné) [ou Binau], enseigne à Saint-Domingue (22 août 1727), aide-major de l’Artibonite (9 juillet 1729), à Léogane (4 juin 1732), avec commission à Léogane (11 novembre 1732), major à Léogane (1er juin 1742), interdit par ordre du 3 juin 1748, retiré (5 novembre 1749). Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 6
  • Page 97. Bineau, chevalier, enseigne à Saint-Domingue (22 août 1724), tué par Du Sarriay enseigne à Saint-Domingue (12 août 1725)
  • Page 97. Bineau [ou Binau] de La Saline, enseigne à Saint-Domingue (20 février 1730), lieutenant à Saint-Domingue (11 novembre 1732), aide-major du Petit-Goave (22 décembre 1733), avec commission de capitaine (23 mai 1735), major de la Grande-Anse (1er janvier 1744), lieutenant de roi au Petit-Goave (1er janvier 1753), chevalier de Saint-Louis en 1750. Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 5v° (2e partie du registre) et FR ANOM COL D2C 4 F° 6
  • Page 97. Binet de Vaudremont, enseigne à la Martinique (1er mai 1705), jusqu’en 1708
  • Page 99. Binges de Murat (de), cadet à Rochefort (5 avril 1743), congé absolu (1er juillet 1744)
  • Page 99. Binois, passé juge à la Martinique (1699), ingénieur et major à la Grenade (1er octobre 1716), cassé (16 janvier 1725), rétabli (13 août 1726), lieutenant de roi (13 novembre 1734), décédé à Fort-Royal (27 septembre 1737)
  • Page 99. Bion, lieutenant d’une compagnie d’ouvriers à Saint-Domingue (12 août 1713)
  • Page 99. Bion, juge au Port-de-Paix (18 février 1721), juge et lieutenant d’Amirauté (10 août 1728), décédé, remplacé comme lieutenant d’Amirauté (9 août 1735)
  • Page 99. Bionne (de), enseigne de milice infanterie à la Martinique (15 mai 1705)
  • Page 99. Birague, sous-lieutenant en Louisiane, lieutenant (11 février 1719), congédié (19 décembre 1722)
  • Page 99. Birot, capitaine de milice infanterie à la Martinique (15 mai 1705), confirmé lieutenant capitaine réformé et aide-major de La Trinité (14 avril 1707), capitaine de milice cavalerie à la Martinique (25 avril 1730)
  • Page 99. Birot, lieutenant de milice infanterie au Cul-de-Sac (15 mai 1705), confirmé (14 avril 1707)
  • Page 99. Bizart, enseigne d’une compagnie suisse à Québec, major de Montréal (1er mai 1677), commande en l’absence du gouverneur (30 mai 1686 et 16 mars 1691), décédé à Montréal, remplacé (15 avril 1694)Ancien aide de camp de Frontenac lors de la campagne de Candie, venu au Canada comme lieutenant des gardes de Frontenac
  • Page 101. Bizart (fils), petit enseigne au Canada, lieutenant en Louisiane (17 mars 1718), capitaine (1er juillet 1719) (17 octobre 1722), congédié (21 octobre 1723)
  • Page 101. Bizeul de Varennes, sous-lieutenant en Louisiane (23 mars 1720), révoqué (21 octobre 1723)
  • Page 101. Bizoton (l’aîné), originaire de Paris, secrétaire de Blénac (1er janvier 1715), commis à la cour (1er octobre 1715), greffier en chef à Léogane (1er mars 1716), garde des sceaux (18 avril 1719), procureur du roi à Saint-Louis (18 janvier 1723), juge à Saint-Marc (15 août 1724), écrivain principal à Saint-Domingue (14 juillet 1736), remplacé (1er janvier 1750)
  • Page 101. Bizoton de La Motte (Charles Gabriel), sous-lieutenant au régiment de Guyenne (1709), mousquetaire (1710), capitaine réformé à Saint-Domingue (1er mai 1725), aide-major de l’Artibonite (2 septembre 1727), capitaine à Saint-Domingue (en pied) (5 décembre 1728), major à la Grande-Anse (19 mai 1734), à Léogane (1er septembre 1734), lieutenant de roi au Petit-Goave (1er novembre 1738), à l’Artibonite (1er octobre 1739), gouverneur de la partie ouest de Saint-Domingue (1er mai 1758), décédé (1762), pension de réforme, chevalier de Saint-Louis en 1736. Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 3 (2e<
    /emph> partie du
    registre) et FR ANOM COL D2C 4 F° 3
  • Pages 101, 497. Bizoton de Saint-Martin, faisant fonctions de contrôleur en
    Louisiane (1731), contrôleur par commission (8 septembre 1733), commissaire ordinaire à La Mobile (1er septembre 1737), second contrôleur en Louisiane (1er septembre 1737), décédé à Paris (14 juillet 1741)
  • Page 101. Bizoton de L’Étang, juge à Saint-Louis (24 décembre 1732), lieutenant d’Amirauté (16 février 1734)
  • Page 100. Bizoton Des Petitsbois, cadet à Rochefort (1er juin 1746), enseigne à Saint-Domingue (12 septembre 1750), lieutenant (1er mai 1753), capitaine (20 juin 1756, incorporé au régiment de Quercy en la même qualité (9 octobre 1762), aide-major de Saint-Marc (16 avril 1769)
  • Page 102. Bizoton Des Petitsbois, cadet à Rochefort (10 ou 15 juin 1748), enseigne à Saint-Domingue (16 octobre 1750), lieutenant (25 août 1754), capitaine (23 mai 1759), incorporé au régiment de Quercy (10 octobre 1762), retiré de ce régiment (1er août 1763), aide-major de Saint-Marc (16 avril 1769), ordre de
    remplacement comme lieutenant de roi (17 mai 1771), major à Saint-Marc (24 octobre 1777), lieutenant de roi (26 janvier 1778), chevalier de Saint-Louis le 29 juillet 1774. Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 29 (2e partie/Saint-Domingue), FR ANOM COL D2C 94 F°
    28bis, F°29bis et FR ANOM COL D2C 4 F° 22, 27
  • FR ANOM COL D2C 222zone générique = FM, zone cote = D/2C/222Lettre Bl
    Saint-DomingueMartiniqueCanadaCayenneGuadeloupe
  • Page 103. Blait, juge à Saint-Martin, destitué (1680), rétabli (13 août 1685)
  • Page 103. Blanchetière, procureur du roi à Saint-Christophe (12 avril 1699)
  • Page 103. Blandin, dessinateur à Saint-Domingue (1er juillet 1740)
  • Page 103. Blandin de Bayne (Claude), garde-marine à Brest (1er novembre 1683), lieutenant réformé au Canada (17 mars 1687), lieutenant (1691), confirmé (1er mars 1693), enseigne de vaisseau (5 mai 1695), repassé en France enseigne de vaisseau (17 mars 1699)
  • Page 105. Blénac (de), comte, commission de capitaine de vaisseau à Rochefort (1670), provisions de gouverneur général des Îles (28 avril 1677), retiré et remplacé (1er mai 1690), rétabli gouverneur général (1er novembre 1691), ordre de commander aux capitaines de vaisseau (24 novembre 1691), décédé (10 juin 1696)
  • Page 105. Blénac (de), comte, enseigne de vaisseau, capitaine de vaisseau à Rochefort (1er novembre 1689), lieutenant au gouvernement général et gouverneur provisoire à Saint-Domingue (1er octobre 1712), gouverneur général de Saint-Domingue (1er janvier 1714), repassé capitaine de vaisseau à Rochefort (1er septembre 1716), retiré avec 3000 livres (16 octobre 1717), décédé à Rochefort (10 juillet 1722)
  • Page 105. Blohm (Pierre Nicolas), lieutenant réformé en Louisiane (9 janvier 1721), autre ordre (9 janvier 1724), n’a pas passé
  • Page 107. Blondel, lieutenant au régiment du , enseigne en Louisiane, à La Mobile (1er février 1703), expectative de lieutenant (27 novembre 1712), lieutenant (2 octobre 1714), permis de servir la compagnie (20 septembre 1717), a quitté en 1716
  • Page 107. Blondel de Jouvancourt, commissaire ordinaire à Marseille (15 janvier 1714), intendant de la Martinique (1er avril 1722), intendant des galères (15 mars 1726)
  • Page 107. Blou de Beauregard (Jean), greffier en chef du conseil de Cayenne (15 juin 1701), conseiller au conseil supérieur de Cayenne (27 juillet 1717), décédé, remplacé (18 juillet 1731)
  • FR ANOM COL D2C 222zone générique = FM, zone cote = D/2C/222Lettre Bo
    Saint-DomingueMartiniqueCanadaCayenneGuadeloupeLouisiane
  • Pages 109, 253. Bobé Des Clouzeaux, commissaire à la cour, commissaire de la Marine et contrôleur en Louisiane (1er septembre 1737), [ordonnateur (1er août 1759)L’ordre d’ordonnateur qui lui avait été expédié le 1er août 1759 n’a point eu son exécution., retiré en janvier 1762 avec 2000 livres de pension sur le fonds des Invalides de la Marine. Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 61 (2e partie de registre)
  • Page 109. Bobé de Villiers, expectative d’enseigne à Saint-Domingue (6 septembre 1728), enseigne en pied (9 juillet 1729), lieutenant (4 juin 1732), capitaine (4 novembre 1734), aide-major de Saint-Marc (1er juin 1742), décédé (17 novembre 1751). Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 8v°
  • Page 109. Bobié de Montigny, expectative d’enseigne à Saint-Domingue (20 février 1714), n’a pas passé
  • Page 109. Bobin, procureur du roi à Port-de-Paix (6 août 1685), remplacé (4 juillet 1710)
  • Page 109. Bodeau, chirurgien à Québec (15 avril 1694), décédé, remplacé (24 août 1709)
  • Page 109. Bodin de La Lande (Paul Henry), dans les Chevau-légers d’Orléans (10 janvier 1710), expectative d’enseigne à Saint-Domingue (19 septembre ou novembre 1727), enseigne en pied (10 mai 1728), aide-major de Bayaha (8 mai 1730), au Port-de-Paix (1er février 1734), et commission de capitaine à Saint-Louis (1er janvier 1740)
  • Pages 27, 109. Bodin d’Auberville, cornette de milice au Cap (4 novembre 1710), lieutenant de milice cavalerie à Saint-Domingue (13 février 1713), lieutenant de milice infanterie (20 février 1713)
  • Page 111. Bog de Saint Germain, receveur des droits à Saint-Christophe (1er juin 1640)
  • Page 111. Bogue (de), garde-marine à Toulon (1er octobre 1679), lieutenant au Canada (8-10 avril 1684)
  • Page 111. Bointon, chirurgien à Cayenne (8 mai 1730)
  • Page 117. Boishébert, enseigne au Canada (1er juin 1706), lieutenant (1er juillet 1715), expectative de compagnie (11 avril 1727), capitaine (16 mars 1728), décédé (6 juin 1736), remplacé (1er avril 1737). Voir aussi FR ANOM COL D2C 49 F° 130
  • Page 117. Bois-Hébert, garde-magasin à Montréal, retiré et remplacé par son fils (9 avril 1731)
  • Page 117. Bois-Hébert (fils) garde-magasin à Montréal (9 avril 1731)
  • Page 117. Bois de Villiers, garde-marine à Rochefort (12 février 1693), enseigne à la Martinique (1er septembre 1696), n’a pas passé, resté garde-marine, remplacé (30 octobre 1696)
  • Page 117. Boisformé, lieutenant d’artillerie (1er janvier 1691), lieutenant de roi à Marie-Galante (1er janvier 1695), gouverneur (1er septembre 1696), ordre pour commander à la Guadeloupe (8 novembre 1702 et 1er mai 1703), passé à la Martinique à Fort-Royal (2 novembre 1705), à Marie-Galante (1er août 1714), gouverneur de la Grenade (1er décembre 1722), à la Martinique (11 décembre 1722), chevalier de Saint-Louis le 23 novembre 1700
  • Page 119. Boisfermé (fils), cadet à Rochefort (28 septembre 1731), enseigne à la Martinique (11 mai 1733), lieutenant (1er juillet 1738)
  • Page 119. Boisguérin, garde du roi, lieutenant à Saint-Domingue (17 décembre 1708), décédé (15 novembre 1719)
  • Page 119. Boisleau, greffier à Saint-Louis (17 octobre 1725), greffier en chef au Petit-Goave (19 novembre 1731), décédé, remplacé (1er juin 1733)
  • Page 119. Boispinel, ingénieur en Louisiane (2 septembre 1721)
  • Page 119. Boisré (de), chevalier, enseigne au Petit-Goave (20 octobre 1703), a quitté et remplacé
  • Page 119. Boisrou (Claude), juge au Petit-Goave (20 octobre 1703), remplacé
  • Page 119. Boisseau, capitaine de milice à Saint-Domingue, conseiller du conseil supérieur du Petit-Goave (6 août 1685)
  • Page 133. Boisseau (Nicolas), greffier à Québec (23 avril 1726), greffier de la maréchaussée de Québec (22 avril 1732), décédé à Québec (avril 1732), remplacé (1er avril 1733). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 76
  • Page 133. Boissemin, cadet à Rochefort (1er mars 1738), anspessade (1er septembre 1740), enseigne à Saint-Domingue (16 octobre 1740)
  • Page 133. Boissin, chirurgien à Oyapock (14 août 1731), n’a pas passé
  • Page 133. Boissiramé, lieutenant de vaisseau (1682), gouverneur de Sainte-Croix (21 août 1695), commandant en l’absence du gouverneur général (18 septembre 1695), décédé, remplacé (15 février 1698)
  • Page 133. Boissy (de), enseigne en second en Louisiane (14 septembre 1735), enseigne en pied (1er octobre 1740), lieutenant (1er février 1754), [décédé (1756)]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 230v°, 234
  • Page 133. Boisvinet, juge et lieutenant général à Trois-Rivières, décédé, remplacé (15 mars 1687)
  • Page 135. Boizard de Lozais, lieutenant de juge au Cap (2 mars 1707), décédé, remplacé (23 septembre 1708)
  • Page 135. Bombelles (de), chevalier, capitaine en Louisiane (17 avril 1732), retiré (1er juillet 1736, 17 octobre 1736), capitaine réformé à Saint-Domingue (1er octobre 1739), aide-major du Port-de-Paix (20 septembre 1743), commandant, décédé au Port-au-Prince en 1748. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 8v°
  • Page 135. Bonamy de Bellefontaine, cadet à Rochefort (6 décembre 1730), cassé (8 juin 1733)
  • Page 135. Boncourt, garde-marine à Rochefort (9 mars 1710), capitaine à Cayenne (8 mai 1729), congé absolu (8 mai 1730)
  • Page 135. Bonavanture, [lieutenant de frégate à Rochefort (1er janvier 1692)], capitaine de brûlot (1er janvier 1693), capitaine de frégate à Rochefort, [lieutenant de frégate à Rochefort (1er janvier 1692), capitaine de brûlot (1er janvier 1693)], commandant en second en Acadie (28 mars 1701), commandant en l’absence du gouverneur (4 mars 1702), lieutenant de roi en Acadie (1er février 1702), décédé (1711). Voir aussi FR ANOM COL D2C 49 F° 78
  • Page 135. Bonnay (de), chevalier, cadet à Rochefort (17 janvier 1731), enseigne à Saint-Domingue (11 novembre 1732), lieutenant (21 juin 1737), capitaine (1er janvier 1744), major au Cap (16 octobre 1750), lieutenant de roi au Fort-Dauphin (1er octobre 1758), décédé en repassant en France en 1761, chevalier de Saint-Louis en 1754. Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 5v° (2e partie de registre) et FR ANOM COL D2C 4 F° 6v°, 13
  • Page 135. Bonnefoy (l’aîné), conseiller du conseil du Cap (7 juillet 1701), capitaine de milice infanterie (21 août 1708), confirmé au Cap (15 février 1713), major de milice infanterie (1718)
  • Page 137. Bonnefoy (le cadet), capitaine de milice cavalerie au Cap (21 août 1708), confirmé (15 février 1713)
  • Page 137. Bonnefoy, aide-major de milice à Saint-Domingue (1714), major (1718)
  • Page 137. Bonnefoy, procureur fiscal à Saint-Christophe (6 octobre 1638), décédé, remplacé (26 juin 1742)
  • Page 137. Bonnefoy, garde-magasin à Saint-Marc (1er juin 1739)
  • Page 137. Bonnemare, enseigne à Cayenne, décédé, noyé (1er janvier 1732)
  • Page 137. Bonnemir (de), chevalier, enseigne de vaisseau, capitaine aux Îles (27 juillet 1682), repassé en France (2 mai 1685)
  • Page 137. Bonneville (de), enseigne de vaisseau, capitaine aux Îles (28 décembre 1679)
  • Page 137. Bonnet, avocat au parlement de Paris, conseiller du conseil du Cap (1er mai 1705)
  • Page 137. Bonnille (de), enseigne réformé en Louisiane (1er décembre 1728), expectative d’enseigne, ordre du roi (4 avril 1730), [lieutenant (14 septembre 1735), capitaine (11 juin 1750), chevalier de Saint-Louis le 1er août 1759]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 224v°, 229 et FR ANOM COL D2C 59 F° 10v° (2e partie de registre)
  • Page 137. Bonnivet (de), baron, garde-étendard à Marseille (25 avril 1729), enseigne de galères (15 avril 1730), absent (1er juin 1733), retiré (1er octobre 1733), lieutenant à la Martinique (16 novembre 1733), décédé (12 octobre 1734)
  • Page 139. Bonté, enseigne à Saint-Domingue (1er avril 1698), décédé (avril 1699)
  • Page 139. Bonté (Gervais) (père), ancien commissaire à la cour, procureur du roi à Saint-Louis (20 novembre 1721), greffier en chef à Léogane (18 janvier 1723), décédé (1725)
  • Page 139. Bonté, écrivain ordinaire à Rochefort (2 octobre 1712), greffier-notaire à Saint-Pierre (20 février 1713), décédé (9 septembre 1713), remplacé (20 décembre 1713)
  • Page 139. Bonville, capitaine en Louisiane (25 mai 1716), décédé, remplacé (5 janvier 1719)
  • Page 139. Bonville, lieutenant en Louisiane (14 septembre 1735)
  • Page 139. Bonvoult de Pruslay (de), garde-marine à Rochefort (13 avril 1713), sous-brigadier (17 mars 1719), lieutenant à la Martinique (30 janvier 1725), capitaine (12 janvier 1729), major à la Grenade (23 mai 1735), lieutenant de roi (25 septembre 1739), [gouverneur de la Grenade (20 novembre 1757), chevalier de Saint-Louis en 1742]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 3
    et FR ANOM COL D2C 4 F° 34v°, 36
  • Page 139. Bonvoust d’Aulnay (de), garde-marine à Rochefort, enseigne de vaisseau (1er janvier 1692), capitaine réformé à Saint-Christophe (15 mars 1701), lieutenant de vaisseau (16 mars 1701), capitaine en pied (20 juin 1702), resté en France (27 mai 1704), repassé lieutenant de vaisseau (28 janvier 1705)
  • Page 141. Boquet ou Bouquet, expectative d’enseigne en Louisiane (11 mars 1718), lieutenant au Sénégal (8 octobre 1722)
  • Page 141. Borck, capitaine de milice infanterie à La Trinité (14 avril 1707)
  • Page 141. Bordegaraye, médecin à la Martinique (17 septembre 1721), décédé (1729)
  • Page 143. Borel, conseiller du conseil du Cap (10 juillet 1701)
  • Page 143. Bornat de Saint-Julien, greffier notaire à Bayaha (7 août 1726), greffier de l’Amirauté (15 octobre 1726), décédé, remplacé à Fort-Dauphin (29 décembre 1733)
  • Pages 143, 213, 577. Boschard de Champigny-Noroy, intendant du Canada (24 avril 1686), intendant du Havre (1er avril 1702)
  • Page 143. Bosleduc, procureur du roi à la prévôté de Québec (15 avril 1676), remplacé (15 mars 1687)
  • Page 143. Bossan (de), conseiller au conseil supérieur de Léogane (15 février 1711), retiré et remplacé (13 novembre 1713)
  • Page 121. Bosson (de), capitaine réformé au Canada (17 mars 1687), à la Guadeloupe (24 juin 1692), décédé (décembre 1692)
  • Pages 121, 165. Bouat (ou Bruan), lieutenant particulier à Montréal (7 juillet 1711), juge et lieutenant-général (27 avril 1716), décédé, remplacé (29 avril 1727)
  • Page 121. Boubut (de), capitaine de milice infanterie à la Guadeloupe (25 avril 1730)
  • Page 121. Boucault, procureur du roi à la prévôté de Québec (20 avril 1728), de l’Amirauté (18 mai 1728), lieutenant particulier de la prévôté (27 mars 1736), lieutenant de l’Amirauté (3 avril 1736)
  • Page 121. Bouchard, cornette dans Dauphin, sergent en Louisiane, enseigne (28 octobre 1717), sous-lieutenant (5 janvier 1719), major aux Illinois (23 mars 1720), congédié (19 décembre 1722)
  • Page 121. Boucharville, «canadien», enseigne au Canada (1691), confirmé (1er mars 1693), retiré (18 mars 1721). Voir aussi FR ANOM COL D2C 49 F° 71
  • Page 121. Boucharville, fils d’un gouverneur de Trois-Rivières, cadet (1702), enseigne (18 mars 1721), lieutenant (20 mars 1736)
  • Page 123. Bouchaud de La Forestière ou de La Forestrie, cadet à Rochefort (20 mai 1739), enseigne à Saint-Domingue (17 juin 1742), lieutenant (1er janvier 1747), capitaine (1er janvier 1753), retiré (15 décembre 1756). Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 14v°, 20v°
  • Page 123. Bouchault Du Bourry, garde-marine à Rochefort (1er février 1690), enseigne de vaisseau (1er juillet 1695), lieutenant à Saint-Domingue (1er juillet 1695), capitaine (5 juin 1697), décédé (14 juin 1700)
  • Page 123. Boucher, garde-marine à Rochefort (12 décembre 1703), expectative de lieutenant à la Martinique (12 décembre 1703), lieutenant en pied (1er mai 1705), retiré (15 novembre 1711)
  • Page 123. Boucher, ingénieur à l’Île Royale, rang de lieutenant (31 mai 1721)
  • Page 123. Boucher (fils), sous-ingénieur à l’Île Royale, rang de lieutenant réformé (1er avril 1737), capitaine réformé (1er juillet 1738 ou 1er avril 1739), ingénieur en Canada (1er janvier 1747), ingénieur à l’Île Royale, décédé (3 juillet 1753), chevalier de Saint-Louis. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 129, 194v° et 199
  • Page 123. Boucher, lieutenant de milice infanterie à la Martinique (14 avril 1707)
  • Page 123. Boucher Desforges, gouverneur de l’Île Bourbon (17 janvier 1723), décédé (1er novembre 1725)
  • Page 125. Boucheron, enseigne à Saint-Domingue (1er janvier 1714), n’a pas passé, remplacé (12 novembre 1717)
  • Page 123. Bouchet (Jean), armurier à Cayenne, décédé (20 décembre 1704)
  • Page 125. Boudet (le jeune), conseiller du conseil de Cayenne (8 mai 1730)
  • Page 131. Bourdet ouBoudet, (l’aîné), conseiller du conseil de Cayenne (16 mai 1711), décédé, remplacé (8 mai 1730)
  • Page 125. Boudor, substitut du procureur général à la Guadeloupe, révoqué (16 avril 1726)
  • Page 125. Boudré, conseiller au conseil supérieur de Cayenne (8 juin 1701)
  • Page 103. Bouette de Blemeur, enseigne en second en Louisiane (17 août 1732)
  • Page 125. Bougrand, conseiller du conseil de Cayenne (16 mai 1711), décédé, remplacé (19 février 1727)
  • Bougrand, expectative d’enseigne à Cayenne (1er décembre 1737)
  • Page 127. Bouiller de La Chassaigne, lieutenant dans Navarre (1672), capitaine dans Condé (1677), capitaine au Canada (10 mars 1687), garde-marine (1er janvier 1693), capitaine commission (25 mars 1694), enseigne de vaisseau (5 mai 1695), major de Montréal (5 mai 1710), chevalier de Saint-Louis (7 juillet 1711), major de Québec (27 avril 1716), lieutenant de roi à Montréal (7 mai 1720), gouverneur de Trois-Rivières (23 avril 1726), de Montréal (16 janvier 1730), retiré 3000 livres sur le Trésor royal (1er avril 1733), décédé (29 janvier 1734)
  • Page 127. Bouin, lieutenant de milice réformé à la Martinique (15 mai 1705)
  • Page 125. Boujeaufort, cornette de milice à Saint-Domingue (1718)
  • Page 129. Boulanger, enseigne à la Martinique (15 juin 1716), lieutenant (18 mars 1721), congé absolu (1er octobre 1722)
  • Page 129. Boulanger (Geoffroy), conseiller du conseil de Cayenne (3 mai 1706), lieutenant de milice infanterie Cayenne (10 avril 1707), capitaine (7 février 1711), décédé, remplacé (16 mai 1711)
  • Page 129. Boulcin, capitaine de milice infanterie à Cayenne, remplacé (1er octobre 1712)
  • Page 131. Boulleau, huissier audiencier au Cap (15 avril 1739), à la place de Dupuis retiré
  • Page 131. Boulloc (de), lieutenant-colonel réformé du régiment d’Artagnan (1690), lieutenant de roi à Port-de-Paix (9 mai 1699), à l’Île à Vache (2 décembre 1699), gouverneur de la Grenade (1er janvier 1701), chevalier de Saint-Louis le 2 décembre 1707 ou 1708
  • Page 131. Boulogne, capitaine de milice infanterie à la Guadeloupe (25 avril 1730)
  • Page 131. Bouquain de La Potterie, garde-marine à Rochefort (14 février 1699), enseigne à Saint-Domingue (4 septembre 1718), lieutenant (19 novembre 1720), décédé (5 juin 1725)
  • Page 131. Bourchemin, garde-marine des Colonies (15 mars 1687), enseigne au Canada (17 mars 1687), lieutenant réformé (1691), confirmé (11 mars 1693), lieutenant (15 avril 1694), repassé en France (1695)
  • Page 145. Bourdon, lieutenant réformé en Louisiane (19 décembre 1722), révoqué (21 octobre 1723)
  • Page 145. Bourgeois, greffier notaire à la Guadeloupe (9 juillet 1737)
  • Page 145. Bourgogne, lieutenant de milice cavalerie à Saint-Domingue (13 février 1713), capitaine (1715)
  • Page 145. Bourguignon de La Colinière, enseigne à Saint-Christophe (1er janvier 1701) jusqu’en 1710
  • Page 147. Bourjoly, arpenteur au Cap (29 avril 1731)
  • Page 146. Bourlamaque (de), chevalier, gouverneur de la Guadeloupe, décédé (23 ou 24 juin 1764). Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 17
  • Page 147. Bourmont (de), expectative d’enseigne au Canada (1er juillet 1705), passé en Louisiane (1712), commandant aux Missouris (1er juillet 1720), capitaine (26 juillet 1720), révoqué (23 septembre 1724). Voir aussi FR ANOM COL D2C 49 F° 131
  • Page 147. Bourreau Des Landes, directeur aux Indes, commissaire en charge à Saint-Domingue (21 avril 1703), commissaire ordonnateur (28 décembre 1703), décédé à Saint-Domingue (26 octobre 1707)
  • Page 147. Bourreau, chevalier Des Landes, fils de l’ordonnateur de Saint-Domingue, mousquetaire, officier aux gardes françaises, enseigne à Saint-Domingue (1er janvier 1721), lieutenant (15 août 1724), aide-major de Léogane (2 septembre 1727), capitaine à Saint-Domingue (6 septembre 1728), major à Port-de-Paix (9 mars 1734), décédé, remplacé (1er juillet 1738), chevalier de Saint-Louis en 1736
  • Page 147. Bourset, enseigne de milice cavalerie au Cul-de-Sac de Saint-Domingue (4 novembre 1710)
  • Page 149. Bourville (de), garde-marine à Brest (1er juillet 1691), lieutenant aux îles (26 août 1691), resté garde-marine à Brest (1691), sous-brigadier (31 juillet 1703), brigadier (1er novembre 1705), chef de brigade (1er novembre 1706), enseigne de vaisseau (25 novembre 1712), major à l’Île Royale (11 juin 1718), lieutenant de roi à l’Île Royale (25 mars 1730), retiré, chevalier de Saint-Louis le 23 décembre 1721. Voir aussi FR ANOM COL D2C 60 F° 16v°
  • Page 149. Boutailler, conseiller du conseil de Cayenne (9 juin 1701)
  • Page 149. Bouteilhier, colonel, capitaine réformé à Saint-Domingue (10 juin 1714), expectative de compagnie (10 juin 1714), décédé (décembre 1714)
  • Page 149. Boutet (Martin), ingénieur de la Marine, hydrographe au Canada (15 janvier 1678)
  • Page 149. Boutteville, procureur du roi à la Martinique (27 février 1715), s’est démis et remplacé (22 mai 1722)
  • Page 149. Boutteroue, intendant du Canada (8 avril 1668), repassé en France (3 avril 1669, 15 mai 1669, 9 avril 1670)
  • Page 149. Bouyer, expectative d’enseigne à Saint-Domingue (27 novembre 1703), lieutenant réformé (12 décembre 1703)
  • Page 151. Boyelleau (Denis), conseiller au conseil supérieur de la Guadeloupe (28 janvier 1721)
  • Page 151. Boyer, écrivain principal à Saint-Domingue (20 août 1692), conseiller du conseil du Pett-Goave (25 août 1692), pris en repassant sur le Téméraire (1694), décédé en Angleterre prisonnier (1695)
  • Page 151. Boyer, expectative d’enseigne à la Martinique (14 juin 1701), n’a pas passé
  • FR ANOM COL D2C 222zone générique = FM, zone cote = D/2C/222Lettre BrSaint-DomingueMartiniqueCanadaCayenneGuadeloupe
  • Page 151. Brache d’Elbos (de), garde-marine (4 février 1680), quitté (1er août 1686), capitaine de brûlot (15 avril 1689), major à Saint-Domingue (3 février 1699), provisions de lieutenant de roi au Port-de-Paix (1er juin 1701), au Château-Trompette (26 mai 1706), capitaine général de la Côte à Teste-de-Buch, interdit 6 mois à Saint-Domingue (14 décembre 1710), provisions de gouverneur de Saint-Louis (7 mars 1724), retiré 3000 livres sur les fonds de la colonie (1er novembre 1738), chevalier de Saint-Louis le 13 février 1713
  • Page 151. Bragelonne (de), enseigne à la Martinique (1er septembre 1696), lieutenant à la Martinique (29 ou 30 septembre 1697), à Saint-Domingue (31 mai 1699), capitaine (1er mai 1705), décédé à Nièves (1706)
  • Page 151. Bragelonne, enseigne au Canada (1er juin 1703, 1er juin 1704), lieutenant (5 mai 1710), capitaine réformé (22 mars 1732), décédé (26 novembre 1739). Voir aussi FR ANOM COL D2C 49 F° 88
  • Page 153. Bragelonne, lieutenant à la Martinique (25 mai 1716), décédé en France après 1720
  • Page 153. Bragelonne, capitaine de milice infanterie à la Guadeloupe (15 avril 1730)
  • Page 153. Bragelonne de Boisripeaux (de), capitaine de milice infanterie à la Guadeloupe (25 avril 1730)
  • Page 153. Branda, procureur du roi à Léogane (18 février 1721), conseiller du conseil du Petit-Goave (23 septembre 1727)
  • Page 153. Brandz, sergent-major suisse en Louisiane (4 janvier 1720), capitaine lieutenant (27 janvier 1721), remplacé (12 décembre 1722)
  • Page 153. Braye (de), enseigne de milice infanterie à Saint-Domingue (15 février 1713)
  • Pages 131, 153. Brazon Bourbonnois, major de milice cavalerie à Saint-Domingue (4 novembre 1710), remplacé (1718)
  • Page 153. Bréboeuf, enseigne au Canada (24 mai 1701), rayé (1716). Voir aussi FR ANOM COL D2C 49 F° 78
  • Page 155. Breda de Trossy, enseigne à Saint-Domingue (19 novembre 1720), retiré (1er mai 1725)
  • Page 155. Bréchan, cadet à Rochefort (7 février 1733), enseigne à Saint-Domingue (20 mars 1736)
  • Page 155. Brelay, prêtre missionnaire, décédé au Canada (4 décembre 1735)
  • Page 155. Bremond, conseiller du conseil de Cayenne (26 avril 1723), décédé, remplacé (8 mai 1730)
  • Page 155. Bremond, greffier du conseil supérieur à Cayenne, décédé (13 novembre 1766)
  • Pages 155, 157. Breval (de) ou Brévot, garde-marine, capitaine aux Îles (22 septembre 1691), avec commission (1er octobre 1693), décédé au Fort-Royal (9 mars 1692)
  • Page 157. Bricourt, lieutenant de milice cavalerie à Saint-Domingue (5 juin 1707), décédé, remplacé (17 décembre 1708)
  • Page 159. Brieux (de), cadet à Rochefort (7 septembre 1746), décédé (13 octobre 1746)
  • Page 159. Brissac (de), ancien garde-marine à Toulon (9 avril 1681), mis à la tour de Toulon (6 février 1684), cassé (mars 1684), lieutenant réformé au Canada (17 mars 1687), enseigne de vaisseau
  • Page 159. Brisson, enseigne à Cayenne (25 novembre 1721), lieutenant (13 février 1726), capitaine (8 mai 1729), major et commandant à Oyapock (1753), décédé (23 novembre 1757), [chevalier de Saint-Louis en 1752]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 65, 67
  • Page 159. Brisson de Chabrillant, lieutenant à Cayenne (8 mai 1729), cadet à Rochefort (5 septembre 1746)
  • Page 159. Brochand de Merbion, lieutenant réformé du régiment de Guyane, sous-lieutenant en Louisiane (31 janvier 1718), lieutenant (5 janvier 1719), remplacé (23 mars 1720)
  • Page 161. Brossard de Beaulieu, grand voyer à Léogane (5 mars 1713)
  • Page 161. Brouage, gendre du feu sieur Courtemanche, commandant au Labrador (11 janvier 1718)
  • Page 161. Broudou, procureur général du conseil de la Guadeloupe (16 octobre 1732)
  • Page 163. Brouillant, capitaine au Canada (17 mars 1687), gouverneur de Plaisance (1er juin 1690), instructions (17 février 1691), capitaine (1696), commandant en Acadie (28 mars 1701), instructions(23 mars 1701), gouverneur (1er février 1702), décédé (22 septembre 1705), remplacé (10 avril 1706), chevalier de Saint-Louis le 1er mai 1698. Voir aussi FR ANOM COL D2C 49 F° 71, F° 78 et F° 132
  • Page 163. Brouillant de Saint-Ovide (de), enseigne à Plaisance (25 janvier 1692), lieutenant (25 janvier 1692), garde-marine (1er janvier 1693, 1er mars 1694), capitaine (1er avril 1696), en Acadie (10 mai 1705), lieutenant de roi à Plaisance (10 avril 1706), lieutenant de roi à l’Île Royale (1er janvier 1714), 300 livres sur le Trésor royal (5 mars 1714), lieutenant de vaisseau (15 mars 1714), commandant à Port-de-Toulouse (13 juin 1717), gouverneur de l’Île Royale (16 novembre 1717), capitaine de vaisseau (27 mai 1730), retiré 1800 livres sur la Marine, 1300 livres sur le Trésor royal (30 mai 1739), chevalier de Saint-Louis le 26 mars 1709. Voir aussi FR ANOM COL D2C 49 F° 3
  • Page 163. Broussel de La Tour, enseigne à la Martinique (20 avril 1706), jusqu’en 1708
  • Page 165. Broutin, capitaine réformé, ingénieur en Louisiane (21 mars 1720), rang de capitaine en pied, commandant aux Natchez (24 août 1726), confirmé par le roi (4 avril 1730), [décédé (9 août 1751)]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 223
  • Page 165. Bruez (de), enseigne au Canada (1er juillet 1705), décédé (24 novembre 1706)
  • Page 165. Bruneau, écrivain ordinaire à Cayenne (1684)
  • Page 165. Bruneau, juge à la Martinique (11 janvier 1688), conseiller du conseil (22 décembre 1699), décédé, remplacé (28 mars 1706)
  • Page 165. Brunelot, enseigne de milice infanterie au Cap (15 février 1713), décédé, remplacé (1718)
  • Page 165. Brunelot (le jeune), enseigne de milice infanterie à Saint-Domingue (1718)
  • Page 167. Brunet, procureur du roi au Cap (2 août 1707), décédé, remplacé (8 septembre 1709)
  • Page 167. Brunet, huissier de l’Amirauté à Saint-Pierre (28 septembre 1736)
  • FR ANOM COL D2C 222zone générique = FM, zone cote = D/2C/222Lettre BuSaint-DomingueMartiniqueCanadaCayenneGuadeloupe
  • Page 167. Budey, lieutenant de roi à la Guadeloupe, décédé (15 janvier 1751)
  • Page 167. Budemont, 12 ans garde de la compagnie de Villeroy, retiré (22 juillet 1701), enseigne au Canada (1er avril 1702), lieutenant (1er juin 1706), capitaine (11 février 1721), décédé (21 janvier 1741). Voir aussi FR ANOM COL D2C 49 F° 88
  • Page 169. Buffière (Pierre), cadet à Rochefort (25 juillet 1738), enseigne à Saint-Domingue (6 octobre 1740)
  • Page 171. Buron, enseigne en second au Canada (26 mai 1723), enseigne en pied (23 avril 1726)
  • Page 171. Bury, sous-ingénieur et lieutenant réformé à la Grenade (23 avril 1732), ingénieur et capitaine réformé à la Guadeloupe (1er décembre 1744)
  • Page 171. Bury (de), sous-ingénieur à la Guadeloupe (23 août 1732), lieutenant réformé (23 août 1732), capitaine réformé (1er décembre 1740), [ ingénieur à la Guadeloupe (1747), major honoraire (1er juillet 1755), tué dans l’attaque des Anglais à la Guadeloupe (23 janvier 1759), chevalier de Saint-Louis en 1753]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 42, 49, FR ANOM COL D2C 77 F° 5, FR ANOM COL D2C 1ter F°s 8 et 14
  • Page 171. Busnel d’Aigremont (Nicolas), conseiller assesseur examinateur à Saint-Christophe (4 novembre 1643)
  • Page 171.Bussières, enseigne de milice infanterie au Cul-de-Sac de Saint-Domingue (4 novembre 1710)
  • Page 173. Bussières, procureur du roi à la Martinique (20 février 1713), décédé, remplacé (27 février 1715)
  • Page 173. Buterval (de), chevalier, lieutenant à Saint-Domingue (1er septembre 1696), capitaine (1er mai 1698), à la citadelle de Ré (10 octobre 1703), élargi (12 décembre 1703), décédé, remplacé (20 avril 1706)
  • Page 173. Butet (l’aîné), conseiller du conseil de Léogane (5 novembre 1703), décédé (1715)
  • Page 173. Butet, conseiller du conseil de la Guadeloupe (16 décembre 1713), capitaine de milice (25 avril 1730)
  • Page 173. Butet de La Rivière, [garde-marine (1689)], enseigne de vaisseau à Saint-Domingue (27 mai 1709), capitaine réformé (27 mai 1709), expectative de capitaine (1er juillet 1714), lieutenant de vaisseau (27 août 1714), capitaine en pied (27 août 1714), major du Petit-Goave (14 août 1724), lieutenant de roi à Bayaha (25 novembre 1728), à Fort-Dauphin (avant 1736), interdit (27 juillet 1736), au Petit-Goave (1er octobre 1739), gouverneur de Saint-Louis (1er avril 1745), cassé et dégradé par le conseil de guerre à Saint-Domingue (1751), [renvoyé en France pour fait de la reddition de la forteresse de Saint-Louis aux Anglais, détenu dans le château de Brest puis au Mans (1751)]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 3
  • FR ANOM COL D2C 222zone générique = FM, zone cote = D/2C/222Lettre CaSaint-DomingueMartiniqueCanadaCayenneGuadeloupe
  • Page 177. Cabanac (le cadet), enseigne en second au Canada (29 mai 1725), enseigne en pied (23 avril 1726), lieutenant (25 mars 1738), décédé (18 mars 1737)
  • Page 177. Cabanal, expectative d’enseigne au Canada, enseigne en pied (27 avril 1716), lieutenant (1er avril 1733), décédé, remplacé (25 mars 1738)
  • Page 177. Cabassol, lieutenant à Saint-Domingue (1er mai 1705), capitaine (27 janvier 1713), décédé (juillet 1720), remplacé (19 novembre 1720)
  • Page 177. Cacqueray de Valmeynier (Louis), certificat de nouveau garde-marine à Rochefort (25 janvier 1689), enseigne de vaisseau (1erjanvier 1693), brevet de grâce ayant tué le sieur Mailly, brevet de major à Saint-Christophe (31 mars 1698), provisions de lieutenant de roi à Saint-Martin (1er janvier 1701), à la Guadeloupe (8 novembre 1702, 12 février 1709), à la Martinique (7 août 1715), chevalier de Saint-Louis le 25 mars 1713, retiré avec ses rangs et honneurs (16 août 1721), décédé à la Martinique (18 août 1724)
  • Page 179. Cadouche, expectative d’enseigne à la Martinique (9 juillet 1715), enseigne en pied (1er décembre 1715), n’a pas passé (12 novembre 1717)
  • Page 179. Cadouche (Antoine Dominique), enseigne suisse à Rochefort (1er février 1728), retiré (mai 1729)
  • Page 179. Cadouche Grison (Paul Louis), sergent suisse du régiment de Karrer (1721), enseigne suisse à Saint-Domingue (8 décembre 1723), lieutenant en second (23 août 1724), lieutenant en second (5 septembre 1726), capitaine en pied (25 mars 1736), major du Port-de-Paix (1er juillet 1738), à Fort-Dauphin (16 janvier 1740), lieutenant de roi à Saint-Louis (1746), [au Cap (1747)], à Fort-Dauphin (16 octobre 1750), au Cap (1er janvier 1753), [décédé (26 février 1758)], chevalier de Saint-Louis le 21 juin 1737. Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 5 (2e partie du registre) et FR ANOM COL D2C 4 F° 4v°
  • Page 179. Caffaro, enseigne à Saint-Domingue (24 août 1724), lieutenant (6 septembre 1727), aide-major de Port-de-Paix (24 avril 1732), avec commission de capitaine (24 avril 1732), capitaine en pied (11 novembre 1732), [major à Saint-Louis (1er juin 1742), retiré (15 août 1747)]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 6
  • Page 179. CagnetIl s’agit de François Robert Caignet, page 181, conseiller du conseil de Léogane (12 octobre 1722)
  • Page 181. Cahouet, enseigne de vaisseau, capitaine aux Îles (9 juillet 1680), au Canada (29 juillet 1683), repassé (24 septembre 1683, 25 avril 1685), lieutenant de vaisseau, capitaine de frégate
  • Page 181. Caignet, garde-magasin à Léogane (18 août 1716), remplacé (30 juin 1727)
  • Pages 57, 181. Caillard de Beauchesne de Gidy (Charles), originaire d’Orléans, commissaire ou commis en charge à Québec (28 mai 1702), ordre pour passer (4 juin 1702), repassé commissaire à Rochefort (10 mars 1705), aux Sables d’Olonne (30 avril 1716), retiré avec 1200 livres sur Trésor royal (7 juin 1734), sur les Invalides (1er juillet 1734)
  • Page 181. Cailly (Joseph), sergent suisse du régiment de Karrer à Rochefort (1721), enseigne suisse en second (4 juin 1723), capitaine-lieutenant en second à l’Île Royale (19 février 1726), capitaine-lieutenant en pied (6 juin 1726), à Saint-Domingue, retiré (15 décembre 1741), rétabli capitaine-lieutenant à Rochefort (27 septembre 1743)
  • Page 183. Calame (Balthazard), sous-lieutenant suisse en pied à Rochefort (28 juillet 1722), lieutenant surnuméraire suisse (6 juin 1726), décédé à Rochefort (26 janvier 1730)
  • Page 183. Callières (de), officier par terre pendant 2 ans, provisions de gouverneur de Montréal (10 avril 1684), commandant en l’absence du gouverneur (Canada) (18 mars 1687), commandant les troupes (8 mars 1688), commandant en l’absence du gouverneur (4 juin 1689), gouverneur et lieutenant général du Canada (20 avril 1699), gouverneur particulier à Québec (20 avril 1699), décédé à Québec (26 mai 1703), chevalier de Saint-Louis le 1er février 1694. Voir aussi FR ANOM COL D2C 49 F° 67 et F° 74
  • Page 183. Callot, expectative d’enseigne en second en Louisiane (2 septembre 1735)
  • Page 185. Calquier, écrivain principal fonctions de commissaire au Petit-Goave (24 décembre 1732), conseiller du conseil (24 décembre 1732), décédé (1er janvier 1733 (sic), garde-magasin (juillet 1734), quitté et remplacé (1er juin 1739)
  • Page 185. Camot (Antoine), conjointement avec Haussner, capitaine à Saint-Christophe (1640), gouverneur de Marie-Galante (8 février 1747 (sic))
  • Page 185. Camp (de), lieutenant de milices infanterie à Saint-Domingue (1718)
  • Page 185. Camuzat, procureur du roi au Cap (6 août 1685), greffier au Cap (20 avril 1706), décédé, remplacé (3 octobre 1707)
  • Page 185. Camuzat, enseigne à la Martinique (23 avril 1720), cassé (12 octobre 1721)
  • Page 185. Canchy (de), gouverneur et commandant de Montréal (18 juin 1668), gouverneur de la Grenade (8 novembre 1671), remplacé (11 mai 1674)
  • Page 187. Capdeville, commis à la cour, lieutenant général et criminel en Acadie (1er mars 1702), contrôleur principal et fonctions de commissaire (1er mars 1702), resté écrivain principal à Port-Louis (1702)
  • Page 187. Capdeville (de), chevalier, expectative d’enseigne à Saint-Domingue (6 juillet 1728), enseigne en pied (6 septembre 1728), lieutenant (24 avril 1732), décédé, remplacé (22 décembre 1733)
  • Page 187. Caperon, enseigne à Cayenne (14 mars 1724), lieutenant (19 février 1727), capitaine (8 mai 1730), décédé à Cayenne (1er janvier 1744)
  • Page 187. Caradeux (Jean Baptiste), enseigne au Canada (1760-1762)
  • Page 187. Carbon, procureur du roi au Cap (11 février 1719), conseiller du conseil du Cap (9 mai 1724), ordre de venir en France pour sa conduite (3 juillet 1731), rétabli dans ses fonctions (24 mars 1733), procureur général au Cap (19 juillet 1738)
  • Page 187. Carcavy, enseigne de vaisseau, capitaine aux Îles (7 août 1684), repassé 22 novembre 1691), lieutenant de vaisseau (1er janvier 1692)
  • Page 187. Carol, conseiller du conseil du Cap (29 juin 1704), procureur du roi (8 septembre 1709), remplacé (4 juillet 1710)
  • Page 187. Carpeau de Montigny, sergent d’infanterie en Louisiane, sous-lieutenant (5 janvier 1719), lieutenant (23 mars 1720), cassé (19 décembre 1722)
  • Page 187. Carpeau de Pommery, sous-lieutenant d’une compagnie d’artillerie à Saint-Domingue (8 octobre 1713)
  • Page 189. Carpeau Du Sauzay, lieutenant dans le régiment de Bourgogne, capitaine d’une compagnie d’ouvriers pour l’artillerie à Saint-Domingue (19 mars 1726), n’a pas eu lieu
  • Page 189. Carreau, capitaine de milice infanterie à la Martinique (15 avril 1730)
  • Page 189. Carrel, médecin au Fort-Royal (11 décembre 1725), décédé (29 juin 1728), remplacé (30 août 1729)
  • Page 189. Carrevot, garde-magasin à Plaisance (4 mars 1702), à l’Île Royale (1er janvier 1714), remplacé (14 mai 1716), contrôleur (1er mai 1745)
  • Page 189. Carron, capitaine de milice infanterie au Cap (21 août 1708), confirmé (15 février 1713), décédé, remplacé (1718)
  • Page 189. Caruel, avocat au parlement de Paris, procureur fiscal à Saint-Christophe (26 juin 1642), remplacé (10 août 1643)
  • Page 191. Cassaigne, garde-magasin au Port-de-Paix (15 août 1698), rayé (1700)
  • Page 191. Cassaigne, chirurgien à Léogane (12 octobre 1738)
  • Page 191. Cassé (de), enseigne à Saint-Domingue (4 juillet 1710), décédé (1712), remplacé (27 janvier 1713)
  • Page 193. Castagnières, enseigne en second en Louisiane (17 août 1732), quitté et remplacé (18 février 1733)
  • Page 193. Castaing ou Castaigne, conseiller du conseil du Petit-Goave (29 avril 1698), lieutenant-colonel de milices cavalerie au Cap (21 août 1708), confirmé (15 février 1713)
  • Page 193. Castel, enseigne de milice infanterie à Saint-Domingue (15 février 1715)
  • Page 193. Castelconnel (de), chevalier, cadet à Rochefort (15 décembre 1736), congé absolu (16 avril 1737), passé en Louisiane
  • Page 193. Catalogne, [originaire du Béarn], lieutenant réformé au Canada (1691), confirmé (1er mars 1693), lieutenant d’infanterie (1er juin 1704), sous-ingénieur (14 juin 1712), à l’Île Royale (19 mars 1720), à Saint-Jean de Miscou (19 mars 1721), capitaine à l’Île Royale (15 mars 1723), décédé à l’Île Royale (5 juin 1729), remplacé (25 mars 1730). Voir aussi FR ANOM COL D2C 49 F° 70, 158, FR ANOM COL D2C 47 pages 128, 256 et FR ANOM COL D2C 60 F° 3v°, 9v°
  • Page 195. Catalogne (fils), enseigne en second au Canada (5 mai 1722), à l’Île Royale (1er avril 1727), enseigne en pied (25 mars 1730), lieutenant (8 mai 1730), décédé (10 octobre 1735). Voir aussi FR ANOM COL D2C 60 F° 6
  • Page 195. Catelan, enseigne à Saint-Domingue (1er mai 1698), n’a pas passé, remplacé (1699)
  • Page 195. Catignon, garde-magasin à Fort-Louis, au Canada (31 mai 1680), repassé en France (16 mars 1691)
  • Page 197. Cauquigny, garde-marine à Brest (1er février 1690), passé aux Îles (30 septembre 1694), enseigne à Saint-Domingue (15 avril 1697), quitté et remplacé (1er mai 1698), capitaine de milice infanterie à Fort-Royal (14 avril 1707)
  • Page 197. Causle (Jean de), enseigne suisse en second à la Martinique (23 septembre 1722), enseigne en pied (8 mars 1723), sous-lieutenant en second (8 décembre 1723), décédé à la Martinique (18 juin 1725)
  • Page 197. Cauvet, ingénieur à Saint-Domingue (1er janvier 1702), rang de capitaine (23 mai 1706), remplacé (18 mars 1713)
  • Page 197. Cauvet, cadet à Rochefort (1er mai 1737), enseigne à Saint-Domingue (1er octobre 1739), lieutenant (1er janvier 1744), commandant à Mirbalais (1753),[ capitaine à Saint-Domingue (16 octobre 1750), retiré (12 septembre 1753), chevalier de Saint-Louis le 28 juin 1771]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 13v°, 20
  • Page 181. Caylus, ingénieur aux Îles (22 juin 1691), retiré à Saint-Domingue (17 février 1705), décédé à la Martinique (14 septembre 1722)
  • Page 181. Caylus (de), commission de colonel d’infanterie, commission de capitaine de vaisseau à Rochefort (20 mars 1727), provision de gouverneur général à la Martinique (1er mai 1745), chef d’escadre (1er mars 1746)
  • Page 183. Cayrol (de), capitaine dans le régiment de Castres, enseigne de vaisseau à Saint-Domingue (4 novembre 1704), capitaine réformé (4 novembre 1704), capitaine en pied (1er mai 1705), cassé sous conditions (22 novembre 1708), major à Port-de-Paix (27 août 1714), chevalier de Saint-Louis le 18 juin 1718 et le 23 décembre 1721, décédé à Saint-Domingue (26 septembre 1724)
  • Page 183. Cayrol (de), enseigne à Saint-Domingue (15 août 1724), lieutenant (10 mars 1727), retiré capitaine ad honores conservant son rang et privilège (21 juin 1730)
  • Pages 157, 199. Cazeau Du Breuil, conseiller au parlement de Bordeaux, séance au conseil de la Guadeloupe (31 décembre 1726), décédé, remplacé (18 octobre 1734)
  • Page 199. Cazemajor, conseiller du conseil de Léogane (9 juillet 1701)
  • Page 199. Cazenave, lieutenant à Saint-Domingue (10 mars 1727), lieutenant à la Martinique (4 février 1730), capitaine (14 mai 1733)
  • Page 199. Cazenave de La Barrère, aide-major du Cul-de-Sac Marin (1er janvier 1738), au Fort Saint-Pierre (1er décembre 1740),[ capitaine à la Martinique (1er juillet 1742), major à la Grenade (1er janvier 1753), lieutenant de roi au Petit Cul-de-Sac de la Guadeloupe (1er janvier 1754), retiré (20 novembre 1757), chevalier de Saint-Louis en 1754]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter, FR ANOM COL D2C 4 F° 36v°, 38, 40 et FR ANOM COL D2C 77 F° 3
  • Page 199. Cazeneuve, enseigne en Louisiane (30 octobre 1720), congédié (4 avril 1730)
  • Page 199. Cazille, major de milice infanterie au Cap (21 août 1708), décédé, remplacé (1718)
  • Page 199. Cazin ou Gazin, greffier notaire au Fort-Dauphin (29 décembre 1733), de l’Amirauté (28 septembre 1736), décédé au Cap (février 1741)
  • Page 201. Céloron de Blainville, garde-marine à Rochefort (21 mars 1684), lieutenant au Canada (26 juin 1684), capitaine réformé (1691), confirmé (1er mars 1693), capitaine (18 mai 1701), chevalier de Saint-Louis le 4 avril 1730, décédé au Canada (5 juin 1735)
  • Page 201. Céloron de Blainville, expectative d’enseigne au Canada (18 juin 1712), enseigne en pied (1er juillet 1715), lieutenant (5 février 1731), capitaine (25 mars 1738), major au Détroit du lac Erié (1749), chevalier de Saint-Louis en 1741. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 125v°, 135v°, FR ANOM COL D2C 59 F° 10, FR ANOM COL D2C 61 F° 9
  • Page 201. Céloron de Blainville, expectative d’enseigne en second au Canada (22 mars 1732), enseigne en second (1er avril 1732), enseigne en pied (25 mars 1738), lieutenant (1er mai 1749), capitaine réformé (17 mars 1756), retiré (17 mars 1756), décédé (19 octobre 1757). Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 143v°, 148v°, 160
  • Page 201. Celleron, écrivain extraordinaire à Rochefort (1er janvier 1691), entretenu (30 juillet 1697), garde-magasin à la Guadeloupe (15 juin 1700), conseiller du conseil (28 janvier 1721), procureur général du conseil (8 avril 1721), garde des sceaux (20 avril 1729), démissionnaire comme garde-magasin (2 février 1741), décédé (30 décembre 1749)
  • Page 201. Cendret, chirurgien à La Nouvelle-Orléans (1er décembre 1738)
  • Page 203. Cerlandre (de), sous-lieutenant en Louisiane (1er juillet 1719), quitté (1er mars
    1730)
  • FR ANOM COL D2C 222zone générique = FM, zone cote = D/2C/222Lettre ChaSaint-DomingueMartiniqueCanadaCayenneGuadeloupe
  • Page 203. Chabannes ou Chavannes, conseiller du conseil du Cap (18 février 1721)
  • Page 203. Chabert, lieutenant de milice dragons à Saint-Pierre (15 mai 1705), confirmé (14 avril 1707)
  • Page 203. Chabert Cléron, garde-marine à Toulon (24 mai 1702), sous-brigadier (20 janvier 1713), rayé pour absence (29 août 1713), rétabli garde-marine (8 mai 1714), enseigne à Saint-Domingue (16 novembre 1717), resté en France, expectative d’enseigne à Saint-Domingue (26 mars 1726), enseigne en pied (17 mars 1727), lieutenant (21 juin 1730), décédé, remplacé (24 avril 1732)
  • Page 201, 203. Chabot (de), chevalier, [lieutenant dans le régiment de Piémont, lieutenant à l’Île Royale (15 avril 1750), capitaine d’infanterie à Louisbourg (1er avril 1754)], décédé (17 juin 1755). Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 197, 201
  • Page 203. Chacornacle, lieutenant réformé au Canada (23 mai 1695), capitaine en Acadie (1er février 1702), capitaine à Plaisance (10 mai 1705), tué à Plaisance en 1707. Voir aussi FR ANOM COL D2C 49 F° 70
  • Page 205. Chaillou, lieutenant réformé à la Guadeloupe (16 septembre 1740), [aide-major et capitaine en pied aux Îles du Vent (1er juin 1747), aide-major de La Trinité (15 octobre 1749), lieutenant de roi à La Trinité (20 novembre 1757), chevalier de Saint-Louis le 20 novembre 1757]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 5v° et FR ANOM COL D2C 4 F° 37, 40v°
    , 45v°, 55
  • Pages 205, 547. Chaillou de Morcourt, conseiller du conseil de la Martinique (2 septembre 1697)
  • Page 205. Challeux de La Jusselière, garde-marine, enseigne à Saint-Domingue (20 juin 1698), n’a pas passé, resté garde-marine, remplacé (1er juillet 1698)
  • Page 205. Chaluet, lieutenant réformé par terre, lieutenant réformé en Louisiane (30 octobre 1720), révoqué (19 décembre 1722)
  • Page 207. Chalusse, lieutenant au Canada (9 juin 1708), quitté et remplacé (28 mai 1712). Voir aussi FR ANOM COL D2C 49 F° 129
  • Page 207. Chamballon (Louis), fonctions pour greffier, procureur et notaire à Québec (12 mars 1692), commission (15 avril 1694), remplacé (1er juin 1704)
  • Page 207. Chambellan Graton, expectative d’enseigne en Louisiane (15 septembre 1726), enseigne en pied, ordre du roi (4 avril 1730), retiré (8 septembre (1733), expectative de lieutenant à Saint-Domingue (16 février 1734), [capitaine réformé (20 septembre 1743), aide-major du Fort-Dauphin (16 octobre 1750), commission de capitaine (1er janvier 1753), major au Fort-Dauphin (Saint-Domingue) (16 avril 1769), décédé (1769), chevalier de Saint-Louis en 1756]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 15 (2e partie du registre) ; FR ANOM COL D2C 4 F° 9, 18 ; FR ANOM COL D2C 94 F° 38bis
  • Page 209. Chambly (de), capitaine au Canada (1664, 25 mars 1669), commandant en Acadie (5 mai 1673, 22 mai 1676), commandant des troupes aux Îles (3 septembre 1677), provisions de gouverneur de la Grenade (24 avril 1679), de la Martinique (7 juin 1680), décédé, remplacé (15 août 1687)
  • Page 209. Chambly de Louville, enseigne en second [en Louisiane] (1er juin 1746), [enseigne en pied (11 juin 1750)]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 238
  • Page 209. Chambon, enseigne en second à l’Île Royale (1er avril 1737)
  • Page 209. Chambon (de), ou Du Chambon, chevalier, expectative d’enseigne en second à l’Île Royale (1er avril 1739), [enseigne en second (1er avril 1741), enseigne en pied (1er janvier 1747), lieutenant (15 avril 1750), capitaine (1er avril 1754)]. Voir aussi
    FR ANOM COL D2C 4 F° 200v°, 205, 210
  • Chambon Vergor ou Vergor Chambon (de), enseigne en second à l’Île Royale (1er avril 1737), enseigne en pied (1er mai 1743), lieutenant (1er mars 1749), capitaine (15 avril 1750), passé en Canada (1er avril 1751), chevalier de Saint-Louis en 1752. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 136v°, 196v°, 200, 205 et FR ANOM COL D2C 59 F° 22
  • Page 209. Chamborand ou Chamboran, expectative d’enseigne à Saint-Domingue (11 mars 1713), n’a pas passé, rayé (1714)
  • Page 209. Chambray de Saint-Sauveur, page du duc d’Orléans, cadet à Rochefort (17 mai 1736), enseigne à Saint-Domingue (21 juin 1737), quitté et remplacé (1er février 1739)
  • Page 211. Chambrin de Neufchatel (Charles Henri), enseigne suisse surnuméraire à Saint-Domingue (10 janvier 1733), enseigne en pied (2 mars 1733), sous-lieutenant en pied (8 août 1738), lieutenant en pied (13 février 1742), décédé en repassant en France sur la Marie-Élisabeth de La Rochelle (23 avril 1742)
  • Page 211. Chambrin de Neufchatel (Benoît), enseigne suisse surnuméraire à Saint-Domingue (21 juin 1736), enseigne en pied (19 septembre 1739), sous-lieutenant en pied (13 février 1742), décédé au Cap français (6 décembre 1742
    )
  • Page 211. Chammargou ou Champmargou, lieutenant général au gouvernement à l’Île Dauphine (1er avril 1669), décédé (6 décembre 1672), suivant la lettre de M. de La Bretèche, major à l’Île Dauphine, du 22 février 1672
  • Page 211. Chammoreau, ancien garde-marine à Brest (1er novembre 1675), lieutenant aux Îles (5 mai 1681), remplacé (8 juin 1681), enseigne de vaisseau à Brest
  • Page 211. Champagné (l’aîné), garde-marine à Rochefort, enseigne à Saint-Domingue (5 novembre 1703), n’a pas passé
  • Page 211. Champagné (le cadet), garde-marine à Rochefort, enseigne à Saint-Domingue (5 novembre 1703), n’a pas passé
  • Page 213. Champfleury, enseigne à Saint-Domingue (22 août 1724), lieutenant (6 septembre 1728), aide-major de l’Artibonite (4 juin 1732), avec commission de capitaine (24 décembre 1732), [major du Mirbalais (1742), major de Saint-Marc (1743), lieutenant de roi à l’Artibonite (1er mai 1758), chevalier de Saint-Louis en 1750]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 5 et FR ANOM COL D2C 1ter F° 5v° (2e partie du registre)
  • Page 213. Champigny, [chevalier], garde-marine à Rochefort (5 mai 1695), enseigne au Canada (1er mai 1696), lieutenant (1er mai 1698), capitaine (20 avril 1700), retiré (1er mars 1702). Voir aussi FR ANOM COL D2C 49 F° 69
  • Page 213. Champigny de Norois (de) marquis, certificat de garde-marine à Brest (3 février 1693), brevet d’enseigne de vaisseau à Rochefort (5 mars 1695), brevet de lieutenant de vaisseau à Brest (1er janvier 1703), brevet de capitaine de frégate à Rochefort (25 novembre 1712), provisions de gouverneur de la Martinique (1er novembre 1720), commission de capitaine de vaisseau (17 mars 1727), provisions de gouverneur général (1er octobre 1727), dispensé du serment (28 octobre 1727), provisions de chef d’escadre (1er janvier 1745), chevalier de Saint-Louis le 28 juin 1718
  • Page 215. Champisegade (de), armurier à l’Île Royale (15 septembre 1742)
  • Page 215. Champlain (de), chevalier, lieutenant réformé à Saint-Domingue (19 février 1727)
  • Page 215. Champoux, capitaine réformé en Louisiane (25 mars 1720), congédié (19 décembre 1722)
  • Page 215. Changeon, enseigne de vaisseau, capitaine aux Îles (11 avril 1676), repassé en France
  • Page 215. Chantzeaux (de), garde-marine à Rochefort (25 mars 1692), lieutenant à Cayenne (1er septembre 1696), remplacé (30 juillet 1697)
  • Page 217. Chanzé ou Danzé (Luc), juge au Port-de-Paix (25 août 1692)
  • Page 217. Chapelle, capitaine de milice infanterie à la Martinique (15 mai 1705), capitaine de milice aux Îles (14 avril 1687), confirmé au Cul-de-Sac (14 avril 1707)
  • Page 217. Chapelle, capitaine de milice infanterie à la Guadeloupe (25 avril 1730)
  • Page 217. Chapelle-Sainte-Croix, enseigne de grenadiers de milice à Saint-Pierre (15 mai 1705), lieutenant (14 avril 1707), capitaine de milice infanterie à la Martinique (25 avril 1730)
  • Page 217. Chapotin, enseigne de milice infanterie à Léogane (15 février 1713)
  • Page 217. Chapuzot (Joseph), écrivain extraordinaire à Rochefort (1er janvier 1696), garde-magasin à Saint-Domingue (20 avril 1698), écrivain à Cayenne (13 mai 1698), procureur général du conseil de Cayenne (15 juin 1701), repassé (26 mai 1706), remplacé (30 mai 1706), repassé à Rochefort (22 juin 1708)
  • Page 217. Charanville, gouverneur des Îles Bourbon (1708)
  • Page 217. Charbonnier ou Cherbonnière, enseigne à la Martinique (23 avril 1720), lieutenant (23 novembre 1725), retiré 540 livres et la commission de capitaine (25 mars 1735)
  • Page 219. Chardeloup, ancien garde-marine à Rochefort (1er décembre 1676), lieutenant aux Îles (5 mai 1681), remplacé (18 juin 1681)
  • Page 219. Chardonnière (fils), enseigne de milice infanterie à La Trinité (14 avril 1707)
  • Page 219. Charite (de), nouveau garde-marine à Rochefort (20 novembre 1683), enseigne de vaisseau (1er janvier 1689), lieutenant de vaisseau (1er janvier 1693), provisions de lieutenant de roi à Sainte-Croix (1er avril 1698), chevalier de Saint-Louis (1er avril 1698), provisions de gouverneur du Cap français et de Sainte-Croix (1er novembre 1706), levée d’interdiction (12 novembre 1708), provisions de gouverneur de la Martinique (1er septembre 1711), provisions de lieutenant gouverneur général de Saint-Domingue (28 janvier 1716), décédé (17 octobre 1723)
  • Page 219. Charite (de), chevalier, cadet à Rochefort (15 mai 1746),[ aide-major du Cap (1er mai 1758)]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 10
  • Page 219. Charlai, enseigne au Canada (1691), confirmé (1er mars 1693), décédé au Canada
  • Page 221. Charmet, capitaine de milice infanterie à Saint-Domingue (1718)
  • Page 221. Charmoi Du Bellay, capitaine aux Îles (16 août 1685), ordre de l’arrêter à la Guadeloupe (31 décembre 1686), repassé en France, révoqué (30 août 1687)
  • Page 221. Charpentier, capitaine de milice infanterie à Saint-Domingue (4 novembre 1710)
  • Page 221. Charpentier de La Rondelière, garde-marine à Rochefort (2 février 1693), passé aux Îles (30 septembre 1694), enseigne à la Guadeloupe (1er septembre 1696), décédé, remplacé (30 septembre 1697)
  • Page 221. Charrier, enseigne de milice infanterie à Saint-Domingue (15 février 1713)
  • Pages 65, 221. Chartier ou Chartin de Beaune (Pierre), procureur général au conseil supérieur de Louisiane (14 mars 1718), remplacé (6 octobre 1720)
  • Page 223. Chartier de L’Osbinière, conseiller au conseil de Québec (5 mai 1710), 100 livres de pension sur le Trésor royal (7 juin 1711), garde des sceaux à Québec (3 avril 1717), s’est démis pour se faire prêtre et remplacé (19 février 1727)
  • Page 223. Chartier de L’Osbinière (Louis René), conseiller au conseil de Québec (26 mai 1675), lieutenant général de la prévôté (1er mai 1677), premier conseiller (1er juin 1703), décédé, remplacé (5 mai 1710)
  • Page 223. Chartier de L’Osbinière (Louis Théandre), conseiller au Canada (27 mai 1674), lieutenant général de la prévôté (13 mai 1675), s’est démis à son fils (1er mai 1677)
  • Page 223. Chartrain, capitaine d’armes à Rochefort, et pour une belle action fait enseigne au Canada [(1696)], retiré avec 360 livres sur les Invalides. Voir aussi FR ANOM COL D2C 49 F° 71
  • Page 225. Chasinthierri, sous-lieutenant en Louisiane (1er juillet 1719), révoqué (12 décembre 1729), enseigne en pied à l’Île Royale (8 mai 1730), lieutenant (1er avril 1737), capitaine d’infanterie (1er avril 1744), décédé (novembre 1755). Voir aussi D2C 4 F° 196
  • Page 225. Chasseur (Amadé de), de Berne, enseigne suisse surnuméraire à Rochefort (1er février 1728), enseigne suisse en pied (20 juin 1729), sous-lieutenant suisse en second (1er décembre 1731), sous-lieutenant en pied (14 janvier 1732), retiré 400 livres sur les Invalides (1er juillet 1739)
  • Page 227. Chastel, cornette Dragons à Cayenne, lieutenant (23 avril 1726)
  • Pages 227, 229. Chastelain ou Chatelain, enseigne en pied au Canada (7 mai 1720), expectative de lieutenant (1er avril 1735), [lieutenant (20 mars 1736), capitaine réformé (1753), retiré (1er avril 1753), décédé (29 avril 1760)]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 63v° et FR ANOM COL D2C 4 F° 143v°, 147
  • Pages 75, 229. Chastrier Bellair, lieutenant de milice infanterie au Cul-de-Sac (15 mai 1705), confirmé (14 avril 1707), capitaine de milice infanterie
    au Cul-de-Sac (25 avril 1730)
  • Page 231. Châteauneuf de L’Étang (de), cadet à Rochefort (9 juillet 1733), enseigne à Saint-Domingue (20 mars 1736), lieutenant (1er octobre 1739), [capitaine (1er janvier 1747), chevalier de Saint-Louis le 15 décembre 1756]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 13v°, 20 et FR ANOM COL D2C 1ter F° 26 (2e partie du registre)
  • Page 225. Chateauredon (de), chevalier, cadet à Rochefort (4 mars 1746), [enseigne aux Îles (1er octobre 1750), décédé (1751)]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 57v°
  • Page 231. Châteauvieux, lieutenant de roi à Saint-Christophe (31 mars 1698), passé à la Trinité (8 novembre 1702), 600 livres sur le Trésor royal (30 janvier 1703), décédé (1711)
  • Page 229. Chatelard, enseigne de vaisseau, capitaine aux Îles (11 avril 1676), repassé en France
  • Page 229. Chatelus, cadet à Rochefort (27 septembre 1731), anspessade (9 décembre 1732), caporal (24 mai 1734), sergent (21 janvier 1737), décédé à Rochefort (19 mars 1739)
  • Page 231. Chaufourrier, arpenteur à la Martinique (28 juillet 1714), remplacé (25 mai 1721)
  • Page 233. Chaumel, écrivain principal à Saint-Domingue (20 septembre 1691), et fonctions de commissaire (8 mai 1695), décédé à Saint-Domingue (23 mai 1696)
  • Page 233. Chaumont, commissaire de la compagnie à la Guadeloupe (7 février 1645)
  • Page 235. Chauni (de), sous-lieutenant dans Castres (1686), lieutenant (1690), lieutenant de cavalerie (1712), enseigne de compagnie au Canada (15 mars 1693), garde-marine (15 septembre 1693), lieutenant réformé (1er septembre 1694), confirmé (6 avril 1695), enseigne à Saint-Domingue (1er septembre 1696), lieutenant à Saint-Domingue (26 octobre 1696), retiré pour servir par terre (29 septembre 1697), et remplacé (30 septembre 1697)
  • Page 233. Chaussat, capitaine de milice infanterie à la Martinique (15 mai 1705)
  • Page 235. Chaussegros de Léry, ingénieur au Canada (1718), rang de capitaine (16 avril 1720), décédé (6 avril 1756). Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 129
  • Chauvet, greffier à Léogane (20 mars 1703), greffier en chef (8 avril 1704), révoqué (15 février 1711)
  • Page 235. Chauvin de La Fresnière, expectative d’enseigne en Louisiane (2 octobre 1714), supprimé (1716)
  • Page 231. Chavannes (de), cadet à Rochefort (30 mai 1739), enseigne à Saint-Domingue (1er juin 1742), [lieutenant (1er décembre 1745), capitaine (1er janvier 1753)]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 14v°, 20v°
  • Page 231. Chavannes, cornette de milice à Saint-Domingue (1718)
  • Page 233. Chavoi de Noyan, enseigne au Canada (24 mai 1712), lieutenant (5 mai 1722), capitaine (20 avril 1729), [major de Montréal (1749), lieutenant de roi de Trois-Rivières (1756), retiré avec une pension de 1200 livres (1er janvier 1759) sur le Trésor royal, chevalier de Saint-Louis en 1744.] Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 123v°, 125, 135 et FR ANOM COL D2C 59 F° 5
  • Page 233. Chavrai, capitaine de milice infanterie à Saint-Domingue (4 novembre 1710)
  • Page 237. Chazel (de), commissaire général à Brest (30 avril 1716), intendant du Canada (15 janvier 1725), décédé (27 août 1725), péri sur le Chameau
  • Pages 237, 367. Chazel de Saint-Gesnier, commissaire de Marine au Canada (28 mai 1725), décédé (27 août 1725), péri sur le Chameau
  • Page 237. Chazelond, ancien garde-marine à Rochefort (1676), lieutenant aux Îles (5 mai 1681), capitaine (8 juin 1681), resté en France enseigne de port à Rochefort (12 août 1681)
  • Page 237. Chazeron (de), comte, enseigne à la Martinique (30 janvier 1725), lieutenant (30 mai 1731), congé absolu (14 mai 1733)
  • FR ANOM COL D2C 222zone générique = FM, zone cote = D/2C/222Lettres Che-Cho
    Saint-DomingueMartiniqueCanadaCayenneGuadeloupe
  • Page 237. Cherau, lieutenant de milice infanterie au Cap (1714)
  • Page 237. Cheret, cornette de milice au Cap (4 novembre 1710)
  • Page 239. Chéron, garde-magasin à Québec (20 avril 1700), remplacé garde-magasin (30 mai 1706), conseiller au conseil supérieur de Québec (5 mai 1710), décédé (1er juillet 1718), remplacé (27 avril 1718)
  • Page 241. Chesneau, enseigne de milice infanterie au Cap (21 août 1708)
  • Page 241. Chesneau, garde-magasin, inspecteur des travaux à la Martinique (13 août 1714), décédé à la Martinique (24 septembre 1717)
  • Page 241. Chesneau de Saint-André (Jacques), commissaire général de la compagnie aux Îles (6 février 1641, 3 mars 1645)
  • Page 241. Chesnier, enseigne en Louisiane (13 juin 1714), décédé, noyé sur un navire de M. Croizat (1715)
  • Page 241. Chetuple, greffier de la prévôté à Québec (10 mars 1685), n’a pas eu lieu
  • Page 241. Chevais, greffier notaire à la Martinique (10 décembre 1713), juge à la Guadeloupe (1er octobre 1714), n’a pas passé (1714), remplacé (27 février 1715)
  • Page 241. Chevalier, expectative d’enseigne à Saint-Domingue (1er mai 1705), enseigne en pied (20 avril 1706), décédé (13 février 1706), remplacé (30 mai 1706)
  • Page 241. Chevalier, garde-marine, enseigne en Acadie (15 février 1694), décédé, remplacé (28 avril 1697)
  • Page 241. Chevalier, enseigne à Saint-Domingue (1er janvier 1713, 1er janvier 1714), retiré avec 225 livres sur les Invalides (17 mars 1727)
  • Page 243. Chevalier, enseigne réformé en Louisiane (31 décembre 1717), révoqué (23 mars 1720)
  • Page 243. Chevalier, cadet à Rochefort (5 janvier 1741), enseigne à la Martinique (25 novembre 1743), [lieutenant (1er juin 1747), décédé (1747]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 51v°, 57
  • Page 243. Chevalier, conseiller du conseil de la Guadeloupe (1eraoût 1698)
  • Page 243. Chevalier, conseiller du conseil de la Guadeloupe (26 mars 1726)
  • Page 243. Chevalier, médecin à Saint-Domingue (20 juillet 1737)
  • Page 243. Chevilliot, sous-ingénieur à la Martinique, ingénieur, rang de lieutenant (4 décembre 1720)
  • Page 243. Chevrio, enseigne de milice infanterie à Saint-Pierre (14 avril 1707)
  • Page 243. Chevrolier, procureur fiscal à Saint-Christophe (10 août 1643)
  • Page 243. Chicoineau de La Motte, juge à Fort-Dauphin (19 mai 1734)
  • Page 243. Chirat (Pierre), avocat au Parlement de Paris, juge à la Martinique (5 janvier 1639), remplacé (12 mai 1643)
  • Page 243. Choiseul (de), comte, chevalier de Saint-Louis le 28 juillet 1705, capitaine de vaisseau (1er novembre 1705), gouverneur de la Tortue (1er août 1706), ordre de repasser en France (22 septembre 1710), décédé de la blessure qu’il avait reçu le 5 mai sur la Thétis (18 mai 1711)
  • Page 245. Chouers, lieutenant réformé à Saint-Domingue (1er janvier 1701), n’a pas passé
  • FR ANOM COL D2C 222zone générique = FM, zone cote = D/2C/222Lettre Cl
    Saint-DomingueMartiniqueCanadaCayenneGuadeloupe
  • Page 245. Clairambault d’Aigremont, secrétaire de l’intendant à Dunkerque (1er juillet 1684), au Havre (1er juillet 1690), commissaire de la Marine au Canada (1er juin 1701), commission de commissaire à Montréal (17 février 1717), ordonnateur à Québec (31 mai 1728), décédé à Montréal (1er décembre 1728), remplacé (25 mars 1729)
  • Page 245. Clairambault, garde-magasin au Cap (15 décembre 1723), procureur du roi (9 mai 1724), à Bayaha (4 février 1727), procureur du roi et juge de l’Amirauté au Cap, interdit (1727), décédé à Paris, rue Saint-Antoine, enterré à Saint-Paul (25 juin 1734)
  • Page 245. Clairambault , capitaine à Cayenne (2 mai 1681), décédé, remplacé (24 septembre 1683)
  • Page 245. Claro (de), « Anglais envoyé par M. de Rigby », lieutenant en Louisiane (1er juillet 1719), mauvais sujet renvoyé, rayé (5 septembre 1721)
  • Page 247. Classe, capitaine de milice infanterie à la Guadeloupe (25 avril 1730)
  • Page 247. Clauselier de Leumont (Claude), secrétaire du roi, intendant des affaires de la compagnie en Amérique (1er octobre 1642), inspecteur sur les juges à Saint-Christophe (2 mars 1644), confirmé (4 août 1645), instructions au sujet du commandeur de Poincy (1er septembre 1645)
  • Page 247. Claveau ou Des Claveaux ou Des Clavaux, enseigne au Canada (1690), confirmé (16 mars 1691), congé absolu (16 mars 1691)
  • Page 247. Clavier, lieutenant de milice infanterie au Grand-Goave (13 février 1713)
  • Page 247. Clément, lieutenant de grenadiers, enseigne à Cayenne (6 janvier 1715), décédé, remplacé (14 août 1717)
  • Page 247. Cléra (de), capitaine, décédé à la Martinique (21 juin 1702)
  • Page 247. Cleracq (de), ingénieur en France pendant 3 ans, lieutenant en Louisiane (13 juin 1714), resté en France (1715), remplacé (12 mars 1716)
  • Page 249. Clérin, sous-lieutenant au Canada (1689), lieutenant réformé (1691), confirmé (1er mars 1693), lieutenant (1er septembre 1694), confirmé (16 avril 1695), aide-major de Montréal en 1700, décédé (1719). Voir aussi FR ANOM COL D2C 49 F° 80, 86
  • Page 249. Clérain Des Lauriers, chirurgien au Cap (1er novembre 1720)
  • Page 249. Clermont, capitaine réformé au Canada (1689), remplacé (1691)
  • Page 249. Clermont, garde-marine aux colonies (1er juin 1704), enseigne au Canada (1er juin 1704), resté en France, garde-marine
  • Page 249. Clermont (Michel de), juge à la Martinique (1er octobre 1696), cassé (13 janvier 1700), juge à la Guadeloupe (14 mars 1701), conseiller du conseil de la Martinique (17 avril 1707), interdit (16 décembre 1713), retiré (25 août 1716), cassé (4 décembre 1720)
  • Page 251. Clesse (François), huissier du conseil supérieur de Québec (12 avril 1735), de l’Amirauté (8 avril 1737)
  • Page 251. Clieu (de), garde-marine à Rochefort (27 mars 1702), enseigne de vaisseau (1er novembre 1705), capitaine réformé à la Martinique (3 avril 1713), capitaine en pied (22 janvier 1717), major à Marie-Galante (30 janvier 1725), major à la Martinique (19 mars 1726), lieutenant de roi à Fort-Royal (24 juin 1726), gouverneur de la Guadeloupe (1er juin 1737), lieutenant de vaisseau (27 avril 1743), [lieutenant de roi au gouvernement général des Îles du Vent (1er octobre 1744)], capitaine de vaisseau (10 juillet 1746), commandeur de Saint-Louis (août 1750) avec 3000 livres sur le Trésor royal et 3000 sur les Invalides, retiré (1er septembre 1752), ordre de passer au Havre (1er septembre 1753), chevalier de Saint-Louis le 28 juin 1718. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 34
  • Page 251. Clignancourt, enseigne en second au Canada (26 mai 1723), enseigne en pied (29 mai 1725), décédé au Canada et remplacé (5 février 1731)
  • Page 251. Cloche de La Malmaison, provisions de lieutenant de roi à la Guadeloupe (19 septembre 1684), de gouverneur (1er novembre 1705), commandant en l’absence du gouverneur général des Îles (1er octobre 1712), provisions de lieutenant au gouverneur général (1er octobre 1712), ordre de commander en l’absence du général (31 octobre 1716), décédé à la Guadeloupe (1er mai 1717), chevalier de Saint-Louis le 28 juillet 1705
  • Page 251. Cloche de La Malmaison, enseigne à la Martinique (1er septembre 1696), à la Guadeloupe (26 août 1697), lieutenant (1er septembre 1698), expectative de 1ère compagnie à la Martinique (5 juillet 1710), capitaine en pied (15 novembre 1711), décédé (27 octobre 1725), remplacé (19 mars 1726)
  • Page 251. Cloche de Mont-Saint-Rémy, ordre d’enseigne à la Martinique (1er mars 1703), certificat de garde-marine à Rochefort (9 novembre 1703), passé à la Guadeloupe (20 octobre 1703), ordre de lieutenant (15 novembre 1711, 16 décembre 1713), [capitaine (1717)], provision de lieutenant de roi à la Guadeloupe (23 novembre 1723), décédé à la Guadeloupe (17 juillet 1748), chevalier de Saint-Louis le 17 novembre 1727. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 36 et FR ANOM COL D2C 77 F° 1
  • Page 253. Closneuf de Mottainville, enseigne en Acadie (15 mai 1700), lieutenant (1er mai 1704), retiré et remplacé (18 juillet 1710)
  • Page 253. Clozier, lieutenant de juge à la Grenade (20 janvier 1735), procureur du roi
  • FR ANOM COL D2C 222zone générique = FM, zone cote = D/2C/222Lettre Co
    Saint-DomingueMartiniqueCanadaCayenneGuadeloupe
  • Page 253. Cochet, lieutenant de milice infanterie à la Grenade (15 mai 1705)
  • Page 253. Cochon de Rocheblanche, conseiller du conseil du Cap (27 août 1714)
  • Page 253. Cocquet, enseigne de milice infanterie à la Martinique (15 mai 1705), lieutenant de milice infanterie à Saint-Pierre (14 avril 1707)
  • Page 255. Cohé ou Coué de Lusignan de Villiers, garde-marine à Rochefort (4 novembre 1683), licencié (16 mars 1686), capitaine au Canada (17 mars 1687), capitaine réformé (1689), décédé au Canada, remplacé (1692)
  • Page 255. Coignard, greffier en chef à Cayenne (2 décembre 1721)
  • Page 255. Coigne (de), cadet à l’Île Royale, décédé à l’hôtel de Mars ( décembre 1745)
  • Page 255. Coinard, chevalier, enseigne à Saint-Domingue (3 février 1699), a quitté et remplacé (1er mai 1705)
  • Page 255. Colasse de Machefollière, ancien garde-marine à Brest (18 décembre 1680), lieutenant au Canada (29 juillet 1683), repassé ancien garde-marine à Brest (25 avril 1685)
  • Page 255. Colbert, capitaine d’artillerie (28 septembre 1736)
  • Page 255. Colin (l’aîné), lieutenant de milice infanterie à Léogane (4 novembre 1710), remplacé à Saint-Domingue (15 février 1713)
  • Page 257. Colin (cadet), greffier notaire au Petit-Goave (18 février 1721), greffier notaire de l’Amirauté au Petit-Goave (15 juillet 1727)
  • Page 257. Colladon (Étienne), à la Pointe-des-Sables, commis particulier de la compagnie à Saint-Christophe (3 septembre 1636)
  • Page 257. Collart [père], garde-marine, colonel de milice infanterie au Cul-de-Sac (15 mai 1705), confirmé (14 avril 1707)
  • Page 257. Collart [fils], capitaine de milice infanterie à Fort-Royal (25 avril 1730)
  • Page 255. Collart Devaux, capitaine de milice de grenadiers au Cul-de-Sac (25 avril 1730)
  • Page 257. Collet, conseiller et procureur général à Québec (14 juin 1712), décédé à Québec (8 mars 1727)
  • Page 257. Collet, lieutenant aux Îles (15 septembre 1687), capitaine (10 septembre 1692), commandant les vaisseaux de la Compagnie à Saint-Domingue, gouverneur et commandant pour la compagnie à Saint-Louis (1er janvier 1703), rang de lieutenant de roi à Saint-Louis (1er janvier 1703)
  • Page 257. Colombet, lieutenant réformé au Canada, tué par les Iroquois en juin 1689
  • Page 259. Colombière (Joseph), abbé, conseiller du conseil de Québec (16 juin 1703), grand chantre (11 janvier 1722), décédé, remplacé (4 janvier 1724)
  • Page 259. Combette (de), lieutenant réformé par terre, lieutenant réformé en Louisiane (30 octobre 1720), révoqué (19 décembre 1722)
  • Page 259. Conegro, greffier en chef au Cap, remplacé (5 février 1705)
  • Page 259. Conflans (de), chevalier, expectative d’enseigne à Cayenne (21 mai 1715), l’ordre révoqué (décembre 1715)
  • Page 259. Conflans (de), chevalier, capitaine de vaisseau à Rochefort, commandant les gardes-marine à Brest, gouverneur général de Saint-Domingue (1747), chevalier de Saint-Louis
  • Page 261. Consolin, bombardier à Rochefort, aide d’artillerie en Acadie (10 mai 1705), à l’Île Royale (1er avril 1716), sous-lieutenant, [brevet de sous-lieutenant de galiotes à la mer et d’artillerie dans les ports (22 avril 1723)], décédé (16 mai 1727). Voir aussi FR ANOM COL D2C 60
    F° 1
  • Page 261. Constant (Philippe), soldat à Cayenne, enseigne (1er mai 1703), lieutenant (7 février 1711), aide-major (22 octobre 1718), capitaine ad honores, décédé (1725), remplacé (16 avril 1726)
  • Page 261. Contrecoeur, expectative d’enseigne au Canada (1er juin 1704), enseigne en pied (1704), lieutenant (1er juillet 1715), capitaine (11 avril 1727), décédé (2 juillet 1743), chevalier de Saint-Louis le 25 mars 1738. Voir aussi FR ANOM COL D2C 49 F° 130
  • Page 261. Contrecoeur (fils), expectative d’enseigne en second au Canada (7 mai 1726), enseigne en second (20 avril 1729), enseigne en pied (13 avril 1734), [lieutenant (1742), capitaine (15 février 1748), retiré (1er janvier 1759) avec une demi-solde de 540 livres sur les Invalides, chevalier de Saint-Louis en 1756]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 21v° et FR ANOM COL D2C 4 F° 136, 147v°
  • Page 261. Contrecoeur, chevalier, enseigne en second en Louisiane (17 août 1732), enseigne en pied (20 septembre 1735), tué par les Chicachas (26 mai 1736) et remplacé (15 octobre 1736)
  • Page 261. Coquet, enseigne à la Martinique (17 décembre 1696), décédé, remplacé (1er mai 1698)
  • Page 261. Coquille, conseiller du conseil de la Guadeloupe (16 octobre 1732)
  • Page 263. Cordier, sous-lieutenant, enseigne à Saint-Domingue (29-30 septembre 1697), quitté (1699), remplacé (1er janvier 1701)
  • Page 265. Cornelissen, lieutenant de juge au Petit-Goave (13 novembre 1713), remplacé (18 février 1721)
  • Page 265. Cornet, cadet à Rochefort (19 mai 1736), anspessade (1er octobre 1738), caporal (20 août 1739), enseigne à la Martinique (1er janvier 1740)
  • Page 265. Cornette, conseiller au conseil supérieur de la Martinique (15 avril 1679)
  • Cornette (Jean Baptiste), cadet à Rochefort (19 mai 1736), anspessade (1er octobre 1738), caporal (20 août 1739), enseigne à la Martinique (1er janvier 1740), lieutenant aux Îles (1er juin 1746), capitaine aux Îles (1er janvier 1753), aide-major sur Petit Cul-de-Sac (Guadeloupe) (20 novembre 1757), condamné à être cassé et dégradé par jugement du conseil de guerre (15 janvier 1761), brevet qui le rélève de la condamnation (12 mars 1772), décédé à la Guadeloupe (18 août 1775)
  • Pages 245, 265. Cornette de Saint-Cyr , capitaine de milice infanterie à Fort-Royal (14 avril 1707), à la Martinique (15 mars 1730), chevalier de Saint-Louis le 20 octobre 1727
  • Page 265. Costard, aide-major de milice à Saint-Domingue (1715)
  • Page 265. Costard de Ransonnière, garde-marine à Brest, sous-brigadier, retiré, aide-major du Cap Français (28 décembre 1723), décédé (19 août 1728), remplacé (8 mars 1729)
  • Page 267. Costebelle (de), lieutenant à Plaisance (23-25 janvier 1692), capitaine (25 janvier 1694), capitaine et lieutenant de roi (13 mars 1695), gouverneur de Plaisance (10 avril 1706), gouverneur de l’Île Royale (1er janvier 1714), décédé en France et remplacé (16 novembre 1717), chevalier de Saint-Louis le 22 mai 1708, brevet pour porter la croix (28 mai 1708)
  • Page 267. Costebelle (de), enseigne en second au Canada (5 mai 1722)
  • Page 267. Cothoneau, procureur du Roi à Cayenne (29 juillet 1708), décédé à Cayenne (9 juin 1713)
  • Page 267. Cottineau, juge à Saint-Louis, décédé (15 août 1745)
  • Page 267. Couagne, enseigne à Plaisance (5 mars 1713), à l’Île Royale (1er janvier 1714), expectative de lieutenant (1er juillet 1715), lieutenant (11 juillet 1719), capitaine réformé (16 juin 1732)
  • Page 267. Couaine, ingénieur à Louisbourg, décédé (22 janvier 1740)
  • Page 269. Couet, expectative d’enseigne à la Martinique, enseigne en pied (30 mai 1731), expectative de lieutenant (23 mars 1735), lieutenant (23 mai 1735), décédé, remplacé (1er juillet 1738)
  • Page 269. Coulange, enseigne à la Martinique (31 mai 1706), garde-marine à Rochefort (2 août 1706), s’est démis et déplacé (10 août 1712)
  • Page 269. Coulanges (de), enseigne en second en Louisiane (17 août 1732), enseigne en pied (8 septembre 1733), tué par les Chicachas le 26 mai 1736, remplacé (15 octobre 1736)
  • Page 257. Coulet, mousquetaire (1672), lieutenant par terre (1673), garde-marine à Rochefort (24 novembre 1692), enseigne de vaisseau aux Îles (janvier 1693), commission de capitaine aux Îles (1er octobre 1693), major à la Martinique (31 mars 1698), lieutenant de roi à la Guadeloupe (5 juillet 1710), à Saint-Martin-de-Ré (1er octobre 1717), décédé, remplacé (9 septembre 1723), chevalier de Saint-Louis le 28 juillet 1705
  • Page 269. Coulon ou Coulon de Villiers, [enseigne en second au Canada (1732), lieutenant (1734), capitaine (1744]), major de Trois-Rivières (1748),[ décédé (3 avril 1750), chevalier de Saint-Louis en 1748]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 125
  • Pages 271, 599. Coupié Du Parc, capitaine de milice infanterie à la Guadeloupe (25 avril 1730)
  • Page 271. Courault, conseiller du conseil de Cayenne (20 juin 1702), cornette de milices Dragons (10 avril 1707), lieutenant (7 avril 1711), capitaine (15 octobre 1718), décédé, remplacé (26 avril 1723)
  • Page 271. Courault (le jeune), conseiller du conseil de Cayenne (29 juillet 1708), cornette de milices Dragons (23 avril 1726)
  • Page 271. Courcelles (de), provisions de gouverneur de Thionville, gouverneur général du Canada (23 mars 1665), repassé en France (7 avril 1672)
  • Page 271. Courcy (de), ancien garde-marine à Rochefort (22 septembre 1683), lieutenant à Cayenne (24 septembre 1683), capitaine (24 novembre 1683)
  • Page 271. Courcy (de), enseigne de Courtemanche (s.d.)
  • Page 273. Courpon (de), lieutenant à la Martinique (5 juin 1693), garde-marine (4 février 1693), remplacé (1er juillet 1695), conseiller du conseil (1er octobre 1696), remplacé au conseil (2 septembre 1697), provisions de lieutenant de roi à Saint-Christophe (31 mars 1698), à la Basse-Terre (Saint-Christophe ou Guadeloupe) (8 novembre 1702), décédé (janvier 1709)
  • Page 273. Courpon (de), (fils aîné), garde-marine à Rochefort (4 février 1693), ordre lieutenant à Cayenne (1er juillet 1695), décédé (10 mars 1696)
  • Page 273. Courpon (de)), (fils cadet), ordre lieutenant à la Martinique (1er septembre 1696), commission de capitaine à la Guadeloupe (2 octobre 1708), à Saint-Domingue, à la Guadeloupe (20 avril 1706), passé capitaine à Saint-Domingue (18 décembre 1717), brevet de major à Saint-Louis (19 novembre 1720), provisions de lieutenant de roi à l’Artibonite (15 août 1724), retiré avec 800 livres sur les Colonies conservant rangs et honneurs (1er octobre 1739), chevalier de Saint-Louis le 23 décembre 1721
  • Pages 273, 833. Courpon de La Vernade (de) , capitaine de milice infanterie à Saint-Pierre (25 avril 1730)
  • Page 273. Courpon de La Vernade (de), mousquetaire gris, lieutenant à Saint-Domingue (1er juillet 1738), [capitaine (20 septembre 1743), cassé]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 13
  • Page 273. Courreau, greffier notaire à Plaisance, remplacé (15 mars 1696)
  • Page 275. Courtois, enseigne de milice cavalerie à La Trinité (15 mai 1705), lieutenant de milice (14 avril 1707), capitaine de milice cavalerie à la Martinique (25 avril 1730)
  • Page 275. Courval, procureur du roi aux Trois-Rivières (12 mai 1714), décédé, remplacé (20 avril 1728)
  • Page 275. Courval , enseigne réformé à Cayenne (1er janvier 1701), expectative d’enseigne (1er janvier 1701), enseigne en pied (1er mai 1705), lieutenant (25 mai 1706), décédé, remplacé (16 avril 1720)
  • Page 275. Courval Nicolet, exempt de la prévôté au Canada, décédé (21 avril 1738)
  • Page 275. Courvaïer, lieutenant général de la juridiction des Trois-Rivières, décédé (19 février 1743)
  • Page 275. Courvoïer Hertel, enseigne réformé au Canada (1691), enseigne en pied (1692), confirmé (1er mars 1693), lieutenant en pied (1er juillet 1718), expectative de compagnie, capitaine (1er avril 1733), décédé (5 septembre 1748).Voir aussi FR ANOM COL D2C 49 F° 71
  • Page 275. Cousage de La Rochefoucauld, vicomte, lieutenant à Saint-Domingue (19 novembre 1720), aide-major du Cap (3 octobre 1722), décédé (1723, remplacé (28 décembre 1723)
  • Page 275. Coustard, capitaine de milice à Saint-Domingue (16(?), conseiller du conseil du Petit-Goave (6 août 1685)
  • Page 275. Coustard, aide-major de Cayenne (19 février 1727)
  • Page 277. Coustard, cadet à Rochefort (14/24 février 1739), anspessade (5 décembre 1740), enseigne à Saint-Domingue (1er juin 1742), [lieutenant (1er décembre 1745), retiré (12 septembre 1753)]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 20v°
  • Page 277. Coustilhas, lieutenant en Louisiane (30 octobre 1720), interdit 2 mois (28 novembre 1725), confirmé par le roi (4 avril 1730), capitaine (17 août 1732)
  • Page 277. Coutel, garde-marine à Rochefort (4 décembre 1699), enseigne de vaisseau à la Martinique (20 juin 1707), capitaine réformé (20 juin 1707), capitaine en pied (4 juillet 1710), repassé enseigne de vaisseau à Rochefort (8 octobre 1717)
  • Page 277. Coutellier, greffier notaire à Jacmel (27 septembre 1727), d’Amirauté (1728), décédé, remplacé (17 avril 1736)
  • Pages 105, 277. Coutin de La Blinerie, capitaine de milice cavalerie à la Grenade (8 février 1735) . Voir aussi Cousin de la Blenerie sous la cote FR ANOM COL D2C 90
  • Page 277. Couturier, garde-magasin à Saint-Louis (19 février 1726), décédé (1738), remplacé (1738)
  • Pages 277, 403. Couturier de La Haute-Porte, écrivain extraordinaire à Dunkerque (12 février 1714), réformé (1er mai 1716), écrivain et juge en Louisiane (7 juillet 1716), greffier notaire et juge (7 juillet 1716), remplacé (14 mars 1718)
  • Page 277. Couvel, capitaine de milice infanterie à Saint-Domingue (4 novembre 1710)
  • Page 277. Coux (de), chevalier, enseigne à l’Île Royale (8 mai 1730), lieutenant (1er avril 1737), capitaine (1er mars 1749), retraite de 600 livres sur le fonds des Colonies (1er mai 1764), [chevalier de Saint-Louis en 1755]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 196v°, 200
  • Page 277. Coux (de), capitaine réformé des troupes nationales [en Guyane], décédé (15 décembre 1765)
  • FR ANOM COL D2C 222zone générique = FM, zone cote = D/2C/222Lettres Cr-CuSaint-DomingueMartiniqueCanadaCayenneGuadeloupe
  • Page 279. Cramon, arpenteur à Léogane (14 décembre 1710), remplacé (8 décembre 1714)
  • Page 279. Crapado (de), comte, expectative de lieutenance à la Martinique (1er janvier 1701), lieutenant en pied (20 octobre 1703), commandant général à la Guadeloupe (10 août 1710), en l’absence des officiers majors (15 novembre 1711), chevalier de Saint-Louis le 30 novembre 1723. Voir aussi FR ANOM COL D2C 17
  • Page 279. Crapado (de), comte, capitaine réformé dans Médoc, lieutenant à la Martinique (30 janvier 1725), expectative de compagnie à Saint-Domingue (12 janvier 1729), capitaine en pied à la Martinique (30 mai 1731), [major à la Guadeloupe (1er juillet 1742), retiré (1er juillet 1754), lieutenant de roi honoraire (15 octobre 1754), chevalier de Saint-Louis en 1748]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 5v° et FR ANOM COL D2C 4 F° 36v°, 38
  • Page 279. Crapado de Véragne, enseigne à la Martinique (12 novembre 1717), retiré (29 août 1722)
  • Page 279. Crapado de Véragne, enseigne à la Martinique (30 janvier 1725), retiré (25 juin 1731)
  • Page 279. Cremon (de), écrivain principal à la Cour (1er janvier 1729), commissaire de la Marine à La Mobile (10 février 1731), second conseiller en Louisiane (26 février 1731), décédé à La Mobile (13 mars 1737)
  • Page 279. Crespi, lieutenant réformé par terre, en Louisiane (1er juillet 1719), révoqué (19 décembre 1722)
  • Page 279. Crespin, capitaine au Canada (1er/17 mars 1687), repassé en France et remplacé (28 février 1691)
  • Page 279. Crespin , conseiller à Québec (1er mai 1727)
  • Page 279. Crespin, lieutenant de milice infanterie à Saint-Domingue (1715)
  • Page 281. Crisaffi-Grimaldi, marquis, messinois, lieutenant-colonel au régiment de Vivonne (1676), capitaine au Canada (10 avril 1684), lieutenant de roi à Montréal (15 février 1697), à Québec (28 mai 1699), gouverneur de Trois-Rivières (1er juin 1703), décédé à Trois-Rivières (5 mai 1710). Voir aussi FR ANOM COL D2C 49 F° 67, 74Cet officier fair l’objet d’une seconde notice avec variantes : garde-marine à Rochefort (1er janvier 1693), décédé à Québec (25 mars 1696)
  • Page 281. Crochet (ou Croquet), capitaine de milice infanterie à la Martinique (15 mai 1705), confirmé au Cul-de-Sac (14 avril 1707), à Saint-Pierre (23 avril 1730)
  • Page 281. Croiset, écrivain principal à Rochefort (15 avril 1684), commissaire ordonnateur aux Îles (15 mai 1689), décédé aux Îles (1691)
  • Page 281. Croiseuil, juge à Baïaha (7 août 1720), lieutenant d’Amirauté (15 octobre 1726) à Fort-Dauphin (28 septembre 1736)
  • Page 281. Croiseuil, commissaire ordonnateur à Marseille (30 juin 1703), intendant aux Îles (15 juillet 1703), instructions (23 janvier 1704), resté et retiré en France (1er juillet 1704)
  • Page 281. Croisille de Courtemanche, expectative d’enseigne en second au Canada (1er avril 1735), enseigne en second (20 mars 1736), [enseigne en pied (1743), lieutenant (15 février 1748), capitaine (1756), chevalier de Saint-Louis le 15 février 1758.] Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 137, 148v°, 160v°, FR ANOM COL D2C 59 F° 23, FR ANOM COL D2C 61 F° 2
  • Page 281. Croisilles de Repentigny, enseigne au Canada (5 mai 1710), lieutenant (11 avril 1727), capitaine (1741), remplacé (20 mars 1734), décédé [(3 décembre 1749), chevalier de Saint-Louis en 1748]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 135v° et FR ANOM COL D2C 49 F° 161
  • Page 283. Crosnier, lieutenant de milice infanterie à la Martinique (15 mai 1705)
  • Page 283. Croucq (de Bâle) (Rodolphe), enseigne suisse surnuméraire à Rochefort (14 janvier 1732), n’a pas paru au régiment
  • Page 283. Crusol, lieutenant de milice infanterie à Saint-Pierre (14 avril 1707)
  • Page 283. Crusol, cadet à Rochefort (16 février 1737), congé absolu (17 février 1738)
  • Page 283. Cugnac (de), garde-marine, sous-brigadier à Rochefort (18 avril 1695), enseigne à Saint-Domingue quoique mort (3 février 1699), décédé dès le 17 octobre 1698
  • Page 285. Cugnac (de), enseigne à Saint-Domingue (1er septembre 1696), lieutenant (1er mai 1698), aide-major (1er mai 1705)
  • Page 285. Cugnet, directeur du domaine d’Occident, conseiller à Québec (13 février 1730), premier conseil (18 février 1733), décédé (août 1751)
  • Page 285. Culant (de), comte, gendre de M. Besnard, intendant des Îles, a succédé à son habitation, brevet de lieutenant de roi pendant son séjour à la Martinique (25 mars 1738)
  • Page 285. Curot, garde-magasin au fort Frontenac, au Canada, décédé (8 août 1738)
  • FR ANOM COL D2C 222zone générique = FM, zone cote = D/2C/222Lettre Da
    Saint-DomingueMartiniqueCanadaCayenneGuadeloupe
  • Page 289. Dabaddie [(Abbadie (d’), commissaire de la Marine, commissaire général,] ordonnateur en Louisiane [(29 décembre 1761)], décédé (4 février 1765). Voir aussi FR ANOM COL
    D2C 59 F° 61 (2e partie de registre)
  • Page 289. Dabin, [capitaine des Volontaires de Gantès], capitaine en Louisiane (1er octobre 1750), retiré (1er février 1754). Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 225
  • Page 289. Daguin de Lonzac, conseiller du conseil de la Martinique, décédé (1750)
  • Page 289. Daine [ou Aine (d’)], greffier en chef à Québec (10 février 1722), directeur du Domaine du roi (1752) , [lieutenant général de la prévôté]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 79
  • Page 289. Daires de Verdalles, garde-marine à Toulon (16 mars 1692), enseigne de vaisseau à Saint-Domingue (1er juillet 1695), lieutenant (1er juillet 1695), décédé, remplacé (1er septembre 1696)
  • Page 289. Danceau, capitaine au Canada (5 mars 1685)
  • Page 289. Dandelau (Louis), enseigne suisse surnuméraire à Rochefort (23 mars 1743)
  • Page 289. Dantzé, major au Port-de-Paix (1er juillet 1696), décédé, remplacé (1er janvier 1701)
  • Page 289. Dantzé, capitaine de milice infanterie à Saint-Domingue (1714)
  • Page 289. Dantzé (fils), lieutenant de milice infanterie à Saint-Domingue (1718)
  • Page 289. Dantzel, lieutenant de juge à Port-de-Paix, juge (4 juillet 1710), décédé (1716), remplacé (22 avril 1719)
  • Page 289. Daquain, expectative d’enseigne en Louisiane (12 décembre 1725), enseigne en pied (4 avril 1730), expectative de lieutenant (17 août 1732), lieutenant (8 septembre 1733), retiré (18 juillet 1734), directeur de la poste à Rochefort (1737)
  • Page 289. Darensbourg ou Arensbourg (d’), capitaine réformé en Louisiane [(1732), chevalier de Saint-Louis le 1er août 1759]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 51 (2e partie de registre) et FR ANOM COL D2C 4 F° 228
  • Page 291. Datis, garde-magasin à Saint-Domingue (juillet 1733), à Léogane (1er septembre 1733)
  • Page 291. Daty ou Datys, enseigne de milice infanterie à la Martinique (15 mai 1705)
  • Page 291. Daumai de Coulanges, cadet à Rochefort (19 août 1734), cassé (18 avril 1735)
  • Page 291. Daurois, capitaine de milice réformé en second à la Martinique (14 avril 1707)
  • Page 291. Daurois, lieutenant de milice infanterie au Fort-Royal (14 avril 1707)
  • Page 291. Dausseur (Romain), conseiller au conseil de la Guadeloupe (26 mars 1726)
  • Page 291. David, directeur de la compagnie des Indes, gouverneur des Îles de Bourbon (10 mars 1746)
  • Page 291. David, lieutenant de milice infanterie à la Martinique (15 mai 1705)
  • Page 291. David, enseigne à la Martinique (1er mars 1703), congé absolu (28 mars 1706)
  • Page 289. Dayn, chevalier de Rys, garde-marine à Rochefort, sous-brigadier (1er janvier 1696), lieutenant à la Guadeloupe (17 septembre 1696), décédé à la Guadeloupe (21 mars 1697)
  • FR ANOM COL D2C 222zone générique = FM, zone cote = D/2C/222Lettre De
    Saint-DomingueMartiniqueCanadaCayenneGuadeloupe
  • Page 291. Debonnaire, écrivain principal à Rochefort (17 août 1688), commissaire aux Îles (1er octobre 1696), resté écrivain principal en France (1696)
  • Page 291. Delfau de Pontalba, expectative d’enseigne en second en Louisiane (17 août 1732), enseigne en second (18 février 1733), enseigne en pied (14 septembre 1735), lieutenant (1er octobre 1740), capitaine (11 juin 1750), retiré (1759), chevalier de Saint-Louis le 1er août 1759. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 224v°, 229 et FR ANOM COL D2C 59 F° 10v° (2e partie de registre)
  • Page 291. Delleville (Michel Bernard de), lieutenant de roi à la Guadeloupe (18 août 1646)
  • Page 293. Denis, cornette de milice à Saint-Domingue (1715, 1718)
  • Page 293. Denis (Charles), conseiller à Québec (26 mai 1675)
  • Page 291. Denis, gouverneur et lieutenant général «pour Sa Majesté de tout ce qui dépend de la Grande Baie de Saint-Laurent par lettres patentes» (30 janvier 1654)
  • Page 293. Denonville, marquis, provisions de gouverneur général du Canada (1er janvier 1685), repassé en France pour servir par terre (31 mai 1689)
  • Page 135. Denis de Bonnaventure, [fils de Simon Pierre Denis de Bonnaventure, marié à Louise Marguerite Denis de La Ronde, cadet dans la compagnie de Louis Denis de la Ronde (1713)], enseigne à l’Île Royale (2 juillet 1720), lieutenant (25 mai 1730), capitaine aide-major (1er avril 1737), capitaine en pied (1er avril 1738), [major des troupes commandant à l’Île-Saint-Jean (1er avril 1751), lieutenant de roi à Louisbourg (1er avril 1754), fait prisonnier à la prise de Louisbourg (1758), commandant des troupes des colonies à Rochefort, décédé à Rochefort (1760), chevalier de Saint-Louis en février 1748]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 193, 193v°, 196 et FR ANOM COL D2C 60
    F° 14v°
  • Page 159. Denis de La Broqueterie, enseigne au Canada (1691), confirmé (1er mars 1693), décédé (1692)
  • Page 697 (2). Denis de La Ronde, garde-marine à Rochefort (15 mars 1687), sous-brigadier (25 juin 1701), enseigne de vaisseau (1er janvier 1703), capitaine en Acadie (10 juillet 1707), capitaine à l’Île Royale (1er janvier 1714), capitaine au Canada (15 mars 1719), décédé au Canada (24 mars 1741), chevalier de Saint-Louis le 23 décembre 1721
  • Page 293. Dervillier, capitaine d’infanterie à l’Île Royale, décédé (1er décembre 1719)
  • Page 17. Des Arcis (Augustin Joseph), vicomte, garde-marine (mars 1684), enseigne au Canada (1687), repassé garde-marine (1691)
  • Page 31. Des Augiers, enseigne à Saint-Domingue (6 février-20 mars 1703), remplacé (mai 1705)
  • Page 81. Des Bergères, capitaine au Canada (5 mars 1685), garde-marine (1er janvier 1693), commission de capitaine (25 mars 1694), major de Trois-Rivières (6 mai 1710), décédé, remplacé (18 juin 1712)
  • Page 81. Des Bergères Rigauville, cadet au Canada (1690), enseigne (1er mai 1698), lieutenant (23 avril 1726), capitaine (20 mars 1736), décédé (10 juillet 1739). Voir aussi FR ANOM COL D2C 49 F° 71, FR ANOM COL D2C 61 F° 3
  • Page 141. Des Bordes de Charenville, garde-marine à Rochefort, sous-brigadier (10 janvier 1703), capitaine à Pondichéry (12 février 1703), major commandant à l’Île Bourbon, enseigne de vaisseau (21 janvier 1709), capitaine réformé à Cayenne (15 novembre 1711), expectative de compagnie (15 novembre 1711), enseigne en pied (21 février 1713), major (19 février 1727), lieutenant de roi (20 avril 1729, 24 juin 1730), décédé, remplacé (15 mai 1731), chevalier de Saint-Louis le 23 décembre 1721
  • Page 143. Des Bordes de Charenville , (cadet), expectative d’enseigne à Cayenne (5 avril 1711), enseigne en pied (21 novembre 1712), garde-marine (18 avril 1713), aide-major (1er juillet 1716), décédé (8 octobre 1717), remplacé (22 octobre 1718)
  • Page 161. Des Brosses, lieutenant d’infanterie, lieutenant réformé en Louisiane (28 octobre 1717), resté en France, remplacé (31 décembre 1717)
  • Page 189. Des Cartes, enseigne de vaisseau, capitaine aux Îles (11 avril 1676), repassé en France
  • Pages 125, 191. Des Cassaux Boudy, capitaine de milice infanterie à La Trinité (15 mai 1705, 25 avril 1730)
  • Pages 139, 191. Descasseaux-Bontemps ou Des Cassaux Bontemps, capitaine de milice infanterie à la Martinique (25 avril 1730)
  • Page 195. Des Caveries, conseiller du conseil de la Martinique (15 avril 1679)
  • Page 205. Des Chaillons, chevalier, enseigne en second au Canada (1er avril 1733), [enseigne en pied (1741), expectative de lieutenant (1744), capitaine (15 février 1748), chevalier de Saint-Louis en 1759]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 136v°, 147v° et FR ANOM COL D2C 59 F° 21v°
  • Page 207. Des Chambault, procureur du roi à Montréal (15 mars 1693), juge et lieutenant général (27 mai 1706), décédé, remplacé (27 avril 1716)
  • Page 211. Des Champeaux Des Fourneaux, garde-marine à Brest (16 novembre 1683), lieutenant à la Martinique (1er octobre 1696), décédé, remplacé (1er mai 1698)
  • Page 215. Des Champs, major (12 octobre 1701), à Léogane (15 novembre 1704), décédé, remplacé (1er mai 1705)
  • Page 215. Des Champs, capitaine de milice infanterie à Saint-Domingue (4 novembre 1710)
  • Page 215. Des Champs (Jérôme), sieur de Moussac et du Rausset, gouverneur de l’île de la Tortue (décembre 1656 jusqu’en 1669)
  • Page 227. Des Chateaux, enseigne à Saint-Domingue (1er janvier 1701), lieutenant (5 novembre 1703), expectative de compagnie (4 juillet 1710), congé absolu (22 mars 1711), expectative de lieutenant-colonel de milice (22 mars 1711)
  • Page 227. Des Chateaux, lieutenant d’infanterie à Saint-Domingue (9 novembre 1703), expectative de compagnie (4 juillet 1710), retiré (22 mars 1710), expectative de lieutenant-colonel (22 mars 1710)
  • Page 247. Des Clausais, cadet à Rochefort, enseigne à Saint-Domingue (3 février 1699), lieutenant (1er mai 1705), remplacé (22 août 1707)
  • Page 255. Des Coignées, chevalier, ancien garde-marine à Rochefort (15 septembre 1675), retiré (1er juillet 1680), lieutenant aux Îles (5 mai 1681), en prison (14 juillet 1681), enseigne de vaisseau à Rochefort
  • Page 269. Des Coulons, chevalier, enseigne à Saint-Domingue (19 novembre 1720), lieutenant (15 août 1724), aide-major de Léogane (6 septembre 1728), capitaine à Saint-Domingue (8 mai 1730), retiré (1er juillet 1738)
  • Page 293. Des Courtis de Saint-Léger, enseigne au Canada (1761-1763)
  • Page 315. Des Essarts, écrivain principal et contrôleur (1er octobre 1747), commissaire de la Marine à Cayenne (16 mars 1762). Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 76v°
  • Page 335. Des Fontaines, capitaine de milice infanterie à La Trinité (15 mai 1705), confirmé (14 avril 1707), à la Martinique (25 avril 1730)
  • Pages 335, 703. Des Fontaines Des Rivières, capitaine de milice infanterie à La Trinité (15 mai 1705), confirmé (14 avril 1707), à la Martinique (15 avril 1730)
  • Page 341. Des Fourneaux, capitaine de milice infanterie à Port-Royal (25 avril 1730)
  • Page 343. Des Fourris, capitaine de milice infanterie au Cul-de-Sac (25 avril 1730)
  • Page 385. Des Grastinières, arpenteur au Cap (14 décembre 1710), remplacé (1er décembre 1715)
  • Page 375. Des Gots, garde-marine à Toulon, sous-brigadier, brigadier, chef de brigade à Toulon, enseigne à Saint-Domingue (22 août 1724), lieutenant (2 septembre 1727), capitaine (11 novembre 1732), capitaine aide-major au Port-de-Paix (1er février 1739), décédé au Port-de-Paix (1740)
  • Page 403. Des Haulles, enseigne à Saint-Domingue (1er mai 1705), décédé (21 février 1706)
  • Page 437. Des Isles, enseigne au Canada (1688), décédé (1691)
  • Page 427. Des Jardins, enseigne de milice infanterie à la Martinique (15 mai 1705), confirmé à La Trinité (14 avril 1707)
  • Page 433. Des Jordis Cabanac (l’aîné), lieutenant d’infanterie dans le régiment du Roi (1676), dans Picardie (1680), ancien garde-marine à Rochefort (3 février 1685), lieutenant au Canada (5 mars 1685), capitaine réformé (15 avril 1694), garde-marine (1er janvier 1694), enseigne de vaisseau (5 mai 1695), capitaine au Canada (1er mai 1696), major de Trois-Rivières (18 juin 1712), décédé (avril 1713), remplacé (12 mai 1714), 1000 livres sur le Trésor royal à sa veuve et enfants (28 juillet 1714)
  • Page 433. Des Jordis Cabanac, expectative d’enseigne au Canada (18 juin 1712), enseigne en pied (1er juillet 1715), lieutenant (11 avril 1727), capitaine (1742), décédé au Canada, au fort de Frontenac (3 juillet 1754). Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 135v°
  • Page 433. Des Jordis Moreau (le jeune), cadet à Besançon (1683), lieutenant au Canada (5 mars 1685), capitaine réformé (1692), confirmé (1er mars 1693), garde-marine (1er janvier 1694), capitaine (15 avril, 1er mai 1697), major de Trois-Rivières (7 mai 1720), commandant, décédé la nuit du 14 au 15 février 1726, remplacé (11 avril 1727), chevalier de Saint-Louis le 28 juin 1718
  • Page 447. Des Landes, habitant à Léogane, major à Léogane (5 août 1685), lieutenant de roi (19 octobre 1695), décédé, remplacé (3 février 1699)
  • Page 459. Des Lignery, enseigne en second au Canada (1er avril 1733), enseigne en pied (1741), lieutenant (1744), capitaine (1er avril 1751). Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 148
  • Page 487. Des Marets, greffier d’Amirauté à l’Île Royale (8 mars 1731), ordre de le recevoir (11 mars 1732)
  • Page 489. Des Maretz, expectative d’enseigne à Saint-Domingue (17 mars 1727), enseigne en pied (10 octobre 1727), lieutenant (24 avril 1732), capitaine (19 mai 1734), retiré (1743)
  • Page 487. Des Maretz, capitaine réformé au Canada (17 mars 1687), décédé (1691)
  • Page 488. Des Maretz de Blanchecourt (Louis), de Picardie, expectative d’enseigne à Saint-Domingue (24 janvier 1764), enseigne (6 mars 1765), a quitté (1768)
  • Page 507. Des Méloises, lieutenant dans Condé (1668), cornette de dragons (1672), cornette de cavalerie (1673), lieutenant de cavalerie (1675), capitaine au Canada (5 mars 1685), garde-marine (1er janvier 1693), commission de capitaine (25 mars 1694), enseigne de vaisseau (5 mai 1695), décédé au Canada (1699), remplacé (20 avril 1700)
  • Page 507. Des Méloises, expectative d’enseigne au Canada (1er juillet 1715), enseigne en pied (27 avril 1716), lieutenant (1er juin 1724), expectative d’une compagnie, capitaine (1er avril 1733), décédé au Canada (8 juillet 1743)
  • Page 515. Des Mesnières Gérin, lieutenant à Saint-Domingue (12 novembre 1717), capitaine (15 août 1724), décédé, remplacé (1er mai 1725)
  • Page 543. Des Montis (Jean), enseigne à Cayenne (25 juillet 1732)
  • Page 545. Des Monts, gouverneur général en Acadie (3 ou 8 novembre 1703)
  • Page 545. Des Monts Le Forestier, soldat de la compagnie Desgouttes à Rochefort, enseigne à la Martinique (23 avril 1720), lieutenant (30 janvier 1725), à Saint-Domingue (4 février 1730), décédé (17 octobre 1735)
  • Page 561. Des Moulins, enseigne au Canada (1er mai 1696)
  • Page 563. Des Mousseaux ou Musseaux, lieutenant réformé au Canada (1690), confirmé (16 mars 1691), décédé au Canada (1696)
  • Page 577. Des Nots, conseiller à la Martinique (après 1680), conseiller honoraire (28 juin ou août 1690)
  • Page 579. Des Nos, comte, capitaine de vaisseau en 1671, chef d’escadre à Brest (1er janvier 1694), gouverneur général des îles d’Amérique (1er janvier 1701), prestation de serment (13 janvier 1701), instruction (9 février 1701), décédé à la Martinique (6 octobre 1701)
  • Page 583. Des Noyelles, enseigne au Canada (5 mai 1710), lieutenant (11 février 1721), expectative de compagnie (22 mars 1732), capitaine (1er avril 1733), gouverneur de Trois-Rivières [1751, lieutenant de roi des Trois-Rivières (1er janvier 1759)], décédé à Rochefort (16 août 1761)Sa veuve a obtenu 600 livres de pension sur le Trésor royal (14 novembre 1761). Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 125v°, FR ANOM COL D2C 59 F° 5v°, 10
  • Page 583. Des Noyers, expectative d’enseigne en Louisiane (18 septembre 1726), aide-major des Natchez (16 novembre 1726)
  • Page 583. Des Noyers, garde-magasin au Canada (30 mai 1706), confirmé (22 août 1707), a quitté (1715), remplacé (27 avril 1716), [demi-solde (14 mars 1726)]
  • Page 637. Des Plasses, garde-marine à Rochefort (8 mars 1685), lieutenant au Canada (17 mars 1687), repassé garde-marine à Rochefort (1689)
  • Page 653. Des Pousses de Meaumont, garde-marine à Brest (1er mars 1693), enseigne à Saint-Domingue (26 octobre 1696), repassé en France (2 mars 1697), remplacé par son frère
  • Page 653. Des Pousses de Romejoye, garde-marine à Brest (1er mars 1693), enseigne à Saint-Domingue (2 mars 1697), lieutenant (3 février 1699), capitaine (20 avril 1706), décédé à Saint-Domingue (30 juillet 1716), remplacé (14 octobre 1716)
  • Page 659. Des Prez (Pierre François), capitaine de milice infanterie aux Îles (14 avril 1707), expectative d’enseigne à la Martinique (15 mai 1725), enseigne en pied (19 mars 1726), lieutenant (4 août 1731), capitaine (1er janvier 1738)
  • Page 659.Jaham Des Prez (Jacques de), capitaine de milice infanterie réformé, premier lieutenant à La Trinité (14 avril 1707), conseiller au conseil supérieur de la Martinique (17 avril 1707), décédé, remplacé (6 septembre 1728)
  • Page 703. Des Rives de Vaux, expectative d’enseigne à la Martinique (29 juillet 1710), resté en France
  • Page 689 (2). Des Roches, sous-lieutenant suisse en pied à Rochefort (1721), décédé (5 janvier 1722)
  • Page 689 (2). Des Roches, chevalier, expectative d’enseigne en pied en Louisiane (16 février 1724), enseigne en pied (4 avril 1730)
  • Page 805. Des Vallées de Montrayer, garde-marine, enseigne de vaisseau (1er janvier 1692), lieutenant de vaisseau (1er mars 1703), capitaine à la Martinique (1er janvier 1703), à la Grenade, décédé à la Grenade (3 mars 1715)
  • Page 813. Des Varennes, capitaine d’infanterie en Louisiane, décédé (13 janvier 1737)
  • Page 827. Des Vaux, lieutenant aux Îles (10 août 1685), major à la Guadeloupe (10 septembre 1692), décédé (1692), remplacé (18 janvier 1693)
  • Page 827. Desvaux de La Martinière, enseigne à la Martinique (1er mai 1730), lieutenant (23 mars 1735), [capitaine (1er juillet 1742), retiré (1er juin 1747)]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 45
  • Page 827. Desvaux de La Martinière (Louis), cadet à Rochefort (21 mai 1735), anspessade (1er avril 1738), enseigne à Saint-Domingue (20 mai 1739)
  • Page 829. Des Verchères, enseigne en Canada (1691), confirmé (1er mars 1693), lieutenant réformé (15 janvier 1694), décédé (1702)
  • Page 829. Des Verchères, enseigne au Canada (1er juin 1706), lieutenant (23 avril 1726), capitaine (25 mars 1738), décédé (1752), chevalier de Saint-Louis en 1744. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 135v°, FR ANOM COL D2C 61 F° 9
  • Page 293. Detcheparre, sous-lieutenant en Louisiane, lieutenant (11 février 1719), capitaine (30 octobre 1720), surnuméraire (5 septembre 1721), enseigne en pied (17 octobre 1722), surnuméraire (21 octobre 1724), congédié (4 avril 1730)
  • Page 293. Detlofchats (Joachim), lieutenant réformé en Louisiane (9 janvier 1721), révoqué (19 décembre 1722)
  • Page 291. Deysautier, sous-lieutenant en Louisiane (1er juillet 1719), retiré (14 novembre 1720)
  • Page 293. Dhugues, capitaine d’infanterie au Canada, décédé (novembre 1765)
  • FR ANOM COL D2C 222zone générique = FM, zone cote = D/2C/222Lettre Di
    Saint-DomingueMartiniqueCanadaCayenneGuadeloupe
  • Page 293. Didon, chirurgien à Cayenne (3 mai 1728), remplacé (8 mai 1730)
  • Page 295. Diederick (Alexis), de la Haute-Alsace, enseigne suisse en pied à Rochefort (14 novembre 1729), sous-lieutenant en second (13 septembre 1731), lieutenant en second en Louisiane (12 octobre 1734), capitaine lieutenant en pied (19 septembre 1739)
  • Page 295. Diesback de Belleroche, capitaine lieutenant suisse en Louisiane (28 mars 1720), remplacé (27 janvier 1721)
  • Page 295. Diel de Montaval, conseiller au conseil de la Martinique (6 août 1685)
  • Page 295. Diel Du Parquet, deux ans officier de terre, nouveau garde-marine à Rochefort (10 septembre 1692), ordre de capitaine à la Martinique (10 septembre 1692), brevet d’enseigne de vaisseau (1er janvier 1693), commission de capitaine (1er octobre 1693), brevet de major (21 août 1695), provisions de lieutenant de roi à Saint-Martin (31 mars 1698), ordre pour Saint-Christophe (1er avril 1698), pour la Martinique (1er janvier 1701), lieutenant de vaisseau (1er novembre 1705), retiré avec 800 livres sur le Trésor royal (24 décembre 1714), décédé (12 juillet 1736), chevalier de Saint-Louis le 28 juillet 1705
  • Page 295. Diel Du Parquet (Jacques), commission de lieutenant de roi à la Martinique (2 décembre 1637), commission de gouverneur de sénéchal (1er avril 1643), confirmé (16 septembre 1647, 28 octobre 1651, 22 novembre 1651)
  • Page 295. Diel Du Parquet, cadet à Rochefort (14 juin 1734), enseigne à la Martinique (21 août 1737), [lieutenant (1er juillet 1748), aide-major du Petit Cul-de-Sac et commission de capitaine (25 août 1750), major à la Guadeloupe (20 novembre 1757), chevalier de Saint-Louis le 1er juillet 1759.] Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 38v°, 40v°, 51 et FR ANOM COL D2C 1ter F° 8
  • Page 295. Dietz (Jean Georges), enseigne suisse surnuméraire à la Martinique (26 janvier 1734), enseigne à pied (7 juillet 1835), décédé (1er juin 1736)
  • Page 295. Dillon, capitaine réformé en Louisiane (25 mars 1720), retiré (30 décembre 1722)
  • Page 297. Diron d’Artaguiette, enseigne en Louisiane (1714), lieutenant (12 mars 1716), permis de servir la compagnie (20 septembre 1717), capitaine en Louisiane (28 octobre 1717), inspecteur des troupes et milices (23 mars 1720), commandant à La Mobile (1er avril 1724), second lieutenant de roi en Louisiane (9 août 1726), lieutenant de roi à Cayenne (15 mai 1731), à La Mobile (17 août 1732), [lieutenant de roi au Cap français (1er juillet 1738), décédé (11 août 1742)]
  • FR ANOM COL D2C 222zone générique = FM, zone cote = D/2C/222Lettre Do
    Saint-DomingueMartiniqueCanadaCayenneGuadeloupeLouisiane
  • Page 297. Doissin, greffier notaire à Saint-Pierre (30 mai 1717), révoqué (28 septembre 1723)
  • Page 297. Dola, pouvoir d’établir une colonie à titre de gouverneur (Nouvelle-France) (novembre 1652)
  • Page 297. Domergue de Saint-Mézard, lieutenant au Canada (17 mars 1687), décédé, remplacé (1691)
  • Page 297. Domerval ou D’Amerval, enseigne en Louisiane (30 octobre 1720), révoqué (23 septembre 1724)
  • Page 353. Donon de Galliffet, lieutenant réformé dans Picardie (26 janvier 1673), sous-lieutenant dans d’Aigremont (31 décembre 1674), capitaine dans Picardie (10 septembre 1676), réformé (1680), campagnes d’Alger (1682), capitaine à la Martinique (24 septembre 1683), levée d’interdiction (12 janvier 1689), avec commission (8 juin 1693), garde-marine, repassé en France (30 septembre 1694), lieutenant de roi à Sainte-Croix (1er janvier 1695), gouverneur (15 février 1698), commandant (23 février 1698), gouverneur de la Guadeloupe (21 mars 1703), arrêté à Sainte-Croix (26 décembre 1703), décédé à Sainte-Croix (1706), remplacé (1er novembre 1706)
  • Page 299. Dontgé, conseiller du conseil de Léogane (2 août 1707), décédé, remplacé (21 août 1714)
  • Page 299. Doremieux, capitaine dans le régiment de Noailles, lieutenant à Saint-Domingue (1er janvier 1714), décédé, remplacé (1er décembre 1715)
  • Page 299. Dorien, lieutenant de milice infanterie à la Martinique (15 mai 1705), substitut du procureur général à Fort-Royal (17 avril 1707), lieutenant de juge (15 novembre 1711), lieutenant de l’Amirauté, greffier notaire (6 septembre 1728), remplacé (9 juillet 1757)
  • Pages 145, 299. Dorien de La Bourgade, greffier notaire à Fort-Royal (9 juillet 1737)
  • Page 299. Dorillac (Frédéric Nicolas), procureur du roi à la Guadeloupe (22 avril 1719-28 janvier 1721), procureur général du conseil (26 mars 1726), décédé, remplacé (16 octobre 1732)
  • Page 299. Dormet, mousquetaire qui a servi Blénac, enseigne à Saint-Domingue (1er janvier 1714), a quitté et remplacé (12 novembre 1717)
  • Page 299. Doublet, lieutenant de milice infanterie au Port-de-Paix (4 novembre 1710)
  • Page 299. Doussault, juge à la Grenade, décédé, remplacé (9 juillet 1737
    )
  • Page 299. Douville (Alexandre), enseigne en second en Canada (1734), enseigne en pied (1741), lieutenant (15 avril 1750), retiré avec le grade et les appointements de capitaine réformé (17 mars 1756). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 63v° et FR ANOM COL D2C 4 F° 143v°, 148v°, 160
  • Page 301. Doze, capitaine de milice infanterie au Cap (21 août 1708), confirmé (15 février 1713)
  • FR ANOM COL D2C 222zone générique = FM, zone cote = D/2C/222Lettre Dr
    Saint-DomingueMartiniqueCanadaCayenneGuadeloupeLouisiane
  • Page 301. Drouet de Boudicourt ou de Baudicourt, enseigne en second au Canada (9 mars 1734), enseigne en pied (1741), lieutenant (15 février 1748), capitaine réformé (1753), retiré avec le grade et les appointements de capitaine réformé (1er avril 1753). Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 143v°, 148, 160 et FR ANOM COL D2C 59 F° 63
  • Page 301. Drouet de Carqueville, [enseigne en second (1741)], enseigne en pied au Canada (15 février 1748), lieutenant d’infanterie au Canada (1er avril 1751), décédé (9 juillet 1755) ou tué dans le combat livré aux Anglais près le fort Duquesne (8 septembre 1755). Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 149, 161, 171
  • Page 301. Drouet de Richarville, expectative d’enseigne au Canada (16 mai 1702)
  • Page 301. Drouet de Richarville, enseigne en second au Canada (26 mars 1723), congé absolu (9 mars 1734)
  • Page 301. Drouillard, lieutenant de milice infanterie à Léogane (4 novembre 1710)
  • Page 301. Drouillon, écrivain ordinaire à Rochefort (15 août 1692), à Cayenne (15 août 1693), décédé (1702)
  • Page 301. Drouin, capitaine de milice cavalerie au Cul-de-Sac (11 décembre 1732)
  • Page 301. Drouineau (François Joseph), enseigne suisse surnuméraire à Rochefort (27 mars 1733), retiré (1er avril 1734)
  • Page 301. Droz (Isaac), lieutenant suisse en Louisiane (23 mars 1720), sergent-major suisse (27 janvier 1721), licencié (25 juillet 1725)
  • FR ANOM COL D2C 222zone générique = FM, zone cote = D/2C/222Lettre Du B
    Saint-DomingueMartiniqueCanadaCayenneGuadeloupeLouisiane
  • Page 51. Du Barry, conseiller au conseil supérieur de la Martinique (31 mai 1711), s’est démis et a été remplacé (20 février 1713)
  • Page 51. Du Bas (Gabriel Maximilien), enseigne suisse surnuméraire à la Martinique (9 septembre 1739), retiré étant sourd (Rochefort) (1er juin 1740)
  • Page 95. Du Biez de Grandmaison, sous-lieutenant dans le régiment de Tully, enseigne à la Martinique (26-30 octobre 1696), lieutenant à Saint-Domingue (5 novembre 1703), décédé à Saint-Domingue (24 janvier 1706)
  • Page 97. Du Billault de Basle, enseigne suisse surnuméraire à Rochefort (21 septembre 1727), enseigne en second (27 juin 1728), sous-lieutenant en second (13 septembre 1731), lieutenant en pied en Louisiane (23 octobre 1735), à Rochefort (21 janvier 1742)
  • Page 97. Du Billault de Basle (François Adam), enseigne suisse en pied à Rochefort (10 janvier 1744)
  • Page 107. Du Blonay (Joseph Gaspard), de Berne, enseigne suisse surnuméraire à Saint-Domingue (30 avril 1740), enseigne en pied (15 octobre 1741), sous-lieutenant en pied (10 juillet 1742), lieutenant en second (6 février 1746)
  • Page 109. Du Boccage (Joseph), garde-marine à Rochefort (4 novembre 1683), enseigne au Canada (17 mars 1687), tué par le sieur Bosson, capitaine réformé, suivant la lettre du sieur de Champagny du 14 novembre 1690
  • Page 111. Du Bois, gouverneur de Sainte-Croix (3 octobre 1669), continue (3 avril 1672), décédé, remplacé (12 mai 1674)
  • Page 111. Du Bois, chevalier, lieutenant de roi à Sainte-Croix (16 février 1672), gouverneur (12 mai 1674), remplacé (24 avril 1679)
  • Page 111. Du Bois, commandant au Cul-de-Sac à Léogane (5 mars 1713)
  • Page 111. Du Bois, expectative d’enseigne en Louisiane (12 décembre 1725), cassé (1728)
  • Page 111. Du Bois, cadet à Rochefort (28 novembre 1740), anspessade (5 septembre 1744), caporal (1er juin 1745), enseigne à Saint-Domingue (1er décembre 1745)
  • Page 113. Du Bois, enseigne de milice infanterie au Cap (1714)
  • Page 113. Du Bois Berthelot, aide-major des troupes à l’Île Royale, décédé (18 février 1716)
  • Page 113. Du Bois Berthelot, lieutenant aux Îles (1er mai 1690), garde-marine à Rochefort (1er janvier 1692),
  • Page 113. Du Bois Berthelot, chevalier, enseigne en second à l’Île Royale (1er mai 1723), enseigne en pied (25 mars 1730), lieutenant (16-26 juin 1732). Voir aussi FR ANOM COL D2C 60 F° 2v°, 14v°, 19v°
  • Page 113. Du Bois Berthelot de Beaucourt (Christophe Hyacinthe)Jean Maurice Josué dans le Dictionnaire biographique du Canada., garde-marine à Rochefort (15 avril 1684), cassé (26 juin 1687), rétabli, lieutenant au Canada (1er mars 1688), capitaine réformé (1691), confirmé (1er mars 1693), enseigne de vaisseau (5 mai 1695), capitaine (18 mai 1701), ingénieur (14 juin 1712), chevalier de Saint-Louis le 14 juin 1712, lieutenant de roi et ingénieur à l’Île Royale (10 mars 1715), commandant à Fort-Dauphin (22 février 1717), commandant en l’absence du gouverneur de l’Île Royale (13 juin 1717), à Saint-Jean de Miscou (3 février 1722), repassé lieutenant de roi à l’Île Royale (21 février 1723), gouverneur des Trois-Rivières (16 janvier 1730), gouverneur de Montréal (1er avril 1733), retiré avec une pension de 3000 livres sur le Trésor royal et une gratification de 600 livres sur les Invalides (15 février 1748), décédé (9 mai 1750). Voir aussi FR ANOM COL
    D2C 4 F° 122, FR ANOM COL D2C 49 F° 69, 127, FR ANOM COL D2C 61 F° 5v°
  • Page 115. Du Bois Du Clos, commissaire ordinaire à Saint-Domingue (7 août 1707), ordonnateur en Louisiane (10 décembre 1712), 1er commissaire (24 décembre 1712), réformé commissaire (30 avril 1716), commissaire ordinaire à Saint-Domingue (7 août 1717, 18 janvier 1718), ordonnateur en l’absence de l’intendant (31 juillet 1718), 2e conseiller au Cap (22 mars 1718), instructions (22 mars 1718), 1er conseiller au Cap et à Léogane (22 septembre 1720), conseiller après le gouverneur (3 septembre 1726), rang d’intendant après le gouverneur (3 septembre 1726), intendant de Saint-Domingue (21 avril 1729), retiré (5 février 1735), décédé (2 décembre 1737)
  • Page 115. Du Bois Du Clos (Louis), procureur du roi au Petit-Goave (15 février 1711), juge (15 juillet 1715), juge au Cap (1er avril 1719), greffier en chef (13 mai 1719), garde des sceaux (30 juillet 1719), remplacé greffier (18 février 1721), décédé (1732)
  • Page 133. Du Boissier, capitaine aux Îles (25 septembre 1683)
  • Page 143. Du Borna, avocat au Parlement de Paris, conseiller du conseil de Léogane (16 février 1721)
  • Page 127. Du Bouétier, chevalier, cadet à Rochefort (16 janvier 1731), enseigne à la Martinique (4 avril 1731), lieutenant (1er janvier 1736), capitaine aide-major (1er juin 1747), à la Guadeloupe (1755), major (1755), [lieutenant de roi au Cul-de-Sac de la Guadeloupe (1757), retiré (novembre 1759 ?), en France (janvier 1759), chevalier de Saint-Louis en 1756]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 37, 37v°, 40v°, 45, 51, FR ANOM COL D2C 77 F° 5, FR ANOM COL D2C 1ter F° 5
  • Pages 125, 199. Du Bouil de Ceintré, lieutenant aux Îles (1er juin 1689)
  • Page 128. Du Boulay, écrivain à la Martinique (24 décembre 1764)
  • Page 129. Du Boullay, enseigne en Acadie (20 mai 1705), décédé, tué en 1707
  • Page 131. Du Bourdet, capitaine aux Îles (16 août 1685), à la Bastille (22 septembre 1688), élargi (31 octobre 1688), capitaine par commission (26 septembre 1694)
  • Page 145. Du Bourg, conseiller du conseil de la Guadeloupe (30 avril 1705), provisions (28 mars 1706), nouvelles provisions (28 janvier 1721), retiré (23 mars 1734), remplacé (30 novembre 1735)
  • Page 145. Du Bourg (fils), conseiller du conseil de la Guadeloupe (26 mars 1726)
  • Du Bourg ou de Bourg, cadet à Rochefort (14 décembre 1746), sergent de la compagnie des cadets, lieutenant aux Îles (1er mars 1753), capitaine au régiment de l’Amérique (30 juillet 1773), réformé (1775), brevet pour tenir rang de major (1er mai 1775), [réformé avec 400 livres de traitement (26 décembre 1774), chevalier de Saint-Louis le 1er mai 1775]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 32, FR ANOM COL D2C 4 F° 52, 59, FR ANOM COL D2C 16 F° 10v°, 56v°
  • Page 147. Du Boury, enseigne à Saint-Domingue (15 août 1724), lieutenant (2 septembre 1727), capitaine (8 mai 1730), major à Grande-Anse (4 novembre 1734), au Petit-Goave (25 avril 1740), retiré (16 octobre 1750). Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 6
  • Page 153. Du Bray, lieutenant de milice infanterie à Saint-Pierre (14 avril 1707), colonel à la Martinique (5 décembre 1707)
  • Page 157. Du Breuil, plusieurs campagnes comme volontaire avec M. de Villette, capitaine dans Royal-Vaisseaux (1676), lieutenant à la Martinique (30 septembre 1694), remplacé, n’a pas passé (1er juillet 1695)
  • Page 157. Du Breuil, juge en Acadie (1er juillet 1690), procureur du roi (5 avril 1699), remplacé (1er mai 1704)
  • Page 157. Du Breuil, conseiller du conseil du Cap (5 juillet 1701)
  • Page 157. Du Breuil, huissier du conseil de Québec (14 mai 1726), décédé (4 juin 1734), remplacé (12 avril 1735)
  • Page 157. Du Breuil Montsamson, enseigne à Cayenne (25 juillet 1732), lieutenant (1er avril 1745), capitaine (1er février 1754), décédé (31 mars 1756). Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 67v°, 70
  • Page 161. Du Brosset, garde-magasin au Petit-Goave (30 juin 1705)
  • Page 167. Du Buc, Na. Voyez la lettre de M. de Chavagnac du 16 mars 1706 au portefeuille des campagnes de 1706 et 1707, dans laquelles les services de Mrs Du Bucq, père et fils, sont détaillez et pour lesquels ils ont été annoblys.enseigne d’infanterie à la Martinique (20 avril 1706), capitaine de milice (15 mai 1705), confirmé (14 avril 1707), remplacé enseigne d’infanterie (4 juillet 1707), lieutenant-colonel de milice (6 octobre 1708)
  • Page 167. Du Buc L’Étang, capitaine de milice infanterie à la Martinique (25 avril 1730)
  • Pages 167, 325. Du Buc Du Ferret ou Du Forest,
    capitaine de milice grenadiers à La Trinité (25 avril 1730)
  • Page 167. Du Bucquet, capitaine de milice infanterie à la Guadeloupe (25 avril 1730)
  • Page 169. Du Buisson, subdélégué à Saint-Jean de Miscou à l’Île Royale (10 mars 1722)
  • Page 169. Du Buisson (Antoine François), huissier d’Amirauté à La Trinité (31 décembre 1726)
  • Page 169. Du Buisson, lieutenant de milice infanterie au Grand-Goave (13 février 1713)
  • Page 169. Du Buisson, lieutenant au Canada (1er mai 1698), capitaine (12 mai 1714), major de Trois-Rivières (1er avril 1733), décédé (24 novembre 1739), chevalier de Saint-Louis le 20 mars 1734. Voir aussi FR ANOM COL D2C 49 F° 70
  • Page 169. Du Buisson, expectative d’enseigne en second au Canada (20 mars 1736), enseigne en second ([1741), enseigne en pied (1745), lieutenant (15 avril 1750), capitaine (1er janvier 1759), décédé (1765), chevalier de Saint-Louis le 24 mars 1761]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 149, 161 et FR ANOM COL D2C 59 F° 24
  • FR ANOM COL D2C 222zone générique = FM, zone cote = D/2C/222Lettre Du C
    Saint-DomingueMartiniqueCanadaCayenneGuadeloupeLouisiane
  • Page 185. Du Cap d’Yssel ou [Du Cup d’Yssel], enseigne à la Martinique (1er janvier 1701), renvoyé son ordre servant en Italie, [a renvoyé son ordre qu’il n’a pu suivre ayant été fait, prisonnier dès le commencement de la guerre d’Italie]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 17
  • Page 191. Du Casse, lieutenant de vaisseau, capitaine de frégate (1er novembre 1689), gouverneur de la Tortue (1er juin 1691), capitaine de vaisseau (1er janvier 1693), chef d’escadre (20 juillet 1701), chevalier de Saint-Louis le 20 septembre 1697
  • Page 191, 637. Du Casse de Plassac, commandant à Léogane (20 octobre 1703), colonel de milice au Cul-de-Sac (7 août 1707), retiré étant devenu aveugle en conservant ses rangs et honneurs
    (5 mars 1713)
  • Pages 191. Du Casse de Plassac, lieutenant de juge à Saint-Marc (13 août 1726)
  • Page 195. Du Cauder ou Coder, lieutenant en Louisiane (30 octobre 1720), congédié (4 avril 1730)
  • Page 195. Du Cauder ou Coder, enseigne en second en Louisiane (8 septembre 1739), enseigne en pied (1er octobre 1740), lieutenant (1746)
  • Page 221. Du Charmoi, conseiller du conseil de la Guadeloupe (19 octobre 1721), décédé, remplacé (16 octobre 1732)
  • Page 227. Du Chastel, expectative d’enseigne à la Martinique (19 mars 1726), enseigne en pied à la Martinique (1er novembre 1727), lieutenant (14 mars ou mai 1733), [capitaine (1er juillet 1742), retiré (1er juin 1747)]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 45
  • Page 229. Du Chastelier de Vauréal, garde-marine à Rochefort (21 avril 1703), capitaine réformé à la Martinique (17 septembre 1708), enseigne de vaisseau aux colonies (18 septembre 1708), expectative de compagnie (15 novembre 1711), repassé enseigne de vaisseau à Rochefort (8 octobre1713), décédé à la Martinique (19 août 1723)
  • Page 231. Du Chauffour, lieutenant au Canada (5 mars 1685), révoqué (1er avril 1687)
  • Page 231. Du Chauffour d’Amour, enseigne en Acadie (1er mai 1704), décédé en Acadie et remplacé
    (18 juillet 1710)
  • Page 239. Du Chesnaie ou La Chesnaie, conseiller à Québec (22 mai 1696), remplacé (17 juin 1707)
  • Page 241. Du Chesneau (Jacques), trésorier de France général des finances en Touraine, intendant du Canada (30 mai 1675), repassé en France, 1200 livres sur le Trésor royal (9 mai 1682)
  • Page 241. Du Chesni, enseigne au Canada (17 mars 1687), décédé, remplacé (1691)
  • Page 247. Du Claux ou Du Clos Persy (Étienne), garde-marine à Toulon (17 novembre 1683), sous-brigadier (1er mai 1684), brigadier (25 avril 1685), lieutenant au Canada (17 mars 1687), capitaine réformé (1690), confirmé (16 mars 1691), enseigne de vaisseau à Rochefort (1er janvier 1692)
  • Page 253. Duclos, garde-magasin au Petit-Goave, décédé au Petit-Goave (12 avril 1720)
  • Page 253. Du Clos de Beaumanoir, lieutenant au Canada (16 juin 1685), capitaine réformé (1689), repassé en France (16 mars 1691), capitaine aux Îles (26 août 1691), garde-marine (1er janvier 1693), commission de capitaine (1er octobre 1693), décédé aux Îles (1694)
  • Page 300. Duclos, enseigne en second en Louisiane (1er décembre 1740), enseigne en pied (1er février 1754). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 31 (2e partie de registre) et FR ANOM COL D2C 4 F° 235, 238
  • Page 249. Du Clerc (père), major à la Guadeloupe (1689), tué et remplacé (22 septembre 1691)
  • Page 249. Du Clerc (fils), lieutenant à la Guadeloupe (22 septembre 1691), garde-marine (1er janvier 1694), capitaine (1er septembre 1696), à Saint-Domingue (1er janvier 1701), n’est point parti,quitté, remplacé, armemement particulier, quitté et remplacé (1er janvier 1703), capitaine de brulôt à Rochefort (24 juin 1709), rang de capitaine de frégate pendant la campagne de 1710 (30 janvier 1710), assassiné par les Portugais à Rio de Janeiro où il était prisonnier (18 mars 1711)
  • Page 267. Du Coudrai, lieutenant de milice infanterie à la Martinique (15 mai 1705)
  • Du Coudray, chevalier, enseigne à Saint-Domingue (8 mai 1730), lieutenant (11 novembre 1732), aide-major de l’Île à Vache (1er septembre 1734), avec commission (21 juin 1737)
  • Page 269. Du Coudreau, ingénieur à Rochefort, à Saint-Domingue (1er décembre 1740), décédé au Cap (9 avril 1748). Voir aussi FR ANOM COL
    D2C 4 F° 10v°
  • Page 269. Du Coudreau, enseigne à Saint-Domingue (8 mai 1730), lieutenant (11 novembre 1732), aide-major de l’Île à Vaches (1er septembre 1734), avec commission (21 juin 1737)
  • FR ANOM COL D2C 222zone générique = FM, zone cote = D/2C/222Lettre Du F/Du Gu
    Saint-DomingueMartiniqueCanadaCayenneGuadeloupeLouisiane
  • Page 319. Du Fau, enseigne de milice infanterie à Saint-Domingue (15 février 1713)
  • Page 301. Duffault, chirurgien à Fort-Dauphin (Saint-Domingue) (11 novembre 1737)
  • Page 339. Du Four, musicien du roi, lieutenant à Saint-Domingue (1er mai 1698), n’a pas passé, remplacé (3 février 1699)
  • Page 341. Du Four, conseiller du conseil à Cayenne (12 juin 1701)
  • Page 345. Du Fresne, expectative d’enseigne à la Martinique (4 juillet 1710), resté en France
  • Page 344. Du Frettey, cadet à Rochefort (22 mars 1750), garde-marine (11 février 1751), sous-lieutenant du régiment de Saintonge (22 février 1753), lieutenant (13 mars 1755), sous-aide-major (11 février 1763), brevet d’aide-major (12 juin 1768), major de place aux Cayes (16 avril 1769), major commandant à Saint-Louis (25 octobre 1769), [lieutenant de roi à Saint-Louis (17 mars 1771), ordre de cesser son service (11 août 1777), colonel et chevalier de Saint-Louis (20 septembre 1778), colonel sans appointements à Saint-Domingue (22 septembre 1781)], « blessé à la jambe d’un coup de feu et fait prisonnier à l’affaire de M. le maréchal de Conflans dans le vaisseau le Formidable commandé par M. Duverger de Saint-André » (20 novembre 1759). Voir aussi FR ANOM COL D2C 16 F° 51v°
  • Page 347. Du Frost (Gabriel), garde-marine à Rochefort (25 juillet 1683), enseigne au Canada (17 mars 1687)
  • Page 347. Du Frost de La Germanais (Christophe), garde-marine à Rochefort (25 juillet 1683), enseigne au Canada (17 mars 1687), lieutenant réformé (1690), confirmé (16 mars 1691), lieutenant (1692), confirmé (1er mars 1693), enseigne de vaisseau (5 mai 1695), capitaine (15 juin 1705), décédé au Canada, remplacé (5 mai 1710)
  • Page 355. Du Ganspel ou Ganspoul, expectative d’enseigne à la Martinique (20 octobre 1709), enseigne en pied (1er décembre 1711, 10 août 1712), congé absolu (13 septembre 1714)
  • Page 361. Du Gast (l’aîné), enseigne de milice infanterie à Saint-Domingue (4 novembre 1710)
  • Page 361. Du Gast (le cadet), enseigne de milice infanterie à Saint-Domingue (15 février 1713)
  • Page 393. Du Guast, conseiller du conseil de la Martinique (15 avril 1679), interdit 3 mois (1er septembre 1688)
  • Page 389. Du Guast, lieutenant réformé dans Béarn, en Louisiane (28 octobre 1717), sous-lieutenant (31 décembre 1717), révoqué (1er décembre 1719)
  • Page 393. Du Guast d’Artigny (Achille Roger), garde-marine, enseigne de vaisseau à Rochefort (1er janvier 1692), lieutenant de vaisseau à Saint-Domingue (1er juillet 1695), capitaine (1er juillet 1695), lieutenant de roi (26 ou 30 septembre 1697), décédé à Léogane (19 décembre 1698)
  • Page 389. Du Guay, commissaire ordinaire à Port-Louis (1er août 1703), intendant des Îles (1er juillet 1704), resté en France, intendant à Dunkerque (1er décembre 1704)
  • Page 389. Du Guay ou Du Gué, sous-ingénieur au Canada (23 avril 1726)
  • Page 389. Du Guay ou Du Gué, enseigne en Canada (1er mars 1688), confirmé (16 mars 1691), lieutenant réformé (1692), confirmé (1er mars 1693), décédé (14 décembre 1702)
  • Page 115. Du Guay de Boisbriant, enseigne réformé au Canada (1691), enseigne en pied (2 janvier 1694), confirmé (16 avril 1695), major à Biloxi (30 août 1699), major et commandant en l’absence du gouverneur et lieutenant de roi en Louisiane (10 septembre 1716), à La Mobile (20 septembre 1717), premier lieutenant de roi en Louisiane (13 avril 1718), commandant en l’absence de Bienville (20 mai 1723), destitué (27 octobre 1727), pension (octobre 1730), décédé (7 juin 1736). Voir aussi FR ANOM COL D2C 49 F° 71
  • Page 389. Du Guay de Pernay, enseigne à Saint-Christophe (1er janvier 1701), lieutenant à Saint-Domingue (20 avril 1706), interdit (1708), relevé (3 décembre 1708), lieutenant à Saint-Domingue (14 août 177(?), capitaine (19 novembre 1720), retiré (12 septembre 1724, 16 octobre 1724), chevalier de Saint-Louis le 15 août 1724
  • Page 393. Du Gué, enseigne en second au Canada (5 mai 1722), enseigne en pied (23 avril 1726), quitté et remplacé (25 mars 1738)
  • FR ANOM COL D2C 222zone générique = FM, zone cote = D/2C/222Lettres Du H/Du J
    Saint-DomingueMartiniqueCanadaCayenneGuadeloupeLouisiane
  • Page 401. Du Haget, enseigne en second à l’Île Royale (1er mai 1723), expectative d’enseigne en pied (5 mai 1727), enseigne en pied d’une compagnie d’infanterie (10 mai 1728), lieutenant (8 mai 1730), capitaine aide-major (1er avril 1738), capitaine en pied (1er avril 1739), [major à Louisbourg (1er juillet 1753)], décédé à Brest (19 décembre 1757), [chevalier de Saint-Louis en février 1748]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 60 F° 6v°, 15 et FR ANOM COL D2C 4 F° 193v°, 196
  • Page 401. Du Halde, capitaine à Saint-Christophe (1696), lieutenant de roi (7 mars 1735), capitaine général (2 septembre 1737)
  • Page 401. Du Hameau, greffier du conseil supérieur au Cap (16 octobre 1732)
  • Page 401. Du Hamel, médecin à Léogane (9 août 1735), décédé (14 avril 1742)
  • Page 415. Du Homel, capitaine à Cayenne (26 novembre 1683), certificat en conséquence (30 décembre 1688)
  • Page 300. Du Hommet ou Du Homel de Sartilly (cadet), cadet à l’aiguillette, expectative d’enseigne en second en Louisiane (1er décembre 1742), [enseigne en second (1er janvier 1744), enseigne en pied (1er décembre 1747), lieutenant (1er février 1754), a quitté. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 230v°, 234v°, 238
  • Page 419. Du Houx, garde-marine, enseigne de vaisseau, lieutenant de vaisseau à Brest (12 juin 1703), gouverneur de la Grenade (23 avril 1721), décédé à la Grenade (29 août 1722), remplacé (1er décembre 1722), chevalier de Saint-Louis le 28 juin 1718
  • Page 421. Du Hut, enseigne dans Lyonnais (1657), gendarme de la Garde (1664), commandant dans les Iroquois (1683), capitaine réformé au Canada (1691), confirmé (1er mars 1693), garde-marine (1er janvier 1694), capitaine en pied (25 mars 1696), confirmé (15 avril 1697), décédé, remplacé (30 juin 1711)
  • Page 427. Du Jardin, enseigne à la Martinique (1er janvier 1701), lieutenant (5 novembre 1703), capitaine (7 août 1715), décédé (8 août 1716)
  • Page 427. Du Jarriay (père), garde-marine à Rochefort, sous-brigadier (1709), capitaine réformé à la Martinique (27 juillet 1710), enseigne de vaisseau (28 juillet 1710), capitaine réformé à Saint-Domingue (18 mars 1713), major à Saint-Louis (27 mars 1725), lieutenant de roi à Port-de-Paix (28 décembre 1732), chevalier de Saint-Louis le 15 août 1724, décédé, tué à Port-de-Paix (30 janvier 1734)
  • Page 427. Du Jarriay (fils), enseigne à Saint-Domingue (19 novembre 1720), lieutenant (1er mai 1725), à la Martinique (13 août 1726), décédé (17 décembre 1729), remplacé (23 août 1730)
  • FR ANOM COL D2C 222zone générique = FM, zone cote = D/2C/222Lettres Du L/Du P
    Saint-DomingueMartiniqueCanadaCayenneGuadeloupeLouisiane
  • Pages 445, 593. Du Lacquant ou Du Pacquant, cornette de milice cavalerie à la Martinique (15 mai 1705)
  • Page 449. Du Langot, conseiller du conseil supérieur du Cap (22 septembre 1727)
  • Page 451. Du Lau de Sellette, chevalier, garde-marine à Rochefort (16 avril 1699), sous-brigadier (1er novembre 1705), officier de cavalerie (1er décembre 1709), retiré (21 janvier 1710), enseigne à la Martinique (1er août 1714), congé absolu (20 janvier 1716)
  • Page 453. Du Laurent, lieutenant aux Îles (26 août 1691), colonel de milice infanterie au Port-de-Paix (7 août 1707)
  • Page 459. Du Lignon Louzard, habitant de la Guadeloupe, «herboliste» aux Îles (20 septembre 1694)
  • Page 300. Du Linot ou Du Lino, enseigne en second en Louisiane (1er octobre 1741), enseigne en pied (1er décembre 1747), lieutenant (1er février 1754). Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 230v°, 234v°, 238
  • Page 461. Du Livier, gouverneur de Pondichéry (6 janvier 1713), jusqu’en 1718
  • Page 461. Du Lyon, gouverneur de la Guadeloupe (8 août 1669), instructions (9 avril 1670), confirmé (19 février 1673), décédé, remplacé (14 septembre 1677), chevalier de Saint-Louis (8 août 1669)
  • Page 461. Du Lyon, garde-marine à Rochefort (10 septembre 1692), sous-brigadier, passé aux Îles, remis sous-brigadier à Rochefort, lieutenant aux Îles (18 juin 1691), enseigne de vaisseau à Rochefort (1er janvier 1693), enseigne des gardes-marine, capitaine à Saint-Domingue (1er juillet 1695), décédé à La Rochelle (15 octobre 1696)
  • Page 461. Du Lyon, enseigne de vaisseau à Rochefort, capitaine aux Îles (9 juin 1680), major à la Guadeloupe (22 septembre 1691), décédé, remplacé (10 septembre 1692)
  • Page 461. Du Lyon, capitaine de milice infanterie à la Guadeloupe (25 avril 1730)
  • Page 475. Du Magnou Neintré, ancien garde-marine à Rochefort (2 mai 1678), lieutenant à Cayenne (25 mai 1681), capitaine (22 septembre 1683), ordre de passer en France «aiant tué un habitant» de Cayenne (30 avril 1685)
  • Page 481. Du Maitz de Goimpy, commissaire général des galères à Marseille (1680), intendant des Îles (28 novembre 1684), remplacé (1er janvier 1695), ordre de passer en France (31 janvier 1695)
  • Page 485. Du Manoir, lieutenant de milice cavalerie au Petit-Goave (4 novembre 1710), remplacé (15 février 1713)
  • Page 485. Du Mans de Villeneuve, cadet à Rochefort (23 juillet 1732), congé absolu, servant par terre (23 mars 1734)
  • Page 301. Dumas, gouverneur de l’Île Bourbon (20 septembre 1730), à Pondichéry (10 novembre 1734)
  • Page 499. Du Mas, capitaine aux Îles (22 septembre 1683), lieutenant de roi à Saint-Domingue (5 août 1685), décédé (23 mai 1695), remplacé (19 octobre 1695)
  • Page 505. Du Mée, chevalier, garde-marine à Toulon (30 avril 1722), enseigne à Saint-Domingue (26 mars 1726), lieutenant (9 juillet 1729), capitaine (11 novembre 1732)
  • Page 515. Du Mesnil, garde-marine à Rochefort (1er avril 1689), capitaine aux Îles (1er septembre 1686), retiré (1er juin 1691)
  • Page 515. Du Mesnil Bérard de La Chaise, garde-marine à Brest (10 novembre 1683), capitaine réformé au Canada (17 mars 1687), repassé en France, remplacé (1691), enseigne de vaisseau (1er janvier 1692),
  • Page 515. Du Mesnil Champigny, lieutenant dans Perche, enseigne réformé en Louisiane (31 décembre 1717), révoqué (23 mars 1720)
  • Page 515. Du Mesnil Norcy depuis Pasté, ancien garde-marine à Brest (1er mars 1677), enseigne de vaisseau à Rochefort (1er janvier 1684), capitaine au Canada (10 ou 20 avril 1684), lieutenant de vaisseau (1er janvier 1692), major des troupes (27 mai 1706), décédé au Canada (26 octobre 1713), 400 livres à sa veuve (12 mai 1714), chevalier de Saint-Louis le 10 juin 1708
  • Page 515. Du Mesnil Norcy, garde-marine à Toulon (1er février 1704), expectative d’enseigne au Canada (11 mai 1710), enseigne en pied (24 mai 1712), confirmé garde-marine à Toulon (14 janvier 1715)
  • Page 531. Du Molin, médecin au Cap (17 décembre 1736)
  • Page 535. Du Mont, enseigne au Canada (15 mars 1723), lieutenant (1er avril 1733), capitaine (1748), retiré avec le garde et les appointements de capitaine réformé (15 février 1748).
    Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 143, 147 et FR ANOM COL D2C 59 F° 63
  • Page 535. Du Mont, ancien garde-marine à Rochefort (1er janvier 1675), enseigne de vaisseau (18 septembre 1679), capitaine aux Îles (18 septembre 1679), remplacé (9 juin 1680)
  • Page 537. Du Mont de Bleignac (Gabriel), garde-marine à Rochefort, lieutenant au Canada (18 mai 1684), lieutenant de frégate à Rochefort (1er janvier 1692)
  • Page 537. Du Mont de Bligni, enseigne en Louisiane (4 mai 1710), rayé (1714)
  • Page 537. Du Mont de Montigni, lieutenant réformé par terre, en Louisiane (30 octobre 1720), enseigne (19 décembre 1722), cassé (21 octobre 1723), rétabli lieutenant réformé (23 novembre 1724), enseigne (12 décembre 1725), révoqué (4 avril 1730)
  • Page 543. Du Montlon, lieutenant en Louisiane (22 avril 1720), décédé (1720)
  • Page 559. Du Moulin, conseiller du conseil de la Guadeloupe (1er mai 1705)
  • Page 559. Du Moulin, expectative d’enseigne à Cayenne (15 juin 1700), décédé (1702)
  • Pages 325, 561. Du Moulin La Ferté, médecin à Fort-Royal (30 août 1729), à Saint-Pierre (23 mai 1735), décédé à la Martinique (22 février 1740)
  • Page 595. Du Pain ou Dupin ou Dufin ou Du Pain Des Essarts, chevalier, ancien garde-marine à Rochefort (22 avril 1681), lieutenant aux Îles (25 mai 1681), cassé (22 septembre 1683), rétabli ancien garde-marine à Rochefort (5 avril 1686), lieutenant réformé au Canada (17 mars 1687), lieutenant (15 avril 1694), cassé (13 avril 1698), aide-major de Plaisance (25 mars 1704), remplacé (15 juin 1705), retiré avec 350 livres (1er septembre, 12 novembre 1721)
  • Page 599. Du Parc, enseigne suisse en pied à Rochefort (1721), sous-lieutenant en pied (22 janvier 1722), lieutenant en pied (19 février 1726), capitaine lieutenant en second (13 septembre 1731), enseigne en pied en Louisiane (12 octobre 1734), décédé en Louisiane (23 juin 1739)
  • Page 599. Du Parc, enseigne suisse surnuméraire à la Martinique (8 mars 1731), enseigne en pied (13 septembre 1731), lieutenant en pied (26 novembre 1741)
  • Page 601. Du Pas, soldat dans La Rongère, garde-marine à Brest (1703), à Rochefort (1712), enseigne de compagnie à Cayenne (14 août 1717), lieutenant (15 avril 1720), aide-major (22 février 1724), lieutenant (16 avril 1726), capitaine (19 février 1727)
  • Page 605. Du Pas, médecin au Petit-Goave (1er septembre 1714), conseiller du conseil du Petit-Goave (7 septembre 1723), conseiller honoraire (16 octobre 1732)
  • Page 605. Du Pas de La Mansellière, cadet à Rochefort (9 janvier 1732), expectative d’enseigne à Cayenne (1er novembre 1737), enseigne en pied (1er décembre 1737), [aide-major (1er avril 1745), capitaine (15 mars 1752), décédé à Cayenne (octobre 1764), chevalier de Saint-Louis le 26 mars 1763]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 65v°
  • Page 605. Du Passage, chevalier, cadet à Rochefort (23 octobre 1735), enseigne en Louisiane (15 octobre 1736)
  • Page 595. Du Payré Saint-Thomas (l’aîné), cadet à Rochefort (1er décembre 1734), anspessade (12 juillet 1736), enseigne à Saint-Domingue (21 janvier 1737), [lieutenant (1er juin 1742), capitaine (25 août 1754)].
    Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 14v°, 20
  • Page 625. Du Perron (David), enseigne au Canada (24 mai 1701), cassé (18 mai 1709)
  • Page 633. Du Pin, capitaine de milice infanterie au Port-de-Paix (4 novembre 1710)
  • Page 635. Du Pin de Belugard, garde-marine à Rochefort (21 avril 1713), commissaire d’artillerie au Canada (10 mai 1727)
  • Page 637. Du Plessis, lieutenant-colonel de milice à Saint-Domingue (1714)
  • Page 637. Du Plessis [Bréhan], lieutenant réformé à Saint-Domingue (16 février 1734), [capitaine réformé (15 février 1745), décédé (mars 1748]).
    Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 18
  • Page 639. Du Plessis, cadet [à l’aiguillette] en Louisiane, enseigne en second (1er septembre 1738), enseigne en pied (1er octobre 1740 ou [1741]), major de Montréal, [lieutenant en Louisiane (11 juin 1750), capitaine (25 août 1758)], décédé à Rochefort (20 juillet 1762), [chevalier de Saint-Louis le 18 janvier 1762]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 226, 229v°, 234 et FR ANOM COL D2C 59 F° 12v° (2e partie de registre)
  • Page 639. Du Plessis Faber, enseigne dans Navarre (1661), lieutenant dans Herbouville (1665), capitaine (1669), capitaine au Canada (17 mars 1687), garde-marine (1er janvier 1693), commission de capitaine (16 mars 1694), décédé au Canada (1712), remplacé (30 mai 1713), chevalier de Saint-Louis le 14 juin 1712
  • Page 639. Du Plessis Faber , expectative d’enseigne au Canada (18 avril 1700), enseigne en pied (1700), expectative de lieutenant (28 juin ? 1713), lieutenant en pied (12 mai 1714), lieutenant en Louisiane (31 décembre 1717), resté au Canada (1717), capitaine (11 avril 1727), major de Montréal (1756), décédé au Canada (1769), chevalier de Saint-Louis en 1742. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 125v°, 135 et FR ANOM COL D2C 59 F° 10
  • Page 639. Du Plessis Faber, enseigne en Louisiane (19 décembre 1722), décédé (1722)
  • Du Plessis Faber, expectative d’enseigne en second Canada (15 mai 1739), [enseigne en second (1741), enseigne en pied (15 février 1748), lieutenant (1er avril 1751), retiré avec le grade de capitaine réformé (1er février 1760), décédé à Châteauneuf-en-Angoumois (1er avril 1778)]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 149, 161, 171 et FR ANOM COL D2C 59 F° 31 et 63v°
  • Page 639. Du Plessis Morampont, expectative d’enseigne en second au Canada (13 avril 1734), enseigne en second (1er avril 1735), [enseigne en pied (1743), prévôt de la maréchaussée (1er mai 1749)]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 72v° et FR ANOM COL D2C 4 F° 131 v°, 160v°
  • Page 639. Du Plessis d’Ononville, adjoint à M. L’Olive, gouverneur de la Martinique (27 février 1635), instruction (27 février 1635), jusqu’au 1er avril 1643
  • Page 643. Du Pont, lieutenant de roi à la Martinique (2 mars 1644), remplacé (30 mai 1675)
  • Page 643. Du Pont, conseiller à Québec (26 mai 1675), doyen et garde des sceaux (1er juin 1703), décédé à Québec, remplacé conseiller (1er avril 1717)
  • Page 645. Du Pontchambon, enseigne en Acadie (4 mai 1702), expectative de lieutenant (1er mai 1704), lieutenant (18 juillet 1710), lieutenant à l’Île Royale (1er janvier 1714), capitaine (2 juillet 1720), commandant au Fort-Dauphin (26 mars 1723), capitaine et lieutenant de roi à Saint-Jean (1er avril 1737), major à l’Île Royale (1er juin 1733), lieutenant de roi (1er avril 1737), retiré (1746), [décédé (1775)], chevalier de Saint-Louis en 1730. Voir aussi FR ANOM COL D2C 49 F° 162 et FR ANOM COL D2C 60 F° 21
  • Page 645. Du Pont de Veillaine, garde-marine à Rochefort (7 juillet 1706), garde du pavillon à Toulon (1er juillet 1716), capitaine réformé à Saint-Domingue (27 ou 29 avril 1727), expectative (3 mai 1727), capitaine en pied (11 juin 1727), décédé (juillet 1728)
  • Page 300. Dupont Du Chambon de La Mésillière, cadet à l’aiguillette dans les troupes de l’Île Royale (1749), enseigne en second (1er mai 1753), lieutenant (15 avril 1760), chevalier de Saint-Louis en 1761
  • Page 645. Du Pont Duvivier, garde-marine à Rochefort (28 février 1692), capitaine en Acadie (1er février 1702), enseigne de vaisseau en Acadie (1er février 1702), capitaine à Plaisance (27 mars 1713), à l’Île Royale (1er janvier 1714), décédé à l’Île Royale (31 octobre 1714), remplacé (28 mai 1715)
  • Page 647. Du Port, écrivain extraordinaire à l’Île Royale (1er janvier 1714, 2 août 1714), réformé (1er mai 1716), garde-magasin au Port-Toulouse (14 mai 1716), remplacé à l’Île Royale (15 mai 1717), commis à la Cour, greffier notaire au Cap (18 février 1721), écrivain principal, décédé au Cap (15 août 1733)
  • Page 647. Du Port, écrivain ordinaire des galères à Marseille (1er mai 1716), garde-magasin à la Martinique (15 novembre 1718), secrétaire de M. Blondel (1er mai 1724), écrivain principal (4 juin 1732), fonction de commissaire des classes, décédé à la Martinique (après 1730)
  • Page 647. Du Portail, enseigne à Cayenne (14 mars 1724), quitté et remplacé (19 février 1727)
  • Page 647. Du Porteau, garde-marine à Rochefort (1er novembre 1683), enseigne au Canada (17 mars 1687), décédé au Canada (1688)
  • Page 655. Du Pré, fonctions d’aide-major à la Martinique (1690), lieutenant (15 octobre 1693), garde-marine (5 novembre 1693), congé absolu (6 avril 1704)
  • Page 657. Du Pré, chevalier, expectative d’enseigne à la Martinique (29 juillet 1710), enseigne en pied (27 janvier 1713), lieutenant (26 novembre 1713), en prison (20 décembre 1713, 6 mars 1714), repassé en France
  • Page 661. Du Puis, huissier audiencier au Cap, remplacé et retiré (15 juin 1739)
  • Page 661. Du Puis, chirurgien au Fort-Royal (30 août 1723). Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 43 et FR ANOM COL D2C 1ter F° 52
  • Page 661. Du Puis, cornette de milice à Saint-Domingue (1713)
  • Page 661. Du Puis, avocat du roi au Châtelet (7 ans), procureur général du Grand Conseil (14 ans), maître des requêtes (3 ans), maître des requêtes honoraire, intendant du Canada (23 novembre 1725), brevet de conseiller d’Etat (25 mai 1726), révoqué (31 mai 1728), remplacé (8 mars 1729)
  • Page 661. Du Puis Planchard, enseigne en Louisiane (30 octobre 1720), sous-lieutenant (6 mars 1730), retiré avec 480 livres (18 juillet 1734)
  • Page 661. Du Puis Planchard (fils), expectative d’enseigne en Louisiane (27 juin 1725), cassé (27 octobre 1727)
  • Page 661. Du Puy, capitaine de milice au Petit-Goave, procureur général du conseil (6 août 1685), décédé au Petit-Goave, remplacé (1er juillet 1693)
  • Page 661. Du Puy, expectative d’enseigne au Canada (27 mai 1710), enseigne en pied (18 juin 1712), lieutenant (27 avril 1716), décédé au Canada, remplacé (20 avril 1717). Voir aussi FR ANOM COL D2C 49 F° 130
  • FR ANOM COL D2C 222zone générique = FM, zone cote = D/2C/222Lettres Du Q/Du V
    Saint-DomingueMartiniqueCanadaCayenneGuadeloupeLouisiane
  • Page 663. Du Quaila, capitaine réformé en Louisiane (20 juin 1720), congédié (19 décembre 1722)
  • Page 663. Du Quartier, enseigne en Louisiane (30 octobre 1720), révoqué (19 décembre 1722)
  • Page 665. Duquesne-Guitton, marquis, chef d’escadre, gouverneur général de la Martinique (1er janvier 1714), repassé chef d’escadre à Rochefort (1er mars 1716), remplacé
  • Page 665. Duquesne de Longbrun, garde-marine à Rochefort (15 novembre 1713), enseigne à la Martinique (1er août 1714), congé absolu (18 juillet 1715)
  • Page 665. Du Quesnel (l’aîné), enseigne de milice infanterie à Saint-Domingue (1715), lieutenant (1718)
  • Page 665. Du Quesnel, aide-major de milice infanterie à Saint-Domingue (4 novembre 1710), capitaine (1715)
  • Page 665. Du Quesnel, capitaine de vaisseau à Rochefort (1er octobre 1731), gouverneur de l’Île Royale (1er septembre 1740), décédé à l’Île Royale (9 octobre 1744)
  • Page 665. Du Quesnot, expectative d’enseigne à Saint-Domingue (1er janvier 1701). N’a pas passé
  • Page 303. Durand, capitaine de milice infanterie à la Guadeloupe (25 avril 1730)
  • Page 303. Durand, garde-magasin à La Nouvelle-Orléans, en prison (2 octobre 1731)
  • Page 303. Durand, enseigne à la Martinique (14 mai 1733), lieutenant (1er juillet 1738)
  • Page 303. Durand, trésorier de la Marine au Cap, décédé (5 septembre 1702)
  • Page 303. Durand (Jean Baptiste), huissier d’Amirauté à l’Île Royale (9 juin 1736)
  • Page 303. Durand Beauval, écrivain extraordinaire à Rochefort (21 octobre 1694), secrétaire de Des Landes, ordonnateur (1704), trésorier de la Marine à Saint-Domingue, premier conseiller du conseil nommé par le général (2 janvier 1715), par commission du roi à Léogane (22 avril 1719)
  • Page 301. Durand de La Joubardière, écrivain à Dunkerque (1690), capitaine de port à la Martinique (15 mai 1693), capitaine de frégate (15 novembre 1711), chevalier de Saint-Louis le 28 juin 1718, décédé à Fort-Royal (17 mai 1728)
  • Page 303. Durand Du Linois (Pierre), greffier notaire à Saint-Louis (22 août 1729), d’Amirauté (18 octobre 1729)
  • Page 303, 361. Durand La Garennes, écrivain extraordinaire à Rochefort (1691), fonction de conseiller à Plaisance (1er janvier 1697), repassé à Rochefort (1699), à Plaisance (1er avril 1700), entré au conseil de guerre à Plaisance (13 avril 1701), décédé sur le Zéphyr le 24 mars 1702, la date de sa mort paraît fausse ayant écrit de Plaisance en 1713
  • Page 691. Du Repert, enseigne à Saint-Domingue (12 novembre 1717), décédé, remplacé (19 novembre 1720
  • Page 305. Duret de La Boulaie, lieutenant de roi en Acadie (22 avril 1685), capitaine commandant des troupes (17 mars 1697), remplacé (1er avril 1691)
  • Page 695. Du Rieux de Miraillet, cadet à Rochefort (6 juin 1736), anspessade (20 mai 1739), caporal (20 août 1739), enseigne à la Martinique (1er janvier 1740), décédé (15 septembre 1744)
  • Page 695. Du Rieux, capitaine de milice infanterie à Saint-Domingue (4 novembre 1710)
  • Page 703. Du Rivau Linet, capitaine de vaisseau à Rochefort, capitaine au Canada (1684), repassé en France (10 mars 1685)
  • Page 689 (2). Du Rocher, expectative de lieutenant à Saint-Domingue (11 août 1698), n’a pas passé
  • Page 689 (2). Du Rocher, lieutenant de milice infanterie au Cap (21 août 1708)
  • Page 689 (2). Du Rocher, greffier au Cap (21 août 1708), conseiller du Conseil (18 février 1720)
  • Page 707 (2). Du Rouvre, lieutenant à Saint-Domingue (1689)
  • Page 305. Du Sablé, enseigne en second en Canada (1751), décédé à Fort Frédéric (28 septembre 1755). Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 173v°
  • Pages 525, 723 (2). Dusault de La Mirande, garde-marine à Rochefort, enseigne de vaisseau (1er janvier 1691), lieutenant de vaisseau (1er janvier 1692), capitaine de frégate (17 mars 1727), gouverneur de Cayenne (18 mai 1729), capitaine de vaisseau (1732), décédé à Cayenne (30 août 1736)
  • Page 725 (2). Du Saussay, commis particulier de la compagnie à Saint-Christophe (10 avril 1643)
  • Page 753 (2). Du Tast, lieutenant de vaisseau à Rochefort, capitaine au Canada (29 juillet 1683), repassé en France et remplacé (25 avril 1685)
  • Page 769 (2). Du Tertre, lieutenant de milice infanterie à Léogane (4 novembre 1710)
  • Page 759 (2). Du Tisné ou Tissenay, enseigne au Canada (15 juin 1705), en Louisiane (2 octobre 1714), expectative de lieutenant (2 octobre 1714), lieutenant (12 mars 1716), permission de servir la compagnie (20 septembre 1717), capitaine (11 février 1719), retiré (19 décembre 1722), rétabli à son rang (24 septembre 1723), commandant aux Illinois (21 octobre 1723), capitaine par commission du roi (4 avril 1730)
  • Page 759 (2). Du Tisné ou Tissenay (fils), expectative d’enseigne en Louisiane (24 septembre 1723), enseigne en pied (4 avril 1730), lieutenant (17 août 1752), décédé, tué en Louisiane le 25 mars 1736, remplacé (1er septembre 1738)
  • Pages 385, 803. Duval de Grenonville, conseiller du conseil de la Martinique (20 septembre 1723), interdit 6 mois (16 septembre 1726)
  • Page 815. Du Vasle, capitaine de milice infanterie à la Martinique (15 mai 1705)
  • Page 803. Du Val, écrivain ordinaire à Rochefort (26 août 1683), écrivain principal fonction de commissaire à Saint-Domingue (1er octobre 1696), resté écrivain ordinaire en France (1696)
  • Page 803. Du Val, enseigne de milice infanterie au Cul-de-Sac, Saint-Domingue (4 novembre 1710)
  • Page 825. Du Vaux, libraire et imprimeur à la Martinique (8 février 1729)
  • Page 305. Duverger ou Du Vergez ou Vergès, ingénieur en chef en Louisiane, au Détour à l’Anglois, décédé (24 janvier 1766), [chevalier de Saint-Louis le 15 octobre 1752]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 223, FR ANOM COL D2C 59 F° 8 (2e partie de registre)
  • Page 829. Du Verger, ancien garde-marine à Rochefort (31 janvier 1679), lieutenant aux Îles (25 mai 1681), resté en France et remplacé (18 juin 1681)
  • Page 831. Du Vergier, lieutenant réformé en Louisiane (27 mai 1724), confirmé (4 avril 1730)
  • Page 841. Du Vignault, enseigne au Canada (1er mai 1698), décédé (1700)
  • Page 841. Du Vigneau, expectative de lieutenant à Saint-Domingue (2 septembre 1727)
  • Page 843. Du Viguier, garde-marine (16 juin 1716), garde-pavillon (6 avril 1717), enseigne à la Martinique (12 novembre 1717), congé absolu (25 mars 1719), congé absolu comme garde-pavillon (14 décembre 1722)
  • Page 843. Du Viguier, enseigne en Louisiane (31 décembre 1717), quitté et remplacé (11 août 1718)
  • Pag 855. Du Vivier, juge à Léogane (6 août 1685), conseiller du conseil du Petit-Goave (29 avril 1698)
  • Page 857. Du Vivier, enseigne au Canada (1691), confirmé (1er mars 1693), lieutenant réformé (15 janvier 1694), lieutenant (1er juin 1704), capitaine (18 juin 1712), décédé (1er novembre 1714), remplacé (1er avril 1739). Voir aussi FR ANOM COL D2C 49 F° 71
  • Page 857. Du Vivier, lieutenant de milice infanterie au Grand-Goave (13 février 1713)
  • Page 857. Du Vivier [ou Duvivier l’aîné, né le 25 avril 1705 en Acadie], garde-marine (30 août 1718), enseigne à l’Île Royale (11 juillet 1719), lieutenant (25 mai 1730), aide-major (16 juin 1732), commission de capitaine (1er avril 1737), [a quitté le service (1747), lieutenant de roi commandant à l’Île Saint-Jean (1er avril 1750), capitaine de frégate (15 avril 1750), a remercié (1751), retiré avec 1200 livres de gratification sur les Invalides (20 juillet 1753)], décédé (9 novembre 1738), [chevalier de Saint-Louis en avril 1745]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 193, 196
  • Page 857. Du Vivier, enseigne au Canada (7 mai 1720), lieutenant (20 mars 1734)
  • Page 857. Du Vivier, chevalier, enseigne en second à l’Île Royale (25 juin 1732), enseigne en pied (1er avril 1738), [lieutenant (1er janvier 1747), capitaine (15 avril 1750), chevalier de Saint-Louis en 1760, décédé dans le retour de la baie des Chaleurs en France (avant le 21 juillet 1761)]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 196v°, 200, 205 et FR ANOM COL D2C 60 F° 23v°
  • Page 857. Du Vivier Chambon ou Du Chambon l’aîné, enseigne en second d’une compagnie d’infanterie à l’Île Royale (8 mai 1730), enseigne en pied (1er avril 1737), [lieutenant (1er avril 1744), capitaine (1er mars 1749), retraite de 600 livres sur les fonds des Colonies (1er mai 1764), chevalier de Saint-Louis en 1755]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 60 F° 15v° et FR ANOM COL D2C 4 F° 196v°, 200
  • Page 857. Du Vivier Gourville ou Du Vivier de Gourville, enseigne en second d’une compagnie d’infanterie à l’Île Royale (25 mars 1730), enseigne en pied (20 mars 1736), lieutenant (1er juin 1748), capitaine (15 avril 1750), «Prisonnier avant la déclaration de guerre» (rayé)retraite de 600 livres sur le fonds des Colonies (1er mai 1764), chevalier de Saint-Louis en 1760. Voir aussi FR ANOM COL D2C 60 F° 15v° et F° 23v°, FR ANOM COL D2C 4 F° 196v°, 200
  • FR ANOM COL D2C 222zone générique = FM, zone cote = D/2C/222Lettre E
    Saint-DomingueMartiniqueCanadaCayenneGuadeloupeLouisiane
  • Page 309. Eberard, baron de L’Espérance, lieutenant suisse en second à Rochefort (22 juillet 1722), lieutenant en pied à l’Île Royale (19 février 1726), décédé à l’Île Royale (30 novembre 1728)
  • Page 309. Eberard (Charles Gabriel Sébastien), baron de L’Espérance, [né en 1725, cadet (1735)], enseigne suisse surnuméraire à l’Île Royale (13 février 1742), [enseigne en pied à Saint-Domingue (1748), [cadet et enseigne] dans le régiment de Karrer puis de Hallwyl, lieutenant en premier à l’Île Royale (1er avril 1754), capitaine à Saint-Pierre et Miquelon (1er janvier 1763), commandant (1er août 1768), ordre pour commander en l’absence de d’Angeac (13 janvier 1772), gouverneur de Saint-Pierre et Miquelon (18 mars 1773), colonel (4 avril 1775), ne peut aller à Saint-Domingue pour raison de santé, ordre du roi qui lui enjoint de prendre possession de son gouvernement (24 mai 1783), brigadier à la guerre (1er janvier 1784), rappelé en France le 13 mars 1785, chevalier de Saint-Louis le 1er juillet 1770]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 201v° et FR ANOM COL D2C 127 F° 90, 92
  • Page 309. Égly (d’), enseigne de la Colonelle dans Dauphin, lieutenant réformé au Canada (1691), confirmé (1er mars 1693), lieutenant (1er mai 1696), capitaine (1er juin 1704), major de Trois-Rivières (2 janvier 1716), major des troupes à Québec (7 mai 1720), lieutenant de Roi aux Trois-Rivières (23 avril 1726), décédé (9 janvier 1730), chevalier de Saint-Louis le 23 décembre 1721
  • Page 309. Égly (d’), expectative d’enseigne en second au Canada (29 mars 1725), enseigne en second (23 avril 1726), lieutenant en Louisiane (17 août 1732), tué à la «guerre des sauvages», remplacé (15 octobre 1736)
  • Page 309. Égremont (d’) ou Gremont, cornette dans Saint-Aignan, capitaine des gardes de M. d’Eragny gouverneur général, aux Îles (1690), capitaine (10 septembre 1692), garde-marine (25 septembre 1692), enseigne de vaisseau (1er janvier 1693), capitaine avec commission (1er octobre 1693), décédé, remplacé (21 août 1695)
  • Page 309. Élias, écrivain des galères à Marseille (4 mars 1726), écrivain à Toulon (1er janvier 1729), écrivain principal à Saint-Domingue, conseiller du conseil du Petit-Goave (1er juillet 1733), retiré avec 500 livres sur la colonie (15 novembre 1744), décédé (7 mars 1760)
  • Page 311. Emmanuel, procureur du roi d’Amirauté à Fort-Royal (22 août 1720)
  • Page 311. Émonot, cornette de milice à Saint-Domingue (15 février 1713)
  • Page 311. Enecker (François Antoine), de Potentray, enseigne suisse surnuméraire à l’Île Royale (11 février 1730), sous-lieutenant en pied suisse (juillet 1731), lieutenant en pied suisse (26 décembre 1738)
  • Page 311. Enecker (Laurent), enseigne suisse surnuméraire à l’Île Royale (11 février 1730), sous-lieutenant en pied suisse (juillet 1731), lieutenant en pied (26 décembre 1738)
  • Page 311. Éragny (d’), marquis, capitaine aux Gardes françaises, provision de gouverneur général aux Îles (1er mai 1690), décédé à la Martinique (18 août 1691)
  • Page 311. Éragny (d’), marquis, garde-marine (24 mars 1707), expectative d’enseigne à la Martinique (16 septembre 1709), enseigne en pied (4 juillet 1710), congé absolu (26 janvier 1713), lieutenant en pied (27 janvier 1713), n’a pas servi et retiré (26 janvier 1713)
  • Page 311. Érard, conseiller du conseil supérieur de la Martinique (11 juin 1720), décédé à la Martinique, remplacé (16 octobre 1732)
  • Page 311. Erneville (d’), chevalier, enseigne en second en Louisiane (15 mai 1731 ou 1732), enseigne en pied (8 octobre 1733), lieutenant (18 juillet 1734), capitaine (1er octobre 1740), [destitué et révoqué par ordre du roi(1er octobre 1759), renvoyé en France «Mgr a marqué le 18 janvier 1762 à M. de Kerlerec, gouverneur de la Louisiane, que le roy le laissait le maître de faire exécuter cet ordre ou de le retenir suivant qu’il le jugera à propos», ordre du 24 août 1769 pour le réhabiliter et lui attribuer une pension de retraite de 1080 livres d’appointements en qualité de capitaine, il lui a été accordé une gratification extraordinaire de 1200 livres, chevalier de Saint-Louis le 1er février 1754.] Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 224 et FR ANOM COL D2C 59 F° 10
    (2e partie de registre)
  • Page 317. Ervilliers de La Boissière (d’), enseigne au Canada (1er mai 1696), garde-marine (15 mars 1699), lieutenant en pied (26 avril 1700), à l’Île Royale (1er janvier 1714), expectative de compagnie (12 mai 1714), capitaine (5 juin 1715), décédé à l’Île Royale (1er décembre 1719). Voir aussi FR ANOM COL D2C 49 F° 70 et 77
  • Page 311. Escayrac (d’), garde-marine à Rochefort (13 mai 1708), enseigne à Saint-Domingue (4 juillet 1710), lieutenant (1er décembre 1715), capitaine (6 septembre 1718), major à Saint-Louis (1er mai 1725), lieutenant de roi à Saint-Louis (8 mai 1730), [décédé (28 avril 1746)], chevalier de Saint-Louis le 15 août 1724. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 4
  • Page 311. Escoffier, juge au Petit-Goave (8 février 1698), remplacé (6 février 1703)
  • Page 313. Escoieux (d’), garde-marine à Rochefort (1692), lieutenant à Saint-Domingue (1er juillet 1695), enseigne de vaisseau (1er juillet 1695), capitaine (25 novembre 1696), décédé à Saint-Domingue, remplacé (5 juin 1697)
  • Page 313. Escopin (d’), lieutenant de juge à Saint-Louis (20 novembre 1721)
  • Page 313. Escoublans (d’), chevalier, cadet à Rochefort (16 décembre 1730), caporal (9 décembre 1732), enseigne à Saint-Domingue (22 décembre 1733), lieutenant (27 février 1738)
  • Page 313. Escoublans de Guiran ou de Gillan2 notices identiques, cadet dans les compagnies à Rochefort, permis de servir la Compagnie (20 septembre 1717), enseigne en pied en Louisiane (27 avril 1716), sous-lieutenant (11 août 1718), lieutenant (11 février 1719), jusqu’en 1724, enseigne en pied à Cayenne (10 mai 1728), lieutenant (1er décembre 1741), capitaine (15 mars 1752), chevalier de Saint-Louis le 26 mars 1763. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 67, 70
  • Page 313. Espiet (d’) ou Despiet, enseigne à l’Île Royale (26 mars 1714), aide-major (15 mars 1723), capitaine (8 mai 1730), commandant la compagnie de feu Lozetières (16 juin 1732), décédé à l’Île Royale (22 août 1738), remplacé (1er avril 1739). Voir aussi FR ANOM COL D2C 60 page 1v°, 12v° et 20
  • Page 315. Estanchaux (d’) [ou Destancheau], garde-marine à Rochefort (14 août 1717), capitaine réformé à Saint-Domingue18 février 1732), au Canada (1er septembre 1737) , [retiré avec une pension de 720 livres sur les Invalides (1er janvier 1755)]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 143
  • Page 315. Estèbe, conseiller à Québec (27 mars 1736)
  • Page 315. Estelle (d’), chevalier, enseigne à Saint-Domingue (15 août 1724), congé absolu (16 octobre 1727)
  • Page 317. Estienne (d’), commandant en l’absence du chevalier de Lezy à Cayenne (22 novembre 1673)
  • Page 317. Estrade (d’), maréchal, comte, provision de vice-roi de l’Amérique (1662), décédé, remplacé (1er août 1687)
  • Page 317. Estrées (Jean d’), maréchal, comte, provision de gouverneur général par terre, de vice-amiral au Ponant (12 novembre 1669), chevalier du Saint-Esprit, maréchal de France (24 mars 1681), de vice-roi de l’Amérique (1er août 1681), décédé à Paris (19 mai 1707)
  • Page 317. Estimauville (d’), [seigneur de Beaumouchet, né le 14 mars 1714 en Normandie, lieutenant dans une compagnie de volontaires (1745), lieutenant de frégate (1746), ] capitaine de brûlot à Rochefort (1er avril ou 1er juin 1748), capitaine de compagnie à l’Île Royale (15 avril 1750), [lieutenant de roi à l’Île Royale, retraite de 600 livres sur le fonds des Colonies (1er mai 1764), chevalier de Saint-Louis en 1755]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 196v°
  • Page 621. Eurry de La Perrelle, expectative d’enseigne en Acadie (10/20 mai 1705), enseigne en pied (9 juin 1708), a l’Île Royale (1er janvier 1714), lieutenant d’infanterie (15 mars 1714), capitaine de compagnie (25 mars 1730), décédé, tué sur le Rubis (14 mai 1747). Voir aussi FR ANOM COL D2C 60 F° 8
  • Page 317. Evenou de Boisgenais (Jean Baptiste), capitaine de port à la Guadeloupe (28 décembre 1723), capitaine de l’Amirauté (12 février 1726), décédé à la Guadeloupe, remplacé (9 mars 1728)
  • FR ANOM COL D2C 222zone générique = FM, zone cote = D/2C/222Lettres Fa/Fe
    Saint-DomingueMartiniqueCanadaCayenneGuadeloupeLouisiane
  • Page 319. Fabre, procureur du roi de l’Amirauté à Cayenne (15 octobre 1726), remplacé (1er juin 1728)
  • Page 319. Fabri, capitaine réformé en Louisiane (25 mars 1720), congédié (19 décembre 1722)
  • Pages 167, 319. Fabri de La Bruyère, écrivain ordinaire en Louisiane (1er octobre 1738)
  • Page 319. Facende, conseiller en Louisiane (23 août 1732)
  • Page 321. Faiet (de), marquis, garde-marine à Rochefort (14 juillet 1687), contrôlé, enseigne de vaisseau (1er janvier 1691), lieutenant de vaisseau (1er janvier 1703), capitaine de frégate à Brest (25 novembre 1712), capitaine de port à Port-Louis (1er août 1726), commissaire général d’artillerie à Rochefort, gouverneur général de Saint-Domingue (24 avril 1732), retiré (1er juillet 1737), décédé à Saint-Domingue (11 août 1737), chevalier de Saint-Louis
  • Page 321. Faiolles (de), garde-marine à Rochefort (29 mai 1690), enseigne à Saint-Domingue (5 juin 1697), resté garde-marine à Rochefort, remplacé (20 juin 1698)
  • Page 319. Falaise (de), expectative d’enseigne au Canada (1er juillet 1715), enseigne à l’Île Royale (20 avril 1717), quitté (1724)
  • Page 319. Falaise (de), capitaine de milice infanterie à la Grenade (8 février 1735)
  • Page 319. Farcy (de), [capitaine au régiment de Bretagne infanterie, commandant des grenadiers royaux, ] capitaine d’infanterie à Saint-Domingue (1er octobre 1750), décédé (13 janvier 1754). Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 14
  • Page 319. Fargues Du Bueslay (de), capitaine dans le régiment de Lionnois, major à la Guadeloupe (1er juillet 1738), [major commandant à la Grande-Terre de la Guadeloupe (1er juillet 1742), lieutenant de roi (30 octobre 1743), au Petit Cul-de-Sac de la Guadeloupe (25 août 1750)], décédé (15 janvier 1751). Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 36
  • Page 319. Faucher, procureur du roi à Montréal (29 avril 1713)
  • Page 319. Faure, procureur du roi à Cayenne (15 juin 1701), capitaine de milice dragons (10 avril 1707), décédé à Cayenne, remplacé (29 juillet 1708)
  • Page 319. Faure, chirurgien à la Martinique (31 octobre 1696), remplacé (31 mai 1711)
  • Page 321. Faure, cornette de milice dragons à Cayenne (7 mai 1724), procureur du roi (19 février 1727), de l’Amirauté (1er juin 1728)
  • Page 321. Faure, cadet à Rochefort (5 juillet 1732), anspessade (26 janvier 1734), caporal (24 mai 1734), enseigne, a refusé resté à Rochefort, sergent (12 avril 1738), garçon-major en Louisiane (27 août 1738), capitaine réformé à Saint-Domingue (16 octobre 1740), [aide-major de Léogane (1744), capitaine (1er décembre 1745), décédé (1749)]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 13v°
  • Page 321. Faure, assesseur à la Martinique, conseiller du conseil (1er avril 1739)
  • Page 321. Fauvel, chirurgien à Léogane (20 janvier 1722), décédé, remplacé (30 août 1723)
  • Page 321. Fauvel de Bellebrune, lieutenant de juge à la Guadeloupe, cassé (26 mars 1726)
  • Page 319. Faverot (de) ou Favrot, chevalier, enseigne en second en Louisiane (17 août 1732), enseigne en pied (8 septembre 1733), lieutenant (15 octobre 1736), [capitaine (11 juin 1750) ; 200 livres d’augmentation de pension (23 août 1769) ; pension de 400 livres de réforme, chevalier de Saint-Louis le 1er août 1759.] Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 224v°, 229 et FR ANOM COL D2C 59 F° 10v° (2e partie de registre)
  • Page 319. Favier (François Antoine), lieutenant suisse en second à la Martinique (1721), enseigne en pied (22 août 1722), décédé (31 mai 1723)
  • Page 321. Feinier, enseigne à Saint-Domingue (29 décembre 1699), retiré (6 février 1703), major de milice (5 septembre 1707), colonel (17 décembre 1708)
  • Page 323. Felber (Jean Louis), enseigne suisse surnuméraire à l’Île Royale (1er avril 1740), sous-lieutenant en pied suisse à Rochefort (29 novembre 1741)
  • Page 323. Fenix de La Boissière, garde-marine à Rochefort (18 janvier 1691), enseigne à Saint-Domingue (1er septembre 1695), lieutenant (5 juin 1697), capitaine réformé (1er mai 1705), en prison à La Rochelle (21 avril 1706), major de garde-côtes à La Teste-de-Buch, capitaine en pied à Saint-Domingue (1er janvier 1714), décédé à Port-de-Paix (juillet 1720), remplacé (19 novembre 1720)
  • Page 323. Féon de Miche, lieutenant de milice à Saint-Domingue, conseiller au conseil du Petit-Goave (6 août 1685)
  • Page 323. Feraud, écrivain ordinaire au Havre (1er mai 1716), secrétaire de M. Besnard à la Martinique (18 septembre 1720), trésorier à la Martinique (14 décembre 1723), écrivian principal honoraire (4 juin 1734), décédé à la Martinique (1744)
  • Page 323. Ferrari, cadet à Rochefort (20 décembre 1740), congé absolu (25 septembre 1744)
  • Page 323. Ferré, conseiller du conseil de Léogane (16 février 1721)
  • Page 323. Ferret, enseigne à la Martinique (20 avril 1706), expectative de lieutenant (5 mai 1706), lieutenant général de garde-côtes à Cherbourg (23 mai 1706), lieutenant en pied à la Martinique (4 juillet 1710), capitaine (25 mai 1716), décédé (11 septembre 1719), remplacé (23 avril 1720)
  • Page 325. Ferrière, enseigne en second au Canada (26 mai 1723), enseigne en pied (23 avril 1726), décédé au Canada, remplacé (9 mars 1734)
  • Page 325. Ferrière de Taurins, garde-marine à Toulon (1er janvier 1684), sous-brigadier (1er mai 1684), brigadier (19 octobre 1685), lieutenant au Canada (17 mars 1687), aux Îles (15 août 1687)
  • Page 325. Ferrière (Paul de), fils d’un professeur de droit à Paris, cadet 3 ans (1691), au Canada (1694), enseigne réformé (1701), présent au Canada en 1720
  • Page 325. Ferriol d’Argental, conseiller au Parlement de Paris, intendant à Saint-Domingue (1er janvier 1738), resté en France, démissionnaire (1er juillet 1738)
  • Page 325. Férolles (de), marquis, ancien garde-marine à Rochefort (20 avril 1673), major à Cayenne (1677), gouverneur (3 septembre 1690), lieutenant du gouverneur général des Îles (1er mars 1701), résident à Cayenne, décédé à Cayenne (5 août 1705), chevalier de Saint-Louis le 28 juillet 1705
  • Page 325. Ferrolles d’Avoir (de), lieutenant de roi à Cayenne (24 mars 1681), à Marie-Galante (1er septembre 1686), décédé à Marie-Galante (1er mai 1690)
  • Page 323. Fery de Franclieu ou Du Lesni de Fromelieu, procureur du roi au Petit-Goave (15 juillet 1715), conseiller du conseil au Cap (22 avril 1719)
  • Page 329. Fevret,[né à Dijon], garde-marine, sous-brigadier, enseigne de vaisseau, lieutenant de vaisseau (27 septembre 1707), capitaine à Saint-Domingue (22 mars 1719), décédé à Léogane (9 juin 1720)
  • Page 329. Fevret Golvin (fils), garde-marine à Brest (28 décembre 1718), lieutenant à Saint-Domingue (19 novembre 1720), capitaine à Saint-Domingue (2 septembre 1727), major à Mirebalais (19 mai 1734), décédé (25 juin 1741)
  • Page 329. Fevrier (père), conseiller du conseil supérieur à la Martinique, décédé à la Martinique (1744)
  • Page 329. Fevrier (frère), greffier en chef à la Martinique (1er octobre 1696), assesseur (5 mai 1710), conseiller du conseil (15 novembre 1711), conseiller honoraire (11 juillet 1719)
  • Page 329. Fevrier (fils), conseiller du conseil de la Martinique (11 juillet 1719)
  • Pages 329, 555. Février de La Motte, enseigne de milice infanterie à la Martinique (15 mai 1705), confirmé au Cul-de-Sac (14 avril 1707), capitaine de milice infanterie (25 avril 1730).
  • Page 329. Février de Mézaillet, lieutenant à la Martinique (17 novembre 1727), aide-major de La Trinité (27 novembre 1730), capitaine à la Martinique (4 août 1731), décédé à la Martinique (2 novembre 1732), remplacé (14 mai 1733)
  • FR ANOM COL D2C 222zone générique = FM, zone cote = D/2C/222Lettres Fi/Fl
    Saint-DomingueMartiniqueCanadaCayenneGuadeloupeLouisiane
  • Page 329. Filassier, conseiller du conseil de la Guadeloupe (1er août 1698), conseiller honoraire (28 janvier 1721)
  • Page 329. Filassier de Saint-Germain, conseiller du conseil de la Guadeloupe (19 octobre 1721)
  • Page 329. Fillon, conseiller du conseil de la Guadeloupe (26 mars 1726)
  • Page 331. Fizet, capitaine de milice infanterie à la Grenade (8 février 1735)
  • Page 331. Flacourt (de), gouverneur et commandant à Madagascar (mai 1660), pour la compagnie du Levant (4 mai 1660)
  • Page 331. Flacourt (de), ordre pour remplir la place de Mr Du Livier, gouverneur de Pondichéry (7 mars 1704)
  • Page 331. Flamanville, lieutenant de milice cavalerie au Cap (21 août 1708)
  • Page 331. Flamen, procureur du roi au Cap (4 juillet 1710), décédé (décembre 1718), remplacé (11 février 1719)
  • Page 331. Flavigni (de), capitaine dans Vaudecourt, lieutenant à la Martinique (29 décembre 1700), capitaine (20 octobre 1703), congé absolu (4 juillet 1710)
  • Page 331. Fleming, sous-lieutenant en Louisiane (1er juillet 1719), « mauvais sujet » rayé (1720)
  • Page 331. Fleuri, ingénieur à Saint-Domingue (9 mai 1699), décédé à Saint-Domingue, remplacé (1er janvier 1700)
  • Page 331. Fleuri de La Javière, expectative d’enseigne à la Martinique (16 juillet 1709), enseigne en pied (1711), congé absolu (6 août 1714)
  • Page 331. Fleuriau (François), procureur général en Louisiane (15 septembre 1722)
  • Page 331. Fleurimond, gouverneur de l’Île Bourbon (17 juin 1678)
  • Page 333. Florenceau, écrivain extraordinaire à Rochefort (1er janvier 1695), réformé (1er mai 1716), écrivain et garde-magasin à Louisbourg (15 mai 1717), décédé (5 mai 1718)
  • Page 333. Flours (de), capitaine au Canada (5 mars 1685), décédé au Canada , remplacé (25 mai 1686)
  • FR ANOM COL D2C 222zone générique = FM, zone cote = D/2C/222Lettres Fo
    Saint-DomingueMartiniqueCanadaCayenneGuadeloupeLouisiane
  • Page 333. Foison, lieutenant de milice infanterie au Cap (21 août 1708), confirmé (15 février 1713), décédé, remplacé (1718)
  • Page 333. Folard, ingénieur en chef en Louisiane (12 mars 1716), capitaine commandant les troupes, n’a pas passé (14 mars 1716), remplacé (25 mai 1716)
  • Page 333. Folio des Roses, cadet dans la compagnie de Choupes, enseigne à Cayenne (1er septembre 1696), lieutenant (20 avril 1706), capitaine (25 novembre 1721), major à Oyapock (4 août 1731), décédé (13 juillet 1742)
  • Page 333. Folleville (de), cadet à Rochefort (29 novembre 1730), anspessade (7 juin 1734), enseigne à la Martinique (23 mai 1735), [lieutenant (1er juillet 1740), capitaine (1er juin 1747), major à la Grenade (30 juin 1754), major au Fort-Royal (17 janvier 1755), lieutenant de roi au Cul-de-Sac (20 novembre 1757), colonel d’infanterie (10 décembre 1765), chevalier de Saint-Louis le 19 juin 1756.] Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 36v°, 37v°, 45, 51 et FR ANOM COL D2C 1ter F° 5
  • Page 333. Fondblanque (de), enseigne à la Martinique (30 janvier 1725), quitté et remplacé (25 juin 1731)
  • Page 333. Fondin, enseigne de milice infanterie à Saint-Domingue (1714), décédé, remplacé (1718)
  • Page 333. Fontage (de), capitaine aux Îles (16 août 1685), par commission aux Îles (26 septembre 1694)
  • Page 333. Fontaine, lieutenant particulier du principal (sic) de La Rochelle, procureur général du conseil de Cayenne (29 novembre 1724)
  • Page 335. Fontaine (Antoine), huissier de l’Amirauté à la Guadeloupe (1er juin 1728)
  • Page 335. Fontenelles, enseigne à Cayenne (8 février 1711), décédé (septembre 1715)
  • Page 335. Fonville, enseigne au Canada (2 janvier 1694), confirmé (16 avril 1695)
  • Page 335. Fonville (de), capitaine d’infanterie au Canada, décédé (décembre 1753)
  • Page 335. Forant, capitaine de vaisseau à Rochefort (1er octobre 1731), gouverneur de l’Île Royale (1er avril 1739), décédé à l’Île Royale (10 mai 1740)
  • Page 335. Forcade (l’aîné), greffier notaire à Léogane (1er novembre 1711), décédé à Léogane, remplacé par son frère (novembre 1713)
  • Page 335. Forcade (le jeune), commissaire des classes à la Cour, commission de greffier notaire à Léogane (novembre 1713), exercé par le sieur Marchand (23 mai 1714), commissaire ordinaire à la Cour (30 avril 1716), 1er commis, confirmé par plusieurs arrêts, décédé à Versailles en 1739, remplacé à Léogane (9 juin 1739)
  • Page 337. Forest, écrivain extraordinaire à Rochefort (1688), écrivain en Louisiane (1705), à Plaisance (24 mars 1711, 22 mars 1712), réformé à Rochefort (1er mai 1716), garde-magasin à Port-Toulouse (15 mai 1717), procureur du roi au bailliage de l’Île Royale (22 avril 1719), à la demi-solde d’écrivain (9 avril 1721), décédé (22 juin 1738)
  • Page 337. Forest, capitaine au Canada (1684), capitaine réformé (1691), confirmé (1er mars 1693), garde-marine (1er janvier 1694), capitaine en pied [à Plaisance] (18 mai 1701), commandant au Détroit (5 mai 1710), décédé, remplacé (1er juillet 1715)
  • Page 337. Forest, aide-major milice infanterie de Saint-Domingue (4 novembre 1710), capitaine à Port-Margot (1714)
  • Page 337. Forsan (François), chevalier depuis commandeur de Tréguier, garde-marine à Rochefort (25 juillet 1683), enseigne au Canada (17 mars 1687), lieutenant réformé (1690), confirmé (16 mars 1691), lieutenant (1691), enseigne de vaisseau (1er janvier 1693), confirmé (11 mars 1693), repassé enseigne de vaisseau en France
  • Page 337. Forsan (François Olivier), garde-marine à Rochefort (25 juillet 1683), enseigne au Canada (17 mars 1687), passé garde-marine à Toulon
  • Page 339. Fortescu, capitaine réformé dans Champagne, nommé commandant à l’Île Dauphine (15 février 1720), n’a pas passé, remplacé (7 juin 1720)
  • Page 339. Fortin, interprète hollandais à la Martinique (27 octobre 1721, 1722)
  • Page 339. Fortoiseau, écrivain extraordinaire à Rochefort (1er décembre 1695), réformé (1er mai 1716), garde-magasin à Louisbourg (14 mai 1716), à la demi-solde à Rochefort (15 mai 1717)
  • Page 339. Forton (Bernard), visiteur, peseur et marqueur de petun à la Guadeloupe (22 décembre 1641)
  • Page 339. Foucault, garde-magasin à Québec (27 avril 1716), conseiller (18 février 1733), écrivain principal (1er avril 1737). Voir aussi FR ANOM COL D2C 61 F° 3v°
  • Page 339. Foucault, exempt de la maréchaussée à Québec (1er juin 1734)
  • Page 339. Foucault Du Razet, expectative d’enseigne à la Martinique (4 juillet 1710), resté en France, décédé à Québec (1er juin 1734)
  • Page 339. Fougeron, à la Savanne, commis particulier de la compagnie à Saint-Christophe (3 septembre 1636)
  • Page 339. Fouke, lieutenant dans les gardes suisses, sous-lieutenant en Louisiane (28 octobre 1717), quitté et remplacé (31 janvier 1718)
  • Page 339. Fouquet, procureur du Roi à Jacmel (20 novembre 1721)
  • Page 339. Fouquet de Bouchefollière, cadet à Rochefort (1er avril 1738), enseigne à Saint-Domingue (16 octobre 1740), décédé (mai 1744)
  • Page 341. Fourcq (Simon), lieutenant de juge au Petit-Goave (18 février 1721), procureur du roi (13 novembre 1725), de l’Amirauté (15 juillet 1727), conseiller du conseil (6 mars 1731)
  • Page 341. Fourcroy, cadet à Rochefort (29 décembre 1738), anspessade (5 décembre 1740), caporal (1er juin-8 août 1742), enseigne à Saint-Domingue (8 août 1744), lieutenant des canonniers (14 novembre 1746). Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 13
  • Page 341. Fourment (de), chevalier, expectative de lieutenant à Saint-Domingue (4 mars 1710), lieutenant (27 janvier 1713), capitaine (19 novembre 1720), retiré major ad honores (20 mars 1736)
  • Page 341. Fournier, enseigne de milice infanterie à Saint-Domingue (1718)
  • Page 341. Fournier, conseiller du conseil du Cap (10 juillet 1701), lieutenant-colonel de milice infanterie (21 août 1708), confirmé (13 février 1713), décédé (1714)
  • Page 341. Fournier de Belleval, expectative d’enseigne au Canada (26 avril 1700), enseigne en pied (1700), retiré (5 février 1731). Voir aussi FR ANOM COL D2C 49 F° 78
  • Page 341. Fournier de Belleval, expectative d’enseigne en second au Canada (5 février 1731), enseigne en second (22 mars 1732), pension de 200 livres, décédé noyé au printemps 1742
  • Page 343. Fournier Du Figuier, enseigne au Canada (2 janvier 1694), confirmé (15 avril 1694), lieutenant (18 juin 1712), lieutenant à l’Île Royale (1er janvier 1714), lieutenant au Canada (5 mars 1723), expectative d’une compagnie, capitaine (1er avril 1733), décédé au Canada (31 juillet 1738)
  • Page 343. Fourquet (de), cadet à Rochefort (27 janvier 1742), enseigne à la Martinique (15 février 1743)
  • Page 343. Fourris (de), capitaine de milice infanterie au Cul-de-Sac (25 avril 1730)
  • FR ANOM COL D2C 222zone générique = FM, zone cote = D/2C/222Lettres Fr/Fu
    Saint-DomingueMartiniqueCanadaCayenneGuadeloupeLouisiane
  • Page 343. Fraignes (de), garde-marine à Toulon (14 juillet 1741), lieutenant à Saint-Domingue (1er décembre 1745), a quitté. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 20v°
  • Page 343. Franchomme, enseigne en Louisiane (11 février 1719), sous-lieutenant (18 octobre 1728), révoqué (4 avril 1730)
  • Page 343. Francisqui [ou Francesqui], cadet à Rochefort (22 décembre), anspessade (1er avril), caporal (1er août), sergent (20 août 1739, 13 septembre 1739), [premier sergent des cadets], aide-major de la Grenade (15 juillet 1743 ou 1er mars 1743), retiré le 1er septembre 1748. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 40
  • Page 343. François, juge au Petit-Goave, révoqué (15 février 1711)
  • Page 343. Franquelin, maître d’hydrographie à Québec (18 mai 1701)
  • Page 343. Franquelnay, lieutenant de roi à la Tortue (20 avril 1679), repassé en France pour mauvaise conduite (10 décembre 1687), rétabli, décédé à Saint-Domingue et remplacé (1er juin 1691)
  • Page 343. Franquet, chevalier, colonel d’infanterie, passé à Louisbourg (1750), ingénieur en chef, chargé de l’inspection des fortifications à l’Île Royale (1751), brigadier des armées du roi (1754), directeur des fortifications de la Nouvelle-France (1er mai 1754), rentré au service de terre (1759), [chevalier de Saint-Louis]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 129, 194v°, FR ANOM COL D2C 59 F° 14
  • Page 343. Franquet de Chaville, ingénieur en Louisiane (2 septembre 1721)
  • Page 345. Frérot, enseigne au Canada, lieutenant réformé (25 mai 1696), confirmé (1er mai 1698), lieutenant (12 mai 1714), rayé (1722)
  • Page 345. Fresneau, ingénieur lieutenant réformé à Cayenne (19 septembre 1732), capitaine réformé (20 novembre 1735), rang de capitaine (28 octobre 1738), [retiré avec la demi-solde de 600 livres (15 avril 1748), chevalier de Saint-Louis en avril 1748]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 66
  • Page 345. Frezier, ingénieur à Saint-Domingue (11 février 1719)
  • Page 699. Froger de La Rigaudière, garde-marine à Rochefort, enseigne de vaisseau (25 novembre 1712), lieutenant de roi pour la compagnie à Saint-Louis (18 décembre 1714), repassé enseigne de vaisseau (28 octobre 1716), décédé et remplacé (2 octobre 1718)
  • Page 345. Fromentières, garde-marine à Brest, enseigne de vaisseau (7 juin 1707), capitaine réformé à la Martinique (5 juillet 1710), resté par ordre enseigne de vaisseau à Brest (21 février 1712, 21 juin 1712)
  • Page 345. Fromentières, garde-marine à Brest (3 janvier 1708), expectative de lieutenant à la Martinique (17 août 1710), resté garde-marine à Brest
  • Page 347. Frontenac (de), comte, gouverneur général du Canada (7 avril 1672), instructions (7 avril 1672), révoqué (9 mai 1682), rétabli gouverneur général (15 mai 1686), décédé à Québec (28 novembre 1698), chevalier de Saint-Louis [le 28 novembre 1698]
  • Page 347. Frontigni, greffier de maréchaussée à Québec (23 avril 1726), décédé (17 avril 1728), remplacé (22 avril 1732)
  • Page 347. Frontigni (de), chevalier, enseigne en second en Louisiane (18 juillet 1734), tué par les Chicachas, remplacé (15 octobre 1736)
  • Page 347. Fulgent, juge par commission à Port-de-Paix (14 mars 1716), commission du roi (22 avril 1719), remplacé (18 février 1721
  • FR ANOM COL D2C 222zone générique = FM, zone cote = D/2C/222Lettres Ga
    Saint-DomingueMartiniqueCanadaCayenneGuadeloupeLouisiane
  • Pages 51, 349. Gaalon de Barzay, ancien garde-marine à Rochefort (16 juin 1680), fonctions d’enseigne aux Îles (28 février 1680), lieutenant (1681), capitaine (1er juin 1689), enseigne de vaisseau (1er janvier 1692), retiré (30 septembre 1694), colonel de milice infanterie à la Guadeloupe (15, 31 mai 1705), révoqué (17 décembre 1708)
  • Page 349. Gabaret, gouverneur de la Grenade (7 juin 1680), de la Martinique (5 juin 1689), lieutenant général au gouvernement des Îles (1er janvier 1703), de la Tortue (Saint-Domingue) (1711), décédé à Saint-Domingue le 23 juin 1712, 600 livres sur le Trésor royal à son fils (26 octobre 1712), chevalier de Saint-Louis le 1er février 1701
  • Page 349. Gabaret Des Coustières, enseigne de vaisseau (7 février 1678), capitaine aux Iles (21 septembre 1683), repassé en France (20 septembre 1685)
  • Page 349. Gabaret de L’Hérondière, cadet sur le Glorieux pris à Cayenne (1676), 10 campagnes par mer jusqu’en 1687, officier chez les Vénitiens (1688), en course depuis 1695 jusqu’en 1704, capitaine à Cayenne (25 mai 1706), garde-marine à Rochefort (4 juin 1706), ingénieur à Cayenne (15 février 1717), décédé noyé à Cayenne (15 novembre 1725), remplacé (19 février 1727), chevalier de Saint-Louis le 23 décembre 1721
  • Page 349. Gabaret Sorlin ou Sernin, garde-marine à Rochefort (18 mai 1703), lieutenant à la Martinique (5 juillet 1710), quitté (1711), remplacé (15 novembre 1711)
  • Page 349. Gabet, conseiller du conseil de Léogane (15 février 1711), conseiller honoraire (15 mars 1718)
  • Pages 349, 351, 609. Gabriac de Saint-Paulet, expectative d’enseigne à Saint-Domingue (11 août 1698), enseigne (1699), lieutenant (5 novembre 1703), lieutenant-colonel de milice (5 juin 1707), colonel de milice au Cap (21 août 1708), confirmé colonel de milice cavalerie au quartier du Nord (4 novembre 1710)
  • Page 351. Gachet, lieutenant de milice infanterie au Cap (21 août 1708)
  • Page 351. Gadroy, enseigne à Saint-Domingue (8 mai 1730), lieutenant (11 novembre 1732), capitaine réformé (1er juillet 1738), capitaine aide-major de Saint-Louis (15 octobre 1740). Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 15 (2e partie de registre) et FR ANOM COL D2C 4 F° 8v°
  • Page 351. Gaffoy (Pierre), contrôleur, visiteur et peseur de pétun aux Îles (5 janvier 1639)
  • Page 351. Gagneron, capitaine de milice infanterie à la Martinique (15 mai 1705)
  • Page 351. Gagni (de), major au Port-de-Paix, décédé (6 juin 1708)
  • Page 351. Gagnot, expectative d’enseigne à Saint-Domingue (22 août 1707), n’a pas passé
  • Page 351. Gaigneron, enseigne de milice infanterie à la Martinique (15 mai 1705), capitaine de milice réformé à La Trinité (14 avril 1707)
  • Page 351. Gaillard, commissaire ordinaire à Rochefort (18 août 1681), au Canada (6 mai 1686), subdélégué, repassé en France (1er juillet 1690), remplacé (10 juillet 1690)
  • Page 351. Gaillard, capitaine d’artillerie au Canada, conseiller du conseil de Québec, décédé (7 février 1742)
  • Page 351. Gaillard, juge et conseiller du conseil de la Guadeloupe (18 octobre 1734), décédé (1739), remplacé juge (15 décembre 1739)
  • Page 351. Gaillard, conseiller au conseil supérieur de Québec, décédé (12 novembre 1729)
  • Pages 351, 453. Gaillard de Saint-Laurent, conseiller du conseil de Québec (27 mars 1736)
  • Page 351. Gairosse (de), chevalier, cadet à Rochefort (22 décembre 1730), enseigne à la Martinique (4 août 1731), à Saint-Domingue (1er septembre 1733), lieutenant (1er septembre 1734), capitaine (1er octobre 1740)
  • Page 351. Galichon, lieutenant de milice à Saint-Domingue, conseiller du conseil du Petit Goave (6 août 1685)
  • Page 353. Gallet ou Galles, enseigne de milice infanterie à La Trinité (15 mai 1705), lieutenant de milice infanterie (14 avril 1707)
  • Page 353. Galliffet (de) (le jeune), lieutenant à la Martinique (25 octobre 1683), repassé en France (20 septembre 1686)
  • Page 353. Galliffet (de), chevalier, garde-marine, enseigne de vaisseau à Rochefort (1er janvier 1693), capitaine à Saint-Domingue (1er juillet 1695), lieutenant de vaisseau, repassé en France (16 mars 1698), lieutenant de vaisseau à Rochefort (16 mars 1698), retiré à Rochefort, lieutenant des Maréchaux de France à La La Rochelle (14 mai 1720)
  • Page 353. Galliffet Caffin, capitaine au Canada (1er mars 1688), capitaine réformé (16 mars 1689), major de Québec (6 février 1692), commandant en l’absence du lieutenant de roi (20 mai 1695), garde-marine (1er juin 1693), lieutenant de roi à Montréal (28 mai 1699), gouverneur des Trois-Rivières (5 mai 1710), commandant en l’absence des gouverneurs généraux (13 juillet 1715), repassé en France (15 juin 1717), retiré (14 mai 1720), chevalier de Saint-Louis le 15 juin 1705
  • Page 353. Gallois de La Brosse, garde-magasin à Léogane (16 novembre 1729), décédé (juin 1732)
  • Pages 229, 353. Gallet de Chastelier, capitaine de milice infanterie à Saint-Domingue (4 novembre 1710)
  • Page 353. Galopin, lieutenant de milice infanterie à Saint-Domingue (15 février 1713)
  • Page 355. Gannes (de), chevalier, enseigne au Canada (13 mai 1719), lieutenant à l’Île Royale (29 mai 1725), capitaine (8 mai 1730), [major à Louisbourg (1er mars 1749), lieutenant de roi de Trois-Rivières (1er avril 1752), décédé à l’Île Royale (24 octobre 1752), chevalier de Saint-Louis en novembre 1746]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 123v°, 193v°, 196
  • Page 355. Gannes (de), chevalier, expectative d’enseigne en second au Canada (20 mars 1736), enseigne en second (1er avril 1737), [enseigne en pied (1744), lieutenant (1er mai 1749), décédé (6 juillet 1756)]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 148v°, 160v°, FR ANOM COL D2C61 F° 4v°
  • Page 355. Gannes (de), cadet au Canada, expectative d’enseigne en second au Canada (1er avril 1739) , [enseigne en second (1741), enseigne en pied (1745), aide-major de Trois-Rivières (1750), capitaine (1755), chevalier de Saint-Louis le 8 février 1760]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 127, 161
  • Page 355. Gannes de Falaise (de), garde-marine à Rochefort (10 novembre 1683), lieutenant au Canada (17 mars 1687), capitaine en Acadie (1er mars 1696), major (1er mai 1704), commandant (13 mai 1704), décédé (25 février 1714), chevalier de Saint-Louis le 28 juin 1713. Voir aussi FR ANOM COL D2C 49 F° 72, 162
  • Page 355. Gannes de Falaise (de), garde-marine à Rochefort (14 février 1693), enseigne en Acadie (1er mars 1696), lieutenant (4 mai 1700), capitaine (1er mai 1704), capitaine à l’Île Royale (1er janvier 1714), capitaine au Canada (7 juin 1715), major de Trois-Rivières (11 avril 1727), à Montréal (16 mars 1728), lieutenant de roi des Trois-Rivières (1er avril 1733), remplacé (1er mars 1743), chevalier de Saint-Louis le 28 juin 1718
  • Page 355. Gannes de Falaise (de), chevalier, expectative d’enseigne en second au Canada (22 mars 1732), enseigne en second (1er avril 1733), enseigne en pied (25 mars 1738), [lieutenant (1744), capitaine au Canada (1er janvier 1759)]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 148 et FR ANOM COL D2C 59 F° 24
  • Page 355. Garault de Quincy, lieutenant en Louisiane (1er juillet 1719), congédié «ayant emporté l’argent d’une levée», rayé (5 septembre 1721)
  • Page 355. Garbuzat ou Gerbuzat, conseiller du conseil de la Guadeloupe (15 avril 1679), décédé, remplacé (30 avril 1705)
  • Page 355. Garcin, lieutenant de milice cavalerie au Cap (21 août 1708), capitaine à Saint-Domingue (4 novembre 1710)
  • Page 357. Garcin, enseigne de milice infanterie au Cul-de-Sac de Saint-Domingue (4 novembre 1710), aide-major
  • Page 361. Gardier, receveur général des octrois du conseil du Cap, décédé (22 janvier 1739)
  • Page 361.Gardin, enseigne de milice infanterie à Léogane (15 février 1713)
  • Page 361.Gargas (de), écrivain principal en Acadie (11 juillet 1685), à Bayonne (10 avril 1688)
  • Page 361. Garnier, conseiller du conseil du Cap (6 juillet 1701), conseiller honoraire (18 février 1721)
  • Page 361. Garnier, garde-magasin à Saint-Domingue (4 mai 1706), décédé en congé à Bordeaux en 1715, remplacé à Léogane (Saint-Domingue) (18 août 1716)
  • Page 361.Gaspé, expectative d’enseigne en second au Canada (26 mars 1738), enseigne en second (1er avril 1739), enseigne en pied (1745), lieutenant (1er mai 1749), capitaine (17 mars 1756), chevalier de Saint-Louis le 24 mars 1761. Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 23 et FR ANOM COL D2C 4 F° 137, 148v°, 161
  • Page 361. Gaston, lieutenant à la Guadeloupe (5 juin 1693), n’a pas passé (15 octobre 1693)
  • Page 361. Gatien, capitaine de milice infanterie à la Guadeloupe (11 décembre 1731)
  • Page 361. Gaudais, commissaire pour le roi au Canada (7 mai 1663), interdiction (1er mai 1663) (sic)
  • Page 363. Gaudais, capitaine de milice à Cayenne, lieutenant réformé (15 octobre 1693), expectative de lieutenance (28 mai 1697), lieutenant (30 juillet 1697), décédé (11 juillet 1709), remplacé (8 février 1711)
  • Page 363. Gaudemard, écrivain principal à Dunkerque (26 juin 1688), congédié à Bayonne (27 octobre 1704), écrivain général à Léogane (15 février 1719), décédé (23 juin 1725)
  • Page 363. Gaulheau ou Gottereau, conseiller du conseil de Léogane (7 juillet 1701), remplacé (2 août 1707)
  • Page 363. Gautier, charpentier en Acadie (7 février 1706)
  • Page 363. Gautier, canonnier en Acadie (10 juin 1706)
  • Page 363. Gautier, lieutenant à Saint-Domingue (4 avril 1730), décédé (14 juillet 1731), remplacé (24 avril 1732)
  • Page 363. Gautier, arpenteur au Petit-Goave (2 mars 1734)
  • Pages 259, 363. Gautier de Composté, prévôt de la maréchaussée de Québec (mai 1677), décédé, remplacé (24 mai 1689)
  • Page 363. Gautreau, garde-magasin à La Nouvelle-Orléans (8 octobre 1736)
  • Page 363. Gauville (de), cadet à Rochefort (8 décembre 1735), enseigne en Louisiane (15 octobre 1736)
  • Page 363. Gauvry (de) ou Gauvrit (de), lieutenant en Louisiane, capitaine en pied (12 mars 1716), [capitaine dans le régiment de Piémont], permis de servir la Compagnie (20 septembre 1717), capitaine réformé (23 mars 1720),
    surnuméraire (12 décembre 1725), capitaine en pied (25
    mars 1726), commission du roi (4 avril 1730), [décédé (9 août
    1751),] chevalier de Saint-Louis le 8 octobre 1727. Voir aussi FR ANOM COL
    D2C 4 F° 224
  • Page 363. Gazon de La Chasteigneraie, lieutenant aux Îles (26 août 1691, 3 septembre 1691), repassé en France, remplacé (15 octobre 1693)
  • FR ANOM COL D2C 222zone générique = FM, zone cote = D/2C/222Lettres Ge-Gi
    Saint-DomingueMartiniqueCanadaCayenneGuadeloupeLouisiane
  • Page 365. Gemozat (de), commission d’ingénieur aux Îles (25 janvier 1672), lieutenant de roi à la Martinique (30 mai 1675), gouverneur de la Grenade (1er mai 1690), décédé à la Grenade (30 août 1695)
  • Page 365. Gennes (de), comte, provision de commandant à Saint-Christophe (31 mars 1698), commission de capitaine de vaisseau à Rochefort (1691), pris sur la Thétis par les Anglais et conduit prisonnier en Angleterre (1704), décédé (1705), chevalier de Saint-Louis le 1er avril 1698
  • Page 365, 659. Genneville Desprez, capitaine de milice infanterie à la Martinique (11 décembre 1732)
  • Page 365. Gensoul, enseigne de milice infanterie à Saint-Domingue (1718)
  • Page 365. Gentil, commis principal de la Compagnie à Saint-Christophe (3 septembre 1636)
  • Page 365. Geoffroy, procureur du roi à la Guadeloupe, remplacé (17 juin 1710)
  • Page 365. Geoffroy, écrivain extraordinaire à Marseille (1er janvier 1712), commis à la Cour (1717), greffier notaire à Saint-Domingue (1720), à Saint-Marc (15 août 1724), décédé, remplacé (13 août 1726)
  • Page 367. Germont, lieutenant de milice infanterie à la Martinique (15 mai 1705), greffier en chef
  • Page 367. Gesnier, greffier en chef à l’Île Royale (26 juin 1720)
  • Page 367. Gévé, brigadier de milice à Léogane (1715)
  • Page 367. Gignoux, officier de dragons, enseigne suisse surnuméraire à Rochefort (novembre 1721), enseigne en pied (22 janvier 1722), sous-lieutenant en second (23 septembre 1722), lieutenant en second (8 décembre 1723), enseigne en pied (19 février 1726), capitaine lieutenant (6 juin 1726), capitaine en pied (23 décembre 1726), major (10 janvier 1733), chevalier de Saint-Louis le 18 octobre 1728
  • Page 367. Gilbert de Beaulieu, écrivain ordinaire Brest (12 juin 1730), congédié Brest (18 février 1737), écrivain ordinaire Saint-Domingue (7 septembre 1738), tué à Saint-Domingue (octobre 1739)
  • Page 367. Gillard, chirurgien à la Martinique (16 juillet 1723), à Léogane (30 août 1723), remplacé
  • Page 367. Gilles, capitaine de milice infanterie à Cayenne (1er octobre 1712)
  • Page 369. Gillet, enseigne en second en Louisiane (18 juillet 1734), enseigne en pied (15 octobre 1736), décédé (21 mars 1740)
  • Page 369. Gillot, capitaine de milice infanterie à Cayenne (10 avril 1707)
  • Page 369. Girard, enseigne à Cayenne (19 février 1727), lieutenant (25 juillet 1732), capitaine (15 mars 1752), décédé (1752). Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 67, 70
  • Page 369. Girard, conseiller du conseil de Léogane (4 juillet 1710), procureur au Grand Conseil (15 février 1711), décédé (19 février 1713), remplacé (22 avril 1719)
  • Page 369. Girard, enseigne de milice infanterie à la Martinique (15 mai 1705), confirmé à Saint-Pierre (14 avril 1707)
  • Page 369. Girard, lieutenant de juge à la Grenade, juge (20 janvier 1735)
  • Page 369. Girardeau, enseigne en Louisiane (30 octobre 1720), surnuméraire (12 décembre 1725), sous-lieutenant (16 mars 1730), révoqué (4 avril 1730), rétabli (12 décembre 1735)
  • Page 369. Girardin (fils), cornette de milice cavalerie au Cul-de-Sac (15 mai 1705), confirmé cornette (14 avril 1707), conseiller du conseil de la Martinique (25 novembre 1719), procureur général (9 juillet 1737), décédé (9 novembre 1748)
  • Page 369. Girardin (père), lieutenant de milice cavalerie à la Martinique (15 mai 1705), conseiller du conseil (17 avril 1707), conseiller honoraire (26 mars 1718)
  • Page 369. Girardin de La Boulerie, capitaine aux Îles (1er juin 1691), garde-marine (8 août 1692), enseigne de vaisseau (1er octobre 1693), capitaine par commission (1er octobre 1693), congé absolu et repassé à Rochefort (1er juillet 1696), rayé par absence (7 juin 1713)
  • Page 371. Girault d’Auchan, garde-marine à Rochefort (25 juillet 1683), sous-brigadier à Rochefort (3 avril 1686), enseigne au Canada (17 mars 1687), jusqu’en 1689
  • Pages 371, 589. Giraud d’Orzon, capitaine de milice infanterie à Saint-Pierre (14 avril 1707), confirmé (25 avril 1730)
  • Pages 283, 371. Girault de Crusol, capitaine de milice cavalerie à Saint-Pierre (25 avril 1730)
  • Page 371. Giraud de Crusol, enseigne de vaisseau à Rochefort, retiré à Rochefort, aide-major de la Grande-Terre de la Guadeloupe (18 octobre 1734)
  • Page 371. Giraud Du Poïet, ordre de lieutenant à la Martinique (15 octobre 1693), garde-marine (5 novembre 1693), capitaine (1er septembre 1696), major de Marie-Galante (23 avril 1720), commandant de la Grande-Terre (8 mai 1720), lieutenant de roi à la Guadeloupe (25 mars 1721), à La Trinité (16 août 1721), gouverneur de la Grenade (1er novembre 1723), retiré avec 3000 livres et le brevet ad honores de lieutenant gouverneur général des Îles (18 juillet 1734), décédé (13 mars 1740), chevalier de Saint-Louis le 28 juin 1718
  • Page 373. Giraudel, conseiller du conseil de Saint-Christophe (6 février 1701)
  • Page 373. Giraudel, enseigne de milice infanterie au Fort-Royal (14 avril 1707)
  • Page 371. Girault de Cruzolles, enseigne à la Martinique (1er septembre 1696), lieutenant (1er janvier 1701), capitaine réformé (10 août 1712), n’a pas eu lieu, remplacé (23 janvier 1713)
  • Page 371. Girault Du Poïet, garde-marine à Rochefort (29 février 1711), expectative d’enseigne à la Martinique (29 février 1711)
  • Page 371. Girault Du Poïet, lieutenant de juge à Saint-Christophe (2 mars 1639) fait fonctions de juge (31 janvier 1642), juge (10 avril 1642), conseiller honoraire du conseil (30 avril 1685)
  • Page 371. Girault Du Poïet, lieutenant-colonel de milice à la Guadeloupe (28 mai 1717)
  • Page 371. Girault Du Poïet, expectative d’enseigne à Saint-Domingue (3 septembre 1727), démissionne pour être Jésuite (16 septembre 1727)
  • Page 371. Girault Du Poïet, certificat de garde-marine, enseigne à Cayenne (20 septembre 1729), lieutenant à la Martinique (14 mai 1733), aide-major de La Trinité (1er juillet 1738), du Cul-de-Sac (1er décembre 1740), décédé (22 juin 1748)
  • Page 373. Giroult, juge à Léogane (29 avril 1698), conseiller honoraire (16 février 1711)
  • Page 373. Givez, expectative d’enseigne à la Martinique (20 septembre 1699), enseigne en pied (12 octobre 1699), congé absolu (28 mars 1706), colonel de milice à la Grenade (7 janvier 1708)
  • FR ANOM COL D2C 222zone générique = FM, zone cote = D/2C/222Lettres Gl-Go
    Saint-DomingueMartiniqueCanadaCayenneGuadeloupeLouisiane
  • Page 373. Glaise, enseigne de milice infanterie à Saint-Domingue (1718)
  • Page 373. Glapion (de), cadet à Rochefort (19 novembre 1739), enseigne à la Martinique (1er juin ou juillet 1742), [lieutenant aux Îles (1er juin 1747), aide-major de la Grenade (1er janvier 1753), commission de capitaine (1er juin 1754), lieutenant de roi à la Grenade (20 novembre 1757), chevalier de Saint-Louis le 20 novembre 1757.] Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 5, FR ANOM COL D2C 4 F° 37, 40v°, 51, 57
  • Page 373. Glapion (de) (l’aîné), cadet à Rochefort (5 septembre 1732), enseigne à Saint-Domingue (1er septembre 1734), lieutenant (25 septembre 1739), [capitaine (15 février 1745), aide-major de Fort-Dauphin (1er janvier 1747), major au Mirbalais (16 octobre 1750), major de Port-au-Prince, rang de lieutenant de roi (23 mai 1759), chevalier de Saint-Louis en 1753]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 10 (2e partie de registre) et FR ANOM COL D2C 4 F° 6v°, 9, 13
  • Page 373. Glapion (de), chevalier, [originaire de Champeaux en Perche, diocèse de Séez], cadet à Rochefort (23 janvier 1733), anspessade (21 janvier 1737), enseigne à la Martinique (1er janvier 1738), [décédé au Fort-Royal (15 septembre 1739)]
  • Gobelin d’Offémont (Antoine), baptisé (1er mars 1695), nommé conseiller au Châtelet de Paris (24 août 1717), conseiller au parlement de Paris (10 mai 1721), conseiller au conseil supérieur du Cap (14 juin 1739)
  • Page 373. Gobert de Chouppes, fonction d’enseigne à Cayenne (11 octobre 1681), ancien garde-marine à Rochefort (4 octobre 1683), lieutenant (24 septembre 1683), capitaine (1er juin 1689), enseigne de vaisseau (1er janvier 1692), par commission (26 septembre 1694), décédé, remplacé (1er septembre 1696)
  • Page 373. Gobert de Chouppes, enseigne à Saint-Domingue (19 novembre 1720), congé absolu (22 août 1724)
  • Page 375. Godart, cadet à Rochefort, anspessade (1er juin 1735), enseigne à la Martinique (15 juin 1736), décédé, remplacé (20 mai 1739)
  • Page 375. Godefroy, lieutenant au Canada (1691), confirmé (1er mars 1693), décédé au Canada (1698)
  • Page 375. Godefroy, expectative d’enseigne à la Martinique (4 juillet 1710), démissionnaire (1711)
  • Page 375. Goetzman (de), capitaine-lieutenant suisse à la Martinique (1721), décédé (1734), chevalier de Saint-Louis le 24 juin 1726
  • Page 375. Golbery (de), enseigne suisse en second à Rochefort (19 décembre 1724), enseigne en pied (19 février 1726), retiré (septembre 1729)
  • Page 375. Gombert, capitaine de port au Petit-Goave (20 mars 1703), remplacé (3 juillet 1731)
  • Page 375. Gordon (de), lieutenant-colonel chez les Vénitiens, capitaine en Louisiane (11 août 1718), congédié et remplacé (23 mars 1720)
  • Page 375. Gosselin, huissier audiencier à l’Île Royale (8 avril 1737)
  • Page 377. Gotteville, lieutenant de vaisseau à Rochefort, commandant à Saint-Jean-de-Miscou (9 mars 1721), repassé lieutenant de vaisseau en France (3 février 1722), remplacé
  • Page 377. Gouffier, lieutenant réformé à Saint-Domingue (26 janvier 1716), n’a pas passé
  • Page 377. Gouraud, cadet à Rochefort (10 février 1737), enseigne à Saint-Domingue (1er février 1739), lieutenant d’infanterie, décédé à Léogane (4 septembre 1744)
  • Page 376. Gourdon (de), chevalier, cadet à Rochefort (16 octobre 1750), enseigne à Saint-Domingue (1er mars 1753), lieutenant (16 août 1755), incorporé en la dite qualité dans le régiment de Bourbonnais (novembre 1762), capitaine (7 février 1763), réformé (1er juillet 1763)
  • Page 377. Goursolas, capitaine de milice cavalerie au Fort-Royal (14 avril 1707), colonel de milice infanterie à la Martinique (15 novembre 1711)
  • Page 377. Gousse, avocat au parlement de Paris, conseiller et procureur général à Québec (5 septembre 1711), resté en France
  • Page 377. Gousset, page de madame la Dauphine de Bavière, garde-marine à Rochefort, enseigne de vaisseau, lieutenant de vaisseau, capitaine de frégate (1700), capitaine de vaisseau à Rochefort (1er janvier 1703), gouverneur général de Saint-Domingue (11 décembre 1722), chef d’escadre (27 mars 1728), repassé à Rochefort (1731), commandeur de Saint-Louis avec 3000 livres (6 octobre 1736), lieutenant général (1er mai 1741), chevalier de Saint-Louis le 9 mai 1707
  • Page 377. Goutins, juge en Acadie (31 mars 1687), écrivain ordinaire (1er avril 1688), confirmé juge (8 mai 1701), garde-magasin et conseiller (1er mars 1702), procureur du roi (1er mars 1702), écrivain ordinaire (1er mars 1703), fonctions de commissaire et entrée au conseil supérieur(27 mai 1704), écrivain ordinaire à l’Île Royale (1er janvier 1714), réformé écrivain (1er mai 1716), conseiller du conseil supérieur de l’Île Royale (22 avril 1719)
  • Page 379. Gouyon de Vérigny, garde-marine à Brest, expectative d’enseigne à Saint-Domingue (1er mai 1705), enseigne en pied (1706), lieutenant (22 août 1707), décédé à Saint-Domingue (1712), remplacé (27 janvier 1713)
  • Page 379. Goux (Nicolas François), bachelier en droit, procureur du roi à Saint-Pierre (28 mai 1722), de l’Amirauté, décédé à Saint-Pierre (14 février 1731), remplacé (30 mai 1731, 24 septembre 1731)
  • FR ANOM COL D2C 222zone générique = FM, zone cote = D/2C/222Lettres Gra
    Saint-DomingueMartiniqueCanadaCayenneGuadeloupeLouisiane
  • Page 379. Grammont (de), major à Sainte-Croix (1683), lieutenant de roi à la Tortue (1er octobre 1686), décédé, remplacé (1er juin 1691)
  • Page 379. Grandcourt (de), enseigne à Saint-Domingue (25 novembre 1696), lieutenant (29 septembre 1697, 30 novembre 1697), capitaine (1er janvier 1701), décédé (30 janvier 1716)
  • Page 381. Grandeterre, lieutenant de milice infanterie à la Martinique (15 mai 1705)
  • Page 379. Grandfontaine, capitaine au Canada (1665), confirmé (25 mars 1669), lieutenant de vaisseau, capitaine de vaisseau, commandant à Pentagouet en Acadie (20 février 1670), ordre de repasser en France (5 mai 1675), remplacé
  • Page 381. Grandjean, greffier en chef à Léogane (30 mai 1713), décédé, remplacé (1er mars 1716)
  • Page 381. Grandmaison, greffier notaire au Port-de-Paix (23 août 1706), décédé, remplacé (12 avril 1727)
  • Page 381. Grandmaison d’Offiel, expectative d’enseigne à Cayenne (1er mai 1705), n’a pas passé
  • Page 381. Grandpré (de), enseigne au Canada (1690), confirmé (16 mars 1691), lieutenant réformé (1691), confirmé (1er mars 1693), major de Trois-Rivières, commandant les enseignes en l’absence du gouverneur (1er mai 1698), décédé au Canada (avril 1699)
  • Page 381. Grandpré, lieutenant de milice infanterie au Cap (21 août 1708), capitaine de milice infanterie à Saint-Domingue (4 novembre 1710)
  • Page 381. Grandpré (de), enseigne en second en Louisiane (15 mai 1731), enseigne en pied (17 août 1732), lieutenant (15 octobre 1736), capitaine (1er octobre 1741), [décédé en Louisiane (1er juillet 1763), chevalier de Saint-Louis le 1er février 1754]
  • Pages 381, 687 (2). Grandval (de) ou La Roche- Grandval (de), page de M. l’Amiral, garde-marine à Rochefort (7 juin 1714), lieutenant à Saint-Domingue (1er mai 1725), au Canada (11 avril 1727), capitaine réformé en Louisiane (1er mars 1735)
  • Page 381. Grandville (de), garde-marine à Rochefort (1er septembre 1691), sous-brigadier (30 juin 1705), enseigne de vaisseau (1er janvier 1703), capitaine au Canada (27 avril 1716), décédé au Canada (1718), remplacé (13 mai 1719)
  • Page 383. Grandville (de), lieutenant réformé au Canada (1687), confirmé (16 mars 1691), lieutenant en pied (1692), confirmé (1er mars 1693), garde-marine (1er janvier 1694), capitaine (1er juin 1703), décédé au Canada, remplacé (5 mai 1710)
  • Page 383. Grandville (de) (l’aîné), procureur du roi à la prévôté de Québec (1er juin 1695), décédé (1699), remplacé (20 avril 1700)
  • Page 383. Grandville (cadet), procureur du roi à la prévôté de Québec (20 avril 1700), remplacé (1er juin 1704)
  • Page 383. Grandville Fonville (de), expectative d’enseigne au Canada (1er juillet 1715), enseigne (27 avril 1716), lieutenant (29 mai 1725), capitaine (1er avril 1737), décédé (19 mars 1754), chevalier de Saint-Louis en 1750. Voir aussi FR ANOM COL D2C 61 F° 5
  • Page 385. Gratien (de), enseigne de vaisseau, capitaine aux Îles (11 avril 1676), repassé en France
  • Page 385. Gravéal, cornette de milice au Cap (21 août 1708), confirmé (15 février 1713)
  • Page 385. Graves (de), lieutenant en Louisiane (5 juillet 1720), capitaine (8 octobre 1720, 21 octobre 1723), cassé (27 mai 1724)
  • Page 385. Graville (de), chevalier, ancien garde-marine à Toulon (4 février 1680), quitté (1er octobre 1685), lieutenant au Canada (5 juin 1686), enseigne de vaisseau à Rochefort (1er janvier 1689)
  • FR ANOM COL D2C 222zone générique = FM, zone cote = D/2C/222Lettres Gre-Gu
    Saint-DomingueMartiniqueCanadaCayenneGuadeloupeLouisiane
  • Page 385. Grenot, capitaine de milice infanterie à Saint-Domingue (4 novembre 1710)
  • Page 385. Greslin, lieutenant ou procureur du roi à l’Amirauté de Fort-Dauphin (28 septembre 1736)
  • Page 385. Gressier, greffier notaire au Petit-Goave (4 juillet 1710), juge (18 février 1721), cassé (7 septembre 1723)
  • Pa ge 387. Grieux, enseigne à Saint-Domingue, lieutenant (23 août 1721), capitaine (15 août 1724), major (15 novembre 1726), décédé (8 novembre 1729)
  • Page 387. Grieux (de), cadet à Rochefort (23 juillet 1742), anspessade (1er juin 1745), enseigne à Saint-Domingue (1er décembre 1745),[ lieutenant (16 octobre 1750), capitaine (25 août 1754).] Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 15, 20v°
  • Page 387. Griffolet, garde-marine à Rochefort (22 novembre 1683), aide-major à Cayenne (25 mai 1689), repassé enseigne de vaisseau à Rochefort (1er janvier 1693), capitaine réformé à Cayenne (1er octobre 1696), expectative (1er octobre 1696), à Saint-Domingue (15 mars 1701), lieutenant de vaisseau (16 mars 1701), capitaine en pied à Saint-Domingue 15 novembre 1704), décédé sur l’Amphitrite (septembre 1712), remplacé (27 janvier 1713)
  • Page 387. Griffollet, capitaine dans le régiment de Nogaret, capitaine réformé à Saint-Domingue (27 juillet 1710), décédé à Léogane (1er septembre 1715)
  • Page 387. Grivelé, ingénieur à Saint-Domingue (1er juillet 1697), décédé à Saint-Domingue, remplacé (9 mai 1699)
  • Page 387. Grivelé, enseigne à Saint-Domingue (5 novembre 1703), lieutenant (20 avril 1706), lieutenant-colonel de milice (17 décembre 1708)
  • Page 387. Grondel (Philippe), cadet dans Karrer, enseigne suisse surnuméraire à Rochefort (11 février 1730), enseigne en pied (13 septembre 1731), sous-lieutenant en pied en Louisiane (12 octobre 1734), lieutenant en pied (19 septembre 1739)
  • Page 389. Grosloi (de), enseigne de vaisseau, capitaine à Cayenne (25 mai 1681), resté en France, lieutenant de vaisseau à Toulon (10 avril 1684),
  • Page 387. Grossart, garde-marine à Saint-Domingue (22 août 1707), capitaine réformé, fonction de major pour la Compagnie à Saint-Louis, décédé (7 septembre 1710)
  • Page 389. Grou, enseigne de milice infanterie à la Martinique (15 mai 1705), confirmé à La Trinité (14 avril 1707)
  • Page 389. Groyer, conseiller du conseil de Cayenne (11 juin 1701)
  • Page 393. Guebin, enseigne de milice infanterie à Saint-Domingue (1714)
  • Page 393. Gueffier de Beauvais (Louis Gabriel), capitaine d’infanterie à Saint-Domingue, décédé à Saint-Louis (21 novembre 1745)
  • Page 393. Gueriman, lieutenant en Louisiane (1er juillet 1719), cassé et remplacé (5 juillet 1720)
  • Page 393. Guérin, enseigne en Louisiane (30 octobre 1720), révoqué (23 septembre 1724)
  • Page 395. Guérin, enseigne en second en Louisiane (14 septembre 1735), enseigne en pied (1er septembre 1738)
  • Page 393. Guérin, conseiller du conseil de Léogane (21 août 1714)
  • Page 393. Guérin de Saint-Blimond, enseigne à Saint-Domingue (4 juillet 1710), a quitté (1717), remplacé (12 novembre 1717)
  • Page 395. Guerre, enseigne au Canada (18 juin 1712), expectative de lieutenance (1er juillet 1715), lieutenant (27 avril 1716), décédé (11 novembre 1722)
  • Page 393. Gueyrand, écrivain ordinaire, fonction de commissaire à Cayenne (30 mai 1706), procureur général du conseil (30 mai 1706), décédé, remplacé (30 octobre 1707)
  • Page 395. Guiard (Charles Claude), garde-marine à Brest (2 novembre 1683), lieutenant réformé au Canada (17 mars 1687), repassé garde-marine à Brest (1688)
  • Pages 395, 685. Guiard de La Reine, juge à la Guadeloupe (28 septembre 1683)
  • Page 395. Guibert, lieutenant de juge au Cap (23 septembre 1708), remplacé (18 février 1721)
  • Page 395. Guibert, lieutenant aux Îles (19 septembre 1686), garde-marine (1er janvier 1694), lieutenant à Saint-Domingue (1er juillet 1696), capitaine (26 octobre 1696), major de Léogane (1er janvier 1701), du Cap (1er mai 1705), lieutenant de roi au Port-de-Paix (27 août 1714), retiré avec ses rangs et honneurs et 700 livres sur le Trésor royal (11 mai 1725), chevalier de Saint-Louis le 13 février 1713
  • Page 395. Guichard, capitaine de milice infanterie à la Guadeloupe (25 avril 1730)
  • Page 395. Guilhon, juge à Fort-Royal (après 1720)
  • Page 395. Guilhon, procureur du roi à l’Amirauté à Port-de-Paix (9 août 1735), de la juridiction ordinaire (1er septembre 1735)
  • Page 397. Guillemin, conseiller du conseil de Québec (13 mai 1721)
  • Page 397. Guillermet, sous-lieutenant en Louisiane (1er janvier 1720), révoqué (21 octobre 1723)
  • Page 397. Guillon de La Chaux, ancien garde-marine, enseigne de vaisseau, capitaine de compagnie à Cayenne (après 1670), remplacé (3 septembre 1681)
  • Page 397. Guillon Des Cloches, ancien garde-marine à Rochefort (3 décembre 1676), enseigne de vaisseau (15 juin 1679), capitaine au Canada (1684), lieutenant de vaisseau (1er janvier 1692), décédé, remplacé (1692)
  • Page 397. Guillouet d’Orvilliers, enseigne de la colonelle dans Conti (1651), capitaine (1657), capitaine au Canada (1661, 1664, 5 mars 1685), remplacé par son fils (1er mars 1687), capitaine et lieutenant de roi à Cayenne (13 janvier 1689), garde-marine (1er janvier 1693), chevalier de Saint-Louis le 18 juillet 1705, gouverneur de Cayenne (9 mars 1706), décédé (18 août 1713), remplacé (13 octobre 1713)
  • Page 397. Guillouet d’Orvilliers, lieutenant au Canada (1685), capitaine (1er mars 1687), enseigne de vaisseau (1er janvier 1692), commission de capitaine au Canada (25 mars 1694), repassé à Rochefort (1694), enseigne de vaisseau (1694), lieutenant de vaisseau (15 avril1694), capitaine de frégate (25 novembre 1712), gouverneur de Cayenne (22 mai 1715 ), décédé sur le Paon en passant en France (13 décembre 1728)
  • Page 397. Guillouet d’Orvilliers, deuxième fils de [Claude Guillouet d’Orvilliers], enseigne à Cayenne (16 avril 1720), lieutenant (22 février 1724), garde-marine à Rochefort (5 avril 1728)
  • Page 399. Guillouet d’Orvilliers, expectative d’enseigne à Cayenne (1er décembre 1715), enseigne en pied (1er juillet 1716), lieutenant (16 avril 1720), capitaine (19 février 1727), major (20 avril 1729), lieutenant de roi (1er juillet 1737), gouverneur de Cayenne (1er juillet 1749), décédé (11 mai 1764), chevalier de Saint-Louis le 24 décembre 1736
  • Page 399. Guillouet d’Orvilliers de Fontenay, sous-lieutenant dans le régiment de Navarre, lieutenant à Cayenne (12 janvier 1700), décédé noyé (3 mars 1703)
  • Page 397. Guillouet d’Orvilliers de La Tronchie, enseigne à Cayenne (10 mai 1728), lieutenant de roi à Cayenne (1er décembre 1737), [capitaine réformé à Saint-Domingue (1er novembre 1744), aide-major (19 mars 1748), officier de milice, ordre pour commander au quartier du Port-de-Paix (1749), décédé (3 septembre 1756), chevalier de Saint-Louis en 1753]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 18
  • Page 399. Guine (de), médecin à Saint-Domingue (29
    janvier 1732)
  • Page 399. Guitaud (de), commandeur, ancien capitaine
    de vaisseau (1634), sert la religion depuis 1669, gouverneur de la Martinique (15 août 1687), lieutenant au gouvernement général des Îles, gouverneur particulier de Saint-Christophe, Saint-Barthélemy, Saint-Martin et Saint-Eustache (15 août 1689), 2500 livres sur le Trésor royal (12 novembre 1691), 1500 livres et 3000 livres(30 novembre 1701), décédé (7 novembre 1702)
  • Page 399. Guitton, conseiller du conseil de
    Guadeloupe (15 avril 1679), décédé, remplacé (1er août 1698)
  • Page 399. Guitton, aide-major de milice au Cap (1718)
  • Page 395. Guyet, enseigne à la Martinique, retiré (28 mars 1706)
  • Page 399. Guyonneau, capitaine de milice infanterie à la Guadeloupe (25 avril 1730)
  • Page 399. Guyot, sous-ingénieur à l’Île Royale, rang de lieutenant réformé (25 juillet 1750)
  • FR ANOM COL D2C 222zone générique = FM, zone cote = D/2C/222Lettres Ha
    Saint-DomingueMartiniqueCanadaCayenneGuadeloupeLouisiane
  • Pages 401, 821. Habert de Vaubolon, gouverneur de l’Île Bourbon et de Pondichéry (15 mars 1689), remplacé (5 janvier 1698)
  • Page 401. Hache, capitaine de milice infanterie à Saint-Pierre (25 avril 1730)
  • Pages 141, 403. Hadimard ou Hademard de La Borde (d’), greffier notaire à Montréal (15 mars 1693), procureur du roi à l’Amirauté de Québec (30 mars 1699, 10 février 1722), quitté et remplacé (20 avril 1728)
  • Page 405. Haiet, expectative d’enseigne à la Martinique (22 août 1707), enseigne en pied à Saint-Domingue (1708), capitaine des gens d’armes à Saint-Pierre jusqu’au 8 octobre 1715
  • Page 401. Haillet, enseigne d’infanterie à Saint-Domingue (4 juillet 1710), capitaine de milice gens d’armes à la Martinique (6 octobre 1715)
  • Page 401.Halwil (d’), baron, lieutenant suisse en pied à Saint-Domingue (1721), capitaine lieutenant en pied (19 février 1726), capitaine en pied (9 juin 1735, 25 mars 1736), retiré (1er octobre 1736), colonel dudit régiment (1751)
  • Pages 401, 843. Hannebeck Vignotte, conseiller du conseil de la Martinique (25 août 1692)
  • Page 401. Haran, conseiller du conseil de Léogane (4 juillet 1710)
  • Page 401. Hardancourt, nommé gouverneur de Pondichéry (1er janvier 1718), décédé avant la nomination à Bengale (novembre 1717)
  • Page 401. Hardi de La Motte, garde-marine à Rochefort (12 février 1693), lieutenant à Cayenne (30 septembre 1694), décédé (16 janvier 1696), remplacé (1er septembre 1696)
  • Page 403. Hardouin Des Devaux, lieutenant à la Martinique (1er mars 1703), garde-marine à Rochefort (18 septembre 1703), retiré (1710)
  • Page 403. Hatzel, sous-lieutenant suisse en second à Rochefort (mai 1723), cassé (22 août 1724)
  • Page 402. Haumont, géographe faisant fonctions d’ingénieur à Ca yenne (1er août 1764), décédé (14 octobre 1767)
  • Page 403. Haussier, sieur de La Fontaine, conjointement avec le sieur Camot, capitaine à Saint-Christophe (1640), gouverneur de Marie-Galante (8 février 1647), jusqu’en 1674
  • Page 403. Hautemaison, conseiller du conseil de la Guadeloupe (28 janvier 1704), procureur général du conseil (19 octobre 1721), remplacé (26 mars 1726)
  • Page 405. Hauterive (d’), capitaine de milice infanterie à la Martinique (15 mai 1705), conseiller du conseil (28 mars 1706), procureur général et garde des sceaux (20 février 1713), veniat à la Cour (28 mars 1718), révoqué (29 avril 1721), cassé (5 octobre 1721)
  • Page 405. Hautot, procureur du roi à la Grenade (18 octobre 1734), remplacé (20 janvier 1735)
  • FR ANOM COL D2C 222zone générique = FM, zone cote = D/2C/222Lettres He
    Saint-DomingueMartiniqueCanadaCayenneGuadeloupeLouisiane
  • Page 405. Hébert (André), chevalier de Saint-Lazare, directeur de la compagnie des Indes, gouverneur de Pondichéry (20 janvier 1709), « gouverneur général de la nation française aux Indes » (16 janvier 1716)
  • Page 407. Hedouin, procureur fiscal à la Guadeloupe (3 mars 1645)
  • Page 407. Heliot, médecin ad honores à Léogane (16 août 1721)
  • Page 407. Henault, ingénieur à Saint-Domingue (1er février 1700), décédé, remplacé (18 mars 1713)
  • Page 407. Hendelot de Baiancourt, lettre du roi pour l’envoyer à Saint-Christophe (30 août 1669), lieutenant de roi à Saint-Christophe (11 mars 1674, 30 mai 1675), décédé, remplacé (14 septembre 1677)
  • Page 407. Hennequin, garde-marine à Rochefort (18 avril 1691), aide d’artillerie à Toulon (1er janvier 1695), lieutenant à Saint-Domingue (20 août 1695), enseigne de vaissseau (20 août 1695), décédé, remplacé (25 novembre 1696)
  • Page 407. Hennot (de) ou Henault, ancien garde-marine à Brest (14 mars 1684), licencié (16 mars 1686), enseigne au Canada (17 mars 1687), lieutenant réformé (1690), confirmé (16 mars 1691), lieutenant de frégate (1er janvier 1692 ou 1693), repassé en France, lieutenant de frégate, remplacé par Marteli (15 avril 1694)
  • Page 407. Henry, greffier en chef en Louisiane (8 octobre 1736)
  • Page 407. Henry (Joseph), originaire d’Arras, chirurgien à l’Île Royale (171?), permission de repasser à Arras (12 mai 1722)
  • Page 407. Herault, chirurgien à Balize (1er décembre 1738)
  • Page 409. Herbert Du Parc, [lieutenant réformé en France], sous-ingénieur à Saint-Domingue (1er avril 1737), [capitaine réformé (1er janvier 1747), décédé à Rennes (23 janvier 1748)]
  • Page 409. Herbin , enseigne au Canada (15 avril 1694), valet de chambre du roi à la place de feu son frère (19 mai 1695)
  • Page 409. Herbin, expectative d’enseigne en second au Canada (23 avril 1726), enseigne en second (12 avril 1727), enseigne en pied (1er avril 1735), [ lieutenant (1742), capitaine (15 février 1748). Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 147v°
  • Page 409. Herbin d’Aucourt, enseigne au Canada (1er mai 1696), n’a pas passé, rayé (1698)
  • Page 409. Herbin de Bricourt, enseigne au Canada (1er mai 1698), expectative de lieutenance (26 avril 1700), [lieutenant (1er avril 1702), capitaine réformé (1741), décédé (2 mars 1754)]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 143
  • Page 409. Hériché, lieutenant de milice infanterie à la Martinique (15 mai 1705)
  • Page 409. Héricourt (d’), lieutenant réformé à Saint-Domingue (1er août 1738), aide-major de Fort-Dauphin (24 juin 1740), [capitaine (20 septembre 1743), aide-major du Cap (8 août 1744), retiré (16 octobre 1750), chevalier de Saint-Louis en octobre 1750]
  • Page 409. Hérissier, procureur du roi à la Grenade (20 janvier 1735)
  • Page 411. Héron, juge au Petit-Goave (6 février 1703), décédé, remplacé (1er avril 1719)
  • Page 411. Herpin, cadet à Rochefort (22 décembre 1730), congé absolu (26 mars 1731)
  • Page 411. Herpin de La Gautrais, cadet à Rochefort (24 décembre 1731), anspessade (1er juin 1735), enseigne à la Martinique (23 août 1735), décédé à la Martinique (25 août 1736), remplacé (21 juin 1737)
  • Page 411. Hersant (l’aîné), lieutenant dans Laonnais, en Louisiane (17 août 1716), permis de servir la compagnie (20 septembre 1717), capitaine (5 janvier 1719), congédié et remplacé (23 mars 1720)
  • Page 411. Hersant (le cadet), enseigne en Louisiane (5 janvier 1719), sous-lieutenant (30 octobre 1720), congédié (4 avril 1730)
  • Page 411. Hertel (père), lieutenant réformé au Canada (1691), confirmé (1er mars 1693), décédé (1724). Voir aussi FR ANOM COL D2C 49 F° 70
  • Page 411. Hertel, expectative d’enseigne à l’Île Royale (1er juillet 1715), rayé (1719)
  • Hertel de Beaulac, enseigne en second au Canada (26 mai 1723), enseigne en pied (29 mai 1725), lieutenant réformé (1745), décédé (1749). Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 156
  • Page 411. Hertel de Beaulieu, enseigne en second au Canada (26 mai 1723), enseigne en pied (1er juin 1724)
  • Page 413. Hertel de Beaulieu, enseigne en second au Canada (26 mai 1723), enseigne en pied (26 mai 1725)
  • Page 413. Hertel de La Fresnière, enseigne près les Iroquois (1691), lieutenant réformé au Canada (6 novembre 1695), expectative de lieutenance (5 mai 1710), lieutenant (28 mai 1712), capitaine (5 février 1731), [retiré avec une gratification annuelle de 800 livres (15 février 1748), chevalier de Saint-Louis en 1744]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 135 et FR ANOM COL D2C 49 F° 71
  • Page 413. Hertel de La Fresnière, canadien, enseigne au Canada (1691), confirmé (1er mars 1693), décédé dès 1692
  • Page 411. Hertel de Rouville, enseigne au Canada (2 janvier 1694), confirmé (16 avril 1695), lieutenant réformé (25 mai 1696), confirmé (1er mai 1698), lieutenant (1er juin 1706), capitaine (18 juin 1712), à l’Île Royale (1er janvier 1714) au Canada (31 mai 1717), resté à l’Île Royale (1717), commandant à Fort-Dauphin (22 mai 1719), décédé (26 ou 30 juin 1722), remplacé (25 mars 1730), chevalier de Saint-Louis le 23 décembre 1721
  • Page 413. Hertel de Rouville, cadet au Canada, enseigne en second (1er septembre 1738)
  • Pages 51, 413. Heslier Du Barry, avocat au parlement de Bordeaux, conseiller du conseil de la Martinique (12 août 1709), décédé, remplacé (31 mai 1711)
  • Page 413. Heurtevant, capitaine de milice infanterie à Saint-Domingue (4 novembre 1710), remplacé (15 février 1713)
  • Page 413. Heuslin, garde-marine à Brest (4 avril 1691), enseigne à la Martinique (1er septembre 1696), dispensé de passer, resté garde-marine à Brest (10 mars 1697), remplacé (15 avril 1697)
  • FR ANOM COL D2C 222zone générique = FM, zone cote = D/2C/222Lettres Hi-Ho
    Saint-DomingueMartiniqueCanadaCayenneGuadeloupeLouisiane
  • Page 413. Hiché, procureur du roi à la prévôté de Québec (27 mars 1736), de l’Amirauté (3 avril 1736)
  • Page 412. Hilaire, capitaine réformé à Cayenne, décédé (9 février 1768)
  • Page 413. Hincelin ou Hinselin, gouverneur de la Guadeloupe (24 avril 1679), décédé (31 décembre 1694), remplacé (21 août 1695)
  • Page 413. Hisbert, lieutenant de milice infanterie à Saint-Domingue (1714), décédé (1717)
  • Page 413. Hitton, chevalier, enseigne en second en Louisiane (8 septembre 1733), resté en France
  • Pages 213, 415. Hocquart de Champerny, commissaire ordinaire à Rochefort (12 février 1721), contrôleur à Rochefort (27 mars 1725), commissaire général avec fonctions d’intendant Canada (8 avril 1729), intendant du Canada (21 février 1731)
  • Page 415. Hofftette (Jean), sous-lieutenant suisse en second à Rochefort (19 février 1726), décédé à Rochefort (7 septembre 1731)
  • Page 415. Hombourg (d’), baron, capitaine lieutenant suisse en Louisiane (12 décembre 1722), licencié (25 juillet 1725)
  • Page 415. Hombourg (d’), lieutenant réformé en Louisiane (1er mars 1738)
  • Page 415. Honin, capitaine de milice infanterie au Cul-de-Sac (25 avril 1730)
  • Page 415. Hoquincourt (d’), chevalier, lieutenant réformé aux Îles (1er décembre 1740)
  • Page 417. Horry (d’), lieutenant de juge à La Trinité (20 février 1713), cassé (28 décembre 1723)
  • Page 417. Hosta (d’), garde-marine à Rochefort (20 novembre 1683), lieutenant au Canada (1684), capitaine réformé (1690), confirmé (16 mars 1691)
  • Page 417. Houdin, procureur du roi à la Martinique (4 août 1692), juge (23 décembre 1699), conseiller honoraire et juge (28 mars 1706, 12 décembre 1708), démissionnaire (19 février 1713), retiré et rayé conseiller honoraire (20 février 1713)
  • Pages 143, 417. Houdin Du Boschet, conseiller du conseil de la Martinique (6 septembre 1728)
  • Page 417. Houdin de Vaudry, cadet à Rochefort (21 janvier 1737), enseigne à la Martinique (21 juin 1737), [lieutenant (15 décembre 1740), capitaine aux Îles du Vent (5 septembre 1748), décédé (5 septembre 1755)]. Voir aussi FR ANOM COLD2C 1ter et FR ANOM COL D2C 4 F° 45v°, 51
  • Page 417. Hoüe, capitaine de milice infanterie à la Guadeloupe (25 avril 1730)
  • Page 417. Houel, sous-ingénieur à la Martinique, ingénieur à la Grenade (1719), rang de lieutenant, ingénieur à la Guadeloupe (1er juillet 1740), [capitaine réformé, retiré avec 800 livres de gratification annuelle (1er juin 1747), décédé à Paris (octobre 1754), chevalier de Saint-Louis le 19 novembre 1731]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 42, 49
  • Page 417. Houel, cadet à Rochefort (7 octobre 1737), anspessade (29 février 1740), enseigne à la Martinique (1er octobre 1740), [lieutenant aux Îles (1er juin 1746), capitaine (1er janvier 1753), aide-major de La Trinité (20 novembre 1757), chevalier de Saint-Louis le 2 mai 1763]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 41, 45v°, 51 et FR ANOM COL D2C 1ter F° 11
  • Page 417. Houel de Petit Pré, gouverneur et sénéchal de la Guadeloupe (1er avril 1643, 17 août 1646, 17 octobre 1668)
  • Page 417. Houel de Varennes, colonel de milice infanterie à la Guadeloupe (15 mai 1705)
  • Page 417. Houg, enseigne suisse surnuméraire à la Martinique (30 août 1734), enseigne en pied (18 janvier 1735), sous-lieutenant en pied (26 novembre 1741)
  • Page 419. Houllier, chirurgien à la Grenade (15 septembre 1719)
  • FR ANOM COL D2C 222zone générique = FM, zone cote = D/2C/222Lettre Hu Saint-DomingueMartiniqueCanadaCayenneGuadeloupeLouisiane
  • Page 419. Huart d’Ormicourt, a servi sur les vaisseaux en course, enseigne à la Martinique (25 mai 1716), lieutenant (12 novembre 1717), congé absolu (16 mars 1725)
  • Page 419. Huart d’Ormicourt (le jeune), enseigne à Saint-Domingue (19 novembre 1720), lieutenant (30 janvier 1725), au Canada (16 mars 1728)
  • Page 419. Hubert, commissaire ordinaire de la Marine congédié, commissaire ordonnateur en Louisiane (30 avril, 11 août 1716), 1er contrôleur et … d’infanterie (10 septembre 1716), permis de servir la Compagnie (20 septembre 1717), remplacé (6 octobre 1720)
  • Page 419. Hubert, greffier de maréchaussée à Québec (20 avril 1700), à la prévôté (13 mai 1719), décédé (13 mai 1719), remplacé (23 avril 1726)
  • Page 419. Hugo, baron de Lauzen, enseigne suisse surnuméraire à Rochefort (1er février 1728), retiré (1731)
  • Page 418. Hugon Des Demaines, [cadet à l’aiguillette], enseigne en second en Louisiane (1er juin 1746), [enseigne en pied (15 octobre 1752), lieutenant (1er juillet 1759)]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 235, 238
  • Page 419. Hugues, lieutenant de milice cavalerie à la Martinique (15 mai 1705), confirmé au Cul-de-Sac (14 avril 1707)
  • Page 419. Hugues, chirurgien à Fort-Royal (15 novembre 1711), retiré (10 août 1722)
  • Page 421. Huillard de Beauvais, greffier en chef du conseil de la Guadeloupe, décédé (2 juillet 1744)
  • Page 421. Hurault, gouverneur de Tobago près La Trinité (24 décembre 1645)
  • Page 421. Hurault, conseiller du conseil de la Martinique (9 avril 1699)
  • Page 421. Hurault, cadet à Rochefort (14 avril 1731), enseigne à la Martinique (4 août 1731), lieutenant (15 juin 1736), capitaine (1er octobre 1745), major de la Martinique (1er janvier 1753), décédé (4 août 1754) , [chevalier de Saint-Louis en 1754]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter et FR ANOM COL D2C 4 F° 38, 45
  • Page 421. Hurault de Chiverny, garde-marine à Brest, ordre à Brest, enseigne de vaisseau à Brest, lieutenant de vaisseau à Brest, capitaine de frégate, capitaine de vaisseau à Rochefort (9 mai 1707), gouverneur de la Martinique (22 août 1719), n’a pas passé, resté capitaine de vaisseau à Rochefort (1719), chevalier de Saint-Louis le 28 juin 1718
  • Page 421. Hurault de Ligny, expectative d’enseigne à la Martinique (15 novembre 1711), enseigne en pied (15 novembre 1712), lieutenant (1er décembre 1715), capitaine (23 novembre 1723), major à la Guadeloupe (27 novembre 1730), lieutenant de roi à Fort-Royal (1er janvier 1738) , [à Basse-Terre (25 août 1750)], décédé (28 mai 1753) , [chevalier de Saint-Louis en 1739]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 77 F° 3 et FR ANOM COL D2C 4 F° 36
  • Page 421. Hurault de Montmagny, chevalier de Saint-Jean de Jérusalem, lieutenant de roi à Saint-Christophe (1652)
  • Page 421. Hurson, maître des requêtes, intendant de la Martinique (1er juillet 1749), repassé en France
  • Pages 39, 423. Hux de Bayeux, cadet à Rochefort (5 janvier 1746), [enseigne (1er mai 1748), lieutenant (1er janvier 1753), capitaine à Saint-Domingue (1er mai 1758)]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 15, 21v°, 26v° et FR ANOM COL D2C 1ter
    F° 28 (2e partie de registre)
  • Page 423. Huzet de Choisy, conseiller du conseil de Saint-Christophe (6 février 1701)
  • FR ANOM COL D2C 222zone générique = FM, zone cote = D/2C/222Lettre I/Ja
    Saint-DomingueMartiniqueCanadaCayenneGuadeloupeLouisiane
  • Page 429. Icarce (d’), arpenteur à la Guadeloupe (30 septembre 1643)
  • Pages 429, 581, 767 (2). Imbert Le Tuillier de Nouville, procureur du roi à Saint-Pierre (18 octobre 1734), de l’Amirauté (6 février 1735), décédé, remplacé (15 août 1739)
  • Page 431. Imbleval (d’), garde-marine à Brest, lieutenant au Canada (1692), confirmé (1er mars 1693), resté en France garde-marine
  • Page 437. Iromberg (d’), enseigne à Saint-Domingue, décédé à Rochefort (6 novembre 1745)
  • Page 437. Irrumbery (d’), chevalier, garde-marine à Rochefort (23 décembre 1700), enseigne de vaisseau (1er mars 1703), lieutenant à la Martinique (1er mars 1703), repassé en France, enseigne de vaisseau à Rochefort (3 janvier 1708)
  • Page 437. Irrumbery (d’), cadet à Rochefort (30 avril 1740), enseigne à Saint-Domingue (8 août 1744)
  • Page 437. Isle Gilbert de Latouche, officier dans Piémont, fonction d’enseigne aux Iles (24 février 1680), ancien garde-marine à Rochefort (20 juillet 1680), lieutenant aux Iles (27 juillet 1682), capitaine à la Martinique (1er juin 1689), enseigne de vaisseau (1er janvier 1692, 26 septembre 1694), major à la Guadeloupe (1er janvier 1701), lieutenant de roi à Saint-Barthélemy (29 mai 1701), à la Grenade (8 novembre 1702), commission (22 septembre 1710), décédé à la Grenade (29 juin 1711), chevalier de Saint-Louis
  • Page 439. Ithier de Calbry, enseigne à la Martinique (20 avril 1706), garde-marine à Rochefort (22 août 1707), expectative de lieutenant à la Martinique (5 mai 1706), garde-marine à Rochefort (22 août 1709), lieutenant en pied à la Martinique (15 novembre 1711), congé absolu (16 avril 1714), expectative de lieutenant-colonel de milice (1er août 1714)
  • Page 441. Ivry Duclos (d’), greffier notaire au Port-de-Paix (25 août 1692), lieutenant de juge au Petit-Goave (10 décembre 1708), remplacé (13 novembre 1713)
  • Page 441. Izambert (d’), académicien à la Martinique (11 juillet 1716), décédé à la Martinique
  • Page 441. Izet, enseigne en second en Louisiane (17 août 1732), enseigne en pied (8 septembre 1733), décédé, remplacé (30 septembre 1735)
  • Page 425. Jacmet, procureur du roi au Petit-Goave (18 février 1721), décédé (17 novembre 1724)
  • Page 425. Jaham (fils), enseigne de milice infanterie à La Trinité (14 avril 1707)
  • Page 425. Jamard de La Gorze, garde-marine, expectative d’enseigne à la Martinique (1er janvier 1701), resté garde-marine
  • Page 425. Jans de Préval, mousquetaire, lieutenant dans Piémont, enseigne à la Martinique (26 novembre 1713), congé absolu (28 janvier 1719)
  • Page 425. Jantzen, lieutenant réformé en Louisiane (9 janvier 1721), confirmé par le roi (4 avril 1730), lieutenant en pied, quitté et remplacé (14 septembre 1735)
  • Page 425. Jaquet, huissier d’Amirauté à l’Île Royale (8 mars 1729), décédé, remplacé (27 mai 1764)
  • Page 425. Jaquet, expectative d’enseigne en second au Canada (1er mai 1735), enseigne en second (20 mars 1736), congé absolu (1er janvier 1737)
  • Page 425. Jaquin, greffier-notaire à Saint-Pierre (28 septembre 1723)
  • Page 425. Jaquinot Des Mottières, greffier d’Amirauté à Léogane (15 novembre 1737)
  • Page 427. Jardais, capitaine de milice infanterie au Cul-de-Sac (15 mai 1705), confirmé (14 avril 1707)
  • Page 427. Jarlan, lieutenant de milice infanterie à Saint-Domingue (15 février 1713)
  • Page 427. Jaubert ou Joubert, greffier notaire à Saint-Christophe (12 avril 1699), garde-magasin (23 septembre 1699), conseiller du conseil de Saint-Christophe (6 février 1701)
  • Page 429. Jaulin, juge à Cayenne (28 septembre 1723), n’a pas passé, juge à la Guadeloupe (2 novembre 1723), garde des sceaux (2 avril 1726), décédé, remplacé (20 avril 1729)
  • Page 429. Javel, commandant à l’Artibonite (5 mars 1713)
  • FR ANOM COL D2C 222zone générique = FM, zone cote = D/2C/222Lettres Je-Ju
    Saint-DomingueMartiniqueCanadaCayenneGuadeloupeLouisiane
  • Page 429. Jeay, charpentier, 3 ans à 600 livres, en Louisiane (1er mai 1737)
  • Page 429. Jeauffret, conseiller du conseil de Cayenne (29 juillet 1708), décédé, remplacé (27 juillet 1717)
  • Page 429. Jenner ou Yenner, enseigne suisse en pied à la Martinique (19 décembre 1724), sous-lieutenant en pied suisse (19 février 1726), décédé (22 janvier 1728)
  • Page 429. Jesoui, procureur du roi de l’Amirauté de Saint-Pierre, décédé (19 janvier 1750)
  • Page 431. Jobert, capitaine en Louisiane (1er juillet 1719), surnuméraire (17 octobre 1722), congédié (21 octobre 1723)
  • Page 431. Jolivet, commissaire à la Martinique (2 novembre 1673), décédé (1689), brevet de don de ses biens au sieur Peigné, commissaire général (15 décembre 1689)
  • Page 431. Jolliet, maître d’hydrographie à Québec (30 avril 1697), décédé, remplacé (18 mai 1701)
  • Page 431. Joly, enseigne de milice infanterie au Cap (21 août 1708), aide-major de milice cavalerie à Saint-Domingue (4 novembre 1710), capitaine de milice infanterie (1715)
  • Page 431. Joncherai, grand voyer de la Martinique (9 juillet 1703), décédé, remplacé (15 novembre 1711)
  • Page 431. Joncherai (fils), grand-voyer de la Martinique (15 novembre 1711), conseiller du conseil (24 décembre 1726), brevet de grand voyer (31 décembre 1726), conseiller honoraire (1er juillet 1733)
  • Page 431. Jonquaire ou Joncaire, enseigne au Canada (1er juin 1704), lieutenant (5 mai 1710), décédé (22 mars 1736)
  • Page 431. Jonquaire, expectative d’enseigne en second au Canada (23 avril 1726), enseigne en second (12 avril 1727), enseigne en pied (20 mars 1736), [lieutenant (1744), capitaine (1er avril 1751), chevalier de Saint-Louis le 24 mars 1761]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 136v°, 147v°, FR ANOM COL D2C 61 F° 8v° et FR ANOM COL D2C 59 F° 22
  • Page 431. Jonquet, conseiller du conseil du Petit-Goave (10 octobre 1695)
  • Page 433. Jorna (de), major de la Martinique (1er mai 1690), interdit (1694), rétabli capitaine commission (30 septembre 1694), garde-marine (21 août 1695), retiré (22 août 1702), colonel de milice infanterie de Saint-Pierre (15 mai 1705), confirmé (14 avril 1707)
  • Page 433. Jorna (de), cadet à Rochefort (21 octobre 1739), enseigne à la Martinique (1er juillet 1742), [lieutenant (1er juin 1747), aide-major de la Grande Terre de la Guadeloupe (1er janvier 1753), commission de capitaine (1er juin 1754), chevalier de Saint-Louis en 1762]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F°11 et FR ANOM COL D2C 4 F° 40v°, 51, 57
  • Page 433. Josselin de Marigny, enseigne au Canada (1er avril 1702), lieutenant (1er juin 1704), capitaine (5 mai 1710), expectative à Saint-Domingue (13 décembre 1715), capitaine en pied (25 juin 1716), décédé sur le Maréchal d’Estrées en repassant en France le 9 septembre 1721
  • Page 433. Jouan, consul général de la nation à Pondichéry (1er septembre 1720)
  • Page 435. Jouanne, chirurgien à Léogane, remplacé (12 décembre 1738)
  • Page 435. Jouanez ou Joannez, baron, enseigne au Canada (15 juin 1705), lieutenant (9 juin 1708), capitaine réformé (13 avril 1734)
  • Page 435. Jouannez (de), baron, enseigne à la Martinique (1er mai 1698), lieutenant (1er mai 1705), cassé (16 septembre 1705), rétabli (23 juin 1706), congé absolu (8 octobre 1715)
  • Page 435. Joullain, juge royal et principal à la Guadeloupe, garde des sceaux, décédé (4 janvier 1729)
  • Page 435. Jouneau ou Jouveau (Samuel), conseiller du conseil à Cayenne (3 mai 1706), capitaine de milice infanterie Cayenne (10 avril 1707), remplacé (7 février 1711)
  • Page 435. Jouneaux, maréchal des logis de milice à Léogane (1715)
  • Page 435. Jouneaux, chirurgien honoraire à Saint-Pierre (18 octobre 1737)
  • Page 435. Jourdain, enseigne de milice infanterie à la Martinique (15 mai 1705), confirmé à Fort-Royal (14 février 1707)
  • Page 435. Joyeux (de), garde-marine à Rochefort (1692), capitaine réformé à la Martinique (15 mars 1701), enseigne de vaisseau à Rochefort (16 mars 1701), capitaine en pied (20 octobre 1703), lieutenant de vaisseau (4 septembre 1707), lieutenant général des gardes-côtes à Bourgneuf (3 janvier, 15 juin 1708), repassé à Port-Louis (8 octobre 1713), lieutenant de vaisseau (8 octobre 1713), capitaine de port au Havre (17 mars 1727), cassé (11 avril 1727)
  • Page 435. Joyeux (de) (le jeune), garde-marine (1699), sous-brigadier à Rochefort (18 avril 1707), capitaine réformé à la Martinique (27 juillet 1710), enseigne de vaisseau (28 juillet 1710), retiré (31 mai 1712)
  • Page 437. Joyeux, capitaine de milice cavalerie au Cul-de-Sac (15 mai 1705), confirmé (14 avril 1707)
  • Page 437. Joyeux (le fils), enseigne de milice infanterie au Cul-de-Sac (14 avril 1707)
  • Page 439. Ju, architecte au fort Saint-Pierre (2 novembre 1716), brevet visé de Mr d’Antin (4 novembre 1716)
  • Page 439. Juchereau, lieutenant réformé au Canada (1691), confirmé (1er mars 1693), lieutenant (1692), confirmé (1er mars 1693), garde-marine (1er janvier 1694), démissionnaire (1er septembre 1694)
  • Pages 325, 439. Juchereau de La Ferté, conseiller à Québec (28 avril 1677), juge et lieutenant général à Montréal (15 avril 1694), décédé (27 mai 1706), remplacé (27 mai 1706)
  • Page 439. Juchereau de Saint-Denis, conseiller du conseil du Cap (22 septembre 1727), présent (1755)
  • Page 823. Juchereau de Vaulezard, garde-marine à Rochefort (7 janvier 1694), capitaine et enseigne de vaisseau en Louisiane (1er février 1703), retiré et passé à Saint-Domingue (19 février 1713)
  • Pages 239, 439. Juchereau Du Chesnai, conseiller à Québec (1er juin 1704), remplacé (17 juin 1707)
  • Page 441. Juzan, lieutenant réformé en Louisiane (6 mars 1730), confirmé par le roi (4 avril 1730), aide-major de La Mobile (8 septembre 1733), décédé (26 mai 1736)
  • FR ANOM COL D2C 222zone générique = FM, zone cote = D/2C/222Lettre K
    Saint-DomingueMartiniqueCanadaCayenneGuadeloupeLouisiane
  • Page 443. Kamr (Adam), colonel suisse à Rochefort (8 juillet 1720), brigadier des armées du roi (8 mai 1734), démission à son fils, décédé à Rochefort (3 avril 1740)
  • Page 443. Kamr (Louis Ignace) (fils), enseigne surnuméraire suisse à Rochefort (8 décembre 1723), enseigne en second (17 avril 1724), enseigne en pied (19 décembre 1724), capitaine lieutenant (19 février 1726), major (6 juin 1726), colonel en second (1er octobre 1731), colonel en pied (21 février 1736), décédé à Rochefort (26 juillet 1751), chevalier de Saint-Louis en mars 1741
  • Page 443. Kergoët (de), cornette de milice cavalerie au Cap (21 août 1708), lieutenant de milice cavalerie à Saint-Domingue (4 novembre 1710), major (1718)
  • Pages 443, 663. Kerkove, enseigne de troupes des colonies à Cayenne, décédé (23 mai 1745)
  • Page 443. Keroual, capitaine de milice infanterie à la Guadeloupe (25 avril 1730)
  • Page 443. Keroulas (de), chevalier, cadet à Rochefort (17 mars 1738), décédé à Rochefort (11 mars 1759)
  • Page 443. Kerret ou Kerlereck, lieutenant de milice infanterie à Saint-Domingue (4 novembre 1710), remplacé (1718)
  • FR ANOM COL D2C 222zone générique = FM, zone cote = D/2C/222Lettre La B-La Cr
    Saint-DomingueMartiniqueCanadaCayenneGuadeloupeLouisiane
  • Page 47. La Barge (de), ancien garde-marine, capitaine aux Îles (25 mai 1681), cassé (22 septembre 1683)
  • Page 49. La Barre (de), écrivain ordinaire à Cayenne (1681), cassé et remplacé (29 mars 1683)
  • Page 49. La Barre (de), expectative d’enseigne en second au Canada (25 mars 1738), enseigne en pied en Louisiane (1er octobre 1740)
  • Page 49. La Barre Puygeron (de), chevalier, expectative d’enseigne à Saint-Domingue (17 mars 1727), enseigne (2 septembre 1727), aide-major de Léogane (8 mai 1730), décédé (1732)
  • Page 53. La Bassette, capitaine de milice infanterie à la Guadeloupe (25 avril 1730)
  • Page 53. La Bastide (de), marquis de Châteaumorant, commission de capitaine de vaisseau, provision de chef d’escadre à Rochefort (6 octobre 1712), de gouverneur général à Saint-Domingue (28 janvier 1716),repassé à France (1er septembre 1718), provision de lieutenant général à Rochefort, décédé à Paris
  • Page 445. Labat (de), ingénieur en Acadie, lieutenant (1er février 1702), employé dans les Ponts et chaussées (1er juillet 1712), remplacé en Acadie (5 mai 1713)
  • Page 445. Labatut (de), cadet à Rochefort (21 juin 1746),[ enseigne à Saint-Domingue (1750), lieutenant (1753), capitaine (1756), décédé à la mer sur un navire nantais dans un combat en 1758]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 15, 21v°, 27 et FR ANOM COL D2C 1terF° 27v° (2e partie du registre)
  • Page 77. La Bellière, arpenteur au Cap Français (16 mars 1728), ingénieur en chef à Saint-Domingue (25 juillet 1730), décédé, remplacé comme arpenteur le 29 avril 1731
  • Page 81. La Bergerie, procureur du Roi à Léogane (1728), de l’avocat [?] (10 août 1728), démissionnaire et remplacé (1er mars 1736)
  • Page 85. La Berthereche (de) (l’aîné), garde-marine à Rochefort (8 avril 1692), enseigne à Saint-Domingue (1er septembre 1696), lieutenant (29-30 septembre 1697), congé absolu (18 juin 1703)
  • Page 87. La Berthereche (de) (le cadet), garde-marine à Rochefort (8 avril 1692), enseigne à Saint-Domingue (1er septembre 1696), lieutenant (29-30 septembre 1697), n’a pas passé, resté à Rochefort
  • Page 93. La Biche Reignefort, garde-marine à Rochefort, sous-brigadier, brigadier, chef de brigade (19 juin 1724), capitaine à la Martinique (4 septembre 1724), major à l’Île à Vaches (15 août 1724), commandant des troupes et milices (15 août 1725), lieutenant de roi (24 décembre 1732), décédé (10 juillet 1734)
  • Page 141. La Bone, sous-lieutenant en Louisiane (28 octobre 1717), révoqué (1er juillet 1719)
  • Page 141. La Borde (Jean de), procureur du roi au bailliage de l’Île Royale (1er juin 1739)
  • Page 141. La Borde (de), enseigne milice infanterie à Saint-Domingue (4 novembre 1710)
  • Page 129. La Boulaye, sous-lieutenant en Louisiane (2 janvier 1720), lieutenant (6 mars 1730), confirmé par le roi (4 avril 1730), congédié (17 août 1732), décédé (31 octobre 1731)
  • Page 129. La Boulaye (de), chevalier, garde-marine à Rochefort (1er février 1693), lieutenant à la Martinique (1er juillet 1695), enseigne de vaisseau (1er juillet 1695), resté garde-marine à Rochefort (1695)
  • Page 161. La Brosse (de), chevalier, fils du lieutenant de vaisseau, cadet à Rochefort (17 octobre 1730), garde-marine (29 décembre 1731), enseigne en Louisiane (18 juillet 1734), retiré (15 octobre 1736)
  • Page 161. La Broüe (de), ingénieur à Saint-Domingue (1er janvier 1700), rang de capitaine (12 septembre 1703), commandant en l’absence du gouverneur (11 février 1705), décédé à Saint-Louis (3 juillet 1705), chevalier de Saint-Louis le 1er juillet 1704
  • Page 169. La Buissonnière (de), enseigne à la Martinique (20 avril 1706)
  • Page 169. La Buissonnière, conseiller du conseil du Petit-Goave (29 avril 1698), décédé conseiller à Léogane en 1715
  • Page 171. La Buissonnière (de), lieutenant réformé en Louisiane (6 mars 1730), confirmé par le roi (4 avril 1730), capitaine en pied (17 août 1732), major et commandant aux Illinois, décédé (11 décembre 1740)
  • Page 171. La Buissonnière (de), expectative d’enseigne à Saint-Domingue (8 mai 1730), enseigne en pied (21 juin 1730), lieutenant (11 novembre 1732), capitaine (21 juin 1737), [aide-major du Petit-Goave (1er janvier 1744), major (16 octobre 1750), décédé (29 septembre 1751)]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 6v°, 8v°
  • Page 171. La Buissonnière (de), cadet à Rochefort (13 décembre 1731), enseigne à Saint-Domingue (1er septembre 1734), décédé (9 mars 1739), remplacé (20 mai 1739)
  • Page 173. La Butte, lieutenant de milice infanterie à la Martinique (15 mai 1705)
  • Page 175. La Buxière (de), enseigne à Saint-Domingue (1er mai 1705), lieutenant (1er décembre 1715), fonctions d’aide-major (1716), aide-major du Cap (19 novembre 1720), opté lieutenant (3 octobre 1722), capitaine (1er mai 1725), décédé, remplacé (1er juin 1727)
  • Page 175. La Buzilière (de), commission de sergent-major à Saint-Christophe, ordre de faire son procès (1er octobre 1643)
  • Page 181. La Caille (de), expectative d’enseigne à la Martinique (4 juillet 1710), démissionnaire (1711)
  • Page 183. La Cale (de), conseiller du conseil de la Martinique (15 avril 1679)
  • Page 444. La Caux (François René de), né le 18 juillet 1760, sous-lieutenant au régiment de la Guadeloupe (1er mars 1775), lieutenant (10 octobre 1781), réformé (1er mai 1785), avec la commission de capitaine attaché au régiment de la Guadeloupe (1er mai 1785)
  • Page 195. La Cave Voutron (de), garde-marine à Rochefort (1er mars 1693), enseigne à la Martinique (3 août 1698), resté garde-marine à Rochefort (3 février 1699)
  • Page 197. La Caye, enseigne de milice infanterie au Cul-de-Sac, à Saint-Domingue (4 novembre 1710)
  • Page 197. La Caze (de), lieutenant dans Picardie, lieutenant à Saint-Domingue (1er novembre 1732), capitaine (20 mars 1736), major au Petit-Goave (1er octobre 1739), au Cul-de-Sac (25 avril 1740)
  • Page 205. La Chaise, conseiller honoraire par arrêt en Louisiane (8 décembre 1722), commission (15 janvier 1724), brevet du roi (8 février 1724), décédé à La Nouvelle-Orléans (6 février 1730)
  • Page 445. Lachals, enseigne milice infanterie à Saint-Domingue (1715)
  • Page 217. La Chapelle (de), enseigne au Canada (1689), décédé,
    remplacé (1691)
  • Page 219. La Chardonière (de),
    capitaine de milice infanterie à la Martinique (25 mai 1705),
    lieutenant-colonel de milice
    infanterie (14 avril 1707)
  • Page 223. La Chassaigne (de), enseigne à la Martinique (1er août 1714), lieutenant (1er décembre 1715), capitaine (23 avril 1720), major à Marie-Galante (8 mai 1730), [lieutenant de roi (25 août 1750), chevalier de Saint-Louis en 1739]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 36v°, 38 et FR ANOM COL D2C 1ter F° 5
  • Page 227. La Chateigneraie, enseigne au Canada (1688), remplacé (1691)
  • Page 235. La Chaussaie (de) ou La Chaussée, expectative d’enseigne à la
    Martinique (1er août 1714), enseigne en pied (1er décembre 1715),
    congé absolu (17 avril 1717), expectative de lieutenant (13 février 1730),
    lieutenant aide-major (30 mai 1731), capitaine (1er janvier 1738), [retiré avec une 1/2 solde de 300 livres (1er juin 1747),
    chevalier de Saint-Louis en 1747]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 45
  • Page 235. La Chaussée, lieutenant réformé par terre, lieutenant réformé en Louisiane (1er juillet 1719), révoqué (19 décembre 1722)
  • Page 237. La Chauvinière, expectative d’enseigne au Canada (17 juin 1712), enseigne en pied (28 juin 1713), décédé (28 août 1725)
  • Page 239. La Chesnaie (de), ancien garde-marine à Rochefort (7 septembre 1682), capitaine à Saint-Domingue (28 mars 1689), enseigne de vaisseau (1er janvier 1692)
  • Page 239. La Chesnaie, lieutenant de milice infanterie au Cap (21 août 1708)
  • Page 239. La Chesnaie, écrivain ordinaire à la Martinique (17 novembre 1733), écrivain principal (1er juillet 1742)
  • Pages 239, 353. La Chesnaie Galopin, lieutenant de milice infanterie à Saint-Domingue (1714)
  • Page 243. La Chevrolière, procureur général à la Martinique (16 avril 1679)
  • Page 259. La Combe (Vincent François de), enseigne suisse surnuméraire à Saint-Domingue (16 mars 1726), sous-lieutenant en second (22 septembre 1731), lieutenant en pied (25 mars 1736), capitaine lieutenant en pied (13 février 1742)
  • Page 259. La Combe (de), enseigne en Louisiane (30 octobre 1720), révoqué (9 décembre 1722)
  • Page 263. La Corne (de), oeil perdu au siège de Gérone (1684), sous-lieutenant au Canada (1685), lieutenant réformé (1690), confirmé (16 mars 1691), lieutenant (1691), confirmé (11 mars 1693), garde-marine (15 mars 1693), blessé à la cuisse (1693), capitaine en pied (27 mai 1706), major de Trois-Rivières (12 mai 1714), major des troupes à Québec et capitaine (27 avril 1716), 400 livres sur le Trésor royal pour blessures (8 février 1724), lieutenant de roi à Montréal (23 avril 1726), décédé (6 mai 1731), chevalier de Saint-Louis le 28 juin 1713
  • Page 263. La Corne (l’aîné), enseigne en second au Canada (6 mai 1720), enseigne en pied (22 mars 1732), enseigne de lieutenant (22 mars 1732), lieutenant en pied (1er avril 1733), capitaine (1744), [retiré avec 540 livres de 1/2 solde (1er janvier 1758), décédé (2 avril 1752)], chevalier de Saint-Louis en 1751.Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 135v°
  • Page 263. La Corne (de), [chevalier], enseigne en second au Canada (5 mai 1722), enseigne en pied (12 avril 1727), lieutenant (12 avril 1738), [capitaine (1744), noyé lors du naufrage du navire l’Auguste (15 novembre 1761)], chevalier de Saint-Louis en 1749. Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 21 et FR ANOM COL D2C 4 F° 136
  • Page 263. La Corne de La Colombière (de), enseigne en second au Canada (1er avril 1733), enseigne en pied (1er avril 1739), [lieutenant (15 février 1748)], capitaine (1752), [chevalier de Saint-Louis en 1757]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 137, 148, 160 et FR ANOM COL D2C 59 F° 22v°
  • Page 263. La Corne Du Breuil (de), lieutenant d’infanterie, commandant en second à Belle-Rivière (17 octobre 1753)
  • Page 259. La Corne Du Breuil (de), enseigne en second au Canada (1er avril 1733), [enseigne en pied (1741), lieutenant (15 février 1748), décédé (17 octobre 1753).] Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 148, 160
  • Page 265. La Corne de Saint-Luc, expectative d’enseigne en second au Canada (20 mars 1734), enseigne en second (1er avril 1735), enseigne en pied (1742), lieutenant [(15 février 1748), capitaine (15 mars 1755), chevalier de Saint-Louis en 1759]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 22v° et FR ANOM COL D2C 4 F°137, 148, 160v°
  • Page 265. La Coste, pilote côtier à l’Île Royale, à Port-Toulouse (1er août 1718)
  • Page 271. La Cour (de), gouverneur de l’Île Bourbon (5 janvier 1698), jusqu’en juin 1701
  • Page 271. La Cour (de), expectative d’enseigne en pied à l’Île Royale (1er juillet 1715), rayé (1719)
  • Page 271. La Cour (de), greffier en chef au Petit-Goave (17 octobre 1725), décédé, remplacé (19 novembre 1731)
  • Page 271. La Courbe (de), gouverneur du Sénégal (22 septembre 1693)
  • Page 273. La Coursine (de), enseigne suisse en second à Saint-Domingue (8 décembre 1723), retiré (30 octobre 1735)
  • Page 277. La Coustrade, lieutenant de milice infanterie à Léogane (4 novembre 1710)
  • Page 281. La Croix (de), écrivain ordinaire à Rochefort (15 novembre 1691), garde-magasin à Saint-Domingue (1696), resté écrivain en France (1696)
  • Page 283. La Croix (de), major de milice cavalerie au Cap (21 août 1708), confirmé (4 novembre 1710), décédé (1715)
  • Page 283. La Croix (de), lieutenant de milice infanterie à Léogane (4 novembre 1710)
  • Page 283. La Croix ( César Marie de), commissaire général à Rochefort (20 avril 1729), intendant à la Martinique (19 août 1737), repassé en France (1er janvier 1744), retiré avec 4200 livres Marine, 2000 livres Invalides, décédé à Paris (1747)
  • Page 283. La Croix Danteville (de), chevalier, enseigne à Saint-Domingue (15 août 1724), lieutenant (19 mars 1726), décédé à la Jamaïque (31 juillet 1728), remplacé (9 juillet 1729)
  • Page 283. La Croze (de), capitaine dans Agenois, lieutenant de roi au Petit-Goave (1er avril 1746), décédé (22 juillet 1747). Voir aussi FR ANOM COL D2C 4
  • FR ANOM COL D2C 222zone générique = FM, zone cote = D/2C/222Lettre La D-La J
    Saint-DomingueMartiniqueCanadaCayenneGuadeloupeLouisiane
  • Page 291. La Découverte, officier en Louisiane (1683), enseigne au Canada (1685), présent (1718)
  • Page 445. Ladignac (de), chevalier, lieutenant au Canada (17 mars 1687)
  • Page 303. La Durantais, «canadien», enseigne au Canada (2 janvier 1694), confirmé par le roi (16 avril 1695), nouveau garde-marine à Rochefort (18 avril 1700), lieutenant en Louisiane (21 octobre 1705), remplacé (4 mai 1710)
  • Page 303. La Durantais, enseigne au Canada (1662), capitaine (1665), confirmé (25 mars 1669), commandant aux Outaouais (1683), capitaine réformé (1687), confirmé (16 mars 1691), garde-marine (1er janvier 1693), capitaine en pied (27 avril 1694), retiré avec 600 livres sur le Trésor royal (18 mai 1701), conseiller du conseil de Québec (16 juin 1703), décédé, remplacé (1er mai 1727)
  • Page 1. L’Advenant, enseigne de milices à Saint-Domingue (21 août 1708), lieutenant aide-major des milices infanterie (15 février 1713)
  • Page 323. La Ferne, [garçon chirurgien à Rochefort (1er novembre 1736), passé en Louisiane (1er novembre 1736),] chirurgien en Louisiane (1er mai 1737)
  • Page 325. La Feuillade, lieutenant-colonel de milice infanterie à Saint-Domingue (4 novembre 1710)
  • Page 445. Lafineur, lieutenant réformé en Louisiane (31 janvier 1721)
  • Page 331. La Fitte, maréchal des logis de milice à Saint-Domingue (1715)
  • Page 331. La Fitte Mont le Doux [ou Lafite Monledoux], enseigne en second à l’Île Royale (8 mai 1730) compagnie d’infanterie, enseigne en pied (1er avril 1737). Voir aussi FR ANOM COL D2C 60 F° 17v°
  • Page 331. La Floullière, enseigne de vaisseau, capitaine aux Îles (12 août 1681), repassé en France (25 septembre 1683)
  • Page 333. La Fond (de), lieutenant de roi à la Guadeloupe (26 septembre 1731), [à la Grande-Terre (25 août 1750), décédé (24 août 1751), chevalier de Saint-Louis en 1736.] Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 36
  • Page 335. La Fontaine, conseiller à Québec (1er avril 1735). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 75
  • Page 335. La Fontaine, conseiller du conseil de Saint-Christophe (6 février 1701)
  • La Forest, écrivain extraordinaire à Rochefort (1688), écrivain en Louisiane (1705), à Plaisance (24 mars 1711, 22 mars 1712), réformé à Rochefort (1er mai 1716), garde-magasin à Port-Toulouse (15 mai 1717), procureur du roi au bailliage de l’Île Royale (22 avril 1719), à la demi-solde d’écrivain (9 avril 1721), décédé (22 juin 1738), remplacé comme procureur du Roi (1er juin 1739)
  • Page 345. La Fredière, enseigne à Saint-Domingue (4 juillet 1710), quitté et remplacé (27 janvier 1713)
  • Page 345. La Fresnaie, greffier en chef à la Martinique (18 juin 1691), remplacé (1er octobre 1696)
  • Page 345. La Fresnière, conseiller en Louisiane (23 août 1732)
  • Page 345. La Frezelière, juge à Saint-Louis (20 novembre 1724), lieutenant d’amirauté à Saint-Louis, conseiller du conseil du Petit-Goave (23 septembre 1727), remplacé juge à Saint-Louis (23 septembre 1727), remplacé lieutenant d’amirauté (15 septembre 1729), conseiller honoraire au Petit-Goave (2 août 1735)
  • Page 347. La Fuÿe (de), enseigne en Acadie (4 mars 1702)
  • Page 357. La Garde (de), visiteur, peseur et marqueur de pétun à Saint-Christophe (3 septembre 1636)
  • Page 357. La Garde (de), ancien garde-marine à Brest (5 juin 1680), capitaine aux Îles (22 septembre 1691), enseigne de vaisseau (1er janvier 1692), capitaine avec commission (1er octobre 1693), repassé en France (1692)
  • Page 357. La Garde (de), expectative d’enseigne à Saint-Domingue (1er janvier 1701), enseigne en pied (1er mai 1705), lieutenant (22 août 1707), décédé, remplacé (17 décembre 1708)
  • Page 357. La Garde (de), enseigne à Cayenne (16 avril 1726), lieutenant (10 mai 1728)
  • Page 361. La Garenne (de), aide-major de la Grenade (2 septembre 1727), capitaine à la Martinique (10 février 1736)
  • Page 363. La Gautrais (de) ou [Harpain de La Gautrays], chevalier, cadet à Rochefort (2 mai 1736), enseigne en Louisiane (15 octobre 1736), lieutenant (1er octobre 1740), [capitaine (1er février 1754), décédé à l’Hôtel-Dieu d’Angers (15 mai 1776), chevalier de Saint-Louis le 30 juin 1775]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 225v°, 229 et FR ANOM COL D2C 59 F° 12
  • Page 445. Lagénois, enseigne en Louisiane (19 décembre 1722), surnuméraire (21 octobre 1723), révoqué (23 septembre 1724)
  • Page 367. La Germerais, enseigne en second au Canada (9 mars 1734), décédé, remplacé (1er avril 1737)
  • Page 369. La Gimondrée (de), lieutenant réformé au Canada (17 mars 1687)
  • Page 1. L’Agneau, sous-ingénieur au Canada (8 février 1714), péri sur le Chameau (26 août 1725)
  • Page 1. L’Agneau de Douville, enseigne en second au Canada (29 mai 1725), congé absolu (9 mars 1734)
  • Page 383. La Grange, chirurgien à l’Île Royale (1er janvier, 1er juin 1724), décédé (1736), remplacé (25 mars 1737)
  • Page 383. La Grange, capitaine de milice cavalerie au Fort-Royal (25 avril 1730)
  • Page 383. La Grange (de), comte d’Arquian, garde-marine à Rochefort, enseigne de vaisseau, lieutenant de vaisseau, capitaine de frégate, capitaine de vaisseau (5 janvier 1706), gouverneur de Sainte-Croix et du Cap (1er septembre 1711), levée d’interdiction (11 septembre 1717), repassé capitaine de vaisseau à Rochefort (7 septembre 1723), retiré chef d’escadre ad honores, décédé à Rochefort (mai 1745)
  • Page 383. La Grange Fourmenteau (de), lieutenant de roi à Saint-Christophe (6 janvier 1638), remplacé (1er mai 1641)
  • Page 391. La Guarigue de La Tournerie (l’aîné), nouveau garde-marine à Rochefort (30 septembre 1687), capitaine à la Martinique (22 septembre 1691), enseigne de vaisseau à Rochefort (1er janvier 1692), par commission (1er octobre 1693), repassé enseigne de vaisseau à Rochefort (1er janvier 1694), lieutenant de vaisseau (1er mars 1703), commission de capitaine à la Martinique (1er mars 1703), retiré (26 novembre 1723), décédé (20 février 1694)
  • Page 393. La Guarigue de La Tournerie (le jeune), nouveau garde-marine à Rochefort, sous-brigadier (31 janvier 1692), capitaine de compagnie à la Martinique (1er janvier 1694), retiré (20 octobre 1703, 15 novembre 1704), colonel de milice infanterie réformé (5 juin 1707), retiré, capitaine de milice infanterie au Fort Saint-Pierre (25 avril 1730), chevalier de Saint-Louis le 23 novembre 1723
  • Page 391. La Guarigue de Raucourt, lieutenant à la Martinique (10 septembre 1692), décédé (1692)
  • Page 389. La Guarigue de Raucourt, garde-marine à Rochefort (22 août 1692), enseigne à la Martinique (1er septembre 1696), lieutenant (1er janvier 1701), capitaine (25 mai 1716), décédé à Saint-Pierre (16 décembre 1723), remplacé (30 janvier 1725)
  • Page 391. La Guarigue de Savigny, officier de milice à Saint-Christophe, lieutenant aux Îles (24 juillet 1692), garde-marine (1er octobre 1692), capitaine à la Martinique (1er janvier 1701), capitaine garde-côtes à Portmik (8 avril 1707), major à la Martinique (15 novembre 1711), lieutenant de roi à la Guadeloupe (1er octobre 1717), entrée au conseil supérieur (20 avril 1717), décédé (14 juillet 1723), chevalier de Saint-Louis le 25 mars 1713
  • Page 391. La Guarigue de Savigny, enseigne à la Martinique (10 août 1712), lieutenant (1er décembre 1715), décédé, tué le 19 mars 1720, remplacé (15 septembre 1720)
  • Page 391. La Guarigue de Savigny, expectative d’enseigne à la Martinique (10 mai 1737), enseigne en pied (1er juillet 1738), [lieutenant (1er juillet 1742), capitaine (25 août 1750), retiré aux Invalides, chevalier de Saint-Louis le 6 mai 1763].
    Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 45v°, 51 et FR ANOM COL D2C 1ter F° 22
  • Page 391. La Guarigue de Surville ou de Survilliers, 3 ans soldat aux Îles, enseigne lieutenant de milice à Saint-Christophe, lieutenant nommé par le gouverneur général (28 août 1691), lieutenant à la Martinique (12 août 1693), nouveau garde-marine (12 août 1693), capitaine (1er octobre 1696), fonction de major (30 mars 1701), retiré (20 octobre 1703 ou 1704), colonel de milice (15 mai 1705, 14 avril 1707), congé absolu (9 août 1718), capitaine de milice infanterie à La Trinité (25 avril 1730), chevalier de Saint-Louis le 20 octobre 1727
  • Page 403. La Harpe (de), commandant à la baie de Saint-Bernard (30 octobre 1720), capitaine en Louisiane (5 avril 1724), surnuméraire (23 septembre 1724), congédié (12 décembre 1725)
  • Page 403. La Hautefeuille, greffier notaire à Léogane (1er mars 1704), greffier notaire au Cap (15 février 1705), remplacé (20 février 1709)
  • Page 403. La Hautemaison, garde-magasin à Léogane (30 juin 1727), quitté et remplacé (16 novembre 1629)
  • Page 403. La Hautte, conseiller au conseil supérieur de la Martinique (8 mars 1701), décédé, remplacé (20 février 1713)
  • Page 405. La Haye (de), provision de gouverneur général des Grandes Indes et de l’Île Dauphine (5 décembre 1669), instructions (5 décembre 1669), provision de gouverneur général (5 janvier 1670), repassé en France
    (après 1670)
  • Page 405. La Haye, lieutenant de milice infanterie à la Martinique (15 mai 1705), confirmé (14 avril 1707)
  • Page 415. La Hogue (de), ancien garde-marine à Rochefort (24 mars 1681), lieutenant aux Îles (18 juin, 12 août 1681), ordre de cassation (30 septembre 1686), rétabli ancien garde-marine à Rochefort (entre 1686 et 1690), enseigne de vaisseau à Rochefort (1er avril 1690), lieutenant de roi à Saint-Barthélemy (31 mars 1698), à la Grenade (1er avril 1698), décédé (1er décembre 1700), remplacé (8 novembre 1702)
  • Page 415. La Hontan (de), baron, lieutenant réformé au Canada (1687), capitaine réformé (21 et 31 mai 1691), garde-marine (1er mars 1693), capitaine et lieutenant de roi à Plaisance (15 mars 1693), quitté et remplacé (13 mars 1695)
  • Page 419. La Houssaye, enseigne en second en Louisiane (8 septembre 1733), enseigne en pied (18 juillet 1734, 14 septembre 1735), lieutenant (1er octobre 1740), [capitaine à l’Île Royale (15 avril 1750), embarqué à Rochefort pour Saint-Domingue (1762), fait prisonnier, arrivé à Saint-Domingue où il a été incorporé dans le régiment de Quercy (1763), a obtenu sa retraite dans ce régiment (1768), décédé à Saint-Domingue, chevalier de Saint-Louis en 1759.] Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 196v°, 229
  • Page 425. La Jaille, garde-marine à Brest, sous-brigadier (1697), aide-major à Cayenne (20 juin 1702), n’a pas passé, resté à Brest (17 juillet 1702), enseigne de vaisseau
  • Page 427. La Jard (de), dans les cadets de Tournai (1691), lieutenant dans Villars (1695), réformé (1697), enseigne à Saint-Domingue (1701, 31 mai 1706), à Cayenne (21 juin 1707), garde-marine (27 novembre 1708), major de garde-côtes à Mauguio (22 décembre 1708), aide-major à Cayenne (6 janvier 1715), lieutenant (1er juillet 1716), capitaine réformé (16 avril 1726), major (1er décembre 1737), décédé à Cayenne (6 décembre 1740), chevalier de Saint-Louis le 19 novembre 1731
  • Page 427. La Jarrie (de), greffier notaire à Saint-Christophe (31 août 1643)
  • Page 431. La Jonquière [ (de), marquis, garde-marine (1693), enseigne de vaisseau (1703), capitaine de brûlot (1712), lieutenant de vaisseau (1720), capitaine de vaisseau (1731), inspecteur des troupes de la Marine (1741), chef d’escadre (1746),]gouverneur général du Canada (1746), décédé (17 mars 1752), chevalier de Saint-Louis en 1750. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 121
  • FR ANOM COL D2C 222zone générique = FM, zone cote = D/2C/222Lettre La L-Lan
    Saint-DomingueMartiniqueCanadaCayenneGuadeloupeLouisiane
  • Page 445. La Lance (de), ingénieur en chef à Saint-Domingue, décédé au Cap (8 juin 1739)
  • Page 445. Lallier, lieutenant réformé par terre, en Louisiane (1er juillet 1719), sous-lieutenant (19 décembre 1722), revoqué (4 avril 1730)
  • Page 445. La Lande, capitaine de milice infanterie à Saint-Domingue (15 février 1713)
  • Page 447. La Lande, garde-magasin à la Mobile (8 septembre 1733)
  • Page 7. L’Allemand, conseiller au conseil supérieur du Cap (2 août 1707), capitaine de milice cavalerie (21 août 1708), major (4 novembre 1710), décédé, remplacé (27 août 1714)
  • Page 463. La Loé Du Londel, enseigne en Louisiane (30 octobre 1720), révoqué (19 décembre 1722)
  • Page 463. La Loge, enseigne en second au Canada (23 avril 1720), lieutenant à Saint-Domingue (6 septembre 1728), décédé (25 avril 1729), remplacé (4 avril 1730)
  • Page 467. La Longueville (de) (l’aîné), expectative d’enseigne à la Martinique (1er août 1714), enseigne en pied (18 juillet 1715), lieutenant (25 mai 1716), retiré (5 juillet 1722)
  • Page 463. La Longueville (de), chevalier, cadet, enseigne et lieutenant dans Martel (1703 à 1709), petit enseigne au Canada (1710), lieutenant en Louisiane (25 mai 1716), permis de servir la compagnie (20 septembre 1717), lieutenant à la Martinique (15 septembre 1720), capitaine (30 janvier 1725), major (14 mai 1733), lieutenant de roi au Cul-de-Sac (1er janvier 1738), à La Trinité (1er juillet 1738), chevalier de Saint-Louis le 19 novembre 1731
  • Page 469. La Loubert, envoyé extraordinaire du roi de Siam employé sur le petit état à 12000 livres par an (1er juillet 1687)
  • Page 331. La Loue de Flaucourt, écrivain principal en Louisiane (8 septembre 1733)
  • Page 479. La Maisonfort (de), garde-marine à Rochefort (25 janvier 1685), lieutenant au Canada (17 mars 1687), capitaine réformé (1690), enseigne de vaisseau, repassé en France (16 mars 1691)
  • Page 479. La Maisonfort Gobelin, garde-marine à Rochefort (5 avril 1613), garde pavillon (5 mai 1727), aide-major à l’Île à Vaches (2 septembre 1727), commission de capitaine (24 avril 1732), major de la Grande-Anse (1er septembre 1734), décédé, remplacé (4 novembre 1734)
  • Page 485. La Mancellière Gravé, commandant dans les concessions des sieurs Mézières et des Marches en Louisiane (16 octobre 1720)
  • Page 493. La Marque (de), lieutenant en Louisiane (31 décembre 1717), capitaine (11 février 1719), commandant à Pensacole (23 mars 1720), à l’Île aux Vaux Lecture erronnée pour Île aux Vaisseaux (1er octobre 1720), congédié et rayé (12 décembre 1725)
  • Page 497. La Martinière, conseiller à Québec (avant 1700), garde des sceaux (5 mai 1700), lieutenant général de la prévôté (1er juin 1703), premier conseiller (5 mai 1710), décédé à Québec (14 avril 1719)
  • Page 497. La Martinière, médecin à la Martinique (24 septembre 1691), décédé à la Martinique (20 avril 1716)
  • Page 499. La Martinière, enseigne en second au Canada (5 mai 1722), enseigne en pied (12 avril 1727), expectative de lieutenant (1er avril 1733), lieutenant en pied (20 mars 1734), [capitaine (1743), retiré avec 600 livres de demi-solde (15 mars 1755), décédé (27 décembre 1761), chevalier de Saint-Louis en 1751]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 135v°
  • Page 499. La Martinière (de), capitaine de milice infanterie à la Guadeloupe (25 avril 1730)
  • Page 499. La Masse, enseigne de milice infanterie à Saint-Domingue (21 août 1710), lieutenant de milice infanterie (4 novembre 1710)
  • Page 445. Lambert ou Lambert Des Granges, aide d’artillerie à l’Île Royale (10 mai 1728), sous-lieutenant (13 avril 1734), lieutenant d’artillerie à Rochefort (1er juin 1742), à Saint-Domingue (1744), chevalier de Saint-Louis en 1744, décédé (1754). Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 11v°
  • Page 445. Lambert, enseigne de milice infanterie à Saint-Domingue (1718)
  • Page 445. Lambert, capitaine de milice grenadiers à la Martinique (15 mai 1705)
  • Page 445. Lambert, procureur du roi à la Guadeloupe (9 juillet 1737)
  • Page 445. Lambert Micouy ou Micouin, greffier d’Amirauté à l’Île Royale (après 1710), décédé, remplacé (8 mars 1731)
  • Page 509. La Mirande (de), garde-marine à Rochefort, sous-brigadier, enseigne de vaisseau (1er janvier 1703), lieutenant de roi pour la Compagnie à Saint-Louis (1er janvier1703), rang de lieutenant de roi (4 février 1704), major au Port-de-Paix (27 octobre 1708), rang de major (1er janvier 1703), par ordre (14 septembre 1710), lieutenant de roi à Léogane (25 mars 1713), décédé à Léogane (25 avril 1714), chevalier de Saint-Louis le 13 février 1713
  • Page 517. La Messelière (de), chevalier, capitaine d’infanterie par terre, major à la Tortue (1er janvier 1701), n’a pas passé, remplacé à Port-de-Paix le 12 octobre 1701
  • Page 517. La Métairie (de), garde-marine à Toulon (31 mars 1692), enseigne à Saint-Domingue (1er septembre 1696), permis de rester garde-marine à Toulon (16 janvier 1698)
  • Page 527. La Mitonnière, capitaine de milice cavalerie à la Grenade (8 février 1735), décédé (repassant en France (août 1749)
  • Page 531. La Mollerie, enseigne au Canada (1690), lieutenant (1691), confirmé (1er mars 1693), garde-marine (1er janvier 1694), tué sur la Seine (26 juillet 1704)
  • Page 531. La Mollerie, enseigne au Canada (5 mai 1710), décédé au Canada (1715)
  • Page 537. La Montagne (de), commandant au fort Bourbon, baie du Nord ou de Nilson (16 mai 1708)
  • Page 547. La Morandière, petit enseigne au Canada, lieutenant en Louisiane (25 mai 1716), permis de servir la compagnie (30 septembre 1717), quitté et remplacé (28 septembre 1717)
  • Page 553. La Motte (de), gouverneur en l’absence de d’Ogeron à Saint-Domingue (22 novembre 1673)
  • Page 555. La Motte (de), garde-marine à Rochefort (18 décembre 1683), lieutenant au Canada (5 mars 1685), capitaine réformé (17 mars 1687)
  • Page 555. La Motte (de), lieutenant de roi à Grenade (15 mai 1712), démissionnaire en 1716, remplacé (27 avril 1716)
  • Page 555. La Motte (de), expectative d’enseigne à Saint-Domingue (27 août 1714), enseigne en pied (5 mai 1718), lieutenant (15 août 1724), retiré avec commission de capitaine (6 décembre 1729), décédé (3 août 1730)
  • Page 555. La Motte (de), expectative d’enseigne aux Îles (1er décembre 1715), enseigne en pied à la Martinique (15 mai 1716), quitté et remplacé (12 novembre 1717)
  • Page 555. La Motte (de), sous-lieutenant en Louisiane (23/27 septembre 1717), a remercié et remplacé (11 août 1718)
  • Page 557. La Motte Aigron (de), volontaire sur les vaisseaux (1677), fonction d’enseigne à Cayenne (24 mars 1681), ancien garde-marine (15 août 1681),lieutenant (15 janvier 1684), capitaine (1er juin 1689), enseigne de vaisseau (1er janvier 1692), par commission (26 septembre 1694), lieutenant de vaisseau (16 mars 1701), major à Cayenne (21 février 1713), lieutenant de roi (19 février 1727), chevalier de Saint-Louis le 28 juin 1718, décédé étant en congé à Marseille (1729)
  • Page 555. La Motte Beaumont (de), garde-marine à Rochefort (21 décembre 1686), 150 livres sur le Trésor royal (1er mai 1688), enseigne de vaisseau (1er janvier 1692), lieutenant de vaisseau à Saint-Domingue (1er juillet 1695), capitaine, décédé à Saint-Domingue, remplacé (1er mai 1698)
  • Page 557. La Motte Cadillac (de) , [né à Saint-Nicolas de La Grave], lieutenant dans Clairambault (1677), lieutenant au Canada (1691), confirmé (1er mars 1693), capitaine en pied au Canada, garde-marine (1er janvier 1694), confirmé par commission (15 avril 1694), enseigne de vaisseau, commandant au fort de Pontchartrain de 1694 jusqu’en 1710, gouverneur de Louisiane (5 mai 1710), repassé en France (11 mars 1716), révoqué avec ses appointements de 4000 livres (11 mars 1716), décédé à Paris (16 octobre 1730)
  • Page 557. La Motte Cadillac (fils), expectative d’enseigne au Canada (20 juin 1705), enseigne en pied (1706), enseigne en Louisiane (18 juin 1712), lieutenant (2 octobre 1714), à Saint-Domingue (6 septembre 1718), décédé à Saint-Domingue (23 août 1721), remplacé
  • Page 559. La Motte Le Mercier, capitaine de milice cavalerie à Saint-Domingue (4 novembre 1710)
  • Page 565. La Mustière, avocat au parlement de Paris, procureur du roi à Saint-Pierre (15 août 1739), n’a pas passé, remplacé (25 octobre 1739)
  • Page 447. Landon (de), lieutenant à la Martinique (1er août 1714), capitaine (23 avril 1720), major (1er juillet 1726), lieutenant de roi à La Trinité (1er novembre 1727), décédé (26 mars 1733), remplacé (14 mai 1733)
  • Page 447. Landreau, enseigne de vaisseau, capitaine aux Îles (27 juillet 1682), repassé enseigne de vaisseau (7 août 1684)
  • Page 453. Landreau, bombardier à Rochefort, aide d’artillerie à Plaisance (21 juin 1710)
  • Page 13. L’Ange (baron de), chevalier, cadet à Rochefort (30 août 1731), enseigne à Saint-Domingue (11 novembre 1732), lieutenant (21 juin 1737), capitaine (25 septembre 1739), aide-major du Fort-Dauphin (20 septembre 1743), major (1er janvier 1747), brevet pour commander dans le gouvernement du Cap à l’exception du Port-de-Paix (12 septembre 1760), retiré avec une pension de 2000 livres sur le Trésor royal, à compter du 1er juillet 1762 (10 août 1762), chevalier de Saint-Louis en juin 1750. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 6v°, 8v° et FR ANOM COL D2C 1ter F° 10 (2e partie de registre)
  • Page 447. Langis, cadet au Canada (1687), enseigne (1691), confirmé (1er mars 1693), lieutenant réformé (25 mai 1696), confirmé (1er mai 1698)
  • Page 447. Langlois, ancien garde-marine à Rochefort (11 mars 1679), rétabli à Rochefort, lieutenant aux Îles (2 mai 1685)
  • Page 447. Langlois, greffier notaire à Saint-Louis (20 novembre 1721), de l’Amirauté (?), décédé (1725), remplacé (17 octobre 1725)
  • Page 447. Langlois de Motion, enseigne à Plaisance (14 juin 1708), expectative d’enseigne à la Martinique (14 juillet 1710), n’y a pas passé
  • Page 447. Langloiserie, enseigne au Canada (5 mai 1710), a quitté (1724)
  • Page 449. Langloiserie, capitaine au Canada (17 mars 1687), garde-marine (1er janvier 1693), commission de capitaine (25 mars 1694), major de Montréal (15 avril 1694), commandant en l’absence du gouverneur (30 mai 1695), major de Québec (28 mai 1699), rang sur les capitaines (27 avril 1700), lieutenant de roi aux Trois-Rivières (1er juin 1703), décédé en Acadie (8 mai 1715), chevalier de Saint-Louis le 15 juin 1705
  • Page 449. Langot, conseiller du conseil supérieur du Cap (18 février 1720)
  • Page 581. La Noue (l’aîné), expectative d’enseigne en second au Canada (1741), enseigne en second (1742), décédé à Montréal (2 avril 1754). Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 171
  • Page 579. La Noüe Pouilli (de), garde-marine à Brest (15 janvier 1693), enseigne à Cayenne (1er septembre 1696), aide-major (17 juillet 1702), quitté (1714), remplacé (6 janvier 1715)
  • Page 579. La Noüe Saint-André (de), enseigne au Canada (1691), confirmé (1er mars 1693), lieutenant réformé (1692), confirmé (1er mars 1693), lieutenant en pied (5 mai 1710), expectative de compagnie (1724), capitaine (29 mai 1725), décédé au Canada (28 mars 1731)
  • Pages 57, 579. La Noullier de Boiscler, directeur de la compagnie du Canada (1712), a apporté les paquets de Canada (1718), contrôleur au Canada (13 mai 1719), conseiller de Québec (10 février 1722), grand voyer à Québec (26 mars 1730, 10 avril 1731), garde des sceaux (21 mars 1735)
  • Page 449. Lanquetot, nouveau garde-marine à Rochefort, ancien garde-marine à Rochefort, lieutenant au Canada (1684), repassé en France
  • Page 449. Lantagnac (de), enseigne en second en Louisiane, déserté et passé chez les Anglais (novembre 1746)
  • Page 449. Lantagnac (de), cadet à Rochefort (6 février 1740), enseigne à Saint-Domingue (15 ou 20 septembre 1743), [lieutenant (1er janvier 1747), aide-major du Port-au-Prince (16 octobre 1750), retiré (25 août 1754), chevalier de Saint-Louis en 1754]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 9, 20v°, 21v°, 26
  • Page 449. Lantagnac (de), expectative d’enseigne au Canada (30 mai 1713), enseigne en pied (1er juillet 1715), lieutenant (27 avril 1716) à l’Île Royale (31 mai 1721), au Canada (15 mars 1723), expectative de compagnie (23 avril 1726), major de Montréal (1748), lieutenant de roi à Montréal (1749), [retiré avec une pension de 2000 livres (17 mars 1756), chevalier de Saint-Louis en 1742]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 123, 125, 135, FR ANOM COL D2C 59 F° 5
  • Page 449. Lantillac (de), chevalier, enseigne à Saint-Domingue (20 octobre 1703), décédé, remplacé (10 décembre 1704)
  • FR ANOM COL D2C 222zone générique = FM, zone cote = D/2C/222Lettre La P-La Pr Saint-DomingueMartiniqueCanadaCayenneGuadeloupeLouisiane
  • Page 593. La Pailleterie (de), chevalier, expectative d’enseigne à Saint-Domingue (28 mai 1736), enseigne en pied (21 juin 1737), quitté (15 octobre 1740)
  • Page 595. La Palisse, pilote royal à Saint-Domingue (18 février 1721)
  • Page 597. La Palue (de), officier dans les canonniers de Thorigny, enseigne réformé en Louisiane (31 décembre 1717), révoqué (23 mars 1720)
  • Page 599. La Parelle, lieutenant au Canada (1688), confirmé (16 mars 1691), lieutenant (1er janvier 1692), décédé, remplacé (15 avril 1694)
  • Page 617. La Pérade de La Naudière, chevalier, [expectative d’enseigne en second au Canada (15 février 1748), enseigne en second (1er mai 1749), enseigne en pied à l’Île Royale (15 avril 1750], enseigne à Louisbourg, décédé, tué dans le combat livré aux Anglais près du fort Duquesne le 9 juillet 1755. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 173, 205v°
  • Page 621. La Perrelle (de),
    [fils], enseigne en second à l’Île Royale (20 mars 1736), décédé à l’Île Royale (1746). Voir aussi FR ANOM COL D2C 60 F° 23
  • Page 623. La Perrière (de), lieutenant de roi à Saint-Christophe (23 décembre 1671), remplacé (22 avril 1719)
  • Page 623. La Perrière, lieutenant de milice infanterie à Saint-Domingue (1715)
  • Page 623. La Perrière ou [La Périère], expectative d’enseigne en second au Canada (1er avril 1735), enseigne en second (20 mars 1736),[ enseigne en pied (1742), lieutenant (15 février 1748), capitaine (17 mars 1756)]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 137, 148v°, 160v°, FR ANOM COL D2C 59 F° 23, FR ANOM COL D2C 61 F° 1
  • Page 623. La Perrière Boucher, enseigne au Canada (2 janvier 1694), lieutenant (15 mai 1710), expectative de compagnie (1724), capitaine (23 avril 1726), décédé au Canada, remplacé (11 août 1742)
  • Page 625. La Perrotière), «Canadien», enseigne réformé au Canada (1688), enseigne en pied (1692), confirmé (1er mars 1693), lieutenant réformé (2 janvier 1694), confirmé (16 avril 1695), congé absolu (18 mai 1701)
  • Page 627. La Pescherie (de), enseigne à la Martinique (1er mai 1698), décédé à la Martinique (15 avril 1699)
  • Page 611. La Peyrade, enseigne au Canada (1689), confirmé (16 mars 1691), lieutenant réformé (2 janvier 1694), confirmé (16 avril 1695)
  • Page 613. La Peyrade [ou La Pérade de La NaudièreFR ANOM COL D2C 4 F° 136v°], expectative d’enseigne en second au Canada (23 avril 1726), enseigne en second (12 avril 1727), enseigne en pied (13 avril 1734), [lieutenant (1742), capitaine (1er mai 1749), chevalier de Saint-Louis en 1759]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 136v°, 147v°
  • Page 633. La Pierre, enseigne de milice infanterie à la Martinique (15 mai 1705)
  • Pages 461, 635. La Pinte de Livry, greffier en chef à la Guadeloupe (1er septembre 1733), procureur du roi au Fort Saint-Pierre (25 octobre 1739), décédé au Fort-Saint-Pierre (11 février 1741)
  • Page 635. La Pipardière, enseigne au Canada (1691), confirmé (1er mars 1693), lieutenant réformé servant de lieutenant en pied (25 mai 1696), lieutenant en pied au Canada (1er mai 1698), capitaine (5 mai 1710), décédé à Paris (31 octobre 1712)
  • Page 637. La Place, conseiller à la Martinique (25 août 1692)
  • Page 637. La Plagne (de), enseigne à l’Île Royale (15 mars 1723), lieutenant (8 mai 1730), capitaine (1er avril 1737)
  • Page 637. La Plaigne (de), sous-lieutenant dans le régiment de Hainaut, lieutenant réformé à Saint-Domingue (1er octobre 1739), [capitaine (1er février 1746), capitaine en pied (16 octobre 1750), décédé (1756)]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 13v°, 18
  • Page 637. La Plante, enseigne au Canada (1692), confirmé (1er mars 1693), cassé s’étant marié sans permission (6 mai 1702), rétabli enseigne (1er juin 1703), lieutenant (7 mai 1720), décédé au Canada (5 juin 1743)
  • Page 641. La Poëpe (de), lieutenant de vaisseau, commandant à Plaisance (20 février 1670), instruction (7 avril 1670), remplacé (13 janvier 1685)
  • Page 641. La Poire (de), procureur du roi au Cap (20 avril 1706), remplacé (2 août 1707)
  • Page 643. La Pommarède (de), lieutenant par terre, enseigne en Louisiane (13 juin 1714), cassé ayant quitté à Nantes (1716)
  • Page 647. La Porte (de), capitaine réformé à Saint-Domingue (1er mai 1725), aide-major du Port-de-Paix (2 septembre 1727), décédé (14 août 1730), remplacé (27 novembre 1730)
  • Page 649. La Porte Louvigny (de), né en 1663 à Paris, lieutenant au Canada (1er avril 1687), capitaine réformé (1690), confirmé (16 mars 1691), capitaine en pied (1691), garde-marine à Rochefort (1er janvier 1693), confirmé (1er mars 1693), par commission (25 mars 1694), enseigne de vaisseau (5 mai 1695), major de Trois-Rivières (20 avril 1700), brevet révoqué (1er avril 1702), major de Québec (1er juin 1703), lieutenant de roi (27 avril 1716), commandant au Pays d’en Haut (2 juin 1720), gouverneur de Trois-Rivières (26 décembre 1724), péri sur le Chameau (27 août 1725). 400 livres sur le Trésor royal (12 mai 1714), pension de 800 livres sur le Trésor royal à sa veuve (23 avril 1726), chevalier de Saint-Louis le 10 juin 1708. Voir aussi FR ANOM COL D2C 49 page 16
  • Page 649. La Porte Du Theil (de), garde-marine à Rochefort, enseigne à Saint-Christophe (26 mars 1700), expectative de lieutenant (26 mars 1700), n’a pas passé, remplacé (1er janvier 1701)
  • Page 651. La Potterie, enseigne d’infanterie aux Îles (22 août 1707), lieutenant-colonel de milice infanterie réformé au Cap (23 avril 1714)
  • Page 651. La Potterie, lieutenant à Saint-Domingue, décédé au Cap (5 juin 1725)
  • Page 651. La Pougeterie de Rivières, ancien garde-marine à Brest (19 février 1681), lieutenant aux îles (18 juin 1681), repassé ancien garde-marine à Brest (20 septembre 1685), enseigne de vaisseau (10 janvier 1687)
  • Page 653. La Pouplière ou La Poupelière, enseigne à Saint-Domingue (11 novembre 1732), lieutenant (21 juin 1737), quitté et remplacé (1er octobre 1739)
  • Page 655. La Prade (de), enseigne au Canada (1689), confirmé (16 mars 1691), décédé dès 1690
  • Page 659. La Prévostière (de), faisant fonctions de gouverneur de Pondichéry par ordre du roi (1er janvier 1718)
  • FR ANOM COL D2C 222zone générique = FM, zone cote = D/2C/222Lettre La R-La Tu
    Saint-DomingueMartiniqueCanadaCayenneGuadeloupeLouisiane
  • Page 669. La Ragotière, capitaine d’infanterie par terre (1675), capitaine aux Îles (10 septembre 1692), capitaine réformé au Canada (18 octobre 1693), ambassadeur au Canada (15 avril 1694), congé absolu (13 mai, 28 mai 1697)
  • Page 673. La Ramisse, cadet à Rochefort (6 février 1733), enseigne à la Martinique (20 mars 1736), à Saint-Domingue (1739)
  • Page 17. L’Archer, capitaine de milices infanterie à la Martinique (15 mai 1705)
  • Page 449. Lardière (de), enseigne en Louisiane (28 octobre 1717), révoqué (23 mars 1720)
  • Page 449. Lardy (l’aîné), enseigne en Louisiane (1er juillet 1719), renvoyé étant « un fripon » en France, rayé (23 mars 1720)
  • Page 451. Lardy (le cadet), enseigne en Louisiane (1er juillet 1719), passé dans une concession, rayé (23 mars 1720)
  • Page 691. La Richardière, capitaine de milice infanterie au Port-de-Paix, conseiller du conseil supérieur du Petit-Goave (6 août 1685), remplacé à la Martinique (25 août 1692)
  • Page 451. Larnage (de), marquis de Larnage, officier par terre à Saint-Domingue (1709), capitaine de gardes de M. Phelippeaux, commission de capitaine à la Martinique (3 juillet 1710), lieutenant de roi à Marie-Galante (1er août 1714), lieutenant de roi à la Guadeloupe (16 août 1721), à La Trinité (1er décembre 1722), gouverneur de la Grenade (1er octobre 1727), gouverneur de la Guadeloupe (18 juillet 1734), gouverneur et lieutenant général des Îles sous le Vent (1er juin 1737), capitaine de vaisseau (1737), dispensé du serment, décédé à Saint-Domingue (19 novembre 1746), chevalier de Saint-Louis le 28 juin 1718. Voir aussi FR ANOM COL
    D2C 4 F° 2
  • Page 685 (2). La Roche, cornette de milice dragons à Cayenne, lieutenant (7 mai 1724), remplacé (23 avril 1726)
  • Page 685 (2). La Roche (de), chevalier, cadet à Rochefort (28 novembre 1746), enseigne à Saint-Domingue (16 octobre 1750), lieutenant (25 août 1754), capitaine (23 mai 1759). Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 22, 27
  • Page 685 (2). La Roche, lieutenant de milice infanterie au Grand-Goave (1715)
  • Page 685 (2). La Rocheaymon (de), cadet à Rochefort (21 mars 1744), enseigne à Saint-Domingue (15 février 1745), [aide-major du Fond de l’Ile à Vache (18 mai 1750), à Léogane (16 octobre 1750), décédé (1752)]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 9, 26
  • Page 685 (2). La Rochebernière, enseigne de vaisseau (13 février 1690), lieutenant de vaisseau à Saint-Domingue (1er juillet 1695), capitaine de compagnie (1er juillet 1695), décédé à Saint-Domingue, remplacé (25 novembre 1696)
  • Page 687 (2). La Roche Grandval (de), garde-marine à Rochefort (1683), lieutenant au Canada (8 ou 10 avril 1684)
  • La Roque Fourchault ou [Roque de Fourchaud], enseigne à Cayenne (25 novembre 1721), lieutenant (22 février 1724), capitaine (25 juillet 1732), décédé (1751). Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 67
  • Page 687 (2). La Rocheguion (de), lieutenant aux Iles (26 avril 1691), garde-marine (1er janvier 1694), capitaine en Guadeloupe (21 août 1695), fonction de lieutenant de roi à la Grenade (22 septembre 1710), à la Guadeloupe (1er décembre 1722), au Cul-de-Sac (16 avril 1726), décédé (5 mars 1727), remplacé (9 juillet 1729)
  • Page 687 (2). La Rocheguion (de),(fils), enseigne à la Martinique (18 mars 1721), décédé, remplacé (1er novembre 1727)
  • Page 686 (2). La Rochehercule (de), cadet à Rochefort (16 octobre 1750), enseigne de compagnie à Saint-Domingue (1er mars 1753), lieutenant (1er mai 1758), lieutenant dans les troupes nationales de la Guyane (1er mai 1764), à la suite des mêmes troupes (1er octobre 1765), remplacé en qualité de lieutenant dans les dites troupes (24 juillet 1766), [capitaine (29 avril 1768), retiré avec 600 livres de pension et le brevet de major (23 janvier 1780), renvoyé en France pour cause de mauvaise conduite, chevalier de Saint-Louis le 10 juillet 1777]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 23, 28,100v°, FR ANOM COL D2C 1ter F° 37v° (2e partie de registre) et FR ANOM COL D2C 127 F° 14
  • Page 689 (2). La Rocheposay, ancien garde-marine à Rochefort, lieutenant au Canada (1684)
  • Page 691 (2). La Roerie (de), ancien garde-marine à Rochefort (25 novembre 1681), lieutenant au Canada (29 juillet 1683), aux Îles (1686)
  • Page 697 (2). La Ronde (l’aîné), [né en 1714], expectative d’enseigne en second au Canada (20 mars 1736), enseigne en second (1er avril 1737), [enseigne en pied (1er mai 1743), lieutenant (15 février 1748), capitaine à l’Île Royale (15 avril 1750), capitaine à la suite des troupes en Guyane (1er août 1764), retraite de 600 livres sur le fonds des Colonies (1er mai 1764), chevalier de Saint-Louis en 1760]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 109v°, 148v°, 160v°, 196v°
    et FR ANOM COL D2C 61 F° 4
  • Page 697 (2). La Ronde, enseigne en second en Louisiane (1er juin 1746), [chevalier, enseigne en pied (11 juin 1750), lieutenant (1erjuillet 1759), réformé à La Nouvelle-Orléans (15 septembre 1763)]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 234v°, 238 et FR ANOM COL D2C 59 F° 23 (2e partie de registre)
  • Page 703 (2). La Roulaie, ingénieur à l’Île de Ré, en Martinique (1er octobre 1716)
  • Page 451. Larrieux (de), garde-magasin au Port-de-Paix (25 novembre 1796), remplacé (15 août 1698)
  • Page 451. Larsac de La Palisse, capitaine réformé au Canada (17 mars 1687)
  • Page 23. L’Artigues (fils) (Joseph), greffier du baillage de l’Île Royale (1er mai 1736)
  • Page 23. L’Artigues, juge du bailliage de l’Île Royale (1er mai 1724), conseiller au conseil, garde des sceaux (10 juillet 1735)
  • Page 451. Lary, lieutenant de juge à La Trinité (17 avril 1707), remplacé (23 septembre 1708)
  • Page 711 (2). La Sablonnière (de), chevalier, lieutenant au Canada (10, 15 avril 1684), ancien garde-marine à Rochefort (23 juillet 1681), lieutenant à Cayenne (15 avril 1684), remplacé (1er juin 1689)
  • Page 715 (2). La Saintonnière, conseiller du conseil du Petit-Goave (29 avril 1698)
  • Page 715 (2). La Salle (de), commandant à Mississipi (14 avril 1684)
  • Page 715 (2). La Salle (de), écrivain ordinaire à Rochefort (31 mai 1687), à Biloxi (29 mai 1701), fonction de commissaire (29 mai 1701), remplacé (6 avril 1705)
  • Page 715 (2). La Salle (de), garde-marine à Toulon (27 février 1693), enseigne à Saint-Domingue (5 juin 1697), lieutenant (3 février 1699), enseigne de vaisseau (1er mai 1705), capitaine réformé (1er mai 1705), capitaine en pied à Cayenne (10 avril 1706), major au Petit-Goave (15 décembre 1728), retiré lieutenant de roi ad honores (7 mai 1730)
  • Page 717 (2). La Salle (de), garde-étendard à Marseille, enseigne au Canada (1er mai 1696), enseigne à Plaisance (1er mai 1701), au Canada (1er juin 1703), aide-major de Plaisance (15 juin 1705), lieutenant au Canada (13-15 mars 1714), décédé au Canada (1719), remplacé (7 mai 1720)
  • Page 717 (2). La Salle-Habas (de), enseigne à Saint-Domingue (27 janvier 1713), garde-marine (24 janvier 1719), capitaine réformé (15 février 1719), major à Léogane (7 août 1727), décédé (17 mars 1734), remplacé (1er septembre 1734), chevalier de Saint-Louis le 15 août 1724
  • Page 717 (2). La Salle-Resnel (de), garde-marine à Rochefort (22 août 1692), enseigne à la Grenade (17 octobre 1696), permission de rester garde-marine à Rochefort (1er juillet 1698)
  • Pages 429, 451. Lascaris de Jauna, conseiller du conseil de la Martinique (26 mars 1718), conseiller honoraire (9 juillet 1737)
  • Page 723 (2). La Saulaye ou La Solaye, capitaine à Cayenne (1677), ancien garde-marine à Rochefort (17 avril 1679), gouverneur de Sainte-Croix (24 avril 1679), décédé à Sainte-Croix (1694), remplacé (1er janvier 1695)
  • Page 747 (2). La Suze (de), enseigne en Louisiane (30 octobre 1720), révoqué (20 décembre 1722)
  • Page 765 (2). La Touche (de), commissaire de la Marine au Canada (1er juillet 1690), repassé en France (8 juin 1701)
  • Page 765 (2). La Touche (de), capitaine de milice infanterie Martinique (25 mai 1705, 25 avril 1730)
  • Page 765 (2). La Touche Longpré, enseigne de milice infanterie à Saint-Pierre (15 mai 1705), capitaine de milice des gens d’armes (25 avril 1730)
  • Page 765 (2). La Touche Maistrie, lieutenant à Cayenne (5 juin 1693), décédé, remplacé (20 juin 1702)
  • Page 773 (2). La Tour Lozelière, officier dans le régiment de Foix (10 ans), enseigne au Canada (1er avril 1702), lieutenant (15 juin 1705), capitaine (7 mai 1720), à l’Île Royale (26 mars 1723), resté au Canada (1723), péri sur le Chameau (27 août 1725)
  • Page 771 (2). La Tour Saint-Étienne, enseigne en Acadie (24 avril 1703), levé d’interdiction (10 avril 1706), expectative de lieutenant (Acadie) (5 août 1710), lieutenant à l’Île Royale (1er janvier 1714), expectative de compagnie (Île Royale) (26 avril 1723), capitaine (25 mars 1730), décédé (2 août 1731), remplacé (8 mai 1732), chevalier de Saint-Louis le 5 avril 1728
  • Page 771 (2). La Tour Saint-Étienne (fils), [ou Saint-Étienne de La Tour], enseigne en second à l’Île Royale (8 mai 1730), enseigne en pied (25 juillet 1732), lieutenant, commission de capitaine de compagnie à l’Île Royale (25 mars 1732). Voir aussi FR ANOM COL D2C 60 F° 13, 19v° et 20
  • Page 773 (2). La Tour Vitral (de), lieutenant en Louisiane (13 juin 1714), levée d’interdiction (1er septembre 1716), permission de servir la compagnie (20 septembre 1717), capitaine (28 octobre 1717), cassé (24 août 1726)
  • Page 767 (2). La Tuillerie, conseiller du conseil supérieur du Cap (29 juin 1704), enseigne de milice infanterie (Cap.) (4 novembre 1710), cassé conseiller (28 octobre 1713), lieutenant à Saint-Domingue (1714), remplacé (1718)
  • FR ANOM COL D2C 222zone générique = FM, zone cote = D/2C/222Lettre Lau-Lay
    Saint-DomingueMartiniqueCanadaCayenneGuadeloupeLouisiane
  • Page 27. Laubière (de), colonel général des milices aux Îles (21 février 1665), gouverneur de la Martinique (16 (?), décédé, remplacé (16 mai 1672)
  • Page 33. L’Aulnay (de), chevalier, cadet à Rochefort (22 décembre 1734), décédé à Rochefort (1er juillet 1735)
  • Page 453. Laumois (de), chevalier, cadet à Rochefort (16 mai 1737), enseigne à Saint-Domingue (1er octobre 1739), [lieutenant (15 février 1745), capitaine (16 octobre 1750), chevalier de Saint-Louis le 23 mai 1759]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 13v°, 20 et FR ANOM COL D2C 1ter F° 26
    (2e partie de registre)
  • Page 449. Launoy de Gournai, sous-lieutenant en Louisiane (19 décembre 1722), n’a pas passé, resté en France
  • Page 453. Laur (de), baron, garde-marine à Rochefort, lieutenant au Canada (17 mars 1687), capitaine réformé (1689), repassé en France (16 mars 1691)
  • Page 453. Laurent, huissier d’Amirauté à l’Île Royale (17 (?), décédé, remplacé (8 mars 1729)
  • Page 453. Laurent, capitaine de milice infanterie au Cul-de-Sac (25 avril 1730)
  • Page 453. Laurrière (de), capitaine d’artillerie (1er janvier 1693), gouverneur de Sainte-Croix (1er janvier 1695), de Marie-Galante (21 août 1695), décédé (5 février 1696)
  • Page 453. Laurrire (de), enseigne à la Martinique (1er septembre 1696), a quitté et remplacé (1er mai 1698)
  • Page 455. Lauze (de), capitaine dans Montviel, réformé dans Poitou, capitaine en Louisiane (12-15 mars 1716), décédé en Louisiane, remplacé (11 août 1716)
  • Page 455. Lauzon (de), conseiller d’Etat et du conseil privé, directeur des finances, gouverneur général du Canada (2 mars 1648)
  • Page 452. Laval (de), subdélégué général à l’Intendance de la Guadeloupe, décédé (20 mars 1765)
  • Page 451. Laval (de), évêque de Québec, décédé (6 mai 1708)
  • Page 805. La Vallée, premier capitaine à la Martinique (5 juin 1639)
  • Page 803. La Vallée, capitaine de milice infanterie à la Martinique (15 mai 1705), confirmé (14 avril 1707)
  • Pages 271, 805. La Vallée de Courmont, lieutenant de milice infanterie à la Martinique (15 mai 1705)
  • Page 805. La Vallière Beaubassin ou La Vallière (de), [cadet à l’Île Royale (1720)], enseigne en second d’infanterie à l’Île Royale (25 mars 1730), enseigne en pied (20 ou 30 mars 1736), [lieutenant (1er mai 1743), capitaine (15 avril 1750), major commandant les troupes nationales en Guyane (1er mai 1764), [lieutenant de roi (1er octobre 1765), lieutenant-colonel (6 juin 1775), commandant particulier à Cayenne (18 janvier 1784), décédé (1787), retiré avec pension de 4000 livres le 12 mai 1785], chevalier de Saint-Louis en 1756]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 91, 196v°, 200 et FR ANOM COL D2C 60 F° 14v°, 24
  • Page 807. La Vallière, enseigne au Canada (1er juin 1706), à Plaisance (14 juillet 1710), lieutenant en Acadie (5 mars 1713), à l’Île Royale (1er janvier 1714), aide-major (2 juillet 1720), capitaine (15 mars 1723), major (1er avril 1737), décédé (11 octobre 1740), chevalier de Saint-Louis le 1er avril 1741. Voir aussi FR ANOM COL D2C 60 F° 1v°
  • Page 809. La Valterie (père), enseigne dans Estrades (1660), lieutenant dans Sallières (1663), dans Carignan (1665), lieutenant réformé au Canada (1688), lieutenant (1689), confirmé (16 mars 1691), garde-marine (1er janvier 1694), capitaine réformé (1er septembre 1694), confirmé (16 avril 1695), capitaine (1er mai 1698), décédé au Canada (1699), remplacé (20 avril 1700)
  • Page 809. La Valterie (de) (l’aîné), enseigne au Canada (1691), confirmé (1er mars 1693)
  • Page 809. La Valterie (de), enseigne au Canada (18 juin 1712), lieutenant (11 février 1721), capitaine (1er avril 1739), 400 livres de pension sur le Trésor royal (1er janvier 1759), chevalier de Saint-Louis en 1749. Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 21 et FR ANOM COL D2C 4 F° 135v°
  • Page 809. La Valterie de Batigny, enseigne au Canada (2 janvier 1694), décédé (octobre 1704)
  • Page 813. La Varenne (de) (fils), lieutenant dans Bretagne, lieutenant de grenadiers, enseigne au Canada (1er juin 1704), lieutenant (5 mai 1710)
  • Page 827. La Véranderie, enseigne en second (1749), enseigne en pied (1753), décédé au Québec (14 septembre 1755). Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 173
  • Page 829. La Verdure, aide-major de milice à Saint-Domingue (1718)
  • Page 831. La Vergne (de), enseigne en second en Louisiane (17 août 1732), enseigne en pied (18 juillet 1734), retiré (15 octobre 1736)
  • Page 831. La Vergne (de), lieutenant réformé en Louisiane (1er décembre 1738), [capitaine réformé (1er décembre 1747), chevalier de Saint-Louis le 1er août 1759]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 51 (2e partie de registre) et FR ANOM COL D2C 4 F° 228, 233
  • Page 837. La Vessière, enseigne, aide-major de milice infanterie à Saint-Domingue (4 novembre 1710)
  • Page 843. La Vigne, capitaine de milice infanterie à la Martinique (15 mai 1705), confirmé (14 avril 1707), au Cul-de-Sac (25 avril 1730)
  • Page 843. La Vigne (fils) enseigne de milice infanterie en Fort-Royal (14 avril 1707)
  • Page 849. La Villette de Belfay, enseigne à Saint-Domingue (19 novembre 1720 (sic) 1702 (?), cassé (22 août 1704 (sic) 1724 (?))
  • Page 453. Lavit (de), expectative d’enseigne en pied à Saint-Domingue (2 septembre 1727), lieutenant (24 avril 1732), aide-major de Port-de-Paix (11 novembre 1732), commission de capitaine (4 novembre 1734), capitaine (1er février 1739), [retiré avec 1/2 solde (16 octobre 1750), commandant des quartiers du Dondon et de la Grande Rivière (19 avril 1756), major honoraire à Saint-Domingue (1er mai 1758), confirmation pour tenir rang de colonel (1770), chevalier de Saint-Louis en octobre 1750]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 8, 13
  • Page 33. L’Avocat (Jean), greffier-notaire au Petit-Goave (5 février 1705), remplacé (4 juillet 1710)
  • Pages 405, 455. Layette ou Hayette ou Haiette, lieutenant de milice cavalerie au Cap (21 août 1708), capitaine lieutenant de colonel milice cavalerie au Cap (15 février 1713)
  • FR ANOM COL D2C 222zone générique = FM, zone cote = D/2C/222Lettre Lea-Le H
    Saint-DomingueMartiniqueCanadaCayenneGuadeloupeLouisiane
  • Page 309. L’Eau (de), enseigne en Canada (20 avril 1700), à Plaisance (1er juin 1703), décédé, remplacé (1er juin 1706)
  • Page 41. Le Balleux, capitaine de milice infanterie à La Trinité (15 mai 1705), confirmé (14 avril 1707)
  • Page 45. Le Barbier (Germain), commis général de la compagnie à Basse-Terre (7 février 1645)
  • Page 51. Le Barrois, commissaire pour le roi à Québec (8 avril 1665)
  • Page 71. Le Begue, conseiller au conseil de la Martinique (15 avril 1679)
  • Page 71. Le Begue, major à la Martinique (15 avril 1679), provision de lieutenant de roi (1er mai 1690), de gouverneur sans appointements (19 mars 1756), à Marie-Galante, décédé, remplacé (9 mars 1729), chevalier de Saint-Louis le 28 juillet 1705
  • Page 71. Le Begue( fils), lieutenant à la Guadeloupe (10 septembre 1692), à la Martinique (5 juillet 1693), décédé (1693)
  • Page 73. Le Begue (fils), enseigne à la Martinique (18 mars 1721), lieutenant (1er juillet 1726), capitaine (30 mai 1731), major à la Martinique
  • Page 73. Le Begue, chevalier, expectative d’enseigne à la Martinique (1er novembre 1727), enseigne (2 janvier 1729), retiré (25 septembre 1731)
  • Page 85. Le Bert de Senneville, expectative de lieutenant au Canada (5 mai 1710), lieutenant (28 mai 1712), capitaine (27 avril 1716), décédé au Canada (8 mai 1735)
  • Page 85. Le Bert, expectative d’enseigne en Louisiane (17 août 1710), rayé (1714)
  • Page 103. Le Blanc, capitaine en Louisiane (11 février 1719), congédié (12 décembre 1725), rétabli (18 juillet 1734), commandant (1746)
  • Page 105. Le Blois (René), lieutenant en Louisiane (1er juillet 1719), n’a pas passé, rayé (5 septembre 1721)
  • Page 105. Le Blond, conseiller du conseil de la Martinique (6 août 1685), de la Guadeloupe (15 août 1688)
  • Page 107. Le Blond, assesseur à la Martinique, conseiller du conseil de la Guadeloupe (30 novembre 1635)
  • Page 107. Le Blond de La Jaupière, capitaine de milice à Saint-Domingue, conseiller du conseil au Petit-Goave (6 août 1685)
  • Page 107. Le Blond de La Tour, brigadier des ingénieurs, ingénieur en chef en Louisiane (2 septembre 1721), lieutenant principal (2 septembre 1721), repassé en France (20 octobre 1723), décédé (1723)
  • Page 143. Le Borgne Du Coudray (Charles), gouverneur et commandant en Acadie (10 décembre 1667), continué (4 avril 1668), remplacé (26 février 1670)
  • Page 145. Le Bourg, capitaine de milice cavalerie à la Martinique (15 mai 1705), confirmé à La Trinité (14 avril 1707)
  • Page 155. Le Bret, enseigne de milice infanterie à Saint-Domingue (1718)
  • Page 155. Le Breton, capitaine de milice infanterie à la Martinique (15 mai 1705)
  • Page 155. Le Breton, commissaire à la cour, écrivain ordinaire en Louisiane (16 avril 1731), écrivain principal (1er septembre 1737)
  • Page 155. Le Breton Des Chapelles, greffier notaire à Saint-Jean du Trousaguet, juridiction du Cap (15 août 1724)
  • Page 165. Le Bruin, capitaine de milice infanterie à la Guadeloupe (25 avril 1730)
  • Page 165. Le Brun, capitaine à Saint-Domingue (31 mars 1698)
  • Page 221. Le Charon (Antoine), baron d’Ormeilles, gouverneur de la ville et château de Montereau-Faut-Yonne, provisions de gouverneur perpétuel des Îles (1647)
  • Page 225. Le Chasseur, juge et lieutenant général de Trois-Rivières (5 mars 1687), décédé (septembre 1713), remplacé (14 mai 1714)
  • Page 249. Le Clerc, officier dans la Reine (1695), enseigne à la Martinique (1er mai 1698), lieutenant à Saint-Domingue (1er mai 1705), interdit 2 mois (23 mai 1706), capitaine (20 août 1715), décédé à Saint-Domingue (mai 1723)
  • Page 247. Le Clerc de La Boulaie, major à la Tortue (5 novembre 1683), lieutenant de roi (1er juin 1691), veniat (22 février 1696), congé absolu (30 septembre 1697), inspecteur général de la Marine
  • Page 253. Le Cocq, capitaine de milice infanterie au Port-de-Paix (4 novembre 1710)
  • Page 255. Le Cointre (Rémi), avocat au Parlement de Paris, conseiller du conseil de la Guadeloupe (25 juin 1721), juge (18 octobre 1728), décédé, remplacé comme juge (18 octobre 1734)
  • Page 255. Le Coiteux, lieutenant de milice des colonies au Cap (21 août 1708), et rang de capitaine, capitaine de milice des colonies au Cap (15 février 1713), puis à L’Artibonite
  • Page 265. Le Corceur de Fercourt, expectative d’enseigne à la Martinique (1er janvier 1701), enseigne réformé, enseigne en pied (1er mars 1703), congé absolu (4 juillet 1710)
  • Page 261. Le Cordelier (Pierre), à la Cabesterre, commissaire particulier de la Compagnie, à Saint-Christophe (31 août 1643)
  • Page 265. Le Costeur de Mareuil, brevet de major à la Martinique, provision de lieutenant de roi à Saint-Christophe (14 septembre 1677, 1er mai 1690), à la Martinique (10 septembre 1692), décédé (12 août 1700), remplacé (1er janvier 1701)
  • Page 273. Le Court, procureur du roi au Petit-Goave (6 août 1685), juge, conseiller du conseil (29 avril 1698)
  • Page 299. Le Doux, expectative d’enseigne à Saint-Domingue (20 avril 1706), enseigne en pied à Saint-Domingue (30 mai 1706), lieutenant (4 juillet 1710), retiré avec commission de capitaine (6 septembre 1718)
  • Page 301. Le Dran, docteur en la faculté de Paris, médecin à la Martinique (3 juillet 1716), retiré et remplacé (17 septembre 1721), décédé en repassant en France
  • Page 301. Le Duc, procureur général à Québec (20 juin 1708), décédé en Touraine (février 1711)
  • Page 318. Le Féron ou [Le Ferron], mousquetaire de la 2e compagnie (1er mai 1745), enseigne à drapeau au régiment des Gardes françaises (9 janvier 1748), enseigne à pique (16 janvier 1751), capitaine réformé à la suite des troupes entretenues à Saint-Domingue (15 mai 1755), aide-major du Port-au-Prince (15 décembre 1756), capitaine d’infanterie par commission (1er mai 1758), major à Jacmel (1er avril 1762), réformé avec 1500 livres de pension (26 mars 1763), major à Saint-Louis (16 avril 1769), major aux Cayes (25 octobre 1769), [décédé (17 février 1775)], chevalier de Saint-Louis le 16 mars 1763. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 9v°, 18, FR ANOM COL D2C 94 F° 26, 48, 51bis et FR ANOM COL D2C 1ter F° 11 et 15 (2e partie de registre)
  • Page 324. Le Fèvre, [lieutenant de port à Fort-Royal (1er janvier 1763)], décédé (mars 1767)
  • Page 327. Le Fèvre, notaire aux Îles (6 octobre 1638), décédé, remplacé (30 septembre 1643)
  • Page 327. Le Fèvre (fils), notaire aux Îles (30 septembre 1643)
  • Page 325. Le Fèvre, conseiller au conseil supérieur de Cayenne (13 juin 1701), décédé, remplacé (20 juin 1702
  • Page 327. Le Fèvre d’Albon (Paul), garde-marine à Toulon (3 février 1693), passé aux Iles (30 septembre 1694), enseigne à Saint-Domingue (1er septembre 1696), lieutenant (25 novembre 1696), capitaine (1er janvier 1701), major au Cap François (9 décembre 1721), lieutenant de roi au Port-de-Paix (1er mai 1725), décédé (mars 1727), remplacé (7 août 1727), chevalier de Saint-Louis le 18 juin 1718
  • Page 327. Le Fevre d’Albon (Barre), garde-marine à Rochefort (1692), retiré (1700), commissaire de marine en charge à Rochefort (13 novembre 1703), passé commissaire sur la Gaillarde à Cayenne (28 avril 1706), conseiller au conseil après le gouverneur et le lieutenant de roi (4 mai 1706), repassé commissaire à Rochefort (20 octobre 1707), commissaire ordinaire et 1er conseiller à Cayenne (14 novembre 1712), subdélégué de l’intendant (31 mars 1713), commission de commissaire ordinaire ( 30 avril 1716), commissaire général ordinaire (1er octobre 1732), décédé à Cayenne (26 juin 1746)
  • Pages 49, 327. Le Fevre de La Barre, maître des requêtes, intendant de Paris, intéressé dans la compagnie de l’Amérique équinoxiale, gouverneur général de l’Acadie et du Canada (25 octobre 1663), prestation de serment (25 octobre 1663), renouvelé (21 novembre 1664), capitaine de vaisseau à Rochefort (1671), lettre du roi sur l’établissement de Cayenne (14 octobre 1671), repassé commissaire général au Canada (10 mai 1682), instructions (10 mai 1682), repassé en France (1685), provisions de gouverneur de Cayenne (1er octobre 1687), décédé, remplacé (3 septembre 1690)
  • Page 327. Le Fevre de Givry, élève à Brest (1er janvier 1722), écrivain ordinaire à Brest (30 septembre 1722), commis principal à Toulon (1er juillet 1727), écrivain principal (1er octobre 1728), à Rochefort (1er juin 1729), commissaire ordinaire à Rochefort (15 janvier 1730), contrôleur à la Martinique (23 mars 1735), repassé au Havre (13 août 1736), à Rochefort (1er janvier 1737), ordonnateur à Dunkerque (1er octobre 1741), commissaire général (15 mars 1744), à Brest (1er avril 1745), à Rochefort (18 novembre 1746), intendant à la Martinique (1er juin 1754), retiré
  • Page 329. Le Fevre Des Haies, expectative d’enseigne à Saint-Domingue (26 août 1710), enseigne en pied (27 janvier 1713), lieutenant (5 mars 1718), capitaine (19 novembre 1720), retiré (19 décembre 1720)
  • Page 325. Le Feure, lieutenant de milice infanterie à L’Artibonite (4 novembre 1710), capitaine de milice infanterie à Saint-Domingue (15 février 1713), major à L’Artibonite (1714), capitaine à Saint-Louis (1718)
  • Page 333. Le Focher de Livernau (Jean), garde-marine à Rochefort (27 février 1684), lieutenant réformé au Canada (17 mars 1687), repassé garde-marine à Rochefort (1688)
  • Page 343. Le Franc, lieutenant de milice infanterie au Grand-Goave (13 février 1713)
  • Page 343. Le Franc, greffier notaire à Léogane (9 juin 1739)
  • Page 351. Le Gach, directeur et contrôleur en Louisiane (6 octobre 1720)
  • Le Gallain (Lesgalin) (Gervais), lieutenant de milice infanterie à Cayenne (15 octobre 1718)
  • Page 355. Le Gantier de La Guilloiserie, garde-marine à Brest (13 novembre 1683), lieutenant réformé au Canada (17 mars 1687)
  • Page 357. Le Gardeur, garde-marine à Rochefort (30 décembre 1699), enseigne de vaisseau (1er mars 1703), lieutenant à la Martinique (1er mars 1703), colonel de milice à Léogane (20 avril 1706)
  • Page 357. Le Gardeur, lieutenant réformé au Canada (1687), confirmé (16 mars 1691), lieutenant (1692), confirmé par le roi (1er mars 1693), garde-marine à Rochefort (1er janvier 1694), capitaine (1er juin 1703), décédé, remplacé (5 mai 1710)
  • Page 357. Le Gardeur, officier dans Carignan, enseigne au Canada (1er mai 1688), lieutenant réformé (1689), confirmé (16 mars 1691), lieutenant (1692), confirmé (1er mars 1693), garde-marine (1er janvier 1694), capitaine (5 mai 1710), décédé (11 août 1720)
  • Page 357. Le Gardeur, enseigne au Canada (11 février 1721), décédé, remplacé (22 mars 1732)
  • Page 359. Le Gardeur de Beauvais, capitaine de port à Québec (1er février 1742), lieutenant de frégate (1er avril 1743), décédé au Cap (8 octobre 1744)
  • Page 359. Le Gardeur de Courtemanche, [né à Québec en 1663], enseigne au Canada (1690), confirmé (16 mars 1691), lieutenant réformé (1691), enseigne en pied (1692), confirmé par le roi (1er mars 1693), garde-marine à Rochefort (1er janvier 1694), commandant au Labrador (12 novembre 1714), décédé (29 juin 1717), remplacé commandant au Labrador (11 janvier 1718)
  • Page 359. Le Gardeur de Repentigny, cadet à Rochefort (16 novembre 1738), enseigne à Saint-Domingue (15 ou 20 septembre 1743), lieutenant (1er janvier 1753). Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 21v°, 26 et FR ANOM COL D2C 1ter F° 35 (2e partie de registre)
  • Page 359. Le Gardeur de Saint-Pierre de Repentigny, lieutenant au Canada (1688), capitaine réformé (1692), confirmé (1er mars 1693), garde-marine à Rochefort (1er janvier 1694), retiré (1er avril 1702), conseiller du conseil de Québec (16 juin 1703), décédé (mai 1710)
  • Page 359. Le Gardeur de Saint-Pierre de Repentigny (l’aîné), lieutenant réformé au Canada (1688), confirmé (1691), lieutenant (1691), confirmé (1er mars 1693), garde-marine (1er janvier 1694), capitaine (27 mai 1706), décédé (18 novembre 1736), remplacé (25 mars 1738), chevalier de Saint-Louis le 1er avril 1733
  • Page 359. Le Gardeur de Saint-Pierre de Repentigny, lieutenant réformé au Canada (1688), enseigne en pied (1691), confirmé (1er mars 1693), garde-marine à Rochefort (1er janvier 1694), capitaine au Canada (1er juillet 1715), décédé (1er octobre 1720), remplacé (1er juin 1724)
  • Pages 359, 759 (2). Le Gardeur de Tilly, conseiller à Québec (26 mai 1675), remplacé par son fils en survivance (24 mai 1689)
  • Page 359. Le Gardeur de Tilly (fils), capitaine d’infanterie au Canada, décédé, tué le 8 septembre 1755
  • Page 361. Le Gardeur de Tilly ( fils), conseiller du conseil de Québec (24 mai 1689), décédé à Québec, remplacé (22 mai 1696)
  • Page 365. Le Gendre, lieutenant de milice infanterie à Saint-Domingue (13 février 1713)
  • Page 365. Le Gentil, secrétaire du cardinal de Rohan, écrivain principal à Saint-Domingue , conseiller du conseil du Cap (9 avril 1726), commissaire et contrôleur au Cap (25 octobre 1729), second conseiller au Cap et au Petit-Goave (4 août 1731), décédé (1732)
  • Page 365. Le Gentil, cadet à Rochefort (23 janvier 1746), [enseigne à Saint-Domingue (16 octobre 1750), lieutenant (1er janvier 1753), capitaine (1er mai 1758)]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 15, 21v°, 26v° et FR ANOM COL D2C 1ter F° 28
    (2e partie de registre)
  • Page 375. Le Goff de Beauregard, capitaine commandant de milice à Saint-Domingue, conseiller du conseil du Petit-Goave (6 août 1685), major à la Tortue (1er juin 1691), lieutenant de roi au Port-de-Paix (26 septembre 1697), décédé, remplacé (1er janvier 1701)
  • Page 379. Le Grand, lieutenant de milice à Saint-Domingue (4 novembre 1710), major de milice (4 novembre 1710), remplacé lieutenant (15 février 1713)
  • Page 379. Le Grand, enseigne en second en Louisiane (15 octobre 1736). Voir aussi FR ANOM COL D2C 61 F° 7v°
  • Pages 379, 471. Le Grand Du Lucé, enseigne à Cayenne (13 février 1725), lieutenant (10 mai 1728), interdit 3 mois (10 novembre 1733)
  • Page 383. Le Gras, conseiller du conseil de Cayenne (26 avril 1723)
  • Page 385. Le Gras, cadet à Rochefort (27 juin 1736), congé absolu (29 novembre 1736)
  • Page 405. Le Hazeur, conseiller du conseil de Québec, décédé (28 janvier 1708)
  • Page 405. Le Hazeur, avocat au conseil de Québec, lieutenant particulier de la prévôté de Québec (5 mai 1710), fonction de lieutenant général, conseiller du conseil de Québec (18 juin 1712), décédé (13 mai 1733)
  • Page 405. Le Hazeur, enseigne en second en Louisiane (17 août 1732), enseigne en pied (18 juillet 1734), lieutenant (15 octobre 1736), capitaine (1746)
  • Page 455. Leissac, garde-marine à Rochefort (1er février 1703), nommé enseigne par le général à la Martinique (1711), par ordre du roi (27 janvier 1713), congé absolu (6 août 1714)
  • FR ANOM COL D2C 222zone générique = FM, zone cote = D/2C/222Lettre Le La-Le Po
    Saint-DomingueMartiniqueCanadaCayenneGuadeloupeLouisiane
  • Page 451. Le Large, juge à Cayenne (16 juin 1705), remplacé (18 octobre 1712)
  • Page 451. Le Lau ou Le Leu, enseigne à Saint-Domingue (27 novembre 1730), lieutenant (11 novembre 1732), capitaine (23 mai 1735), [aide-major de Léogane (1er juin 1742), cassé du service (1744), rétabli capitaine à la Martinique (1747), major à la Grenade (17 janvier 1755), décédé (23 novembre 1756), chevalier de Saint-Louis en 1756]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 37v°, 45v°
  • Page 457. Le Lièvre, conseiller au conseil supérieur de Léogane (5 juillet 1705), conseiller honoraire au Cap et à Léogane (18 janvier 1721)
  • Page 457. Le Lièvre (fils), sous-lieutenant d’une compagnie d’ouvriers d’artillerie à Saint-Domingue (16 novembre 1736)
  • Page 463. Le Long, capitaine de milice infanterie à Saint-Domingue (1713), décédé (1714)
  • Page 463. Le Long, capitaine de milice infanterie au Cap (21 août 1708), conseiller au conseil supérieur du Cap (4 juillet 1710), colonel de milice infanterie à Saint-Domingue (15 février 1713), décédé, remplacé comme conseiller (4 février 1718)
  • Page 463. Le Long de Cottentré, gerde-marine à Brest (18 octobre 1683), lieutenant réformé au Canada (17 mars 1687), lieutenant (1688), confirmé (16 mars 1691), enseigne de vaisseau au Canada (5 mai 1695), repassé en France enseigne de vaisseau (1er mai 1698)
  • Page 477. Le Maigne Du Hamel, lieutenant à Saint-Domingue (15 août 1724), aide-major du Petit-Goave (2 septembre 1727), capitaine (8 mai 1730), décédé, remplacé (22 décembre 1733)
  • Page 479. Le Maire, commissaire ordinaire à Rochefort (15 mai 1680), au Canada (25 avril 1685), subdélégué au Canada (25 avril 1685), remplacé (6 mai 1686)
  • Page 479. Le Maire, conseiller du conseil du Petit-Goave (29 avril 1690), retiré et remplacé à Léogane (15 février 1711)
  • Page 479. Le Maire, conseiller du conseil de Léogane (21 août 1714), conseiller honoraire (2 août 1735)
  • Page 479. Le Maire, conseiller au conseil de Saint-Domingue, décédé (1745)
  • Page 481. Le Maître, conseiller du conseil de Léogane (13 novembre 1713), procureur général et lieutenant de juge à Léogane (22 avril 1719), juge au Cap (18 février 1721), décédé à Léogane (1724)
  • Page 499. Le Maslet, capitaine de milice cavalerie à la Martinique (15 mai 1705)
  • Page 503. Le Maure, conseiller du conseil du Petit-Goave (13 novembre 1713)
  • Page 509. Le Mercier, commissaire en charge au Havre (11 novembre 1702), commissaire ordonnateur à Saint-Domingue (20 juin 1708), n’a pas passé à Saint-Domingue
  • Page 511. Le Merle, procureur du roi à la Martinique (28 septembre 1683), conseiller du conseil (18 juin 1691), procureur général du conseil (1er octobre 1696), capitaine de milice infanterie (15 mai 1705), décédé à la Martinique (27 avril 1710), remplacé procureur général (20 février 1713)
  • Page 511. Le Merle de Montpensier, ingénieur à Saint-Domingue (18 mars 1713), remplacé (11 février 1719)
  • Page 525. Le Mire, capitaine de milice infanterie à la Martinique (25 avril 1730)
  • Page 527. Le Moine, procureur du roi à la Martinique (8 mars 1701), garde des sceaux (27 septembre 1708), juge (10 février 1713), décédé, remplacé (2 décembre 1721)
  • Page 527. Le Moine, écrivain ordinaire à Rochefort (1er janvier 1735), écrivain principal à Saint-Domingue (1er juillet 1738), à Toulon (1741), à la Martinique (1er août 1742), fonction de contrôleur, contrôleur à la Martinique, contrôleur et conseiller à Saint-Domingue (1743), commissaire ordonnateur à Cayenne (1747), [retour en France (26 avril 1762)]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 76v°
  • Page 529. Le Moine de Bienville, garde-marine à Brest (12 mai 1697), à Rochefort (11 mars 1698), enseigne en Acadie (26 mars 1698), commandant en second en Louisiane (30 août 1699), lieutenant de roi à Biloxy (1702), commandant (1702), repassé en France (30 juin 1707), commandant pendant l’absence du gouverneur en Louisiane (10 novembre 1716), commissaire général (30 septembre 1717), permis de servir la compagnie (30 septembre 1717), repassé en France (20 octobre 1723), destitué (9 avril 1726), remplacé (9 avril 1726), gouverneur de la Louisiane (25 juillet 1732), commission de capitaine de vaisseau (1er janvier 1745), retiré avec pensions de 3000 livres sur le Trésor royal et de1800 livres sur la Marine (18 février 1746), chevalier de Saint-Louis le 30 septembre 1717
  • Page 529. Le Moine de Chateauguay, garde-marine à Rochefort (22 février 1699), enseigne de vaisseau (1er février 1703), capitaine en Louisiane (1er février 1703), commandant les troupes (31 décembre 1717), permis de servir la compagnie (30 septembre 1717), second lieutenant du roi au Fort Saint-Pierre (13 avril 1718), lieutenant de roi (9 août 1726, 11 janvier 1727), gouverneur de Cayenne (1er juillet 1737), gouverneur de l’Île Royale (1er janvier 1745), décédé à Rochefort (21 mars 1747). Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 192
  • Page 429. Le Moine d’Iberville, capitaine de frégate à Rochefort (1692), commandant à Plaisance (28 ou 31 mars 1696), capitaine de vaisseau à Rochefort (1701),
  • Page 465. Le Moine de Longueil, baron, lieutenant au Canada (17 mars 1687), capitaine (28 février 1691). garde-marine (1er janvier 1693 ou 1694), capitaine par commission (25 mars 1694), major de Montréal (27 mai 1706), lieutenant de roi (5 mai 1710), 300 livres sur le Trésor royal (1er juillet 1715), gouverneur de Trois-Rivières (7 mai 1720), de Montréal (26 décembre 1724), décédé (7 juin 1729), chevalier de Saint-Louis le 3 juillet 1703
  • Page 529. Le Moine de Maricourt, sous-lieutenant au Canada (1687), capitaine réformé (16 mars 1691), capitaine en pied (8 juillet 1691), garde-marine (1er janvier 1693), enseigne de vaisseau (15 janvier 1694), commission de capitaine (15 avril 1694), décédé au Canada, remplacé (15 juin 1705)
  • Page 531. Le Moine de Sérigny, «conjointement avec le sieur de Bienville», lieutenant de vaisseau à Rochefort, commandant 8 ans en Louisiane, (5 juillet, 31 juillet 1718), repassé en France (après 1720), lieutenant de vaisseau
  • Page 571. Le Neuf de La Potterie, enseigne au Canada (1691), confirmé (1er mars 1693), décédé dès 1692, remplacé (1692)
  • Pages 571, 649. Le Neuf de La Vallière ou Portneuf, capitaine des gardes de M. de Frontenac, enseigne au Canada (1687), garde-marine (2 avril 1687), lieutenant en Acadie (1er juin 1689), capitaine (1691), confirmé au Canada (1er mars 1693), commission de capitaine (25 mars 1694), major de Montréal (28 mai 1699), rang avant les capitaines (27 avril 1700), décédé à Montréal (juillet 1705)
  • Page 571. Le Neuf de La Vallière, enseigne au Canada (1692), confirmé (1er mars 1693), lieutenant réformé (1er septembre 1694), confirmé (16 avril 1695), décédé (1698)
  • Page 571. Le Neuf de La Vallière, enseigne en second à l’Île Royale (1er avril 1737), [enseigne en pied (1er juin 1742), retiré (1er janvier 1747)], décédé à Rochefort (13 avril 1747). Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 205
  • Page 311. L’Enfant, enseigne à Saint-Domingue (1er janvier 1701), resté en France
  • Page 311. L’Enfumé, lieutenant de milice cavalerie à la Martinique (15 mai 1705)
  • Page 575. Le Noir, gouverneur de Pondichéry (6 novembre 1725)
  • Page 577. Le Normand de Mézi (père), né le 14 avril 1671, commissaire ordinaire à Dunkerque (15 février 1701), réformé (1er mai 1716), commissaire ordinaire par commission à l’Île Royale (15 avril 1718), ordonnateur (23 avril 1718), subdélégué et premier conseiller (19 juin 1718), retiré avec 1200 livres sur la Marine et 1200 livres sur les Invalides (1er janvier 1733), décédé [à Paris (23 décembre 1741)]
  • Page 577. Le Normand de Mézi, écrivain ordinaire à l’Île Royale (1er janvier, 7 février 1722), commis principal (18 juin 1728), ordonnateur en absence de son père (1er mai 1729), commissaire ordinaire (1er janvier 1733), ordonnateur, subdélégué, premier conseiller (23 mars 1735), ordonnateur au Cap (1er avril 1739), commissaire général (1744), passé en Louisiane
  • Page 593. Le Page, capitaine de milice à la Martinique (1672), conseiller du conseil de la Martinique (18 juin 1691), major à Saint-Domingue (19 octobre 1695), lieutenant de roi à Saint-Louis (1er janvier 1701), gouverneur pour la compagnie à Saint-Louis (15 janvier 1701), retiré (1er janvier 1703), arrêté (16 décembre 1703)
  • Page 595. Le Pallieur, greffier d’Amirauté à Québec (30 mai 1699)
  • Page 615. Le Pelletier, conseiller à la Martinique (15 avril 1679), nouvelles provisions (28 septembre 1683)
  • Page 615. Le Pelletier, greffier notaire à Saint-Marc (26 février 1734), de l’Amirauté (30 mars 1734)
  • Page 615. Le Pelletier, enseigne en second en Louisiane (15 octobre 1736). Voir aussi FR ANOM COL D2C 61 F° 7v°
  • Pages 379, 615. Le Pelletier Grandair, lieutenant de milice infanterie au Fort-Royal (14 avril 1707), capitaine de milice infanterie (25 avril 1730)
  • Page 615. Le Pelletier de Ravinière, enseigne de milice infanterie au Fort-Royal (14 avril 1707)
  • Page 615. Le Pelletier des Rivières, capitaine de milice infanterie à la Martinique (15 mai 1705, 25 avril 1730)
  • Page 653. Le Poupet de La Boularderie, enseigne à Plaisance (1er mai 1696), lieutenant (1er mars 1697, 20 avril 1701), capitaine en Acadie (1er février 1702), enseigne de vaisseau en Acadie (1er février 1702), passé enseigne de vaisseau à Rochefort (10 juillet 1707), commandant au Port-d’Orléans à l’île Royale (15 février 1719, 29 mai 1719), repassé enseigne de vaisseau à Rochefort (1721), décédé à l’Île Royale (6 juin 1738)
  • FR ANOM COL D2C 222zone générique = FM, zone cote = D/2C/222Lettre Le R-Le S
    Saint-DomingueMartiniqueCanadaCayenneGuadeloupeLouisiane
  • Page 667. Le Quoy (l’aîné), capitaine de milice infanterie à La Trinité (15 mai 1705), lieutenant-colonel de milice infanterie à Saint-Pierre (14 avril 1707), lieutenant de juge à La Trinité (23 septembre 1708), colonel de milice infanterie à La Trinité (15 novembre 1711), conseiller à la Martinique (20 février 1713), décédé, remplacé (20 septembre 1723)
  • Page 667. Le Quoy (le jeune), capitaine de milice infanterie à la Martinique (15 mai 1705), substitut du procureur général (17(?), conseiller (15 octobre 1732), décédé (1738), remplacé (1er avril 1739)
  • Page 679. Le Rat, conseiller au conseil du Cap (22 septembre 1727)
  • Page 455. Lerber, enseigne suisse surnuméraire à Saint-Domingue (15 octobre 1741), enseigne en pied (13 février 1742), décédé à Saint-Domingue (1742)
  • Page 149. Le Roux, conseiller au conseil supérieur de Cayenne (15 juin 1701)
  • Page 707 (2). Le Roux, enseigne de milice cavalerie au Cap (21 août 1708), lieutenant de milice cavalerie (13 février 1713)
  • Page 691 (2). Le Roy, conseiller à la Martinique (15 avril 1679), remplacé (17 avril 1707)
  • Page 691 (2). Le Roy, commis greffier au Fort-Royal (Martinique), décédé (15 octobre 1718)
  • Page 691 (2). Le Roy, commis des vivres à Rochefort, greffier notaire à Fort-Royal (15 novembre 1711), remplacé (6 septembre 1728)
  • Page 691 (2). Le Roy, par commission du gouverneur de la Martinique (1721), huissier du conseil (17 septembre 1726), décédé à la Martinique, remplacé (8 février 1735)
  • Page 691 (2). Le Roy, huissier du Conseil à la Martinique (8 février 1735)
  • Page 693 (2). Le Roy de Grand Maison, cadet à Rochefort (1er août 1732), congé absolu (1er février 1736), lieutenant de milices (27 décembre 1735)
  • Page 693 (2). Le Roy de La Potterie, officier dans le régiment de Feuquières, lieutenant aux Îles (1er mai 1690), capitaine à la Martinique (22 novembre 1691), repassé en France (1692), renouvelé capitaine en France (31 mai 1692), capitaine par commission (1er octobre 1693), major à la Guadeloupe (1er septembre 1696), décédé, remplacé (1er mai 1698)
  • Page 693 (2). Le Roy de La Potterie, écrivain principal à Brest (25 septembre 1691), à Roscoff (20 juillet -26 septembre 1694), à Port-Louis (1696), contrôleur au Canada (1er mai 1698, 3 juin 1698), expectative d’enseigne à la Martinique (1er janvier 1701), à la Guadeloupe (23 avril 1702), fonction d’aide-major (24 avril 1702), 500 livres sur le Trésor royal (14 décembre 1713), capitaine réformé (30 janvier 1715)
  • Page 695 (2). Le Roy de La Potterie, enseigne à Saint-Domingue (22 août 1707) jusqu’en 1710
  • Page 695 (2). Le Roy de La Potterie, enseigne à la Martinique (30 janvier 1725), aide-major du Fort-Royal (2 septembre 1727), à la Guadeloupe (27 novembre 1730), capitaine réformé (commission de) (14 mai 1733), décédé aux Îles (19 avril 1736)
  • Page 695 (2). Le Roy de La Potterie, expectative d’enseigne à la Martinique (19 mars 1726), enseigne en pied (1er novembre 1727), lieutenant (14 mai 1733)
  • Leroy de La Potterie de Bacqueville (Michel Charles Auguste), [lieutenant de roi au Petit Cul-de-Sac (1er janvier 1753), lieutenant de roi à Basse-Terre (1er janvier 1754), condamné par jugement du conseil de guerre du 15 avril 1761, détenu aux Îles Sainte-Marguerite (1762), remis en liberté sous conditions (juillet 1763), réhabilité par brevet du 12 septembre 1767, chevalier de Saint-Louis le 1er septembre 1748]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 36v°, 40, FR ANOM COL D2C 1ter F° 5 et FR ANOM COL D2C 77 F° 3
  • Page 693 (2). Le Roy Des Landes, cadet à Rochefort (27 novembre 1731), congé absolu (8 juin 1733)
  • Page 693 (2). Le Roy Grand Rivières, lieutenant de milice infanterie à la Martinique (15 mai 1705), confirmé à Saint-Pierre (14 avril 1707)
  • Page 455. Léry (de) ou Lety, enseigne à Saint-Domingue (8 août 1710), décédé (1712), remplacé (27 janvier 1713)
  • Page 454. Léry (de) (le cadet), cadet à l’aiguillette au Canada (1741), expectative d’enseigne en second (1er avril 1744), enseigne en second (1er avril 1745), enseigne en pied à l’ Ile Royale (15 avril 1750), lieutenant (1er mai 1751), [a travaillé aux fortifications de Québec sous les ordres de son père (1748), commandant de l’établissement de Beauséjour et du fort Gaspereau en 1754-1758], capitaine des troupes nationales aux Îles de Cayenne et de la Guyane (1er mai 1764), capitaine des troupes à Cayenne, décédé (12 août 1767). Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 97v°, 172, 201, 205v° et
    FR ANOM COL D2C 61 F° 60v°, FR ANOM COL D2C 127 F° 13
  • Page 713 (2). Le Sade, enseigne de milice infanterie à la Martinique (15 mai 1705)
  • Page 457. Leschamps (de), nommé enseigne à la Martinique (1711), ordre du roi pour cette nomination (27 janvier 1713), décédé au Havre (5 janvier 1719)
  • Page 731 (2). Le Sénéchal d’Auberville, garde-marine à Brest (30 octobre 1683), lieutenant réformé au Canada (17 mars 1687), lieutenant (1688), confirmé (16 mars 1691), enseigne de vaisseau (5 mai 1695), capitaine réformé (25 mars 1696), confirmé (1er mai 1698), repassé en France (1er mai 1698), enseigne de vaisseau (1er mai 1698)
  • Page 457. Lesgalin, lieutenant de milice infanterie à Cayenne (15 octobre 1718)
  • Page 735 (2). Le Silleur de Sougé, garde-marine à Brest (13 novembre 1683), lieutenant réformé au Canada (17 mars 1687), lieutenant (1688), confirmé (16 mars 1691), repasse enseigne de vaisseau à Rochefort (1er janvier 1691)
  • Page 457. Lesny (de) (l’aîné), capitaine de milice infanterie au Cap (21 août 1708), confirmé (15 février 1713)
  • Page 741 (2). Le Sormel, cadet à Rochefort (22 mars 1734), enseigne à Saint-Domingue (20 mars 1736)
  • Page 313. L’Esparda (de), cadet à Rochefort (4 janvier 1747), [enseigne à Saint-Domingue (16 octobre 1750), renvoyé du service (mars 1751)]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 27
  • Page 313. L’Espervanche, chevalier, expectative d’enseigne en Louisiane (25 décembre 1712), au Canada (18 février 1715), enseigne en pied (27 avril 1716), lieutenant (1er février 1731)
  • Page 313. L’Espinai (de) , garde-marine à Rochefort (1683), enseigne au Canada (17 mars 1687), lieutenant réformé au Canada (1690), confirmé (16 mars 1691), lieutenant en pied (1691), enseigne de vaisseau (5 mai 1695), repassé en France, enseigne de vaisseau (1er mai 1698), lieutenant de vaisseau (1er novembre 1705), gouverneur de la Louisiane (12 mars 1716), gouverneur de la Grenade (1er novembre 1717), décédé à la Martinique (3 janvier 1721), chevalier de Saint-Louis le 1er octobre 1716
  • Page 315. L’Espinai (de), lieutenant à Saint-Domingue (17 décembre 1708) jusqu’en 1710
  • Page 315. L’Espinai (de), procureur du roi à la prévôté de Québec (9 juin 1708), lieutenant particulier de la prévôté (27 avril 1716), de l’Amirauté, décédé (6 mars 1735), remplacé à la prévôté (27 mars 1736), à l’Amirauté (3 avril 1736)
  • Page 315. L’Espinard (père), capitaine de milice infanterie à la Guadeloupe (25 avril 1730)
  • Page 315. L’Espine (fils), enseigne de milice infanterie à Léogane (15 février 1715)
  • Page 315. L’Espine, capitaine au Canada (5 mars 1685)
  • Page 315. L’Estang (de), enseigne de vaisseau (1675), capitaine à Cayenne (3 septembre 1684), levée d’interdiction (4 septembre 1682), décédé, remplacé (23 septembre 1683)
  • Page 315. L’Estang (de), avocat au parlement de Paris, juge à Jacmel (20 septembre 1721)
  • Page 315. L’Estang, lieutenant de milice à Saint-Domingue (1710), enseigne de milice (1713)
  • Page 315. L’Estang (de), capitaine de milice infanterie à la Martinique (25 avril 1730)
  • Page 315. L’Estang de Châteauneuf, chevalier, cadet à Rochefort (22 juin 1737), enseigne à la Martinique (9 août 1739)
  • Page 315. L’Estang d’Éry, cadet à Rochefort (9 décembre 1738), enseigne à Saint-Domingue (15 septembre 1743). Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 20v°, 26 et FR ANOM COL D2C 1ter F° 35
    (2e partie de registre)
  • Page 317. L’Estibaudois (de), campagnes volontaires sur les vaisseaux du roi, lieutenant aux Îles (16 août 1685), capitaine aux Îles (6 mai 1692), garde-marine à Rochefort (1er janvier 1693), capitaine avec commission aux Îles (1er octobre 1693), major à la Guadeloupe (1er mai 1698), retiré (16 août 1700), décédé (1700)
  • Page 457. Lestin, enseigne de milice infanterie à Saint-Domingue (15 février 1713)
  • Page 457. Lestorel, greffier en chef au Cap (10 juillet 1701)
  • Page 317. L’Estourneau, enseigne de milice infanterie au Grand-Goave (1715)
  • Page 747 (2). Le Sueur, services en Louisiane, enseigne réformé (31 décembre 1717), enseigne en pied (11 août 1718), sous-lieutenant (1er juillet 1719), lieutenant (23 mars 1720), confirmé (17 août 1732), cassé (8 juillet 1734), rétabli, capitaine (18 juillet 1734), major à La Mobile (11 juin 1750), chevalier de Saint-Louis en 1750, décédé (13 octobre 1751). Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 222, 224
  • FR ANOM COL D2C 222zone générique = FM, zone cote = D/2C/222Lettre Let-Lho
    Saint-DomingueMartiniqueCanadaCayenneGuadeloupeLouisiane
  • Page 751 (2). Le Tang, conseiller au Cap (9 juillet 1701), remplacé conseiller (2 août 1707), lieutenant de milice infanterie au Cul-de-Sac (4 novembre 1710), enseigne de milice infanterie au Cap (21 août 1708)
  • Page 751 (2). Le Tang ou L’Etang (le jeune), lieutenant de milice à Saint-Domingue (1710), enseigne de milice (15 février 1713)
  • Page 753 (2). Le Tellier, lieutenant de milice infanterie à Saint-Domingue (15 février 1713), capitaine (1718)
  • Page 753 (2). Le Teneur, juge à Cayenne (1er janvier 1737), lieutenant d’Amirauté (8 mars 1737)
  • Page 769 (2). Le Tessier, lieutenant de milice infanterie au Cap (21 août 1708)
  • Page 765 (2). Le Tort, capitaine de milice infanterie à Saint-Domingue (4 novembre 1710)
  • Page 777 (2). Le Trousset d’Héricourt, garde-marine à Rochefort, enseigne de vaisseau (25 novembre 1712), major au Petit-Goave (12 novembre 1717), au Cap-Français (4 décembre 1717), à Saint-Domingue (25 février 1719), lieutenant de roi à la Trinité (1er décembre 1721), au Petit-Goave (9 décembre 1721), à Fort-Royal (1er décembre 1722), au Cap Français (7 septembre 1723), chevalier de Saint-Louis le 23 décembre 1721, décédé à Paris (3 avril 1738)
  • Page 811. Le Vanier, capitaine de milice infanterie à la Guadeloupe (25 avril 1730), capitaine d’infanterie Blancs à Pointe-Noire (10 décembre 1765). Voir aussi FR ANOM COL D2C 89 F° 123
  • Page 815. Le Varlet de Saint-Maurice, garde-marine à Brest (31 octobre 1683), lieutenant réformé au Canada (17 mars 1687), décédé au Canada (1691), remplacé (1691)
  • Page 815. Le Vasseur, enseigne au Port-Louis (12 septembre 1721), au Sénégal (17 octobre 1732)
  • Page 817. Le Vasseur, juge à Cayenne (20 novembre 1735), et lieutenant d’Amirauté (10 janvier 1736), remplacé juge (1er janvier 1737), remplacé lieutenant d’Amirauté (8 mars 1737)
  • Page 817. Le Vasseur, écrivain extraordinaire à Rochefort (1er janvier 1710), réformé (1er mai 1716), écrivain ordinaire à l’Île Royale (14 mai 1716), juge de l’Amirauté (1718), greffier en chef (22 avril 1719), contrôleur (14 mai 1720), retiré et remplacé (26 juin 1723)
  • Page 817. Le Vasseur de Buzavel, lieutenant en Louisiane (1er février 1703), décédé en Louisiane, remplacé (21 octobre 1705)
  • Page 817. Le Vasseur de Nercy, de l’académie de Rennes (1680), ingénieur à Bayonne (1684), à La Rochelle (1688), capitaine dans Anjou (1691), capitaine réformé et ingénieur au Canada (1692), garde-marine (1er mars 1693), confirmé capitaine réformé (1er mars 1693), capitaine en pied et enseigne de vaisseau (1er avril 1694), retiré avec 600 livres sur le Trésor royal (14 juin 1712), rétabli capitaine réformé (29 avril 1715)
  • Page 819. Le Vassor, conseiller au conseil supérieur de la Martinique (15 avril 1679), conseiller honoraire (24 novembre 1686)
  • Page 819. Le Vassor, procureur du roi au Port-de-Paix (22 avril 1719), repassé en France (19 juin 1719), remplacé (18 février 1721)
  • Page 819. Le Vassor, garde-magasin au Port-de-Paix, remplacé (27 décembre 1730)
  • Page 819. Le Vassor de La Touche, colonel de milice infanterie à Fort-Royal (15 mai 1705)
  • Page 819. Le Vassor de La Touche (fils), capitaine de milice infanterie à la Martinique (15 mai 1705), confirmé (14 avril 1707), lieutenant-colonel de milice infanterie (8 octobre 1715), capitaine de milice infanterie (25 avril 1730)
  • Page 819. Le Vassor de La Touche, garde-marine à Rochefort (26 janvier 1725), retiré (4 mars 1726), capitaine dans Conti (1726), expectative de lieutenant à la Martinique (12 janvier 1729), lieutenant en pied (23 août 1730), aide-major à la Trinité (14 mai 1733), commission de capitaine (23 mai 1735), major au Petit-Goave (1er juillet 1735), à Léogane (1er février 1739), retiré (après 1740)
  • age 819. Le Vassor de La Touche (cadet), enseigne à la Martinique (11 juillet 1738), à Saint-Domingue (20 mai 1739)
  • Page 819. Le Vassor de La Touche-Beauregard, garde-marine à Rochefort (25 mai 1701), lieutenant à la Martinique (mars 1703), congé absolu (26 novembre 1713)
  • Page 821. Le Vavasseur, écrivain principal à Fort-Dauphin, décédé (mars 1752)
  • Page 827. Le Veaumartin, capitaine de milice (4 novembre 1710)
  • Page 837. Le Verrier, enseigne de milice infanterie au Cap (15 février 1713)
  • Page 835. Le Verrier, lieutenant de grenadiers (1672), sous-lieutenant (1675), lieutenant dans la Reine (1676), lieutenant de cavalerie 10 ans (1677), oeil perdu à Gerone (1684), capitaine au Canada (17 mars 1687), blessé contre les Iroquois (1689), garde-marine (1er janvier 1693), blessé à la cuisse (1693), capitaine avec commission (25 mars 1694), enseigne de vaisseau (5 mars 1695), major des troupes à Québec (12 mai 1714), major à Montréal (27 avril 1716), 400 livres sur le Trésor royal pour ses blessures, lieutenant de roi à Québec (15 mai 1725), décédé à Québec (6 novembre 1732), chevalier de Saint-Louis (28 juin 1713)
  • Page 835. Le Verrier (fils) 2 entrées dans le Lafillard à Le Verrier et Le Verrier fils pour le même personnage, enseigne en second au Canada (5 mai 1722), enseigne en pied (5 février 1731), lieutenant au Canada (1er avril 1739), expectative de compagnie en Louisiane (1er décembre 1742), capitaine en pied en Louisiane (1er janvier 1744), passé au Canada (1755), major de Québec (1er janvier 1759), chevalier de Saint-Louis en 1754. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 136v°, 224 et FR ANOM COL D2C 59 F° 10v°
  • Page 837. Le Verrier de Boisguibert (Antoine), garde-marine à Rochefort (24 août 1684), capitaine aux Îles (22 septembre 1691), enseigne de vaisseau (1er janvier 1692), repassé en France (10 septembre 1692), capitaine avec commissions (1er octobre 1693), décédé aux Îles (1693)
  • Page 455. Leyritz (de), gouverneur de Pondichéry [s.d.]
  • Page 457. Lezan (de), capitaine aux Îles (26 août 1691), par commission (1er octobre 1693), décédé aux Îles dès le 2 mars 1692, remplacé (6 mai 1692)
  • Page 457. Lezons (de), garde-marine (1696), capitaine au Royal-Comtois, à Saint-Domingue (1699), lieutenant de roi à Saint-Louis (1er décembre 1717), passé (1718), « N’a pas été confirmé par la compagnie »
  • Page 457. Lézy (de), chevalier, gouverneur de Cayenne (1672), remplacé (août 1682)
  • Pages 409, 455. L’Herbeilh ou Lerbeilh, capitaine de milice infanterie à la Martinique (15 mai 1705), commis aux classes à Saint-Pierre (Martinique) (1er janvier 1713), commis du contrôle aux Îles (15 février 1716), écrivain principal à la Martinique (21 juillet 1727), décédé à Saint-Pierre (13 janvier 1732)
  • Pages 409, 455. L’Herminière ou L’Herminier ou Lerminier, enseigne de milice infanterie au Cul-de-Sac (15 mai 1705), confirmé (1er avril 1707)
  • Page 409. L’Hermite, major à Plaisance (13 mars 1695), commandant en l’absence du gouverneur (22 février 1696), second lieutenant de roi à l’Île Royale (1er janvier 1714), lieutenant de roi, capitaine et juge à Trois-Rivières (10 mars 1715), rang sur les capitaines (1717), démission de sa compagnie (11 février 1721), décédé sur le Chameau (27 août 1725), pension de 600 livres à sa veuve sur le Trésor royal (25 avril 1726), chevalier de Saint-Louis le 28 juin 1718. Voir aussi FR ANOM COL D2C 49 F° 3
  • L’Hermite-Tamagnon (Charles Michel), commis ordinaire de la Marine à Rochefort (1704), écrivain ordinaire à Toulon (9 mars 1720), garde-magasin à la Martinique (4 avril 1724), décédé (7 septembre 1728)
  • Page 409. L’Hery, lieutenant réformé en Louisiane (5 octobre 1736)
  • Page 415. L’Hoitière (François), juge à Saint-Christophe (3 septembre 1636), remplacé (2 mars 1639)
  • Page 415. L’Homme, procureur général du conseil supérieur de la Martinique (1675), cassé (23 septembre 1683)
  • Page 415. L’Homme, conseiller au conseil supérieur de la Martinique, décédé
    (septembre 1750)
  • Page 415. L’Homme d’Aubigni, capitaine
    de milice infanterie à la Martinique (25 mars 1730)
  • Page 417. L’Hoste Du Saussay, lieutenant d’une compagnie d’ouvriers d’artillerie à Saint-Domingue (28 septembre 1736)
  • FR ANOM COL D2C 222zone générique = FM, zone cote = D/2C/222Lettres Li
    Saint-DomingueMartiniqueCanadaCayenneGuadeloupeLouisiane
  • Page 457. Liège ou Leige, enseigne de milice infanterie à Saint-Domingue (4 novembre 1710), lieutenant de milice infanterie (13 février 1713)
  • Page 457. Liesseline, ancien garde-marine à Rochefort (30 janvier 1686), enseigne au Canada (17 mars 1687), décédé, remplacé (1691)
  • Page 457. Liettes, officier canadien, lieutenant réformé en Louisiane (21 avril 1718), capitaine (20 janvier 1720, 6 février 1720), retiré et remplacé (8 octobre 1720), rétabli commandant aux Ouabaches (5 septembre 1721), capitaine en Louisiane (21 octobre 1723), commandant aux Illinois (23 septembre 1724), révoqué (4 avril 1730)
  • Page 459. Lignery (de) (fils), enseigne en second au Canada (5 mai 1732), enseigne en pied (1er avril 1732), décédé (9 mars 1734), remplacé (9 mars 1734)
  • Page 459. Lignery (de) , enseigne à la Martinique (18 mars 1721), aide-major du Fort-Saint-Pierre (2 novembre 1727), aide-major et commission de capitaine au Fort-Saint-Pierre (14 mai 1733), capitaine à La Trinité (1er décembre 1740), [major à Sainte-Lucie (1744), major à la Martinique (25 août 1750), lieutenant de roi au Fort-Royal (1er janvier 1753), retiré par ordre pur et simple (20 novembre 1762), chevalier de Saint-Louis en 1744]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 36v°, 38, 40 et FR ANOM COL D2C 1ter F° 5
  • Page 459. Ligondais (de), chevalier, garde-marine à Toulon (1er mai 1705), enseigne de vaisseau (21 janvier 1709), major à l’Île Royale (1er janvier 1714), rang avant les capitaines (20 mai 1715), repassé en France (11 juin 1718), enseigne de vaisseau
  • Page 459. Limoges (de), expectative d’enseigne à la Martinique (15 juillet 1728)
  • Page 459. Linctot (l’aîné), expectative d’enseigne en seconde au Canada (20 mars 1736), enseigne en second (1er avril 1737), enseigne en pied (1744), décédé (mai 1745). Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 160v°,
    FR ANOM COL D2C 61 F° 5v°
  • Page 459. Linctot, enseigne au Canada (1er juin 1706), lieutenant (1er juin 1724), expectative de compagnie, capitaine (1er avril 1733),
    décédé (1748). Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 135
  • Page 459. Linières (de), cadet à Rochefort (28 novembre 1730), enseigne à Saint-Domingue (11 novembre 1732), lieutenant (20 mars 1736)
  • Page 459. Linières de Ferrolles, aide-major de Cayenne (1er août 1693), décédé (juillet 1701)
  • Page 459. Linières de Saint-Pompin, garde-marine à Rochefort (9 avril 1699), commandant en second au Fort-Louis d’Isigny en Guinée (17 mai 1702), aide-major du Cap (1er mai 1705), congé absolu (1er septembre 1711)
  • Page 458. Lingendes (de), cadet à Cayenne, enseigne réformé à Cayenne (15 mars 1752), [lieutenant à la suite des troupes nationales (1er août 1764), décédé (21 janvier 1768). Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 73v°, 111
  • Page 461. Lintelle de Caumartin, lieutenant au Canada (17 mars 1687), remplacé (1691)
  • Page 461. Liotaud, major à Mergai (royaume de Siam), cassé (12 août 1689)
  • Page 461. Liron (de), lieutenant réformé en Louisiane (6 mars 1730), confirmé par le roi (4 avril 1730), capitaine réformé (31 octobre 1730)
  • Page 437. L’Isle, enseigne au Canada, enseigne réformé en Louisiane (17 mars 1718), sous-lieutenant (23 mars 1720), passé en France (1726), n’a pas servi depuis
  • Page 437. L’Isle Adam (de), écrivain ordinaire à Brest, écrivain principal (1er mai 1734), à Rochefort (1737), à Cayenne (16 décembre 1737), commissaire et contrôleur (1er octobre 1739)
  • Page 437. L’Isle Ribaud (de), conseiller du conseil du Cap (2 août 1707)
  • Page 461. Livaudais, capitaine de port à La Nouvelle-Orléans (18 juillet 1734), capitaine de flûte (1er décembre 1738)
  • FR ANOM COL D2C 222zone générique = FM, zone cote = D/2C/222Lettres Lo-Lu
    Saint-DomingueMartiniqueCanadaCayenneGuadeloupe
  • Page 463. Loiselleur, enseigne de milice infanterie à Saint-Domingue (15 février 1713)
  • Page 463. Loménie (de), officier dans les mineurs, enseigne réformé en Louisiane (31 décembre 1717), a quitté et remplacé (16 mars 1718)
  • Page 463. Longchamps Montendre (de), cadet à Rochefort (27 novembre 1730), caporal des cadets, anspessade (23 octobre 1731), caporal (13 mai 1732), enseigne à Saint-Domingue (11 novembre 1732), lieutenant (23 mai 1735), capitaine (1er juin 1742), décédé (1748). Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 13
  • Page 463. Longchamps [Bellières] (de), cadet à Rochefort (27 novembre 1730), anspessade (13 mai 1732), enseigne à Saint-Domingue (11 novembre 1732), lieutenant (20 mars 1736), capitaine (20 septembre 1743), décédé (1748). Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 13
  • Page 465. Longpré, garde-magasin au Petit-Goave (20 avril 1727), écrivain principal et conseiller du conseil de Léogane (24 décembre 1731), commissaire ordinaire (1er janvier 1744)
  • Page 465. Longueuil (de), chevalier, lieutenant dans Normandie (1719), lieutenant au Canada (8 janvier 1726), expectative de compagnie (8 janvier 1726), capitaine (11 avril 1727), major de Québec (1748), lieutenant de roi (1749), gouverneur des Trois-Rivières (1757), [1200 livres sur le Trésor royal (1er janvier 1759)], chevalier de Saint-Louis en 1744. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 122, 123v°, 125, 135 et FR ANOM COL D2C 59 F° 3
  • Page 465. Longueuil (fils), expectative d’enseigne au Canada (18 juin 1712), enseigne en pied (1er juillet 1718), décédé, remplacé (29 mai 1725)
  • Page 465. Longueuil (de), expectative d’enseigne à la Martinique (s.d.)
  • Page 465. Longueuil (l’aîné) (de), baron, lieutenant d’infanterie, capitaine (1719), major de Montréal (1733), lieutenant de roi de Montréal (1748), gouverneur de Montréal (1749), décédé, tué dans le combat livré aux Anglais au passage du lac du Saint-Sacrement (17 janvier 1755). Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 13, 122, 123, 125
  • Page 465. Longueuil d’Adoncourt ( fils), garde-marine à Rochefort (20 janvier 1706), expectative d’enseigne Canada (18 juin 1712), enseigne en pied (1er juillet 1715), tué à la guerre des Renards (1716)
  • Page 465. Longueuil d’Assigny, baron, garde-marine à Rochefort (2 décembre 1705 ou 6 janvier 1706), expectative d’enseigne au Canada (18 juin 1712), lieutenant (28 juin 1713), capitaine (13 mai 1719), major (1er avril 1733), lieutenant de roi aux Trois-Rivières (1er mai 1743), gouverneur de Montréal, décédé (17 janvier 1755), chevalier de Saint-Louis le 20 mars 1734
  • Page 465. Longueval, major à l’île Dauphine, en Louisiane (23 mars 1720), congédié (19 décembre 1722)
  • Page 467. Lonvilliers de Bénévant, enseigne à la Martinique (23 avril 1720), lieutenant aide-major de la Martinique (19 mars 1726), capitaine (1er juillet 1726)
  • Page 467. Lonvilliers de Poincy, frère Philippe, chevalier de Saint-Jean de Jerusalem, commandeur d’Oisemont, chef d’escadre de Bretagne, gouverneur général des îles de Saint-Christophe (6 janvier 1638), confirmé (15 septembre 1638, 1er mai 1641), remplacé par son neveu (3 juin 1644), lieutenant au gouvernement (1652)
  • Page 467. Lonvilliers de Poincy (Robert), capitaine à Saint-Christophe (1638), lieutenant de roi (1er mai 1641), gouverneur général (3 juin 1644, 3 mai 1669)
  • Page 467. Lonvilliers de Poincy (l’aîné), capitaine à la Martinique (30 août 1690), garde-marine à Rochefort (8 juin 1693), capitaine à la Martinique (26 septembre 1694), major à la Guadeloupe (30 septembre 1694), décédé, remplacé (23 août 1695)
  • Page 467. Lonvilliers de Poincy, enseigne à la Martinique (1er septembre 1696), lieutenant à la Guadeloupe (1er mai 1698), capitaine à la Martinique (4 juillet 1710), major à Marie-Galante (23 novembre 1723), lieutenant de roi (30 janvier 1725), gouverneur (9 juillet 1729), retiré avec ses appointements (20 septembre 1757), décédé (1761), chevalier de Saint-Louis le 23 décembre 1721. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 34
  • Page 467. Lonvilliers de Poincy, enseigne à la Guadeloupe (30 septembre 1697), congé absolu (6 février 1703), colonel de milice (12 novembre 1708)
  • Page 469. Lonvilliers de Poincy, [enseigne aux Îles du Vent (1720), lieutenant (1726), capitaine (1er juillet 1726),] aide-major du Fort-Royal (15 juin 1736), major à la Martinique (1er janvier 1738), gouverneur de la Grenade (septembre 1748), [lieutenant de roi au Fort Saint-Pierre (1742), commandant la noblesse de la Martinique (1770), décédé à la Martinique (janvier 1784), chevalier de Saint-Louis en 1742]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 5 et D2C 4 F° 36
  • Page 467. Lonvilliers de Poincy-Bellebrune, garde-marine à Rochefort (15 octobre 1693), lieutenant à la Martinique (21 août 1695), capitaine (1er novembre 1705), 3 mois en prison (16 décembre 1713), major à Marie-Galante (1er décembre 1722), au Fort-Royal (23 novembre 1723), chevalier de Saint-Louis en 1724, lieutenant de roi (19 mars 1726), décédé (22 mars 1726)
  • Page 587. Lopinot, greffier notaire (5 avril 1699), procureur du roi (1er mai 1704), greffier (14 juin 1712)
  • Page 468. Lopinot de La Frezellière, de La Frésilière ou Loppinot de La Frezellière, cadet à Rochefort (1er octobre 1751), enseigne en second à Louisbourg (1er août 1756), au siège de Louisbourg (1758), enseigne en pied (1er avril 1760), aide-major de la Désirade (15 août 1763), repassé en France (18 août 1766), réformé avec promesse de le remplacer à la première promotion (15 janvier 1768), aide-major commandant à la Grande-Anse (Saint-Domingue) (16 avril 1769), capitaine d’infanterie (5 novembre 1769), [décédé (17 juillet 1780), chevalier de Saint-Louis le 28 avril 1779]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 208, FR ANOM COL D2C 6 F° 49 et FR ANOM COL D2C 94 F° 56, 58
  • Pages 469, 587. Loppinot de La Frezillière (de), enseigne d’infanterie à Louisbourg, décédé de ses blessures (9 juin 1745)
  • Page 469. Lopy de Montdevergue, baron de Barles, gouverneur de Châteaurenault et de Clinchamps, gouverneur des Îles Dauphine et Bourbon (17 octobre 1665, 2 avril 1669, 31 mars 1669, 4 décembre 1669), décédé en prison à Saumur (janvier 1672)
  • Page 469. Loré (de), lieutenant de milice infanterie à la Martinique (14 avril 1707), commissaire de milice honoraire (15 novembre 1711)
  • Page 469. Lorimier, expectative d’enseigne en second au Canada (29 mars 1725), enseigne en second (23 avril 1726), enseigne en pied (1er avril 1733), lieutenant (1741), capitaine (1er mai 1749), chevalier de Saint-Louis en 1759. Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 21v° et FR ANOM COL D2C 4 F° 136v°, 147
  • Page 469. Lorimier de La Rivière, lieutenant au Canada (5 mars 1685), capitaine (25 mai 1686), garde-marine (1er janvier 1693), commission de capitaine (25 mars 1694), décédé, remplacé (5 mai 1710)
  • Page 469. Lorme (de), directeur et conseiller en Louisiane (6 octobre 1720)
  • Page 469. Lorme (de), lieutenant de juge à La Trinité (18 janvier 1724), n’a pas passé
  • Page 469. Lorme de Roissy, greffier notaire à Jacmel (1er mars 1736), de l’Amirauté (17 avril 1736)
  • Page 469. Lormière Barbot (de), volontaire sur les vaisseaux du roi (1694), enseigne à Plaisance (1er mai 1696), décédé, remplacé (1er février 1698)
  • Page 469. Lort (de), conseiller à l’Île Royale (1er mai 1735), décédé (5 ou 6 décembre 1752)
  • Page 468. Lortie Du Maine, sous-lieutenant dans la Légion de Saint-Victor à Saint-Domingue (10 avril 1767), réformé lors de la suppression de cette Légion avec le brevet de lieutenant (1er août 1772)
  • Page 589. Losbinière, sous-lieutenant en Louisiane (28 octobre 1717), révoqué (1er juillet 1719)
  • Page 471. Louboey, originaire de Béarn, ancien capitaine au régiment de Navarre, commandant à l’lle Dauphine en Louisiane (7 mai 1720), à Biloxi (1er octobre 1720), à La Mobile (21 octobre 1723), cassé (24 octobre 1726), major à La Mobile (21 octobre 1729), commission du roi (21 avril 1730), lieutenant de roi à La Nouvelle-Orléans (15 mai 1731), à La Mobile (1er octobre 1740), décédé à La Mobile (7 septembre 1749). Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 221v°
  • Page 471. Louche (de), enseigne en second de port (19 décembre 1722)
  • Page 471. Louet ou La Loëre de Flaucourt, écrivain ordinaire en Louisiane (18 février 1732), écrivain principal (8 septembre 1733)
  • Page 471. Lousteau, capitaine de milices infanterie à la Guadeloupe (25 avril 1730)
  • Page 471. Louvigny (de), enseigne en second au Canada (29 mai 1725), enseigne réformé au Canada (19 février ou mai 1727). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 69
  • Page 471. Lozières, gouverneur de l’Ile Bourbon (17 mars 1750)
  • Page 470. Lucer (de), ou Lusser (de), chevalier, [cadet à l’aiguillette], enseigne en second en Louisiane (1er juin 1746), [enseigne en pied (15 octobre 1752), lieutenant (1er juillet 1759)]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 235, 238 et FR ANOM COL D2C 59 F° 23v° (2e partie de registre)
  • Page 471. Lucker, conseiller du conseil de la Guadeloupe (28 janvier 1721)
  • Page 471. Lusser, officier dans le régiment d’Affry suisse, enseigne réformé en Louisiane (31 janvier 1718), sous-lieutenant (23 mars 1720), lieutenant surnuméraire (11 juillet 1725), capitaine (1er décembre 1728), confirmé par le roi (4 avril 1730), tué à la guerre des «sauvages» (26 mai 1736), remplacé (15 octobre 1736)
  • Page 473. Lusser (le fils), enseigne en second en Louisiane (15 octobre 1736), enseigne en pied (1er octobre 1740), lieutenant (1er décembre 1747), capitaine (1er juillet 1759). Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 229v°, 234 et FR ANOM COL D2C 59 F° 13 (2e partie de registre)
  • Page 473. Lusignan, enseigne à la Martinique (18 mars 1721), au Canada (1er juin 1724), expectative de lieutenant (13 avril 1734), lieutenant en pied (1er avril 1735), capitaine (1744). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 21
  • Page 473. Lusignan, expectative de lieutenant en Louisiane (3 avril 1734), lieutenant (1er avril 1735)
  • Page 473. Lusignan, né au Canada, cadet dans les troupes du Canada (1705), enseigne (1er janvier 1712), sous-lieutenant (28 mars 1721), lieutenant (13 avril 1734), capitaine (1er avril 1744), décédé (2 septembre 1764), chevalier de Saint-Louis le 15 mai 1752. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 136
  • Page 473. Luzy (de), ancien garde-marine à Rochefort (17 janvier 1679), lieutenant à Cayenne (5 mai 1681), capitaine (23 septembre 1683), repassé en France (26 novembre 1683)
  • FR ANOM COL D2C 222zone générique = FM, zone cote = D/2C/222Lettre Ma
    Saint-DomingueMartiniqueCanadaCayenneGuadeloupeLouisiane
  • Page 475. Macaie (l’aîné), conseiller du conseil de Cayenne (27 juillet 1717), décédé, remplacé (18 juillet 1731)
  • Page 475. Macaie (le jeune), conseiller du conseil de Cayenne (28 octobre 1733)
  • Page 475. Macary, capitaine au Canada (5 mars 1685), aux Îles (15 août 1687), major à la Martinique (19 janvier 1688), remplacé (1er mai 1690)
  • Page 475. Macary, garde-marine à Rochefort (29 juillet 1705), lieutenant à Cayenne (22 octobre 1718), décédé, remplacé (16 avril 1720)
  • Page 475. Macart, conseiller [du conseil] de Québec (1er juin 1704), décédé (8 décembre 1732)
  • Page 475. Macarty [ou Macarthy], irlandais, [mousquetaire], aide-major de La Nouvelle-Orléans (17 août 1732), capitaine en Louisiane (14 septembre 1735), [ major aux Illinois (11 juin 1750), lieutenant de roi à La Nouvelle-Orléans (1er juillet 1759), décédé (20 avril 1764), chevalier de Saint-Louis le 16 juillet 1750]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 2 (2e partie de registre) et FR ANOM COL D2C 4 F° 222, 224
  • Page 475. Macarty (le jeune), irlandais, chevalier, enseigne en Louisiane (15 octobre 1736), lieutenant (1er octobre 1741), lieutenant de roi à La Nouvelle-Orléans (1er février 1754), capitaine en Louisiane (1er février 1754 ou 20 avril 1764), décédé (20 avril 1764), chevalier de Saint-Louis le 16 juillet 1750. Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 12 (2e partie de registre) et FR ANOM COL D2C 4 F° 225v°, 229
  • Page 475. Machault (de), capitaine de vaisseau à Toulon (1er mars 1673), gouverneur général des Îles (28 juin, 1er juillet 1762), prestation de serment (26 juillet 1702), instruction (6 septembre 1702), décédé (7 janvier 1709), chevalier de Saint-Louis (1er février 1694)
  • Page 475. Machoin (Antoine), huissier d’Amirauté à Saint-Pierre (28 septembre 1736)
  • Page 475. Madeline ou La Magdelaine, garde-magasin à Saint-Domingue (27 novembre 1730)
  • Page 475. Madry (Arnaud), pilote côtier à la Martinique (22 mars 1719), décédé (3 janvier 1736)
  • Page 475. Magdonock, enseigne en second à la Louisiane (18 juillet 1734)
  • Page 477. Magoulet, conseiller au conseil supérieur du Cap (12 octobre 1722)
  • Page 477. Maguin, garde-magasin au Cap (23 octobre 1718), écrivain principal à Toulon (15 juin 1722)
  • Page 477. Mahault, cadet à Rochefort (5 janvier 1746)
  • Page 477. Mahé de La Bourdonnaye, gouverneur de Pondichéry (10 novembre 1734), « et des Îles de Bourbon »( 27 mai 1735)
  • Page 477. Mahoux, volontaire dans Royal artillerie (1701), aide du parc d’artillerie (1703), officier pointeur (1704), commissaire extraordinaire d’artillerie (1706), commissaire du parc d’artillerie (1709), commissaire ordinaire d’artillerie (1710), expectative d’enseigne à Saint-Domingue (20 août 1715), enseigne en pied à Saint-Domingue (12 novembre 1717), lieutenant (19 novembre 1720), retiré en conservant son rang et privilèges (31 décembre 1726)
  • Page 477. Mahury, cadet à Rochefort (20 septembre 1731), anspessade (9 décembre 1732), caporal (26 janvier 1734), sergent (24 mai 1734), lieutenant à Saint-Domingue (21 juin 1737), décédé (27 octobre 1737), remplacé (27 février 1738)
  • Page 477. Maigne (de), enseigne à la Martinique (3 février 1699), expectative de lieutenant (15 novembre 1711), lieutenant en pied (27 janvier 1713), décédé (1713)
  • Page 477. Maigné (de), lieutenant de roi à Saint-Christophe (9 avril 1680), décédé après la prise de Saint-Christophe en 1690
  • Page 479. Maillard, sous-lieutenant en Louisiane (23 mars 1720), confirmé par le roi (4 avril 1730), lieutenant, décédé, remplacé (20 septembre 1735)
  • Page 479. Maillard Bercon, commissaire ordinaire en Bourgogne (1er mars 1721), secrétaire du ministre (1er octobre 1728), premier commis à la Cour (1er novembre 1732), intendant à Saint-Domingue (1er juillet 1738), anobli (2 septembre 1747)
  • Page 479. Maillart, procureur du roi à la Guadeloupe (9 mars 1728), procureur de l’Amirauté (19 juin 1728), juge (20 avril 1729), et lieutenant d’Amirauté (11 mai 1729)
  • Page 479. Maillé de Brézé (de), chevalier, cadet à Rochefort (1er août 1742), décédé (3 juillet 1744)
  • Page 481. Maisonneuve, gouverneur et commandant à Montréal, s’ est démis et remplacé (18 avril 1688)
  • Page 481. Malauza, sous-lieutenant en Louisiane (1er juillet 1719), repassé en France (1720)
  • Page 481. Malé, lieutenant de milice infanterie à Saint-Domingue (13 février 1713)
  • Pages 463, 482. Maleffre Loistron ou Malleffre de Loistron, commissaire ordinaire en charge à Brest (26 janvier 1709), rendu à Caen (28 juin 1711), écrivain ordinaire, juge, greffier en chef, procureur général en Louisiane (18 ou 24 décembre 1712), remplacé (7 juillet 1716)
  • Page 481. Malespine, enseigne en second au Canada (23 avril 1726), quitté et remplacé (22 mars 1732
  • Page 481. Malherbes (de), commissaire d’artillerie à la Martinique (20 janvier 1716), rang de capitaine (22 avril 1722), interdit 6 mois (27 février 1725), décédé à la Martinique (12 juillet 1742), chevalier de Saint-Louis le 18 novembre 1728
  • Page 481. Malherbe de Vignoles, major à la Tortue (1er juin 1691), retiré (9 ou 11 juillet 1693)
  • Page 483. Mallet, garde-magasin au Canada (15 avril 1694), remplacé (20 avril 1700)
  • Page 481. Malquietre (de), enseigne à la Martinique (10 août 1712), lieutenant (1er août 1714), congé absolu (4 décembre 1720)
  • Page 483. Malvain, conseiller du conseil du Cap (22 septembre 1727)
  • Page 483. Malval (de), garde-magasin à Saint-Louis (31 octobre 1738)
  • Page 483. Malvaux (de), lieutenant de vaisseau (5 juin 1680), capitaine à la Martinique (9 juin 1680), remplacé (16 août 1685), commandant les troupes à la Martinique, décédé (9 juillet 1709)
  • Page 483. Malvaux (de), garde-marine à Rochefort (3 juin 1705), sous-brigadier (20 janvier 1713), brigadier (17 septembre 1719), chef de brigade (21 mai 1721), opté enseigne de vaisseau (1er janvier 1725), capitaine à la Martinique (19 mars 1726), capitaine de port (19 juillet 1728), retiré (1er juillet 1746)
  • Page 483. Malvaux de Vaumorant, garde-marine à Rochefort (17 avril 1713), garde du pavillon à Brest (1er juillet 1716), aide-major de La Trinité (2 septembre 1727), interdit 6 semaines (31 janvier 1730), aide-major de Fort-Royal (27 novembre 1730), commission de capitaine (4 août 1731), décédé (24 février 1736), remplacé (15 juin 1736)
  • Page 483. Malve (de), lieutenant à Saint-Domingue (10 mars 1727), aide-major de Saint-Louis (6 avril 1728), et commission de capitaine à Saint-Louis (24 avril 1732), capitaine à Saint-Domingue (11 novembre 1732), major au Petit-Goave (1er février 1739), au Cap Français (1er octobre 1739), décédé à Blaye (juillet 1744
    )
  • Page 483. Mamiel ou Maincel, colonel de milice infanterie à la Guadeloupe (9 octobre 1708), réformé
  • Page 483. Manadé, chirurgien à La Nouvelle-Orléans (8 septembre 1733), décédé, remplacé (1er septembre 1737)
  • Page 485. Mandeville Saint-Lambert, enseigne au Canada (1696), en Louisiane (21 octobre 1705), lieutenant en Louisiane (4 mai 1710), capitaine (2 octobre 1714), permis de servir la compagnie (20 septembre 1717), cassé (5 mars 1721), rétabli (5 septembre 1721), major à La Nouvelle-Orléans (27 octobre 1721), remplacé (21 juin 1729)
  • Page 485. Mangon (cadet), enseigne de milice infanterie à Saint-Domingue (1718)
  • Page 485. Manteck ou Mantet, enseigne au Canada (1687), lieutenant réformé (1688), confirmé (16 mars 1691), lieutenant (1691), confirmé (1er mars 1693), garde-marine (1er janvier 1694), capitaine en pied (1er avril 1702), décédé, remplacé (5 mai 1710)
  • Page 485. Maratte, cornette de milice dragons à Cayenne (7 février 1711)
  • Page 485. Marchais (Émeri), lieutenant de juge à La Trinité (28 mars 1706), remplacé (17 avril 1707
  • Page 485. Marchand (Nicolas), commis de la Compagnie aux Îles (3 mars 1638)
  • Page 485. Marchand, à la Cabesterre, visiteur, peseur et marqueur de pétuns à Saint-Christophe (3 septembre 1636)
  • Page 487. Marchand de Courcelles, capitaine en Louisiane (23 mars 1720), confirmé par le roi (4 avril 1730), décédé, remplacé (18 juillet 1734)
  • Page 487. Marchand de Lignerie, garde-marine à Rochefort (10 novembre 1683), lieutenant réformé au Canada (17 mars 1687), lieutenant (1688), confirmé (16 mars 1691), capitaine (15 juin 1705), major de Trois-Rivières (16 mars 1728), ordre de faire son procès (25 avril 1730), décédé à Trois-Rivières (19 février 1731), remplacé (1er avril 1733), chevalier de Saint-Louis le 23 décembre 1721
  • Page 487. Marcin de Costebelle, enseigne à Plaisance (25 janvier 1694), lieutenant (1er avril 1696), décédé, remplacé (1er mars 1697)
  • Page 487. Marcombe, lieutenant de milice infanterie à Saint-Domingue (13 février 1713), capitaine à Saint-Domingue (1715)
  • Page 487. Maré de Saint-Martin, garde-marine à Rochefort (11 mars 1684), lieutenant au Canada (juillet 1684), repassé en France en 1689
  • Page 487. Maréchal, garde-magasin à Fort-Royal (6 août 1713), remplacé (13 août 1714), trésorier des troupes à La Rochelle
  • Page 487. Maréchal de Vélizi, garde-marine à Toulon (21 mai 1736), retiré (1er décembre 1736), enseigne à la Martinique (21 juin 1707), retiré (20 mai 1739)
  • Page 487. Marescot, enseigne à Saint-Domingue (8 août 1710), décédé (1712), remplacé (27 janvier 1713)
  • Page 489. Maretz Dupuis ou Maretz Dupuy (l’aîné), enseigne en Louisiane (2 janvier 1720), sous-lieutenant (6 mars 1730), confirmé (4 avril 1730), lieutenant (14 septembre 1735), capitaine (1er décembre 1746), [retiré avec 540 livres de demi-solde (11 juin 1750)]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 224v°
  • Page 489. Maretz de La Tour (le jeune), enseigne en Louisiane (2 janvier 1720), sous-lieutenant (6 mars 1730), confirmé (4 avril 1730), lieutenant (15 octobre 1736), capitaine (1er octobre 1741), [chevalier de Saint-Louis le 1er août 1759]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 224 et FR ANOM COL D2C 59 F° 10 (2e partie de registre)
  • Page 489. Mareuil, capitaine de milice infanterie à la Grenade (8 février 1735)
  • Page 489. Marie, écrivain ordinaire à Toulon (15 décembre 1679), écrivain principal fonction de commissaire à Saint-Domingue (11 mars 1697), décédé à Saint-Domingue (1707)
  • Page 488. Marie de La Tombette (Antoine), enseigne dans les canonniers-bombardiers de Saint-Domingue (15 décembre 1760), sous-lieutenant dans la Légion de Saint-Victor (1765), a quitté (1772)
  • Page 490. Marin, cadet au Canada (1730), enseigne en second (1748), enseigne en pied (1750), lieutenant (1756), capitaine (1er janvier 1759), chevalier de Saint-Louis le 24 mars 1761. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 150, 162, 172 et FR ANOM COL D2C 59 F° 24v°
  • Page 491. Marin, chevalier, ancien garde-marine à Toulon (10 janvier 1680), enseigne de vaisseau (1er janvier 1684), capitaine au Canada (10, 14 avril 1684), repassé à Rochefort, enseigne de vaisseau (20 mars 1688)
  • Page 491. Marin, enseigne en second au Canada (26 mai 1723), enseigne en pied (22 mars 1732), lieutenant (1741), capitaine (15 février 1748), décédé (29 octobre 1753), [chevalier de Saint-Louis en 1753]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 136, 147
  • Page 491. Marin, ancien secrétaire de M. de Vaucresson, intendant aux Îles, trésorier à la Martinique, commissaire et contrôleur (14 décembre 1723), interdit (17 juin 1726), relevé (24 juin 1726), ordonnateur et subdélégué à la Guadeloupe (23 mars 1735), premier conseiller à la Guadeloupe et à la Martinique (23 mai 1735)
  • Page 491. Marin(fils aîné), écrivain ordinaire à la Guadeloupe (20 novembre 1735), écrivain principal (16 juillet 1743)
  • Page 491. Marin (cadet), écrivain ordinaire à la Guadeloupe (20 novembre 1740)
  • Page 491. Marin, écrivain ordinaire à la Martinique (1er janvier 1744)
  • Page 491. Marin, cadet à Rochefort (15 février 1746), [enseigne aux Îles (1750), lieutenant (1753), capitaine (1757), décédé (12 septembre 1756)]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 46, 52, 57v°
  • Page 490. Marin de Saint-Philippe, commissaire de la Marine, subdélégué à l’intendant de Sainte-Lucie, mort sur la frégate le Conflans dans la traversée (29 octobre 1763)
  • Page 491. Marion, lieutenant de milice infanterie à la Martinique (15 mai 1705)
  • Page 491. Marion, capitaine pour la compagnie au Port-Louis (12 septembre 1721), cassé (19 mai 1722), capitaine au Sénégal (8 octobre 1722)
  • Page 491. Marite, enseigne en Louisiane (19 décembre 1722), révoqué (21 octobre 1723)
  • Page 491. Marivel, lieutenant dans Piémont (1690), capitaine dans Poitou (1691), lieutenant réformé au Canada (1694), repassé en France (8 juin 1695)
  • Page 493. Marivetz (de), commis particulier de la Compagnie à Saint-Christophe (31 janvier 1643), procureur fiscal à la Guadeloupe (10 avril 1643), lieutenant général civil et criminel (3 mars 1645), remplacé (18 avril 1646)
  • Page 493. Marmé [de Loménie] (de), cadet à Rochefort (25 décembre 1730), anspessade (23 octobre 1731), caporal (13 mai 1732), sergent des cadets à Rochefort (9 décembre 1732), aide-major de Saint-Louis (20 mars 1734), avec commission (1er juillet 1738), capitaine à Saint-Domingue (1er octobre 1740), [major honoraire (1er janvier 1747), commandant des milices dans le quartier de Nippes (16 février 1747)]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 8, 13
  • Page 493. Marot, greffier à Cayenne (1701), s’est démis et remplacé à Cayenne (15 décembre 1714), conseiller du conseil de Cayenne (27 juillet 1717), décédé, remplacé (18 juillet 1731)
  • Page 493. Marot, enseigne à Cayenne (8 mai 1730), quitté et remplacé (25 juillet 1732)
  • Page 493. Marquant, capitaine de milice cavalerie au Cap (16(?), conseiller du conseil du Petit-Goave (6 août 1685), remplacé à la Martinique (25 août 1692)
  • Page 493. Marquis, lieutenant en Louisiane (5 septembre 1721). (21 octobre 1723), congédié (23 septembre 1724)
  • Page 493. Marquis, enseigne suisse surnuméraire en Louisiane (8 août 1740), enseigne en pied (18 septembre 1740)
  • Page 493. Marre, capitaine de milice infanterie à la Guadeloupe (25 avril 1730)
  • Page 493. Marseille, trésorier de la Marine à la Martinique, conseiller du conseil (11 décembre 1701), conseiller honoraire (26 mars 1718), décédé en France (1719)
  • Page 495. Martel, page de monsieur Phélippeaux, capitaine de cavalerie, capitaine réformé et expectative à la Martinique (15 novembre 1711), capitaine en pied (26 novembre 1713), lieutenant de roi à Saint-Martin (7 août 1715), à La Trinité (17 janvier 1716), à Fort-Royal (16 août 1721), décédé à Fort-Royal, remplacé (1er décembre 1722), chevalier de Saint-Louis le 28 juin 1718
  • Page 495. Martely, lieutenant réformé au Canada (15 janvier 1694), confirmé (16 avril 1695), lieutenant (20 avril 1700), rayé étant resté à Toulon (1713)
  • Page 495. Martin, directeur général et gouverneur de Pondichéry (1679), décédé (30 décembre 1706)
  • Page 495. Martin, enseigne de milice infanterie à la Martinique (15 mai 1705), capitaine de milice cavalerie au Cul-de-Sac (11 décembre 1732)
  • Page 495. Martin, conseiller à Québec (8 mai 1702), interdit (2 juin 1706)
  • Page 495. Martin, huissier d’Amirauté à Saint-Pierre (25 juin 1737)
  • Page 641. Martin de Poinsable, cadet à Saint-Christophe (1690), garçon major (1701), lieutenant dans Laval (1707), capitaine (1709), major (1712), lieutenant de roi au Cul-de-Sac Marin (9 juillet 1729), au Fort Saint-Pierre (1er janvier 1738), décédé au Fort Saint-Pierre (7 juin 1750) suivant la lettre du sieur L’Artigue, chirurgien. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 34
  • Page 497. Martin Dupuis du Lino, procureur du Roi à la prévôté de Québec (15 mars 1687), lieutenant particulier (1er juin 1695), lieutenant d’Amirauté (30 mai 1699), faisant fonction de lieutenant général de la prévôté (5 mai 1710), remplace lieutenant particulier prévôté le 27 avril 1716, premier conseiller (2 septembre 1719), décédé (3 janvier 1721)
  • Page 497. Martin Dupuis du Lino (fils), procureur du roi à la prévôté de Québec (27 avril 1716), conseiller du conseil (1er septembre 1719), premier conseiller (10 février 1722), garde des sceaux (19 février 1727), décédé (30 janvier 1731), remplacé (19 février 1733)
  • Page 499. Martrou de Montgon (de), chevalier, lieutenant dans La Reine, sous-lieutenant en Louisiane (31 décembre 1717), quitté et remplacé (31 janvier 1718)
  • Page 489. Mary, substitut du procureur général à Saint-Pierre (16 octobre 1732)
  • Page 499. Masclary (Jean Paul), capitaine nommé par le conseil en Louisiane (30 décembre 1721), cinquième conseiller du conseil (14 novembre 1722), subdélégué des commissaires du conseil (16 mai 1723), procureur du roi (1er mars 1724), garde-magasin à Saint-Pierre (26 avril 1728)
  • Page 499. Massé, capitaine au Canada (2 janvier 1684), n’a pas passé
  • Page 499. Massias, capitaine de milice infanterie au Cul-de-Sac (15 mai 1705), confirmé (14 avril 1707)
  • Page 499. Massip, cadet à Rochefort (26 juin 1733), congé absolu (15 novembre 1736)
  • Page 501. Massip, garde-marine à Rochefort (22 août 1707), expectative à Saint-Domingue (22 août 1707), enseigne en pied (1708), expectative de lieutenant (11 mars 1713), lieutenant en pied (1er janvier 1714), capitaine (15 août 1724), major à Saint-Louis (8 mai 1730), lieutenant de roi à Léogane (16 janvier 1740), chevalier de Saint-Louis
  • Page 499. Massy, conseiller en Louisiane (23 octobre 1732), décédé, remplacé (14 septembre 1735
  • Page 501. Matgés, conseiller au conseil de Léogane (8 juillet 1701), conseiller honoraire au Petit-Goave (7 septembre 1723)
  • Page 501. Mature, juge à la Guadeloupe (15 décembre 1739)
  • Page 501. Mauclerc, greffier en chef à Léogane (15 février 1711), remplacé (30 mai 1713)
  • Page 501. Maudave (de), cadet à Rochefort (27 mars 1746), [enseigne à Saint-Domingue (16 octobre 1750), décédé au Cap (20 avril 1751)]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 26v°
  • Page 501. Maugé, enseigne à Saint-Domingue, major de milice infanterie à l’Artibonite (4 novembre 1710), remplacé à Saint-Domingue (13 février 1713)
  • Page 501. Mauger, juge à la Guadeloupe (2 janvier 1641), remplacé (3 mars 1645)
  • Page 501. Maugis, cadet à Rochefort (28 octobre 1739), anspessade (8 août 1742), enseigne à Saint-Domingue (15 septembre 1743)
  • Page 501. Maugue, greffier notaire à Montréal (15 mars 1693), décédé à Montréal, remplacé (30 mai 1699)
  • Page 503. Maupeou-Ribaudon (de), chevalier, officier de dragons, lieutenant au Canada (1690), capitaine réformé (1er juillet 1691), capitaine en pied (1692), confirmé (1er mars 1693), commission (25 mars 1694), garde-marine (1er janvier 1694), enseigne de vaisseau (5 mai 1695), repassé en France (1695), enseigne de vaisseau, remplacé (1er mai 1696), lieutenant de vaisseau [1703], capitaine de frégate [1705], capitaine de vaisseau (27 décembre 1707), gouverneur de la Grenade (1er septembre 1711), repassé en France [1716], capitaine de vaisseau (27 janvier 1716), chevalier de Saint-Louis le 28 juin 1718, décédé à Paris (4 mars 1725)
  • Page 503. Maupertuis, capitaine de milice infanterie à la Guadeloupe (11 décembre 1731)
  • Page 503. Maupin, commandant en Île de France (26 octobre 1728)
  • Page 503. Maupoint, capitaine réformé à Saint-Domingue (20 octobre 1714), expectative d’une compagnie (9 mars 1716), capitaine en pied (14 octobre 1716), major à Port-de-Paix (1er mai 1725), à L’Artibonite (7 août 1727), décédé à L’Artibonite (27 août 1740), chevalier de Saint-Louis le 15 août 1724
  • Page 503. Maupoint, cadet à Rochefort (3 mai 1737), enseigne à Saint-Domingue (1er juillet 1739), [lieutenant (20 avril 1743), capitaine (16 octobre 1750), major au Mirbalais (1er mai 1758), décédé, chevalier de Saint-Louis le 23 mai 1759]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 13v°, 20 et FR ANOM COL D2C 1ter F° 10v°
    (2e partie de registre)
  • Page 503. Maurepas, enseigne de milice infanterie à Saint-Domingue (15 février 1713)
  • Page 505. Maurin, cadet à Rochefort (13 mars 1737), enseigne en Louisiane (1er septembre 1738)
  • Page 505. Mauroy (de), enseigne à Saint-Domingue (22 août 1707), lieutenant (8 août 1710), a quitté et remplacé (5 mars 1718)
  • Page 505. Mauviers, capitaine de milice dragons à Saint-Pierre (15 mai 1705), confirmé (14 avril 1707)
  • Page 505. Mazan (de), chevalier, enseigne en second en Louisiane (14 ou 20 septembre 1735), enseigne en pied (15 octobre 1736), lieutenant (1er octobre 1740), [capitaine (1er février 1754), retiré (30 novembre 1754), chevalier de Saint-Louis le 28 novembre 1754]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 225v°, 229
  • Page 505. Mazeray, enseigne de milice infanterie à la Martinique (15 mai 1705)
  • Page 505. Mazoulier (de), enseigne suisse surnuméraire à la Martinique (22 août 1721), enseigne en second (23 septembre 1722), enseigne en pied (4 juin 1723), sous-lieutenant en second (8 décembre 1723), lieutenant en pied (novembre 1729), cassé (15 décembre 1731), rétabli
  • Page 505. Mazure, greffier notaire au Cap (20 février 1709), remplacé (4 juillet 1710)
  • FR ANOM COL D2C 222zone générique = FM, zone cote = D/2C/222Lettres Me-Mi
    Saint-DomingueMartiniqueCanadaCayenneGuadeloupeLouisiane
  • Page 507. Melicque, occupé aux mines du Pérou, lieutenant réformé en Louisiane (20 décembre 1717), lieutenant en pied (11 février 1719), congédié (4 avril 1730)
  • Page 507. Membrède (de), greffier d’Amirauté à Léogane (24 mars 1733), remplacé (15 novembre 1737)
  • Page 507. Membrède de Huittement, garde du corps du Roi pendant 6 ans, lieutenant en Louisiane (17 août 1732), capitaine (8 septembre 1733), [major à La Nouvelle-Orléans (1er décembre 1747), lieutenant de roi à La Nouvelle-Orléans (15 octobre 1752), au Fond de l’Ile à vache (1756), chevalier de Saint-Louis en 1746]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 4v° F° 221v°, 222, 224 et FR ANOM COL D2C 1ter F° 5
    (2e partie de registre)
  • Page 507. Membrède de La Glère, enseigne en second en Louisiane (15 octobre 1736)
  • Page 507. Menestrel, garde-marine à Toulon (9 mars 1693), enseigne de vaisseau à Saint-Domingue (1er juillet 1695), lieutenant à Saint-Domingue (1er juillet 1695), permis de rester garde-marine à Toulon (20 août 1695)
  • Pages 221, 509. Menou de Charnisay, gouverneur général de l’Acadie (février 1647)
  • Page 509. Merchand ou Marchand, écrivain ordinaire des galères à Marseille (10 mai 1695), à Rochefort (22 mars 1707), garde-magasin à Léogane (19 juillet 1710), au Cap (27 juillet 1710), greffier à Léogane (1716), décédé, remplacé (23 octobre 1718)
  • Page 511. Mercier de La Tillaye, lieutenant aux Îles (10 septembre 1692), décédé aux Îles (19 décembre 1692)
  • Page 509. Mercier de Maisoncelles, cadet (1688), sous-lieutenant dans Dauphin (1689), lieutenant (1690), mousquetaire (1691), lieutenant aux Îles (10 septembre 1692), n’a pas passé, lieutenant aux Îles (13-20 janvier 1694), capitaine à la Martinique (21 août 1695), colonel de milice à la Guadeloupe (12 novembre 1708), commandant en l’absence des officiers majors (12 novembre 1708), chevalier de Saint-Louis le 4 janvier 1724
  • Page 607. Mercier de Paty, lieutenant à Saint-Domingue (25 août 1692), nouveau garde-marine à Rochefort (1er janvier 1694), capitaine à Saint-Domingue (1er juillet 1696), major (26, 30 septembre 1697), lieutenant de roi à Saint-Domingue (3 février 1699), conseiller du conseil du Cap (4 juillet 1710), gouverneur du Petit-Goave (25 mars 1713), ordre pour commander dans l’Ouest et le Sud (29 mars 1713), gouverneur de Saint-Louis (19 novembre 1720), lieutenant au gouvernement général des Îles (7 septembre 1723), décédé en repassant sur le Paon (17 octobre 1723), chevalier de Saint-Louis le 23 mars 1706
  • Page 511. Méré (de), chevalier, enseigne de vaisseau, capitaine aux Îles (11 avril 1696), repassé
  • Page 511. Merlin, commis principal de la Compagnie à Saint-Christophe (6 janvier 1640)
  • Page 511. Merquès ou Merquet, médecin à Fort-Royal (5 février 1731), décédé à Fort-Royal (13 novembre 1734), remplacé (23 mai 1735)
  • Page 511. Merveilleux (de), capitaine lieutenant suisse à Rochefort (1er mars 1720), capitaine en pied (1er octobre 1731), lieutenant colonel (3 septembre 1741), décédé à Paris (28 mai 1749)
  • Page 511. Merveilleux (de), capitaine suisse (4 janvier 1720), d’une compagnie franche (27 juin 1725), confirmé (4 avril 1730), retiré (18 juillet 1734)
  • Page 511. Merveilleux (de) (le jeune), enseigne suisse en second à Rochefort (1721), n’a pas passé au régiment
  • Page 513. Merville (de), chevalier, capitaine dans Picardie ((1677), capitaine au Canada (17 mars 1687), capitaine réformé (1689), capitaine en pied (16 mars 1691), garde-marine (1er janvier 1693), commission de capitaine (25 mars 1694), retiré avec 600 livres sur le Trésor royal (18 mai 1701)
  • Page 513. Meschin, enseigne à Saint-Domingue (8 mai 1730), décédé, remplacé (24 avril 1732
  • Page 513. Meslier, capitaine de milice infanterie à Saint-Domingue (4 novembre 1710)
  • Page 513. Mesnand, lieutenant de milice infanterie à la Martinique (15 mai 1705)
  • Page 513. Mesnard de Saint-Michel, expectative d’enseigne à Saint-Domingue (18 juillet 1734), enseigne en pied (4 novembre 1734), lieutenant (1er octobre 1739),[ retiré (1er janvier 1753)]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 20
  • Page 513. Mesneau, conseiller du conseil de la Martinique (20 mars 1736)
  • Page 513. Mesneval, lieutenant de compagnie, commandant par intérim en Acadie (1er mars 1687), capitaine commandant (18 mai 1689), remplacé (1691)
  • Page 513. Mesnier, ingénieur à Saint-Domingue, décédé à Léogane (décembre 1740)
  • Page 513. Mesnier, secrétaire de M. Robert, intendant aux Îles (1695), contrôleur à la Martinique (14 décembre 1701), commissaire et contrôleur en charge aux Îles (6 mars 1711), conseiller du conseil de la Martinique (20 février 1713), par commission (30 avril 1716), premier conseiller à la Martinique et à la Guadeloupe (21 juillet 1717), ordonnateur à la Guadeloupe (14 décembre 1723), décédé à la Guadeloupe (28 septembre 1729)
  • Page 515. Mesnier (fils), écrivain ordinaire à la Martinique (18 octobre 1728), écrivain principal à Saint-Domingue (5 février 1735), décédé à Saint-Domingue (23 avril 1736)
  • Page 517. Mestrezat (François), de Genève, enseigne suisse surnuméraire à la Martinique (16 mars 1726), enseigne en second (5 septembre 1726), sous-lieutenant en pied (novembre 1729), décédé à la Guadeloupe (septembre 1731)
  • Page 517. Metifeu, conseiller du conseil de Cayenne (18 juillet 1731)
  • Page 517. Meulles (de), intendant du Canada (10 mai 1682), instruction (10 mai 1682), repassé en France (31 mai 1686)
  • Page 517. Meusnier (Luc), commissaire général de la Guadeloupe (7 mars 1635)
  • Page 517. Meusnier, conseiller du conseil de Cayenne (19 février 1727), décédé, remplacé (18 juillet 1731
  • Page 507. Meynier ou Mesnier, maître d’hydrographie au Havre, ingénieur de la Marine à Paris, ingénieur en chef à Saint-Domingue, décédé à Saint-Domingue (30 décembre 1740), chevalier de Saint-Louis le 1er septembre 1739
  • Page 517. Mézy (de), gouverneur général du Canada (1er mai 1663), retiré et remplacé (23 mars 1663)
  • Page 517. Michel (Jacques), juge à Saint-Christophe (2 juin 1645)
  • Page 519. Michel, capitaine de milice infanterie à la Martinique (15 mai 1705)
  • Page 519. Michel de La Ferrière, enseigne à Cayenne (19 février 1727), décédé à Cayenne (14 août 1728), remplacé (8 mai 1729)
  • Pages 519, 707 (2). Michel de La Rouvillière, commis principal à Toulon (1er janvier 1727), commissaire de la Marine à Montréal (25 mars 1730), entrée au conseil (7 avril 1733), fonction d’ordonnateur à Québec (7 mai 1736), ordonnateur et commissaire général en Louisiane (1er janvier 1747), décédé en Louisiane (18 décembre 1752). Voir aussi FR ANOM COL D2C 61 F° 1v°
  • Page 521. Michon, enseigne de milice infanterie à la Martinique (15 mai 1705)
  • Page 521. Micony, greffier d’amirauté à l’Île Royale (après 1700)
  • Pages 153, 521. Migeon Du Braussart, juge et lieutenant général à Montréal (15 mars 1693), décédé à Montréal, remplacé (15 avril 1694)
  • Page 521. Migeon de La Gauchetière, garde-marine à Rochefort (23 mars 1693), enseigne au Canada (2 janvier 1694), confirmé (15 avril 1694), lieutenant (5 mai 1710), aide-major ad honores (18 juin 1712), capitaine (23 avril 1726). Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 135
  • Page 521. Mignon de Bridou, enseigne réformé à Saint-Domingue (22 février 1712), expectative d’enseigne, rayé étant resté en France
  • Page 521. Milhau, juge à Cayenne (22 février 1724), congé absolu (1er avril 1727), lieutenant de l’Amirauté (1727), démissionnaire et remplacé (4 novembre 1729)
  • Page 507. Millancourt, capitaine de milice infanterie à la Martinique (25 avril 1730)
  • Page 523. Millet, juge à la Martinique (12 mai 1643), conseiller du conseil de Guadeloupe (15 avril 1679), décédé, remplacé (1er août 1698)
  • Page 523. Millet, conseiller du conseil de la Guadeloupe (26 mars 1726)
  • Page 521. Millet (Louis), armurier à Saint-Domingue, décédé (26 décembre 1732)
  • Page 523. Millet de La Bordelière, enseigne à la Martinique (27 janvier 1713), lieutenant (23 avril 1720), retiré (5 juillet 1722)
  • Page 523. Millon, expectative d’enseigne en second au Canada (25 mars 1738), enseigne en second (1er avril 1739)
  • Page 523. Millon (Daniel), lieutenant de juge à Léogane (4 juillet 1710), conseiller du conseil supérieur de Léogane (13 novembre 1713), décédé à Léogane (octobre 1717)
  • Page 523. Millon (David), capitaine de milice infanterie à Saint-Domingue (4 novembre 1710), lieutenant-colonel au Petit-Goave (1715)
  • Page 523. Mine (de), ancien garde-marine, enseigne de vaisseau, capitaine au Canada (17 mars 1687), lieutenant de vaisseau (1er janvier 1692), commission de capitaine (25 mars 1694), repassé en France, remplacé (1er avril 1694)
  • Page 523. Minet, lieutenant de milice infanterie à la Martinique (15 mai 1705)
  • Page 523. Minviel, enseigne de milice infanterie à Fort-Royal (14 avril 1707)
  • Page 523. Miny ou Mesny, enseigne au Canada (2 janvier 1694), confirmé (15 avril 1694), resté en France
  • Page 525. Mirabeau, enseigne à la Martinique (1er août 1714), lieutenant (23 avril 1720), décédé à la Martinique (22 novembre 1721)
  • Page 525. Mirabeau, [chevalier, garde de l’Étendard (1730), enseigne de vaisseau (1738), lieutenant de vaisseau (1746), capitaine de vaisseau (1752), ] gouverneur de la Guadeloupe (1er septembre 1752), [rentré au service de la Marine avec 1500 livres de pension sur le Trésor royal]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter et FR ANOM COL D2C 4 F° 34v°
  • Page 525. Miramont, nouveau garde-marine à Rochefort (2 octobre 1685), lieutenant en Acadie (31 mars 1687), repassé garde-marine (10 avril 1688), lieutenant à Cayenne (1er juin 1689), repassé garde-marine à Rochefort (1er septembre 1691), décédé sur l’Indien à Rochefort (16 mai 1708)
  • Page 525. Mirault, lieutenant de milice infanterie au Cul-de-Sac à Saint-Domingue (4 novembre 1710)
  • Page 525. Miray (de), capitaine de milice infanterie au Port-de-Paix (16 (?), conseiller du conseil du Petit-Goave (6 août 1685), remplacé (10 octobre 1695)
  • Page 525. Mistral, capitaine de port à Fort-Dauphin (2 décembre 1732)
  • Page 525. Mithon de Senneville, écrivain principal à Rochefort (1er janvier 1690), fonction de commissaire à la Martinique (1er mars 1697), commissaire ordonnateur (1er avril 1698), confirmé conseiller (7 mars 1703), commissaire en charge (24 février 1703), premier conseiller (17 avril 1707), commissaire ordonnateur à Saint-Domingue (6 juillet 1708), premier conseiller au Cap et à Léogane (9 septembre 1708), subdélégué de l’intendant (31 mars 1713), commissaire général à Saint-Domingue (30 avril 1716), intendant de Saint-Domingue (9 août 1718), intendant de la Marine à Toulon (6 octobre 1720)
  • Page 527. Mithon de Senneville, cadet à Rochefort (15 mars 1738), enseigne à Saint-Domingue (1er février 1739), [lieutenant (20 septembre 1743), capitaine (1er février 1747), retiré le 15 décembre 1756, chevalier de Saint-Louis en 1757]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 13v°, 20
  • Page 527. Mitton Lécossois, cornette de carabiniers (1er décembre 1694), réformé (1697), mousquetaire noir (13 mars 1698), expectative d’enseigne à la Martinique (1er janvier 1701), enseigne en pied (1er mars 1703), garde-marine (1er mars 1703), contrôlé (30 avril 1703), lieutenant (20 avril 1706), à Saint-Domingue (24 novembre 1709), expectative de capitaine de compagnie (4 juillet 1710), capitaine en pied (14 décembre 1710), major à Léogane (19 novembre 1720), lieutenant de roi (14 août 1724), au Petit-Goave (5 août 1737), gouverneur de Saint-Louis (1er novembre 1738), retiré, chevalier de Saint-Louis le 18 juin 1718
  • FR ANOM COL D2C 222zone générique = FM, zone cote = D/2C/222Lettres Mo-Mu
    Saint-DomingueMartiniqueCanadaCayenneGuadeloupeLouisiane
  • Page 563. Moïencourt (de), comte, ancien garde-marine, enseigne de vaisseau, aide-major, aide-major des armées navales, lieutenant de vaisseau, major à Rochefort (1er janvier 1703), opté capitaine (1er novembre 1705), gouverneur de la Grenade (1er août 1717), de la Guadeloupe (1er novembre 1717), commandant aux Îles en absence du général (26 novembre 1718), ordre de repasser en France (1er octobre 1727), capitaine de vaisseau, décédé à Paris (septembre 1728), chevalier de Saint-Louis le 28 juillet 1705
  • Page 531. Molé de Vitry, officier d’infanterie depuis 1678, lieutenant aux Îles (10 septembre 1692), décédé (1693), remplacé (13, 20 janvier 1694)
  • Page 531. Mollard, capitaine de milice infanterie à la Guadeloupe (25 avril 1730)
  • Pages 531 et 535. Momiory ou Monnory, huissier d’Amirauté à Fort-Dauphin (28 septembre 1736)
  • Page 533. Moncourt, enseigne de compagnie au Canada, décédé (28 février 1739)
  • Page 533. Mondion, enseigne réformé au Canada (1689), enseigne en pied (1692), confirmé (1er mars 1693), lieutenant réformé (15 janvier 1694), revue (28 novembre 1702), décédé au Canada (29 novembre 1702)
  • Page 533. Mondion de Beaupré, conseiller du conseil du Cap (18 février 1720)
  • Page 533. Mondrelois, lieutenant réformé en Louisiane (27 octobre 1727), confirmé par le roi (4 avril 1730), lieutenant en pied (17 août 1732), retiré (18 juillet 1734)
  • Page 533. Monel (père), conseiller du conseil de la Martinique (après 1680), conseiller honoraire (18 juin 1691), décédé à la Martinique (1718)
  • Page 533. Monel (fils), conseiller au conseil supérieur de la Martinique (18 juin 1691), décédé à la Martinique, remplacé (17 avril 1707
    )
  • Page 533. Monic, capitaine au Canada (17 mars 1687), confirmé (1er mars 1693), major des troupes à Québec, capitaine (1er et 16 mars 1691), commission de capitaine (25 mars 1694), aide-major de la Marine (1er avril 1694), rang de capitaine de compagnie à Rochefort (15 mai 1694), commandant en second à Plaisance (28 février 1697, 18 mai 1699), repassé lieutenant de vaisseau à Rochefort (1700), décédé à Bayonne (17 octobre 1707), chevalier de Saint-Louis le 9 mai 1707
  • Page 535. Monseignat (de) (l’aîné), secrétaire de M. de Frontenac, directeur des Domaines, contrôleur à Québec (1er juin 1701), conseiller (1er juin 1703), confirmé contrôleur (2 ans) (10 juin 1703), greffier en chef (1er juin 1704), et contrôleur (28 juin 1706, 26 juin 1717), décédé à Québec (20 octobre 1718)
  • Page 535. Monseignat, écrivain ordinaire à Rochefort (1er mai 1720), greffier en chef du conseil au Cap (18 février 1721), décédé au Cap en juin 1729, remplacé au Cap le 16 octobre 1732
  • Page 537. Montagnac, nommé lieutenant aux Îles par le général (1692), déserté et passé avec 7 soldats chez les Espagnols (1693), remplacé (15 octobre 1693)
  • Page 537. Montaudon (de), de Neuchâtel, enseigne suisse surnuméraire en Louisiane (19 septembre 1739), enseigne en pied (18 septembre 1740), sous-lieutenant en pied (18 septembre 1740, 26 novembre 1740), décédé en Louisiane (1741)
  • Page 537. Montbelliard (de), enseigne suisse en pied à la Martinique (26 novembre 1741)
  • Page 539. Montberaud (de) ou Montberault, chevalier, [né le 7 mai 1718 à Palaminy (diocèse de Rieux)], lieutenant réformé en Louisiane (1er septembre 1738), [en pied (1er janvier 1744), capitaine réformé (1er juin 1749), capitaine en pied (1er octobre 1750), retiré (25 janvier 1762), pension de retraite de 400 livres (24 septembre 1769)]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 96 F° 10, FR ANOM COL D2C 4 F° 225, 228, 229 et FR ANOM COL D2C 59 F° 11 (2e partie de registre)
  • Page 539. Montchant (de), chevalier, cadet à Rochefort (21 juin 1732), anspessade (24 mai 1734), enseigne à Saint-Domingue (23 mai 1735), décédé (27 juin 1736), remplacé (21 juin 1737)
  • Page 539. Montchervaux (de), enseigne en second en Louisiane (15 mai 1731), enseigne en pied (17 août 1732), lieutenant (15 octobre 1736)
  • Page 539. Montdésir, capitaine à Cayenne (21 septembre 1683), ancien garde-marine à Rochefort (1er mars 1684), major (17 mai 1685), décédé, remplacé (25 mai 1689), 200 livres sur le Trésor royal à la veuve (14 juin 1701)
  • Page 538. Montdion (de), a commencé à servir dans la compagnie du Trou en qualité de fantassin à Saint-Domingue (1725), cavalier de la compagnie du Trou (1729), enseigne (15 août 1731), enseigne de cette compagnie par commission (7 avril 1733), aide-major (1er juillet 1733), lieutenant en second de cavalerie au Limbé, par ordre du commandant (15 avril 1739), confirmé (23 janvier 1740), capitaine en second de cavalerie au Limbé (1er février 1742), capitaine aide-major du Limbé par commission du général (30 juin 1746), confirmé (1er novembre 1746), capitaine de compagnie du Limbé et commandant (17 septembre 1756)
  • Page 539. Montesson de Repentigny, enseigne au Canada (1690), confirmé (16 mars 1691), lieutenant réformé (1691), confirmé (1er mars 1693), décédé (1692)
  • Page 539. Montgenaut, enseigne au Canada (1690), confirmé (16 mars 1691), lieutenant réformé (1691), confirmé (1er mars 1693), lieutenant (1er mai 1698), repassé en France (1702), marié en 1702
  • Page 541. Montgrand, écrivain ordinaire des galères (1er avril 1730), retiré (1735), expectative de lieutenant Louisiane (15 octobre 1736), lieutenant (1er septembre 1738)
  • Page 541. Montholon, inspecteur général de la Marine à Brest (31 août 1704), ordonnateur à Brest, commissaire général à Rochefort (30 avril 1716), intendant à Saint-Domingue (6 octobre 1720), décédé à Saint-Domingue (17 décembre 1725)
  • Page 541. Montigny, conseiller à la Martinique (25 novembre 1719), décédé à la Martinique (4 septembre 1750)
  • Page 541. Montigni, enseigne au Canada (1692), confirmé (1er mars 1693)
  • Page 541. Montigny,[né au Canada en 1663], lieutenant réformé au Canada (17 mars 1687), lieutenant en Acadie (1691), confirmé (1er mars 1693), garde-marine (15 mars 1693), expectative de lieutenant au Canada (1699), lieutenant (20 avril 1700), capitaine en Acadie (27 mai 1706), s’est démis, resté lieutenant au Canada, expectative d’une compagnie (10 juin 1706), capitaine au Canada (5 mai 1710), décédé à Montréal (10 octobre 1737), remplacé (25 mars 1738), chevalier de Saint-Louis le 12 juin 1712
  • Page 541. Montigny Du Mesnil, [officier d’infanterie (depuis 1693)], gendarme de la Garde [(1706), jusqu’en 1728], capitaine réformé au Canada (3 août 1728), retiré avec 300 livres (12 avril 1734)
  • Page 543. Montillet, notaire à la Martinique (6 avril 1639)
  • Page 543. Montmarqué, sous-lieutenant en Louisiane, lieutenant (1er juillet 1719), confirmé (4 avril 1730), décédé en Louisiane, remplacé (15 janvier 1736)
  • Page 543. Montmartel de La Dachière ou Montmusset de La Jactière, capitaine à Cayenne (22 février 1724), décédé à Cayenne (30 novembre 1727), remplacé (10 mai 1728)
  • Page 543. Montmidy, enseigne en second au Canada (26 mai 1723)
  • Page 543. Montmolin (de), sous-lieutenant en pied en Louisiane (16 septembre 1739), décédé (15 mars 1740)
  • Page 543. Montorgueuil (de), garde-marine à Rochefort, lieutenant en Acadie (18 mai 1689), décédé (1er juin 1689)
  • Page 545. Montozon, lieutenant au Canada (5 mars 1685), resté en France et remplacé (16 juin 1685)
  • Page 545. Montrerault, conseiller au conseil supérieur de la Guadeloupe (28 janvier 1721)
  • Page 545. Montsigot ou Monssigot, enseigne de milice infanterie à Cayenne (10 avril 1707), conseiller du conseil (17 avril 1707), lieutenant de milice infanterie (7 février 1711), décédé à Cayenne, remplacé (18 juillet 1731)
  • Page 533. Mony (de), aide-major du Cap Français (8 mars 1729), avec commission (24 avril 1782)
  • Page 545. Moquet de Créanton, enseigne à Cayenne (1 septembre 1696), lieutenant (20 juin 1702), décédé, remplacé (20 mai 1706
  • Page 545. Morainville, enseigne de milice infanterie au Cap (4 novembre 1710)
  • Page 547. Morand, inspecteur des travaux, 500 livres, en Louisiane (2 septembre 1700)
  • Page 547. Morandière, garde-magasin à Montréal (17 juin 1707), décédé à Montréal, remplacé (7 juillet 1711)
  • Page 547. Morangé, lieutenant au Canada (10-15 avril 1684)
  • Page 547. Morant, capitaine de milice en Louisiane (22 octobre 1736)
  • Page 547. Moras (de), enseigne en second au Canada (26 mai 1723), enseigne en pied (29 mars 1725), [lieutenant (1743), capitaine réformé (15 février 1748), retiré (15 février 1748)]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 63 et FR ANOM COL D2C 4 F° 143, 147v°
  • Page 547. Moreau, capitaine de milice à Saint-Domingue (6 août 1685), conseiller du conseil du Petit-Goave
  • Pages 547, 549. Moreau, chirurgien à Cayenne (11 novembre 1712), à Léogane (1er décembre 1715), resté à Cayenne, retiré (3 mai 1728),
    conseiller au conseil supérieur de Cayenne (8 mai 1730), décédé à Cayenne, remplacé (18 juillet 1731)
    Il y a 2 entrées à ce nom mais c’est le même personnage
  • Page 549. Moreau, greffier en chef à la Martinique (1er avril 1719), démissionnaire (9 octobre 1725), juge à Fort-Royal (6 septembre 1728), [lieutenant de l’Amirauté du Fort-Royal (27 février 1764)], décédé à Fort-Royal (3 mai 1767). Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 71
  • Page 549. Moreau, garde-magasin au Cap (20 septembre 1722), à Bayaha (27 décembre 1730), [écrivain principal des Colonies à Saint-Domingue (honoraire) (1er novembre 1747)]
  • Page 549. Moreau de Beaulieu, procureur du roi au Port-de-Paix, commission du général, du roi (18 février 1721), de l’Amirauté (10 août 1728), interdit (21 juin 1731), lieutenant d’Amirauté (1er août 1735), juge (1er septembre 1735)
  • Page 549. Moreau Du Chassis, lieutenant à Cayenne (7 août 1703), capitaine (7 juillet 1716), décédé (15 septembre 1728), remplacé (8 mai 1729
  • Page 549. Moreau Du Chassis, cadet à Rochefort (19 mars 1737), anspessade (1er novembre 1739), caporal (29 février 1740), sergent (28 octobre, 1er novembre 1743), lieutenant à Cayenne (1er avril 1745)
  • Page 549. Moreau Du Chassis, expectative d’enseigne à la Martinique (4 juillet 1710), n’a pas passé
  • Page 549. Morel, lieutenant aux Îles (1er mai 1690)
  • Page 551. Morel de La Forêt, garde-marine à Brest (15 janvier 1685), congé absolu (18 septembre 1686), enseigne au Canada (17 mars 1687), garde-marine à Brest (22 avril 1692)
  • Page 551. Morel de La Forêt, garde-marine, retiré, rétabli, enseigne de vaisseau (1er janvier 1693), capitaine à la Martinique (30 septembre 1694), décédé à la Martinique (10 mars 1696)
  • Page 551. Morel (Jacques), de Berne, fusilier dans Karrer, cadet dans Karrer, enseigne suisse, surnuméraire en Louisiane (8 décembre 1742), enseigne en second (6 février 1746)
  • Page 551. Morenville, enseigne de milice infanterie à Saint-Domingue (1714)
  • Page 551. Morepas Cochon, conseiller du conseil du Cap (22 août 1707), cassé et remplacé à Léogane (22 avril 1719), conseiller du conseil du Petit-Goave (25 novembre 1719)
  • Page 551. Moret (l’aîné), expectative d’enseigne à Saint-Domingue (1er janvier 1701), garde-marine (1er mars 1703), capitaine à la Martinique (1er mars 1703), à Saint-Domingue (12 mai 1703), capitaine général garde-côtes (9 mars 1706), enseigne de vaisseau (18 janvier 1709), décédé à Saint-Domingue (2 août 1709), remplacé (4 juillet 1710), chevalier de Saint-Louis le 6 mars 1706
  • Page 535. Moret (le jeune), garde-marine à Rochefort (1er mars 1703), enseigne à la Martinique (1er mars 1703), à Saint-Domingue (20 avril 1706), lieutenant (4 juillet 1710), capitaine à Saint-Domingue (1er janvier 1714), commandant 20 soldats à Dunkerque sur le Pierre Charles de Lorraine pendant la traversée (28 septembre 1721), major au Petit-Goave (7 septembre 1723), à Léogane (14 août 1724), lieutenant de roi au Port-de-Paix (7 août 1727), au Petit-Goave (24 décembre 1732), à Léogane (5 août 1737), décédé à Léogane (5 août 1737), chevalier de Saint-Louis le 23 décembre 1721
  • Page 553. Morienne, garde-marine à Rochefort, sous-brigadier, enseigne de vaisseau (25 novembre 1712), capitaine à la Martinique (11, 20 janvier 1718), repassé à Rochefort (20 juin 1724), enseigne de vaisseau à Rochefort (20 juin 1724)
  • Page 553. Morin, commis général de la compagnie à la Martinique (15 août 1639)
  • Page 553. Morlon de Grandval, lieutenant-colonel du régiment de Guyenne, lieutenant de roi à Cayenne (4 mars 1709), retiré avec 700 livres (24 août 1726), chevalier de Saint-Louis le 28 juin 1718
  • Page 553. Morpain, capitaine de port à l’Île Royale (22 juin 1715), capitaine de flûte (1720 ou 18 janvier 1721), capitaine de brûlot (15 janvier ou 15 avril 1744), décédé à Rochefort (20 août 1749). Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 195
  • Page 553. Morsier, de Berne, enseigne suisse, surnuméraire en Louisiane (6 avril 1733), enseigne en pied (12 octobre 1734), lieutenant en pied (19 septembre 1739)
  • Page 559. Mottereau, enseigne de milice infanterie à Cayenne (10 avril 1707), confirmé (7 février 1711)
  • Page 559. Mouchel de Villainville (de), enseigne en Louisiane (9 octobre 1716), permis de servir la compagnie (20 septembre 1717), sous-lieutenant (1er juillet 1719), lieutenant (2 janvier 1720), révoqué (19 décembre 1722), n’a pas eu lieu, congédié (17 août 1732)
  • Page 559. Mouchi d’Hoquincourt [ou Hocquincourt de Mouchy], chevalier, enseigne en second au Canada (23 avril 1726), enseigne en pied (5 février 1731), retiré (13 avril 1734), [lieutenant réformé aux Îles (1er décembre 1740), capitaine réformé (novembre 1741), retiré (1er avril 1747)]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 49
  • Page 559. Mouffle de La Fosse depuis Champigni, expectative d’enseigne à Saint-Domingue (1er mai 1705), enseigne en pied (20 avril 1706), congé absolu (20 juin 1708), rétabli (5 novembre1708), quitté (1710).
  • Page 561. Mouricault, juge à Cayenne (20 septembre 1729), et lieutenant de l’Amirauté (4 octobre 1729), congédié (20 novembre 1735)
  • Page 561. Mouriez (de), enseigne à Cayenne (1er janvier 1701), lieutenant (20 avril 1706), remplacé (25 mai 1706)
  • Page 561. Mouriez Du Perrier, greffier au Cap (1er mai 1703), greffier en chef (15 février 1705), remplacé pour la justice ordinaire (20 avril 1706), conseiller du conseil du Cap (4 février 1719)
  • Page 561. Mousins (de), chevalier, depuis bailli de Mazens, enseigne au Canada (15 juin 1705), à Plaisance (14 juin 1708) au Canada (1714), lieutenant réformé (1er avril 1732)
  • Page 561. Moussac (de), cadet à Rochefort (14 mars 1731), enseigne à Saint-Domingue (24 avril 1732), lieutenant (1er septembre 1734)
  • Page 561. Moussat (de), chevalier, enseigne à Cayenne (20 avril 1706), remplacé (2 octobre 1708)
  • Page 563. Mousson ou Morisson (de), chevalier, enseigne en Louisiane (15 mai 1731), retiré (18 juillet 1734)
  • Page 559. Mouy (de), sous-lieutenant en Louisiane (1er juillet 1719), lieutenant (19 décembre 1722), confirmé par le roi (4 avril 1730), congédié (17 août 1732)
  • Page 563. Moyancourt, lieutenant de roi à Saint-Christophe (1er septembre 1687), décédé après la prise de Saint-Christophle (1690)
  • Page 563. Moyencourt, garde-marine à Rochefort , colonel de milice réformé à la Martinique (2 décembre 1711)
  • Pages 563, 565. Muis (de) ou Muy (de), [expectative d’enseigne au Canada (1er avril 1737)], enseigne en second en Canada (25 mars 1738), enseigne en pied (1744), lieutenant (15 avril 1750), [retiré avec le grade et les appointements de capitaine réformé (1er janvier 1759), décédé à Tours (16 janvier 1768)]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 63v°, FR ANOM COL D2C 4 F° 149, 160v°
  • Pages 563, 565. Muis (de) ou Muy (de) (l’aîné), enseigne en second au Canada (1er juin 1724), enseigne en pied (1er avril 1733), [lieutenant (1741), capitaine (15 février 1748), décédé au Détroit (1758), chevalier de Saint-Louis en 1754]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 136, 147
  • Page 565. Muis (de), enseigne dans Normandie (1er janvier 1665), lieutenant (1666), capitaine (1678), au Canada (1685), garde-marine (1er janvier 1693), commission de capitaine (25 mars 1694), enseigne de vaisseau (5 mai 1695), major des troupes à Québec (15 mai 1704), lieutenant de roi à Cayenne (n’a pas passé) (10 avril 1706), gouverneur de la Louisiane (1er mai 1707), décédé à La Havane sur la Renommée (25 janvier 1708), chevalier de Saint-Louis
  • Page 565. Murat de La Brosse ou de La Brouste, garde-marine à Brest (25 octobre 1683), lieutenant réformé au Canada (17 mars 1687), confirmé (16 mars 1691), lieutenant (1691), confirmé (16 mars 1693), décédé dès 1691
  • Page 567. Musinot (de), chevalier, cadet à Rochefort (17 octobre 1730), anspessade (27 novembre 1730), caporal (3 juillet 1731), sergent (23 octobre 1731), lieutenant à Saint-Domingue (14 novembre 1731), capitaine (20 mars 1736), major à Jacmel, décédé à Paris (24 novembre 1753)
  • FR ANOM COL D2C 222zone générique = FM, zone cote = D/2C/222Lettres N/O
    Saint-DomingueMartiniqueCanadaCayenneGuadeloupeLouisiane
  • Page 571. Neurcier, capitaine de milice à Saint-Domingue (1710)
  • Page 571. Neveu (Charles), capitaine de milice infanterie à la Martinique (15 mai 1705), major de milice infanterie à l’Artibonite (15 février 1713)
  • Page 573. Niciville, capitaine aux Îles (16 août 1685), garde-marine (8 juin 1693), capitaine par commission (26 septembre 1694), décédé aux Îles et remplacé (1er juillet 1696)
  • Page 573. Nicolas, enseigne de milice infanterie à Saint-Domingue (1715)
  • Page 573. Nicolas, conseiller du conseil de Léogane (22 avril 1719)
  • Page 573. Nigon, capitaine réformé au Canada (28 avril 1762)
  • Page 573. Nijon, gouverneur et ingénieur en chef à l’Île de France (2 avril 1721)
  • Page 573. Nise (de), nommé enseigne à la Martinique (20 avril 1705), n’a pas passé
  • Page 573. Niverville, enseigne en second au Canada (26 mai 1723), enseigne en pied (22 mars 1732), lieutenant réformé (1745), décédé (1749). Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 156
  • Page 573. Noé (Marc de), lieutenant de roi à Saint-Christophe, démissionnaire (10 juillet 1633)
  • Page 573. Noé (de), chevalier, expectative d’enseigne au Canada (30 avril 1697), enseigne en pied (25 mai 1698), garde-marine à Rochefort
  • Page 573. Noël de Boiselery, écrivain principal à Rochefort (28 novembre 1691), contrôleur au Canada (30 mai 1697), repassé écrivain principal (1er mai, 3 juin 1698)
  • Page 575. Noguès, médecin à Saint-Domingue (11 août 1725)
  • Page 575. Nolivos de La Bardenne, expectative d’enseigne à Saint-Domingue (23 septembre 1726), enseigne en pied (2 septembre 1727), lieutenant (27 novembre 1730), décédé, remplacé (24 avril 1732)
  • Page 575. Nolivos de La Bardenne, volontaire au régiment de Guéménée (1695), sous-lieutenant (1696), réformé (1697), en course depuis 1698, garde-marine à Rochefort (9 janvier 1704), sous-brigadier, enseigne de vaisseau (22 août 1707), capitaine à Saint-Domingue (1707), major du Petit-Goave (4 décembre 1717), lieutenant de roi au Petit-Goave (7 septembre 1723), commandant à Jacmel (9 septembre 1726), décédé (14 août 1732), chevalier de Saint-Louis le 23 décembre 1721
  • Page 575. Nollan, lieutenant réformé par terre, lieutenant réformé en Louisiane (20 mars 1720), sous-lieutenant (19 décembre 1722), surnuméraire (21 octobre 1723), révoqué (4 avril 1730)
  • Page 575. Nollent, cadet à Rochefort (17 septembre 1732), cassé (1er septembre 1733), soldat en Louisiane (22 septembre 1733), enseigne (20 octobre 1733)
  • Page 575. Norais, juge au Petit-Goave (28 février 1689)
  • Page 577. Normainville ou Normanville, chevalier, expectative d’enseigne à Saint-Domingue (26 mars 1726), enseigne en pied (10 mars 1727), décédé à Saint-Louis (19 octobre 1729), remplacé à Saint-Domingue (20 février 1730
    )
  • Page 577. Normanville, enseigne en second au Canada (26 mai 1723), enseigne en pied (1731), [lieutenant (1743), capitaine réformé (1748), retiré (15 février 1748), décédé (1757)]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 143, 147v°, FR ANOM COL D2C 61 F° 6v°
  • Page 579. Notrailles (de), capitaine à Brest (1er avril 1738), commandant général en l’absence du sieur Bienville en Louisiane (1er décembre 1738), repassé en France (1740)
  • Page 579. Nouailly (de), sieur de la Tour Néron, gouverneur de la Grenade (10 juillet 1645), confirmé (11 juillet 1646), 17 avril 1647)
  • Page 581. Nouet de Grandval, capitaine réformé dans Navarre (1714), aide-major en Louisiane (26 septembre 1716, 31 décembre 1717), major de La Mobile (25 février 1718), remplacé (23 mars 1720)
  • Page 581. Nouguès, enseigne de milice infanterie à Saint-Pierre (14 avril 1707)
  • Page 580. Nouguès, sous-lieutenant des carabiniers à Léogane (18 juin 1744), lieutenant de la même compagnie (1er octobre 1749), capitaine en second à l’Arcahaye (6 janvier 1755), capitaine en pied (5 février 1758), capitaine commandant au dit quartier (14 août 1768), aux Vases même quartier (30 août 1771)
  • Page 581. Noyan (de), enseigne en Louisiane (31 octobre 1711), sous-lieutenant (11 février 1719), lieutenant (1er juillet 1719), capitaine (30 octobre 1720), surnuméraire (21 septembre 1723, 12 décembre 1725), cassé (24 août 1726), rétabli capitaine (15 mai 1731), major à La Mobile (17 août 1732), à La Nouvelle-Orléans (8 septembre 1733), lieutenant de roi à La Nouvelle-Orléans (1er octobre 1741), décédé à La Nouvelle-Orléans (26 février 1751), chevalier de Saint-Louis le 15 octobre 1736. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 221v°
  • Page 581. Noyan (de), chevalier, enseigne réformé en Louisiane (20 mai 1722), enseigne en pied (19 décembre 1722), surnuméraire (21 octobre 1723), repassé en France (28 septembre 1726), [officier du temps de la Compagnie], enseigne en pied d’une compagnie d’infanterie à l’Île Royale (8 mai 1730), lieutenant en Louisiane (20 septembre 1735), aide-major de La Mobile (15 octobre 1736), commission de capitaine (1er octobre 1740), [capitaine en pied (1er janvier 1744), chevalier de Saint-Louis le 15 octobre 1752]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 10 (2e partie de registre), FR ANOM COL D2C 4 F° 224v° et FR ANOM COL D2C 60 F° 10v°
  • Page 585. Offemont (d’), conseiller au parlement de Paris, conseiller du conseil du Cap (14 juin 1739)
  • Page 585. Ogeron (d’), gouverneur de l’Ile de la Tortue (avril 1669), instruction (9 avril 1670), nouvelle commission de gouverneur (13 septembre 1672), décédé à Paris et remplacé (16 mars 1676)
  • Page 585. Oleanson, enseigne au Canada (2 janvier 1691), confirmé (16 avril 1695), décédé au Canada (1701)
  • Page 585. Olive, Conjointement avec Mr Duplessis d’Ossonvillegouverneur de la Martinique (27 février 1635), gouverneur de la Guadeloupe (2 décembre 1637), jusqu’au 1er avril 1643
  • Page 585. Olivier, grand voyer au Cap (5 mars 1713), décédé au Cap, remplacé (1er janvier 1714)
  • Page 585. Olivier, enseigne à Saint-Domingue (4 juin 1732), lieutenant (23 décembre 1733), capitaine (1er juillet 1738)
  • Page 585. Olivier, juge à la Grenade (9 juillet 1737)
  • Page 585. Omonville (d’), colonel de milice à la Guadeloupe (12 novembre 1708), congé absolu (22 septembre 1716)
  • Page 587. Orange (d’), lieutenant de milice grenadiers au Cul-de-Sac (25 mai 1705), confirmé (14 avril 1707)
  • Page 587. Orange (d’) (le cadet), enseigne de milice infanterie au Cul-de-Sac (14 avril 1707)
  • Page 587. Orceval (d’), expectative d’enseigne à Saint-Domingue (2 septembre 1727), enseigne en pied (10 mai 1728), n’a pas passé, remplacé (6 septembre 1728)
  • Page 587. Orfontaine de Villejoint (d’), [cadet à l’Île Royale (1731)], expectative d’enseigne en second à l’Île Royale (1er avril 1738), enseigne en second (1er avril 1741), enseigne en pied (1er janvier 1747), lieutenant (1er mars 1749), capitaine (15 avril 1750), prisonnier à la capitulation de Montréal, capitaine dans les troupes nationales de Guyane (1er mai 1764), [retiré avec 800 livres de pension sur le fonds des Colonies (1er octobre 1765), chevalier de Saint-Louis en 1760]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 97, 197, 200v°, 205, 210
  • Page 587. Orgnon (d’) ou Drognon Terras, garde-marine à Toulon (1er février 1714), enseigne à Saint-Domingue (12 novembre 1717), lieutenant (19 novembre 1720), capitaine (1er mai 1725), retiré et remplacé (6 septembre 1728)
  • Page 587. Orgon (d’), chevalier, cornette dans le régiment de cavalerie Lambesc (12 mars 1712), lieutenant réformé (6 octobre 1714), capitaine d’infanterie par terre (12 janvier 1717), capitaine réformé (12 janvier 1717), lieutenant de nouvelles levées (26 octobre 1727), capitaine réformé en Louisiane (26 octobre 1736), capitaine en pied (1er septembre 1738), [décédé aux Natchez (25 août 1757), chevalier de Saint-Louis le 30 octobre 1752]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 224
  • Page 589. Orignac, enseigne de milice infanterie au Cap (21 août 1708)
  • Page 589. Orlemont (d’), enseigne à Saint-Domingue (1er mai 1705), lieutenant (22 août 1707), capitaine réformé (27 juillet 1710), capitaine en pied à Saint-Louis (7 septembre 1710), commission major pour la compagnie, lieutenant de roi en second (2 octobre 1718)
  • Page 589. Orzolles (d’), 2 ans cadet aux Îles, lieutenant aux Îles (10 septembre 1692), garde-marine (1er janvier 1694), retiré (20 octobre 1703), quitté (15 septembre 1704)
  • Page 589. Orzon (d’), garde-marine à Rochefort (26 février 1689), lieutenant à la Martinique (15 octobre 1693), remplacé (1er septembre 1696)
  • Page 589. Osmont (d’), enseigne de vaisseau, capitaine en Acadie (18 mai 1689), repassé en France, enseigne de vaisseau
  • FR ANOM COL D2C 222zone générique = FM, zone cote = D/2C/222Lettres Pa
    Saint-DomingueMartiniqueCanadaCayenneGuadeloupeLouisiane
  • Page 593. Pachot, expectative d’enseigne au Canada (1er janvier 1717), enseigne en pied d’une compagnie d’infanterie (1er juillet 1718), lieutenant [d’une compagnie] à l’Île Royale (15 mars 1723), au Canada (1er août 1723, 29 mai 1725), décédé noyé sur le Chameau (27 août 1725). Voir aussi FR ANOM COL D2C60 F° 1v°
  • Page 593. Pagny, garde de feu Monsieur frère du Roi, expectative d’enseigne à Saint-Domingue (8 novembre 1711), enseigne en pied (27 janvier 1713), décédé à Saint-Domingue (22 mai 1713), remplacé (1er janvier 1714)
  • Page 593. Pagny de Lis, procureur du roi à Saint-Jean du Trou Jaquet (jurisprudence du Cap) (15 août 1724), procureur du roi à Bayaha (15 octobre 1726), décédé à Bayaha (1726)
  • Page 593. Paignot, enseigne à Cayenne (2 octobre 1708), remplacé (21 novembre 1712)
  • Page 595. Pain, garde de M. de Blénac gouverneur général, conseiller à la Martinique (28 mars 1706), interdit (16 décembre 1713), relevé (26 août 1716), conseiller honoraire (11 juin 1720)
  • Page 595. Pajot ou Pageot , capitaine de milice infanterie à la Guadeloupe (15 février 1713)
  • Pages 595, 597. Palmes (de), cadet à Rochefort (11 février 1740). anspessade (1er ou 11 novembre 1743), enseigne à Saint-Domingue (1er janvier 1744)
  • Page 597. Palude de Tonty , enseigne à l’Île Royale (26 mars 1714), lieutenant à la Martinique (4 mars 1721), capitaine (30 janvier 1725), interdit (29 avril 1729), relevé (9 août 1729), retiré (juin 1734), remplacé (20 mars 1736). Voir aussi FR ANOM COL D2C 60 F° 11
  • Page 597. Palude de Tonty, enseigne d’une compagnie à l’Île Royale (4 mars 1721), lieutenant (25 mars 1730)
  • Page 597. Pannetier de La Falconnière, écrivain à Rochefort, à La Rochelle, commis principal des Classes à La Rochelle (1er mars 1738), écrivain principal à Saint-Domingue (1er juin 1741)
  • Pages 587, 597. Pannier d’Orgeville (Jacques), maître des Requêtes, intendant à la Martinique (1er février 1728), nommé intendant des classes à la Cour (19 août 1737), décédé à Saint-Domingue en repassant en France (4 mars 1739)
  • Page 597. Pantin, chevalier de La Guerre, garde-marine à Rochefort (25 juillet 1683), lieutenant au Canada (17 mars 1687)
  • Page 597. Papet, huissier du conseil à Léogane (12 octobre 1738)
  • Page 597. Papin, lieutenant de milice infanterie à la Martinique (14 avril 1707)
  • Page 597. Parat, gouverneur de l’Île Bourbon (1709), repassé en France (novembre 1715)
  • Page 599. Parat, capitaine de brulôt, gouverneur et commandant de Plaisance (13 janvier 1685), repassé en France (23 juin 1690), capitaine de brulôt (23 juin 1690), à Rochefort (1er janvier 1692)
  • Page 599. Pardieu, colonel de milice infanterie au Cap (7 août 1707), confirmé (21 août 1708)
  • Page 599. Pardieu de Bertreville , cadet à Rochefort (9 mai 1736), anspessade (1er septembre 1738), enseigne à Saint-Domingue (1er octobre 1738), [lieutenant (1er juin 1742), capitaine (16 octobre 1750), major au Petit-Goave (1er mai 1758), chevalier de Saint-Louis le 24 mars 1758.] Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 7, 13v°, 20 et FR ANOM COL D2C 1ter F° 10 (2e partie de registre)
  • Page 599. Paris, enseigne de milice infanterie à La Trinité (14 avril 1707)
  • Page 601. Paris, garde-magasin à Fort-Royal (26 mars 1718), quitté et remplacé (19 décembre 1726)
  • Page 601. Paris, huissier d’Amirauté à Saint-Pierre (25 juin 1737)
  • Pages 329, 601. Pas (de), marquis de Feuquières, fils de Manassès d’Artois, gouverneur général par terre, conseiller d’état ordinaire d’épée, gouverneur de Verdun, lieutenant général de Toul, vice-roi de l’Amérique (1660), s’est démis et remplacé (1662), ambassadeur en Allemagne (1672), en Suède (1672), en Espagne, décédé en Espagne (6 mars 1688)
  • Page 601. Pas (de), marquis de Feuquières, capitaine de vaisseau (1er janvier 1696), gouverneur de la Grenade (1er juin 1716), de la Guadeloupe (22 juin 1717), commandant en l’absence du général des Îles (1er juillet 1717), gouverneur général de la Martinique (1er novembre 1717), instruction (13 mars 1718), 2000 livres sur le Trésor royal, brevet (27 septembre 1720), ordre de repasser [en France] (1er octobre 1727), retiré (1728), 3000 livres sur la Marine, décédé (23 novembre 1731), chevalier de Saint-Louis le 15 novembre 1700, grand-croix de Saint-Louis en 1728
  • Page 605. Pascal, lieutenant-colonel de milice infanterie au Petit-Goave (6 octobre 1708), colonel (1715)
  • Page 605. Pascove (de), marquis, officier par terre, gouverneur général de la Martinique (1er janvier 1714), n’a pas passé aux Îles, chevalier de Saint-Louis
  • Page 605. Pasquier, conseiller du conseil de la Guadeloupe (1er mai 1705), nouvelles provisions (28 janvier 1721), décédé à la Guadeloupe (juin 1725)
  • Page 605. Pasquier, lieutenant de milice infanterie au Cap (21 août 1708), confirmé (15 février 1713)
  • Page 605. Pasquin, ingénieur aux Îles, avec Mr Du Casse à Cayenne (13 janvier 1689), ordre de repasser en France (22 juin 1691), décédé«Mort d’une maladie vénérienne suivant la lettre de Mr d’Eragny» (20 avril 1691)
  • Page 605. Passavant Des Clouzeaux, lieutenant à Cayenne (1er septembre 1696), retiré (12 janvier 1700)
  • Page 607. Pastour de Costebelle, garde-marine à Toulon (17 novembre 1683), quitté (1er juillet 1688), enseigne de vaisseau (1er janvier 1692), lieutenant à Plaisance (25 janvier 1692), capitaine (25, 31 janvier 1694), repassé en France, enseigne de vaissseau à Rochefort (25 janvier 1694), congé absolu (14 mai 1696)
  • Page 607. Paton Du Brousset, lieutenant réformé en Louisiane (9 janvier 1722), sous-lieutenant (19 décembre 1722), surnuméraire (21 octobre 1723), révoqué (4 avril 1730)
  • Page 609. Patoulet, contrôleur de la Marine en charge, commissaire pour le roi en Acadie (30 mars 1671), contrôleur à Rochefort, commissaire général (13 août 1676), intendant des Îles (1er avril 1676), repassé en France (15 juillet 1682), intendant à Dunkerque (1er juin 1683)
  • Page 609. Patrocle de Thoisy, [remplace le commandeur de Poincy (1645)], provisions de gouverneur général de Saint-Christophe par le grand-maître (16 décembre 1644), par le roi (20 février 1645), provisions de sénéchal (25 février 1645). Voir aussi FR ANOM COL D2C154 page 182
  • Page 607. Paty (de), chevalier, écrivain extraordinaire à Brest (1er janvier 1696), enseigne à Saint-Domingue (1er mai 1698), lieutenant (20 avril 1706), expectative de compagnie (14 décembre 1710), capitaine réformé, capitaine (27 janvier 1713), décédé à Saint-Domingue, remplacé (6 septembre 1718)
  • Page 609. Paugeur, ingénieur à 5000 livres en Louisiane (2 septembre 1721)
  • Page 609. Paulin, enseigne de milice infanterie à Cayenne (19 février 1727)
  • Page 609. Pavan, cadet à Rochefort (23 décembre 1732), caporal (21 janvier 1737), enseigne à la Martinique (1er janvier 1738), [lieutenant (1er novembre 1741), aide-major de La Trinité (1er juin 1747), capitaine (1er juin 1747), au Cul-de-Sac (1749), à Fort-Royal (16 novembre 1750), décédé à Fort-Royal (29 août 1755), chevalier de Saint-Louis en 1753]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 40, 51
  • Page 609. Payen, ingénieur aux Îles, décédé aux Îles, remplacé (22 juin 1691)
  • Page 609. Payen, ingénieur à Saint-Domingue (1er janvier 1694), décédé à Saint-Domingue, remplacé (1er juillet 1697)
  • Page 611. Payen de Claville, sous-lieutenant en Louisiane (30 octobre 1720), n’a pas passé, rayé (5 septembre 1721)
  • Page 611. Payen de Noyan, lieutenant au Canada (17 mars 1687), capitaine réformé (1690), capitaine (10 juillet 1690), garde-marine (1er janvier 1692), enseigne de vaisseau (1er janvier 1693), confirmé capitaine en pied (1er mars 1693), commission de capitaine (25 mars 1694), repassé en France, enseigne de vaisseau (18 mai 1701), remplacé
  • FR ANOM COL D2C 222zone générique = FM, zone cote = D/2C/222Lettres Pe-Ph
    Saint-DomingueMartiniqueCanadaCayenneGuadeloupeLouisiane
  • Page 611. Péan (fils aîné), expectative d’enseigne Canada (20 mars 1736), enseigne en second (25 mars 1738), [enseigne en pied (1742), aide-major de Québec (1745), capitaine (1750), chevalier de Saint-Louis en 1756.] Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 127, FR ANOM COL D2C 59 F° 12
  • Page 611. Péan de Livaudière, cadet au Canada (1698), enseigne (16, 18 juin 1712), à l’Île Royale (1er janvier 1714), lieutenant au Canada (20 avril 1717), capitaine (11 février 1721), major de Québec (1er avril 1733), décédé à Québec (26 janvier 1747), chevalier de Saint-Louis en 1730. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 125
  • Page 611. Péan de Livaudais, capitaine de port en Louisiane (18 avril 1734), [à La Nouvelle-Orléans, avec brevet de] capitaine de flûte (1er décembre 1738), [chevalier de Saint-Louis le 1er août 1759]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 223v° et FR ANOM COL D2C 59 F° 56 (2e partie de registre)
  • Page 611. Pèbre d’Amphoux, enseigne à la Martinique (1er décembre 1715), lieutenant (23 novembre 1723), capitaine (15 juin 1736), [retiré avec 1/2 solde de 540 livres (1er mai 1752), par une nouvelle décision du roi, retraité, avec jouissance de ses appointements de 1080 livres (25 août 1758), chevalier de Saint-Louis en 1752.] Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter, FR ANOM COL D2C 4 F° 45 et FR ANOM COL D2C 77
  • Page 611. Pechon, [cadet à l’aiguillette], enseigne en second en Louisiane (1er juin 1746), enseigne en pied (11 juin 1750), lieutenant (1er juillet 1759). Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 234v°, 238
  • Page 613. Pellé (Léger), juge au Petit-Goave (6 août 1685), remplacé (28 février 1689), décision du roi en sa faveur (12 décembre 1696)
  • Page 613. Pellé (le jeune), enseigne de milice infanterie au Cul-de-Sac (Saint-Domingue) (4 novembre 1710)
  • Page 613. Pellerin, conseiller du conseil du Petit-Goave (23 septembre 1721), greffier à Jacmel (26 décembre 1721)
  • Page 613. Pellerin, enseigne en second en Louisiane (15 octobre 1736), enseigne en pied (1er septembre 1737), lieutenant réformé à Saint-Domingue (1er décembre 1738), décédé à Saint-Domingue, remplacé (1er octobre 1739)
  • Page 613. Pellerin (l’aîné), expectative d’enseigne à la Martinique (10 juillet 1716), enseigne en pied (12 novembre 1717), lieutenant (18 mars 1721), congé absolu (5 juillet 1723)
  • Page 613. Pellerin,[ né à Mézières, diocèse de Reims], garde-magasin à La Nouvelle-Orléans (8 septembre 1733), démissionnaire et remplacé (8 octobre 1736), [décédé à La Nouvelle-Orléans (8 avril 1737)]
  • Page 615. Pellerin de Mille, sous-lieutenant en Louisiane (1er juillet 1719) , repassé en France (1720), enseigne à la Martinique (6 juin 1723), lieutenant (12 janvier 1729), capitaine (23 mai 1735), capitaine aide-major de Fort-Royal (1er janvier 1738), [décédé (décembre 1749)]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 40
  • Page 615. Pellerin de Mille , [né le 19 avril 1727 au Fort Saint-Pierre], cadet à Rochefort (23 juillet 1742), enseigne à la Martinique (1er ou 15 janvier 1745), [lieutenant (1er septembre 1748), commandant de l’île de Tabago (1749), capitaine (1er janvier 1753), aide-major de Fort-Royal (20 novembre 1757), pensionné du roi (1763), major de Fort-Royal (10 octobre 1765), capitaine commandant (1er juin 1773), lieutenant-colonel d’infanterie (21 juin 1773), retiré (18 avril 1779), chevalier de Saint-Louis le 5 mai 1763]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 72 page 9, FR ANOM COL D2C 4 F° 41, 46, 51v°, 57 et FR ANOM COL D2C 90 F° 1
  • Page 615. Pelvé, juge au Port-de-Paix (6 août 1685), remplacé (25 août 1692)
  • Page 615. Pensens (de), chevalier, expectative d’enseigne en second à l’Île Royale (5 mai 1727), enseigne en second d’une compagnie d’infanterie (10 mai 1728), enseigne en pied (8 mai 1730), lieutenant (20 mars 1736), [capitaine (1er janvier 1747), retiré avec 400 livres de 1/2 solde sur les Invalides de la Marine (1er avril 1754), chevalier de Saint-Louis en 1754]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 60 F° 6v°, 11v°, 24v° et FR ANOM COL D2C 4 F° 196, 200
  • Page 617. Pensens d’Esprit (de), enseigne à Plaisance (1er mai 1698), aide-major en Acadie (20 mai 1705), lieutenant à Plaisance (18 juin 1712), lieutenant à l’ Île Royale (1er janvier 1714), capitaine (15 mars 1714), conseiller du conseil (22 avril 1719), major (brevet de) (25 mars 1730), lieutenant de roi (par commission) à l’Île Saint-Jean de Miscou (1er juin 1733), remplacé conseiller du conseil (1er mai 1735), retiré avec 800 livres sur le Trésor royal (1er avril 1737), 400 livres sur les Invalides (10 juin 1737), chevalier de Saint-Louis le 28 juin 1718. Voir aussi FR ANOM COL D2C 49 et FR ANOM COL D2C 60 F° 13v°, 20v°
  • Page 617. Pentrès, garde-magasin à Saint-Domingue (30 janvier 1725), retiré et remplacé (27 novembre 1730)
  • Page 617. Pérault, conseiller par arrêt en Louisiane (12 septembre 1724), commission (12 décembre 1724). brevet pour accepter (12 décembre 1724)
  • Page 617. Percheron, enseigne à la Martinique (8 octobre 1706), rayé (1708)
  • Page 617. Percin, capitaine de milice infanterie au Cul-de-Sac (25 avril 1730)
  • Page 617. Peribault, chirurgien aux Îles (14 juillet 1681), remplacé (31 octobre 1696)
  • Page 617. Perigard, lieutenant de milice infanterie au Cap (21 août 1708)
  • Page 617. Périgny (de), chevalier, cadet à Rochefort (3 septembre 1746), [enseigne à Saint-Domingue (16 octobre 1750), lieutenant (1er janvier 1753), capitaine (1756), major de Léogane (1759), retraite avec une pension de 1500 livres sur les fonds de Saint-Domingue avec le titre de lieutenant de roi honoraire (10 octobre 1771), chevalier de Saint-Louis le 16 mars 1763]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 15, 21v°, 27, FR ANOM COL D2C 1ter F° 11 et 28 (2e partie de registre), FR ANOM COL D2C 94 F° 21
  • Page 619. Périgny Le Goux, garde-marine à Rochefort, enseigne de vaisseau (30 juin 1705), capitaine réformé à Saint-Domingue (30 juin 1705), capitaine en pied (22 août 1707), décédé à Saint-Domingue (20 mai 1713)
  • Page 623. Perinel-Du Mmai, conseiller à la Martinique (11 juillet 1719), procureur général et garde des sceaux (29 avril 1721), conseiller honoraire (2 septembre 1734)
  • Page 619. Pernay de Recourt, enseigne à Saint-Domingue (décembre 1704), lieutenant (4 juillet 1710, 14 août 1717), capitaine (19 novembre 1720), major au Port-de-Paix (7 août 1727), au Cap français (24 décembre 1732), lieutenant de roi à Fort-Dauphin (1er octobre 1739), à Port-de-Paix (16 janvier 1740), [au Cap (1er novembre 1749), décédé à Mantes-sur-Seine en mai 1752]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 4
  • Page 619. Pernost de Chastenois, officier d’infanterie par terre, lieutenant à Saint-Domingue (25 novembre 1696), capitaine (1er août 1698), major à Léogane (25 mars 1713), au Cap français (27 août 1714), lieutenant de roi (4 décembre 1717), gouverneur commandant du Cap et de Sainte-Croix (7 septembre 1723), ordre pour commander en l’absence du général (1er mai 1724), lieutenant au gouvernement général de Saint-Domingue (1er juin 1737), chevalier de Saint-Louis le 21 octobre 1720
  • Page 619. Pernost de Chastenois (fils aîné), enseigne à Saint-Domingue (19 novembre 1720), garde-marine à Rochefort (17 octobre 1721), lieutenant à Saint-Domingue (15 août 1724), capitaine (19 mars 1726, 6 juillet 1728), major à Baïaha (8 mai 1730), lieutenant de roi à Fort-Dauphin (16 janvier 1740)
  • Page 621. Pernost de Chastenois (fils cadet), cadet à Rochefort (29 novembre 1730), enseigne à Saint-Domingue (22 décembre 1733), lieutenant (1er juillet 1738)
  • Page 621. Pernost de La Boulaie, enseigne à Saint-Domingue (30 mai 1706), a quitté (1710)
  • Page 621. Peroy, conseiller du conseil de la Guadeloupe (16 décembre 1713), conseiller honoraire (26 mars 1726)
  • Page 621. Perreau Du Renart, capitaine à la Guadeloupe, aide-major (1755)
  • Page 621. Perrée, enseigne nommé par Phelippeaux, expectative à la Martinique (8 novembre 1711), enseigne en pied (27 janvier 1713), décédé à la Martinique, remplacé (23 avril 1720)
  • Page 623. Perret ou Perres, conseiller du conseil de Léogane (10 juillet 1701), interdit (5 mars 1713), décédé à Léogane, remplacé (13 novembre 1713)
  • Page 623. Perrier (l’aîné), garde-marine à Brest, commandant les vaisseaux de la Compagnie, commandant général en Louisiane (9 août 1726), capitaine de frégate, repassé en France (25 juillet 1732), capitaine de vaisseau à Brest (1er août 1738), chevalier de Saint-Louis
  • Page 623. Perrier de Salvert, garde-marine, commandant les vaisseaux de la Compagnie, enseigne de vaisseau à Brest, lieutenant de vaisseau, commandant en second en Louisiane (7 juin 1730), repassé en France (25 juillet 1732), capitaine de vaisseau à Brest
  • Page 621. Perret de L’Isle, lieutenant réformé au Canada (1691), confirmé (1er mars 1693), retiré avec 600 livres (31 décembre 1692)
  • Page 623. Perrier, garde-magasin en Louisiane (2 décembre 1705)
  • Page 623. Perrier, lieutenant de milice infanterie au Cul-de-Sac (15 mai 1705), confirmé (14 avril 1707)
  • Page 623. Perrier, ingénieur en chef en Louisiane (21 mars 1718), remplacé (2 septembre 1721)
  • Page 623. Perrin Du Fief, écrivain ordinaire à Saint-Domingue (1er janvier 1737), écrivain principal (1er janvier 1744). Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 56 (2e partie de registre)
  • Page 625. Perrot (François Marie), gouverneur et commandant de Montréal (20 avril 1670), interdit (3 août 1683), gouverneur de l’Acadie (10 avril 1684), repassé en France (30 mars 1687), pris par les Anglais et décédé en mer (1687)
  • Page 625. Perrot, garde-marine à Rochefort (21 mars 1697), enseigne en Acadie (28 avril 1697), resté en France, enseigne de vaisseau à Rochefort (1er janvier 1703)
  • Page 625. Perroteau Des Prises, garde-marine à Rochefort (2 mars 1693), capitaine en Acadie (1er mars 1703), enseigne de vaisseau, resté en France
  • Page 625. Persillon (Bertrand de) (l’aîné), garde-marine à Rochefort (22 novembre 1683), licencié (16 mars 1686), lieutenant au Canada (17 mars 1687), lieutenant réformé (5 mai 1710), décédé au Canada
  • Page 625. Persillon (le jeune), garde-marine à Rochefort, lieutenant au Canada (17 mars 1687), décédé au Canada
  • Page 625. Persy (de), garde-marine à Toulon (15 février 1691), enseigne de vaisseau à Saint-Domingue (1er juillet 1695), lieutenant (1er juillet 1695), capitaine (29, 30 septembre 1696), décédé à Saint-Domingue, remplacé (3 février 1699)
  • Pages 65, 625. Persy Beaumont, conseiller du conseil de la Martinique (15 avril 1679)
  • Page 627. Peschon Le Comte, major aux Alibamons (23 mars 1720), cassé en Louisiane (18 octobre 1728)
  • Page 627. Pesset ou Besset , conseiller à L’Artibonite 17(?), remplacé (5 mars 1713)
  • Page 627. Petel, enseigne de milice infanterie à la Martinique (15 mai 1703), lieutenant à La Trinité (14 mai 1707)
  • Page 627. Petit, [écrivain extraordinaire de la Marine à Rochefort (1675)], écrivain ordinaire à Cayenne (29 mars 1683), congé absolu (24 novembre 1691)
  • Page 627. Petit, arpenteur général et conseiller à la Martinique (16 décembre 1713), décédé à la Martinique (17 août 1723)
  • Page 627. Petit, directeur des vivres de la Marine à Saint-Domingue, conseiller du conseil de Léogane (22 avril 1719), conseiller honoraire du Petit-Goave (2 août 1735)
  • Page 627. Petit, trésorier au Canada, conseiller à Québec (1er juillet 1718), décédé à Québec (24 février 1720)
  • Page 627. Petit, chirurgien à la Guadeloupe (11 avril 1723), major (23 août). Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 43
  • Page 627. Petit, garde-magasin au Petit-Goave (1er juin 1739)
  • Page 629. Petit, garde-marine à Brest (10 octobre 1683), enseigne au Canada (17 mars 1687), lieutenant réformé (1690), confirmé (16 mars 1691), capitaine réformé (3 mars 1692), capitaine en pied (1er septembre 1694), confirmé (16 avril 1695), enseigne de vaisseau (5 mai 1695), décédé au Canada, 400 livres sur le Trésor royal à sa veuve (2 juin 1715), remplacé (5 juin 1715)
  • Page 629. Petit, enseigne en second en Louisiane (17 août 1732), décédé en Louisiane, remplacé (8 septembre 1733)
  • Page 629. Petit, procureur du roi à la Guadeloupe (20 avril 1729), arpenteur (16 décembre 1713), de l’Amirauté (11 mai 1729)
  • Page 627. Petit de Boissele, aide-major de Léogane (1er janvier 1701), remplacé (1er mai 1705)
  • Page 627. Petit de Livilliers, sous-lieutenant en Louisiane (5 juillet 1720), lieutenant (4 novembre 1720), confirmé par le roi (4 avril 1730), capitaine (17 août 1732), décédé de la blessure d’un coup d’épée de M. Macarty le 3 avril 1738 (21 avril 1738), remplacé (1er septembre 1738)
  • Page 501. Petit de Maubert, procureur à la Guadeloupe (20 avril 1729)
  • Page 627. Petit Du Jardin ou Hyardin, huissier audiencier au Cap (23 septembre 1708)
  • Page 629. Petry, lieutenant suisse en second à Rochefort (4 octobre 1723), retiré (1729)
  • Page 629. Peuvret, greffier en chef surnuméraire à Québec (10 mars 1685), décédé à Québec, remplacé par son frère (1er mars, 15 avril 1694)
  • Page 629. Peuvret, secrétaire du roi, greffier en chef surnuméraire à Québec (1er mars 1693, 15 avril 1694), décédé au Canada, remplacé (1er juin 1704)
  • Pages 509, 629. Peuvret ou Peuvret Du Menu, greffier en chef à Québec (15 avril 1676), « son fils en survivance » (10 mars 1685), décédé à Québec (20 septembre 1718)
  • Page 629. Peux (de), expectative d’enseigne en second (1743), enseigne en second (1744), enseigne en pied au Canada (1748), décédé au Canada (15 octobre 1748). Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 161v°, 171v°
  • Page 613. Peyrard, commis au bureau des Affaires étrangères, écrivain principal à Rochefort (20 janvier 1736), contrôleur à la Martinique (20 février 1736), commissaire et contrôleur (21 janvier 1737), à Saint-Domingue (1740), retiré (16 octobre 1742)
  • Page 613. Peyras, contrôleur à Québec (26 mai 1675), décédé à Québec, remplacé (8 mai 1702)
  • Page 613. Peysonnet, médecin botaniste à la Guadeloupe (19 décembre 1725)
  • Page 629. Phélippeaux , envoyé du roi à Cologne, ambassadeur en Savoie, lieutenant général sur terre, conseiller d’état d’épée, gouverneur général à la Martinique (1er janvier 1709), décédé à la Martinique (21 octobre 1713), chevalier de Saint-Louis le 8 mai 1693, commandeur
    de Saint-Louis ad honores (1er avril 1713)
  • Page 629. Philbert, enseigne en second au Canada (26 mai 1723), enseigne en pied (23 avril 1726), décédé au Canada, remplacé (1er avril 1735)
  • Page 631. Philbert, chirurgien à Oyapock (19 août 1732)
  • Page 631. Philbert, juge à la Guadeloupe (7 avril 1638), décédé à la Guadeloupe, remplacé (2 janvier 1641)
  • Page 631. Philippes, garde-magasin à La Mobile (11 août 1712)
  • FR ANOM COL D2C 222zone générique = FM, zone cote = D/2C/222Lettres Pi-Po
    Saint-DomingueMartiniqueCanadaCayenneGuadeloupeLouisiane
  • Page 631.Picard, conseiller du conseil de Cayenne (10 juillet 1701), lieutenant de milice dragons (10 avril 1707), capitaine (7 février 1711), décédé à Cayenne, remplacé (27 juillet 1717)
  • Page 631. Picaud, capitaine de milice infanterie à Saint-Pierre (11 décembre 1732)
  • Page 631. Picaudeau, enseigne de milice infanterie à Saint-Pierre (14 avril 1707)
  • Page 631. Picaudeau Des Rivières, expectative d’enseigne à la Martinique (16 février 1734), enseigne en pied (23 mars 1735), [lieutenant réformé (1er novembre 1741), sous-ingénieur (1741),ingénieur (1er septembre 1748), capitaine (1er septembre 1748), ingénieur en chef des Îles (12 novembre 1758), chevalier de Saint-Louis le 19 janvier 1756]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 14 et FR ANOM COL D2C 4 F° 42, 49, 55
  • Page 631. Pichard, greffier notaire à Saint-Pierre (23 septembre 1708)
  • Page 631. Piché, enseigne à la Martinique (12 novembre 1717), lieutenant (3 juin 1723), capitaine (1er novembre 1727), retiré avec la demi-solde (1er janvier 1753), chevalier de Saint-Louis en 1753. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 45
  • Page 631. Pichery, anspessade des cadets, décédé de la petite vérole (1746)
  • Page 631. Pichery, lieutenant de milice infanterie aide-major du Cul-de-Sac (14 avril 1707), capitaine de milice infanterie (25 avril 1730)
  • Page 631. Pick, garde-marine à Brest (27 février 1714), garde du pavillon à Toulon (28 août 1718), capitaine réformé à Saint-Domingue (13 avril 1717), retiré (24 septembre 1720)
  • Page 631. Pick, enseigne suisse surnuméraire à Rochefort (19 décembre 1724), enseigne en second (19 février 1726), sous-lieutenant en second (7 mai 1728), lieutenant en pied et grand juge (18 avril 1739), décédé à Rochefort (8 janvier 1742)
  • Page 631. Pick, enseigne suisse surnuméraire à la Martinique (19 décembre 1724), enseigne en second (1er août 1728), sous-lieutenant en pied (19 septembre 1738), lieutenant en pied (26 novembre 1741)
  • Page 633. Picot, enseigne faisant fonctions au Canada (1er avril 1761), aide-major réformé (1763)
  • Page 633. Pierremenue, cadet à Rochefort (17 octobre 1730), enseigne à Saint-Domingue (11 novembre 1732), lieutenant (20 mars 1736), [capitaine (1er juin 1742), décédé (septembre 1749)]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 13
  • Page 633. Pigeot, huissier d’Amirauté à l’Île Royale (27 avril 1734)
  • Page 633. Pigneux (de), enseigne à Saint-Domingue (5 novembre 1763), n’a pas passé
  • Page 633. Pignols, sous-lieutenant en Louisiane (31 janvier 1718), cassé et remplacé (5 janvier 1719)
  • Page 633. Pignon, lieutenant réformé par terre, lieutenant réformé en Louisiane (30 octobre 1720), révoqué (19 décembre 1722)
  • Page 633. Pillat, enseigne de milice infanterie au Cap (4 novembre 1710), capitaine à Saint-Domingue (1714), conseiller du conseil du Cap (22 sept 1727), conseiller honoraire du conseil du Cap (2 octobre 1734)
  • Page 633. Pillon, cornette de milice à Saint-Domingue (1718)
  • Pages 337, 633. Pillon de Forne, écrivain ordinaire à Rochefort (26 mars 1714), réformé (1er mai 1716), garde-magasin à Québec (24 novembre 1726), écrivain ordinaire au Havre (1er janvier 1729)
  • Page 633. Pillot, lieutenant réformé à Saint-Domingue (1er janvier 1738)
  • Page 633. Pilote, huissier d’Amirauté à Québec (8 avril 1737)
  • Page 635. Pin, lieutenant de milice infanterie à Saint-Domingue (13 février 1713)
  • Page 635. Pinel, lieutenant de milice infanterie au Cul-de-Sac (15 mai 1705), confirmé (14 avril 1707), capitaine de milice cavalerie (25 avril 1780)
  • Page 635. Pinot de La Grillière, enseigne à Saint-Dominque (22 décembre 1733), décédé, remplacé (21 juin 1737
  • Page 635. Pinson, cadet (1685), lieutenant dans le régiment de Navarre (1688), de Normandie (1696), expectative d’enseigne à Saint-Domingue (9 octobre 1708), enseigne en pied (1709), expectative de lieutenance (16 mars 1713), aide-major (1er janvier 1714), interdit quinze jours (15 janvier 1718), capitaine (19 novembre 1720), major à Port-de-Paix (24 décembre 1732), retiré lieutenant de roi ad honores conservant son rang et 800 livres sur les fonds de la colonie (9 mars 1734), chevalier de Saint-Louis en 1736
  • Page 635. Pionsin de Montauban, garde-marine à Toulon (22 mai 1703), cassé (12 octobre 1706), enseigne à Saint-Domingue (22 août 1707), quitté sans congé (1710)
  • Page 637. Piron, enseigne à la Martinique (23 novembre 1723), cassé (30 janvier 1725)
  • Page 637. Piron, enseigne à la Martinique (23 novembre 1716), a quitté (1721)
  • Page 637. Plagnols (de), cadet (1668), volontaire dans 4 campagnes sur mer, garde du roi (1677), lieutenant dans Anjou (1678), lieutenant au Canada (17 mars 1687), garde-marine (1er janvier 1694), décédé au Canada, remplacé (1er juin 1706)
  • Page 637. Plantin, capitaine pour la Compagnie à Port-Louis (19 mars 1722)
  • Page 639. Plumier (père), minime, botaniste aux Îles (22 septembre 1694)
  • Page 639. Pocquelin, conseiller du conseil de Léogane (16 juin 1720)
  • Page 639. Pocquet, «fils d’un épicier», commis de la Compagnie à la Martinique, conseiller du conseil de la Martinique (15 août 1688), conseiller honoraire (23 janvier 1700), secrétaire du roi
  • Pages 639, 727 (2). Pocquet de Sauville, fils du précédent, conseiller du conseil de la Martinique (8 octobre 1715), interdit 6 semaines (16 septembre 1726), capitaine de milice infanterie (25 avril 1730)
  • Page 641. Poilly (de), pour la Compagnie, sous-lieutenant à Port-Louis (12 septembre 1721)
  • Page 641. Poilvillain, baron de Cresnay, commandant les troupes en Louisiane (12 juin 1730), lieutenant de roi à La Mobile (15 mai 1731), repassé en France (17 août 1732), lieutenant de roi à Cayenne (1er septembre 1734), décédé à Cayenne (2 décembre 1736)
  • Page 641. Poincy-Bellebrune (de), chevalier, cadet à Rochefort (23 juillet 1742), enseigne à la Martinique (20 octobre 1744), a quitté. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 57
  • Page 641. Poirier, lieutenant de juge à Léogane (2 août 1707), décédé à Léogane, remplacé (23 septembre 1708)
  • Page 641. Poisson (Jean), greffier notaire à la Martinique, greffier en chef du conseil (20 février 1713), conseiller du conseil de la Martinique (6 août 1720), et juge à Marie-Galante (20 avril 1728)
  • Page 641. Poix, lieutenant de milice infanterie au Cul-de-Sac Saint-Domingue (4 novembre 1710)
  • Page 641. Polliard [ou Polliart] , cadet à Rochefort (23 novembre 1743), enseigne à Saint-Domingue (1er décembre 1745), [lieutenant des canonniers à Saint-Domingue (16 octobre 1750), capitaine en second de la première compagnie de canonniers (24 mars 1758)]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 12v°, 26v° et FR ANOM COL D2C 1ter F° 22 (2e partie de registre)
  • Page 643. Polignac (de), chevalier puis comte, garde-marine à Rochefort (1er février 1720), retiré (16 octobre 1727), capitaine réformé à Saint-Domingue (9 juillet 1729), expectative d’une compagnie à Saint-Domingue (9 juillet 1729), capitaine en pied (8 mai 1730), retiré avec 400 livres sur les Invalides (1er février 1736)
  • Page 643. Pommeray, enseigne en second au Canada (26 mai 1723), enseigne en pied (20 avril 1729), décédé au Canada, remplacé (22 mars 1732)
  • Page 643. Pommeret, lieutenant dans Navarre, enseigne à Cayenne (12 août 1713), lieutenant (25 novembre 1721), décédé à la Martinique et remplacé (13 février 1725)
  • Page 643. Pommier, capitaine de milice infanterie à Saint-Domingue (15 février 1713)
  • Page 643. Pommier, cadet à Rochefort (21 juin 1735), absent du port (novembre 1735), n’a pas paru depuis
  • Page 645. Pontbriand (de), évêque de Québec (Canada), décédé à Montréal (28 mars 1760)
  • Page 645. Pontherose, enseigne suisse en second à Saint-Domingue (23 septembre 1722), enseigne en pied (8 décembre 1723), sous-lieutenant au pied (23 août 1724), lieutenant en second (7 septembre 1731), capitaine lieutenant en second (26 janvier 1734), capitaine lieutenant en pied (8 août 1738), chevalier de Saint-Louis le 1er juillet 1742
  • Page 645. Pontherose, enseigne suisse surnuméraire à Saint-Domingue (7 septembre 1731), enseigne en pied (8 août 1738), retiré (30 avril 1740)
  • Page 645. Pontif, chirurgien en Acadie (21 mai 1707), décédé (15 août 1711)
  • Page 645. Pontigny, procureur du roi au Petit-Goave (4 juillet 1710), décédé au Petit-Goave, remplacé (15 février 1711)
  • Page 647. Pontoise, juge au Petit-Goave, décédé au Petit-Goave, remplacé (20 octobre 1703)
  • Page 647. Populus ou Paupulus de Saint-Protais (Louis Marie), enseigne en second en Louisiane (8 octobre 1733), enseigne en pied (15 octobre 1736), lieutenant (1er juin 1746), [capitaine (15 octobre 1752), réformé (1763), chevalier de Saint-Louis en 1776 ou le 19 janvier 1777]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 225v°, 229, FR ANOM COL D2C 59 F° 12 et FR ANOM COL D2C 3 F° 53v°
  • Page 647. Poquet, doyen du conseil supérieur de la Martinique, décédé (1752)
  • Page 647. Porheil, lieutenant à Cayenne (19 février 1727), retiré (8 mai 1729)
  • Page 647. Portalis, garde-marine à Toulon (28 février 1730), expectative de lieutenant à Saint-Domingue (4 août 1732), lieutenant en pied (11 novembre 1732), décédé à Saint-Domingue et remplacé (22 décembre 1733)
  • Page 649. Portneuf, enseigne en second au Canada (1er avril 1733), enseigne en pied en Louisiane (1er octobre 1740), [au Canada (1741), lieutenant (15 février 1748), capitaine (1er mai 1757) FR ANOM COL D2C 4 F° 229v° : lieutenant (11 juin 1750), capitaine (1er juillet 1759), décédé, noyé le 15 novembre 1761 lors du naufrage du navire l’Auguste (15 novembre 1761), chevalier de Saint-Louis le 24 mars 1761]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 137v°, 148, 160, 229v°, 234 et FR ANOM COL D2C 59 F° 23v°
    (1ère partie de registre) et F° 13 (2e partie de registre)
  • Page 649. Portneuf, lieutenant au Canada (1er juin 1703), capitaine (27 avril 1716), décédé au Canada, remplacé (1er avril 1733)
  • Page 651. Potier de Courcy, expectative d’enseigne au Canada (11 avril 1702), enseigne en pied (1702), garde-marine à Rochefort (30 avril 1704)
  • Page 651. Pottée, lieutenant réformé par terre, lieutenant réformé en Louisiane (1er juillet 1719), révoqué (19 décembre 1722)
  • Page 651. Pouancey (de), gouverneur de l’Ile de la Tortue (16 mars 1676), continué (15 avril 1679, 1er mai 1682), décédé à la Tortue, remplacé (30 septembre 1683)
  • Page 651. Pouer, cornette de milice au Cap (21 août 1708)
  • Page 651. Poulain, aide-major de milice infanterie à Cayenne (22 avril 1726), conseiller du conseil de Cayenne (18 juillet 1731)
  • Pages 145, 651. Poulain Du Bouget ou Bougut, procureur du roi à Saint-Pierre (30 mai 1731), d’Amirauté à Saint-Pierre (24 septembre 1731), juge à Saint-Pierre (2 septembre 1734), lieutenant de prévôté à la Martinique (2 septembre 1734), lieutenant d’Amirauté à Saint-Pierre (8 septembre 1735)
  • Page 651. Poulain de Guerville, enseigne à la Martinique (1er mars 1703), congé absolu (28 mars 1706)
  • Page 653. Poulain de Guerville, officier de milice à Saint-Christophe, capitaine d’infanterie en Irlande [?] (1689), lieutenant à la Martinique (18 juin 1691), garde-marine aux colonies (15 octobre 1693), capitaine à la Martinique (15 octobre 1693), enseigne de vaisseau (1er juillet 1695), major à Saint-Christophe (20 juin 1702), à la Guadeloupe (8 novembre 1702), aide-major garde-côtes à Noirmoutiers (15 février 1708), aide-major à Marie-Galante (1er août 1714), ordre pour commander à la Grande-Terre en Guadeloupe (1er janvier 1717), décédé à Saint-Vincent (29 juillet 1719)
  • Page 653. Poulain de Guerville, enseigne réformé à la Martinique (19 mars 1708), expectative d’enseigne (4 juillet 1710), enseigne en pied (27 janvier 1713), lieutenant (25 mai 1716), capitaine (20 mars 1736), [retiré le 20 novembre 1757 avec une demi-solde de 540 livres, chevalier de Saint-Louis le 20 novembre 1757]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter et FR ANOM COL D2C 4 F° 45
  • Pages 573, 653. Poulain Nicolet, exempt de maréchaussée à Québec (16 avril 1737), décédé (29 avril 1738)
  • Page 653. Poupé Des Portes, médecin à Saint-Domingue (25 juillet 1732), au Cap (1er juillet 1740)
  • FR ANOM COL D2C 222zone générique = FM, zone cote = D/2C/222Lettres Pr-Pu
    Saint-DomingueMartiniqueCanadaCayenneGuadeloupe
  • Page 655. Pradelles (de), expectative d’enseigne en pied en Louisiane (8 décembre 1714), enseigne en pied (12 mars 1716), permis de servir la Compagnie (20 septembre 1717), lieutenant (31 décembre 1717, 1er juillet 1719), capitaine (23 mars 1720), confirmé (4 avril 1730), retiré avec 450 livres de demi-solde (14 septembre 1735), décédé en Louisiane (22 octobre 1740)
  • Page 655. Pradines (de), chevalier, garde-marine à Rochefort (29 mars 1692), enseigne à la Martinique (12 octobre 1699), décédé à la Martinique (septembre 1700), remplacé (1er janvier 1701)
  • Page 655. Pradines (de), garde-marine à Rochefort (29 mars 1692), lieutenant à la Martinique (30 septembre 1694), capitaine aux Îles du Vent (1er mai 1698), interdit (20 mars 1703), capitaine à la Martinique (12 mai 1703), lieutenant de roi à la Grenade (27 avril 1716), gouverneur de la Grenade (13 novembre 1734), décédé (4 février 1748), chevalier de Saint-Louis le 4 février 1748. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 34
  • Page 655. Prat, capitaine de port au Canada (7 juillet 1711), décédé (21 février 1726), remplacé (10 mai 1728)
  • Page 655. Prat (l’aîné), médecin en Louisiane (?), conseiller (23 août 1732), repassé en France (2 septembre 1734), remplacé (14 septembre 1735). Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 223v°
  • Page 655. Prat le jeune, médecin botaniste en Louisiane (2 septembre 1734)
  • F° 657. Préaux Grais (de), chevalier, capitaine dans Picardie (1678), capitaine au Canada (17 mars 1687), garde-marine (1er janvier 1693), commission de capitaine (25 mars 1694), décédé au Canada, remplacé (1er avril 1702)
  • Page 657. Prescheur, enseigne de milice infanterie à la Martinique (15 mai 1705)
  • Page 657. Pressal (de), chevalier, garde-marine à Toulon (1706), garde du pavillon (après 1710), capitaine de gardes «de M. de Châteumorant le gouverneur» à Saint-Domingue (1716), expectative de lieutenant (4 octobre 1716), décédé (22 mars 1717)
  • Page 659. Preuvereaux, enseigne à la Martinique (11 mars 1703), garde-marine à Rochefort (6 mars 1703), lieutenant (27 janvier 1713), capitaine (23 avril 1720), retiré avec 540 livres de1/2 solde sur la colonie (21 novembre 1726), décédé dès le 15 novembre 1726
  • Page 657. Préval, juge à Cayenne (18 octobre 1712), congé absolu (28 septembre 1723)
  • Page 657. Préval ou de Preuil, chevalier, expectative d’enseigne Martinique (19 mars 1726), enseigne en pied (1er novembre 1727), retiré (9 novembre 1728)
  • Page 657. Prévost, écrivain ordinaire à Rochefort (11 août 1732), écrivain principal à l’Île Royale (1er mai 1735), commissaire et contrôleur au Canada (1er avril 1746), [retiré le 1er avril 1762, rétabli au service (12 juillet 1767), commissaire ordinaire en Corse (16 août 1768), à Lorient (4 août 1772), intendant de la Marine à Toulon (9 septembre 1776), retiré avec 2000 livres de pension dont 1000 livres sur la Marine, 1000 livres sur les Invalides]
  • Page 659. Prévost, major de Québec (14 mai 1669), confirmé et commandant en l’absence du général (30 mai 1686), lieutenant de roi à Québec (29 février 1692), gouverneur de Trois-Rivières (28 mai 1699), décédé, remplacé (1er juin 1703)
  • Page 659. Prévost de Fontenay, enseigne à l’Île Royale (26 mars 1714), lieutenant (2 juillet 1720), à la Martinique (1er décembre 1722), capitaine (7 juillet 1727), major à la Martinique (1er juillet 1742), retiré avec la dernière solde de 600 livres (1er juin 1747), chevalier de Saint-Louis en 1745. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 38 et FR ANOM COL D2C 49 F° 209
  • Page 657. Prey (de), capitaine de milice infanterie à la Martinique (15 mai 1705), lieutenant-colonel de milice infanterie à Fort-Royal (14 avril 1707), colonel réformé de milice infanterie (15 novembre 1711), capitaine de milice infanterie (25 avril 1730)
  • Page 657. Prey de La Raffinière (de), fils, capitaine de milice infanterie à Fort-Royal (11 décembre 1732)
  • Page 659. Proisy (de) (l’aîné), garde-marine à Brest (29 juin 1705), enseigne à Saint-Domingue (1er janvier 1714), décédé en passant de Saint-Domingue à la Martinique (décembre 1714)
  • Pages 659, 775 (2). Prouville de Tracy, lieutenant général par terre, gouverneur et lieutenant général en Amérique (19 novembre 1663), au Canada (19 novembre 1663), en absence du vice-roi, repassé en France (1667)
  • Page 659. Prunes, lieutenant de milice infanterie à la Martinique (15 mai 1705), confirmé à La Trinité (14 avril 1707)
  • Page 661. Puigibault, garde-marine à Rochefort (9 avril 1699), enseigne au Canada (18 mai 1701), lieutenant (1er juin 1706), quitté et remplacé (28 mai 1712)
  • FR ANOM COL D2C 222zone générique = FM, zone cote = D/2C/222Lettre Q
    Saint-DomingueMartiniqueCanadaCayenneGuadeloupeLouisiane
  • Page 663. Quartier, capitaine de milice cavalerie au Cul-de-Sac (25 avril 1730)
  • Page 663. Quatrebarbes (de), garde-marine à Brest (13 novembre 1683), lieutenant réformé au Canada (17 mars 1687), lieutenant (1691), confirmé (11 mars 1693), capitaine réformé (27 avril 1694), enseigne de vaisseau (5 mai 1695), repassé enseigne de vaisseau en France (1er mai 1698)
  • Page 663. Queilas, ancien garde-marine (12 juillet 1677), capitaine à Cayenne (7 juillet 1681), décédé (22 septembre 1683)
  • Page 663. Queranloux, garde-magasin à Saint-Marc, remplacé (1er octobre 1738)
  • Page 663. Querarney ou Kerarney, lieutenant dans le régiment de (?) (1er février 1710), capitaine réformé à la Martinique (1er septembre 1717), enseigne en pied (30 janvier 1725), major (1er novembre 1727), rang de lieutenant de roi (26 novembre 1731), lieutenant de roi à La Trinité (14 mai 1733), à Grenade (1er juillet 1738), décédé au Fort-Royal (11 juin 1739), chevalier de Saint-Louis le 19 novembre 1731
  • Page 663. Querewan, capitaine de milice infanterie à la Martinique (25 avril 1730), décédé, remplacé (11 décembre 1732)
  • Page 663. Querjanmol (de), cadet à Rochefort (25 novembre 1730), anspessade (3 juillet 1731), caporal (23 octobre 1731), enseigne à Saint-Domingue (24 avril 1731), lieutenant (19 mai 1734)
  • Page 663. Querenguet de Rosselan, capitaine à la Martinique, ordre de faire passe son procès (1er octobre 1643)
  • Page 665. Querkouve, capitaine de milice dragons à Cayenne, conseiller du conseil (18 juillet 1731), décédé à Cayenne, remplacé (15 janvier 1738)
  • Page 665. Quermont (de), ancien garde-marine, enseigne de vaisseau, capitaine à Cayenne (après 1670), repassé en France
  • Page 665. Quinault, écrivain ordinaire à Toulon (15 juin 1722), commis principal à Saint-Domingue (19 février 1726), écrivain ordinaire (1726), commissaire au Petit-Goave (19 février 1726), commissaire ordinaire au Cap (24 décembre 1732), au Petit-Goave (24 décembre 1732), second conseiller au Cap (4 août 1731)
  • Page 665. Quinot, procureur général au conseil du Petit-Goave (1er juillet 1693), décédé à Léogane, remplacé (15 février 1711)
  • Page 665. Quinot, juge à Saint-Louis (6 septembre 1728), conseiller du conseil du Petit-Goave (6 septembre 1728), lieutenant d’amirauté (15 septembre 1729), remplacé (16 février 1734)
  • Page 667. Quirouanne, enseigne de milice infanterie à Saint-Pierre (15 mai 1705), confirmé (14 avril 1707)
  • Page 667. Quittoy de Linetot, capitaine réformé au Canada (17 mars 1687), garde-marine (1er janvier 1694), capitaine (20 avril 1700), major de Trois-Rivières (1er avril 1702), décédé à Trois-Rivières (5 mai 1710)
  • FR ANOM COL D2C 222zone générique = FM, zone cote = D/2C/222Lettres Ra-Re
    Saint-DomingueMartiniqueCanadaCayenneGuadeloupeLouisiane
  • Page 669. Raby, enseigne de milice infanterie au Cap (21 août 1708), confirmé (15 février 1713), décédé, remplacé (1718)
  • Page 669. Radisson, garde-magasin à Montréal (1714)
  • Page 669. Raffinière, enseigne de milice infanterie à la Martinique (15 mai 1705)
  • Page 669. Rageot, greffier notaire prévôté à Québec (17 mai 1675), retiré par « caducité » et remplacé (10 mars 1685), décédé (1692)
  • Page 669. Rageot (fils), greffier notaire prévôté à Québec (1er mars 1693), confirmé (1er juin 1704), remplacé (7 juillet 1711)
  • Pages 669, 757 (2). Ragneau (ou Reynaud) de Thomire, arpenteur à la Martinique (25 mai 1721), n’a pas passé, remplacé (26 août 1721)
  • Page 669. Raguet, [doyen], conseiller en Louisiane (14 septembre 1735). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 66 (2e partie de registre)
  • Page 669. Raguienne de Mareuil, lieutenant de juge à la Martinique (19 septembre 1684), nouvelles provisions (1er mars 1688), conseiller du conseil (après 1688), cassé (5 février 1704), rétabli (170(?), remplacé (28 mars 1706)
  • Page 671. Raimond de), comte, maréchal de camp pour être gouverneur de l’Île Royale (1751), repassé en France (1753), remplacé gouverneur en 1744
  • Page 671. Raimond Du Carlot, cadet à Rochefort (27 novembre 1730), anspessade (3 juillet 1731), caporal (23 octobre 1731), enseigne à Saint-Domingue (24 avril 1732), lieutenant (19 mai 1734), en prison 3 mois (29 octobre 1737), [capitaine (1er janvier 1742), retiré (12 septembre 1753), chevalier de Saint-Louis en 1753]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 13
  • Page 669. Raymond (de), chevalier, enseigne en second au Canada (5 mai 1722), enseigne en pied (5 février 1731), lieutenant (25 mars 1738)
  • Page 671. Rameru (de), lieutenant de juge à Léogane (23 septembre 1708), juge au Petit-Goave (15 février 1711), décédé, remplacé (15 avril, juillet 1715)
  • Page 671. Ramezai (de), lieutenant au Canada (5 mars 1685), capitaine (1er mars 1687), gouverneur de Trois-Rivières (1er juillet 1690), ordre pour régler son rang (28 avril 1697), commandant les troupes au Canada (28 avril 1699), capitaine de compagnie, ordre pour précéder les lieutenants de roi à Québec et Montréal (22 mai 1701, 1er juin 1703), gouverneur de Montréal (15 mai 1704), décédé (31 juillet 1723), chevalier de Saint-Louis le 1er juin 1703
  • Page 671. Ramezai, enseigne au Canada (7 mai 1720), lieutenant (23 avril 1726), expectative de compagnie (1er avril 1733), capitaine (20 mars 1734), major de Québec (1er mai 1749), lieutenant de roi (1757), chevalier de Saint-Louis en 1748. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 123v°, 125, 135 et FR ANOM COL D2C 59 F° 5
  • Page 671. Ramezay (de), le jeune, enseigne au Canada (17 juin 1707)
  • Page 673. Ramezay de La Gesse, garde-marine à Rochefort (19 mars, 19 juin 1713), expectative d’enseigne au Canada (30 mai 1713), enseigne en pied (1er juillet 1713), lieutenant (1er juillet 1718), expectative de compagnie (29 mai 1725), péri sur le Chameau (27 août 1725)
  • Page 673. Ramezay de Mauvoir, enseigne au Canada (20 avril 1700), garde-marine (18 juin 1712), lieutenant (18 juin 1712), tué à la guerre des Renards (1716)
  • Page 673. Ramoux, conseiller du conseil de la Guadeloupe (16 décembre 1713)
  • Page 673. Rampont, greffier en chef à la Martinique (9 octobre 1725), retiré (25 juillet 1732), conseiller (18 octobre 1734)
  • Pages 403, 673. Rampont d’Haudremont (Charles), juge à La Trinité (6 septembre 1728), lieutenant d’Amirauté à La Trinité (8 mars 1729), greffier en chef à la Martinique (25 juillet 1732)
  • Page 673. Rancé (de), chevalier, enseigne de compagnie à Saint-Domingue (15 août 1724), lieutenant à Saint-Domingue (19 mars 1726), capitaine (8 mai 1730), major à Jacmel (25 septembre 1739), [major à Saint-Marc (1er juin 1742), lieutenant de roi à l’Île aux Vaches (20 septembre 1743), commandant dans le gouvernement de la partie sud de Saint-Domingue (16 octobre 1750), décédé (16 mai 1756)]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 4
  • Page 677. Rancé (de), capitaine d’infanterie à Saint-Domingue, décédé (29 mars 1744)
  • Page 673. Rancé de Burgaronne, expectative d’enseigne à Saint-Domingue (27 novembre 1730), enseigne en pied (24 avril 1732), lieutenant (22 décembre 1733), [capitaine (1er octobre 1740), aide-major du Cul-de-Sac (15 février 1745), décédé à La Havane (10 juin 1750)]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 8v°
  • Page 677. Ranché, écrivain extraordinaire à Marseille (1er janvier 1675), secrétaire de M. de Goimpy aux Îles (28 novembre 1684), contrôleur aux Îles (6 août 1687), fonction de commissaire sur la Badine pendant la traversée (26 septembre 1694), remplacé contrôleur (14 décembre 1701), commissaire des galères (7 septembre 1702)
  • Page 677. Ranché (fils), commissaire général à Rochefort (1er août 1740), intendant à la Martinique (1er janvier 1744)
  • Page 677. Rancogne (de), chevalier, lieutenant à Plaisance (25 janvier 1694), garde-marine (1er mars 1694), lieutenant (1er janvier 1701), retiré (20 mars 1703), colonel de milice à Léogane (20 avril 1706), en prison à Port-Louis (25 juin 1726), élargi (3 septembre 1726), chevalier de Saint-Louis le 15 août 1724
  • Page 677. Rané (de), garde-marine au Canada (15 mars 1687), enseigne (mars 1687), lieutenant (15 avril 1694), lieutenant réformé (1692), quitté et remplacé (28 mai 1712)
  • Page 677.Rané (de), expectative d’enseigne à la Martinique (7 décembre 1706), enseigne en pied (1708), rayé (1711)
  • Page 677. Ranjon, secrétaire de M. d’Angervilliers, intendant de Grenoble, contrôleur ad honores en Louisiane (6 hanvier 1715)
  • Page 679. Raoul, conseiller à la Martinique (26 mars 1718)
  • Page 679. Raoult, capitaine de port au Cap-Français (26 mars 1714), lieutenant de frégate (26 mars 1714), décédé au Cap-Français (1730), remplacé (13 janvier 1731)
  • Page 679. Rasser, lieutenant suisse en pied à Saint-Domingue (1721), décédé (2 janvier 1723)
  • Page 679. Rasser, enseigne suisse surnuméraire à l’Île Royale (26 janvier 1734), enseigne en pied à Rochefort (26 décembre 1738)
  • Page 679. Ratteau, enseigne à la Martinique (1er mai 1698), décédé (juillet 1699)
  • Page 679. Ravary, lieutenant à la Martinique (15 octobre 1693), garde-marine (5 novembre 1693), lieutenant à la Guadeloupe (21 août 1695), capitaine à la Martinique (1er avril 1698), enseigne de vaisseau à Saint-Domingue (5 novembre 1703), capitaine (5 novembre 1703), lieutenant de roi à Marie-Galante (1er décembre 1722), décédé à la Guadeloupe (4 juillet 1724)
  • Page 679. Raucourt, écrivain ordinaire à Brest (25 janvier 1692), écrivain principal en Louisiane (8 septembre 1699), instruction (septembre 1699), n’a pas passé, cassé (22 octobre 1699)
  • Page 681. Raudot , conseiller honoraire à la Cour des Aides, intendant du Canada) (1er janvier 1705), repassé en France, conseiller de Marine (31 mars 1710), [conseiller de Marine (1719), décédé (9 février 1728)]
  • Page 681. Raudot (fils), commissaire ordinaire à Dunkerque (16 décembre 1702), inspecteur général de la Marine en Picardie (2 août 1704), adjoint à son père au Canada (1er janvier 1705), intendant des Classes à la Cour (31 mars 1710)
  • Page 681. Raudot d’Avallon, procureur du roi au Petit-Goave (6 mars 1731), de l’Amirauté (10 avril 1731)
  • Page 681. Raudot de Chalus ou Chalusse, garde-marine à Rochefort (1er mai 1705), enseigne au Canada (15 juin 1705), expectative de lieutenant (1er juin 1706), lieutenant (10 juin 1706), expectative de compagnie (5 mai 1710), capitaine (28 mai 1712), enseigne de vaisseau (12 juin 1712), péri sur le Saint-Jérôme de La Rochelle passant en France (1714)
  • Page 681. Raudot de Lamenay, procureur du roi à Saint-Marc (19 novembre 1731), de l’Amirauté (21 octobre 1732), greffier en chef (1er juin 1733), décédé (novembre 1736), remplacé (10 juin 1737)
  • Page 683. Raully, sous-lieutenant au Canada (25 mai 1760), jusqu’en 1763
  • Page 683. Raussain (Jean), arpenteur à la Martinique (26 août 1721), arpenteur général (22 janvier 1726)
  • Page 681. Ravend, cadet au Canada (1688), enseigne (2 janvier 1694), confirmé (15 avril 1694), congé absolu (24 mai 1701)
  • Raymond (de), chevalier, enseigne en second au Canada (5 mai 1722), enseigne en pied (5 février 1731), lieutenant (25 mars 1738), capitaine (1746), 300 livres de pension sur le Trésor royal (1er janvier 1759), autre pension de 300 livres (24 mars 1761), retiré avec une pension de 800 livres sur le fonds des Colonies (1er janvier 1764), chevalier de Saint-Louis en 1753. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 136 et FR ANOM COL D2C 59 F° 21
  • Page 683. Razac (de), enseigne à la Martinique (1er août 1714), n’a pas passé, remplacé (12 novembre 1717)
  • Page 683. Reboul, lieutenant en Louisiane (23 mars 1720), cassé (25 juillet 1725)
  • Page 682. Rebuty, enseigne d’infanterie à la Martinique (1er novembre 1738), lieutenant (21 mars 1741), capitaine aide-major (1er novembre 1743)
  • Page 683. Reclos, lieutenant en Louisiane (1er juillet 1719), retiré (21 octobre 1723)
  • Page 683. Recourt (de), major à Léogane (1er septembre 1703), décédé au Port-de-Paix (14 juin 1704), remplacé (15 novembre 1704)
  • Page 683. Recourt (de), enseigne au Canada (5 mai 1710), quitté et remplacé (24 mai 1712)
  • Page 685. Régis Du Roullet, enseigne en Louisiane (1er juillet 1719), sous-lieutenant (6 mars 1730), par ordre du roi (4 avril 1730), retiré (8 septembre 1733), lieutenant réformé à Cayenne (1er octobre 1734), capitaine réformé (1er décembre 1737), capitaine en pied (1er octobre 1738), retiré avec 1/2 solde de 300 livres (1er juin 1747), chevalier de Saint-Louis en juillet 1747. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 67
  • Page 685. Regnault, conseiller au conseil supérieur de la Guadeloupe (1er mai 1705)
  • Page 685. Regnault de La Soudière, cadet à Rochefort (28 février 1733), anspessade (20 septembre 1735), enseigne à Saint-Domingue (21 juin 1737), fonction d’aide-major de Saint-Louis, lieutenant à Saint-Domingue (1er octobre 1740), capitaine (1er décembre 1745), major au Petit-Goave (1er janvier 1753), décédé (1757), chevalier de Saint-Louis en 1756. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 6v°, 13
  • Page 685. Regnould, lieutenant de juge à Saint-Christophe (3 mars 1638), juge (2 mars 1639), révoqué (31 janvier 1642)
  • Page 687. Remondis, lieutenant de milice infanterie au Cul-de-Sac à Saint-Domingue (4 novembre 1710)
  • Page 687. Remoussin, capitaine de milice cavalerie à Saint-Domingue (15 février 1713)
  • Page 687. Renard, garde-magasin à Saint-Christophe (4 février 1634)
  • Page 687. Renard Saumorey de Fuschamberg, marquis d’Amblimont, lieutenant de vaisseau à Rochefort (30 novembre 1663), capitaine de vaisseau (1er novembre 1669), chef d’escadre (1er janvier 1693), gouverneur général des Îles (1er septembre 1696), instruction (12 octobre 1696), décédé aux Îles (17 août 1700)
  • Page 687. Renaudin, capitaine de milice infanterie à la Martinique (25 avril 1730)
  • Page 687. Renaudot ou Rescaudot, capitaine de milice infanterie à la Martinique (15 mai 1705), confirmé capitaine réformé à Saint-Pierre (14 avril 1707)
  • Page 687. Renault, enseigne de milice infanterie à Léogane (15 février 1713)
  • Page 687. Renault ou Reynault, lieutenant de juge à Jacmel (20 novembre 1721), garde-magasin au Port-de-Paix (1er juin 1737)
  • Page 689. Renault, capitaine de milice cavalerie au Cul-de-Sac (25 avril 1730)
  • Page 689. Renault d’Hauterive, capitaine en Louisiane (23 mars 1720), commandant à Saint-Jean-Baptiste (19 décembre 1722), confirmé (4 avril 1730), décédé (10 septembre 1742), chevalier de Saint-Louis le 15 octobre 1736
  • Page 689. Renou, lieutenant aide-major de milice infanterie à Saint-Pierre (14 avril 1707)
  • Page 689. Renou (l’aîné), enseigne en second d’infanterie à l’Île Royale (16 juin, 15 juillet 1732), [enseigne en pied (1er avril 1741), lieutenant (1er janvier 1747), capitaine (15 avril 1750), décédé (1752)]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 196v°, 200, 205 et FR ANOM COL D2C 60 F° 19v°
  • Page 689. Renou de Pont Saint-Pierre, lieutenant en Acadie (1er février 1702), à l’Île Royale (1er janvier 1714), aide-major (15 mars 1714), expectative de compagnie (13 mai 1714), capitaine (28 mai 1715), décédé (4 septembre 1719), remplacé (2 juillet 1720
  • Page 689. Renoult, capitaine et major à l’Île de la Tortue (1671)
  • Page 689. Renoult, cadet à Rochefort (30 juin 1739), enseigne à Saint-Domingue (1er janvier 1744)
  • Page 689. Renoux, capitaine de milice infanterie à Saint-Domingue (1718)
  • Page 689. Renoux, chirurgien à Saint-Louis (13 novembre 1725)
  • Page 691. Repaire de Naiat, lieutenant à la Martinique (1er septembre 1696, 31 mai 1699), capitaine (1er janvier 1701), à Saint-Domingue (5 novembre 1703), retiré (22 août 1707)
  • Page 691. Repentigny, enseigne au Canada (11 février 1721), lieutenant (1er avril 1733), décédé (16 septembre 1733)
  • Page 691. Repentigny (de), enseigne en second au Canada (9 ou 20 mars 1734), [enseigne en pied (10 avril 1742), lieutenant (15 février 1748), capitaine à l’Île Royale (15 avril 1750), repassé au Canada (1757), chevalier de Saint-Louis en 1757]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 136v°, 148, 160, 196v° et FR ANOM COL D2C 59 F° 22
  • Page 691. Ressen ou Rezen, capitaine de port à Cayenne (16 juillet 1732), décédé (7 novembre 1734)
  • Page 691. Retz (de), conseiller en la cour des monnaies, conseiller du conseil de la Guadeloupe (8 mai 1725)
  • Page 685. Reynard, enseigne suisse surnuméraire à Rochefort (13 septembre 1731), enseigne en pied (14 janvier 1732), retiré (1733)
  • Page 685. Reynaud, écrivain principal à Brest (4 juillet 1695), congédié (1er février 1705), contrôleur en Franche-Comté (7 juin 1705), retiré (22 juillet 1705), greffier notaire au Cap (4 juillet 1710), décédé au Cap (1711), remplacé (18 février 1721)
  • Page 687. Reynier, lieutenant de milice infanterie au Petit-Goave (4 novembre 1710)
  • FR ANOM COL D2C 222zone générique = FM, zone cote = D/2C/222Lettres Ri-Ru
    Saint-DomingueMartiniqueCanadaCayenneGuadeloupeLouisiane
  • Page 693. Richarville de La Gravière, enseigne en second en Louisiane (17 août 1732), tué par les Chicachas (15 octobre 1736)
  • Page 693. Chavagne de Richebourg, capitaine dans Châtillon, capitaine réformé en Louisiane (10 décembre 1712), enseigne en pied (30 mai 1713), permis de servir la compagnie (20 septembre 1717), interdit 3 mois (11 février 1719), commandant à La Nouvelle-Orléans (23 mars 1720), chevalier de Saint-Louis le 12 février 1718
  • Page 693. Richer, ingénieur et professeur de mathématiques aux Îles et aux Indes (6 février 1670)
  • Page 693. Ricord, lieutenant de milice infanterie à la Martinique (15 mai 1705)
  • Page 693. Ricouart (de), inspecteur général à Brest (14 avril 1714), intendant des Iles (16 décembre 1715), commissaire général aux îles (30 avril 1716), à Nantes (15 juillet 1719), intendant à Dunkerque (6 octobre 1720), à Rochefort (1739)
  • Page 693. Rieux (de), enseigne en Guadeloupe (1er septembre 1698), lieutenant à la Martinique (15 novembre 1711), capitaine (7 août 1715), major du Port-de-Paix (1er octobre 1717), lieutenant de roi à Fort-Royal (23 novembre 1722 ou 1723), à Saint-Pierre (19 mars 1726), chevalier de Saint-Louis le 14 juin 1721, décédé (1726), remplacé (11 janvier 1727)
  • Page 695. Rigaud de Vaudreuil, chevalier, puis marquis, mousquetaire et brigadier (15 ans), commandant les troupes au Canada (1687), capitaine (24 mai 1689), commandant en l’absence des gouverneur général et particulier de Québec (7 juin 1689), capitaine de compagnie (25 mars 1694), commandant les troupes en l’absence du gouverneur du Canada (28 mai 1699), gouverneur et lieutenant général du Canada (1er août 1703), commandeur de Saint-Louis ad honores (18 juin 1712), grand croix (24 avril 1721), chevalier de Saint-Louis, décédé à Québec (14 octobre 1725). Voir aussi FR ANOM COL D2C 49 F° 16
  • Page 695. Rigaud, chevalier de Vaudreuil, expectative d’enseigne au Canada (6 juin 1710), quitté (1712)
  • Page 695. Rigaud, chevalier de Vaudreuil, enseigne au Canada (2 juin 1715), lieutenant (7 mai 1720), enseigne au Cap-Français (1723), remplacé (29 mai 1725)
  • Page 697. Rigaud de Vaudreuil (l’aîné), expectative d’enseigne au Canada (8 mai 1695), enseigne (20 mai 1698), garde-marine à Rochefort (29 mai 1698), lieutenant en pied au Canada (15 juin 1708), confirmé garde-marine à Rochefort (29 avril 1708), capitaine au Canada (5 mai 1710), enseigne de vaisseau (5 juillet 1711), lieutenant de vaisseau (28 juin 1713), passé à Rochefort (2 juin 1715), capitaine de vaisseau (1er avril 1738)
  • Page 697. Vaudreuil de Cavagnial, [marquis], enseigne au Canada (16 juin 1708), garde-marine (14 juin 1711), expectative de lieutenant (5 juillet 1711), lieutenant (28 mai 1712), capitaine (2 juin 1715), major des troupes au Canada (23 avril 1726), aide-major de la Marine (20 avril 1729), gouverneur de Trois-Rivières (1er avril 1733), gouverneur de la Louisiane (1er juillet 1742), capitaine de vaisseau (10 juillet 1746), gouverneur général de la Nouvelle-France (1er janvier 1755), chevalier de Saint-Louis le 25 mars 1730. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 121, 221, FR ANOM COL D2C 59 F° 2, FR ANOM COL D2C 61 F° 6
  • Page 697. Rigaud, chevalier de Vaudreuil, expectative d’enseigne au Canada (8 juillet 1711), enseigne en pied (28 mai 1712), lieutenant en pied (2 juin 1715), garde-marine (24 juillet 1717), capitaine (1er juin 1724), capitaine à Saint-Domingue (17 janvier 1726), major au Petit-Goave (8 mai 1730), major au Cul-de-Sac de l’Île de Vache (1er septembre 1734), commandant les troupes (1er septembre 1734), lieutenant de roi (15 janvier 1740), [au Cap (20 septembre 1743), capitaine de vaisseau (1er septembre 1749), commandant général des Îles sous le vent (1er novembre 1749), retiré en 1756, chevalier de Saint-Louis en 1739]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 3, FR ANOM COL D2C 94 F° 3
    [
  • Page 699. Rigolet, conseiller au conseil supérieur de la Guadeloupe (16 décembre 1713), conseiller honoraire (26 mars 1726)
  • Page 699. Rimbault, notaire à Montréal (30 mai 1699), procureur du roi (27 mars 1706), lieutenant particulier (15 février 1724), juge et lieutenant général (29 avril 1727), décédé (16 octobre 1740)
  • Page 699. Rimbault (fils), procureur du roi à Montréal (15 février 1724), remplacé (29 avril 1727)
  • Page 699. Rimbault, enseigne en pied à l’Île Royale, décédé (septembre 1755)
  • Page 699. Rimbestot, expectative de lieutenant à la Martinique (20 octobre 1714), lieutenant en pied (1er décembre 1715), retiré (11 septembre 1717)
  • Page 701. Ringoual (de), garde-marine à Brest (1er novembre 1689), enseigne à la Martinique (31 janvier 1697), lieutenant (15 avril 1697), capitaine à Saint-Domingue (4 juillet 1710), décédé et remplacé (20 août 1715)
  • Page 701. Riollan de Courval, garde-marine à Brest, sous-brigadier, cassé, lieutenant à Cayenne (1er juin 1689), aide-major (3 juin 1693), lieutenant (26 février 1694), sous-brigadier des gardes-marine à Brest (28 juin 1694)
  • Page 701. Rionville ou Réauville (de), ancien garde-marine à Rochefort (4 février 1680), lieutenant à Cayenne (25 mai 1681), capitaine (21 ou 24 septembre 1683), repassé en France (26 novembre 1683), lieutenant de roi à Saint-Martin (16 juin 1685), décédé noyé sur l’Oriflamme après la prise de Saint-Christophe en repassant en France (1690)
  • Page 701. Rionville (de), chevalier, aide-major de Cayenne (28 juillet 1685), major (25 mai 1689), interdit 4 mois (11 mai 1701), retiré avec 1200 livres sur le Trésor royal (13 février 1713), chevalier de Saint-Louis le 24 février 1713
  • Pages 475, 701. Riquier de Machicourt, commissaire des classes à Rochefort (22 avril 1708), à la Guadeloupe (28 octobre 1708), conseiller au conseil supérieur (27 septembre 1708), réformé des classes (1er mai 1716), décédé (1721)
  • Page 703. Riverin, conseiller surnuméraire à Québec (15 avril 1694), conseiller en titre (28 mars 1698), lieutenant général en prévôté (5 mai 1710), décédé (26 février 1717), remplacé (13 avril 1717)
  • Page 703. Rives, chirurgien à Léogane (1er novembre 1720), a quitté et remplacé (2 janvier 1722
  • Page 703. Rivet, greffier de la prévôté de Québec (7 juillet 1711), greffier en chef (13 mai 1719 – 8 février 1721), décédé, remplacé (10 février 1722)
  • Page 705. Robelot, enseigne de milice infanterie au Cul-de-Sac (15 mai 1705), confirmé (14 avril 1707)
  • Page 705. Robert, intendant au Canada (21 mars 1663)
  • Page 705. Robert, commissaire général à Toulon (15 juin 1688), intendant aux Îles (1er janvier 1695), repassé intendant à Dunkerque (1er octobre 1702), intendant à Brest
  • Page 705. Robert, garde-magasin à Montréal (7 juillet 1711)
  • Page 705. Robert, conseiller au grand conseil, intendant au Canada (22 février 1724), décédé à la mer en passant (24 juillet 1724)
  • Page 705. Robert de Vérigny, garde-marine à Rochefort (20 août 1721), lieutenant à Saint-Domingue (2 septembre 1727), retiré (6 septembre 1728)
  • Page 705. Robineau, procureur général du conseil au Cap (6 février 1703), décédé (1724), remplacé (19 juillet 1738)
  • Page 705. Robineau de Beaupré, enseigne surnuméraire et honores au Port-Louis (30 juillet 1730)
  • Page 705. Robineau de Brécancourt, lieutenant au Canada (1691), confirmé (1er mars 1693), garde-marine (1er janvier 1694)
  • Page 669. Robineau de Belleville, enseigne en second au Port-Louis (12 septembre 1721), enseigne en pied (19 décembre 1721)
  • Page 683 (2).Robineau de Neuvillette, enseigne au Canada (1691), confirmé (1er mars 1693), lieutenant en Acadie (3 avril 1696), ordre pour venir rendre compte de sa conduite (29 mars 1699), décédé en Acadie, remplacé (24 avril 1703)
  • Page 683 (2). Robineau de Portneuf, lieutenant en Acadie (1689), remplacé (1691)
  • Page 683 (2). Robineau de Portneuf, enseigne en second en Louisiane (15 octobre 1736). Voir aussi
    FR ANOM COL D2C 61 F° 8
  • Page 683 (2). Robuste de Fredilly, enseigne à Saint-Domingue (4 juillet 1710), lieutenant (12 novembre 1717), capitaine (25 décembre 1720), retiré (20 août 1731)
  • Page 683 (2). Rocbert, lieutenant à Saint-Domingue (1690), remplacé (1692)
  • Page 683 (2). Rocbert ou Robert, garde-magasin à Montréal (15 avril 1694), remplacé (17 juin 1707, garde-magasin des colonies à Montréal (7 juillet 1711), retiré (9 avril 1731) avec 300 livres sur les Invalides (1er juin 1732)
  • Page 683 (2). Rocbert, sous-ingénieur au Canada (8 février 1724)
  • Page 683 (2). Rocbert de La Morandière, expectative d’enseigne en second au Canada (23 avril 1726), enseigne en second (20 avril 1729), sous-ingénieur (1724), enseigne en pied (20 mars 1736), lieutenant (1745), ingénieur avec commission de capitaine (1er avril 1753). Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 127, 148, FR ANOM COL D2C 61 F° 3
  • Page 683 (2). Rochard, juge à la Grenade (16 décembre 1713), a quitté et remplacé (20 janvier 1735
  • Page 686 (2). Rochebeaucourt (de), aide-major général à la Guadeloupe, décédé (23 février 1765)
  • Page 685 (2). Rochechouart (de), comte, garde-marine à Rochefort (7 juillet 1717), garde du pavillon à Toulon (1er septembre 1721), enseigne de vaisseau à Rochefort (17 mars 1727), capitaine réformé à la Martinique (30 mai 1731), capitaine en pied (14 mai 1733), repassé enseigne de vaisseau (1739), lieutenant de vaisseau à Brest (1er mai 1741), capitaine de vaisseau (1er janvier 1746) [ retiré avec une demi-solde de 540 livres (1er juin 1747)], chevalier de Saint-Louis le 1er janvier 1742. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 45
  • Page 687 (2). Rochemaure, garde-marine, enseigne de vaisseau, lieutenant de vaisseau, retiré à la 1/2 solde, expectative de compagnie à la Martinique (16 mai 1716), repassé en France
  • Page 687 (2). Rochemore (de) , [inspecteur général du génie et de l’artillerie des Îles du Vent et Sous le Vent (15 mars 1760)], directeur des fortifications des Îles du Vent, décédé à la Martinique (17 mai 1768). Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 17
  • Page 689 (2). Rodouan, [sieur de Dommartin], page de M. de Vaudremont, cornette de dragons, enseigne à Saint-Domingue (12 mars 1715), lieutenant (15 août 1724), capitaine (15 décembre 1728), major à Petit-Goave (1er septembre 1734), décédé (12 février 1738), remplacé (1er juillet 1738)
  • Page 691 (2). Roger, lieutenant de milice infanterie à Saint-Domingue (1715)
  • Page 691 (2). Roger (ou Royer), procureur du roi au Cap (6 février 1703), conseiller du conseil du Cap (29 juin 1704)
  • Page 695 (2). Rolland, procureur général du conseil de la Guadeloupe (1er mai 1705), garde des sceaux (23 septembre 1708), juge (27 février 1715), retiré avec son rang et remplacé juge (2 novembre 1723)
  • Page 695 (2). Rolle, conseiller au conseil supérieur de Cayenne (10 juin 1701), lieutenant de milice infanterie (10 avril 1707)
  • Page 695 (2). Roma, commandant à l’Île Saint-Jean (1733)
  • Page 695 (2). Romain , juge à Saint-Pierre (2 décembre 1721), lieutenant de l’Amirauté à Saint-Pierre (après 1720), conseiller au conseil supérieur de la Martinique (2 septembre 1734), et garde des sceaux (9 juillet 1737)
  • Page 695 (2). Romain, sous-ingénieur à la Guadeloupe (1er août 1740). Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 42
  • Page 697 (2). Romé (de), chevalier, expectative d’enseigne à Saint-Domingue (1er janvier 1714), enseigne en pied (1er décembre 1715), n’a pas passé, expectative d’enseigne (26 mars 1726), resté en France
  • Page 697 (2). Romé, lieutenant pour la Compagnie à Port-Louis (12 septembre 1721)
  • Page 697 (2). Rompray (de), enseigne de vaisseau à Rochefort, capitaine au Canada (1684), repassé en France
  • Page 697 (2). Rondin, enseigne à Saint-Domingue (1er septembre 1696), décédé, remplacé (5 juin 1697)
  • Pages 699 (2), 777 (2). Rougouet Le Tullet, lieutenant de roi à l’Île Bourbon (17 janvier 1723)
  • Page 699 (2). Ronville (de), aide-major de milice à Saint-Domingue (1714), major de milice (1718)
  • Page 699 (2). Roquefort (de), garde-marine à Toulon (12 mars 1708), rétabli à Rochefort, passé à Saint-Domingue (3 avril 1713), enseigne (1er janvier 1714), lieutenant 19 novembre 1720), capitaine (15 août 1724), retiré (16 octobre, 1er mai 1725)
  • Page 699 (2). Roquefort, cadet à Rochefort (28 novembre 1739), enseigne à Saint-Domingue (15 janvier 1745)
  • Page 699 (2). Rosambay, enseigne à Saint-Domingue (12 novembre 1717), n’a pas passé
  • Page 699 (2). Roscanvel, enseigne à la Martinique (4 juillet 1707), lieutenant (27 janvier 1713), décédé (13 décembre 1721
  • Page 701 (2). Rosmadec (de), marquis, capitaine de vaisseau, chef d’escadre à Brest (1er avril 1697), gouverneur général des Iles (4 janvier 1702), décédé commandant à La Havane (1702)
  • Page 701 (2). Rossanne Du Liet, lieutenant dans le régiment Dauphin, lieutenant aux Îles (5 juillet 1710), congé absolu (16 avril 1714)
  • Page 701 (2). Rossart ou La Roue, greffier en chef en Louisiane (14 mars 1718), décédé, remplacé (8 octobre 1736)
  • Page 701 (2). Roueille (de), capitaine aux Îles, décédé, remplacé (1er septembre 1686)
  • Page 701 (2). Rouer d’Artigny, lieutenant particulier de la prévôté à Québec (18 juin 1712), conseiller (3 avril 1717), décédé (4 juillet 1743
  • Page 703 (2). Rouer de Saint-Simon, lieutenant de la prévôté et maréchaussée à Québec (juin 1678), prévôt (24 mai 1689), expectative de conseiller (12 mai 1714), conseiller en titre (1er avril 1717), décédé (18 février 1733), remplacé
  • Page 703 (2). Rouer de Saint-Simon (fils), prévôt de maréchaussée à Québec (12 mai 1714)
  • Pages 701 (2), 847. Rouer de Villeray , premier conseiller au conseil supérieur de Québec (17 mai 1674), confirmé (26 mai 1675), décédé à Québec, remplacé (1er juin 1703), 200 livres sur le Trésor royal à sa veuve
  • Page 701 (2). Rouer de Villeray, conseiller au conseil supérieur de Québec (16 juin 1703), décédé, remplacé (18 juin 1712)
  • Page 703 (2). Rougemont (de), enseigne à la Martinique (26 août 1697), lieutenant (1er janvier 1701), décédé, remplacé (20 juin 1702)
  • Page 703 (2). Roulle (père), capitaine de milice infanterie à la Guadeloupe (25 avril 1730)
  • Page 703 (2). Roulle (fils), capitaine de milice infanterie à la Guadeloupe (25 avril 1730)
  • Page 703 (2). Roullier, expectative d’enseigne à la Martinique (1er juillet 1698), enseigne à Cayenne (15 juillet 1698), capitaine réformé (1er janvier 1701), quitté (1702)
  • Page 703 (2). Roussanne, cornette de milice cavalerie à la Martinique (15 mai 1705)
  • Page 703 (2). Rousseau, capitaine de milice infanterie à Saint-Domingue (4 novembre 1710)
  • Page 705 (2). Rousseau , fils du maître d’armes des pages du roi, enseigne à Cayenne (16 avril 1726), lieutenant (8 mai 1729), en prison 3 mois (10 novembre 1733), [capitaine (1er octobre 1741), major honoraire en Guyane (1er août 1764), chevalier de Saint-Louis en mars 1752]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 67, 90
  • Page 705 (2). Rousseau de Fontenelles, conseiller au conseil de Léogane (2 août 1707), décédé, remplacé (21 août 1714)
  • Page 705 (2). Rousseau de Souvigny, enseigne à Plaisance (1er juin 1706), à l’Île Royale (1er janvier 1714), lieutenant (15 mai 1714), capitaine d’une compagnie des soldats du détachement de la marine commission du 25 mars 1730, retiré avec demi-solde (1er avril 1744)
  • Page 705 (2). Rousseau de Souvigny, enseigne en second à l’Île Royale (1er juillet 1737)
  • Page 705 (2). Rousseau de Villejoint (le fils) , enseigne en second à l’Île Royale (1er mai 1723), enseigne en pied (15 mars 1730), lieutenant (26 juin 1732), capitaine aide-major (11er avril 1739), [capitaine en pied (1er avril 1741), major commandant à l’Île Saint-Jean (1er avril 1754), commandant des troupes des colonies à Rochefort (23 mai 1760), gouverneur de l’Ile de la Désirade (1763), décédé à Rochefort (1763), chevalier de Saint-Louis en 1748]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 193v°, 196 et FR ANOM COL D2C 6 F° 49
  • Page 704 (2). Rousseau de Villejoint , cadet à l’Île Royale (1er février 1746), cadet à l’aiguillette (1er janvier 1747), enseigne en second (15 août 1750), enseigne en pied (1er août 1751), [cadet à l’Île Royale (1745), enseigne en second (1750), enseigne en pied (1754), lieutenant au Canada (1er février 1760), aide-major de la Désirade (1er juillet 1763), aide-major des Cayes (Saint-Domingue) (16 avril 1769), capitaine (5 novembre 1769), major au Cap Tiburon (21 juin 1774), lieutenant de roi aux Cayes (16 janvier 1776), décédé (9 février 1780), chevalier de Saint-Louis le 4 mars 1776]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 206v°, 211v°, FR ANOM COL D2C 6 F° 49, FR ANOM COL D2C 59 F° 34v° et FR ANOM COL D2C 94 F° 51, 52, 60
  • Page 705 (2). Rousseau de Villejoint d’Orfontaine, enseigne à Plaisance (25 janvier 1694, 12 avril 1695), lieutenant (1er avril 1696), inspecteur des travaux (25 mai 1698), capitaine (9 juin 1708), capitaine à l’Île Royale (1er janvier 1714), décédé (22 septembre 1718)
  • Page 705 (2). Roussel, garde-marine à Rochefort (26 mai 1688), lieutenant au Canada (27 avril 1694), ordre pour passer en Canada (14 juin 1695), resté en France, garde-marine à Brest (2 juin 1697), lieutenant réformé à la Martinique (15 mars 1701), lieutenant à la Grenade (20 juin 1702), lieutenant-colonel de milice à la Martinique (15 mai 1705), confirmé (14 avril 1707)
  • Page 707 (2). Roussier, enseigne de milice infanterie à la Martinique (15 mai 1705)
  • Page 707 (2). Roussillon (de) , chevalier, major à la Guadeloupe (18 janvier 1693), Martinique (30 septembre 1694), Guadeloupe (23 août 1695), lieutenant de roi de Marie-Galante (1er septembre 1696), Fort-Royal (8 novembre 1702), Guadeloupe (1er novembre 1705), décédé (5 décembre 1708), remplacé (12 février 1709), chevalier de Saint-Louis le 28 juillet 1705
  • Page 707 (2). Rouville (de), enseigne en second d’une compagnie d’infanterie à l’Île Royale (1er mai 1723), au Canada (1er avril 1727), enseigne en pied (1er avril 1733), lieutenant (1745), capitaine (1er mai 1757), chevalier de Saint-Louis le 24 mars 1761. Voir aussi FR ANOM COL D2C4 F° 137v°, 148, FR ANOM COL D2C 61 F° 6
  • Page 707 (2). Rouvrais, contrôleur général pour la compagnie aux Îles (6 avril 1639)
  • Page 707 (2). Roux, conseiller du conseil à Cayenne (3 mai 1706), colonel de milice infanterie (10 avril 1707), décédé à Cayenne, remplacé (27 juillet 1717)
  • Page 691 (2). Roy, capitaine de milice infanterie à la Martinique (15 mai 1705)
  • Page 691 (2). Roy, greffier notaire au Port-de-Paix (12 avril 1727), de l’Amirauté (15 septembre 1729)
  • Page 707 (2). Ruesch, capitaine lieutenant suisse à Saint-Domingue (1721), décédé (15 mars 1726), chevalier de Saint-Louis le 15 août 1724
  • Page 707 (2). Ruesch, enseigne suisse surnuméraire à Saint-Domingue (23 août 1724), enseigne en pied (19 février 1726), sous-lieutenant en pied (7 septembre 1731), lieutenant (8 mars 1738), retiré (1746)
  • Page 709 (2). Ruette d’Auteuil, procureur général à Québec (27 mai 1674), confirmé (13 mai 1675), retiré (20 avril 1700)
  • Page 709 (2). Ruette d’Auteuil (fils), procureur général à Québec (2 juin 1680), en titre (20 avril 1700), cassé (30 juin 1707)
  • Page 709 (2). Rupallé (de), enseigne au Canada (2 janvier 1694), confirmé (15 avril 1694), a quitté et remplacé (1er avril 1702)
  • Page 709 (2). Russy (de), sous-lieutenant de la compagnie des mulâtres libres à Saint-Domingue (16 juillet 1755)
  • Page 709 (2). Rutant, directeur de la compagnie à Saint-Domingue, lieutenant de roi et commandant pour la compagnie à Saint-Louis (2 octobre 1718)Les provisions ne lui ont pas été remises
  • Page 709 (2). Ruy Gaillard, commissaire d’artillerie au Canada (1er mai 1698), décédé à Québec (6 juillet 1726)
  • FR ANOM COL D2C 222zone générique = FM, zone cote = D/2C/222Lettres Sa-Sf
    Saint-DomingueMartiniqueCanadaCayenneGuadeloupeLouisiane
  • Page 711 (2). Sabatier, écrivain ordinaire à Toulon (1er août 1703), retiré à Rochefort (16 avril 1720), procureur général à l’Île Royale (29 avril 1719), écrivain ordinaire (9 avril 1721), contrôleur (25 juin 1723), écrivain principal (1er juin 1730), décédé à l’Île Royale (22 septembre 1747)
  • Page 711 (2). Sabatier (le jeune), écrivain ordinaire à l’Île Royale (1er juin 1730)
  • Page 711 (2). Sablé (de) ou Du Sablé, enseigne en second Canada (26 mai 1723), expectative d’enseigne en pied (1er avril 1733), enseigne en pied (9 mars 1734), [lieutenant (10 avril 1742), décédé (1748)] . Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 147v°
  • Page 711 (2). Sabran (de), expectative d’enseigne à la Martinique (10 juillet 1716), n’a pas passé
  • Page 711 (2). Sabran (de), chevalier, cadet à Rochefort (16 juin 1733), a quitté (1er février 1734)
  • Page 713 (2). Sabran (de), garde-marine à Toulon (27 février 1693), enseigne à Saint-Domingue (5 juin 1697), lieutenant (3 février 1699), enseigne de vaisseau (1er mai 1705), capitaine réformé, capitaine en pied à Cayenne (10 avril 1706), major au Petit-Goave (13 décembre 1728), retiré, lieutenant de roi ad honores (7 mai 1730)
  • Page 711 (2). Sabran Beaudinard (de) (l’aîné), enseigne à Saint-Domingue (1er mai 1725), décédé (mai 1725), remplacé (11 septembre 1725)
  • Page 711 (2). Sabran Beaudinard (de) (le cadet), enseigne à Saint-Domingue (11 septembre 1725), décédé, remplacé (26 mars 1726)
  • Page 711 (2). Sabran Beaudinard (de), enseigne en second en Louisiane (8 septembre 1733), enseigne en pied (14 septembre 1735), enseigne réformé à Saint-Domingue (15 décembre 1738), rayé (1740), lieutenant réformé (15 février 1745), capitaine réformé (15 janvier 1747), retiré (1er janvier 1753), chevalier de Saint-Louis en 1753. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 18 et 25
  • Page 713 (2). Sabrevois (de), enseigne à l’Île Royale (2 juillet 1720), expectative de lieutenant au Canada (16 mars 1728), lieutenant (20 avril 1729), [expectative de capitaine (1741), capitaine (1742), major de Trois-Rivières (1er janvier 1759), chevalier de Saint-Louis en 1750]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 135v° et FR ANOM COL D2C 59 F° 10, 21
  • Page 713 (2). Sabrevois, enseigne en second au Canada (5 mai 1722), enseigne en pied (1er avril 1733), [lieutenant (1741), aide-major de Montréal (1745), commission de capitaine (1748), chevalier de Saint-Louis en 1757]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 127 et FR ANOM COL D2C 59 F° 12
  • Page 713 (2). Saccardy, ingénieur au Canada (1er juin 1689), garde-marine à Rochefort (27 avril 1690), ingénieur et capitaine de flûte à Rochefort (1696-1703)
  • Page 713 (2). Saccardy, garde-marine à Rochefort (26 mai 1692), enseigne à la Martinique (1er septembre 1692), resté garde-marine à Rochefort
  • Page 713 (2). Saccardy,garde-marine à Rochefort, aide d’artillerie au Havre, sous-lieutenant d’artillerie (25 novembre 1712), capitaine à Saint-Domingue (11 septembre 1725), décédé à Saint-Domingue (23 mai 1735)
  • Page 713 (2). Saccardy, enseigne à Saint-Domingue (1er octobre 1739), [lieutenant (1er janvier 1744), décédé (mars 1748)]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 20
  • Page 713 (2). Sacquespée (de) ou Sacq Epée, expectative d’enseigne en second au Canada (7 mai 1726), enseigne en second (5 février 1731), enseigne en pied (1er avril 1737), [lieutenant (1744), capitaine réformé (1751), retiré avec le grade et les appointements de capitaine réformé et une gratification annuelle de 300 livres sur les Invalides (1er avril 1751)]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 143, 147v° , FR ANOM COL D2C 59 F° 63, FR ANOM COL D2C61 F° 4
  • Page 715 (2). Sagur, enseigne de milice infanterie Saint-Domingue (1715), remplacé (1718)
  • Page 715 (2). Saillant (de), enseigne en Acadie (1705)
  • Page 715 (2). Saillant de Barlamont (de), enseigne à Saint-Domingue (11 novembre 1732), Martinique (1er septembre 1733), décédé (4 avril 1737), remplacé (21 août 1737)
  • Page 3. Saint-Agnet (ou Aignet), enseigne en second en Louisiane (17 août 1732), enseigne en pied (18 juillet 1734), lieutenant (1er septembre 1738), décédé (27 janvier 1740)
  • Page 7. Saint-Alban, garde-magasin à Saint-Marc (12 ou 01 octobre 1738), décédé, remplacé (1er juin 1739)
  • Page 11. Saint-Amour (Henry de), capitaine de milices infanterie à la Martinique (15 mai 1705), confirmé au Cul-de-Sac Marin (14 avril 1707)
  • Pages 13, 455. Saint-André de Leigne (Pierre de), secrétaire de Champigny, intendant au Canada, prévôt de la maréchaussée du Havre (10 août 1704), lieutenant général de la prévôté de Québec (13 avril 1717)
  • Page 13. Saint-Ange (père), capitaine d’armes réformé à la demi-solde au Havre, enseigne réformé en Louisiane (20 mai 1722), lieutenant réformé (19 décembre 1722), confirmé par le roi (4 avril 1730), capitaine réformé (1er septembre 1738)
  • Page 15. Saint-Ange (fils aîné), enseigne réformé en Louisiane (19 décembre 1722), enseigne en pied (4 avril 1730), lieutenant (17 août 1732), tué à la guerre « des Sauvages », remplacé (15 octobre 1736)
  • Page 15. Saint-Ange (de) (cadet), [chevalier], lieutenant réformé en Louisiane (15 octobre 1736), capitaine réformé (15 octobre 1748). Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 228, 233 et FR ANOM COL D2C 59 F° 51 (2e partie de registre)
  • Page 21. Saint-Arouman, enseigne de milice infanterie à la Martinique (16 mai 1705), confirmé à La Trinité (14 avril 1707)
  • Page 31. Saint-Aulaire (de), chevalier, garde-marine (4 février 1680), fonctions d’enseigne aux Îles (28 février 1680), lieutenant (8 juin 1681), capitaine (2 mai 1685), passé en France (20 septembre 1685), repassé capitaine aux Îles (1686), repassé ancien garde-marine (12 juillet 1691), enseigne de vaisseau (1er janvier 1692)
  • Page 55. Saint-Bazile (de), ancien garde-marine à Brest (4 novembre 1681), lieutenant au Canada (29 juillet 1683), aux Îles (15 août 1687)
  • Page 103. Saint-Blancard (de) Classé à Baron de Saint-Blancard, baron, expectative d’enseigne à Saint-Domingue (1er août 1707), enseigne en pied (1708), lieutenant (8 août 1710), décédé à Saint-Domingue (1710), remplacé (7 septembre 1710)
  • Page 111. Saint-Boëure de Montmort, capitaine en Louisiane (1er juillet 1719), cassé (8 mars 1724)
  • Page 193. Saint-Castaing (de), baron, commandant à Pentagouet (Acadie) (15 juillet 1703), décédé, remplacé (3 juin 1708)
  • Page 193. Saint-Castaing (de), baron, commandant à Pentagouet (Acadie) (3 juin 1708), lieutenant au Canada après la prise de l’Acadie (12 juin 1712)
  • Page 239. Saint-Chéron (de), lieutenant, enseigne réformé en Louisiane (31 janvier 1718), révoqué (23 mars 1720)
  • Page 245. Saint-Ciria de Margon(Saint-Cirice de Margon), lieutenant aux Îles (1er juin 1689), à Cayenne (5 juin 1693), garde-marine (1er janvier 1694), capitaine (29 janvier 1696), confirmé (1er septembre 1696), retiré 600 livres sur le Trésor royal (13 mai 1721), décédé à Royan (6 octobre 1729)
  • Page 201, 245. Saint-Cyr de Cely, conseiller du conseil de la Martinique (9 juillet 1737), cassé et révoqué de sa charge de conseiller (18 avril 1763), rétabli (30 septembre 1765). Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 62 et FR ANOM COL D2C 231 Page 148
  • Page 292. Saint-Denis, [aîné], enseigne en second en Louisiane (1er juin 1746), [en pied (15 octobre 1752), lieutenant (1er juillet 1759).] Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 23v° (2e partie de registre) et FR ANOM COL D2C 4 F° 235, 238
  • Page 293. Saint-Denis, lieutenant en Louisiane (23 mars 1720), commandant à la Rivière aux Cannes (1er juillet 1720), congédié (21 octobre 1723), commandant aux Natchitoches (16 janvier 1734), chevalier de Saint-Louis le 12 décembre 1720
  • Page 489. Sainte-Marie (fils aîné), enseigne à l’Île Royale (8 mai 1736), lieutenant (1er avril 1739)
  • Page 489. Sainte-Marie (fils cadet), expectative d’enseigne à l’Île Royale (10 mai 1728), enseigne en second (25 mars 1730), enseigne en pied (25 juillet 1732), retiré avec 600 livres à l’hôpital de Québec (1er avril 1737)
  • Page 489. Sainte-Marie (de), «Il a été fait capitaine d’une compagnie de canonniers-bombardiers créé à l’Île Royale» (1er mai 1743) [enseigne en pied (1730), lieutenant (1er avril 1739), capitaine de la compagnie des canonniers-bombardiers (1er mai 1743), capitaine de la première compagnie (1er février 1758), lieutenant-colonel d’artillerie (18 octobre 1765), passé à Saint-Domingue (1762)]. Voir aussi FR ANOM COL D2C4 F° 195v°
  • Page 317. Saint-Estève, enseigne en Louisiane (1er juillet 1719), congédié (4 avril 1730)
  • Page 317. Saint-Estienne, commandant en qualité de lieutenant général à la Nouvelle-France et en Acadie, constitué en prison par arrêt (21 février 1643), repassé en France pour y rendre compte de sa conduite
  • Page 317. Saint-Estienne (de), lieutenant de compagnie à l’Île Royale, décédé à La Rochelle (1746)
  • Page 365. Saint-Georges (de), capitaine en Louisiane (15 avril 1720), congédié (19 décembre 1722), grand garde-magasin à La Mobile, décédé (22 février 1723), chevalier de Saint-Louis le 22 octobre 1720
  • Page 365. Saint-Germain, conseiller honoraire à la Guadeloupe (19 octobre 1721)
  • Page 413. Saint-Hippolite, garde-marine, garde du pavillon, enseigne à Saint-Domingue (19 novembre 1720), lieutenant (1er janvier 1721), n’a pas passé, resté garde du pavillon (1720), lieutenant de vaisseau à Brest (17 mars 1721)
  • Page 425. Saint-Jacques de La Garenne, garde-marine à Rochefort, sous-brigadier, brigadier (4 septembre 1724), capitaine des gardes de M. de Rochalar (1724), capitaine à Saint-Domingue (10 décembre 1726)
  • Page 429. Saint-Jean (de), chevalier, capitaine d’infanterie par terre (1679), capitaine au Canada (17 mars 1687), garde-marine (1er janvier 1693), commission (25 mars 1694), enseigne de vaisseau (5 mai 1695), retiré (13 mai 1697)
  • Page 429. Saint-Jean, enseigne de milice infanterie au Cap (21 août 1708), lieutenant de milice infanterie au Cap (15 février 1713)
  • Page 439. Saint-Julien (de), chevalier, garde-marine, enseigne en Louisiane (25 mai 1716), permis de servir la Compagnie (20 septembre 1717), sous-lieutenant (31 décembre 1717), lieutenant surnuméraire (12 décembre 1725), capitaine réformé (10 décembre 1727), confirmé par le roi (4 avril 1736), capitaine en pied (15 mai 1731), capitaine réformé (17 août 1732), décédé (26 mai ou septembre 1736)
  • Page 453. Saint-Laurent (de), chevalier, gouverneur de Saint-Christophe (2 septembre 1666), confirmé par la compagnie (8, 13 mai 1670), commission du roi (8 juin 1670), commandant en l’absence du gouverneur général (1er mai 1682), lieutenant au gouvernement général aux Îles (30 septembre 1683), gouverneur de la Martinique (19 février 1689), n’a pas eu lieu, décédé (31 mars 1689), remplacé (15 juin 1689)
  • Page 453. Saint-Laurent (de), chevalier, enseigne à la Martinique (12 novembre 1717), interdit (8 avril 1721), cassé (12 octobre 1721)
  • Page 453. Saint-Laurent de Monbrun, commandant les milices aux Illinois au Canada, lieutenant réformé en Louisiane (1er juin 1746). Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 233
  • Page 455. Saint-Lazare, cadet à Rochefort (30 décembre 1730), enseigne à Saint-Domingue (11 novembre 1732), lieutenant (1er février 1739), capitaine (18 mai 1750), décédé (passant en France sur la frégate l’Émeraude (27 novembre 1753), chevalier de Saint-Louis en 1750. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 13v°, 20
  • Page 471. Saint-Loup (de), sous-lieutenant suisse en second à Rochefort (23 septembre 1722), cassé (4 janvier 1725)
  • Page 497. Saint-Martin, enseigne au Canada (1er juin 1706), rayé (1716)
  • Page 497. Saint-Martin Viabon, garde-marine à Rochefort (1er mars 1684), lieutenant réformé au Canada (juillet 1684), lieutenant en pied (1er mars 1688), capitaine réformé (1691), confirmé (1er mars 1693), enseigne de vaisseau (5 mai 1695), capitaine au Canada (12 mai 1697), décédé, remplacé (15 mars 1723)
  • Page 519. Saint-Michel, sous-lieutenant dans Provence (1684), enseigne au Canada (1692), confirmé (1er mars 1693), lieutenant réformé (15 janvier 1694)
  • Page 519. Saint-Michel (de), lieutenant réformé au Canada (17 mars 1687), lieutenant (1691), remplacé (1692)
  • Page 519. Saint-Michel (de), garde-marine (19 juillet 1705), lieutenant à la Martinique (12 novembre 1717), décédé, remplacé (30 janvier 1725)
  • Page 519. Saint-Michel, garde-marine à Brest (4 avril 1703), enseigne en Acadie (18 juillet 1710), enseigne au Canada (28 juin 1713), lieutenant (13 mai 1719), sous-lieutenant en Louisiane (4 novembre 1720), révoqué (5 septembre 1721)
  • Page 519. Saint-Michel Dunezat, garde-marine à Rochefort (18 avril 1713), enseigne à Cayenne (16 avril 1720), lieutenant (22 février 1724), capitaine (10 mai 1728)
  • Page 519. Saint-Michel Dunezat, cadet à Rochefort (30 octobre 1750), enseigne à Cayenne (1er avril 1752)
  • Page 521. Saint-Michel Dunezat, enseigne à Cayenne (8 mai 1729), [lieutenant (1er avril 1745), capitaine (15 mars 1752), décédé (17 mars 1764), chevalier de Saint-Louis le 26 mars 1763]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 67v°, 70
  • Page 591. Saint-Ours (de), cadet dans Carignan (1658), enseigne (1659), capitaine (1665), au Canada (17 mars 1687), garde-marine (1er janvier 1693), commission de capitaine au Canada (25 mars 1694), retiré avec 600 livres (9 juin 1708), chevalier de Saint-Louis le 1er juin 1704
  • Page 591. Saint-Ours (de), enseigne au Canada (1691), garde-marine (1er janvier 1693), confirmé enseigne (1er mars 1693), lieutenant réformé (6 novembre 1695), rayé (1696, 1700)
  • Page 591. Saint-Ours (de), chevalier, enseigne au Canada (2 janvier 1694), confirmé (16 avril 1695), fonction d’aide-major (1706), lieutenant (5 mai 1710), capitaine (1er juillet 1718),[ lieutenant de roi des Trois-Rivières (1748), retiré avec une pension de 2000 livres (1er avril 1752)], chevalier de Saint-Louis le 25 mars 1738. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 123, 135, FR ANOM COL D2C 59 F° 5
  • Page 591. Saint-Ours (de), expectative d’enseigne en second Canada (22 mars 1732), enseigne en second (1er avril 1733), enseigne en pied (25 mars 1738)
  • Page 591. Saint-Ours Des Chaillons, [originaire du Canada], cadet au Canada (1688), enseigne (1690), lieutenant réformé au Canada (1692), enseigne en pied (1er avril 1702), garde-marine (10 juin 1703), capitaine au Canada (9 juin 1708), major de Québec (5 février 1731), lieutenant de roi à Québec (1er avril 1733), décédé à Québec (7 juin 1747). Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 123 et FR ANOM COL D2C 49 F° 75
  • Page 633. Saint-Pierre, lieutenant en Louisiane (17 août 1732), décédé en Louisiane (17 mars 1740)
  • Page 633. Saint-Pierre, enseigne en second au Canada (1er juin 1724), enseigne en pied (1er avril 1733), lieutenant (1741), capitaine (15 février 1748), decédé, tué dans le combat du général Orradoc le 9 juillet 1755, chevalier de Saint-Louis en 1750. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 136, 147
  • Page 687. Saint-Rémy (de), conjointement avec Hérault de Venil, gouverneur de Tabago (24 décembre 1645)
  • Page 687. Saint-Rémy, enseigne réformé en Louisiane (16 mars 1718), révoqué (23 mars 1720)
  • Page 725 (2). Saint-Sauveur (de), ingénieur à Saint-Domingue (12 mars 1716), décédé (1720)
  • Page 739 (2). Saint-Sircq (de), capitaine au Canada (5 mars 1685)
  • Pages 809 et 811. Saint-Vandrille (de), garde-marine à Toulon (1er août 1693), enseigne à Saint-Domingue (29 septembre 1697), lieutenant (1er août 1698), colonel de milices infanterie (20 avril 1706), confirmé (21 août 1708)
  • Page 811. Saint-Vandrille (l’aîné), colonel de milice cavalerie au Cap (21 août 1708)
  • Page 855. Saint-Vincent, lieutenant de vaisseau, lieutenant au Canada (1er juin 1706), capitaine en Acadie (10 juin 1706), capitaine au Canada (19 mars 1714), à Plaisance (1715), au Canada (28 juin 1718), décédé (13 novembre 1739)
  • Page 855. Saint-Vincent, expectative d’enseigne en second au Canada (23 avril 1726), enseigne en second (12 avril 1727), enseigne en pied (1er avril 1733), lieutenant (1742), capitaine (1er mai 1749), décédé à La Rochelle (10 septembre 1762), chevalier de Saint-Louis en 1754. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 136v°, 147
  • Page 257. Sainte-Colombe, écrivain ordinaire à Brest (1er août 1703), écrivain principal et conseiller du conseil du Cap (22 août 1707), congé de 4 mois à Brest, n’a pas passé
  • Page 407. Sainte-Hélenne, lieutenant au Canada (1687), capitaine en pied (1681), décédé, péri à la mer (1691)
  • Page 407. Sainte-Hélenne, garde-marine à Rochefort (6 janvier 1706), expectative d’enseigne en Louisiane (6 janvier 1715), tué à la guerre des Sauvages (1716)
  • Page 495. [Sainte-]Marthe, gouverneur de la Martinique (16 mai 1672, 30 mai 1675), décédé, remplacé (7 juin 1680)
  • Page 495. [Sainte-]Marthe, lieutenant de roi à la Guadeloupe (11 août 1679), remplacé (19 septembre 1684)
  • Page 495. [Sainte-]Marthe, gouverneur de la Grenade (11 mars 1674, 30 mai 1675, 11 septembre 1677), remplacé (24 avril 1679), à Cayenne (1er mai 1682), remplacé (1er octobre 1687)
  • Page 495. [Sainte-]Marthe, garde-marine à Toulon (30 mars 1692), enseigne à la Martinique (1er septembre 1696), lieutenant à la Guadeloupe (26 août 1697), décédé à la Guadeloupe (23 juin 1698)
  • Page 755 (2). Sainte-Thérèse de L’Angloiserie, enseigne en Louisiane (19 mai 1722)., surnuméraire (12 décembre 1725), confirmé par le roi (4 avril 1730), lieutenant (18 juillet 1734), décédé (20 septembre 1737, remplacé (1er septembre 1738)
  • Page 715 (2). Salampart de Chouppes, enseigne à Cayenne (1er septembre 1696), garde-marine à Rochefort (22 février 1699), capitaine réformé à Cayenne (14 août 1701), enseigne de vaisseau (20 octobre 1703), fonction de major au Petit-Goave (21 octobre 1703), capitaine en pied (20 avril 1706), cassé sous condition (22 août 1707), rétabli capitaine au Cap Français (19 janvier 1711), major au Petit-Goave (17 janvier 1712), décédé au Petit-Goave (2 août 1717)
  • Page 717 (2). Salmon, avocat en parlement, commis à la cour (1716), président à Montereau (1720), commissaire ordonnateur à La Nouvelle-Orléans (5 février 1731), premier conseiller en Louisiane (26 février 1731), repassé en France (1744), décédé à Montereau en 1745
  • Page 717 (2). Salnave (de), lieutenant de roi à Saint-Christophe (20 avril 1679 – 20 mai 1680), tué à la prise par les Français de Saint-Christophe (1680)
  • Page 717 (2). Salnave, chirurgien à Saint-Louis (30 août 1723), n’a pas passé
  • Page 719 (2). Salvert, greffier en chef à la Martinique (15 avril 1679), remplacé (18 juin 1691)
  • Page 719 (2). Samson, écrivain principal et conseiller du conseil au Cap (24 décembre 1732), commissaire ordinaire (1er janvier 1744), décédé à Saint-Malo le 7 avril 1754 ou 5 avril 1755 ou 1751
  • Page 719 (2). Sannois de Maupertuis (de), enseigne à la Martinique (1er janvier 1701), expectative de lieutenant (1er mai 1705), lieutenant en pied (20 avril 1706), capitaine de milice cavalerie au Cul-de-Sac (14 avril 1707 jusqu’en 1710)
  • Page 719 (2). Santilly (de), cadet en Louisiane, enseigne en second (1er septembre 1738), enseigne en pied (1er janvier 1744), lieutenant (15 octobre 1752), capitaine (1er octobre 1762), chevalier de Saint-Louis le 21 septembre 1775. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 230v°, 234 et FR ANOM COL D2C 59 F° 13v°, 21v° (2e partie de registre)
  • Page 297. Santo Domingo, garde-marine à Rochefort (28 avril 1691), aide d’artillerie (1er janvier 1693), enseigne de vaisseau (1er juillet 1695), lieutenant à Saint-Domingue (1er juillet 1695), capitaine (5 juin 1697), major (15 novembre 1704), lieutenant de roi au Petit-Goave (19 novembre 1720), retiré avec 700 livres sur le Trésor royal de gratification annuelle (9 décembre 1721), mis au château de Nantes (21 mai 1726), décédé (28 mars 1729), chevalier de Saint-Louis le 1er janvier 1714
  • Page 719 (2). Sarrazin, médecin à Québec (23 avril 1700), conseiller (17 juin 1707), garde des sceaux (19 février 1733), décédé (8 septembre 1733)
  • Page 719 (2). Sarrazin, cornette de milice à Saint-Domingue (15 février 1713), remplacé (1718)
  • Page 719 (2). Sartres (de), procureur du roi à l’Amirauté du Cap, décédé au Cap (11 janvier 1752)
  • Page 721 (2). Sartres de Vacquerolles, écrivain entrepreneur de la Marine à Rochefort (12 juin 1714), écrivain principal ou ordinaire à Rochefort (1er mai 1716), à la cour (1er mai 1721), commis principal (20 septembre 1723), et trésorier à Saint-Domingue (8 novembre 1723), commissaire au Cap (9 avril 1726), conseiller (16 février 1726), à Léogane (1er octobre 1728), contrôleur à Saint-Domingue (27 novembre 1730), premier conseiller au conseil supérieur du Cap (6 mars 1731), ordonnateur au Cap (24 décembre 1732), 1er conseiller ordonnateur au Petit-Goave (24 décembre 1732), subdélégué de l’intendant (24 décembre 1732), décédé au Cap (24 décembre 1738)
  • Page 739 (2). Saint-Simon, prévôt des maréchaux de France à la prévôté de Québec, décédé (7 septembre 1748)
  • Saint-Simon, né le 3 ou 4 novembre 1734 à Québec, cadet au Canada (1er janvier 1746), enseigne en second (1er mai 1757), enseigne en pied (1er janvier 1759), capitaine aide-major des Îles Malouines (1er août 1764), capitaine dans la Légion de Saint-Domingue (16 avril 1769), capitaine au régiment de Port-au-Prince (18 août 1772), capitaine de grenadiers (5 novembre 1776), décédé au Port-au-Prince (8 juin 1785), chevalier de Saint-Louis le 24 décembre 1773. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 175v°, FR ANOM COL D2C 7 page 45, FR ANOM COL D2C 59 F° 43v°, FR ANOM COL D2C 95 pages 24, 63 et FR ANOM COL D2C 96 F° 29
  • Page 721 (2). Sarzay (de), chevalier, cadet à Rochefort (25 juillet 1736), enseigne à la Martinique (20 mai 1739), n’a pas eu lieu, mis à la citadelle de l’Île de Ré, cassé (9 août 1757)
  • Page 721 (2). Saucier, [sous-ingénieur aux Illinois à La Mobile], lieutenant réformé en Louisiane (15 octobre 1752), décédé (26 février 1757). Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 223, 233
  • Page 723 (2). Saulger, expectative d’enseigne à la Martinique (3 août 1725), enseigne en pied (1er novembre 1727), retiré (25 mars 1730)
  • Page 723 (2). Saulger, cadet à Rochefort (28 mars 1734), anspessade (1er mars 1738), caporal (1er avril 1738), enseigne à la Martinique (20 mai 1739), [lieutenant (15 février 1743), aide-major du Fort Saint-Pierre (1er janvier 1753), capitaine par commission (1er juin 1754), chevalier de Saint-Louis le 2 mai 1763]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 40v°, 51 et FR ANOM COL D2C 1ter F° 11
  • Page 723 (2). Saulnier Des Coraux ou Saunier Descourreaux, cadet à Rochefort (1er mars 1738), caporal (5 décembre 1740), enseigne à Saint-Domingue (1er juin 1742), lieutenant (15 février 1745), capitaine (25 août 1754), chevalier de Saint-Louis le 4 juillet 1761. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 14v°, 20 et FR ANOM COL D2C 1ter F° 26v°
    (2e partie de registre)
  • Page 723 (2). Saunois (de), lieutenant de milice infanterie à Fort-Royal (14 avril 1707)
  • Page 723 (2). Saunois (de), lieutenant de milice infanterie (1er avril 1707)
  • Page 725 (2). Saumbeuf, cadet à Rochefort (29 juillet 1743), congé absolu (décembre 1744)
  • Page 723 (2). Sauré de Salle, procureur du roi à Jacmel (après 1720), décédé (1728)
  • Page 727 (2). Saussay, cornette de milice à Saint-Domingue (1718)
  • Page 725 (2). Sauvage (de), enseigne suisse surnuméraire à la Martinique (13 septembre 1731), enseigne en pied (6 avril 1733), décédé [assassiné à Saint-Pierre] (7 octobre 1734)
  • Page 725 (2). Sauvage, conseiller au conseil supérieur de la Martinique , interdit 2 mois (16 septembre 1726)
  • Page 725 (2). Sauveur de La Salle, lieutenant de juge au Cap (18 février 1721), décédé, remplacé (6 septembre 1728)
  • Page 727 (2). Sauvolles, originaire de Guyenne, nouveau garde-marine à Toulon (18 octobre 1683), brigadier (23 décembre 1690), enseigne de vaisseau à Rochefort (1er janvier 1692), commandant à Biloxi en Louisiane (30 août 1699), décédé (1702)
  • Page 721 (2). Savigny, procureur du roi à Léogane (23 septembre 1727), remplacé (1728)
  • Page 721 (2). Savigny de Coulanges, garde-marine à Rochefort (12 avril 1693), lieutenant à la Martinique (1er septembre 1696)
  • Page 723 (2). Savouret, lieutenant de milice infanterie à Cayenne (27 juillet 1717), décédé, remplacé (15 octobre 1718)
  • Page 725 (2). Sawage (l’aîné), officier dans le régiment de Berwick, enseigne en Louisiane (11 août 1718), congédié (23 mars 1720)
  • Page 725 (2). Sawage (dit le cadet), officier dans le régiment de Lee, enseigne réformé en Louisiane (11 août 1718), révoqué (23 mars 1720)
  • FR ANOM COL D2C 222zone générique = FM, zone cote = D/2C/222Lettres Sc-Su
    Saint-DomingueMartiniqueCanadaCayenneGuadeloupeLouisiane
  • Page 727 (2). Schoultesse, enseigne suisse en pied à la Martinique (26 novembre 1741), retiré (30 juin 1744)
  • Page 727 (2). Schounhir, enseigne suisse en pied à Rochefort (22 août 1721), sous-lieutenant en pied à l’Île Royale (4 juin 1723), sous-lieutenant en pied (8 décembre 1723), lieutenant en pied (13 septembre 1731), capitaine lieutenant en pied (21 juin 1742)
  • Page 727 (2). Schounher, sous-lieutenant suisse en pied à la Martinique (22 août 1721), lieutenant en second (8 décembre 1723), capitaine lieutenant (novembre 1741)
  • Page 727 (2). Schounher, enseigne suisse surnuméraire à la Martinique (10 janvier 1744), enseigne en second (29 août 1745)
  • Page 727 (2). Sédières (de), baron, cornette de cavalerie, garde du corps du roi (1740), expectative de capitaine à Saint-Domingue (1749), capitaine en pied d’infanterie à Saint-Domingue (1750), aide-major du Port-au-Prince (1754), major au Fond de l’Ile à Vache (1756), lieutenant de roi au Cap (23 mai 1759), brigadier d’infanterie des colonies (25 octobre 1776), commandant la partie sud Saint-Domingue (16 août 1771), décédé (20 février 1777), chevalier de Saint-Louis le 24 août 1770. Voir aussi FR ANOM COL D2C1 ter F° 5v° (2e partie de registre), FR ANOM COL D2C 94 F° 10 et FR ANOM COL D2C 4
    F° 7, 9v°, 13v°, 19
  • Page 727 (2). Seguin, cadet à Rochefort (17 octobre 1730), caporal (22 novembre 1730), enseigne à la Martinique (25 juin 1731), lieutenant (20 mars 1736), capitaine (15 février 1743), retiré (1er septembre 1748). Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 45
  • Page 729 (3). Seigneur, lieutenant de milice infanterie à Saint-Domingue (1718), conseiller au conseil au Cap (22 septembre 1727)
  • Page 729 (3). Seigneur, huissier de l’Amirauté à l’Île Royale, remplacé (22 septembre 1735)
  • Page 729 (3). Seisses (de), ancien garde-marine, capitaine aux Îles (11 avril 1676), enseigne de vaisseau
  • Page 729 (3). Seisses (de), chevalier, ancien garde-marine à Rochefort (7 février 1678), capitaine aux Îles (22 septembre 1679), repassé en France (25 septembre 1683), enseigne de vaisseau
  • Page 729 (3). Selles de Malbret (de), expectative d’enseigne au Canada (30 avril 1697), enseigne en pied (25 mai 1698), confirmé (20 avril 1700), lieutenant (15 juin 1705), décédé (1714, remplacé (1er juillet 1715)
  • Page 731 (2). Sellon, enseigne suisse surnuméraire à Saint-Domingue (juin 1731), enseigne en second (22 septembre 1731), sous-lieutenant en second (25 mars 1736), décédé (13 juin 1741)
  • Page 731 (2). Selorge (de), chevalier, expectative d’enseigne à la Martinique (4 juillet 1710), resté en France
  • Page 731 (2). Semillon de Pessac, expectative d’enseigne au Canada (8 mai 1695), enseigne en pied (1er mai 1698), repassé en France (1700)
  • Page 731 (2). Senault, lieutenant à Saint-Louis, côtes de Saint-Domingue (7 septembre 1710), resté en France, remplacé (12 novembre 1717)
  • Page 731 (2). Senet, capitaine de port, garde-magasin à La Nouvelle-Orléans (18 mars 1721)
  • Page 733 (2). Sennesay, garde-marine, enseigne à Cayenne (2 octobre 1708), remplacé (12 août 1713)
  • Page 733 (2). Senneville, expectative d’enseigne au Canada (1er juillet 1715), enseigne en pied (27 avril 1716), lieutenant (1er avril 1733)
  • Page 733 (2). Seraucourt, enseigne au Canada (1er mai 1696), s’est démis, repassé en France, remplacé (18 mai 1701)
  • Page 733 (2). Sermenté, greffier en chef au Petit-Goave (10 juin 1737)
  • Page 733 (2). Servin, greffier notaire à la Guadeloupe (15 janvier 1697)
  • Page 733 (2). Servons (de), chevalier, volontaire à Rochefort (4 avril 1679), ancien garde-marine (4 février 1680), cassé (16 juillet 1684), enseigne au Canada (17 mars 1687)
  • Pages 283, 733 (2). Sestre de Sainte-Croix, commissaire général de la compagnie à la Guadeloupe (7 février 1645)
  • Page 729 (2). Seymard de Bellisle, [ancien enseigne en pied], sous-lieutenant en Louisiane (15 avril 1721), lieutenant (18 juillet 1734), aide-major de La Nouvelle-Orléans (14 septembre 1735), capitaine (1er octobre 1740), major de La Nouvelle-Orléans (15 octobre 1752), cassé et révoqué par ordre (1er octobre 1759) [pour être renvoyé en France] FR ANOM COL D2C 59 F° 4 : Mgr a marqué le 18 janvier 1762 à M. de Kerlerec, gouverneur de la Louisiane que le roy le laissait le maître de faire exécuter cet ordre ou de le retenir suivant qu’il le jugera à propos., décédé à Paris le 5 mai 1763, chevalier de Saint-Louis le 15 octobre 1752. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 222, 222v° et FR ANOM COL D2C 59 F° 4 (2e partie de registre)
  • Page 735 (2). Sfos (Florent), greffier en chef à Léogane (2 août 1707), enseigne de milice infanterie à Léogane (4 novembre 1710), révoqué (15 février 1711), lieutenant de juge (13 novembre 1713), procureur du roi (22 avril 1719), remplacé (18 février 1721)
  • Page 735 (2). Sicard, enseigne de milice infanterie au Cap (21 août 1708)
  • Page 735 (2). Sicard, enseigne en second au Canada (26 mai 1723), ancien enseigne en second à la pension de 200 livres, décédé fin mai 1742
  • Page 735 (2). Sicard, fils du commis au Havre, écrivain au Havre, capitaine de port au Cap (13 janvier 1731), lieutenant de frégate (10 août 1733), retiré avec une pension de 600 livres sur le fonds des Colonies (25 octobre 1755). Voir aussi FR ANOM COL D2C 4
    F° 11v°
  • Page 735 (2). Sichard de Clermont, conseiller au conseil du Cap (27 août 1714), cassé (9 août 1721)
  • Page 735 (2). Sicre de Fonbrun, major à l’Île Bourbon (17 janvier 1723)
  • Page 737 (2). Silly (Philippe de), fils du commissaire au Havre, enseigne au Canada (1er mai 1696), repassé en France (1700), garde-marine à Brest (1er février 1703), confirmé (13 mai 1708), décédé sur l’Aimable au Havre (13 juin 1712)
  • Page 737 (2). Silly (de), fils du commissaire au Havre, écrivain ordinaire de la Marine au Havre (1701), à Brest (1702), au Havre (1705), à Brest (1706), commissaire principal des Classes à Rouen (24 août 1724), commissaire ordinaire à Rochefort (1er août 1727), au Canada (1er janvier 1728), retiré avec 1200 livres (25 mars 1730), commissaire et contrôleur à Cayenne (2 août 1735), décédé (22 septembre 1736)
  • Page 737 (2). Silvain, médecin honoraire à Montréal (7 mars 1724), retiré avec 300 livres (1731)
  • Page 737 (2). Silvecanne, commissaire ordinaire à la Cour (1er mai 1689), président des Monnaies de Lyon, congé de commissaire (1702), fonction d’intendant des armées navales (1er juillet 1705), premier commis (1er juillet 1709), retiré avec 2000 livres (1er janvier 1712), rayé des états (21 mai 1714), intendant de la Martinique (1er novembre 1717), décédé à la Martinique (2 octobre 1718), remplacé (10 janvier 1719)
  • Page 737 (2). Silvecanne (l’aîné), conseiller du conseil supérieur du Cap (20 août 1708), cassé (26 octobre 1721)
  • Page 737 (2). Silvecanne (le cadet), conseiller du conseil supérieur du Cap (8 juillet 1701), interdit (5 mars 1713), relevé (1er janvier 1714)
  • Page 739 (2). Silvecanne, cadet à Rochefort (13 février 1737), enseigne à Saint-Domingue (20 mai 1739), n’a pas passé, resté en France, congé absolu (1er juillet 1739)
  • Page 739 (2). Silvecanne Du Bois, conseiller au conseil supérieur du Cap (4 juillet 1710), interdit (15 janvier 1718)
  • Page 739 (2). Simonde, enseigne suisse surnuméraire à la Martinique (30 novembre 1731), enseigne en pied à Rochefort (14 janvier 1732), sous-lieutenant en pied (16 mai 1732), capitaine lieutenant surnuméraire (26 novembre 1741)
  • Page 739 (2). Simonneau, greffier en chef à la Guadeloupe (13 juin 1716), remplacé (1er septembre 1733)
  • Page 739 (2). Sinety, chevalier, lieutenant à Saint-Domingue (22 décembre 1733), décédé sur le Vautour (31 mai 1737), capitaine réformé (21 juin 1737)
  • Page 739 (2). Sinson ou Sainson, garde du roi (1691), lieutenant à la Martinique (30 décembre 1700), expectative de capitaine (15 novembre 1711), capitaine (1er août 1714), major à Marie-Galante (19 mars 1726), décédé (17 février 1730), remplacé (8 mai 1730), chevalier de Saint-Louis le 17 octobre 1726. Voir aussi FR ANOM COL D2C 77 F° 1
  • Page 741 (2). Sobardière, lieutenant aux Îles (2 septembre 1683), repassé en France (16 août 1685)
  • Page 741 (2). Sommereux, huissier audiencier du conseil au Cap, décédé à Saint-Domingue en juillet 1745
  • Page 741 (2). Sorel (de), marquis, capitaine de vaisseau et inspecteur (3 janvier 1693), 2000 sur Saint-Louis (9 mai 1707), gouverneur général de Saint-Domingue (1er septembre 1718), instruction (14 février 1719), repassé en France (1722), commandeur de Saint-Louis ad honores (27 mars 1728), retiré (28 mars 1728), décédé près Melun (novembre 1743)
  • Page 741 (2). Sorin, enseigne à Saint-Domingue (27 janvier 1713), décédé (1713, remplacé (1er janvier 1714)
  • Page 741 (2). Sorteval, major à Pensacole (23 mars 1720), à l’Île aux Veaux Lecture erronnée pour Île aux Vaisseaux (1er octobre 1720), à Biloxy (5 septembre 1721), congédié (19 décembre 1722)
  • Page 741 (2). Soubeyran, garde-magasin à Fort-Royal (19 décembre 1726)
  • Page 741 (2). Soubras, commissaire de la Marine à Dunkerque (2 février 1703), commissaire ordonnateur à l’Île Royale (1er avril 1714), subdélégué (12 avril 1714), confirmé ordonnateur par commission (30 avril 1716), premier conseiller (16 juin 1717), repassé commissaire ordinaire à Dunkerque (24 avril 1718)
  • Page 743 (2). Souches (de), enseigne de milices infanterie à la Martinique (15 mai 1705)
  • Page 743 (2). Soudan, écrivain principal à Rochefort (15 mars 1694), commissaire aux Îles (1er octobre 1696), décédé (mars 1697)
  • Page 743 (2). Soudan, greffier notaire à Saint-Marc (13 août 1726), de l’Amirauté (15 octobre 1726), remplacé (30 mars 1734)
  • Page 743 (2). Soulaigre, ancien garde-marine à Rochefort (13 février 1681), lieutenant à Cayenne (18 juin 1681), repassé ancien garde-marine (20 septembre 1685), lieutenant à Cayenne (30 mars 1688), enseigne de vaisseau (30 mars 1688), décédé sur le Mignon aux îles (1691)
  • Page 743 (2). Soulaigre, cadet à Rochefort (16 mars 1737), enseigne en Louisiane (1er décembre 1738)
  • Page 743 (2). Soulaigre de Montserrant, garde-marine à Rochefort (1er février 1694), enseigne à Saint-Domingue (1er septembre 1696), lieutenant (5 juin 1697), capitaine (3 février 1699), décédé à Port-Louis (31 août 1705)
  • Page 745 (2). Soulange, enseigne au Canada (1er mars 1688), confirmé (1er mars 1693), lieutenant (15 mars 1693), garde-marine (15 mars 1693), enseigne de vaisseau (5 mai 1695), capitaine (20 avril 1700), décédé (1703), remplacé (1er juin 1704)
  • Page 745 (2). Soulas, cadet à Rochefort (20 novembre 1738), congé absolu (19 mai 1739)
  • Page 745 (2). Sourdeval, commandant à Saint-Pierre, Plaisance (1er mars 1702), décédé (1708)
  • Page 745 (2). Souvent, [ (fils) élève de la marine à Rochefort (16 juin 1716)], écrivain ordinaire à Rochefort (7 février 1720), écrivain principal en Louisiane (1er juillet 1741), repassé à Rochefort (1744), [retiré (1er mars 1745)]
  • Page 745 (2). Stalp, enseigne suisse en pied Rochefort (23 septembre 1722), sous-lieutenant en pied (8 décembre 1723), a quitté (26 octobre 1724)
  • Page 745 (2). Stapelton, major de milice cavalerie à Saint-Domingue (15 février 1713)
  • Page 745 (2). Stapelton, cadet à Rochefort (17 octobre 1734), enseigne à Saint-Domingue (27 février 1738)
  • Page 747 (2). Surram, botaniste aux Îles (30 juin 1687)
  • FR ANOM COL D2C 222zone générique = FM, zone cote = D/2C/222Lettre Ta-Th
    Saint-DomingueMartiniqueCanadaCayenneGuadeloupeLouisiane
  • Page 749 (2). Taboissier, capitaine à Cayenne (26 novembre 1683), garde-marine (1er mars 1684), décédé à Cayenne et remplacé (5 juin 1693)
  • Page 749 (2). Taillefer (l’aîné), chevalier, officier réformé dans Bavière, lieutenant réformé en Louisiane (1er février 1737), enseigne en pied (1er octobre 1741), retiré (15 octobre 1748). Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 229, 233
  • Page 749 (2). Taillefer (le cadet), officier réformé dans Bavière, lieutenant réformé en Louisiane (1er février 1737)
  • Page 749 (2). Taitbout, cadet à Rochefort (30 juin 1738), enseigne à la Martinique (1er novembre 1741), décédé (11 août 1743)
  • Page 749 (2). Talon (Jean), intendant au Canada (23 mars 1665), instructions (27 mars 1665), repassé en France (8 avril 1668), intendant au Canada (10 mai 1669), instructions (17 mai 1669), repassé en France (20 mai 1672
  • Page 749 (2). Tamagnon, commissaire ordinaire de la Marine à Rochefort (1704), écrivain ordinaire à Toulon (9 mars 1720), garde-magasin à la Martinique (4 avril 1724), décédé (7 septembre 1728)
  • Page 749 (2). Tanesse (de), ancien garde-marine à Rochefort (29 octobre 1679), lieutenant aux Îles (27 juillet 1682), repassé en France (16 août 1685), ancien garde-marine à Rochefort (20 septembre 1685), repassé aux Îles (1686), lieutenant de Dumesnil (14 août 1687), repassé en France (14 août 1687), décédé noyé aux Îles (1688)
  • Page 751 (2). Tanneguy Du Châtel, garde-marine à Brest (21 septembre 1689), enseigne à la Martinique (1er septembre 1696), lieutenant (30 avril, 1er mai 1698), capitaine (1er janvier 1701), à Saint-Domingue (4 avril 1701), inspecteur des troupes aux Îles (1er mai 1705), des milices (30 juin 1705), lieutenant de roi à Marie-Galante (1er novembre 1705), à la Martinique (2 novembre 1705), décédé (1710), chevalier de Saint-Louis le 28 juillet 1705
  • Pages 185, 751 (2). Tanqueray de Canouille, procureur général en Louisiane (6 octobre 1720), remplacé (15 septembre 1722)
  • Page 751 (2). Tarin de Cussi, gouverneur de l’Ile de la Tortue (30 septembre 1683), décédé, remplacé (1er juin 1691)
  • Page 751 (2). Tarsan, lieutenant de milice infanterie au Cap (21 août 1708)
  • Page 753 (2). Tartenson, lieutenant de milice infanterie à la Martinique (15 mai 1705), confirmé à La Trinité (14 avril 1707)
  • Page 753 (2). Taschereau, trésorier à Québec, conseiller du conseil supérieur de Québec (1er avril 1735)
  • Page 753 (2). Tauxier, cadet à Rochefort (30 avril 1731), enseigne à Saint-Domingue (24 avril 1732), lieutenant (22 décembre 1733), décédé à Saint-Domingue, remplacé (21 juin 1737)
  • Page 753 (2). Teinville (de), garde-marine à Rochefort (1er février 1693), enseigne en Acadie (28 mars 1698), lieutenant (24 avril 1703), congé absolu (12 mai 1711)
  • Page 769 (2). Terisse de Tarnau, enseigne à la Lousiane (2 octobre 1714), expectative de lieutenant (2 octobre 1714), permission de servir la Compagnie (20 septembre 1717), sous-lieutenant (30 octobre 1720), confirmé (4 avril 1730), retiré, remplacé enseigne en pied (8 septembre 1733)
  • Page 769 (2). Terpuy Verchier, enseigne en Louisiane (30 octobre 1720), confimé (4 avril 1730), lieutenant (17 août 1732)
  • Page 769 (2). Terras (de), lieutenant aux Îles (1er juin 1689)
  • Page 769 (2). Tesson, commis de receveur des droits à la Guadeloupe (6 avril 1639)
  • Page 769 (2). Tesson de Saint-Aubin, contrôleur à Saint-Domingue (12 décembre 1724), conseiller au conseil supérieur du Petit-Goave (27 février 1725), contrôleur et commissaire (11 juin 1726), ordonnateur (16 octobre 1729), subdélégué (4 août 1731), premier conseiller au conseil supérieur du Cap (4 août 1731), Petit-Goave (4 août 1731), ordonnateur (4 août 1731), [décédé à La Rochelle (2 août 1732)]
  • Page 769 (2). Testenier ou Testier, procureur général en Louisiane (10 septembre 1716), remplacé (14 mars 1718)
  • Page 755 (2). Testu de La Richardière, capitaine de port à Québec, capitaine de flûte (10 mai 1728), capitaine de brulôt (1er avril 1737), décédé (25 octobre 1741), remplacé (1er avril 1743)
  • Page 755 (2). Thémericourt, gouverneur de Marie-Galante (1674), décédé, remplacé (24 avril 1679)
  • Page 755 (2). Thevenot, enseigne suisse surnuméraire à Rochefort (17 avril 1724), enseigne en second (19 décembre 1724), sous lieutenant en second à l’Île Royale (19 février 1726), retiré (1er septembre 1738)
  • Page 755 (2). Thibault, conseiller à la Martinique (11 mars 1698), conseiller honoraire (23 juillet 1710), rappelé en France (1718)
  • Page 755 (2). Thibault (fils), avocat au Parlement de Paris, conseiller au conseil supérieur de la Martinique (25 janvier 1721), décédé, remplacé (24 décembre 1726)
  • Page 755 (2). Thibault, lieutenant de juge à La Trinité (18 octobre 1734)
  • Page 757 (2). Thibert ou Chibert du Chesne, lieutenant à Cayenne (5 juin 1693, 1er juillet 1693), décédé en se rendant à Cayenne le 31 août 1693, remplacé (30 septembre 1694
    )
  • Page 757 (2). Thierry, procureur du roi à la prévôté de Québec (1er juin 1704), remplacé (9 juin 1708)
  • Page 757 (2). Thiersan, enseigne dans Sparre Allemand (1708), expectative d’enseigne au Canada (20 avril 1717), enseigne en pied (1er juillet 1718), lieutenant (7 mai 1720), cassé (20 avril 1729)
  • Page 757 (2). Thireul, commissaire général aux Îles (7 mars 1635)
  • Page 757 (2). Thouin, lieutenant de milice infanterie à Saint-Domingue (1718)
  • Page 757 (2). Thoumin de Villaroche, garde-marine à Rochefort (21 février 1692), lieutenant à la Martinique (18 septembre 1695), capitaine à Saint-Domingue (31 mars 1698), 1698, à la Martinique (4 avril 1701), congé absolu (14 décembre 1710), colonel d’infanterie réformé à l’Artibonite (20 janvier 1711), chevalier de Saint-Louis (15 août 1724)
  • Page 759 (2). Thouret de Mahury, lieutenant à Cayenne (13 janvier 1689), capitaine (5 juin 1693), par commission (1er octobre 1693), garde-marine (15 octobre 1693), enseigne de vaisseau (16 mars 1701), repassé enseigne de vaisseau en France (1er juillet 1716)
  • FR ANOM COL D2C 222zone générique = FM, zone cote = D/2C/222Lettres Ti-Tu
    Saint-DomingueMartiniqueCanadaCayenneGuadeloupeLouisiane
  • Page 759 (2). Tillade (de), capitaine dans Royal-Marine, aide-major de Léogane (1er septembre 1711), rayé et remplacé (1713
  • Page 759 (2). Tillay ou Tilly (de), lieutenant de vaisseau commandant les troupes au Québec (15 mai 1673), remplacé (1687)
  • Page 761 (2). Tison, cadet à Rochefort, enseigne à Saint-Domingue (1er décembre 1745), [lieutenant (16 octobre 1750), capitaine (25 août 1754)]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 15, 26v° et FR ANOM COL D2C 1ter F° 27v° (2e partie de registre)
  • Page 761 (2). Tisserant ou [Tisserand], lieutenant réformé en Louisiane (1er octobre 1740), cassé (15 octobre 1748). Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 233
  • Page 761 (2). Tissier, greffier en chef du Conseil à Cayenne (29 juillet 1708), écrivain ordinaire (28 novembre 1712), procureur général du Conseil (15 décembre 1714), réformé écrivain (1er mai 1716), trésorier (1717), remplace le procureur général, garde-magasin (29 novembre 1724), décédé (13 janvier 1734), remplacé garde-magasin (1er novembre 1734)
  • Page 761 (2). Tissier, enseigne réformé à Cayenne (1er novembre 1738), [enseigne en pied (1er avril 1745), retiré avec le grade de lieutenant réformé (15 mars 1752)]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 73
  • Page 761 (2). Toison, lieutenant de milice cavalerie au Cul-de-Sac (Saint-Domingue) (4 novembre 1710)
  • Page 761 (2). Toisseau, conseiller au conseil supérieur de Cayenne (18 juillet 1731), remplacé (28 octobre 1733)
  • Page 761 (2). Tonancour, enseigne au Canada (1690), confirmé (16 mars 1691), lieutenant réformé (1692), confirmé (1er mars 1693), décédé (1696)
  • Page 761 (2). Tonancourt (de), procureur du roi aux Trois-Rivières (1er juin 1695), lieutenant général (12 mai 1714), décédé (20 septembre 1738). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 81
  • Page 763 (2). Tonancourt, garde-magasin aux Trois-Rivières (avant 1700), décédé à Trois-Rivières, remplacé (9 avril 1731)
  • Page 763 (2). Tonancourt (fils), garde-magasin aux Trois-Rivières (9 avril 1731). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 84
  • Page 763 (2). Tonty (de) , [né en 1659], lieutenant réformé (1678), capitaine au Canada (10 avril 1684), lieutenant (17 mars 1687), capitaine réformé (1692), garde-marine (1er janvier 1694), capitaine en pied (20 avril 1700), [commandant au Détroit], décédé au Détroit (8 novembre 1727)
  • Page 763 (2). Tonty (de), capitaine aux Îles (14 août 1684)
  • Page 763 (2). Tonty (de), enseigne à l’Île Royale (26 mars 1714), lieutenant à la Martinique (4 mars 1721), capitaine (30 janvier 1725), interdit (29 avril 1729), relevé (9 août 1729), retiré (1er juin 1734), remplacé (20 mars 1736)
  • Page 763 (2). Tonty (de), lieutenant en Louisiane (19 mars 1720), congédié (21 octobre 1723)
  • Page 763 (2). Tonty, expectative d’enseigne en second au Canada (20 avril 1729), enseigne en second (5 février 1731), enseigne en pied (1er avril 1735), lieutenant (1743), décédé (1749). Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 147v°
  • Page 765 (2). Toraille ou Torailles, commis à l’exercice des classes à Marans (1er avril 1698), congédié (1er octobre 1704), conseiller au conseil de Saint-Christophe (6 février 1701), expectative d’enseigne Martinique (5 décembre 1707), n’a pas passé, resté en France (1707)
  • Page 765 (2). Toraille, conseiller au conseil de Saint-Christophe (6 février 1701)
  • Page 765 (2). Touche Chauvet, greffier à Léogane (20 mars 1703), greffier en chef (8 avril 1704), révoqué (15 février 1711)
  • Page 771 (2). Touille, sous-lieutenant suisse en Louisiane (12 décembre 1722), licencié (25 juillet 1725)
  • Page 771 (2). Touly, contrôleur visiteur et peseur de pétuns à Saint-Christophe (2 juin 1638)
  • Page 773 (2). Tourtellière, sous-lieutenant suisse en pied à Saint-Domingue (mai 1723), décédé à Saint-Domingue (10 septembre 1723)
  • Pages 773 (2), 775 (2). Touzay de Chenneteau, secrétaire de Beauharnais, intendant au Canada, assesseur à la Martinique (5 mai 1710), conseiller à la Martinique (15 novembre 1711), cassé (22 mars 1719), remplacé (11 juillet 1719), rétabli (1er octobre 1732), conseiller honoraire (16 mai 1735)
  • Page 775 (2). Touzay de Chenneteau, commis aux écritures à Rochefort (1736), écrivain principal à la Martinique (1er janvier 1738), commissaire et contrôleur (1er avril 1741), décédé (15 mars 1742)
  • Page 775 (2). Trancaro, garde-magasin à Saint-Domingue (22 août 1707)
  • Page 775 (2). Trant, médecin à la Martinique (1er avril 1729)
  • Page 775 (2). Traytorrens (de), enseigne suisse surnuméraire à Rochefort (30 août 1742), enseigne en pied à Saint-Domingue (23 mars 1743), sous-lieutenant en second (6 février 1746)
  • Page 775 (2). Tredenne (de), chevalier, enseigne en second en Louisiane (18 juillet 1734), décédé, remplacé (14 septembre 1735)
  • Page 775 (2). Trehart, écrivain extraordinaire à Rochefort (1er octobre 1706), écrivain ordinaire, faisant fonctions de commissaire à Cayenne (30 octobre 1707), procureur général du Conseil, décédé à Cayenne (16 juillet 1712), remplacé (15 novembre 1714)
  • Page 775 (2). Treteux Des Aunois, enseigne à Saint-Domingue (27 janvier 1713), décédé (1713), remplacé (1er janvier 1714)
  • Page 777 (2). Treves (de), enseigne réformé à la Martinique (17 août 1738), rayé (26 mai 1739)
  • Page 777 (2). Troyes (de), capitaine au Canada (5 mars 1685)
  • Page 765 (2). Trudeau, enseigne en second en Louisiane (14 septembre 1735), enseigne en pied (1er octobre 1740), [lieutenant (1er décembre 1747), capitaine (1er juillet 1759)]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 12v° (2e partie de registre) et FR ANOM COL D2C 4 F° 229v°, 234
  • Page 777 (2). Trudeau, conseiller en Louisiane (14 septembre 1735)
  • Page 777 (2). Tschoudy, sous-lieutenant suisse en second à Saint-Domingue (1721), lieutenant en pied (mai 1723), décédé à Saint-Domingue (12 avril 1723)
  • Page 767 (2). Turpin, juge à la Martinique (15 avril 1679), décédé (11 septembre 1687)
  • Page 767 (2). Tusseau (de), chevalier, garde-marine à Rochefort (25 novembre 1705), enseigne en Louisiane (23 mai 1716), permis de servir la Compagnie (20 septembre 1717), sous-lieutenant (11 août 1718), quitté et remplacé (5 janvier 1719)
  • FR ANOM COL D2C 222zone générique = FM, zone cote = D/2C/222Lettres U-Va
    Saint-DomingueMartiniqueCanadaCayenneGuadeloupeLouisiane
  • Page 859. Ussy (d’), enseigne au Canada (1er juin 1706), a quitté (1715)
  • Page 859. Ustou (d’) ou Astou (d’), lieutenant à Saint-Domingue (22 décembre 1733), capitaine réformé (21 juin 1737)
  • Page 803. Vaisse de La Fleuriais, enseigne au Canada (17 mars 1687), garde-marine (25 avril 1687), lieutenant réformé (1691), confirmé (1er mars 1693), passé garde-marine à Toulon (après 1693)
  • Page 803. Valcourt (de), sous-lieutenant en pied à Saint-Domingue (1721), décédé à Saint-Domingue (19 août 1722)
  • Page 803. Valernod, officier par terre, gouverneur de la Grenade (1er janvier 1709), commandeur à Saint-Domingue (22 décembre 1710), décédé (24 mai 1711)
  • Page 803. Valière, chevalier, maréchal des camps et armées du roi des Îles du vent, gouverneur général, décédé (14 avril 1775)
  • Page 803. Valigny (de), capitaine au Canada (10-16 avril 1684)
  • Page 805. Vallée, arpenteur à l’Île Royale (17 juillet 1731). Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 195
  • Page 805. Vallette (de), enseigne à Saint-Domingue (1er mai 1725), lieutenant (6 septembre 1728), aide-major du Port-de-Paix (27 novembre 1730), décédé (22 septembre 1731), remplacé (24 avril 1732)
  • Page 805. Vallier, théologal à Québec (8 février 1732), conseiller clerc au conseil supérieur de Québec, décédé (7 janvier 1747)
  • Page 807. Vallon, garde-magasin à la Martinique (4 juin 1732), commis aux classes, décédé (13 ou 23 décembre 1741)
  • Page 807. Vallonnière, enseigne de milice cavalerie à la Martinique (15 mai 1705)
  • Page 807. Valmenier, garde des sceaux à la Martinique (6 novembre 1678), conseiller (15 avril 1679), décédé doyen des doyens du conseil (1682)
  • Page 807. Valrennes (de), enseigne dans L’Épinay (1662), lieutenant (1663), de cavalerie (1672), capitaine au Canada (5 mars 1685), garde-marine (1er janvier 1693), lettres de grâce ayant tué un habitant (30 avril 1693), commission de capitaine au Canada (25 mars 1694), retiré avec 600 livres (1er mai 1698)
  • Page 811. Vandel ou Saint Vandrille, procureur du roi à la Guadeloupe (2 novembre 1723), lieutenant de juge à La Trinité (28 décembre 1723), juge (18 janvier 1724), a quitté et remplacé (6 septembre 1728
  • Page 811. Varages, enseigne de milice infanterie à la Martinique (15 mai 1705)
  • Page 239. Vasselot de La Chesnaie, colonel de milice à Saint-Domingue (1707)
  • Page 811. Varennes (de),Rajout postérieur : Le frère de cet officier était mort gouverneur d’Arlon dans le Luxembourg. Il portait le nom de la Veranderie, gouverneur aux Trois-Rivières (5 juin 1672), continue (3 mars 1675, 3 juin 1686), décédé aux Trois-Rivières (4 juillet 1689), remplacé (1er juillet 1690)
  • Page 813. Varennes (de), enseigne à la Grenade (1er mai 1698), cassé (16 août 1700)
  • Page 813. Varennes (de) , archidiacre à Québec, conseiller (4 janvier 1724), décédé, remplacé (17 mai 1729)
  • Page 813. Varennes (de), procureur du roi à Marie-Galante (20 avril 1728)
  • Page 813. Varennes (de), capitaine d’infanterie en Louisiane, décédé (13 janvier 1737)
  • Page 813. Varennes de La Véranderie, [cadet (1697), lieutenant de grenadiers au régiment de Brest], enseigne au Canada (24 mai 1712), lieutenant (22 mars 1732), capitaine (20 mars 1745), [décédé (6 décembre 1749), chevalier de Saint-Louis en 1749]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 136
  • Pages 493, 815. Varin de La Marre, commissaire et contrôleur à Québec (20 mars 1734)
  • Page 815. Varvilliers, major de milice cavalerie à Saint-Domingue (4 novembre 1710)
  • Page 815. Vasle , greffier à Fort-Royal, procureur du roi (15 novembre 1711), de l’Amirauté (15 juillet 1727)
  • Page 815. Vaslin, médecin ad honores au Cap (23 décembre 1718)
  • Page 815. Vassan (de) , expectative d’enseigne en second au Canada (avril 1727), enseigne en second (5 février 1731), enseigne en pied (20 mars 1734), expectative de lieutenant (25 mars 1738), lieutenant (1er avril 1739), capitaine (15 février 1748), commandant à Beauséjour (1751), licencié en décembre 1760, chevalier de Saint-Louis en 1753. Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 22 et FR ANOM COL D2C 4 F° 136, 147
  • Page 817. Vasselot de La Chenaye, brigadier des gardes-marines à Rochefort (1er janvier 1696), cassé (2 mai 1702), lieutenant-colonel de milice au Cap (7 août 1707), confirmé (21 août 1710), colonel de milice à Saint-Domingue (4 novembre 1710)
  • Page 821. Vatbois Desgoutins, écrivain principal, fonctions de commissaire à Saint-Louis (Saint-Domingue) (1732)
  • Page 821. Vauberly ou Vaubercy, enseigne en Louisiane (28 octobre 1717), n’y a pas passé, enseigne à Saint-Domingue (19 novembre 1720), n’a pas passé
  • Page 821. Vaucheler de La Tardière, expectative d’enseigne en pied en Louisiane (17 novembre 1716), enseigne en pied (31 décembre 1717), révoqué (23 mars 1720)
  • Page 823. Vaudrez de Cadeuil, page de la duchesse du Maine, enseigne à Saint-Domingue (1er janvier 1714), n’a pas passé (12 novembre 1717), remplacé (12 novembre 1717)
  • Page 823. Vaudry de Saint-Sulpice, conseiller à la Martinique (9 décembre 1721), retiré (3 octobre 1731)
  • Vaudreuil (François Pierre de), expectative d’enseigne au Canada (6 juin 1710), enseigne (1712), lieutenant (1715), garde-marine (1717), capitaine (1724), major de Trois-Rivières (1741), lieutenant de roi de Québec (1748), gouverneur de Trois-Rivières (1749), gouverneur de Montréal (1757), retiré avec une pension de 4000 livres sur le fonds des Colonies (1762), chevalier de Saint-Louis en 1738. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 122, 123, 125 et FR ANOM COL D2C 59 F° 3
  • Page 823. Vaumoran, aide-major de Fort-Royal Martinique, décédé (1736)
  • Page 823. Vaussay (de), chevalier, cadet à Rochefort (24 mars 1740), anspessade (1er novembre 1743), enseigne à Saint-Domingue (8 août 1744)
  • Page 823. Vauvert de Ruffannes, ancien garde-marine à Rochefort (1er décembre 1676), lieutenant aux Îles (25 mai 1681), repassé en France (14 août 1687), mis en prison à Fort-Royal (25 février 1688)
  • Page 825. Vaux (de), capitaine à la Martinique (2 mai 1681), lieutenant de roi à Marie-Galante (1er mai 1690), décédé (1694), remplacé (1er janvier 1695)
  • Page 825. Vaux de Bayampont (de), expectative de compagnie à Saint-Domingue (18 septembre 1695), capitaine (31 mars 1698), remplacé (31 mars 1698)
  • Page 825. Vaux Mimars (de), ancien garde-marine à Rochefort (19 février 1681), lieutenant à Cayenne (24 septembre 1683), resté en France, enseigne de vaisseau à Toulon (1er janvier 1684), lieutenant de vaisseau, capitaine de frégate
  • Page 825. Vaux Mimars (de), cadet à Rochefort (22 juin 1733), anspessade (21 février 1737), caporal (1er mars 1738), enseigne à Saint-Domingue (1er juillet 1738), décédé, remplacé (1er octobre 1739)
  • FR ANOM COL D2C 222zone générique = FM, zone cote = D/2C/222Lettres Ve
    Saint-DomingueMartiniqueCanadaCayenneGuadeloupeLouisiane
  • Page 827. Vedeau, garde-marine à Toulon (30 juillet 1705), enseigne de vaisseau à la Martinique (9 septembre 1714), capitaine réformé, décédé à la Martinique (4 mars 1715)
  • Page 827. Velle (Pierre Annibal de), chevalier, mousquetaire, lieutenant en Louisiane (17 août 1732), capitaine (15 octobre 1736), aide-major de La Mobile (1er janvier 1744), major de La Mobile (15 octobre 1752), lieutenant de roi de La Mobile (1er juillet 1759), chevalier de Saint-Louis le 11 juin 1750. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 222, 222v°, FR ANOM COL D2C 59 F° 2 (2e partie de registre)
  • Page 827. Venderheck, lieutenant réformé en Louisiane (18 juillet 1734), lieutenant en pied (15 octobre 1736)
  • Page 827. Verbois (l’aîné), cadet à l’aiguillette, enseigne en second en Louisiane (1er juin 1746), enseigne en pied (15 octobre 1752), décédé à La Nouvelle-Orléans (29 octobre 1757). Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 235, 238
  • Page 829. Verdalles, écrivain ordinaire à Cayenne (1706)
  • Page 829. Verdières, capitaine lieutenant à Port-Louis (8 janvier 1722)
  • Page 831. Vergès (de), ingénieur en Louisiane (17(?), rang de capitaine (8 octobre 1736), chevalier de Saint-Louis en 1752. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 223
  • Page 831. Vergons (de), ancien garde-marine à Rochefort, lieutenant au Canada (17 mars 1687), capitaine réformé (1688), repassé en France (1689), remplacé (1690)
  • Page 833. Vermenelle, lieutenant en Louisiane (1er juillet 1719), n’a pas passé, rayé (5 septembre 1721)
  • Page 833. Verminac, écrivain principal des colonies à Léogane (22 août 1707), conseiller du conseil
    de Léogane
  • Page 833. Verneuil, expectative d’enseigne à Saint-Domingue (1er mai 1725), enseigne en pied (26 mars 1726), quitté et remplacé (10 mars 1727
  • Page 839. Vernier, lieutenant de milice infanterie au Cul-de-Sac (Saint-Domingue) (4 novembre 1710)
  • Page 839. Vernier, lieutenant de milice cavalerie à Saint-Domingue (13 février 1713)
  • Page 835. Vernier [Verrier] (père), ingénieur à Rochefort, ingénieur en chef à l’Île Royale, rang de lieutenant (31 mai 1721), chevalier de Saint-Louis. Voir FR ANOM COL D2C 4 F° 194v°
  • Page 835. Vernier [Verrier] (fils aîné), sous-ingénieur à l’Île Royale (172(?), rang de lieutenant (25 juillet 1730), lieutenant d’infanterie à l’Île Royale (9 juillet 1731). Voir aussi FR ANOM COL D2C 60 page 17v°
  • Page 835. Vernier [Verrier] (fils cadet), sous-ingénieur à l’Île Royale (17(?), rang de lieutenant (1er mai 1737)
  • Page 833. Vernon, conseiller au conseil supérieur de Léogane (6 juillet 1701), retiré et remplacé (15 février 1711), conseiller honoraire au Cap, et Léogane (15 mars 1718)
  • Page 833. Verpré, lieutenant de milice infanterie à La Trinité (15 mai 1705), confirmé (14 avril 1707)
  • Page 833. Verpy, procureur du Roi à la Guadeloupe (17 juin 1710), cassé (2 novembre 1723)
  • Page 835. Verrier, avocat au Parlement de Paris, procureur général du Conseil supérieur de Québec (20 avril 1728), décédé (14 septembre 1758
  • Page 837. Vertillac, lieutenant de juge au Petit-Goave (27 septembre 1727)
  • Page 837. Verville (de), ingénieur à l’Île Royale (171(?))
  • Page 837. Verville (de) (fils), chevalier, ingénieur à l’ Île Royale, rang de lieutenant réformé (20 avril 1729)
  • Page 831. Veryer de Boistinaut, garde-marine à Rochefort (30 avril 1683), lieuteannt aux Îles (15 août 1687), enseigne de vaisseau (7 janvier 1688), rayé sur la Diligente (1691)
  • Page 831. Vesgier, directeur, ordonnateur et conseiller en Louisiane (6 octobre 1720)
  • Page 837. Veterany, page du Régent, expectative d’enseigne à Saint-Domingue (27 novembre 1725), enseigne en pied (26 mars 1726), retiré (10 mai 1728)
  • Page 837. Vezins (de), chevalier, ancien garde-marine à Rochefort, lieutenant au Canada (1684), repassé garde-marine à Rochefort
  • Page 839. Vezins, enseigne à la Martinique (29 septembre 1697), lieutenant (1er mai 1698), reste en France, n’a pas passé, remplacé (19 décembre 1700)
  • FR ANOM COL D2C 222zone générique = FM, zone cote = D/2C/222Lettres Vi-Vo
    Saint-DomingueMartiniqueCanadaCayenneGuadeloupeLouisiane
  • Page 839. Viancy, garde-magasin à Saint-Louis (12 décembre 1724), retiré et remplacé (19 février 1726)
  • Page 839. Viarrieu, chirurgien à Plaisance (8 mars 1694), supprimé par l’établissement de l’hôpital à l’Île Royale (1714)
  • Page 839. Viau, procureur du roi au Petit-Goave, à Léogane (1er mars 1736), de l’Amirauté (17 avril 1736)
  • Page 839. Vidal, garde-magasin au Cap (25 octobre 1721), décédé (juillet 1722)
  • Page 841. Viémartou Veymart (de), chevalier, expectative d’enseigne à la Martinique (4 septembre 1732), enseigne en pied (14 mai 1733), lieutenant (1er janvier 1738)
  • Page 839. Vieillecourt (de), procureur général à la Martinique (28 septembre 1683), remplacé étant étranger (1er octobre 1696)
  • Page 841. Vienne de Busserolles (de), marquis, ancien garde-marine à Rochefort (1680), enseigne de vaisseau, lieutenant de vaisseau, capitaine de frégate, capitaine de vaisseau à Brest (10 juin 1710), commissaire général d’artillerie à Rochefort (après 1730), gouverneur général de Saint-Domingue (5 février 1731), dispense de serment (24 juillet 1731), décédé à Saint-Domingue (4 février 1732)
  • Page 841. Viet de La Rivagerie, cadet à Rochefort (14 février 1731), caporal (9 décembre 1732), enseigne à Saint-Domingue (19 mai 1734)
  • Page 841. Vieuxmartins, capitaine de milice à Saint-Domingue (16(?), conseiller du conseil supérieur du Petit-Goave (6 août 1685)
  • Page 841. Vieuxpont (de), enseigne en second au Canada (26 mai 1723), décédé, remplacé (12 avril 1727)
  • Page 841. Vieuze (de), enseigne en Louisiane (30 octobre 1720), révoqué (19 décembre 1722)
  • Page 843. Vigny (de), chevalier, expectative de lieutenant à Saint-Domingue (19 avril 1712), lieutenant en pied (27 janvier 1713), resté en France, remplacé à Saint-Domingue (12 novembre 1717)
  • Page 845. Villaroche (de), capitaine à Saint-Domingue (31 mai 1698), retiré (14 décembre 1710), colonel de milice infanterie réformé (19 janvier 1711), chevalier de Saint-Louis le 15 août 1724
  • Page 845. Villars (de), lieutenant réformé par terre, en Louisiane (1er juillet 1719), révoqué (19 décembre 1722)
  • Page 845. Ville (de), garde-magasin au Fort-Royal (19 juillet 1710), procureur du roi à La Trinité (1710), conseiller au conseil supérieur de la Martinique (20 février 1713), cassé (22 mars 1719)
  • Page 845. Villebon (de), officier au Canada, capitaine commandant en Acadie (1er juin 1689), commandant (1er avril 1691), instruction (7 avril 1691), décédé (5 juillet 1700), remplacé (28 février 1701)
  • Page 845. Villecante (de), lieutenant aux Îles (16 août 1685)
  • Page 845. Villedonné , sous-lieutenant au Canada (1685), lieutenant réformé (1692), confirmé (1er mars 1693), lieutenant (1er mai 1696), aide-major ad-honores (18 juin 1712), capitaine (28 juin 1713), décédé, remplacé (11 avril 1727)
  • Page 844. Villejoint (de)(fils), [né à Louisbourg en 1732], cadet à l’aiguillette attaché aux compagnies du Canada (1744), s’est trouvé au siège de Louisbourg (1745), enseigne en second (1er janvier 1747), employé dans l’état-major (1748), il a eu la police de 70 soldats sur un navire marchand de M. d’Uturbie (1749), enseigne en pied (15 avril 1750), lieutenant (1er avril 1754), en garnison à l’Île Saint-Jean (1756), il a eu commission de conduire 200 hommes destinés à augmenter les forces de Louisbourg (1758), il fit une campagne avec des Iroquois (1759), il eut ordre de se rendre à la pointe de Levis pour prendre le détail d’un parti qui devait charger les postes des ennemis au sud du fleuve Saint-Laurent (1760), major à la Désirade (Martinique) (1er juillet 1763), [décédé à Rochefort (février 1769)]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 201v°, 205v°, 210 et FR ANOM COL D2C 6 F° 49
  • Page 847. Villemarseau, capitaine à Plaisance (28 février 1694), garde-marine (1er mars 1694), retiré avec 600 livres sur le Trésor royal (21 mars 1712), congé absolu (26 avril 1712)
  • Page 847. Villemenin, sous-lieutenant en Louisiane (30 octobre 1720), révoqué (23 septembre 1724)
  • Page 847. Villeneveu, ingénieur au Canada (1685), repassé en France (8 mars 1688), retiré (24 mai 1688), ingénieur au Canada (16 mars 1691), remplacé (1er mars 1693)
  • Page 847. Villeray, enseigne en second Canada (1er avril 1733), enseigne en pied (1er avril 1739)
  • Page 847. Villers (de), lieutenant dans l’artillerie, enseigne en Louisiane (8 décembre 1714), permis de servir la compagnie (20 septembre 1717), révoqué (1717)
  • Page 849. Villers (de), gouverneur de Pondichéry (9 juin 1701 jusqu’en 1704)
  • Page 849. Villers de Sainte-Croix, garde-marine à Rochefort (15 mars 1691), enseigne de vaisseau (1er juillet 1695), lieutenant à la Grenade (1er juillet 1695), repassé en France (2 décembre 1699), enseigne de vaisseau (9 décembre 1699)
  • Page 849. Villers Fransures, enseigne réformé au Canada (1er avril 1729), repassé prisonnier en France (1734), décédé à la citadelle d’Oléron (3 février 1735)
  • Page 851. Villiers (de), expectative d’enseigne au Canada (26 avril 1700), enseigne en pied (1700), lieutenant en pied (1er mars 1715), expectative de compagnie (22 mars 1732), capitaine (1er avril 1733), tué dans un engagement contre les Sauvages (16 septembre 1733), remplacé (20 mars 1734)
  • Page 849. Villiers (de) (fils aîné), enseigne en second au Canada (22 mars 1732), expectative de lieutenant (20 mars 1734), lieutenant en pied (20 mars 1734)
  • Page 849. Villiers (de)(cadet), [chevalier], enseigne en second au Canada (20 mars 1734), enseigne en pied en Louisiane (15 octobre 1736), lieutenant (1er juin 1746), capitaine (1er février 1754). Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 225v°, 229v°, FR ANOM COL D2C 61 F° 8
  • Page 851. Villiers de Jumonville, expectative d’enseigne en second (1744), enseigne en second (1745), enseigne en pied (15 avril 1750), assassiné par les Anglais (22 mai 1754). Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 162, 172
  • Page 851. Villiers L’Isle-Adam (de), cadet à Rochefort (17 octobre 1730), anspessade (18 décembre 1730), caporal (3 juillet 1731), sergent (23 octobre 1731), lieutenant à Saint-Domingue (11 novembre 1732), capitaine (1er février 1739), commandant compagnie des canonniers et bombardiers (15 décembre 1745), chevalier de Saint-Louis en 1750, décédé (1761)
  • Page 849. Villieu (Sébastien de), garde-marine à Rochefort (16 mars 1687), lieutenant réformé au Canada (1690), capitaine en Acadie (1691), avec commission de roi (28 avril 1699), major en Acadie (1er février 1702), commandant en l’absence du lieutenant de roi (1er mars 1702), retiré avec 600 livres sur Trésor royal (Acadie) (1er mai 1704), commandant en second (30 août 1705), commandant en Acadie
  • Page 851. Vilotte de Brache, garde-marine à Brest (22 juillet 1685), sous-brigadier (30 mars 1688), brigadier (18 juillet 1689), enseigne de vaisseau (1er janvier 1691), lieutenant de vaisseau (1er janvier 1692), capitaine de frégate à Rochefort (17 mars 1727), provision de gouverneur à la Martinique (1er octobre 1727), commandant en l’absence du gouverneur général (16 mars 1728), décédé en congé à Rochefort (24 septembre 1739)
  • Page 853. Vincennes, enseigne en second au Canada (23 avril 1726), lieutenant réformé (1er avril 1733)
  • Page 853. Vincennes, enseigne réformé en Louisiane (20 mai 1722), lieutenant réformé (19 décembre 1722), confirmé (4 avril 1730), commandant aux Ouabaches, décédé, tué le 25 mars 1736, remplacé (15 octobre 1736)
  • Page 853. Vincens (de), grand bailli à Avennes, écrivain ordinaire au Cap (1er juin 1701), conseiller au conseil supérieur du Cap (4 juillet 1701), décédé (1702
  • Page 853. Vincens (de), lieutenant général à Limoges, procureur général du conseil supérieur du Cap (5 juillet 1701), remplacé (6 février 1703)
  • Page 853. Vincent, gouverneur de la Grenade (16(?), remplacé (8 novembre 1672)
  • Page 853. Vincent, enseigne à Saint-Domingue (4 juillet 1710), n’a pas passé, remplacé (27 janvier 1713), lieutenant (9 juillet 1729), capitaine (11 novembre 1732), major à Saint-Louis (16 janvier 1740), à Jacmel, décédé en repassant en France sur le vaisseau de M. Des Gouttes (5 janvier 1745)
  • Page 855. Vincent (Alexandre de), lieutenant-colonel au régiment des Flandres (30 juillet 1747), passé en qualité d’aide-major de Saint-Domingue (17 mars 1762), jusqu’au 1er septembre 1767, colonel le 20 avril 1768, major de la première division de Saint-Domingue le 21 août 1768, lieutenant de roi du Cap le 16 avril 1769, jusqu’au 17 mars 1771, commandant la partie Ouest Saint-Domingue (15 avril 1776), brigadier d’infanterie dans les colonies (25 octobre 1776), commandant en second de la partie Nord de Saint-Domingue (21 juillet 1785), maréchal de camp (9 mars 1788)
  • Page 855. Vins (de), dessinateur en Louisiane (2 septembre 1721), lieutenant réformé (27 mai 1724), confirmé (4 avril 1730)
  • Page 855. Vitié (de), conseiller à Québec (16(?), remplacé (1er juin 1704)
  • Page 855. Vivents (de), juge à Marie-Galante (8 mars 1701)
  • Page 859. Voarville, procureur du roi au Petit-Goave (2 août 1707), remplacé (4 juillet 1710)
  • Page 859. Voisin, enseigne en second en Louisiane (15 octobre 1736), enseigne en pied (1er juin 1746), lieutenant (15 octobre 1752), capitaine (1er juillet 17
    59). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 13 (2e partie de registre) et FR ANOM
    COL D2C 4 F° 230v°, 234
  • Page 859.
    Volant Radison, subdélégué à Détroit (1703), garde-magasin et contrôleur à Montréal (1714)
  • Page 859. Volery, commis particulier de la compagnie à Saint-Christophe (3 septembre 1636)
  • FR ANOM COL D2C 222zone générique = FM, zone cote = D/2C/222Lettre WSaint-DomingueMartiniqueCanadaCayenneGuadeloupeLouisiane
  • Page 859. Wandelwelden (de), enseigne suisse surnuméraire à Rochefort (24 août 1732), enseigne en pied (19 novembre 1738), sous-lieutenant en pied (21 janvier 1742)
  • Page 859. Wattel (de), enseigne suisse en pied en Louisiane (19 septembre 1739), n’a pas paru au régiment
  • Page 859. Wattevil (de), enseigne suisse surnuméraire à Saint-Domingue (24 mai 1730), enseigne en pied (7 septembre 1731), retiré (31 décembre 1733)
  • Page 861. Woile, enseigne suisse surnuméraire à Rochefort (8 mars 1731), enseigne en pied (8 août 1738), sous-lieutenant en pied (26 décembre 1738)
  • Page 861. Wolant, enseigne suisse en pied Rochefort (1721), sous-lieutenant en second à Saint-Domingue (23 septembre 1722), lieutenant en second (mai 1723), lieutenant en pied (8 décembre 1723), capitaine lieutenant en second (21 novembre 1730), capitaine lieutenant en pied (7 novembre 1731)
  • Page 861. Wolant, enseigne suisse surnuméraire à Rochefort (11 février 1730), enseigne en pied en Louisiane (juin 1731), lieutenant en second (13 septembre 1731), lieutenant en pied (12 octobre 1731), capitaine lieutenant en pied en Louisiane (23 novembre 1735)
  • Page 861. Wolant, enseigne suisse surnuméraire à Saint-Domingue (30 août 1734), enseigne en pied (25 mars 1736), sous-lieutenant en pied (15 octobre 1741), lieutenant en second (10 juillet 1742), lieutenant en pied (6 février 1746)
  • Page 861. Wonwonderlick ou Merveilleux, capitaine suisse en Louisiane (4 janvier 1720), licencié (25 juillet 1725), retiré (18 juillet 1734)
  • Page 861. Wonwonderlick ou Merveilleux (fils), enseigne en Louisiane (23 mars 1720), licencié (25 juillet 1725)
  • FR ANOM COL D2C 198zone générique = FM, zone cote = D/2C/198Répertoire généralXVIIIe siècle1 registre
    FR ANOM COL D2C 2zone générique = FM, zone cote = D/2C/2 Officiers civils et militaires des colonies : enregistrement intégral des provisions, lettres patentes, commissions, brevets, ordres du roi, certificats, instructions, lettres du roi, congés1731/1761
    FR ANOM COL D2C 3zone générique = FM, zone cote = D/2C/3Officiers civils et militaires en service  (colonies d’Amérique) : enregistrement sommaire des provisions, commissions, brevets, ordres et lettres du roi, certificats, congés1747/1762
    FR ANOM COL D2C 5zone générique = FM, zone cote = D/2C/5Officiers civils et militaires des colonies (toutes colonies) : enregistrement sommaire des lettres patentes, provisions, commissions, brevets, ordres et lettres du roi, congés, certificats1763/1782

    Concerne : Saint-Pierre et Miquelon, Guyane, Îles du Vent, Saint-Domingue, Gorée.

    FR ANOM COL D2C 4zone générique = FM, zone cote = D/2C/4Officiers civils et militaires des colonies : matricules17471 registre

    Par colonie, par grade ou par compagnie (noms, carrière). Un même nom d’officier peut se trouver à plusieurs reprises à des folios différents, avec les mêmes informations.

    F° 1. Îles sous le Vent (Saint-Domingue)

    F° 32. Îles du Vent (Martinique, Guadeloupe)

    F° 62. Cayenne

    F° 120. Canada

    F° 190. Île Royale

    F° 220. Louisiane

    F° 241 : liste des cadets des colonies de 1747 à 1758.

    FR ANOM COL D2C 4zone générique = FM, zone cote = D/2C/4Lettre A

  • F° 234v°. Adam, lieutenant au bataillon de Saint-Lo, enseigne en Louisiane (1er octobre 1750), lieutenant (1er juillet 1759). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 23 (2e partie de registre)
  • F° 53, 58v°. Agneau d’Ouville (d’) ou Aigneau Douville (d’), a servi au Canada, enseigne aux Îles (1er avril 1753), lieutenant (20 novembre 1757), [capitaine de la compagnie d’infanterie Blancs de la paroisse du Petit-Goave au quartier de la Cabesterre (1769)], capitaine des troupes des colonies (6 juin 1771), commandant en second des Îles Saint-Martin et Saint-Barthélémy (6 juin 1775), lieutenant-colonel en Guadeloupe (16 octobre 1778), commandant des Îles Saint-Martin et Saint-Barthélemy (22 juillet 1780), retraite (3 janvier 1784), chevalier de Saint-Louis le 21 juin 1774. Voir aussi FR ANOM COL D2C 16 F° 22v°, FR ANOM COL D2C 1ter F° 33, FR ANOM COL D2C 6 F° 51, 52 et FR ANOM COL D2C 89 F° 45
  • F° 143v°. Aillebout (d’) (l’aîné), expectative d’enseigne en second au Canada (20 mars 1734), enseigne en second (13 avril 1734), enseigne en pied (1742), lieutenant (15 avril 1750), capitaine réformé (1er avril 1751), retiré avec le grade et les appointements de capitaine réformé (1er avril 1751)
  • F° 175. Aillebout (d’), enseigne en second au Canada (1756), enseigne en pied (1759)
  • F° 205v°, 210. Aillebout (d’), cadet à l’aiguillette, enseigne en second à l’Île Royale (1er janvier 1747), enseigne en pied (15 avril 1750), enseigne de vaisseau (1754 ou 1755)
  • F° 200v°. Aillebout d’Argenteuil (d’), lieutenant à l’Île Royale (15 avril 1750), retiré (1er mai 1757)
  • F° 148v°, 160v°, 197, 200v°. Aillebout de Boulassery (d’), enseigne en second au Canada (1734), enseigne en pied (10 avril 1742), lieutenant (1er mai 1749), passé à l’Île Royale en la même qualité de lieutenant (15 avril 1756), capitaine (1er mai 1751), décédé à Rochefort (2 septembre 1760), chevalier de Saint-Louis en 1760
  • F° 207, 212v°. Aillebout de Carreyon (d’) ou Carrayon, cadet à l’aiguillette (1er novembre 1749), enseigne en second à l’Île Royale (1er avril 1754), enseigne en pied (15 mars 1756), passé à Saint-Domingue
  • F° 131. Aillebout de Cerry (d’), capitaine de port à Québec (1748), [jouit d’une pension de 600 livres sur laquelle il a été accordé à chacune de ses filles 200 livres pour en jouir après son décès (24 mars 1773)]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F°72
  • F° 23, 28. Aillebout de Mantet (d’), enseigne en pied à Saint-Domingue (1er avril 1753), lieutenant en pied à Saint-Domingue (1er mai 1758). Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 37 (2e partie de registre)
  • F° 93, 207v°, 212. Aillebout de Périgny (d’), [né en 1738 à l’Île Royale], cadet à l’Île Royale (1749), enseigne en second (1er avril 1754), enseigne en pied (1er avril 1760), premier sous- aide-major des troupes nationales en Guyane (1er mai 1764), [second aide-major (1er octobre 1765), capitaine (25 mai 1769), réformé et passé à Saint-Domingue, capitaine au régiment de Port-au-Prince (18 août 1772), démissionnaire (1er août 1781)]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 127 F° 9 et 14v°, FR ANOM COL D2C 7 page 46, FR ANOM COL 2C 95 page 26
  • F°135. Aillebout de Périgny (d’), lieutenant réformé au Canada (1691), confirmé (1er mars 1693), lieutenant (1er mai 1696), capitaine (28 juin 1713), décédé à Montréal (24 janvier 1746), chevalier de Saint-Louis le 20 mars 1734
  • F° 98, 202, 206v°, 211. Aillebout de Saint-Vilmé (d’), [né à l’Île Royale en 1733], cadet à l’Île Royale (1er janvier 1747), enseigne en second (15 avril 1750), enseigne en pied (1er avril 1754), lieutenant (1er mai 1757), capitaine dans les troupes nationales de Cayenne (1er mai 1764, 1er octobre 1765), [commandant d’une compagnie de Volontaires d’Afrique à Gorée (27 mai 1768), major (1er mai 1773), major au Mirebalais (Saint-Domingue) (7 juin 1776), au Cap Tiburon (1er avril 1779), lieutenant de roi à Saint-Louis (13 avril 1780), chevalier de Saint-Louis le 1er janvier 1773]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 94 F° 30bis, 47, 60v°, FR ANOM COL D2C 122 F° 52 et FR ANOM COL 127 pages 14 et 77
  • F° 100, 207v°, 212v°. Aillebout de Saint-Vilmé (d’), chevalier, [né à l’Île Royale en 1739], cadet à l’Île Royale (1er avril 1753), enseigne en second à l’Île Royale (1er avril 1755), enseigne en pied (1er avril 1760), lieutenant dans les troupes nationales de la Guyane (1er mai 1764), [lieutenant (1er octobre 1765), capitaine (9 décembre 1776), capitaine dans les troupes (28 avril 1782), retraite avec 1200 livres de pension (12 mai 1787), chevalier de Saint-Louis le 9 décembre 1779]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 127 F° 16
  • F° 131v°. Alavoine, chirurgien des troupes aux Trois-Rivières (1er février 1758). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 72v°
  • F° 108v°. Albanel , [capitaine à la suite des troupes nationales en Guyane (1er août 1764), capitaine en pied (6 avril 1777), retraite (2 octobre 1784), décédé à Cayenne (5 décembre 1787), chevalier de Saint-Louis le 3 octobre 1783]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 127 F° 14v°
  • F° 164, 175. Albergaty (d’) , [marquis], enseigne en second au Canada (1756), enseigne en pied (1757), [pension de 150 livres sur le Trésor royal (24 mars 1761), lieutenant (1er avril 1762), capitaine réformé (7 avril 1765), [capitaine dans la Légion de l’Île de France (1er juillet 1766], retraite avec pension de 400 livres (26 mars 1773), chevalier de Saint-Louis le 26 mars 1773]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 181 page 37, FR ANOM COL D2C 59 F° 35, FR ANOM COL D2C 2 F° 110 et FR ANOM COL D2C 8 F° 16
  • F° 23, 28, 235v°, 238. Alcourt (d’), enseigne en second en Louisiane (15 octobre 1752), enseigne en pied (1er février 1754), enseigne à Saint-Domingue (15 décembre 1756), lieutenant en pied à Saint-Domingue (1er mai 1758)
  • F° 15, 21. Allard (d’), lieutenant du régiment de la Reine, lieutenant à Saint-Domingue (1er octobre 1750), capitaine (25 août 1754). Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 47 (2e partie de registre)
  • F° 223, 224v°. Amelot, lieutenant dans le régiment de La Morlière, capitaine en Louisiane (1er octobre 1750), ingénieur (15 octobre 1752), chevalier de Saint-Louis le 1er août 1759. Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 8 (2e partie de registre)
  • F° 102. André-Carrerot, enseigne en second à l’Île Royale (1er mai 1757), sous-lieutenant dans les troupes nationales en Guyane (1er mai 1764)
  • F° 196, 200. Angeac (d’), enseigne en second d’une compagnie d’infanterie à l’Île Royale (1723), enseigne en pied (8 mai 1730), lieutenant de compagnie (16 juin 1732), capitaine (1er janvier 1747), prisonnier à la capitulation de Montréal (1760), gouverneur de Saint-Pierre et Miquelon (1er janvier 1763), [brigadier d’Infanterie (17 juin 1770), congé avec 6000 livres de pension sur le fonds des Colonies (13 janvier 1772), décédé à Soubise (9 mars 1782)], chevalier de Saint-Louis en 1754. Voir aussi FR ANOM COL D2C 60 F° 9 et FR ANOM COL D2C 127 F° 90
  • F° 9v°, 20v°, 26v°. Anguilhem (d’), cadet à Rochefort, enseigne (1er janvier 1747), lieutenant (16 octobre 1750), aide-major du fond de l’Île à Vaches (16 août 1755), commission de capitaine (16 août 1755), chevalier de Saint-Louis le 16 mars 1763. Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 15v° (2e partie de registre)
  • F° 14v°, 21. Archambault (d’), lieutenant du régiment de La Tour d’Auvergne, lieutenant à Saint-Domingue (1er octobre 1750), capitaine (25 août 1754). Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 27 (2e partie de registre)
  • F° 9v°, 14. Armand (d’), chevalier, lieutenant au régiment de La Morlière, capitaine à Saint-Domingue (1er octobre 1750), aide-major des troupes dans le gouvernement de la partie du Nord de Saint-Domingue (1er juin 1753), retiré (25 avril 1760). Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 13
    (2e partie de registre)
  • F° 222v°, 225v°, 229v°. Arrazola (d’), lieutenant au régiment de La Morlière, lieutenant en Louisiane (1er octobre 1750), aide-major de La Nouvelle-Orléans avec commission de capitaine (15 octobre 1752), capitaine de compagnie le 1er février 1754, décédé, noyé (11 avril 1755)
  • F° 225v°. Artaud, a servi 5 ans comme volontaire dans le régiment du Mestre-de-Camp général (1746), cornette (1746), lieutenant dans le régiment de La Morlière (16 juillet 1747), capitaine en Louisiane (1er juillet 1751), repassé en France pour raison de santéFR ANOM COL D2C 59 F° 12 : Repassé en France pour sa retraite attendu sa mauvaise santé mais s’étant entièrement rétabli pendant le séjour qu’il a fait ici et ayant demandé à retourner en Louisiane, Mgr a écrit le 16 mai 1762 à M. de Kerlerec, gouverneur de cette colonie de le remettre à la tête d’une compagnie ou de lui confier quelque commandement dans les postes., reprend du service le 16 mai 1762, décédé (20 octobre 1762), chevalier de Saint-Louis le 16 mai 1762. Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 12
    (2e partie de registre)
  • F° 14v°, 21. Asnoncourt (d’), lieutenant du régiment de Lowendal, lieutenant à Saint-Domingue (1er octobre 1750), capitaine (25 août 1754). Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 27 (2e partie de registre)
  • .
  • F° 222v°, 230. Aubert, lieutenant au régiment de Grassin (1747), lieutenant en Louisiane (1er octobre 1750), aide-major de La Mobile (15 octobre 1752), capitaine en pied (1er juillet 1759), pension de 800 livres sur le fonds des Colonies (1774), chevalier de Saint-Louis le 1er septembre 1774. Voir aussi FR ANOM COL D2C D2C 59 F° 6, 12v° et FR ANOM COL D2C 40 F° 223
  • F° 238v°. Aubert, cadet à l’aiguillette, enseigne en second en Louisiane (15 octobre 1752)
  • F° 131v°. Aubert, capitaine des portes à Québec (1er janvier 1758). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F°72
  • F° 176v°. Aubert, enseigne en second au Canada (1757), lieutenant de la seconde compagnie de canonniers (1760). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 19v°, 53
  • F° 66v°. Aublet, apothicaire botaniste à Cayenne avec 1500 livres d’appointement (1er avril 1762), repassé en France
  • F° 225. Aubry, lieutenant dans le régiment de Lyonnais Infanterie (1742), capitaine en Louisiane (1er octobre 1750), [commandant pour le roi en Louisiane, décédé noyé dans le naufrage du Père de Famille en repassant en France (17 février 1770)]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 1 et 11v°
    (2e partie de registre)
  • F° 22v°. Aubry, a servi pendant 7 ans dans les Mousquetaires, lieutenant en pied à Saint-Domingue (1er mai 1758), enfermé au château du Taureau par ordre du roi (12 janvier 1759). Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 37 (2e partie de registre)
  • F° 73v°. Audifrédy (d’), né en 1737 à Cayenne, enseigne à Cayenne (1er février 1754), [lieutenant en second de la compagnie de canonniers et bombardiers (1er août 1764), lieutenant de la seule compagnie (1er octobre 1765), lieutenant dans les troupes nationales de Guyane (1er octobre 1768), capitaine (14 janvier 1769), réformé le 1er juin 1771, retraite le 21 mai 1785, chevalier de Saint-Louis le 5 décembre 1778]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 105, FR ANOM COL D2C 127 F° 14v°, 24v°, 45, FR ANOM COL D2C 216 page 4 (2e matricule)
  • F° 223. Augias, dessinateur en Louisiane (1er juillet 1742), retiré et passé en France
  • F° 206. Augier Des Courgeats, volontaire au régiment de Lally, enseigne en pied à l’Île Royale (15 avril 1750), retiré
  • F° 229v°. Auterive (d’), lieutenant en second des Volontaires royaux (16 avril 1748), réformé en 1749, lieutenant en Louisiane (1er octobre 1750), capitaine (22 mars 1755), décédé (mars 1777). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F°12v° (2e partie de registre)
  • F° 98. Auvray Dufresne, capitaine dans les troupes nationales de la Guyane (1er mai 1764)
  • FR ANOM COL D2C 4zone générique = FM, zone cote = D/2C/4Lettre B
  • F° 238v°. Bachemin (de), cadet à l’aiguillette, enseigne en second en Louisiane (15 octobre 1752), enseigne en pied (1er juillet 1859). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 32v° (2e partie de registre)
  • F° 156. Bailly de Mazeins, enseigne à Plaisance (14 juin 1708), lieutenant réformé au Canada (1732). Voir aussi FR ANOM COL D2C 49 F° 132
  • F° 150, 162, 172. Bailleul (François), enseigne en second au Canada (1748), enseigne en pied (1750), lieutenant (1756), capitaine (1er juillet 1766), pension de 1200 livres sur le fonds des Colonies (1767), chevalier de Saint-Louis en mars 1761. Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 31v°
  • F° 163, 173. Bailleul Canut, [ né le 11 novembre 1723 à Verrière au Canada, a commencé à servir en 1740 comme cadet], enseigne en second au Canada (15 avril 1750), enseigne en pied (15 mars 1755), lieutenant (1er janvier 1759), [capitaine (1er juillet 1766), passé en Louisiane (janvier 1762) N’a pu se rendre à sa destination ayant été pris en route est revenu à Rochefort , retraite avec 600 livres de pension sur le fonds des Colonies (4 mai 1767), chevalier de Saint-Louis le 24 mars 1761]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 33v° et FR ANOM COL D2C 59 F° 24 (2e partie de registre)
  • F° 197. Ballade de Bellefosse, lieutenant dans le régiment des Bretons volontaires, lieutenant à l’Île Royale (15 avril 1750), capitaine (1er avril 1754), décédé (26 juillet 1758)
  • F° 98. Balzac (de), chevalier, capitaine dans les troupes nationales de la Guyane (1er mai 1764)
  • F° 45v°. Barat (de), [chevalier, originaire de Lorraine], a servi dans le régiment Royal Bavière, [enseigne en 1743, lieutenant en 1745, réformé en 1749,] capitaine aux Îles (à la Grenade) (1er juillet 1751)
  • F° 195. Barbudeau, chirurgien entretenu au Port-la-Joye (1752), supprimé en 1759
  • F° 164v°, 175. Barollon (de), [cadet dans les troupes du Canada (1735)], enseigne en second au Canada (17 mars 1756), enseigne en pied (1er mai 1757), [capitaine d’infanterie au service des Colonies (10 février 1771), chevalier de Saint-Louis le 15 août 1771]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 42v°
  • F° 6. Bassignac (de), lieutenant de roi au Fort Saint-Pierre (21 novembre 1767), major général de la Martinique (22 août 1770), retiré avec 2000 livres de pension (24 décembre 1773). Voir aussi FR ANOM COL D2C 6 F° 6
  • F° 43. Bart, [fils de Jean Bart], lieutenant de vaisseau à la Martinique (1er juillet 1746), capitaine de port (1er juillet 1746) , [retiré lieutenant de vaisseau (21 décembre 1762), décédé (1766), chevalier de Saint-Louis le 1er janvier 1753]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 52
  • F° 2. Bart (Philippe François), [petit-fils de Jean Bart], garde-marine (1722), enseigne de vaisseau (1731), lieutenant (1741), capitaine (1er avril 1748), gouverneur et lieutenant général des Îles sous le Vent (1er octobre 1756), retiré chef d’escadre (1er avril 1764), décédé (1784), chevalier de Saint-Louis le 1er janvier 1746. Voir aussi
    Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 2 (2e partie de registre)
  • F° 109. Batisse, capitaine à la suite des troupes nationales en Guyane (1er août 1764)
  • F° 238v°. Baudin, cadet à l’aiguillette (1750), enseigne en second en Louisiane (15 octobre 1752), enseigne en pied (1er juillet 1759), [lieutenant, revenu à Paris (1763), 100 livres d’augmentation à sa pension de réforme de 200 livres (1er janvier 1766)]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 32v° (2e partie de registre)
  • F° 175. Bayeuville (de), enseigne en second au Canada (1756), renvoyé en 1757
  • F° 206. Bazile de Lhommer, lieutenant dans le régiment de Saxe, enseigne en pied à l’Île Royale (15 avril 1750), n’a pas joint
  • F° 28v°. Beauchaisne (de), cadet à Rochefort (1753), enseigne à Saint-Domingue (15 décembre 1756), retiré par ordre du roi (10 août 1762). Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 45 (2e partie de registre)
  • F° 33. La Ferté Beauharnais Beaumont (François de), marquis, gouverneur lieutenant des Îles du Vent (1er novembre 1756), rappelé en France par lettre du roi du (25 janvier 1760), chevalier de Saint-Louis le 1er avril 1748
  • F° 131. Beauharnois (de), chevalier, comte des Roches-Baritaud, garde-marine, aide d’artillerie, enseigne au Canada (1734), lieutenant (1737), capitaine (1739), lieutenant d’artillerie et commandant l’artillerie au Canada (1745), rentré au service de la Marine, chevalier de Saint-Louis en 1749
  • F° 175v°. Beaulac Hertel, enseigne en second au Canada (1757). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 52
  • F° 112. Beaulis, lieutenant à la suite des troupes nationales en Guyane (1er août 1764)
  • F° 27v°. Beaupoil, chevalier, garde-marine (17 septembre 1751), enseigne en pied à Saint-Domingue (1er mars 1753), décédé (6 juin 1754)
  • F° 7, 14. Beaupré (de), capitaine au régiment de Lowendal, capitaine à Saint-Domingue (1er octobre 1750), major à la Grande-Anse (1er mai 1758), décédé (8 octobre 1759), chevalier de Saint-Louis le 24 mars 1758. Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 10v°
    (2e partie de registre)
  • F° 211v°. Beaurang ou Beaurans, enseigne en second à l’Île Royale (15 avril 1750), passé en Louisiane (1er janvier 1756). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 34 (2e partie de registre)
  • F° 6, 32. Beausset (de), comte, aide-major du Fort Saint-Pierre de la Martinique (8 septembre 1776), capitaine (29 août 1777), major (5 avril 1779), major à la Basse-Terre (Guadeloupe) (10 juin 1780), major au Fort-Royal (18 janvier 1784). Voir aussi FR ANOM COL D2C F° 5v°, FR ANOM COL D2C 77 F° 14
  • F° 111v°. Beauvieu (de), lieutenant à la suite des troupes nationales en Guyane (1er août 1764)
  • F° 38, 45. Begue, enseigne aux Îles (1721), lieutenant (1er juillet 1726), capitaine (30 mai 1731), major à la Martinique (1er juin 1747), retiré (25 août 1750), chevalier de Saint-Louis le 1er septembre 1748
  • F° 82. Béhague (Jean Pierre Antoine de), comte, lieutenant-colonel de Dragons, commandant général des Îles de Cayenne (1er janvier 1763), commandant en second de la Guyane française (1er août 1763), rappelé en France (28 septembre 1763), commandant en chef en Guyane (1er août 1764), rappelé en France pour la seconde fois (28 juin 1765), major à la suite des troupes à Cayenne (24 août 1768), maréchal de camp (1er mars 1780), commandant à Brest, lieutenant général (20 mai 1791), gouverneur général des Îles du Vent (1792), émigré (février 1793), décédé à Londres (11 mai 1813), chevalier de Saint-Louis le 21 août 1772. Voir aussi D2C 127 page 38
  • F° 103v°. Béhague d’Hartincourt (de), major des compagnies de canonniers, de mineurs et d’ouvriers de la Guyane (1er août 1764)
  • F° 109. Bellefond, capitaine à la suite des troupes nationales en Guyane (1er août 1764)
  • F° 201. Bellefosse (de), lieutenant dans le régiment des Bretons volontaires, lieutenant à l’Île Royale (15 avril 1750), capitaine (1er avril 1754)
  • F° 200, 205. Bellemont (de), chevalier, enseigne en second à l’Île Royale (1736), enseigne en pied (1er avril 1739), lieutenant (1er janvier 1747), «tué au combat de M. de La Jonquière» (mai 1747)
  • F° 14, 226. Bellenos ou Belnos (de), a servi 14 ans dans le régiment des Gardes suisses, lieutenant de grenadiers dans le régiment de Lowendal (1744), capitaine dans le bataillon de milices de Dinan (16 avril 1748), capitaine à Saint-Domingue (1er octobre 1750), retiré et passé capitaine en Louisiane (1er janvier 1758). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 10v° (2e partie de registre)
  • F° 111v°. Belleserre (de), lieutenant à la suite des troupes nationales en Guyane (1er août 1764)
  • F° 175. Bellestre, enseigne en second au Canada (1756), enseigne en pied (1759). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 43
  • F° 11v°. Belloc, médecin du roi à Port-au-Prince (1er juillet 1753). Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 52 (2e partie de registre)
  • F° 26v°. Belloc (de), chevalier, cadet, enseigne en pied à Saint-Domingue (1er décembre 1745), décédé (avril 1747)
  • F° 197, 200v°. Benjamin de Villeray, enseigne en second au Canada (1er avril 1733), enseigne en pied (1er avril 1739), lieutenant à l’Île Royale (15 avril 1750), capitaine (1er mai 1751), décédé à Rochefort (30 novembre 1760)
  • F° 74, 76, 195v°, 207, 212. Benoit ou Benoist, [né le 20 octobre 1736 à Louisbourg], cadet dans les troupes de la Marine à Rochefort (1er janvier 1747), enseigne en second (1er avril 1754), enseigne en pied (1er avril 1755), lieutenant employé à la compagnie des canonniers, bombardiers de l’Île Royale (1er octobre 1757), ratifié par ordre de la cour (1er avril 1760), passé à Cayenne en la même qualité (avril 1762), [capitaine de la compagnie d’infanterie à Kourou (1763), capitaine en second de la compagnie de canonniers bombardiers à Cayenne (1er août 1764), rang de major d’infanterie par brevet du 9 juillet 1776, major commandant les troupes nationales de la Guyane (9 juillet 1778), commandant du détail de l’artillerie (12 mai 1785), commandant en second de Cayenne (9 décembre 1789), commandant en chef (22 décembre 1790), gouverneur de la Guyane française (15 septembre 1793), démission et retraite (6 novembre 1794), décédé à Cayenne (1er avril 1803), chevalier de Saint-Louis le 5 décembre 1778]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 127 F° 7, 44 et FR ANOM COL D2C 137 page 3, FR ANOM COL D2C 216 page 10 (2e matricule)
  • F° 149v°, 162, 172. Béranger, enseigne en second au Canada (1744), enseigne en pied (1749), lieutenant (1755), capitaine (1760), prevôt général de la maréchaussée à la Guadeloupe (1763), chevalier de Saint-Louis le 27 mars 1762. Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 25
  • F° 171. Bercy (de), enseigne en second au Canada, retiré avec une demi-solde de 240 livres (15 février 1748)
  • F° 37. Bermen de La Martinière, a servi 11 ans aux cadets dans les troupes de Canada, capitaine de milices aux Îles (1730), commandant des milices des paroisses de Saint-Jean-Baptiste du Moule et de celles du Mancenillier, du Port-Louis et de l’Anse-Bertrand dépendantes de la pointe d’Antigue en Guadeloupe, par ordre du 12 novembre 1758, lieutenant de roi honoraire aux Îles du Vent par brevet du 12 novembre 1758. Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 5v°
  • F° 111. Berneron, lieutenant à la suite des troupes nationales en Guyane (1er août 1764)
  • F° 112. Bessner (de), chevalier, lieutenant à la suite des troupes nationales en Guyane (15 mai 1765)
  • F° 111. Bèze (de), lieutenant à la suite des troupes nationales en Guyane (1er août 1764)
  • F° 23. Binau de Chaillou FR ANOM COL D2C 94 F°23 : Il avait annoncé qu’il avait été lieutenant au régiment de Périgord en 1747 et avait été réformé en 1749. Vérification faite au bureau de la Guerre: il est inconnu sur le registre du régiment de Périgord., enseigne dans les troupes de Saint-Domingue (1er avril 1757), lieutenant (1er mai 1758), incorporé dans le régiment de Boulonnais où il a été fait capitaine (1762), réformé (1763), aide-major de Léogane (18 mai 1770), major (24 octobre 1777), major au Mirebalais (20 juin 1782), chevalier de Saint-Louis le 8 août 1775. Voir aussi FR ANOM COL D2C 94 F°23 et FR ANOM COL D2C 1ter F° 37
  • F° 22, 27. Bion, cadet à Rochefort (1748), enseigne en pied à Saint-Domingue (16 octobre 1750), lieutenant (25 août 1754), capitaine (23 mai 1759). Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 29 (2e partie de registre)
  • F° 28v°. Bion Des Isleaux, cadet à Rochefort (12 juin 1752), enseigne à Saint-Domingue (15 décembre 1756), incorporé en qualité de lieutenant dans le régiment de Boulonnais (30 avril 1762). Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 44 (2e partie de registre)
  • F° 174. Billy (de), chevalier, enseigne en second au Canada (1753), retiré (15 mars 1755)
  • F° 175. Blainville Céloron (de), enseigne en second au Canada (1756)
  • F° 100v°. Blais (de), chevalier, lieutenant dans les troupes nationales de la Guyane (1er mai 1764)
  • F° 224. Blanc (de), avait été cassé par la Compagnie, rétabli capitaine en Louisiane (18 juillet 1734), commandant aux Natchitoches (1er juin 1746), chevalier de Saint-Louis le 11 juin 1750. Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 10 (2e partie de registre)
  • F° 114. Blignières, ingénieur avec rang et ancienneté de lieutenant à la Guyane (1er août 1764), [mousquetaire réformé, capitaine à Saint-Domingue (10 novembre 1776)]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 16 F° 24
  • F° 89. Bodelschwingt, major des milices allemandes en Guyane (1er août 1764), lieutenant-colonel honoraire (1er août 1764)
  • F° 28v°. Bois de Roche, cadet à Rochefort, enseigne à Saint-Domingue (15 décembre 1756)
  • F° 137, 148v°, 161. Boishébert, expectative d’enseigne en second au Canada (1741), enseigne en second (1742), enseigne en pied (1744), lieutenant (15 février 1748), capitaine (17 mars 1756), chevalier de Saint-Louis le 15 février 1758. Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 23
  • F° 205v°, 210. Boisneuf de La Vallière, cadet à l’aiguillette, enseigne en second à l’Île Royale (1er janvier 1747), enseigne en pied (1er mars 1749), lieutenant (15 avril 1750)
  • F° 235, 238. Boisseau, enseigne en second en Louisiane (1er décembre 1747), enseigne en pied (1er février 1754), lieutenant (1er juillet 1759). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 23v° (2e partie de registre)
  • F°49. Boissier (de), lieutenant au régiment de Picardie, capitaine réformé aux Îles (15 janvier 1757), [chevalier de Saint-Louis le 3 octobre 1761]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 30
  • F° 33. Bompar (de), garde-marine (1713), enseigne de vaisseau aux Îles du Vent (1727), lieutenant de vaisseau (1738), capitaine de vaisseau (1er janvier 1746), major de la Marine (25 août 1749), gouverneur lieutenant général (25 mai 1750), chef d’escadre (1757), repassé en France pour y reprendre son service dans la Marine, chevalier de Saint-Louis en 1742, commandeur en 1757
  • F° 11. Bompart, sous-ingénieur et lieutenant réformé à Saint-Domingue (24 mars 1758), nouveau brevet d’ingénieur (14 mai 1767), décédé au Cap (25 juillet 1767). Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 18v° (2e partie de registre) et FR ANOM COL D2C 94 F°167
  • F° 208. Bonnaventure, enseigne en second à l’Île Royale (1756), enseigne en pied (1760), retraite de 300 livres sur le fond des Colonies (1er mai 1764)
  • F° 133. Bonafous (de), lieutenant d’artillerie en France, enseigne en second de la première compagnie en Canada (1757), démissionnaire. Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 17
  • F° 137. Bonne (de), chevalier, a servi en France, capitaine au Canada (1751), chevalier de Saint-Louis en 1759. Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 22v°
  • F° 235v°, 238v°. Bonrepos (de), page du roi, enseigne en second en Louisiane (15 octobre 1752), enseigne en pied (1er février 1754). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 32 (2e partie de registre)
  • F° 66v°. Bossé, chirurgien-major à Cayenne (1er décembre 1742)
  • F° 230. Bossu, a servi 15 ans dans le régiment de Poitou (1744), lieutenant de grenadiers du régiment de la Dauphine allemand (1er août 1747), lieutenant en Louisiane (1er octobre 1750), capitaine (1er juillet 1759), retraite avec ses appointements de capitaine de 1080 livres et une gratification extraordinaire de 1200 livres (15 septembre 1769), chevalier de Saint-Louis le 1er janvier 1773. Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 13
  • F° 162v°, 172v°. Bouat, expectative d’enseigne en second au Canada (1748), enseigne en second (1749), enseigne en pied (1753), décédé (22 octobre 1754)
  • F° 58. Boubers de Boismont , cadet à Rochefort (16 octobre 1750), enseigne en premier aux Îles (1er mars 1753), retiré (20 novembre 1757). Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter
  • F° 136v°, 147. Boucherville, enseigne au Canada (1721), lieutenant (1736), capitaine (1er mai 1749), retiré avec 540 livres de demi-solde (1er janvier 1758), chevalier de Saint-Louis le 1er janvier 1758. FR ANOM COL D2C 61 F° 2
  • F° 163v°, 174. Boucherville (l’aîné), enseigne en second au Canada (1755), enseigne en pied (1757). Voir aussi FR ANOM COL D2C 181 page 51 et FR ANOM COL D2C 59 F° 41v°
  • F° 164, 174v°. Boucherville (le cadet), enseigne en second au Canada (1755), enseigne en pied (1757), [lieutenant dans la Légion de l’Île de France (1er juillet 1766), embarqué sur l’Ambulante (15 juillet 1767)]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 42
  • F° 234v°. Boulanger, lieutenant de grenadiers du bataillon de Péronne, enseigne en Louisiane (1er octobre 1750), lieutenant (1er octobre 1762). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 24v°, 31 (2e partie de registre)
  • F° 114v°. Boulogne, géographe avec rang de lieutenant à la suite des troupes nationales en Guyane (1er août 1764)
  • F° 9v°, 27. Bourbonne (de), a servi dans le régiment de l’Île de France, enseigne à Saint-Domingue (1er octobre 1750), aide-major des troupes dans les gouvernements des parties ouest et sud de Saint-Domingue (1er juin 1753), décédé (8 mars 1755)
  • F° 200v°, 205v°, 210. Bourdon, cadet à l’aiguillette, enseigne en second à l’Île Royale (1er janvier 1747), enseigne en pied (1er mars 1749), lieutenant (15 avril 1750), «Prisonnier capitulation de Montréal» (rayé) retraite de 400 livres sur le fonds des Colonies (1er mai 1764), chevalier de Saint-Louis le 22 mai 1775
  • F° 194v°. Breçon, ingénieur à l’Île Royale (1er mai 1752), retiré en décembre 1754
  • F° 133. Bresse Du Verny, lieutenant d’artillerie en France, enseigne en pied de la première compagnie au Canada (1757), démissionnaire. Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 17
  • F° 131. Briault, chirurgien à l’hôpital de Québec (s.d.). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 72v° et FR ANOM COL D2C 49 F° 15
  • F° 70v°, 73, 74, 75v°, 104. Brisson de Beaulieu , cadet à Rochefort, expectative d’enseigne à Cayenne (5 août 1749), enseigne (15 mars 1752), lieutenant (1er février 1754), lieutenant dans l’une des compagnies détachée en Guyane (1763), capitaine en second de la première compagnie de canonniers bombardiers en Guyane (1er août 1764), [capitaine (6 avril 1777), retraite avec pension de 1000 livres (21 mai 1785), décédé à Cayenne (10 frimaire an 11)]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 127 F° 15
  • F° 14. Brive (de), capitaine au régiment Royal-Cantabres, capitaine à Saint-Domingue (1er octobre 1750), décédé (1758). Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 26 (2e partie de registre)
  • F° 103. Brossard, cadet à l’aiguillette en Louisiane (1756), enseigne en second (1er janvier 1762), sous-lieutenant dans les troupes nationales de la Guyane (1er mai 1764), sous-lieutenant à la suite (1er octobre 1765), sous-lieutenant en pied (21 avril 1767), démissionnaire (15 juin 1767). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 43v° (2e partie de registre)
  • F° 238v°. Broutin, cadet à l’aiguillette, enseigne en second en Louisiane (15 octobre 1752), permission de repasser en France M. de Kerlerec lui a accordé la permission de repasser en France et la lettre de ce gouverneur du 12 juillet 1761 porte que ce sera un très mauvais sujet de moins dans la colonie.. Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 43 (2e partie de registre)
  • F° 4v°, 21. Bruix (de), lieutenant du régiment de Navarre, lieutenant à Saint-Domingue (1er octobre 1750), capitaine (25 août 1754). Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 27 (2e partie de registre)
  • F° 67v°, 70, 82. Bruletout de Préfontaine , gendarme de la Gendarmerie, lieutenant à Cayenne (1er avril 1745), capitaine (1er avril 1753), retiré (1er février 1754), major commandant à Kourou (1er janvier 1763), commandant en second dans la partie nord de la Guyane (1er août 1763), commandant de Kourou (21 octobre 1771), commandant particulier (18 janvier 1784), chevalier de Saint-Louis le 5 mars 1763. Voir aussi FR ANOM COL D2C 127 F° 64
  • F° 150. Brunel de Saint-Epvre, lieutenant au Canada (1757), n’a pas paru dans la colonie
  • F° 28v°. Buord, cadet à Rochefort (1752), enseigne à Saint-Domingue (15 décembre 1756). Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 44v° (2e partie de registre)
  • FR ANOM COL D2C 4zone générique = FM, zone cote = D/2C/4Lettres Ca-Cl
  • F° 136. Cabanac (de), enseigne (1726), lieutenant (1738), capitaine (1744), retiré le avec 540 livres de demi-solde (1er janvier 1758), chevalier de Saint-Louis le 1er janvier 1758]
  • F° 230v°. Cabaret d’Etrepy, lieutenant en Louisiane (1er février 1754), capitaine (1er octobre 1762), chevalier de Saint-Louis le 15 août 1771. Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 14, 22 (2e partie de registre)
  • F° 102v°. Came de Ricard, cadet à l’aiguillette à l’Île Royale (1er février 1758), sous-lieutenant dans les troupes nationales de la Guyane (1er mai 1764), [sous-lieutenant à la suite (1er octobre 1765), sous-lieutenant en pied (29 avril 1768), décédé à la Bastide en Gascogne (28 mars 1776)]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 127 F° 32
  • F° 100v°, 207v°, 212v°. Came de Saint-Aigne, cadet à l’Île Royale (1er avril 1754), enseigne en second (1er avril 1755), enseigne en pied (1er avril 1760), lieutenant des troupes nationales de Guyane (1er mai 1764)
  • F° 91, 197, 200v°, 205, 210. Came de Saint-Aigne, cadet à l’aiguillette à l’Île Royale (1er juin 1737), enseigne en second (1er avril 1744), enseigne en pied (1er janvier 1747), lieutenant (15 avril 1750), capitaine (1er mai 1757), major des troupes nationales en Guyane (1er mai 1764), décédé (1765), chevalier de Saint-Louis en 1760
  • F° 108v°. Campagne (de), capitaine à la suite des troupes nationales en Guyane (1er août 1764)
  • F° 239. Capdevielle, enseigne en second en Louisiane (1er février 1754), a quitté et repassé en France
  • F° 38v°. Capony (de), baron, lieutenant à l’école militaire, major au Fort-Royal (20 novembre 1757), chevalier de Saint-Louis le 10 mars 1758. Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 8
  • F° 42. Cardon, sous-ingénieur à la Guadeloupe (1er novembre 1755), lieutenant réformé (1er novembre 1755), ingénieur et capitaine réformé, au service des colonies, ordre du 1er décembre 1762. Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 14
  • F° 100, 207v°, 212v°. Carrerot, cadet à l’Île Royale (27 mai 1752), enseigne en second (1er avril 1755), enseigne en pied (1er avril 1760), lieutenant dans les troupes nationales en Guyane (1er mai 1764), [décédé (1770)]
  • F° 201. Carvoisin (de), lieutenant d’infanterie en France, lieutenant à l’Île Royale (1er juillet 1752), tué dans le combat que le vaisseau le Marquis de Marigny a soutenu contre une frégate anglaise le 2 novembre 1762
  • F° 113. Cassier, sous-lieutenant à la suite des troupes nationales en Guyane (1er août 1764)
  • F° 22v°, 53. Castet (de), cadet à Rochefort (1750), lieutenant en France, lieutenant à Saint-Domingue (15 juillet 1756), passé à la Guadeloupe (25 août 1758), commission pour tenir rang de capitaine d’infanterie dans les colonies (30 juin 1766), retraité avec 300 livres de pension (1er juillet 1766). Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter paqe 33
  • F° 207, 212. Catalogne ou Catalougne, enseigne en second à l’Île Royale (1er avril 1754), enseigne en pied (15 mars 1756), prisonnier capitulation de Montréal
  • F° 205. Caubet, cadet à l’aiguillette, enseigne en second à l’Île Royale (1er mai 1743), enseigne en pied (1er janvier 1747), lieutenant (15 avril 1750)
  • F° 14. Caulière (de), baron, officier dans le régiment de Hussards, capitaine à Saint-Domingue (1er octobre 1750)
  • F° 231. Caupin, lieutenant des grenadiers postiches du bataillon d’Abbeville, enseigne en Louisiane (1er octobre 1750), lieutenant (1er février 1754)
  • F° 33. Caylus (de), marquis, capitaine de vaisseau (20 mars 1727), gouverneur et lieutenant général des Îles du Vent (octobre 1744), chef d’escadre (1er mars 1746), décédé (12 mai 1750)
  • F° 149v°, 161v°, 171. Céloron (fils), expectative d’enseigne en second au Canada (1741), enseigne en second (1742), enseigne en pied (1er mai 1749), lieutenant (15 mars 1755), capitaine (1er février 1760), capitaine dans la Légion de Saint-Domingue, chevalier de Saint-Louis le 24 mars 1761. Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 31
  • F° 163v°, 173v°. Céloron (de), chevalier, enseigne en second au Canada (1751), enseigne en pied (1756), lieutenant (1er février 1760). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 34v°
  • F° 176. Céry (de), enseigne en second au Canada (1757), enseigne en pied (1760), lieutenant dans la Légion de Saint-Domingue. Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 44v°
  • F° 28v°. Chabanon (de), cadet à Rochefort (15 mars 1753), enseigne à Saint-Domingue (15 décembre 1756). Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 45 (2e partie de registre)
  • F° 225v°. Chabert, lieutenant dans le régiment Royal Infanterie, capitaine en Louisiane (1er juillet 1751), chevalier de Saint-Louis le 4 mars 1776. Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 11v° (2e partie de registre)
  • F° 201. Chabot (de), lieutenant dans le régiment de Navarre, lieutenant à l’Île Royale (15 avril 1750), a abandonné (1757)
  • F° 197, 201. Chabot de Brion, lieutenant dans le bataillon de Saumur, lieutenant à l’Île Royale (15 avril 1750), capitaine (15 mars 1756), passé à Saint-Domingue
  • F° 230. Chabrillard, lieutenant réformé en France, lieutenant en Louisiane (1er juillet 1751), capitaine (1er janvier 1762). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 13v°, 21 (2e partie de registre)
  • F° 58. Chais (de) [Chaix], a servi dans le régiment de Lowendal, enseigne aux Îles (1er juillet 1751), n’a jamais paru à la Martinique ni à Rochefort. Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 42
  • F° 12v°, 21v°, 26v°. Champgueffier (de), cadet à Rochefort, enseigne (1748), lieutenant (1753), capitaine en second de la deuxième compagnie des canonniers et bombardiers aux Îles sous le Vent (24 mars 1758), décédé (1758). Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 24 (2e partie de registre)
  • F° 69. Chantraine (de), chevalier, a servi en France, capitaine réformé à Cayenne (décembre 1742), retiré avec la demi-solde de 360 livres (1er octobre 1746)
  • F° 67v°, 70, 72v°. Charanville (de), sergent des cadets, expectative de lieutenant à Cayenne (août 1746), lieutenant (15 mars 1752), capitaine (1er février 1754), décédé (19 mars 1764)
  • F° 9v°, 15, 21v°, 26. Charrite ou Charitte (de), chevalier, cadet à Rochefort, enseigne (1750), lieutenant (1754), capitaine (1756), aide-major du Cap (1er avril 1758), major du Cap (1762), chevalier de Saint-Louis en 1771. Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 11 et 15v° (2e partie de registre)
  • F° 10v°. Charlevoix de Villers, a travaillé au bureau du Dépôt à Paris (1744), sous-ingénieur à Saint-Domingue (1er juillet 1746), lieutenant réformé (12 septembre 1753), ingénieur (24 mars 1758), capitaine réformé (24 mars 1758), n’a pas été conservé lors de l’arrangement du 14 mai 1767, chevalier de Saint-Louis le 7 mai 1778
  • F° 164v°, 206v°, 211v°. Charly (de), enseigne en second à l’Île Royale (15 avril 1750), enseigne en pied (1er avril 1754), passé au Canada (1er février 1758), aide-major des troupes avec rang de lieutenant à Montréal (1er janvier 1759), major des troupes à Gorée (1er octobre 1765), décédé à Gorée (8 janvier 1768), chevalier de Saint-Louis le 24 mars 1761. Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 8, FR ANOM COL D2C 127 F° 69
  • F° 46, 51v°, 57. Charmoy (de), cadet à Rochefort, enseigne aux Îles (1er juin 1746), lieutenant (25 août 1750), capitaine (1er janvier 1753), décédé (27 décembre 1757)
  • F° 51v°. Chassenay, lieutenant dans le régiment de la Marine, lieutenant aux Îles (1er octobre 1750), décédé (8 novembre 1753)
  • F° 206v°, 211v°. Chassin de Thierry, enseigne en second à l’Île Royale (15 avril 1750), enseigne en pied (1er avril 1754), décédé (17 juillet 1758)
  • F° 67v°, 70. Chassy (de), sergent des cadets, lieutenant chargé du détail de l’artillerie à Cayenne (1er avril 1745), capitaine (1er avril 1753), chevalier de Saint-Louis le 1er juillet 1770
  • F° 3. Chastenoye (de), lieutenant (1696), capitaine (1698), major (1713), lieutenant de roi (1717), gouverneur du Cap (7 septembre 1732), lieutenant de roi au gouvernement général des Îles sous le Vent (1er juin 1737), retiré avec 6000 livres de pension et un brevet qui lui conserve les honneurs de lieutenant de roi au gouvernement général des Îles (1er novembre 1749), décédé (16 janvier 1759)
  • F° 3. Chastenoye (de) (fils), marquis, enseigne (1720), lieutenant (1724), capitaine (1726), major (8 mai 1730), lieutenant de roi au Fort-Dauphin (15 janvier 1740), gouverneur de l’île de la Tortue et du Cap (1er septembre 1749), lieutenant de roi au gouvernement général des Îles sous le vent (1er mai 1758), 3000 livres de pension de réforme argent des Îles et 3000 livres sur le Trésor royal (26 mars 1763), chevalier de Saint-Louis en 1739. Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 3 (2e partie de registre)
  • F° 236. Châteaubodeau (de), enseigne en pied en Louisiane (1er avril 1758). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 32 (2e partie de registre)
  • F° 58v°. Châteaubrun, cadet à Rochefort (1753), enseigne à la Guadeloupe (15 janvier 1757), [condamné par jugement du conseil de guerre tenu à la Martinique (15 janvier 1761), gardé en prison pendant un an, ordre du roi (9 septembre 1762)]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 42v° et FR ANOM COL D2C 77 F° 5, F° 7
  • F° 230. Chaumont de Jean, lieutenant au régiment de Poitou, lieutenant en Louisiane (1er octobre 1750), passé à la Martinique
  • F° 109v°. Chauvigny (de), capitaine à la suite des troupes nationales en Guyane (1er août 1764)
  • F° 111. Chauvin, enseigne en second en Louisiane (1er octobre 1762), lieutenant à la suite des troupes nationales de Guyane (1er août 1764). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 46v° (2e partie de registre)
  • F° 42. Cherbonnière, sous-ingénieur aux Îles (18 janvier 1758). Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 14
  • F° 11v°. Chevalier, médecin du roi à Léogane, 1800 livres d’appointements, retiré en 1749
  • F° 131v°. Chomel, médecin du roi au Canada (1757), décédé (mars 1758)
  • F° 11v°. Clairin Des Lauriers, chirurgien-major à Saint-Domingue, retiré avec 500 livres de pension sur les Invalides (7 mai 1751)
  • F° 175v°. Clapiers (de), chevalier, enseigne en second au Canada (1757). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 52
  • F° 176. Clapiers, enseigne en second au Canada (1757), enseigne en pied (1759). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 44
  • F° 100v°. Clément (de), lieutenant dans les troupes nationales de Guyane (1er mai 1764), «n’a pas passé
    à la Guyanne, sa place est vacante»
  • F° 22, 27v°. Clervaulx de Saint-Christophe, sous-lieutenant du régiment de Picardie, enseigne à Saint-Domingue (1er octobre 1750), lieutenant (25 août 1754), capitaine (23 mai 1759). Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 28v° (2e partie de registre)
  • F° 98. Cléry (Nicolas de), capitaine dans les troupes nationales de Guyane (1er mai 1764)
  • F° 231. Clouet (de), chevalier, a servi 14 ans dans le régiment d’Egmont Dragons, lieutenant d’infanterie en Louisiane (20 février 1758). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 22 (2e partie de registre) et FR ANOM COL D2 C3 F° 106v°
  • FR ANOM COL D2C 4zone générique = FM, zone cote = D/2C/4Lettres Cok-Cu
  • F° 14. Cokbourne de Villeneuve, lieutenant au régiment de Lyonnais, capitaine à Saint-Domingue (1er octobre 1750), porté «Tué le 2 juin 1758 dans un duel. Noté vivant (juillet 1760)», chevalier de Saint-Louis le 4 juillet 1761. Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 26 (2e partie de registre)
  • F° 163v°, 173v°. Comble (de) ou Combre (de), enseigne en second au Canada (1er avril 1751), enseigne en pied (17 mars 1756), lieutenant (1er février 1760), [capitaine dans la Légion de l’Île de France]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 34v°
  • F° 51v°. Comerfort, lieutenant dans le régiment de la Reine, aux Îles (1er octobre 1750), [décédé après 1750]
  • F° 2. Conflans (de), chevalier, comte (1750), garde-marine (1706), enseigne de vaisseau (1712), lieutenant de vaisseau (1727), lieutenant des gardes de la marine (1731), capitaine de vaisseau (1734), commandant des gardes de la Marine (1741), gouverneur et lieutenant général des Îles Sous le Vent (1er mai 1747), chef d’escadre (1er avril 1748), repassé en France (1751)
  • F° 70. Constant, lieutenant en second des grenadiers de France, lieutenant à Cayenne (1er octobre 1750)
  • F° 163v°, 174. Contrecoeur (de), enseigne en second au Canada (1753), enseigne en pied (1756), décédé (2 août 1756)
  • F° 234v°. Copin, lieutenant des grenadiers postiches du bataillon d’Abbeville, enseigne en Louisiane (1er octobre 1750), lieutenant (1er février 1754)
  • F° 17. Copley (Henri Édouard de), baron, commandant général de la Guadeloupe en cas de mort du gouverneur général (1er janvier 1763). Voir aussi FR ANOM COL D2C 6 F°
    2
  • F° 58v°. Coquille ou Coquille Du Gommier, cadet à Rochefort (1753), enseigne avec rang d’ancienneté (15 janvier 1757), par ordre (25 août 1758), à la Guadeloupe, aide-major de la Basse-Terre (10 décembre 1765), major (10 décembre 1765), chevalier de Saint-Louis le 16 avril 1780. Voir aussi FR ANOM COL D2C 77 F° 5, FR ANOM COL D2C 89 F°1v°, 2 et FR ANOM COL D2C 1ter F° 43
  • F° 150, 162. Corbier, page du roi, enseigne en pied au Canada (1750), lieutenant (1756). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 32
  • F° 41, 45v°, 51. Cornette (Jean Baptiste), cadet à Rochefort (19 mai 1736), anspessade (1er octobre 1738), caporal (20 août 1739), enseigne à la Martinique (1er janvier 1740), lieutenant aux Îles (1er juin 1746), capitaine aux Îles (1er janvier 1753), aide-major du Petit Cul-de-Sac de la Guadeloupe (20 novembre 1757), condamné à être cassé et dégradé par jugement du conseil de guerre (15 janvier 1761), brevet qui le rélève de la condamnation (12 mars 1772), décédé à la Guadeloupe (18 août 1775). Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 11 et FR ANOM COL D2C 77 F° 5 et F° 7
  • F° 59. Cornette, cadet à Rochefort (1757), enseigne en pied aux Îles du Vent (25 août 1758). Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 43v°
  • F° 7, 13v°. Cornillon (de), chevalier, capitaine en second au régiment de La Morlière, capitaine à Saint-Domingue (1er octobre 1750), major à Saint-Marc (1er mai 1758), chevalier de Saint-Louis en 1756. Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 10v° (2e partie de registre)
  • F° 58. Coston, officier réformé des troupes de terre, enseigne aux Îles (1er juillet 1751), n’a jamais paru à la Martinique ni à Rochefort. Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 42
  • F° 102, 208. Couagne (de), [né à l’Île Royale le 22 mai 1740], cadet à l’Île Royale (28 août 1754), cadet à l’aiguillette (1755), enseigne en second (1756), enseigne en pied à Louisbourg (1758), à Rochefort (1er avril 1760), sous-lieutenant des troupes nationales de Cayenne (1er mai 1764), [prisonnier de guerre et conduit en Angleterre lors du siège de Louisbourg détaché à l’Île d’Aix en 1766 et passé à l’Île de Ré avant de partir pour Cayenne (1767), détaché à Maroni (1771, 1773), lieutenant (29 avril 1768), réformé (1er juin 1771), 1er lieutenant avec la commission de capitaine dans les troupes de Guyane (28 avril 1782), décédé à Cayenne (24 novembre 1784)]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 127
    F° 24, 32
  • F° 194v°. Couagne (de), sous-ingénieur à l’Île Royale (1er janvier 1747), ingénieur (1er avril 1754), capitaine réformé (15 mars 1756), passé à Saint-Pierre et Miquelon (1763)
  • F° 8v°. Coudereau, chevalier, enseigne (8 mai 1730), lieutenant (11 novembre 1732), aide-major de Saint-Louis (1er septembre 1734), commission de capitaine (21 février 1737), aide-major de l’Ile-à-Vache, cassé (18 mai 1750), rétabli (16 octobre 1750), retiré (12 septembre 1753), chevalier de Saint-Louis en 1754
  • F° 45v°. Coudreau (de), lieutenant dans le régiment d’Auvergne, capitaine aux Îles (1er octobre 1750), décédé (1751)
  • F° 125, 135v°. Coulon de Villiers, enseigne en second au Canada (1732), lieutenant (1734), capitaine (1744), major de Trois-Rivières (1748), décédé (3 avril 1750), chevalier de Saint-Louis en 1748
  • F° 76v°. Courant, conseiller honoraire au conseil supérieur de Cayenne le 25 août 1758
  • F° 135. Cournoyer, enseigne au Canada (1692), lieutenant (1718), capitaine (1733), retiré avec une gratification annuelle de 800 livres (15 février 1748)
  • F° 206v°, 211v°. Cournoyer, enseigne en second à l’Île Royale (15 avril 1750), enseigne en pied (1er avril 1754), passé au Canada (1er mai 1757)
  • F° 212. Cournoyer, enseigne en second à l’Île Royale (1er avril 1754)
  • F° 100, 207v°, 212v°. Cournoyer de Chambly , [né en 1737 à l’Île Royale], cadet à l’Île Royale (1er septembre 1750), enseigne en second (1er avril 1754), enseigne en pied (1er mai 1757), lieutenant (1er janvier 1759), lieutenant dans les troupes nationales de la Guyane (1er mai 1764), [capitaine (4 juin 1768), réformé (1er juin 1771), retraite sans pension (16 avril 1776), pension de retraite de 400 livres (14 février 1780), chevalier de Saint-Louis le 16 avril 1776]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 127 F° 15
  • F° 15, 21v°, 26v°. Courpon de La Vernade, cadet à Rochefort, enseigne (1er janvier 1747), lieutenant (1er janvier 1753), capitaine (16 août 1755). Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 27v° (2e partie de registre)
  • F° 13. Courpon de La Vernade, mousquetaire gris, lieutenant à Saint-Domingue (1er juillet 1738), capitaine (20 septembre 1743), cassé
  • F° 235v°, 238. Court de Presle (de), enseigne en second en Louisiane (11 juin 1750), enseigne en pied (1er février 1754). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 31v° (2e partie de registre)
  • F° 149v°, 162. Couterot, lieutenant réformé du régiment de Limousin, enseigne en pied au Canada (15 avril 1750), lieutenant (15 mars 1755), [capitaine (1er avril 1762)]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 25
  • F° 100, 207v°, 212. Coux (de) , [né en 1739 à l’Île Royale], cadet à l’Île Royale (1er janvier 1753), enseigne en second (1er avril 1754), enseigne en pied (1er avril 1760), lieutenant dans les troupes nationales de Guyane (1er mai 1764), [lieutenant (1er octobre 1765), capitaine (23 octobre 1771), retraite avec 400 livres de pension et la croix de Saint-Louis (9 décembre 1776), chevalier de Saint-Louis le 26 janvier 1778]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 127 F° 23
  • F° 26v°. Coynard, cadet, enseigne en pied à Saint-Domingue (15 août 1747), retiré (1er avril 1748)
  • F° 176. Cressy (de), enseigne en second en Canada (1757). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 52v°
  • F° 101. Crozat de Crenis, lieutenant dans les troupes nationales de la Guyane (1er mai 1764)
  • F° 137v°, 149, 161v°, 171v°. Croizille de Montesson (de), enseigne en second en Canada (1742), enseigne en pied (1748), lieutenant (1er avril 1753), capitaine (1er mai 1757), chevalier de Saint-Louis le 24 mars 1761. Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 23v°
  • F° 70, 73, 108v°. Culant Chavigny (de), cadet à Cayenne, enseigne (1er avril 1745), lieutenant (15 mars 1752), capitaine à la suite des troupes nationales (1er août 1764)
  • F° 22, 27v°. Cuy (de), lieutenant au régiment du Languedoc, enseigne à Saint-Domingue (1er octobre 1750), lieutenant (25 août 1754), capitaine (23 mai 1759). Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 28v° (2e partie de registre)
  • FR ANOM COL D2C 4zone générique = FM, zone cote = D/2C/4Lettre Da-Di
  • F° 18. Dabon, a servi dans les Mousquetaires du roi, a été employé en qualité de garçon-major à Saint-Domingue par feu M. le marquis de Larnage, capitaine réformé à Saint-Domingue (13 février 1756). Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 33 (2e partie de registre)
  • F° 207v°, 212v°. Daché, enseigne en second à l’Île Royale (1er avril 755), enseigne en pied (1er avril 1760), retraite avec permission d’entrer au service dans les troupes de France (13 septembre 1760)
  • F° 103. Daiguières, chevalier, enseigne dans l’une des deux compagnies détachées en Guyane (1763), sous-lieutenant dans les troupes nationales (1er mai 1764)
  • F° 5v°. Dampus, lieutenant de roi honoraire (1er juin 1742), chevalier de Saint-Louis en 1749. Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 5 (2e partie de registre)
  • F° 196v°, 200, 205. Dangeac Merville, enseigne en second à l’Île Royale (1er avril 1738), enseigne en pied (1er avril 1744), lieutenant (15 février 1748), capitaine (15 avril 1750), décédé à Rochefort (novembre 1758)
  • F° 133v°. Danseville, enseigne en second de la deuxième compagnie de canonniers et bombardiers au Canada (1757), lieutenant de la première compagnie (1er février 1760). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 17v°
  • F° 108v°. Darcy, capitaine à la suite des troupes nationales en Guyane (1er août 1764)
  • F° 238v°. Darembourg ou Darensbourg (l’aîné), cadet à l’aiguillette, enseigne en second en Louisiane (15 octobre 1752), enseigne en pied (1er juillet 1759). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 33 (2e partie de registre)
  • F° 239. Darembourg ou Darensbourg (le cadet), enseigne en second en Louisiane (1er février 1754), enseigne en pied (1er juillet 1759). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 33v° (2e partie de registre)
  • F° 194v°. Daubertin, ingénieur à l’Île Royale (1er avril 1758), destiné à passer à la Martinique (1760), [passé à Saint-Domingue, ordre du 28 avril 1762, décédé au Cap et inhumé (25 juillet 1767)]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 18v° (2e partie de registre)
  • F° 10v°. Dauchy, sous-ingénieur aux Îles sous le Vent (juillet 1744), décédé (1745)
  • F° 21. Dauzeillas, lieutenant du régiment Royal Roussillon, lieutenant à Saint-Domingue (1er octobre 1750), décédé (9 septembre 1751)
  • F° 22v°. Demannes, lieutenant en pied à Saint-Domingue (1er mai 1758)
  • F° 194, 200v°, 211, 216. Denis, cadet à l’aiguillette (1740), expectative d’enseigne en second à l’Île Royale (1er janvier 1747), enseigne en second (15 février 1748), enseigne en pied (1er mars 1749), lieutenant (15 avril 1750), second aide-major de Louisbourg (1er avril 1754), décédé à Louisbourg (19 mai 1758)
  • F° 149v°, 161v°. Denis de La Ronde, expectative d’enseigne en second au Canada (1741), enseigne en second (1742), enseigne en pied (1er mai 1749), lieutenant (1er avril 1753), capitaine (1er janvier 1759), décédé à Québec, à la bataille de Sainte-Foy (1760). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 24v°
  • F° 195v°, 201v°. Desbourbes, lieutenant d’infanterie (1er avril 1754), lieutenant de la première compagnie de canonniers et bombardiers à l’Île Royale (février 1758), retiré (10 août 1758)
  • F° 238v°. Des Clozeaux, cadet à l’aiguillette, enseigne en second en Louisiane (15 octobre 1752), n’a point paru dans la colonie
  • F° 108. Descolines, capitaine à la suite des troupes nationales de Guyane (1er août 1764)
  • F° 52v°. Desfontaines, sergent de la compagnie des cadets, lieutenant à la Guadeloupe (15 janvier 1757). Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 33 et FR ANOM COL D2C 77 F° 5
  • F° 97v°, 201v°, 206v°, 211. Desgoutins, [né en 1729 à l’Île Royale], cadet à l’Île Royale (1er juillet 1744), enseigne en second (15 avril 1750), enseigne en pied (1er avril 1754), lieutenant (15 mars 1756), capitaine dans les troupes nationales de la Guyane (1er mai 1764, 1er octobre 1765), [décédé à Saintes le 26 juin 1771]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 127 F° 13v°
  • F° 102. Desgoutins de Brécourt, [né le 15 octobre 1740 à l’Île Royale], cadet à l’aiguillette à l’Île Royale (1er août 1755), enseigne en second (10 juillet 1758), sous-lieutenant dans les troupes nationales de la Guyane (1er mai 1764), [lieutenant (1er mai 1775), retraite avec pension de 450 livres (21 mai 1785), capitaine en second (1er avril 1786), capitaine commandant (31 mai 1788), lieutenant-colonel du 12e régiment de chasseurs, chevalier de Saint-Louis le 3 octobre 1783]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 127 F° 24v°, 31 et FR ANOM COL D2C 137 page 15
  • F° 108, 149v°, 161v°, 171v°. Des Noyelles (ainé), enseigne en second au Canada (1744), enseigne en pied (1749), lieutenant (1756), capitaine à la suite des troupes nationales en Guyane (1er août 1764), capitaine dans les Volontaires d’Afrique à Gorée (1er octobre 1765), décédé à Gorée (5 décembre 1769), chevalier de Saint-Louis le 24 mars 1761
  • F° 207, 211. Des Noyelles La Noix, enseigne en second à l’Île Royale (15 avril 1750), enseigne en pied (1er avril 1755)«Prisonnier capitulation de Montréal» (rayé), retraite de 300 livres sur les fonds des Colonies (1er mai 1764)
  • F° 13. Escoublans (d’), chevalier, cadet, enseigne à Saint-Domingue (22 décembre 1733), lieutenant (27 février 1738), capitaine (15 février 1745), décédé (mars 1748)
  • F° 100v°. Escoublans (d’), [chevalier, né en 1742 à Cayenne, lieutenant au régiment de Béarn (7 février 1762), réformé (1763)], lieutenant dans les troupes nationales de la Guyane (1er mai 1764), [capitaine (6 avril 1777), capitaine commandant (1er avril 1786), chevalier de Saint-Louis le 27 mars 1788]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 127 F° 23v° et FR ANOM COL D2C137 page15
  • F° 40v°, 51v°. Descoudrelles , lieutenant en second au régiment des Gardes lorraines (1746), lieutenant en pied (11 septembre 1746), lieutenant aux îles du Vent (1er octobre 1750), aide-major au Cul-de-Sac-Marin (1er janvier 1753), capitaine (1er janvier 1754), lieutenant-colonel (30 décembre 1769), colonel (4 novembre 1775), commandant des Îles Saint-Martin et Saint-Barthélemy (1er octobre 1763), commandant en particulier à Marie-Galante (12 janvier 1780), gouverneur (1784), chevalier de Saint-Louis en 1762. Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 11, FR ANOM COL D2C 6 F° 41, 51 et FR ANOM COL D2C 77 F° 14
  • F° 225. Desfosses Des Varennes, a servi plusieurs années dans la gendarmerie, a fait la campagne d’Écosse, capitaine de milice à la campagne de Maëstricht, capitaine en Louisiane (1er octobre 1750), décédé (13 janvier 1757)
  • F° 192v°. Desherbiers, garde-marine (1716), enseigne de vaisseau (1727), lieutenant de vaisseau (1738), capitaine de vaisseau (1er avril 1748), commandant à l’Île Royale (1er janvier 1749), repassé en France pour reprendre son service dans la Marine (1751)
  • F° 163, 173. Desjordy Villebon (l’aîné), expectative d’enseigne en second au Canada (1748), enseigne en second (1749), enseigne en pied (1756), lieutenant (1er janvier 1759), [décédé noyé lors du naufrage du navire l’Auguste (15 novembre 1761)]
  • F° 225. Des Mazellières, capitaine en second dans les chasseurs de Colonne, capitaine en Louisiane (1er octobre 1750)
  • F° 164v°, 174. Des Noyelles Fleurimont, enseigne en second au Canada (1755), enseigne en pied (1756), lieutenant (1er février 1760). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 34v°, 41v°
  • F° 46v°, 52, 57v°. Des Ormeaux (le cadet), chevalier, enseigne dans les Îles (1er octobre 1750), lieutenant dans les Îles (1er janvier 1753), capitaine dans les Îles (20 novembre 1757), [décédé (3 février 1762)]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 23v°
  • F° 46v°, 52, 57v°. Des Ormeaux de La Tour (l’aîné), [lieutenant au régiment de Picardie (16 juin 1747), compagnie des cadets à Rochefort (1749),] enseigne dans les Îles (1er octobre 1750), lieutenant dans les Îles (1er janvier 1753), capitaine (20 novembre 1757). Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 23v°
  • F° 196. Despiet de La Plagne, enseigne à l’Île Royale (1723), lieutenant (mai 1730), capitaine (1er avril 1737), retiré (1er janvier 1747), chevalier de Saint-Louis en 1747. Voir aussi FR ANOM COL D2C 60 F° 11
  • F° 11v°. Desportes, médecin du roi au Cap (1500 livres d’appointements)
  • F° 67v°, 70. Des Rats, lieutenant de grenadiers dans le régiment de Grassin, lieutenant à Cayenne (1er octobre 1750), capitaine (1er avril 1753), décédé (19 septembre 1773), chevalier de Saint-Louis le 24 décembre 1773
  • F° 58v°. Des Ravaines, cadet à Rochefort (1752), enseigne à la Guadeloupe (15 janvier 1757), lieutenant (1er juillet 1759), décédé (1760). Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 33v°, 42v° et FR ANOM COL D2C 77 F° 5
  • F° 28v°. Des Roches, chevalier, cadet à Rochefort (1753), enseigne à Saint-Domingue (15 décembre 1756). Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 45 (2e partie de registre)
  • F° 71. Desrozes (l’aîné), cadet à Rochefort, expectative d’enseigne à Cayenne (5 août 1749), enseigne en pied (15 mars 1752), lieutenant (15 août 1757)
  • F° 223v°, 233. Dessalles, garde-marine (19 septembre 1749), garde du pavillon (17 janvier 1750), lieutenant réformé en Louisiane chargé du détail de l’artillerie (15 octobre 1752), capitaine compagnie des canonniers (1er novembre 1759), rang et ancienneté de capitaine d’infanterie (1er janvier 1759) par ordre du 8 décembre 1759, 400 livres de pension de réforme (1763), 600 livres de pension sur les Invalides (1771), chevalier de Saint-Louis le 18 janvier 1762. Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F°9 , 54 et 56 (2e partie de registre)
  • F° 66. Dessingy, lieutenant réformé d’infanterie, ingenieur géographe à Cayenne (27 avril 1762)
  • F° 6v°, 13v°. Desvaux de La Martinière (Louis), cadet à Rochefort, enseigne (20 mars 1739), lieutenant (1er juin 1742), capitaine (1er décembre 1745), major à Saint-Louis (1er janvier 1753), lieutenant de roi à Saint-Louis (1er mai 1758), chevalier de Saint-Louis en 1756. Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 5v°
    (2e partie de registre)
  • F° 164, 175. Des Verchères, enseigne en second au Canada (1756), enseigne en pied (1757). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 42v°
  • F° 98. Dieuavant Dumotel, capitaine dans les troupes nationales de Guyane (1er mai 1764)
  • F° 25. Dion (de), chevalier, lieutenant réformé à Saint-Domingue (15 juillet 1755), capitaine réformé (23 mai 1759), commission de colonel d’infanterie (4 novembre 1764), lieutenant de roi à la Grande Terre (1er septembre 1768), commandant par interim à la Guadeloupe (22 novembre 1771), brigadier d’infanterie dans les colonies (25 octobre 1776). Voir aussi FR ANOM COL D2C 6 F° 28, 30, FR ANOM COL D2C 77 F° 11, FR ANOM COL D2C 1ter F° 33, 42
  • F° 225v°. Dipart de Larre, capitaine dans le régiment de La Morlière, capitaine en Louisiane (1er juillet 1751), décédé (20 octobre 1752)
  • FR ANOM COL D2C 4zone générique = FM, zone cote = D/2C/4Lettres Do-Du
  • F° 52v°. Dolabaratz, enseigne à l’Île Royale, lieutenant aux Îles du Vent (15 janvier 1757), [rang de capitaine, à la Guadeloupe, commission de 1765, 400 livres de traitement en attendant décision (1768), chevalier de Saint-Louis le 12 mars 1776.] Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 32v°
  • F° 195. Dolabaratz, capitaine de brûlot à l’Île Royale (1er avril 1748), capitaine de port (1er avril 1750), retiré avec 500 livres de pension sur la Marine et 300 livres sur les Invalides (15 mars 1758), chevalier de Saint-Louis le 18 mars 1758
  • F° 195. Dolabaratz (fils), enseigne de port à l’Île Royale (10 juillet 1753), enseigne de port à Brest
  • F° 234v°. Doriocourt (l’aîné), lieutenant au bataillon de Saint-Dizier (1743), lieutenant (28 décembre 1745), porte-drapeau au régiment des grenadiers de Daulan (30 avril 1748), lieutenant des grenadiers au bataillon de Saint-Dizier (10 mars 1750), enseigne en Louisiane (1er octobre 1750), lieutenant (1er juillet 1759), chevalier de Saint-Louis le 15 août 1771. Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 22v° (2e partie de registre)
  • F° 114. Dort, ingénieur avec rang et ancienneté de lieutenant en Guyane (1er août 1764)
  • F° 57. Dorzol, cadet à Rochefort, enseigne aux Îles (1er juin 1747), a quitté
  • F° 231. Douin de La Motte, lieutenant en Louisiane (1er janvier 1758), [resté à la Martinique où il était tombé malade en se rendant en Louisiane (1759), destiné à servir aux Îles (1er juillet 1759), parti pour le Mississipi (1760), capitaine à Saint-Domingue (20 avril 1762)]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 22v° (2e partie de registre), FR ANOM COL D2C 1ter F° 34 et FR ANOM COL D2C 1ter F° 30 (2e partie de registre)
  • F° 194v°. Doumet , [lieutenant au régiment de la Roche-Aimon (15 octobre 1746), réformé (1748)], sous-ingénieur à l’Île Royale (15 mars 1756), ingénieur lieutenant réformé (1er avril 1758), destiné à passer à la Martinique (29 mars 1760), [destiné à passer sur l’escadre de Beaussier (1er septembre 1762), major de l’Île de Gorée (1er avril 1763), rappelé en France (1er octobre 1765), nommé de nouveau major à l’Île de Gorée (27 mai 1768), place supprimée (1772), lieutenant-colonel (27 mai 1774), major du Petit-Goave (22 mai 1775), rang de lieutenant de roi (13 avril 1780), lieutenant de roi des Cayes (10 juin 1780), commandant particulier à Port-au-Prince (18 janvier 1784), brevet de colonel (14 juillet 1785), a obtenu sa retraite avec une pension de 2000 livres (4 avril 1789), chevalier de Saint-Louis le 18 août 1772]. Voir aussiFR ANOM COL D2C 16 F° 22v°, FR ANOM COL D2C 127 F° 69, FR ANOM COL D2C 122 F° 32, FR ANOM COL D2C 1ter F° 14 et FR ANOM COL D2C 94 F° 17v°, 26v°, 51
  • F° 174v°. Douville, enseigne en second au Canada (1755), décédé (1er mai 1756)
  • F° 176. Douville, enseigne en second au Canada (1757)
  • F° 107. Dreux Constant (Antoine), [né en 1724 à Versailles, cadet dans la compagnie franche (1er janvier 1743), incorporé dans le régiment de Grassin (1744), lieutenant réformé (13 novembre 1747), lieutenant en second (1747), réformé (1749)], lieutenant en second des grenadiers de France (1er août 1749), lieutenant à Cayenne (1er octobre 1750), capitaine en second de la compagnie d’ouvriers à la Guyane (1er août 1764), [capitaine dans les troupes nationales (1er octobre 1765), retraite avec 600 livres de pension sur les fonds des Colonies (14 janvier 1769), chevalier de Saint-Louis le 1er juillet 1773]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 172 page 14
  • F° 22v°, 173. Drouët de Surville, enseigne en second au Canada (15 avril 1750), lieutenant à Saint-Domingue (1er avril 1753), capitaine (23 mai 1759), décédé (20 décembre 1761). Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 29 (2e partie de registre)
  • F° 163, 173v°. Drouillon, enseigne en second à l’Île Royale (15 avril 1750), enseigne en second au Canada (1752), enseigne en pied (1755), lieutenant (1er janvier 1759). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 33v°
  • F° 163. Drouilly, enseigne en second au Canada (1750), enseigne en pied (1756), [retraite sans pension (16 juillet 1763), chevalier de Saint-Louis le 16 août 1763]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F°41
  • F° 192. Drucour, chevalier, garde-marine (1719), enseigne de vaisseau (1731), lieutenant de vaisseau (1741), lieutenant des gardes de la Marine (1743), capitaine de vaisseau (17 mai 1751), gouverneur de l’Île Royale (1er février 1754), rentré au service de la Marine (1er janvier 1759), chevalier de Saint-Louis le 14 mars 1749
  • F° 230. Du Barry, lieutenant en second au régiment des Cantabres (10 juin 1743), lieutenant (9 décembre 1745), réformé avec 150 livres de pension (1749), lieutenant en Louisiane (1er juillet 1751), aide-major de La Mobile avec commission de capitaine (1erjuillet 1759), chevalier de Saint-Louis le 1er juillet 1770. Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 6
    (2e partie de registre)
  • F° 15v°, 21v°. Du Barry (Guillaume), comteÉpoux de madame Du Barry., lieutenant à Saint-Domingue (1er février 1753), capitaine (1er mai 1758), «mauvais sujet» renvoyé du service (1758), pension de 3000 livres sur les Colonies (1771), chevalier de Saint-Louis en 1771. Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 28v° (2e partie de registre)
  • F° 53, 58. Du Belloy, chevalier, cadet à Rochefort, enseigne aux Îles (1er mars 1753), lieutenant (20 novembre 1757), [renvoyé]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 33
  • F° 201, 206. Du Blaizel de La Cloye, volontaire dans le régiment Royal Étranger, enseigne en pied à l’Île Royale (15 avril 1750), lieutenant (1er avril 1754), a quitté (1758)
  • F° 14. Du Bocage, lieutenant au régiment de Lyonnais, capitaine à Saint-Domingue (1er juillet 1751), chevalier de Saint-Louis le 17 août 1761. Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 26
  • F° 58v°. Du Bochet, cadet à Rochefort (1755), enseigne (1erjuin 1757), lieutenant (1er juillet 1759). Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 34 et 42v°
  • F° 2. Dubois de La Motte, comte, garde-marine (1698), enseigne de vaisseau (1709), lieutenant (1727), capitaine (1738), chef d’escadre (1751), gouverneur et lieutenant général des Îles sous le Vent (1er janvier 1751), repassé en France (1753) et a repris son service dans la Marine, chevalier de Saint-Louis en 1751
  • F° 26. Dubois de Montfort, cadet, enseigne en pied à Saint-Domingue (1er décembre 1745), décédé (décembre 1747)
  • F° 97v°, 201v°, 205v°, 210, 211v°. Du Bois Berthelot, cadet à l’Île Royale (1er avril 1744), enseigne en second (1er janvier 1747), enseigne en pied (15 avril 1750), lieutenant (1er avril 1754), «Prisonnier capitulation de Montréal» (rayé) capitaine dans les troupes nationales à la Guyane (1er mai 1764)
  • F° 100, 208. Du Bois Berthelot, chevalier, [né en 1741 à l’Île Royale], cadet à l’Île Royale (1er janvier 1753), enseigne en second (15 mars 1756), enseigne en pied (1er avril 1760), lieutenant dans les troupes nationales de Guyane (1er mai 1764, 1er octobre 1765), [capitaine dans les troupes des colonies (9 avril 1772), capitaine de dragons dans les milices, chevalier de Saint-Louis le 19 novembre 1779]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 127 F° 23
  • F° 207v°, 212v°. Du Boisberthelot Lanrivain ou Lanrivin de Boisberthelot, enseigne en second à l’Île Royale (1er avril 1755), enseigne en pied (1er avril 1760), a quitté (6 septembre 1760)
  • F° 207v°, 212v°. Du Boisberthelot de Peliné, enseigne en second à l’Île Royale (1er avril 1754), enseigne en pied (1er mai 1757), retraite sans pension (1er mai 1764)
  • F° 202, 206v°. Du Boisberthelot de Penane, né en 1732 à Louisbourg, cadet à l’Île Royale (1er janvier 1747), enseigne en second (15 avril 1750), enseigne en pied (1er avril 1754), lieutenant (1er avril 1760), passé à Saint-Domingue, incorporé dans le régiment de Bourbonnais (1762), réformé avec 300 livres de traitement (1763)
  • F° 172v°. Dubosc, enseigne en second au Canada (1748), retiré (20 février 1750)
  • F° 46, 52. Du Boulet de La Broue , lieutenant en second au régiment de Picardie (2 juillet 1743),[ lieutenant en pied (14 décembre 1743), réformé (1749)], lieutenant aux Îles (15 février 1753), capitaine (15 janvier 1757), [réformé (1763), capitaine de milices à la Martinique au quartier du Mouillage (10 décembre 1765), major (24 mai 1771), commandant des milices du quartier du Mouillage (1er juin 1774). chevalier de Saint-Louis le 1er juillet 1770]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 23, FR ANOM COL D2C 90 F° 79, 79v°, 81
  • F° 43. Dubuisson, médecin du roi à la Martinique (1er octobre 1749). Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 52v°
  • F° 156. Du Buron, enseigne en second au Canada, enseigne en pied (1726), lieutenant réformé (1741)
  • F° 195. Ducasse, chirurgien du Port-Dauphin (Île Royale), supprimé en avril 1759
  • F° 200v°, 210. Du Caubet, cadet à l’aiguillette, enseigne en second à l’Île Royale (1er mai 1743), enseigne en pied (1er janvier 1747), lieutenant (15 avril 1750), décédé (15 avril 1754)
  • F° 202, 206v°, 211. Du Chambon (Ferdinand), enseigne en second à l’Île Royale (15 avril 1750), enseigne en pied (1er avril 1754), lieutenant (1er mai 1757), passé à Saint-Domingue
  • F° 175. Du Chesnay, enseigne en second au Canada (1756), enseigne en pied (1759). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F°43v°
  • F° 229v°. Du Coderc, enseigne en second en Louisiane (8 septembre 1733), enseigne en pied (1er octobre 1740), lieutenant (1er juin 1746). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 21 (2e partie de registre)
  • F° 22, 27. Du Fanget, cadet à Rochefort (1748), enseigne en pied à Saint-Domingue (16 octobre 1750), lieutenant (25 août 1754), [capitaine (1758), décédé «chez lui» en Béarn.] Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 29 (2e partie de registre)
  • F° 70v°, 73, 112. Dufay, cadet à Rochefort, enseigne à Cayenne, lieutenant (1er avril 1753), lieutenant à la suite des Troupes nationales (1er août 1764), décédé à Cayenne (25 avril 1765)
  • F° 230. Dufossat ou Du Fossat, chevalier, lieutenant au régiment de Belzunce (1747), lieutenant en Louisiane (1er octobre 1750), capitaine (1er juillet 1759). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 12v° (2e partie de registre)
  • F° 107. Dufour, lieutenant de la compagnie d’ouvriers en Guyane (1er août 1764)
  • F° 113. Dufour (le cadet), sous-lieutenant à la suite des troupes nationales en Guyane (1er août 1764)
  • F° 196v°. Dufresne, capitaine au régiment de Lowendal (20 mai 1748), capitaine à l’Île Royale (15 avril 1750), passé à Saint-Domingue, chevalier de Saint-Louis en 1757
  • F° 109. Dugrès, chevalier, [né à Castres en 1702, sous-lieutenant (1747)], capitaine à la suite des troupes nationales à Cayenne (1er août 1764), [capitaine en pied (21 avril 1767), aide-major du Fort-Dauphin à Saint-Domingue (16 avril 1769), major (29 juillet 1774-1er mai 1775), commandant particulier au Cap (Saint-Domingue) (18 janvier 1784), lieutenant de roi au Cap (24 octobre 1777), lieutenant-colonel au Cap (27 février 1784), commandant particulier (18 janvier 1784), décédé (19 novembre 1785), chevalier de Saint-Louis le 1er mai 1775]. Voir aussi FR ANOM COL 122 F° 32v°, FR ANOM COL D2C 94 F° 31v°bis, 38bis, 39bis
  • F° 43. Du Jarric de La Garde, médecin du roi à la Guadeloupe (1er novembre 1755). Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 52v°
  • F° 201v°, 205v°, 211. Du Lesché, a servi au régiment de La Marck, enseigne en second à l’Île Royale (1er juin 1749), enseigne en pied (15 avril 1750), lieutenant (1er avril 1754), retiré
  • F° 125v°, 136v°. Dumas (Jean Daniel), capitaine au régiment de Condé, capitaine au Canada (1750), major de Québec (1757), major général inspecteur (1er janvier 1759), commandant le quartier du Sud à Saint-Domingue (1er avril 1765), commandant général des îles de France et Bourbon (1er août 1766), brigadier des armées du roi (29 février 1768), ordre pour son retour (3 juillet 1768), chevalier de Saint-Louis en 1756. Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F°7, 10, FR ANOM COL D2C 94 F° 10 et FR ANOM COL D2C 181 page 3
  • F° 15. Dumirat ou Du Mirat, lieutenant en France, capitaine à Saint-Domingue (1er mai 1758). Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 28 (2e partie de registre)
  • F° 53, 58v°. Dumont, a servi au Canada, enseigne (1er avril 1753), lieutenant (20 novembre 1757), [capitaine aide-major, au dépôt de l’Île de Ré.] Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 33v°
  • F° 97v°. Dumont de Châteaufort, [né en 1720 à Signeville en Bassigny, garde du corps du roi (21 décembre 1744), lieutenant dans la Légion de Hainault (1er avril 1759)], capitaine dans les troupes nationales de la Guyane (1er mai 1764), [retraite avec 600 livres de pension sur les Colonies (12 mars 1772), chevalier de Saint-Louis le 22 juin 1771]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 127 F° 13v°
  • F° 70v°. Dunezat (le cadet), cadet à Rochefort, enseigne à Cayenne (15 mars 1752), lieutenant (15 mars 1757)
  • F° 73v°. Dunezat Saint-Michel, enseigne à Cayenne (28 novembre 1754)
  • F° 64v°, 65. Dunezat, garde-marine (1713), enseigne à Cayenne (1720), lieutenant (1724), capitaine (10 mai 1728), major (1er décembre 1741), lieutenant de roi (15 mars 1752), chevalier de Saint-Louis en septembre 1746
  • F° 45v°. Du Parc Dufaÿ, capitaine des grenadiers royaux, capitaine aux Îles (1er octobre 1750), décédé (20 octobre 1751)
  • F° 111. Du Parc Vassel, lieutenant à la suite des troupes nationales en Guyane (1er août 1764)
  • F° 73v°, 112. Dupas, cadet à Rochefort, enseigne à Cayenne (1er avril 1758), lieutenant à la suite des troupes nationales à Cayenne (1er août 1764), décédé (17 octobre 1772)
  • F° 14v°, 20. Du Perray Soumart, cadet à Rochefort, enseigne à Saint-Domingue (26 septembre 1739), lieutenant (8 août 1744), capitaine (1er janvier 1753). Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 26v° (2e partie de registre)
  • F° 14v°, 21. Dupin, chevalier, lieutenant du régiment de Vermandois, à Saint-Domingue (1er octobre 1750), capitaine (25 août 1754). Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 27 (2e partie de registre)
  • F° 201v°, 206v°, 211. Duplessis Faber, cadet (1738), enseigne en second à l’Île Royale (15 avril 1750), enseigne en pied (1er avril 1754), lieutenant (1er mai 1757), retraite de 400 livres sur le fonds des Colonies (1er mai 1764)
  • F° 235. Duplessis de La Hauterie, lieutenant au bataillon de milices de Blois, enseigne en Louisiane (1er octobre 1750), retiré (1er février 1754)
  • F° 46, 51v°. Dupont de Touron, lieutenant dans le bataillon de Limoges (1746), [lieutenant dans le régiment de Custine (1747)], lieutenant aux Îles (1er octobre 1750), capitaine (15 janvier 1757), chevalier de Saint-Louis le 2 mai 1763. Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 23
  • F° 113. Dupont Du Chambon, sous-lieutenant à la suite des troupes nationales en Guyane (1er août 1764), placé à l’École militaire
  • F° 97v°, 197v°, 201v°, 205v°, 211. Dupont Du Chambon Dumaine, [né en 1728 à l’Île Royale], cadet à l’aiguillette à l’Île Royale (1739), fait les fonctions de garçon-major par ordre de M. de La Jonquière (14 août 1748), enseigne en second (1er mars 1749), enseigne en pied (15 avril 1750), lieutenant (1er avril 1755), capitaine (1er avril 1760), capitaine dans les troupes nationales à la Guyane (1er mai 1764, 1er octobre 1765), [major (9 décembre 1776), retraite avec 1200 livres de pension (21 mai 1785), chevalier de Saint-Louis le 4 août 1773]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 127 F° 13
  • F° 46, 52, 58. Du Ponteil, lieutenant au bataillon de Saint-Maixent, enseigne aux Îles (1er octobre 1750), lieutenant (1er janvier 1753), capitaine en Guadeloupe (15 janvier 1757). Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 23
  • F° 202, 206v°, 211v°. Du Portal ou Du Portail, enseigne en second à l’Île Royale (15 avril 1750), enseigne en pied (1er avril 1754), lieutenant (1er avril 1760), retraite de 400 livres sur le fonds des Colonies (1er mai 1764)
  • F° 40. Du Poyet, enseigne aux Îles (20 septembre 1729), lieutenant (14 mai 1733), aide-major de La Trinité (1er juillet 1738), aide-major du Cul-de-Sac (1740), capitaine (1er juillet 1742), décédé (juin 1748)
  • F° 59. Dupré de Mozé, cadet à Rochefort (1757), enseigne (25 août 1758). Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 43
  • F° 10v°, 25. Durand de Saint-Romes, mousquetaire pendant 7 ans, sous-ingénieur, lieutenant réformé à Saint-Domingue (1er octobre 1747), ingénieur et capitaine réformé (12 septembre 1753), ingénieur en chef (24 mars 1758), nouveau brevet d’ingénieur (14 mai 1767), colonel (4 décembre 1774), retraite avec 1000 livres de pension sur les fonds de Saint-Domingue (18 décembre 1772), chevalier de Saint-Louis le 15 septembre 1755. Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 18 (2e partie de registre) et FR ANOM COL D2C 94 F° 164
  • F° 121. Duquesne, marquis, garde-marine (1714), enseigne de vaisseau (1727), aide-major de la Marine (1735), lieutenant de vaisseau (1741), major de la Marine (1746), capitaine de vaisseau (1749), gouverneur général de la Nouvelle-France au Canada (1752), repassé en France (1755), chevalier de Saint-Louis en 1738
  • F° 234v°. Durou, lieutenant au bataillon de Saint-Sever, enseigne en Louisiane (1er octobre 1750), décédé à l’Île aux Chats (22 avril 1757)
  • F° 164, 174v°. Du Sablé (cadet), enseigne en second au Canada (1755), enseigne en pied (1757), passé à Saint-Domingue (1758), renvoyé du service (janvier 1759). Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 46v°
  • F° 176v°. Du Sablé (Marcellin), enseigne en second au Canada (1757), enseigne en pied (1760). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 44v°
  • F° 234v°. Dusseau, enseigne en Louisiane (1er octobre 1750), lieutenant (1er juillet 1759). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 23 (2e partie de registre)
  • F° 28. Du Tertre, cadet, enseigne en pied à Saint-Domingue (1er mars 1753), décédé (juillet 1755)
  • F° 225. Du Tillet, lieutenant dans le régiment de Foix (1747), capitaine en Louisiane (1er octobre 1750). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 11v° (2e partie de registre)
  • F° 235v°, 238v°. Du Tisnez (l’aîné), enseigne en second en Louisiane (15 octobre 1752), enseigne en pied (1er février 1754), lieutenant (1er octobre 1762). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 24v°, 31v° (2e partie de registre)
  • F° 239. Du Tisnez (le cadet), enseigne en second en Louisiane (1er février 1754), enseigne en pied (1er juillet 1759). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 34 (2e partie de registre)
  • F° 44, 58v°. Du Torpt, [né le 27 novembre 1734], cadet-gentilhomme à Rochefort (12 juin 1752), enseigne d’infanterie à la Martinique (15 janvier 1757), lieutenant de la deuxième compagnie de canonniers et bombardiers aux Îles du Vent (20 novembre 1757), [chargé du commandement d’un détachement d’infanterie envoyé à la Grenade (27 juin 1758), réformé (25 mars 1763), pension de retraite de 285 livres]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 20, FR ANOM COL D2C 216 page 20 (2e matricule)
  • F° 195v°. Du Trac, enseigne de la compagnie de canonniers et bombardiers à l’Île Royale (1er avril 1755), enseigne en pied de la première compagnie (1758), lieutenant des canonniers et bombardiers à Saint-Domingue (16 avril 1762), décédé à Saint-Domingue. Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 21bis (2e partie de registre)
  • F° 28v°. Du Tréhan, cadet à Rochefort (3 août 1752), enseigne à Saint-Domingue (15 octobre 1756), ordre de retraite (5 mai 1761). Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 44v° (2e partie de registre)
  • F° 107v°. Duval, lieutenant «pour commander les contrebandiers envoyés en Guyane» (1er août 1764)
  • F° 239. Du Verger Soubadon (l’aîné), enseigne en second en Louisiane (1er février 1754), enseigne en pied (1er juillet 1759). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 33v° (2e partie de registre)
  • F° 150v°, 162v°, 172v°. Duverger de Saint-Blin, enseigne en second au Canada (1748), enseigne en pied (1753), lieutenant (1757). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 32v°
  • F° 22, 27. Du Villars, lieutenant du régiment Royal Infanterie, enseigne à Saint-Domingue (1er octobre 1750), lieutenant (25 août 1754)
  • F° 196. Duvivier (l’aîné), garde-marine (1718), enseigne d’une compagnie d’Infanterie à l’Île Royale (1719), lieutenant (25 mars 1730), brevet d’aide-major et commission de capitaine (16 juin 1732), a abandonné (janvier 1747), chevalier de Saint-Louis en avril 1745. Voir aussi FR ANOM COL D2C 60 F° 15, 18v°, 19
  • F° 143v°, 147. Duvivier, enseigne en second au Canada (1732), enseigne en pied (1734), capitaine réformé (1756), retiré (17 mars 1756). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 63v°
  • F° 201. Duvivier de Vannes, chevalier, a servi dans la gendarmerie et dans Royal-Vaisseaux, lieutenant à l’Île Royale (15 avril 1750), capitaine (30 avril 1764), retraite avec 600 livres de pension sur les Colonies (30 juin 1764), chevalier de Saint-Louis le 22 juin 1770
  • FR ANOM COL D2C 4zone générique = FM, zone cote = D/2C/4Lettres E-F
  • F° 40v°, 49. Élevemont (d’), garde-marine (19 juin 1734), aide d’artillerie (1er mai 1741), sous-lieutenant (1er juin 1742), capitaine (1er janvier 1747), aide-major de la Grenade (1er septembre 1748), a quitté le service
  • F° 239. Énould de Livaudais, enseigne en second en Louisiane (1er février 1754), enseigne en pied (1er juillet 1759). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 34 (2e partie de registre)
  • F° 44. Espinassy (d’), lieutenant de la compagnie de canonniers et bombardiers aux Îles (25 août 1750), commission de capitaine (15 janvier 1757), enseigne de port à Toulon en 1757
  • F° 133v°. Espinassy (d’), lieutenant d’artillerie en France, enseigne en pied de la seconde compagnie de canonniers et bombardiers au Canada (1757), a donné sa démission. Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 19
  • F° 206, 211. Eurry, cadet à l’aiguillette, enseigne en second à l’Île Royale (1er janvier 1747), enseigne en pied (1er mai 1751)
  • F° 97, 197, 200v°, 205v°, 210, 216. Eury de Laperelle ou La Perrelle (fils), cadet à l’aiguillette à l’Île Royale (1er septembre 1737), expectative d’enseigne en second (1er avril 1744), enseigne en second (1er janvier 1747), enseigne en pied (15 février 1748), lieutenant (15 avril 1750), capitaine (1er juin 1759), capitaine dans les troupes nationales de la Guyane (1er mai 1764)
  • F° 193v°. Eurry de La Perrelle, enseigne à l’Île Royale (1708), lieutenant (1714), capitaine (1730), major à Louisbourg (1741), retiré après 40 ans de services avec pension de 1000 livres sur le Trésor royal (1er janvier 1747), chevalier de Saint-Louis en 1736
  • F° 136v°. Eyma (d’), capitaine au régiment de Bourbon, capitaine en Canada (1750), a abandonné en 1752
  • F° 11v°. Faisat, médecin du roi à Saint-Domingue (15 août 1750), a abandonné
  • F° 11v°. Farcit, chirurgien-major au Port-au-Prince (1er mai 1754). Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 52v° (2e partie de registre)
  • F° 235v°. Faremont, lieutenant de grenadiers au régiment de Soissonnais pendant 11 ans, enseigne en pied en Louisiane (1er mars 1758), destiné pour Saint-Domingue (1er octobre 1758), renvoyé du service pour tapage fait à Brest avant son départ. Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 46v° (2e partie de registre)
  • F° 239. Fazende, enseigne en second en Louisiane (1er février 1754), enseigne en pied (1er octobre 1762). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 35, 43 (2e partie de registre)
  • F° 111. Fauve, lieutenant à la suite des troupes nationales en Guyane (1er août 1764)
  • F° 111v°. Favard, lieutenant à la suite des troupes nationales en Guyane (1er août 1764)
  • F° 131. Felx, chirurgien-major au Canada (s.d.). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 72v°
  • F° 43. Fenéteau, arpenteur royal à la Guadeloupe (brevet du 15 juillet 1753). Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 52v°
  • F° 104. Fer (de), lieutenant de la première compagnie de canonniers et bombardiers en Guyane (1er août 1764)
  • F° 52v°,173. Ferez Du Buron, expectative d’enseigne en second au Canada (1748), enseigne en second (1749), lieutenant à la Martinique (1er avril 1753) , [capitaine (1er juillet 1759), décédé (novembre 1759).] Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 23v°, 32v° et FR ANOM COL D2C 77 F° 5
  • F° 103, 207v°, 212v°. Fermanel ou Formanel, [né en 1733 à Groslay en Normandie], enseigne en second à l’Île Royale (1er avril 1755), enseigne en pied (1er avril 1760), sous-lieutenant dans les troupes nationales de la Guyane (1er mai 1764), [lieutenant (1er octobre 1765), retiré avec le brevet de capitaine (1er juillet 1774)]
  • F° 235v°, 238v°. Ferrand, enseigne en second en Louisiane (15 octobre 1752), enseigne en pied (1er février 1754). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 31v° (2e partie de registre)
  • F° 42. Ferréol Leyritz, [né le 28 août 1726 à la Basse-Pointe, ingénieur volontaire à Thionville (2 avril 1749), [lieutenant sous-ingénieur à la Martinique (1er avril 1750), ingénieur (15 septembre 1755)], capitaine (20 novembre 1757), commandant major confirmé de la Basse-Pointe (6 avril 1778), capitaine commandant (1er janvier 1784)]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 14 et FR ANOM COL D2C 72 page 446
  • F° 59. Filassier de Saint-Germain, cadet à Rochefort (15 juillet 1757), enseigne en pied aux Îles du Vent (25 août 1758), [réformé avec pension (1763), lieutenant de milices du quartier du Petit Cul-de-Sac (10 décembre 1765), capitaine par commission (12 janvier 1775), capitaine des volontaires Blancs par commission (25 octobre 1778), capitaine d’artillerie par brevet (11 février 1779), major à la suite du quartier du Petit Cul-de-Sac (26 juillet 1782), passé à une compagnie de dragons (1er janvier 1786), commandant des milices de la paroisse du Petit Cul-de-Sac (1787)]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 43v°
  • F° 15v°, 21v°, 27v°. Fitz Patrice, lieutenant des grenadiers royaux, enseigne en pied à Saint-Domingue (1er octobre 1750), lieutenant (1er janvier 1753), capitaine (1er mai 1758). Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 28 (2e partie de registre)
  • F° 229v°, 233v°. Fleuriau , expectative de lieutenant en Louisiane (1er janvier 1748), lieutenant en pied (11 juin 1750), capitaine (1er juillet 1759). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 13
    (2e partie de registre)
  • F° 73v°, 111v°. Folio Des Roses (François), enseigne à Cayenne (1er février 1754), lieutenant à la suite des troupes nationales (1er août 1764), décédé (29 mai 1775). Voir aussi FR ANOM COL D2C 127 F° 24v°
  • F° 70v°, 73, 75, 111v°. Folio Des Roses (l’aîné), cadet à Rochefort, expectative d’enseigne à Cayenne (5 août 1749), enseigne en pied (15 mars 1752), lieutenant (15 août 1757), lieutenant à la suite des troupes nationales (1er août 1764). Voir aussi FR ANOM COL D2C 127 F° 24v°
  • F° 107v°. Fontaine, capitaine «pour commander les contrebandiers envoyés en Guyane» (1er août 1764)
  • F° 112. Fontenay (de), servait en France depuis 1755, enseigne en second au Canada (1759), lieutenant à la suite des Troupes nationales avec rang d’aide-major (1er août 1764). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F°55
  • F° 223v°. Fontenette, médecin du roi à La Nouvelle-Orléans (1er juillet 1748), conseiller au conseil supérieur de la Louisiane (1757), révoqué par ordre du 1er août 1759, décédé la même année à La Havane en repassant en France. Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 56 (2e partie de registre)
  • F° 12v°, 14v°, 25. Fontenelle (de), lieutenant réformé aux Îles du Vent (1er mars 1745), capitaine en pied (1er janvier 1753), commandant de l’ancienne compagnie des canonniers (16 août 1755), capitaine de la première compagnie (24 mars 1758), chevalier de Saint-Louis le 24 mars 1758. Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 22
  • F° 235. Fontenelle (de), lieutenant de grenadiers du bataillon de Poitiers (1747), enseigne en Louisiane (1er octobre 1750), lieutenant (1er octobre 1762). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 24v°, 31 (2e partie de registre)
  • F° 164v°, 236. Foubert, enseigne en pied au Canada (1er mai 1758), en Louisiane (1er octobre 1758), renvoyé du service Il n’a point passé dans la colonie ayant été mis en prison à Brest pour tapage , commandant de la Marine à Brest (19 mars 1759). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 42v° (1ère partie de registre), 32 (2e partie de registre)
  • F° 12v°. Fourcroy (de), caporal des cadets, enseigne (8 août 1744), lieutenant des canonniers à Saint-Domingue (14 novembre 1746), retiré
  • F° 230. Fourcroy (de), lieutenant au régiment d’Orléans infanterie, lieutenant en Louisiane (1er juillet 1751), a quitté et repassé en France (1758). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 21v° (2e partie de registre)
  • F° 150. Fournerie de Vezou, lieutenant au Canada (1757). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 32v°
  • F° 28. Fournier, cadet à Rochefort (1750), enseigne en pied à Saint-Domingue (1er mars 1753). Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 44 (2e partie de registre)
  • F° 58v°. Fourray, cadet à Rochefort (1753), enseigne avec rang d’ancienneté (15 janvier 1757), par ordre (25 août 1758). Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 43
  • F° 74. Fraissinet de Castelnau, enseigne à Cayenne (s.d.)
  • F° 105. Francoul (de), capitaine de la seconde compagnie de canonniers et bombardiers en Guyane (1er août 1764)
  • F° 216. Fresney (de), expectative d’enseigne en second à l’Île Royale (20 juin 1751), a quitté
  • F° 6v°. Fresne (de), capitaine de grenadiers au régiment de Bourbon, commandant les recrues des Colonies à l’Île de Ré (25 mai 1750), major des troupes dans le gouvernement nord de Saint-Domingue (1er avril 1752), décédé (14 août 1753)
  • F° 9. Froger de La Rigaudière, premier sergent des cadets, aide-major du Port-de-Paix (1er septembre 1748), commission de capitaine (1er septembre 1748), brevet de lieutenant de roi au Port-de-Paix (23 mars 1763), chevalier de Saint-Louis le 24 mars 1758. Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 15 (2e partie de registre)
  • F° 70v°, 73, 109. Frossard, lieutenant du régiment de La Morlière, enseigne à Cayenne (1er octobre 1750), lieutenant (1er avril 1753), capitaine à la suite des troupes nationales en Guyane (1er août 1764), chevalier de Saint-Louis le 24 décembre 1773
  • F° 7, 14. Frotier de La Messelière, capitaine au régiment de Normandie, capitaine à Saint-Domingue (1751), major du Cap (1er mai 1758), retiré avec pension de 1000 livres sur les fonds des Colonies (1er avril 1762). Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 10v° (2e partie de registre)
  • FR ANOM COL D2C 4zone générique = FM, zone cote = D/2C/4Lettre G
  • F° 76v°. Gallet, conseiller au conseil supérieur de Cayenne le 25 août 1758
  • F° 112. Gamache (de), a servi dans les gendarmes, lieutenant à la suite des troupes nationales en Guyane (1er août 1764)
  • F° 225. Gamont de La Rochette, [lieutenant au bataillon de Villeneuve (1735), lieutenant dans les grenadiers royaux de Modène (1743)], capitaine de milices au bataillon de Romans, capitaine des milices du Dauphiné (1747), capitaine en Louisiane (1er octobre 1750), [réformé (1763), major au Port-de-Paix (12 novembre 1770), décédé (11 avril 1777), chevalier de Saint-Louis le 1er août 1759]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 11 (2e partie de registre) et FR ANOM COL D2C 94 F° 41
  • F° 123. Gannes (de), major au Canada (1727), lieutenant de roi des Trois-Rivières (1733), à Montréal (1743), décédé (26 septembre 1746)
  • F° 224. Gardrat, chirurgien-major à La Nouvelle-Orléans (20 janvier 1754). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 56 (2e partie de registre)
  • F° 43. Garnier, médecin du roi au Fort-Royal, médecin du roi à la Guadeloupe (1754). Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 52
  • F° 196. Garsement de Fontaine, capitaine en France (1747), capitaine à l’Île Royale (15 avril 1750), tué au siège de Louisbourg (9 juillet 1758)
  • F° 43. Gau, chirurgien-major au Fort-Royal (20 avril 1747). Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 52
  • F° 131. Gaultier, médecin du roi à Québec (1742), décédé (1756)
  • F° 174. Gaumicourt de Sacquespée, enseigne en second au Canada (1755), enseigne en pied (1er janvier 1759), lieutenant dans la Légion de l’Île de France (1er juillet 1766), embarqué sur la Digue. Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 43, 54v°
    et FR ANOM COL D2C181 page 52
  • F° 15 v°, 22, 27v°. Gautheron, lieutenant de grenadiers du bataillon de Vire, enseigne en pied à Saint-Domingue (1er octobre 1750), lieutenant (25 août 1754), capitaine (1er mai 1758), aide-major de Léogane (23 mai 1759). Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 15v° et F° 28v°
    (2e partie de registre)
  • F° 12. Geoffroi, sous-lieutenant (18 août 1781), sous-aide-major de Tabago (18 août 1781), lieutenant dans les troupes des colonies (26 janvier 1782), aide-major de Saint-Eustache (18 janvier 1784)
  • F° 27. Gestas (de), cadet à Rochefort (1747), enseigne en pied à Saint-Domingue (16 octobre 1750). Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 44 (2e partie de registre)
  • F° 38. Gilbert de Crapado, capitaine réformé en France, lieutenant aux Îles du Vent (30 janvier 1725), capitaine (30 mai 1731), major à la Guadeloupe (juillet 1742), retiré (1er juillet 1754), lieutenant du roi honoraire (15 octobre 1754), chevalier de Saint-Louis en 1748
  • F° 46, 52, 57v°. Gilbert de Véronne, cadet à Rochefort (27 janvier 1745), enseigne (1er juin 1747), lieutenant (1er janvier 1753), capitaine (30 juin 1754), [détaché à Sainte-Lucie (juin 1757 jusqu’en 1760), capitaine réformé (1763), chevalier de Saint-Louis le 4 avril 1775]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 22v°
  • F° 73v°. Girard, cadet à Rochefort, enseigne à Cayenne (1er avril 1758), retiré (24 octobre 1760)
  • F° 235v°, 238. Girardeau (l’aîné), enseigne en second en Louisiane (11 juin 1750), enseigne en pied (1er février 1754), lieutenant (1er octobre 1762). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 24v°, 31v° (2e partie de registre)
  • F° 239. Girardeau (le cadet), cadet à l’aiguillette, enseigne en second en Louisiane (15 octobre 1752), enseigne en pied (1er juillet 1759). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 32v° (2e partie de registre)
  • F° 41, 46, 51v°, 57. Girardin (de), enseigne aux Îles (1er juin 1746), lieutenant aux Îles (25 août 1750), capitaine (30 juin 1754), aide-major de la Grenade (20 novembre 1757), chevalier de Saint-Louis le 1er janvier 1773. Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 11v°
  • F° 239. Glapion (de), chevalier, enseigne en second en Louisiane (1er février 1754), enseigne en pied (1er juillet 1759). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 33v° (2e partie de registre)
  • F° 43. Glotain, chirurgien-major à la Guadeloupe (brevet du 15 juillet 1753). Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 52v°
  • F° 53, 58, 150v°, 162v°, 172v°. Godefroy, a servi au Canada, enseigne en second (1748), enseigne en pied (1751), enseigne aux Îles du Vent (1er avril 1753), lieutenant (20 novembre 1757), [décédé, noyé lors du naufrage du navire l’Auguste (15 novembre 1761), chevalier de Saint-Louis en mars 1761]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 33v° et FR ANOM COL D2C 59 F° 32
  • F° 175v°. Godefroy de Vieuxpont, enseigne en second au Canada (1757). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 52
  • F° 174v°. Godefroy Linctot ou Linctot Godefroy, enseigne en second au Canada (1756), enseigne en pied (1759), sous-lieutenant dans la Légion de l’Île de France. Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 43
  • F° 22v°, 28. Gourdon, chevalier, cadet à Rochefort (16 octobre 1750), enseigne en pied à Saint-Domingue (1er mars 1753), lieutenant (16 août 1755), incorporé dans le régiment de Bourbonnais (novembre 1762), capitaine (7 février 1763), réformé (1er juillet 1763)
  • F° 225. Gourdon, lieutenant du régiment de La Morlière (1747), capitaine en Louisiane (1er octobre 1750). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 11v° (2e partie de registre)
  • F° 212v°. Gourville (de), enseigne en second à l’Île Royale (1er avril 1755), garde-marine
  • F° 73v°. Grandin de Rimbouville, cadet à Rochefort, enseigne à Cayenne (15 mars 1752), retiré (2 juillet 1757)
  • F° 225v°, 229v°. Grandmaison (de), cornette de cavalerie dans le régiment de Grassin (1745), lieutenant en Louisiane (1er octobre 1750), capitaine (1er février 1754), major de La Nouvelle-Orléans (16 mars 1763), chevalier de Saint-Louis le 23 décembre 1762. Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 12v° (2e partie de registre)
  • F° 224. Grandpré (de), enseigne en second en Louisiane (15 mai 1731), enseigne en pied (17 août 1732), lieutenant (15 octobre 1736), capitaine (1er octobre 1741), décédé en Louisiane (1er juillet 1763), chevalier de Saint-Louis le 1er février 1754. Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 10
    (2e partie de registre)
  • F° 175v°. Grandpré de Niverville, enseigne en second au Canada (1757), enseigne en pied (1759). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 43v°
  • F° 135v°. Grandville Fonville (de), expectative d’enseigne au Canada (1er juillet 1715), enseigne (27 avril 1716), lieutenant (29 mai 1725), capitaine (1er avril 1737), décédé (19 mars 1754), chevalier de Saint-Louis en 1750
  • F° 206. Grelé, lieutenant en second des grenadiers du bataillon de Tours, enseigne en pied à l’Île Royale (15 avril 1750), n’a pas joint
  • F° 21, 26. Grieux (de), cadet à Rochefort (23 juillet 1742). anspessade (1er juin 1745), enseigne à Saint-Domingue (1er décembre 1745), lieutenant (16 octobre 1750), capitaine (25 août 1754)
  • F° 235. Grignon, lieutenant des grenadiers postiches du bataillon du Mans, enseigne en Louisiane (1er octobre 1750), tué au fort d’Ouabache par les Cherakis ou Chicachas le 9 novembre 1757
  • F° 14. Grolier, capitaine au régiment de Normandie, capitaine à Saint-Domingue (1er juillet 1751)
  • F° 106. Grondel, sous-lieutenant de la compagnie de mineurs en Guyane (1er août 1764)
  • F° 76v°. Grossou, conseiller au conseil supérieur de Cayenne le 25 août 1758
  • F° 230v°, 234. Gruy (de), enseigne en second en Louisiane (1er octobre 1740), enseigne en pied (1er juin 1746), lieutenant (15 octobre 1752), capitaine (1er juillet 1759), aux Illinois (25 février 1759), décédé (1759). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 13v° (2e partie de registre)
  • F° 9. Gua de Villepeyroux (de), premier sergent des cadets, aide-major du Petit-Goave (16 octobre 1750), commission de capitaine (16 octobre 1750), major du Fond de l’Ile à Vache (23 mai 1759), chevalier de Saint-Louis le 23 mai 1759. Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 11 et 15
    (2e partie de registre)
  • F°4 v°, 6v°. Guérosse (de), enseigne à la Martinique (1731), enseigne à Saint-Domingue, lieutenant (1734), capitaine (1739), aide-major de Léogane (1er décembre 1745), major de Léogane (16 octobre 1750), lieutenant de roi honoraire (1er mai 1758), décédé à Léogane (10 décembre 1758), chevalier de Saint-Louis en 1753. Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 5v°, 10
    (2e partie de registre)
  • F° 109v°. Guetlin, lieutenant au régiment suisse de Hallwyl, capitaine à la suite des troupes nationales en Guyane (26 mars 1765)
  • F° 9v°, 14. Guichens (de), capitaine au régiment de Bassigny, capitaine à Saint-Domingue (1er octobre 1750), aide-major des troupes dans les gouvernements de la partie de l’Ouest et du Sud (16 août 1755), rang de major (1er mai 1758), décédé à Béziers (1769), chevalier de Saint-Louis le 24 mars 1758. Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 13
    (2e partie de registre)
  • FR ANOM COL D2C 4zone générique = FM, zone cote = D/2C/4Lettres H-I
  • F° 201. Hastrel (de), lieutenant dans le Régiment
    royal, lieutenant à l’Île Royale (15 avril 1750), n’a pas joint
  • F° 201. Hastrel (de), chevalier, lieutenant dans le régiment de Tresnel, lieutenant à l’Île Royale (15 avril 1750), n’a pas joint
  • F° 84. Haugwitz (d’), baron, lieutenant de roi dans la partie nord de la Guyane depuis la rivière de Maroni jusqu’à celle de Cayenne (1er janvier 1763)
  • F° 114v°. Haumont, géographe faisant fonctions d’ingénieur à Cayenne (1er août 1764), décédé (14 octobre 1767). Voir aussi FR ANOM COL D2C 127 F° 39
  • F° 224v°. Hazeur, enseigne en Louisiane (1732), lieutenant (15 octobre 1736), capitaine (1er juin 1746), décédé (décembre 1758). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 10v° (2e partie de registre)
  • F° 25. Hennin, mousquetaire, lieutenant réformé à Saint-Domingue (1er janvier 1747)
  • F° 136. Herbin (Louis Frédéric), expectative d’enseigne en second au Canada (23 avril 1726), enseigne en second (12 avril 1727), enseigne en pied (1er avril 1735), lieutenant au Canada (1742), capitaine (15 février 1748), chevalier de Saint-Louis en 1759. Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 21v°
  • F° 175v°. Herbin, enseigne en second au Canada (1er mai 1757), enseigne en pied (1er janvier 1759). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 44
  • F° 10v°, 18. Herbert Du Parc, lieutenant réformé en France, sous-ingénieur à Saint-Domingue (1er avril 1737), capitaine réformé (1er janvier 1747), décédé à Rennes (23 janvier 1748)
  • F° 8v°. Héricourt (d’), lieutenant réformé à Saint-Domingue (1er août 1738), aide-major de Fort-Dauphin (24 juin 1740), capitaine (20 septembre 1743), aide-major du Cap (8 août 1744), retiré (16 octobre 1750), chevalier de Saint-Louis en octobre 1750
  • F° 210. Hertel, enseigne en second à l’Île Royale (1er juin 1741), décédé (1754)
  • F° 212. Hertel, enseigne en second à l’Île Royale (1er avril 1754)
  • F° 212v°. Hertel (le cadet), enseigne en second à l’Île Royale (1er avril 1754), «passé par congé de l’Île Royale en Canada où il a été retenu par le gouverneur», prisonnier à la capitulation de Montréal
  • F° 163, 175, 212. Hertel (l’aîné), enseigne en second à l’Île Royale (1er mai 1751), enseigne en pied (1er avril 1755), enseigne en second au Canada (1756), passé au Canada (1757), lieutenant (1er janvier 1759). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 52
  • F° 195. Hertel, capitaine des portes à l’Île Royale (8 juin 1744), retiré avec le grade et les appointements de capitaine réformé (1er avril 1754)
  • F° 175v°. Hertel, chevalier, enseigne en second au Canada (1757), enseigne en pied (1759)
  • F° 176. Hertel (Louis), enseigne en second au Canada (1757). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 53
  • F° 149v°, 162, 172. Hertel de Beaubassin, enseigne en second au Canada (1748), enseigne en pied (1750), lieutenant (1756). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 31v°
  • F° 175. Hertel de Chambly, enseigne en second au Canada (1756), enseigne en pied (1759). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 43v°
  • F° 92, 163v°, 207. Hertel de Cournoyer ,[ né en 1735 à l’Île Royale], cadet à l’Île Royale (1er novembre 1749), enseigne en second (1er avril 1754), enseigne en pied (15 mars 1756), passé au Canada (1757), lieutenant (1er janvier 1759), second aide-major des troupes nationales de Guyane (1er mai 1764), [premier aide-major (1er octobre 1765), commission pour tenir rang de capitaine (18 mai 1767), brevet de major (9 décembre 1776), décédé (18 mars 1780), chevalier de Saint-Louis le 5 décembre 1778]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 127 F° 8 et FR ANOM COL D2C 59 F° 34
  • F° 175v°. Hertel de Moncour (Joseph), enseigne en second au Canada (1757), enseigne en pied (1759). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F°44
  • F° 172, 206. Hertel de Rouville, enseigne en second au Canada (16 février 1748), enseigne en pied à l’Île Royale (15 avril 1750), retiré avec une gratification annuelle de 300 livres sur les Invalides (1er avril 1755)
  • F° 207. Hertel de Saint-François (Antoine), enseigne en second à l’Île Royale (1er mai 1751), enseigne en pied (1er avril 1755), passé au Canada (1er mai 1757), lieutenant dans la Légion de l’Île de France (1er juillet 1766), capitaine (17 août 1770). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 42 et FR ANOM COL D2C 181 page 40
  • F° 175. Hertel de Saint-François, enseigne en second au Canada (1756), enseigne en pied (1759). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 43v°
  • F° 12. Hervier, lieutenant de frégate, capitaine de port au Cap (octobre 1755). Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 52
    (2e partie de registre)
  • F° 15. Hesse, comte, a commencé à servir en qualité d’ingénieur volontaire à la levée des bords du Rhin (1763-1770), ingénieur géographe à la Martinique (4 août 1770), passé à Saint-Domingue (1772), ingénieur à Saint-Domingue (12 novembre 1772), capitaine (25 novembre 1773), sert en qualité de capitaine sous les ordres du maréchal général des logis (28 août 1785), major (13 janvier 1788), chef et garde du Dépôt des plans des colonies (5 avril 1790), retraité (1er janvier 1792), chevalier de Saint-Louis le 27 juin 1788. Voir aussi FR ANOM COL D2C 6 F° 15, FR ANOM COL D2C 94 F° 167v°
  • F° 114. Hibon (d’), ingénieur avec rang et ancienneté de capitaine en Guyane (1er août 1764), a refusé de passé en Guyane
  • F° 176. Hiché, enseigne en second au Canada (1757). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 52v°
  • F° 239. Hoppen (d’), enseigne en second en Louisiane (1er février 1754), a quitté et repassé en France
  • F° 25. Horric de Laugerie, volontaire dans Nicolaï, capitaine garde-côte en Saintonge, lieutenant réformé à Saint-Domingue (1er avril 1742), retiré (19 juin 1749)
  • F° 52v°, 57v°. Houel de La Motte, cadet à Rochefort, enseigne aux Îles (1er octobre 1750), lieutenant (30 juin 1754)
  • F° 45v°. Hubert (Louis François), lieutenant dans le régiment de Lyonnais (26 novembre 1744), capitaine aux Îles du Vent (1er juillet 1751), ordre de capitaine réformé pour servir jusqu’à nouvel ordre, à la suite des troupes qui passent aux colonies (1er octobre 1762), commandant les milices du quartier du Marin (1767). Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 22v° et FR ANOM COL D2C 90 F° 153
  • F° 67v°, 70. Hubert de La Hayrie, chevalier, lieutenant au régiment de Montboissier, lieutenant à Cayenne (1er octobre 1750), capitaine (1er avril 1753)
  • F° 108, 137v°. Hugues (d’), volontaire dans le régiment de Piémont infanterie (1748), officier de grenadiers (1755), capitaine dans le corps des Volontaires étrangers de la Marine (1756), capitaine au Canada (1757), chevalier de Saint-Louis le 24 mars 1761, capitaine à la suite des Troupes nationales en Guyane (1er août 1764), décédé à Rochefort (25 novembre 1765). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 23v°
  • F° 73v°. Huilard, enseigne à Cayenne (1er février 1754)
  • F° 46, 51v°, 57. Hurault de Gondrecourt , cadet à Rochefort, enseigne aux Îles (1er juin 1747), lieutenant aux Îles (25 août 1750), capitaine à la Guadeloupe (30 juin 1754), [réformé (1763), commandant les milices du quartier de la Cabesterre (10 décembre 1765), commission pour tenir rang de lieutenant-colonel (30 décembre 1769), commande la noblesse à la Guadeloupe (20 novembre 1770), chevalier de Saint-Louis le 2 mai 1763]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 22v°, FR ANOM COL D2C 77 F° 5 et FR ANOM COL D2C 89 F° 37
  • F° 230. Hureau de Livoy ou Livois, lieutenant au bataillon des milices de Montargis (15 février 1747), lieutenant en Louisiane (1er juillet 1751), capitaine (1er octobre 1762). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 14, 21v° (2e partie de registre)
  • F° 113. Imbert, sous-lieutenant à la suite des troupes nationales en Guyane (1er août 1764)
  • FR ANOM COL D2C 4zone générique = FM, zone cote = D/2C/4Lettre J
  • F° 76, 82, 133, 195v°. Jacau de Fiedmont , bas officier, enseigne de la compagnie des canonniers-bombardiers de l’Île Royale (1er avril 1748), passé à Québec par ordre du 10 avril 1750 pour y servir en sa même qualité, lieutenant (1er avril 1753), capitaine de la première compagnie au Canada (1er mars 1757), lieutenant-colonel d’infanterie à Cayenne (1er janvier 1763), commandant en second dans la Guyane française depuis la rivière de Cayenne y compris l’île de ce nom jusqu’aux frontières des Portugais (avec rang de commandant général en cas de mort du gouverneur et lieutenant général) (26 septembre 1763), gouverneur de la Guyane (1er septembre 1765), brigadier d’infanterie (9 juillet 1769), maréchal de camp (1er mars 1780), rappelé en France (juin 1780), décédé à Belleville près de Paris en avril 1788, 2000 livres de pension sur les Colonies (15 novembre 1771), 6000 livres de retraite (12 juin 1784), chevalier de Saint-Louis le 8 février 1760. Voir aussi FR ANOM COL D2C 127 F° 3, FR ANOM COL D2C 137 page 1, FR ANOM COL D2C 58 F° 1v°, FR ANOM COL D2C 5 F° 214, 224, 252 et FR ANOM COL D2C 59 F° 17
  • F° 108v°. Jacquesson de Chermonteau, capitaine à la suite des troupes nationales en Guyane (1er août 1764)
  • F° 38v°, 41, 46, 51v°. Jean (de), lieutenant dans le régiment de La Morlière, lieutenant aux Îles (1750), capitaine (1753), aide-major du Fort-Royal (1757), major à la Grenade (1757)
  • F° 143. Joannes (de), enseigne au Canada (1705), lieutenant (1708), capitaine réformé (1734)
  • F° 201v°, 206. Johnstone, [«gentilhomme écossais], a servi dans l’armée du prince Édouard [en vertu de la commission de capitaine qu’il a eu de ce prince le 21 septembre 1745 et a été avec lui dans toute l’expédition d’Écosse»], enseigne en pied à l’Île Royale (15 avril 1750), lieutenant (1er avril 1754), passé au Canada lors du siège de Louisbourg, prisonnier à la capitulation de Montréal, pension de 300 livres sur le Trésor royal (24 mars 1761), chevalier de Saint-Louis le 6 mars 1762. Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 35
  • F° 150v°, 162v°, 172v°. Joncaire de Clauzonne, enseigne en second au Canada (1748), enseigne en pied (1751), lieutenant (1757). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 32v°
  • F° 196. Joubert, [a commencé à servir au régiment de Picardie (1736)], capitaine au régiment de Grassin (1746), capitaine à l’Île Royale (15 avril 1750), commandant d’un détachement de 300 hommes destiné à passer aux Îles du Vent avec le rang et les appointements de major de place (15 mars 1760), lieutenant-colonel réformé d’infanterie (13 octobre 1762), gouverneur de Marie-Galante (1er janvier 1763), [colonel d’infanterie (17 juin 1770), brigadier dans les colonies (25 octobre 1776), commandement en second de la Martinique en l’absence du gouverneur (20 janvier 1777), commandant en second de la Martinique (21 décembre 1777), de Sainte-Lucie (6 août 1778), retraite avec 1000 livres sur les Colonies, 1000 livres sur le Trésor royal plus 4000 livres, 1000 livres sur les Invalides (25 août 1782), décédé (28 septembre 1784) à Trêves en Lyonnais], chevalier de Saint-Louis en 1754. Voir aussi FR ANOM COL D2C 6 F° 4, 19, 41
  • F° 108v°. Jouin (de), capitaine à la suite des troupes nationales en Guyane (1er août 1764)
  • F° 57v°. Joully, volontaire dans le régiment de Hainault, enseigne aux Îles (1er octobre 1750), n’est jamais paru à la Martinique ni à Rochefort. Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 42
  • F° 14, 21. Jourdan de Saint-Sauveur, lieutenant du régiment de Montboissier, lieutenant à Saint-Domingue (1er octobre 1750), capitaine (25 août 1754). Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 27 (2e partie de registre)
  • F° 22, 27v°. Jubainville (de), lieutenant du régiment Dauphin infanterie, enseigne en pied à Saint-Domingue (1er octobre 1750), lieutenant (25 août 1754)
  • FR ANOM COL D2C 4zone générique = FM, zone cote = D/2C/4Lettre K
  • F° 51v°, 57. Kearney (de), cadet à Rochefort, enseigne aux Îles (1er juin 1747), lieutenant (25 août 1750), décédé (7 mars 1756)
  • F° 108v°. Keime (de), capitaine à la suite des troupes nationales en Guyane (1er août 1764)
  • F° 72v°, 109. Kerckove (de), cadet à Rochefort (7 mai 1748), premier sergent de la compagnie des cadets et expectative de lieutenant à Cayenne (1er février 1754), capitaine à la suite des troupes nationales en Guyane (1er août 1764), capitaine de milice à Cayenne (1er janvier 1770), commandant des milices à Cayenne (27 mai 1773)
  • F° 73. Kerckove (de), enseigne réformé Cayenne (1er janvier 1743), enseigne en pied (1er avril 1745), décédé noyé le 23 juin 1745
  • F° 22v°, 28. Kerjanmol, cadet à Rochefort (1750), enseigne à Saint-Domingue (1er mars 1753), lieutenant (16 août 1755). Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 36v° (2e partie de registre)
  • F° 28v°. Kerlean (de), cadet à Rochefort, enseigne à Saint-Domingue (15 décembre 1756)
  • F° 221. Kerlerec de Kervasegant (de), garde-marine en Louisiane (1720), enseigne de vaisseau (1731), lieutenant de vaisseau (1741), capitaine de vaisseau (1751), gouverneur de la Louisiane (1er avril 1752), chevalier de Saint-Louis le 1er janvier 1746. Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 1 (2e partie de registre)
  • F° 239. Kernion, enseigne en second en Louisiane (1er février 1754), enseigne en pied (1er juillet 1759). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 34 (2e partie de registre)
  • F° 21. Kroussez (de), baron, lieutenant au régiment de Lowendal, lieutenant à Saint-Domingue (1er octobre 1750), retiré (1er janvier 1753)
  • FR ANOM COL D2C 4zone générique = FM, zone cote = D/2C/4Lettre La
  • F° 58v°. La Barre (de), cadet à Rochefort (1755), enseigne aux Îles (15 janvier 1757), lieutenant (1er juillet 1759). Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 34 et 42v°
  • F° 111v°. La Barre (de), chevalier, lieutenant à la suite des troupes nationales en Guyane (1er août 1764)
  • F° 229v°, 234. La Barre (de), enseigne en second au Canada, enseigne en pied en Louisiane (1er décembre 1742), lieutenant (11 juin 1750), décédé (1751)
  • F° 28v°. La Barthe (de), volontaire dans un régiment en France, enseigne à Saint-Domingue (15 décembre 1756), renvoyé en France comme « un fort mauvais sujet » (1757)
  • F° 111v°. Labat (de), lieutenant à la suite des troupes nationales en Guyane (1er août 1764)
  • F° 235. Labbé, lieutenant des grenadiers postiches du bataillon d’Andaye, enseigne en Louisiane (1er octobre 1750), décédé à La Nouvelle-Orléans (8 septembre 1757)
  • F° 12. La Boucherie-Fromenteau (de), garde-marine (1738), aide d’artillerie (1743), sous-lieutenant (1746), lieutenant d’artillerie (23 mai 1754), commandant de l’artillerie Saint-Domingue (1er juillet 1757), chevalier de Saint-Louis le 17 avril 1757. Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 21
    (2e partie de registre)
  • F° 195v°, 211v°. La Boucherie-Fromenteau , né en 1725, enseigne en second à l’Île Royale (15 avril 1750), sous-lieutenant de la compagnie de canonniers et bombardiers (1er avril 1755), lieutenant de la deuxième compagnie (février 1758), passé en Louisiane (7 janvier 1762), capitaine en second de la compagnie d’infanterie de Saint-Pierre et Miquelon (1er janvier 1763), capitaine en premier (18 mars 1773), major (7 janvier 1779), major au Cap-Tiburon (5 mars 1781), retraite avec 1500 livres de pension (11 juin 1784), chevalier de Saint-Louis le 1er janvier 1773. Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 9 (2e partie de registre), FR ANOM COL D2C 94 F° 60v° et FR ANOM COL D2C 127 F° 96
  • F° 143, 199. La Boularderie (de), capitaine réformé au Canada (1er avril 1746), passé à l’Île Royale (14 avril 1749), chevalier de Saint-Louis en 1760
  • F° 109v°. La Boullonnière, capitaine à la suite des troupes nationales en Guyane (1er août 1764)
  • F° 97, 194, 200v°, 205v° La Brégeonnière, volontaire au régiment de Toulouse cavalerie (1734), cadet à l’aiguillette à l’Île Royale (1737), enseigne en pied (1er janvier 1747), fonction d’aide-major du Canada, lieutenant (15 avril 1750), aide-major de l’Ile Saint-Jean (1er juillet 1753), commission de capitaine (1er avril 1754), capitaine dans les troupes nationales en Guyane (1er mai 1764), retiré avec 800 livres de pension sur le fonds des Colonies (1er octobre 1765), chevalier de Saint-Louis le 1er juillet 1770
  • F° 235. La Brière, sous-lieutenant au régiment de Montmorin, enseigne en Louisiane (1er octobre 1750), décédé (6 octobre 1752)
  • F° 28v°. La Brosse (de), chevalier, cadet à Rochefort (1752), enseigne à Saint-Domingue (15 décembre 1756). Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 44v° (2e partie de registre)
  • F° 9, 14v°. Lacant (de), capitaine au régiment de Boufflers, capitaine à Saint-Domingue (1er juillet 1751), aide-major de Saint- Louis (1er juin 1753), chevalier de Saint-Louis le 4 juillet 1761. Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F°15v°
    (2e partie de registre)
  • F° 4. La Caze (de), lieutenant dans Navarre, lieutenant à Saint-Domingue (11 novembre 1732), capitaine (20 mars 1736), major (1er octobre 1739), major au Cul-de-Sac (24 avril 1740), lieutenant de roi (20 mai 1743) , [lieutenant de roi au Port-au-Prince, 2000 livres de pension de réforme argent des Iles (1763 ?), 1500 livres sur le Trésor royal avec permission de prendre le titre de gouverneur honoraire de Saint-Domingue, eu égard aux circonstances qui ont empêché qu’il ait un gouvernement (1758), chevalier de Saint-Louis en 1742]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 5 (2e partie de registre)
  • F° 111v°. La Chapelle, lieutenant à la suite des troupes nationales en Guyane (1er août 1764)
  • F° 161, 176. La Chauvignerie (de), enseigne en second au Canada (1757), enseigne en pied (1760). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 44v°
  • F° 149v°, 171. La Chauvignerie (de), enseigne en second au Canada (1741), enseigne en pied (15 février 1748), lieutenant (15 mars 1755), capitaine (1760), chevalier de Saint-Louis le 24 mars 1761. Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 24v°
  • F° 44. La Coste (de), lieutenant de la compagnie de bombardiers aux Îles du Vent (30 avril 1747), commission de capitaine (15 janvier 1757), capitaine de la première compagnie (novembre 1757), décédé à Paris (juillet 1762). Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 18
  • F° 44. La Coste ( de), fils, [né le 19 mai 1735 à Saint-Pierre, sous-lieutenant des canonniers bombardiers dans les troupes détachées de la Marine (1756), ordre du roi pour passer à la Guadeloupe (1757), ]sous-lieutenant de la deuxième compagnie de canonniers bombardiers aux Îles du Vent (20 novembre 1757) , [lieutenant des canonniers bombardiers pour passer à Saint-Domingue sans distinction de compagnie (16 avril 1762), pension de réforme (6 avril 1765), capitaine d’artillerie des milices du Fort-Royal (1er juin 1765), confirmé (19 octobre 1766), rang de major par brevet (12 février 1779), chevalier de Saint-Louis le 13 janvier 1777]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 20, FR ANOM COL D2C 72 page 11 et FR ANOM COL D2C 90 F° 23
  • F° 239. La Courtaudière, enseigne en second en Louisiane (1er février 1754), a quitté et repassé en France)
  • F° 11v°. Lacq, médecin du roi au Cap (5 mai 1745), décédé (14 septembre 1758). Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 52 (2e partie de registre)
  • F° 239. La Cousinière, enseigne en second en Louisiane (1er février 1754), renvoyé en France
    «pour cause de lâcheté»
  • F° 212. La Cousinière, enseigne en second à l’Île Royale (1er mai 1751), retiré
  • F° 67. La Croix (de), capitaine dans le régiment de Lowendal, capitaine à Cayenne (1er octobre 1750), décédé (1752
  • F° 22, 27v°. La Croix (de)), lieutenant en second dans les chasseurs de Colonne (sic), enseigne à Saint-Domingue (1er octobre 1750), lieutenant (25 août 1754), capitaine (23 mai 1759). Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 28v° (2e partie de registre)
  • F° 21. La Drouardière (de), chevalier, lieutenant du régiment de Luxembourg, lieutenant à Saint-Domingue (1er octobre 1750), décédé (18 février 1752)
  • F° 176. La Durantaye (de), enseigne en second au Canada (1757), enseigne en pied (1759), [décédé, noyé lors du naufrage de l’Auguste (15 novembre 1761)]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 44
  • F° 45v°. La Fauvelière (de), capitaine en second dans le régiment de Médoc (1er novembre 1746), capitaine aux Îles du Vent (1er octobre 1750), chevalier de Saint-Louis en 1756. Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 22
  • F° 21v°. La Ferrandière, a servi dans le régiment Dauphin, lieutenant à Saint-Domingue (1er juillet 1751). Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 35
    (2e partie de registre)
  • F° 45v°. La Ferrière, capitaine du régiment de Saxe, capitaine aux Îles (1er octobre 1750). Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 22
  • F° 43. Lafitte, chirurgien-major au Fort-Royal (1er avril 1754). Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 52v°
  • F° 176. La Fontaine, enseigne en second au Canada (1757), a abandonné le service (1758)
  • F° 22, 173v°. La Fontaine (de), enseigne en second au Canada (1er avril 1751), lieutenant à Saint-Domingue (1er avril 1753). Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 35
    (2e partie de registre)
  • F° 211. Lafaucherie La Perrelle, cadet à l’aiguillette, enseigne en second à l’Île Royale (15 février 1748), décédé au Canada
  • F° 92, 202, 207, 211v°. La Forest (de), [né en 1726 à l’Île Royale], cadet à l’Île Royale (1er mars 1749), enseigne en second (15 avril 1750), enseigne en pied (1er avril 1755), lieutenant (1er avril 1760), premier aide-major des troupes nationales à Cayenne (1er mai 1764), commission de capitaine (1er mai 1764), [major et commandant des troupes à Cayenne (1er octobre 1765), décédé (1772), chevalier de Saint-Louis le 1er juillet 1773]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 127 F° 7
  • F° 234v°. Laforest de Laumont (de), lieutenant des grenadiers du bataillon de Saint-Maixent (1746), enseigne en Louisiane (1er octobre 1750), lieutenant (1er juillet 1759), décédé noyé dans le naufrage du Père de Famille le 17 février 1770 en repassant en France. Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 22v° (2e partie de registre)
  • F° 235v°. La Fresnière (de), enseigne en pied en Louisiane (1er février 1754), a quitté
  • F° 121. La Galissonnière (de), comte, garde-marine (1710), enseigne de vaisseau (1712), aide-major de la Marine (1726), lieutenant de vaisseau (1727), capitaine de vaisseau (1738), commissaire général d’artillerie (1745), commandant général de la Nouvelle-France (1747), repassé en France (1749) et a repris son service dans la marine, chevalier de Saint-Louis en 1738
  • F° 10v°. Lagneau de Larisse, sous-ingénieur à Saint-Domingue (1er janvier 1747), nouveau brevet d’ingénieur (14 mai 1767), colonel (12 juin 1778), retiré avec la commission de lieutenant-colonel (12 novembre 1772), chevalier de Saint-Louis le 24 mars 1771. Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 18 (2e partie de registre) et FR ANOM COL D2C 94 F° 167
  • F° 28v°. La Grève (de), enseigne à la suite des recrues des Colonies (1er novembre 1751), enseigne à Saint-Domingue (15 décembre 1756). Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 44 (2e partie de registre)
  • F° 13v°. La Guarrigue de Silly (de), garde-marine (1735), enseigne de vaisseau (10 octobre 1743), capitaine à Saint-Domingue (16 octobre 1750), retiré (26 avril 1755)
  • F° 192v°. La Houllière (de), commandant des troupes de terre à l’ Île Royale (31 mars 1758), revenu en France après la reddition de Louisbourg (1758), chevalier de Saint-Louis
  • F° 224v°. La Houssaye (de), chevalier, a servi dans les gardes françaises dans le régiment de Vintimille et dans les gardes côtes armées dans le pays d’Aunis, capitaine en Louisiane (1er octobre 1750), major à La Mobile (1er juillet 1759), chevalier de Saint-Louis. Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 4 (2e partie de registre)
  • F° 73. Laire (de), lieutenant du régiment de La Morlière, enseigne à Cayenne (1er octobre 1750), n’a pas joint
  • F° 112. La Jumelière (de), lieutenant à la suite des troupes nationales en Guyane (1er août 1764)
  • F° 238v°. La Lande Dalcourt, cadet à l’aiguillette, enseigne en second en Louisiane (15 octobre 1752), enseigne en pied (1er juillet 1759). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 32v° (2e partie de registre)
  • F° 58. La Martinière (de), enseigne aux Îles (1er avril 1753), décédé (8 septembre 1754). Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 42v°
  • F° 59. La Martinière (le cadet), cadet à Rochefort (1757), enseigne aux Îles (25 août 1758). Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 43v°
  • F° 58v°. La Martinière (l’aîné), cadet à Rochefort (1753), enseigne aux Îles (1er avril 1758), avec le rang d’ancienneté (15 janvier 1757), par ordre (25 août 1758). Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 42v°
  • F° 195. Lambert, capitaine des portes à Louisbourg (1er avril 1754), retiré (1759)
  • F° 70v°, 73v°. La Mirande (de), chevalier, enseigne à Cayenne (15 mars 1752), lieutenant (1er février 1754), décédé à Saintes (11 mars 1755)
  • F° 174. La Morandière (de), enseigne en second au Canada (1755), enseigne en pied (1759)
  • F° 176. La Morandière (de), enseigne en second au Canada (1757)
  • F° 131. La Morille (le jeune), enseigne de port au Canada (1748), retiré (1er avril 1751)
  • F° 230. La Morlière, lieutenant en Louisiane (1er octobre 1750)
  • F° 10v°. La Neuville, lieutenant dans le régiment de Bourbonnais, lieutenant réformé à Saint-Domingue (novembre 1744), sous-ingénieur (novembre 1744), a quitté
  • F° 20v°, 26. Langlade (de), cadet, enseigne à Saint-Domingue (1er octobre 1745), lieutenant (16 octobre 1750), capitaine (25 août 1754)
  • F° 156. Langy (de), enseigne au Canada (1692), lieutenant réformé (1696). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 66
  • F° 162v°, 172v°. Langy (de), chevalier, expectative d’enseigne en second au Canada (1748), enseigne en second (1er mai 1749), enseigne en pied (1753), lieutenant (1er janvier 1759). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 33
  • F° 156, 162, 164, 172, 205v°. Langy Fontenelle (de), enseigne en second au Canada (15 février 1748), enseigne en pied à l’Île Royale (15 avril 1750), lieutenant réformé (1756), rentré enseigne en pied au Canada (1757). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 42v°, 66
  • F° 162v°, 172. Langy (de) (l’aîné), enseigne en second au Canada (1748), enseigne en pied (1751), lieutenant (1er janvier 1759). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 33
  • F° 150, 162, 172. La Noue (de) (le cadet), enseigne en second au Canada (1748), enseigne en pied (1750), lieutenant (1757), retiré avec le grade et les appointements de capitaine réformé (1er février 1760). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 32, 64
  • F° 207, 211v°, 231. La Noue de Bogard, chevalier, [enseigne d’infanterie au régiment de Bresse (27 mai 1743), lieutenant (4 février 1744), réformé (fin 1748)], enseigne en second à l’Île Royale (15 avril 1750), enseigne en pied (1er avril 1754), lieutenant en Louisiane (20 février 1758). Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 231, FR ANOM COL D2C 59 F° 22v° (2e partie de registre)
  • F° 174. Lantagnac (de), enseigne en second au Canada (1er avril 1753), lieutenant à Saint-Domingue (1er avril 1753). Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 35 (2e partie de registre)
  • F° 44, 58v°. La Pagerie (de), page de la Dauphine, enseigne aux Îles (15 janvier 1757), lieutenant de la première compagnie de canonniers-bombardiers (20 novembre 1757). Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 18
  • F° 156. La Pérade (de), enseigne au Canada (1690), lieutenant réformé (1694)
  • F° 230v°, 234. La Perlière (de), enseigne en second en Louisiane (1er octobre 1740), enseigne en pied (1er juin 1746), lieutenant (15 octobre 1752). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 21v° (2e partie de registre)
  • F° 230. La Perrière (de), a servi dans le régiment de Montboissier (1747), garde du roi (1749), lieutenant en Louisiane (1er juillet 1751), capitaine à Saint-Domingue (1er avril 1762), capitaine en Louisiane, ordre de commander une des 4 compagnies (16 mars 1763), lieutenant de roi au Fort Saint-Pierre (27 avril 1771), colonel (22 mai 1778), gouverneur de Demerary, Essequebo et Berbice en Guyane hollandaise (30 décembre 1782), commandant particulier à Saint-Martin (30 décembre 1783), chevalier de Saint-Louis le 19 mars 1763. Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 14, 21v° (2e partie de registre), FR ANOM COL D2C 127 F° 131, FR ANOM COL D2C 6 F° 6, 51 et FR ANOM COL D2C 1ter F° 30
    (2e partie de registre)
  • F° 97v°, 201v°, 206. La Pilette (de) ou Pillette, entré au service au régiment de Broglie et fait cornette (9 juin 1745), lieutenant au régiment d’Aunis infanterie, enseigne en pied à l’Île Royale (15 avril 1750), lieutenant (1er avril 1754), capitaine dans les troupes nationales de Guyane (1er mai 1764), retiré avec 600 livres de pension sur le fonds des Colonies (1er octobre 1770), chevalier de Saint-Louis le 1er juillet 1770
  • F° 149v°, 161v°, 171v°. La Plante (de), expectative d’enseigne en second au Canada (1742), enseigne en second (1744), enseigne en pied (1748), lieutenant (1756), [retiré avec le grade et les appointements de capitaine réformé (1er février 1760), décédé (août 1762)]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 63v°
  • F° 143. Largenterie (de), enseigne au Canada (1694), lieutenant (1713), capitaine réformé (1742), décédé (9 octobre 1746)
  • F° 150v°. Larminat, lieutenant au Canada (1757), [ordre de retraite sans pension (16 juillet 1763)]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 33
  • F° 137, 149. La Roche-Vernay (de), chevalier, lieutenant dans le régiment de Tallard, lieutenant au Canada (1750), capitaine (15 mars 1755), décédé, [tué en 1761, chevalier de Saint-Louis le 8 février 1760]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 22v°
  • F° 26v°. Larrey (de), chevalier, cadet, enseigne à Saint-Domingue (15 août 1747), décédé, tué sur le vaisseau du roi le Neptune en 1747
  • F° 22v°, 27v°. Larrey (de), ou Larré (de), [né le 16 décembre 1736 à Dax], enseigne en pied à Saint-Domingue (1er mars 1753), lieutenant (25 août 1754), [ lieutenant au régiment du Boulonnais (30 avril 1762), capitaine dans la Légion de Saint-Domingue (1er juillet 1766), capitaine au régiment de Port-au-Prince (18 août 1772), major du régiment de Port-au-Prince (25 novembre 1773), retiré avec 400 livres de pension (22 mai 1775), chevalier de Saint-Louis le 22 mai 1775]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 95 pages 23, 63, FR ANOM COL D2C 1ter F° 36v° (2e partie de registre), FR ANOM COL D2C 7 page 102
  • F° 77. Lartigues, procureur du roi à Cayenne (1er avril 1763), à l’Amirauté (31 mars 1763). Voir aussi FR ANOM COL D2C 231 F° 276, 281
  • F° 77. Lartigues, greffier de l’Amirauté (1er décembre 1764)«Il est frère du procureur du roi». Voir aussi FR ANOM COL D2C 231 F° 282
  • F° 33. La Touche Le Vassor, [garde-marine (1726), enseigne de vaisseau (1733), lieutenant de vaisseau (1741), chevalier de Saint-Louis le 2 décembre 1744, capitaine de vaisseau (17 mai 1751), inspecteur des troupes de la Marine (21 janvier 1758)], gouverneur général des Îles du Vent (25 janvier 1760). Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 2
  • F° 97. La Tremblaye (de), chevalier, capitaine dans les troupes nationales de la Guyane (1er mai 1764), [capitaine dans les mêmes troupes (1er octobre 1765), pourvu d’une compagnie à Cayenne (13 février 1768), emprisonné au château de Saumur, réformé (1er juin 1771), chevalier de Saint-Louis le 18 août 1773]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 127 F° 14
  • F° 28v°. La Sauzaye (de), cadet à Rochefort, enseigne à Saint-Domingue (15 décembre 1756)
  • F° 114. La Serre (de), ingénieur avec le rang et l’ancienneté de capitaine en Guyane (1er août 1764)
  • F° 100, 202, 206v°, 211v°. Lasvoutes, cadet au Canada et passé à Louisbourg (1er mars 1749), enseigne en second (15 avril 1750), enseigne en pied (1er avril 1754), lieutenant (1er avril 1760), lieutenant dans les troupes nationales de la Guyane (1er mai 1764), retiré avec 500 livres de pension sur les fonds des Colonies (1er octobre 1765)
  • F° 51, 57. La Touche Beauregard (de), cadet à Rochefort, enseigne aux Îles (15 décembre 1740), lieutenant (1er juin 1747), a quitté en 1750
  • F° 14. La Tour (de), capitaine de grenadiers du régiment des milices de Vernon, capitaine à Saint-Domingue (1er octobre 1750), décédé (4 novembre 1751), chevalier de Saint-Louis
  • F° 238. Latyl, cadet à l’aiguillette, enseigne en second (1er juin 1746), destiné par ordre du roi à aller servir en Canada en qualité de soldat
  • F° 12v°, 235v°, 238. Latyl de Thimecourt, enseigne en second en Louisiane (1er décembre 1748), enseigne en pied (1er février 1754), lieutenant de la première compagnie de canonniers à Saint-Domingue (24 mars 1758), a quitté le service et s’est retiré dans la partie espagnole (1758). Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 22
    (2e partie de registre)
  • F° 11v°. La Vallée de La Pallüe, pilote royal à Saint-Domingue. Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 52
    (2e partie de registre)
  • F° 238v°. Laveau (de), cadet à l’aiguillette, enseigne en second en Louisiane (15 octobre 1752), enseigne en pied (1er juillet 1759), capitaine dans les troupes des colonies (11 août 1774), chevalier de Saint-Louis le 15 décembre 1776. Voir aussi FR ANOM COL D2C 16 F° 22v°, FR ANOM COL D2C 59 F° 33 (2e partie de registre)
  • F° 150v°, 162v°, 172v°. La Verendrye (de), chevalier, expectative d’enseigne en second au Canada (1748), enseigne en second (1er mai 1749), enseigne en pied (1753), décédé (14 septembre 1755). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 32v°
  • F° 163, 173. La Verendrye (l’aîné), expectative d’enseigne en second au Canada (1748), enseigne en second (1749), enseigne en pied (1756), lieutenant (1757)
  • F°22v°, 28. La Ville (de), cadet à Rochefort (1749), enseigne en pied à Saint-Domingue (1er mars 1753), lieutenant (15 décembre 1756)
  • FR ANOM COL D2C 4zone générique = FM, zone cote = D/2C/4Lettres Le-Lu
  • F° 235. Le Blanc, lieutenant au bataillon de Rodez, enseigne en Louisiane (1er octobre 1750), lieutenant (1er juillet 1759). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 23 (2e partie de registre)
  • F° 149v°, 161v°, 171v°. Le Borgne, enseigne en second au Canada (1744), enseigne en pied (1749), lieutenant (1er avril 1753), capitaine (1er janvier 1759), pension de 200 livres sur le Trésor royal (24 mars 1761). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 24v°
  • F° 163v°, 174. Le Borgne, [chevalier, né vers 1718 à Loudéac en Bretagne, soldat au régiment de Marsan Infanterie (avril 1743), rejoint son frère au Canada, avec des lettres de cadet (1750)], enseigne en second au Canada (1755), enseigne en pied (1er mai 1757), pension de 150 livres sur le Trésor royal (24 mars 1761), passé à Gorée dans les Volontaires d’Afrique (1er octobre 1765), lieutenant, décédé à Gorée (9 décembre 1766). Voir aussi FR ANOM COL D2C 127 F° 72
    et FR ANOM COL D2C 59 F° 41v°
  • F° 206, 235v°. Le Brun (le cadet), lieutenant en second au régiment d’Alsace, enseigne en pied à l’Île Royale (15 avril 1750), passé en Louisiane (1er avril 1755), lieutenant (1er juillet 1759), capitaine dans la Légion de l’Île de France. Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 22v° (2e partie de registre)
  • F° 201. Le Brun (l’aîné), lieutenant dans le régiment d’Alsace, lieutenant à l’Île Royale (15 avril 1750), décédé (1752)
  • F° 113. Le Cordier de Malherbière, sous-lieutenant à la suite des troupes nationales en Guyane (1er août 1764)
  • F° 109. Le Couturier de Lamotte, capitaine à la suite des troupes nationales en Guyane (1er août 1764)
  • F° 230. Le Doux, lieutenant au régiment de Custine, lieutenant en Louisiane (1er octobre 1750), capitaine (1er octobre 1762). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 13v°, 21 (2e partie de registre)
  • F° 52v°, 58. Lée, cadet à Rochefort (22 octobre 1749), enseigne aux Îles (1er mars 1753), lieutenant (15 janvier 1757), [capitaine de la compagnie de dragons de milices de la paroisse du Marin et de Sainte-Anne au quartier du Marin (21 novembre 1767), lieutenant-colonel dans les troupes des colonies sans appointements (5 novembre 1776), à la Martinique (12 juillet 1777), colonel dans les troupes des colonies sans service ni appointements (18 février 1786), chevalier de Saint-Louis le 11 octobre 1774]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 32v°, FR ANOM COL D2C 16 F° 24, 52, FR ANOM COL D2C 90 F° 157
  • F° 235v°. Le Gros de La Grandcour, enseigne en pied en Louisiane (1er février 1758), réformé avec 200 livres de pension (25 janvier 1770). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 32 (2e partie de registre)
  • F° 104. Lelarge, sous-lieutenant de la première compagnie de canonniers et bombardiers en Guyane (1er août 1764), sous-lieutenant dans la Légion de l’Île de France (20 décembre 1767). Voir aussi FR ANOM COL D2C 181 page 65
  • F° 111. Le Maintier de Saint-André, lieutenant à la suite des troupes nationales en Guyane (1er août 1764)
  • F° 230v°, 234. Mandeville, enseigne en second en Louisiane (1er octobre 1740), enseigne en pied (1er juin 1746), lieutenant (15 octobre 1752). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 21v° (2e partie de registre)
  • F° 131, 133. Le Mercier, chevalier, [né en 1722 à Caudebec, lieutenant de milices dans le bataillon de Le Mercier (1734), sous-lieutenant dans le régiment de l’Agenois (1735), cadet soldat au Canada (1740)], expectative d’enseigne en second puis attaché de l’artillerie (1742), enseigne en second (1743), [a organisé l’artillerie à Québec, puis aux forges de Saint-Maurice (1744), fonctions d’ingénieur et d’officier d’artillerie en Acadie (1745), aide d’artillerie (1748)], lieutenant de la compagnie de canonniers, bombardiers (1750), capitaine (1753), brevet de commandant d’artillerie et major de place (1757), [à la Bastille (1761), déchargé de l’accusation (1763), décédé à Lisieux], chevalier de Saint-Louis en 1757. Voir aussi FR ANOM COL D2C 58, FR ANOM COL D2C 59 F° 16, FR ANOM COL D2C 1ter F° 53
  • F° 51v°, 57. Le Merle de Beaufond, cadet à Rochefort, enseigne aux Îles (1er juin 1746), lieutenant (1er septembre 1748), retiré le 25 août 1750
  • F° 192. Le Moyne de Chateaugué, lieutenant de roi en Louisiane, à la Martinique (1727), gouverneur de Cayenne (1er juillet 1737), de l’Île Royale (1er janvier 1745), décédé (21 mars 1747)
  • F° 97, 197, 200v°. Le Neuf de Boisneuf, cadet à l’Île Royale (1734), enseigne en second (1er janvier 1747), enseigne en pied (1er janvier 1749), lieutenant (15 avril 1750), capitaine (1er août 1759), capitaine dans les troupes nationales (1er mai 1764), de la Guyane (1er octobre 1765), retraite avec 600 livres sur le fonds des Colonies (4 mai 1767), chevalier de Saint-Louis le 1er juillet 1770
  • F° 97v°, 202, 206v°, 211. Le Neuf de La Potterie, [né en 1730 à l’Île Royale], cadet à l’Île Royale (30 octobre 1745), enseigne en second (15 avril 1750), enseigne en pied (1er avril 1754), lieutenant (1er mai 1757), «Se prétend libre quoiqu’ait été pris dans le Pays d’En-haut. Il se fonde sur ce qu’on n’a point exigé de parolle d’honneur de lui en partant de la Nouvelle-Angleterre» (rayé)capitaine dans les troupes nationales de la Guyane (1er mai 1764), [major (1er décembre 1765), pension de 1000 livres avec retraite le 5 mars 1777]
  • F° 102. Le Neuf de La Vallière , [né en 1751 à l’Île Royale], cadet soldat à l’Île Royale (1er janvier 1754), cadet à l’aiguillette (1er mai 1757), sous-lieutenant dans les troupes nationales de la Guyane (1er mai 1764), [lieutenant (6 avril 1777), lieutenant (28 avril 1782), retraite avec pension de 300 livres le 21 mai 1785, décédé (8 septembre 1785)]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 127 F° 25v°
  • F° 230. Leonardy de Foës, lieutenant du régiment de Nassau Infanterie, lieutenant en Louisiane (1er octobre 1750), décédé (1753)
  • F° 135v°. Lépervanche (de), enseigne au Canada (1716), lieutenant (1731), capitaine (1743), décédé (20 décembre 1750)
  • F° 163v°, 174. Lépervanche (de), chevalier, enseigne en second au Canada (1753), enseigne en pied (1756), lieutenant (1er février 1760). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 34v°, 41v°
  • F° 102, 208. Le Poupet de Benneville ou Benneville de La Boularderie, [né en 1742 à l’Île Royale], enseigne en second à l’Île Royale (1er mai 1757), enseigne en pied (1er avril 1760), sous-lieutenant dans les troupes nationales de Guyane (1er mai 1764), [lieutenant (29 avril 1768), décédé (19 septembre 1768)]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 127 F° 31
  • F° 76v°. Lerbeilh, écrivain à Cayenne (s.d.)
  • F° 52. Le Roux de Framerville, lieutenant du régiment des Bretons volontaires, lieutenant aux Îles (1er octobre 1750), retiré en 1756
  • F° 137, 149, 161, 171. Léry (de) (fils) ou (l’aîné), sous-ingénieur au Canada (1739), a quitté le Génie (1er janvier 1750), expectative d’enseigne en second (1741), enseigne en second (1742), enseigne en pied (15 février 1748), lieutenant (1er avril 1751), capitaine (1er mai 1757), chevalier de Saint-Louis le 1er janvier 1759[ né le 20 juillet 1721 à Québec, sous-ingénieur (1er janvier 1739), à Québec (1733), à Montréal (1734), enseigne en pied ( 1748), à l’établissement du fort Saint-Frédéric (1735-1736), quitte le Génie (1750), à Québec (1737-1738), passé en France (1761), missions entre Québec et Montréal (1741-1749), revient au Canada (1766), membre du corps législatif du Canada, campagne avec M. de Vaudreuil, prise du fort des Massachussettes (1746), plans pour l’établissement du fort Saint-Jean (1748 -1749), expédition du Fort Bull (1756), blessé et prisonnier à la bataille livrée par Montcalm le 13 septembre 1759, décédé à Québec (11 décembre 1797)]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 61 F° 27
  • F° 67v°, 70, 73, 108v°. Le Ver de Villers, expectative d’enseigne à Cayenne (1er octobre 1739), enseigne en pied (1er avril 1745), lieutenant (15 mars 1752), capitaine (15 août 1757), capitaine à la suite des troupes nationales (1er août 1764), décédé (15 août 1775)
  • F° 206. Le Turquier, lieutenant de la milice de Normandie au bataillon de Neufchâtel, enseigne en pied à l’Île Royale (15 avril 1750), n’a pas joint
  • F° 173v°. Levrault ou Levreau Langy, enseigne en second au Canada (1751), lieutenant (1er janvier 1759), décédé (11 novembre 1760). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 33
  • F° 230. Lhommer (Charles de), lieutenant en second au régiment de Saxe Allemand infanterie (1747), lieutenant en Louisiane (1er octobre 1750), capitaine en pied (1er juillet 1759). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 13 (2e partie de registre)
  • F° 136v°. Lignery (de), chevalier, enseigne en second au Canada (1733), enseigne en pied (1741), lieutenant (1744), capitaine (1751), chevalier de Saint-Louis en 1756
  • F° 175v°. Ligneris (de) (fils), enseigne en second au Canada (1757), enseigne en pied (1er février 1760), passé à la Louisiane par ordre (1er juin 1762). Voir aussi D2C 59 F° 44v°, 52 (1ère partie de registre) et F° 34v° (2e partie de registre)
  • F° 7. Lilancour (de), sous-lieutenant dans Aunis (11 février 1739), capitaine de grenadiers au régiment de Joyeuse (1745), major inspecteur des troupes et des milices dans le gouvernement de la partie du Nord de Saint-Domingue (1756), lieutenant de roi au Fort-Dauphin (16 avril 1769), colonel (31 mars 1775), commandant de la partie du Nord (15 octobre 1775), brigadier d’infanterie (25 octobre 1776), commandant général par interim (1776), chevalier de Saint-Louis. Voir aussi FR ANOM COL D2C 94 F° 6v°, 37, FR ANOM COL D2C 1ter F° 8 (2e partie de registre), FR ANOM COL 122 F° 20
  • F° 164. Linctot (de), enseigne en second au Canada (1756), enseigne en pied (1er mai 1757), décédé à Carillon (16 juillet 1757). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 42v°
  • F° 237v°. Lino de Chalmette (de), expectative d’enseigne en pied en Louisiane (1er avril 1747)
  • F° 52v°, 57v°. Lisle (de), officier à la suite des recrues des colonies, enseigne aux Îles (1er octobre 1750), lieutenant (15 janvier 1757), [capitaine à la Martinique (1er juillet 1759), doit passer par ordre à Saint-Domingue (1er avril 1762), chevalier de Saint-Louis le 10 juillet 1761]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 24 et 32v°
  • F° 235v°, 238. Livaudais (de) (l’aîné), enseigne en second en Louisiane (15 octobre 1752), enseigne en pied (1er février 1754), lieutenant (1er juillet 1759). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 24 (2e partie de registre)
  • F° 163, 173v°. Longueuil (de), enseigne en second au Canada (1751), enseigne en pied (1755), aide-major des troupes aux Trois-Rivières (1er janvier 1759), avec rang de lieutenant, pension de 150 livres sur le Trésor royal (24 mars 1761), commission de capitaine (1er juillet 1766), retraite avec 400 livres de pension sur les Colonies (25 juillet 1766). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 8
  • F° 137, 146, 148, 160. Longueuil (de), baron, enseigne en second au Canada (1738), enseigne en pied (1741), lieutenant (15 février 1748), expectative de capitaine (1er avril 1753), capitaine (15 mars 1755), décédé
    (8 septembre 1755)
  • F° 173v°. Longueuil de Bienville (de), enseigne en second au Canada (1751), décédé (9 avril 1751)
  • F° 174. Longueuil de Maricourt (de), enseigne en second au Canada (1752), garde-marine
  • F° 34, 36. Longueville (de), enseigne au Canada (1711), capitaine en Louisiane, lieutenant aux Îles (1720), capitaine (30 janvier 1725), major à la Martinique (14 mai 1733), lieutenant de roi au Cul-de-Sac (1er janvier 1738), à La Trinité (1er juillet 1738), à Sainte-Lucie (1744), gouverneur de Marie-Galante (1er novembre 1751), commandant à Sainte-Lucie, décédé (17 novembre 1761), chevalier de Saint-Louis en 1731
  • F° 46, 52, 61. Longueville (de), [cadet au régiment de Grassin, puis lieutenant de milice à Nantes, ]enseigne réformé aux Îles (1748), lieutenant en pied (1er janvier 1753), capitaine (20 novembre 1757),[ ordre de capitaine réformé pour servir jusqu’à nouvel ordre à la suite des troupes qui vont dans les colonies (1er septembre 1762), aide-major de Sainte-Lucie (1757), major (1761), réformé (1763), chevalier de Saint-Louis le 18 avril 1763]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 23
  • F° 11v°. Lopez Depas, médecin à Miragoüene (Saint-Domingue), décédé (mars 1747)
  • F° 194, 205. Loppinot (de), enseigne en second à l’Île Royale (8 mai 1730), enseigne en pied (1er avril 1737 ou 1738), aide-major des troupes (1er janvier 1747), aide-major à Louisbourg (1er mars 1749), commission de capitaine (1er mars 1749), retraité comme commandant des troupes de l’Île Royale avec 1200 livres de pension sur le fonds des Colonies en France (1er mai 1764), décédé à Rochefort (22 février 1765), chevalier de Saint-Louis en 1754. Voir aussi FR ANOM COL D2C 60 F° 14
  • F° 201v°, 206v°, 211. Loppinot, enseigne en second à l’Île Royale (15 avril 1750), enseigne en pied (1er avril 1754), lieutenant (15 mars 1756), décédé de ses blessures à Ristigouche
  • F° 195v°, 212v° Loppinot de Beauport (de), [né en 1758, cadet à l’aiguillette à l’Île Royale (1747]), enseigne en second à l’Île Royale (1er avril 1754), enseigne en pied de la seconde compagnie de canonniers et bombardiers à l’Île Royale (1er avril 1758), passé en Louisiane (7 février 1762), [commisssion de capitaine (5 novembre 1769), major dans les troupes des Colonies (12 janvier 1770), lieutenant-colonel (13 décembre 1782), major au Port-de-Paix (15 mars 1779), 600 livres de gratification ordinaire, chevalier de Saint-Louis le 12 novembre 1777, brevet de lieutenant-colonel (13 décembre 1782), major aux Anses (28 août 1784), brevet de lieutenant-colonel (17 septembre 1784), commandant particulier au Port-au-Prince (15 septembre 1787), colonel (4 septembre 1788)]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 9 (2e partie de registre), FR ANOM COL D2C 94 F° 41v° et FR ANOM COL D2C 122 F° 32v°, 52v°
  • F° 18, 25. Loquet Duquesne, enseigne réformé à Saint-Domingue (1er juin 1742), lieutenant (1er décembre 1745), capitaine (16 octobre 1750), chevalier de Saint-Louis le 4 juillet 1761. Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 33
    (2e partie de registre)
  • F° 164, 174v°. Lorimier, enseigne en second au Canada (1755), enseigne en pied (1757), pension de 150 livres sur le Trésor royal (24 mars 1761). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 42
  • F° 230v°. Lorry (de), lieutenant en Louisiane (1er février 1754). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 22 (2e partie de registre)
  • F° 129, 137v°, 149, 161v°, 171v°. Lotbinière (de), expectative d’enseigne en second (1742), enseigne en second au Canada (1744), enseigne en pied (1748), lieutenant (1er avril 1753), ingénieur à Québec (1er avril 1753), capitaine (1er mai 1757), chevalier de Saint-Louis le 28 mars 1779. Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 23v°
  • F° 133. Louvicou (de), lieutenant d’artillerie en France, lieutenant de la première compagnie de canonniers et bombardiers au Canada (1757), [capitaine d’artillerie en France (1758), démissionnaire]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F 17
  • F° 108. Lowenhardt (de), capitaine à la suite des troupes nationales de Guyane (1er août 1764)
  • F° 52. Luigny (de), lieutenant du régiment Dauphin Infanterie, lieutenant aux Îles (1er juillet 1751), a quitté en 1752
  • F° 133, 136, 162v°, 172v°. Lusignan (de), marquis, enseigne en second au Canada (15 février 1748), enseigne en pied (1er avril 1751), enseigne de la compagnie des canonniers et bombardiers (1er avril 1753), lieutenant de la seconde compagnie (1757), [capitaine (1760), chevalier de Saint-Louis le 8 février 1760]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 19
  • FR ANOM COL D2C 4zone générique = FM, zone cote = D/2C/4Lettre M
  • F° 111v°. Mably, lieutenant à la suite des troupes nationales de la Guyane (1er août 1764)
  • F° 73v°, 101. Macaye (de), cadet à Rochefort, enseigne à Cayenne (1er avril 1758), lieutenant dans les troupes nationales de la Guyane (1er mai 1764)
  • F° 131. Macarthy (de), capitaine de port à Québec (1745), lieutenant de frégate (1745), capitaine de brûlot (1748), entré au service de la Marine
  • F° 10v°, 25. Madaillan (de), chevalier, lieutenant réformé, sous-ingénieur à Saint-Domingue (1er avril 1747), a quitté (février 1749)
  • F° 46. Mahault, premier sergent de la compagnie des cadets à Rochefort, capitaine aux Îles (15 janvier 1757), [chevalier de Saint-Louis le 1er juillet 1773]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 23
  • F° 137, 161, 197, 200v°. Maizière de Maisoncelle (de), expectative d’enseigne en second au Canada (16 mai 1740), enseigne en second au Canada (1er avril 1741), enseigne en pied (1er avril 1745), lieutenant à l’Île Royale (15 avril 1750), capitaine (1er avril 1754), repassé au Canada (4 mai 1757), pension de 300 livres sur le Trésor royal (24 mars 1761), passé à Gorée, capitaine dans les Volontaires d’Afrique (1er octobre 1765), chevalier de Saint-Louis le 8 février 1760. Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 22v°, FR ANOM COL 127 F° 74
  • F° 44. Malherbe (de) commissaire d’artillerie à la Martinique (1er novembre 1742), capitaine commandant une compagnie de canonniers-bombardiers (30 avril 1747), commandant de l’artillerie avec le rang de lieutenant de roi (1757)Cadet dans une compagnie détachée à la Martinique (1718-1720), entré au Corps royal de l’artillerie, école de La Fère (1729-1731), officier pointeaux (30 octobre 1733), lieutenant d’artillerie aux Îles du vent (11 octobre1738), lieutenant-colonel 10 février 1764, colonel d’artillerie (avec rappel du 24 mars 1769) (24 juin 1770), brigadier d’infanterie (1er janvier 1777), avec le rang de commandant d’école (1er mars 1780), commandant l’École d’artillerie de Nantes (22 mai 1781), décédé à Nantes (25 septembre 1782). Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 17
  • F° 28. Malhortie (de), enseigne en pied à Saint-Domingue (1er septembre 1756), décédé au Port-de-Paix (18 juin 1757)
  • F° 14. Mange (de), capitaine dans le régiment Royal-Bavière, capitaine à Saint-Domingue (1er octobre 1750), décédé (9 août 1751)
  • F° 45v°. Mange de Vigneuil (de), capitaine dans les Volontaires du Belloy, capitaine aux Îles (1er juillet 1751), chevalier de Saint-Louis le 2 mai 1763. Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 22
  • F° 28. Mannes (de), cadet à Rochefort (1748), enseigne en pied à Saint-Domingue (1er mars 1753), lieutenant (1er mai 1758), retiré le 15 mars 1759. Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 37
    (2e partie de registre)
  • F° 114v°. Mantel, géographe avec rang de lieutenant à la suite des troupes nationales à la Guyane (1er août 1764), garde des Cartes et Plans de Cayenne (12 juillet 1777), brevet de capitaine (12 juillet 1777). Voir aussi FR ANOM COL D2C 127 F° 39
  • F° 225v°. Marantin, lieutenant dans le régiment de Béarn, capitaine en Louisiane (1er août 1751)Renvoyé de la colonie comme fort mauvais sujet
  • F° 102v°. Marchand Des Ligneries, [chevalier, né le 2 octobre 1743 à Montréal, cadet à l’aiguillette au Canada (7 septembre 1753), enseigne en pied (1er juin 1762)], sous-lieutenant dans les troupes nationales de la Guyane (1er mai 1764), [lieutenant (14 janvier 1769), réformé et incorporé dans la Légion de Saint-Domingue (1er février 1771), lieutenant en premier au régiment de Port-au-Prince (18 août 1772), capitaine (25 novembre 1773), ordre de passer à une compagnie de chasseurs (3 septembre 1785), chevalier de Saint-Louis le 1er février 1787]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 95 pages 26, 33, 69, FR ANOM COL D2C 96 F° 30v°
  • F° 195. Marchesseau, lieutenant de frégate à l’Île Royale, capitaine de port à Louisbourg (15 mars 1758)N’a point eu son exécution., rentré dans la Marine
  • F° 224. Marest de La Tour, ancien enseigne, lieutenant en Louisiane (15 octobre 1736), capitaine (1er octobre 1741)
  • F° 174v°. Marin La Marre, enseigne en second au Canada (1755), décédé (10 novembre 1755)
  • F° 51v°. Marmus (de), lieutenant de grenadiers du régiment de Saxe, lieutenant aux Îles (1er octobre 1750), retiré (15 janvier 1757)
  • F° 230v°, 234. Massé, enseigne en second en Louisiane (1er novembre 1740), enseigne en pied (1er juin 1746), lieutenant (1er février 1754), décédé (1756)
  • F° 4, 20v°. Massip (de), enseigne à Saint-Domingue (1707), lieutenant (1714), capitaine (1721), major (8 mai 1730), lieutenant de roi à Léogane (15 janvier 1740), retiré avec une gratification annuelle de 1200 livres sur les fonds de Saint-Domingue (1er janvier 1753), chevalier de Saint-Louis en 1739
  • F° 26. Massip (de), cadet, enseigne en pied à Saint-Domingue (1er juin 1742), lieutenant (15 août 1747)
  • F° 13v°, 20v°, 26. Maugeys né le 23 avril 1723 à Léogane, cadet à Rochefort (28 octobre 1739), officier à la compagnie des cadets (1742), enseigne à Saint-Domingue (20 septembre 1743), lieutenant (16 octobre 1750), capitaine (1er janvier 1753), [incorporé dans le régiment de Foix (30 avril 1762), capitaine dans la Légion de Saint-Domingue (6 février 1767), capitaine de grenadiers (1er août 1769), capitaine de grenadiers au régiment de Port-au-Prince (18 août 1772), lieutenant-colonel (25 novembre 1773), retraite avec 1000 livres de pension sur les fonds de Saint-Domingue (1er mai 1775), chevalier de Saint-Louis en octobre 1770]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 95 pages 23, 63, FR ANOM COL D2C 7 page 115 et D2C 1ter F° 26v° (2e partie de registre)
  • F° 52v°, 58. Maupertuis (de), cadet à Rochefort (1750), enseigne aux Îles (1er mars 1753), lieutenant (20 novembre 1757). Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 33
  • F° 7. Maupoint (de), major au Mirbalais (1er mai 1758)
  • F° 20v°, 26v°. Maupoint (de), chevalier, cadet à Rochefort, enseigne à Saint-Domingue (1er décembre 1745), lieutenant (16 octobre 1750), retiré (1756), rentré au service dans le même grade de lieutenant (11 mai 1759). Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 10v°
    (2e partie de registre)
  • F° 27. Maupoint (de) (cadet), enseigne à Saint-Domingue (1er janvier 1748)
  • F° 163. Maureville (de), enseigne en second au Canada (1750), enseigne en pied (1756), [lieutenant (1er février 1760)]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 34, 41
  • F° 208. Mauriet, enseigne en second à l’Île Royale (1756), enseigne en pied (1760), retraite de 300 livres sur le fonds des Colonies (1er février 1764)
  • F° 22v°, 28. Maussabré (de), cadet à Rochefort (1750), enseigne en pied à Saint-Domingue (1er mai 1753), lieutenant (15 juillet 1756), lieutenant de la première compagnie de canonniers (23 mai 1759). Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 22v°, 37 (2e partie de registre)
  • F° 13. Maussac (de), enseigne à Saint-Domingue (1732), lieutenant (1734), capitaine (1er juin 1742), retiré (25 août 1754), chevalier de Saint-Louis en août 1754
  • F° 49. Mazoulière (de), lieutenant du régiment suisse de Karrer, capitaine réformé aux Îles (1743), sans appointements, rayé
  • F° 52v°, 58. Meaussé (de), chevalier, cadet à Rochefort (1750), enseigne aux Îles (1753), lieutenant à la Martinique (1757), ordre de passer pour aller servir à Saint-Domingue en la même qualité (3 octobre 1761), aide-major du Cap (1er avril 1762), commission pour dernier rang de capitaine (1er avril 1762). Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 33 (1ère partie de registre) et F° 16 (2e partie de registre)
  • F° 150v°, 162v°, 172v°. Méloize (de) ou Des Méloizes, enseigne en second au Canada (1748), enseigne en pied (1753), lieutenant (1757), aide-major des troupes à Québec avec rang de capitaine (1er janvier 1759), chevalier de Saint-Louis le 24 mars 1761. Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 8
  • F° 162v°. Méloize (de), chevalier, enseigne en second en Louisiane (1er décembre 1747), enseigne en pied (15 octobre 1752), passé au Canada (1755), lieutenant (1er janvier 1759). Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 235, 238, FR ANOM COL D2C 59 F° 33
  • F° 150. Meray (de), lieutenant au Canada (1757), n’a pas paru dans la colonie
  • F° 171v°. Mercier, expectative d’enseigne en second au Canada (1742), enseigne en second (1743), enseigne en pied (1748)
  • F° 52, 173v°. Mezière Lespervanche ou Lépervanche (l’aîné), enseigne en second au Canada (1er avril 1751), lieutenant aux Iles (1er avril 1753). Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 32
  • F° 228, 233, 239v°. Mézière (de), [né le 26 mars 1719], cadet à l’aiguillette, expectative d’enseigne en second en Louisiane (1er décembre 1748), lieutenant réformé (1er avril 1749), capitaine réformé (1er février 1754), [chevalier de Saint-Louis le 4 août 1772]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 51 (2e partie de registre)
  • F° 197, 200v°, 205, 210. Mézillat (de) ou Chambon Mézillat, cadet à l’aiguillette, enseigne en second à l’Île Royale (1er mai 1743), enseigne en pied (1er janvier 1747), lieutenant (15 avril 1750), capitaine (15 mars 1756), capitaine dans le régiment de Foix à Saint-Domingue
  • F° 53, 58. Millet de La Bourdelière, cadet à Rochefort (16 octobre 1750), enseigne aux Iles du Vent (1er mars 1753), lieutenant (20 novembre 1757), [capitaine de milices artillerie au quartier de la Rivière-Salée (19 octobre 1766)]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 33 et FR ANOM COL D2C 90 F° 199
  • F° 59. Millet de La Girardière, enseigne aux Iles du Vent (25 août 1758). Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 43v°
  • F° 148v°, 160v°. Milon, enseigne en second au Canada (1739), enseigne en pied (1744), lieutenant (15 février 1748), décédé, noyé le 21 octobre 1749
  • F° 224v°, 229. Monchervaux (de), enseigne en Louisiane (1732), lieutenant (15 octobre 1736), capitaine (1er décembre 1747). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 10v° (2e partie de registre)
  • F° 107. Monfoy de Bertrix, sous-lieutenant de la compagnie d’ouvriers en Guyane (1er août 1764)
  • F° 27v°. Monget (de), enseigne au régiment Royal Pologne Infanterie, enseigne en pied à Saint-Domingue (1er octobre 1750), décédé (9 août 1751
  • F° 239. Mongin, enseigne en second en Louisiane (1er février 1754), enseigne en pied (1er juillet 1759). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 33v° (2e partie de registre)
  • F° 107. Monin de Champigny (Louis Antoine), [né le 5 mars 1735 à Paris], cadet à l’aiguillette en Louisiane (1er avril 1754), ingénieur (1er janvier 1762), commission de capitaine (1er janvier 1762), passé en Guyane (1er janvier 1763), capitaine de la compagnie d’ouvriers en Guyane (1er août 1764), [capitaine dans la Légion de l’Île de France (1er juillet 1766), lieutenant-colonel (25 juin 1766), lieutenant-colonel au régiment de la Martinique (18 août 1772), ordre de retraite (29 juin 1774)]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F°8 (2e partie de registre) et FR ANOM COL D2C 101 page 227
  • F° 230v°. Monin de Vaucoret, lieutenant en pied en Louisiane (1753), capitaine réformé (1759), lieutenant-colonel dans les volontaires du Hainault (1761), chevalier de Saint-Louis le 8 février 1760. Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 51
  • F° 4v°. Monit (de), lieutenant dans le régiment de Pons, commission de capitaine à Saint-Domingue (24 avril 1732), aide-major du Cap, major au Cap (8 août 1744), lieutenant de roi à Saint-Louis (1er janvier 1747), cassé, décédé au château de Saumur (18 août 1753)
  • F° 194v°. Montalan (de), chevalier, sous-ingénieur à l’Île Royale (1er mai 1752), retiré (décembre 1754)
  • F° 25. Montalembert (de), a fait pendant 2 ans les fonctions de sous-aide-major de Port-au-Prince, lieutenant réformé à Saint-Domingue (1er mai 1758). Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 42
  • F° 196. Montalembert de Cers (de), chevalier, capitaine au régiment des Vaisseaux (1744), capitaine à l’Île Royale (15 avril 1750), décédé (août 1757), chevalier de Saint-Louis en 1754
  • F° 133. Montbeillard (de), capitaine d’artillerie en France, capitaine de la deuxième compagnie de canonniers et bombardiers au Canada (1757), [démissionnaire, a repris le service de l’artillerie de terre]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 19
  • F° 14. Monteils (de), capitaine du régiment de Beauvaisis, capitaine à Saint-Domingue (1er octobre 1750), décédé (30 juillet 1751)
  • F° 137v°, 149v°, 161v°, 171v°. Montigny (de) , [né le 15 juin 1724 à Montréal, cadet au Canada (1736)], expectative d’enseigne en second au Canada (1742), enseigne en second (1743), enseigne en pied (1748), lieutenant (1er avril 1753), capitaine (1er mai 1757), [sur le Zéphyr (1762), revenu en France (1764), décédé (3 novembre 1786), chevalier de Saint-Louis le 8 août 1762]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 23v°
  • F° 73, 76v°. Montis (de) ou Demontis, enseigne à Cayenne (25 juillet 1732), commandant à Oyapock (août 1746), retiré (15 mars 1752), premier conseiller au conseil supérieur de Cayenne (25 août 1758). Voir aussi FR ANOM COL D2C 231 F° 260
  • F° 164v°, 175. Montmidy (de), enseigne en second au Canada (1756), enseigne en pied (1757), [retraite sans pension (16 juillet 1763), lieutenant dans la Légion de l’Île de France (1er juillet 1766), capitaine (11 décembre 1769), chevalier de Saint-Louis le 16 août 1763]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 42v° et FR ANOM COL D2C 181 page 39
  • F° 230v°, 234. Montreuil (de), enseigne en second en Louisiane (1er octobre 1740), enseigne en pied (1er juin 1746), lieutenant (1er février 1754). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 22 (2e partie de registre)
  • F° 57. Mont-Saint-Rémy (de), enseigne réformé (1er janvier 1744), enseigne en pied aux Îles (1er octobre 1745), décédé (1748)La date de décès de 1748 est semblable à celle de Cloche de Mont-Saint-Rémy mais celles des grades ne peuvent correspondre à cet officier.
  • F° 67. Moreton de Chabrillant, lieutenant à Cayenne (8 mai 1729), capitaine (1er avril 1745), retiré (15 mars 1752)
  • F° 76v°. Morisse, commissaire de la Marine à Cayenne (1762), ordonnateur (1er avril 1762), premier commissaire du conseil supérieur (1er avril 1762)
  • F° 67. Mouchard, capitaine au régiment du Belloy, capitaine à Cayenne (1er juillet 1751), décédé (27 avril 1753)
  • F° 164, 174v°. Mouët de Louvigny, [né en 1728], enseigne en second au Canada (1755), enseigne en pied (1757), [retraite avec une pension de 500 livres sur le fonds des Colonies (20 janvier 1767)]
  • F° 10v°. Moulceau (de), ingénieur en France, ingénieur en chef à Saint-Domingue (1er avril 1750), rappelé par le Département de la guerre (octobre 1753) , [brigadier d’infanterie dans les Colonies (1er février 1778), directeur des fortifications à Saint-Domingue (18 août 1772), décédé (17 juillet 1780). Voir FR ANOM COL D2C 94 F° 159
  • F° 239. Mouy (de) (l’aîné), enseigne en second en Louisiane (1er février 1754), enseigne en pied (15 mai 1762). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 34v°, 43v° (2e partie de registre)
  • F° 225. Murat (de), lieutenant au régiment de La Tour d’Auvergne, capitaine en Louisiane (1er octobre 1750), retiré (1er septembre 1758). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 11v° (2e partie de registre)
  • F° 164, 174v°. Muy (de), enseigne en second au Canada (1755), enseigne en pied (1757). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F°42
  • F° 6. Muzino (de), sergent des cadets, lieutenant à Saint-Domingue (11 novembre 1732), capitaine (20 mars 1736), major de Jacmel (15 février 1745), chevalier de Saint-Louis en juin 1750, décédé à Paris (novembre 1753)
  • FR ANOM COL D2C 4zone générique = FM, zone cote = D/2C/4Lettre N
  • F° 34v°, 36. Nadeau Du Treil , enseigne aux Îles du Vent (1713), lieutenant (1722), capitaine (1726), major à la Guadeloupe (1738), lieutenant de roi au Cul-de-Sac (1738), gouverneur de la Guadeloupe (15 janvier 1757), condamné par jugement du conseil de guerre (15 janvier 1761), en prison aux Îles Sainte-Marguerite (1762), mis en liberté sous conditions (juillet 1763), réhabilité par brevet (10 mai 1765), chevalier de Saint-Louis le 15 octobre 1739. Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 3
  • F° 6v°, 14. Najac, capitaine dans le régiment Royal-Lorraine, capitaine à Saint-Domingue (1er octobre 1750), major à Jacmel (1er janvier 1754), décédé (1757), chevalier de Saint-Louis en 1756
  • F° 22, 27v°. Najac de Saint-Sauveur, enseigne en pied à Saint-Domingue (1er mars 1753), lieutenant (25 août 1754). Voir aussi FR ANOM COL D2C 1 ter F° 36 (2e partie de registre)
  • F° 12v°, 106, 111v°. Nanteuil (de), chevalier, a servi pendant 10 ans en qualité de garçon major à la suite de l’artillerie à Saint-Domingue, lieutenant de la deuxième compagnie de canonniers à Saint-Domingue (24 mars 1758), capitaine de la compagnie des mineurs à la Guyane (1er août 1764), [décédé à Paris (11 mars 1765)]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 24 (2e partie de registre)
  • F° 230. Nantouillet (de), lieutenant en Louisiane (1er décembre 1750). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 21 (2e partie de registre)
  • F° 224v°. Neyon de Villiers (de), né le 15 mars 1725 en Lorraine, enseigne de la colonelle au régiment de Choiseul (1735), lieutenant au régiment de Marinville (1742), aide-major du régiment Royal-Lorraine (1744), capitaine des volontaires de Fischer (1747), réformé (1748), capitaine en Louisiane (1er octobre 1750), major-commandant aux Illinois (1er juillet 1759), colonel du régiment de la Guadeloupe (18 août 1772), brigadier d’infanterie aux colonies (25 octobre 1776), commandant particulier à Marie-Galante (2 novembre 1775), chevalier de Saint-Louis le 1er août 1759. Voir aussi FR ANOM COL D2C 6 F° 41, FR ANOM COL D2C 7 page 119, FR ANOM COL D2C 59 F°4 (2e partie de registre) et FR ANOM COL D2C 101 page 153
  • F° 9, 21. Navailles (de), chevalier, lieutenant du régiment de Navarre, lieutenant à Saint-Domingue (1er octobre 1750), aide-major de Saint-Marc (1er juin 1753), compagnie de capitaine en pied (12 septembre 1753), major au Mirebalais (16 avril 1769), retraite avec 1800 livres de pension et brevet de lieutenant-colonel (7 juin 1776), chevalier de Saint-Louis le 16 mars 1763. Voir aussi FR ANOM COL D2C 94 F° 30bis et FR ANOM COL D2C 1ter F° 15
  • F° 149v°, 161v°, 171v°. Niverville (de), chevalier, expectative d’enseigne en second au Canada (1742), enseigne en second (1743), enseigne en pied (1748), lieutenant (1756), [chevalier de Saint-Louis le24 mars 1761]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 32
  • F° 163, 173. Niverville Montisambert, enseigne en second au Canada (1750), enseigne en pied (1756), lieutenant (1er janvier 1759). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 34
  • F° 11v°. Noguez, médecin du roi au Petit-Goave, brevet du 1er janvier 1747, retiré avec une pension annuelle de 800 livres sur les fonds des Colonies (1er juillet 1753) et la jouissance des exemptions en sa qualité de médecin
  • F° 163v°, 164, 174v°. Normanville (de), enseigne en second au Canada (1755), enseigne en pied (1757), [pension de 150 livres sur le Trésor royal (24 mars 1761)]
  • F° 235. Noyan (de), enseigne en
    pied en Louisiane (15 octobre 1752), lieutenant (1er juillet 1759), retiré par ordre (6 juillet 1760). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 23v° (2e partie de registre)
  • FR ANOM COL D2C 4zone générique = FM, zone cote = D/2C/4Lettres O-P
  • F° 13. Olivier de Vieuxchatel, lieutenant au régiment de Lorraine, enseigne à Saint-Domingue (4 juin 1732), lieutenant (22 décembre 1733), capitaine (1er juillet 1738), retiré (12 septembre 1753), chevalier de Saint-Louis en septembre 1753
  • F° 66v°. Ollivier, chirurgien au poste d’Oyapock, 300 livres de retraite (23 décembre 1766)
  • F° 46v°, 52, 57v°. Onoeil, [cadet à Rochefort (1747)], enseigne aux Iles du Vent (1er octobre 1750), lieutenant (1er janvier 1753), capitaine (20 novembre 1752). Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 23v°
  • F° 222v°, 223v°. Orville (d’), capitaine aide-major du régiment de Grassin, capitaine en Louisiane (1er octobre 1750), aide-major de La Nouvelle-Orléans (1er février 1754). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 6
    (2e partie de registre)
  • F° 64, 64v°. Orvilliers (d’) , expectative d’enseigne à Cayenne (1er décembre 1715), enseigne en pied (1er juillet 1716), lieutenant (16 avril 1720), capitaine (19 février 1727), major (20 avril 1729), lieutenant de roi (1er juillet 1737), gouverneur (1er juillet 1749), décédé (11 mai 1764), chevalier de Saint-Louis le 24 décembre 1736
  • F° 235. Oudet, lieutenant au régiment de la Dauphine, enseigne en Louisiane (1er octobre 1750), décédé (avril 1751)
  • F° 45v°. O’Toole (Jean), lieutenant dans le régiment d’Auvergne, capitaine aux Îles (1er octobre 1750), décédé (19 août 1755)
  • F° 77, 280. Pascaud, juge de la juridiction de Cayenne (1er avril 1763), lieutenant de l’Amirauté (31 mars 1763)
  • F° 58. Pautrizel, cadet à Rochefort, enseigne aux Iles (1er mars 1753)
  • F° 59. Pautrizel, cadet à Rochefort (1757), enseigne aux Iles (25 août 1758). Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 43 et FR ANOM COL D2C 77 F° 5
  • F° 163v°, 174. Pécody de Contrecoeur, enseigne en second au Canada (1755), enseigne en pied (1756), lieutenant (1er janvier 1759), décédé, noyé lors du naufrage du vaisseau l’Auguste (15 novembre 1761). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 34
  • F° 46, 52. Pelafort (de), lieutenant dans le régiment d’Harcourt, lieutenant aux Îles (1er juillet 1751), capitaine (1er janvier 1753). Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 22v°
  • F° 108. Pelcalwel (de), capitaine à la suite des troupes nationales de Guyane (1er août 1764)
  • F° 131v°. Pellegrin, enseigne de port à Québec (1751), capitaine de port en second (1756). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 72
  • F° 131v°. Pellegrin (fils), aide de port à Québec (1756). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 72
  • F° 238. Pellerin, cadet à l’aiguillette, enseigne en second en Louisiane (15 octobre 1752), enseigne en pied (1er juillet 1759). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 33 (2e partie de registre)
  • F° 44. Pelletier, chevalier, lieutenant de la compagnie de canonniers bombardiers aux Îles du Vent (15 janvier 1757), capitaine de la seconde compagnie à la Guadeloupe (20 novembre 1757), chevalier de Saint-Louis le 1er janvier 1773. Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 20
  • F° 106. Pelletier, chevalier, capitaine en second de la compagnie des mineurs en Guyane (1er août 1764)
  • F° 40v°, 46, 51v°. Perreau, lieutenant dans le régiment de Grassin, lieutenant à la Martinique (1er octobre 1750), capitaine (1er janvier 1753), aide-major de la Basse-Terre (30 juin 1754), décédé de ses blessures à l’attaque faite par les Anglais sur la Guadeloupe le 23 janvier 1759
  • F° 156. Persillon, lieutenant réformé au Canada (1710)
  • F° 207, 211v°. Petit, enseigne en second à l’Île Royale (15 avril 1750), enseigne en pied (15 mars 1756), a quitté
  • F° 43. Petit, chirurgien-major à la Guadeloupe (30 août 1723)
  • F° 43. Petit Belouche, chirurgien-major au Fort Saint-Pierre (1er avril 1754), décédé à Paris (1762). Voir aussi FR ANOM COL
    D2C 1ter F° 52v°
  • F° 111, 239. Phillipe ou Philippes, enseigne en second en Louisiane (1er février 1754), enseigne en pied (1er juillet 1759), lieutenant à la suite des troupes nationales de Guyane (1er août 1764). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 33v° (2e partie de registre)
  • F° 103. Philmin, chevalier, sous-lieutenant dans les troupes nationales de Guyane (1er mai 1764)
  • F° 7, 9. Picot, chevalier, officier réformé du régiment de Lyonnais, aide-major du Cap (16 octobre 1750), commission de capitaine (16 octobre 1750), major de Jacmel (1er mai 1758), retiré avec une pension de 800 livres sur le Trésor royal (1er avril 1762), chevalier de Saint-Louis le 24 mars 1758. Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 10v° (2e partie de registre)
  • F° 13v°, 20. Pillat, lieutenant dans le régiment de Conty, lieutenant réformé à Saint-Domingue (1er janvier 1738), lieutenant en pied (1er juin 1742), capitaine (16 octobre 1750), retiré (25 août 1754), chevalier de Saint-Louis en août 1754
  • F° 58. Pinel, cadet à Rochefort (1750), enseigne aux Îles (24 avril 1753), lieutenant (1er juillet 1759). Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 33v° et 42
  • F° 149, 161, 171. Picoté ou Piquoté de Bellestre, expectative d’enseigne en second au Canada (1741), enseigne en second (1742), enseigne en pied (15 février 1748), lieutenant (1er avril 1751), capitaine (1er janvier 1759), chevalier de Saint-Louis le 1er janvier 1759. Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 24
  • F° 27. Pison, lieutenant dans le régiment de Penthièvre, enseigne à Saint-Domingue (1er octobre 1750), décédé (13 mars 1751)
  • F° 46v°, 52v°, 57v° . Pluviers (de), chevalier, cadet de l’artillerie, enseigne aux Îles (1er octobre 1750), lieutenant (30 juin 1754), capitaine (20 novembre 1757), [retiré (1759)]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 23v°
  • F° 10v°, 25. Poinsot, cornette dans les Volontaires bretons (1er avril 1746), lieutenant (11 décembre 1747), lieutenant dans les Volontaires de Flandre (19 août 1749), a abandonné (décembre 1749), sous-ingénieur lieutenant réformé à Saint-Domingue (22 septembre 1754), ingénieur capitaine réformé (24 mars 1758), ingénieur (14 mai 1767), décédé (1772). Voir aussi FR ANOM COL D2C 94 F° 167 et FR ANOM COL D2C 1ter F°18
    (2e partie de registre)
  • F° 52, 57v°. Poilly (de), chevalier, lieutenant du régiment Royal Roussillon, enseigne aux Îles (1er octobre 1750), lieutenant (1er janvier 1753), retiré (15 janvier 1757)
  • F° 194v°. Poilly (de), ingénieur à l’Île Royale (1er janvier 1755), rentré au service de terre (avril 1759)
  • F° 213. Poilly (de), cadet à l’aiguillette, enseigne en second à l’Île Royale par ordre de M. de Drucour (25 juillet 1758), «est encore cadet mais n’a pas paru à Rochefort, M. de Villejouin rend de lui les meilleurs témoignages»
  • F° 10v°, 18. Polliart (de), capitaine au régiment de Torcy Infanterie, sous-ingénieur à Saint-Domingue, capitaine réformé (1er janvier 1747), décédé (octobre 1756), chevalier de Saint-Louis en septembre 1753
  • F° 97v°, 201v°, 205v°, 211. Pommeroy , [né en 1730 au Canada], cadet à l’aiguillette à l’Île Royale (1742), enseigne en second (1er mars 1749), enseigne en pied (15 avril 1750), lieutenant (1er avril 1755), «Prisonnier capitulation de Montréal» (rayé)capitaine dans les troupes nationales de Guyane (1er mai 1764, 1er octobre 1765), [chevalier de Saint-Louis le 15 août 1771]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 127 F° 13v°
  • F° 27v°. Pons (de), chevalier, lieutenant au bataillon de milices de Saint-Maixant, enseigne à Saint-Domingue (1er octobre 1750), décédé (13 mars 1755)
  • F° 129, 194v°. Pontleroy (de), ingénieur à l’Île Royale (1755), ingénieur en chef au Canada (1757). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 14
  • F° 150v°, 162v°, 172v°. Porneuf ou Portneuf de Neufvillette, enseigne en second au Canada (1748), enseigne en pied (1751), lieutenant (1757). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 32
  • F° 207. Portail, enseigne en second à l’Île Royale (15 avril 1750), enseigne en pied (1er avril 1754), lieutenant (1er avril 1760), retraite de 400 livres sur le fonds des Colonies (1er mai 1764)
  • F° 26v°. Portebise de Malnos, cadet, enseigne à Saint-Domingue (1er janvier 1747), décédé, tué sur le vaisseau du roi le Neptune en 1747
  • F° 76v°. Poulain (Gaspard), conseiller au conseil supérieur de Cayenne (25 août 1758)
  • F° 106. Poulletier, lieutenant de la compagnie des mineurs en Guyane (1er août 1764)
  • F° 102. Poupet de Vely de La Boularderie, [né à l’Île Royale le 18 août 1749], cadet à l’Île Royale (1er juillet 1756), sous-lieutenant dans les troupes nationales en Guyane (1er mai 1764), [lieutenant (9 décembre 1776), lieutenant en pied (6 avril 1777), capitaine en second (1er avril 1786), décédé à l’hôpital du Port-Liberté (2 mars 1793), chevalier de Saint-Louis le 23 mars 1791]. Voir aussi FR ANOM COL 127 F° 25, 31v°
  • F° 40. Pradines (de), mousquetaire, aide-major des quartiers des Sauteurs et du Grand Marquis (1er juillet 1746), a quitté
  • F° 109. Pradines (de), capitaine à la suite des troupes nationales de Guyane (1er août 1764), [capitaine en pied (6 avril 1777), retraite avec pension de 900 livres le 21 mai 1785, chevalier de Saint-Louis le 3 octobre 1783]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 127 F° 15
  • F° 23, 28. Pressault (de), chevalier, cadet à Rochefort (1750), enseigne en pied à Saint-Domingue (1er mars 1753), lieutenant à Saint-Domingue (1er mai 1758). Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 37v° (2e partie de registre)
  • F° 73v°, 74, 100v° et 112. Pravier (de) (l’aîné), chevalier, lieutenant réformé des grenadiers de France, enseigne à Cayenne (28 novembre 1754), lieutenant (1763), lieutenant dans les troupes nationales de la Guyane (1er mai 1764), chevalier de Saint-Louis le 28 février 1777
  • F° 112. Pravier (le cadet), lieutenant de cavalerie réformé, lieutenant à la suite des troupes nationales en Guyane (1er août 1764)
  • F° 52v°, 58. Prévost, cadet à Rochefort, enseigne aux Îles (1754), lieutenant (15 janvier 1757), décédé (10 mars 1757)
  • F° 208. Prévost, enseigne en second à l’Île Royale (1756), enseigne en pied (1er avril 1760), retraite de 300 livres sur le fonds des Colonies (1er mai 1764)
  • F° 114v°. Prévôt, géographe avec grade de lieutenant en Guyane (1er août 1764), à la suite des troupes nationales
  • F° 108, 113. Prud’homme (de), sous-lieutenant à la suite des troupes nationales en Guyane (1er juillet 1764)
  • FR ANOM COL D2C 4zone générique = FM, zone cote = D/2C/4Lettre R
  • F° 10v°. Rabié, passé à Saint-Domingue en 1742, sous-ingénieur à Saint-Domingue (1er janvier 1747), lieutenant réformé (12 novembre 1753), ingénieur et capitaine réformé (24 mars 1758), nouveau brevet d’ingénieur (14 mai 1767), [ingénieur en chef du Cap (18 août 1772), colonel d’infanterie (2 décembre 1772), retraite avec 2000 livres de pension (29 mai 1775), rétabli dans ses fonctions d’ingénieur en chef de la partie nord (1erdécembre 1775), décédé à Paris (avril 1785), chevalier de Saint-Louis en 1771]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 18
    (2e partie de registre), FR ANOM COL D2C 94 F° 164, 167
  • F° 206. Raimbault Des Mazures, enseigne en pied à l’Île Royale (15 avril 1750), décédé (1755)
  • F° 163v°, 174. Raimbault Gros-Chesne, enseigne en second au Canada (1755), enseigne en pied (1757), [décédé noyé lors du naufrage du navire l’Auguste (15 novembre 1761)]. Voir aussi FR ANOM COL 59 F° 41v°
  • F° 163, 173. Raimbault La Moesle ou La Moële, enseigne en second au Canada (15 avril 1750), enseigne en pied (15 mars 1755), lieutenant (1er janvier 1759), passé en Louisiane (1er janvier 1762). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 33v° (1ère partie de registre), F° 24 (2e partie de registre)
  • F° 192v°. Raymond (de), comte, lieutenant-colonel des grenadiers de France, brigadier des armées du roi à l’ Île Royale (1748), maréchal de camp (1er avril 1751), commandant (1er mars 1751), repassé en France en 1753 avec une pension de 4000 livres sur le Trésor royal
  • F° 225. Reggio (de), lieutenant avec commission de capitaine dans les grenadiers royaux génois, capitaine en Louisiane (1er octobre 1750). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 11 (2e partie de registre)
  • F° 100v°. Régis (de), lieutenant dans les troupes nationales de Guyane (1er mars 1764), [a abandonné son emploi]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 127 F° 23v°
  • F° 235. Renard, a servi dans les troupes légères, enseigne en Louisiane (1er octobre 1750), passé en France en 1754, n’a pas rejoint la colonie
  • F° 235v°, 238v°. Renard Des Coudreaux (le cadet), cadet à l’aiguillette, enseigne en second en Louisiane (15 octobre 1752), enseigne en pied (1er février 1754), lieutenant de la compagnie des canonniers (1er novembre 1759). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 9, 31v° (2e partie de registre)
  • F° 26. Renou, cadet, enseigne en pied à Saint-Domingue (1er janvier 1744), a quitté
  • F° 149, 161, 171. Repentigny (de), chevalier puis comte, expectative d’enseigne en second au Canada (1741), enseigne en second (1742), enseigne en pied (15 février 1748), lieutenant (1er avril 1751), capitaine (1er janvier 1759), nommé au département des recrues des colonies à l’Île de Ré le 1er avril 1769, lieutenant-colonel (1770), colonel du régiment de l’Amérique (30 juillet 1773), réformé avec 1500 livres de traitement (26 février 1775), brigadier d’infanterie des colonies (14 mars 1777), colonel du régiment de la Guadeloupe (2 novembre 1775), du régiment de la Martinique (10 juin 1780), ordre de retraite (25 août 1782), brigadier au département de la guerre (1er janvier 1784), gouverneur du Sénégal (31 mai ou 17 mai1783), rappelé en France (1er octobre 1785), décédé à Paris (9 octobre 1786), chevalier de Saint-Louis le 20 août 1762. Voir aussi FR ANOM COL D2C 7 pages 152, 204 et 205, FR ANOM COL D2C 16 F° 55, FR ANOM COL D2C 204 F° 2, FR ANOM COL D2C 205 page 1, FR ANOM COL D2C 101 pages 153, 225, FR ANOM COL D2C 16 F° 3
  • F° 150v°. Rezier (de), lieutenant au Canada (1757). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 32v°
  • F° 235v°, 238v°. Ricard de Villiers, chevalier, enseigne en second en Louisiane (15 octobre 1752), enseigne en pied (1er février 1754), lieutenant (1er juillet 1759). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 24 (2e partie de registre)
  • F° 100v°. Richard, lieutenant dans les troupes nationales de Guyane (1er mai 1764)
  • F° 175v°. Richarville (de), enseigne en second au Canada (1757), enseigne en pied (1759). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F°44
  • F° 150v°, 162, 172. Rigauville (de) (l’aîné), expectative d’enseigne en second au Canada (1744), enseigne en second (1745), enseigne en pied (1er avril 1751), lieutenant (1757). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 32
  • F° 194v°. Ridde (de), chevalier, sous-ingénieur à l’Île Royale (1er mai 1752), retiré (décembre 1754)
  • F° 25. Robineau de Bougon, a servi dans les mousquetaires, lieutenant réformé à Saint-Domingue (1er septembre 1757). Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F°42 (2e partie de registre)
  • F° 235v°, 238, 239v°. Rocbert de La Morandière, expectative d’enseigne en second en Louisiane (25 mars 1748), en second (11 juin 1750), enseigne en pied (11 février 1754), lieutenant (1er octobre 1762). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 24v°, 31v°
    (2e partie de registre)
  • F° 14v°, 20v°, 26. Rocfort, cadet, enseigne à Saint-Domingue (15 février 1745), lieutenant (16 octobre 1750), capitaine (1er janvier 1753)
  • F° 234v°. Roche de Beaumont (de), officier réformé de Lancize, enseigne en Louisiane (1er octobre 1750). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 31
  • F° 238v°. Rocheblave (de, chevalier, enseigne en second en Louisiane (1752), enseigne en pied (1er juillet 1759), «mis en prison par ordre du gouverneur et ne doit en sortir que pour être renvoyé en France» (30 mars 1760). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 33 (2e partie de registre)
  • F° 175v°. Rocheblave (de) (Pierre Louis), enseigne en second au Canada (1757), enseigne en pied (1759), lieutenant réformé (9 février 1764), capitaine (2 août 1766), gouverneur de Gorée (27 mai 1768), major à la Grande-Anse à Saint-Domingue (29 mai 1774), lieutenant de roi à Saint-Louis (17 août 1777), décédé (1780), chevalier de Saint-Louis le 27 mai 1774. Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 43v°, FR ANOM COL D2C 94 F° 47, 56, FR ANOM COL D2C 127 F° 67 et FR ANOM COL D2C181 F° 51
  • F° 230v°. Rocheblave (de), lieutenant en France, lieutenant en Louisiane (1er décembre 1752). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 22 (2e partie de registre)
  • F° 195. Rocher, arpenteur à l’Île Royale
    (s.d.)
  • F° 164, 174v°. Roctaillade (de), enseigne en second au Canada (1755), enseigne en pied (1757). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F°42
  • F° 114v°. Romme, géographe au rang de lieutenant en Guyane (1er août 1764), la suite des troupes nationales
  • F° 102, 208. Rondeau , [né en 1741 à l’Île Royale], cadet à l’Île Royale (28 avril 1754), enseigne en second (1756), enseigne en pied (1er avril 1760), sous-lieutenant dans les troupes nationales en Guyane (1er mai 1764), [lieutenant (21 avril 1767), capitaine (5 avril 1777), retraite avec 300 livres de pension (5 avril 1777)]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 127 F° 24
  • F° 59. Rools de Goursolas, enseigne aux Îles du Vent (25 août 1758). Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 43v°
  • F° 28v°. Rorthais (de), cadet à Rochefort (1753), enseigne à Saint-Domingue (15 décembre 1756). Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 44v° (2e partie de registre)
  • F° 18. Rosnay (de), capitaine réformé à Saint-Domingue (27 août 1747). Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 33 (2e partie de registre)
  • F° 15v°, 21v°, 27. Rostaing (de), chevalier, lieutenant au régiment de Lafarre (1746), enseigne à Saint-Domingue (1er octobre 1750), lieutenant (1er janvier 1753), capitaine à Saint-Domingue (1er mai 1758). Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 28 (2e partie de registre)
  • F° 12. Rouillé, capitaine de port à Port-au-Prince (20 juillet 1756), décédé (1760). Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 52 (2e partie de registre)
  • F° 34, 36v°. Rouillé de Raucourt, lieutenant de dragons, capitaine de cavalerie, lieutenant de roi au Fort-Royal (25 août 1750), gouverneur de la Martinique (15 septembre 1751), décédé à Paris (septembre 1762, chevalier de Saint-Louis le 15 septembre 1750. Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 3 (2e partie de registre)
  • F° 212. Rouillon (de), enseigne en second à l’Île Royale (15 avril 1750), passé au Canada
  • F° 235. Roullin, lieutenant dans le bataillon de milice de Neufchâtel (1er avril 1742), volontaire au régiment d’Orléans Dragons (1743), lieutenant en second au régiment d’Orléans infanterie (23 décembre 1744), lieutenant (10 juin 1745), enseigne en Louisiane (1er octobre 1750), lieutenant (1er juillet 1759), capitaine dans les troupes des colonies (11 mai 1770), chevalier de Saint-Louis le 18 novembre 1770. Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 22v° (2e partie de registre)
  • F° 70v°, 73, 100v°. Rousseau , cadet à Cayenne, enseigne (1er octobre 1750), lieutenant (1er avril 1753), lieutenant dans les troupes nationales (1er mai 1764), capitaine (21 avril 1767), décédé (1778), chevalier de Saint-Louis le 9 décembre 1776. Voir aussi FR ANOM COL D2C 127 F°s 14, 24
  • F° 59, 207, 212. Rousseau d’Orfontaine, enseigne en second à l’Île Royale (1er avril 1754), enseigne en pied (15 mars 1756), passé à la Martinique par ordre du 25 août 1758, [aide-major de la Désirade (1er juillet 1763), décédé à Rochefort en 1763]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 43v° et FR ANOM COL D2C 6 F° 49
  • F° 230. Rousselet de Beauroger, lieutenant dans le régiment de Vermandois, lieutenant en Louisiane (1er octobre 1750), décédé en Louisiane (1756)
  • F° 234v°, 238. Rouville (de), chevalier, cadet à l’aiguillette, enseigne en second en Louisiane (1er juin 1746), enseigne en pied (11 juin 1750), lieutenant (1er juillet 1759). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 23 (2e partie de registre)
  • F° 44. Roy, sous-lieutenant de la première compagnie de canonniers bombardiers (20 novembre 1757). Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 18
  • F° 27. Royère, volontaire dans le régiment du Roi Dragons, enseigne à Saint-Domingue (1er octobre 1750), décédé (28 avril 1751)
  • F° 109. Ruel, capitaine à la suite des troupes nationales en Guyane (1er août 1764)
  • FR ANOM COL D2C 4zone générique = FM, zone cote = D/2C/4Lettre S
  • F° 100, 207v°, 212. Sabattier , [né en 1737], cadet à l’Île Royale (1er janvier 1753), enseigne en second (1er avril 1754), enseigne en pied (1er avril 1760), lieutenant dans les troupes nationales de Guyane (1er mai 1764), lieutenant (1er octobre 1765), [commission pour tenir rang de capitaine (23 octobre 1771), capitaine (12 mars 1772), retraite avec 180 livres de pension sur le fonds des Colonies (4 août 1773), chevalier de Saint-Louis le 4 août 1773]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 127 F° 14v°
  • F° 233. Sabran (de), chevalier, lieutenant au régiment de Talleyrand Cavalerie, lieutenant réformé en Louisiane (21 avril 1749), a quitté
  • F° 207, 211v°. Sabrevois de Bleury, enseigne en second à l’Île Royale (15 avril 1750), enseigne en pied (1er avril 1755), lieutenant au Canada (1er février 1760), capitaine dans la Légion de l’Île Royale (1er juillet 1766), embarqué sur le Sphinx (10 décembre 1768). Voir aussi FR ANOM COL D2C 181 page 38
  • F° 163, 173. Sabrevois de Bleury (de), expectative d’enseigne en second au Canada (1748), enseigne en second (1749), enseigne en pied (1755), lieutenant (1er janvier 1759), capitaine dans la Légion de l’Île de France. Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 33v°
  • F° 52, 173v°. Sacquespée (de) (l’aîné), enseigne en second (1751), lieutenant aux Îles (1er avril 1753), décédé (30 juillet 1757). Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 82
  • F° 27v°. Saget, enseigne en pied à Saint-Domingue (1er juillet 1751), retiré
  • F° 201v°, 206. Saillart, cornette dans le régiment de Ferrary, enseigne en pied à l’Île Royale (15 avril 1750), lieutenant (1er avril 1754), a abandonné (1755)
  • F° 89. Saint-Césaire (de) , lieutenant au régiment de Saintonge, capitaine (1er septembre 1755), major des milices françaises à la Guyane (1er août 1764), major à la Légion de l’Île Royale (1er juillet 1766), embarqué sur l’Ambulante (15 juillet 1767), chevalier de Saint-Louis le 1er juillet 1770. Voir aussi FR ANOM COL D2C 181 page 23
  • F° 49. Sainson, capitaine réformé aux Îles (juin1744)
  • F° 58v°. Sainson, cadet à Rochefort, enseigne avec le rang d’ancienneté (15 janvier 1757), par ordre (25 août 1758), [capitaine de milice à la Martinique (25 août 1758), capitaine de la sixième compagnie d’infanterie Blancs de la paroisse du Mouillage au quartier du Mouillage (10 décembre 1765)]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 43 et FR ANOM COL D2C 90 F° 91
  • F° 58. Saint-Aignan (de), cadet à Rochefort, enseigne aux Îles (1er mars 1753), enseigne à la suite des recrues des Colonies rassemblées à l’Île de Ré (27 avril 1754)
  • F° 235v°, 238v°. Saint-Angecadet à l’aiguillette, enseigne en second en Louisiane (15 octobre 1752), enseigne en pied (1er février 1754)
  • F° 9, 21. Saintard, sergent des cadets à Rochefort, lieutenant à Saint-Domingue (16 octobre 1750), aide-major de Léogane (1er janvier 1753), capitaine (commission du 1er mai 1758), aide-major du Petit-Goave (1759), chevalier de Saint-Louis le 4 mars 1776
  • F° 52v°, 173v°. Saint-Blin , enseigne en second au Canada (1751), lieutenant à la Martinique (1er avril 1753), décédé (2 mai 1755)
  • F° 163. Saint-Blin (aîné), enseigne en second au Canada (1750), enseigne en pied (1755), lieutenant (1er janvier 1759)
  • F° 238v°. Saint-Denis (cadet), cadet à l’aiguillette, enseigne en second (15 octobre 1752)
  • F° 22v°, 28. Sainte-Avoye, cadet à Rochefort (1747), enseigne à Saint-Domingue (1er mars 1753), lieutenant (16 août 1755), capitaine au régiment de Foix (9 novembre 1762), capitaine dans la Légion de Saint-Domingue (1er juillet 1766), major au Port-de-Paix, n’a pas eu lieu (1768), chevalier de Saint-Louis en 1770
  • F° 176. Saint-Eugène (de), chevalier, enseigne en second au Canada (1757), décédé (1758)
  • F° 238. Saint-Félix (de), enseigne en second en Louisiane (1er décembre 1747), a quitté (1751)
  • F° 150, 162, 171v°. Saint-Laurent (de), chevalier, a servi dans le régiment de Picardie, expectative d’enseigne en second au Canada (1742), enseigne en second (1743), enseigne en pied (1er mai 1749), lieutenant (1757), chevalier de Saint-Louis en mars 1761. Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 32
  • F° 15, 21v°. Saint-Martin (de), lieutenant du régiment Royal Vaisseaux, lieutenant à Saint-Domingue (1er octobre 1750), capitaine (16 août 1755). Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 27v° (2e partie de registre)
  • F° 137v°. Saint-Martin, lieutenant des troupes légères, lieutenant au Canada (1750), capitaine (1er mai 1757). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 24
  • F° 4. Saint-Mauris (de), chevalier, commandant en second de la Martinique et de Sainte-Lucie (1er décembre 1764), [retiré avec une pension de 3000 livres (1770)]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 6 F° 4
  • F° 156. Saint-Michel, sous-lieutenant (1684), enseigne au Canada (1692), lieutenant réformé (1694), décédé (1749)
  • F° 143, 147. Saint-Michel, enseigne au Canada (1710), lieutenant (1719), capitaine réformé (1748), retiré avec le grade et les appointements de capitaine réformé (15 février 1748)
  • F° 164, 174v°. Saint-Ours (de), enseigne en second au Canada (1756), enseigne en pied (1757), «tué dans une embuscade d’Anglais aux environs du fort Duquesne en 1757»
  • F° 149, 161v°, 171. Saint-Ours, expectative d’enseigne en second au Canada (1741), enseigne en second (1742), enseigne en pied (15 février 1748), lieutenant (1er avril 1751), capitaine (1er janvier 1759). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 24
  • F° 136. Saint-Pierre Le Gardeur, enseigne en second au Canada (1724), enseigne en pied (1733), lieutenant (1741), capitaine (1748), décédé, tué le 8 septembre 1755[à la bataille du Saint-Sacrement]., chevalier de Saint-Louis en 1750
  • F° 159, 162v°, 172v°. Saint-Vincent (fils), enseigne en second au Canada (1748), enseigne en pied (1753), expectative de lieutenant (1756), lieutenant (1759), [passé à Gorée, lieutenant dans les Volontaires d’Afrique (1er octobre 1765), décédé à Gorée (20 septembre 1767)]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 127 F° 78
  • F° 58v°. Sanois (de), chevalier, cadet à Rochefort, enseigne aux Îles (15 janvier 1757)
  • F° 15v°, 22, 27v°. Sarcus (de), chevalier, page de la Dauphine, enseigne à Saint-Domingue (1er octobre 1750), lieutenant (25 août 1754), capitaine (1er mai 1758), renvoyé de Saint-Domingue pour raison de mauvaise conduite, rentré au service et destiné pour la Martinique en qualité de capitaine par ordre (1er mars 1760), ordre de capitaine réformé pour servir jusqu’à nouvel ordre, à la suite des troupes qui vont dans les colonies (1er septembre 1762), capitaine au régiment de la Martinique (1er mai 1775), retraité avec 400 livres de pension et 400 livres de gratification annuelle (24 octobre 1777), chevalier de Saint-Louis le 4 août 1773. Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 24, FR ANOM COL D2C 6 F° 17, FR ANOM COL D2C 7 page 155
    et FR ANOM COL D2C 1ter F° 28 (2e partie de registre)
  • F° 14. Sarcy (de), capitaine au régiment de Bretagne infanterie, commandant des grenadiers royaux génois, capitaine à Saint-Domingue (1er octobre 1750), décédé (13 janvier 1754)
  • F° 22v°. Sarriac, chevalier, premier caporal de la compagnie des cadets, lieutenant à Saint-Domingue (15 décembre 1756). Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 36v°
    (2e partie de registre)
  • F° 162v°, 172v°. Sarrobert, enseigne en second au Canada (1748), enseigne en pied (1er avril 1751), décédé (26 décembre 1755)
  • F° 45, 51. Sarzay (de), cadet à Rochefort, enseigne aux Îles du Vent (1er septembre 1740), lieutenant (1er octobre 1745), capitaine (1er juin 1747), retiré (1er janvier 1754), chevalier de Saint-Louis en 1753
  • F° 70v°, 73, 111. Sautereau, lieutenant au bataillon de milices d’Angoulême, enseigne à Cayenne (1er octobre 1750), lieutenant (1er avril 1753), lieutenant à la suite des troupes nationales (1er août 1764)
  • F° 22v°. Sautray (de), lieutenant en France, caporal de la compagnie des cadets (12 juin 1752), lieutenant à Saint-Domingue (15 décembre 1756).Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 36v°
    (2e partie de registre)
  • F° 150. Sauveur de Nigon, lieutenant d’infanterie au Canada (1757), retiré avec le grade et les appointements de capitaine réformé (1er février 1760), décédé en France (1762). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 64
  • F° 156, 161v°, 171v°. Senneville Saint-Paul ou Saint-Paul, enseigne en second au Canada (1742), enseigne en pied (1748), lieutenant réformé (1756), [décédé noyé lors du naufrage du navire l’Auguste (15 novembre 1761)].Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 66
  • F° 112v°. Séran (de), chevalier, capitaine dans les grenadiers royaux de la Martinique, lieutenant-colonel d’infanterie en Guyane (11 août 1764)
  • F° 174v°. Sermonville, enseigne en second au Canada (1755), décédé (1755)
  • F° 201, 206. Serres (de), chevalier, lieutenant en second des grenadiers du bataillon de Troyes, enseigne en pied à l’Île Royale (15 avril 1750), lieutenant (1er avril 1754), décédé (8 juillet 1758)
  • F° 52v°, 57v°. Serret Des Halles, lieutenant dans le régiment de Brie, enseigne aux Iles (1er octobre 1750), lieutenant (15 janvier 1757), capitaine (1er juillet 1759), chevalier de Saint-Louis le 7 mars 1777. Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 23v°, 32v°
  • F° 235, 238. Simard de Bellisle (François), cadet à l’aiguillette (1742), enseigne en second en Louisiane (1er décembre 1747), enseigne en pied (1er février 1754), lieutenant (1er juillet 1759), réformé (1769), capitaine au service de l’Espagne (24 avril 1770), lieutenant-colonel (17 février 1780), chevalier de Saint-Louis le12 octobre 1784. Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 23v°, 32 (2e partie de registre)
  • F° 15, 21. Someire (de), lieutenant au régiment de La Marck, lieutenant à Saint-Domingue (1er octobre 1750), capitaine (16 août 1755), [a quitté le service et s’est réfugié chez les Espagnols après s’être déshonoré par plusieurs friponneries (février 1758)]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 27v° (2e partie de registre)
  • F° 225v°, 229v°. Somme de Monty (de), lieutenant au régiment de La Marck [dans Rausgrave], lieutenant en Louisiane (1er octobre 1750), capitaine (1er février 1754), retiré et entré dans les troupes légères en France. Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 12 (2e partie de registre)
  • F° 44. Soubeyran (de), lieutenant de la compagnie de canonniers bombardiers (25 août 1750), a quitté (1750)
  • F° 67. Soulaigre de Monferand ou de Monferaud, capitaine au régiment de Lyonnais, capitaine à Cayenne (1er juillet 1751), retiré (1752)
  • F° 207, 212v°. Souvigny de Villejouin, enseigne en second à l’Île Royale (1er avril 1754), enseigne en pied (1er mai 1757), décédé à la Presqu’île (11 septembre 1757)
  • F° 44. Spinassy (de), lieutenant de la compagnie de canonniers bombardiers des Îles du vent (25 août 1750), commission de capitaine (15 janvier 1757), enseigne de port à Toulon (1757)
  • F° 193v°. Surlaville (de), aide-major des grenadiers de France, colonel d’infanterie (1751), major des troupes de l’Île Royale (1er avril 1751), retiré avec une pension de 800 livres sur le Trésor royal (1er février 1754), chevalier de Saint-Louis
  • FR ANOM COL D2C 4zone générique = FM, zone cote = D/2C/4Lettre T
  • F° 28. Tachereau, enseigne en pied à Saint-Domingue (1er avril 1753), décédé (juillet 1755)
  • F° 150. Talamer (de), lieutenant au Canada (1757), n’a pas paru dans la colonie
  • F° 4v°. Tastes de Lilancour, capitaine de grenadiers au régiment de Joyeuse (1747), lieutenant de roi à Fort-Dauphin (1er avril 1753), décédé (novembre 1754), chevalier de Saint-Louis en 1744
  • F° 27, 52v°, 57v°. Tigy (de), né le 20 décembre 1725 à Orléans, cadet à Rochefort (avant le 7 octobre 1747), enseigne à Saint-Domingue (16 octobre 1750), embarqué à Rochefort comme enseigne à la Martinique (7 juin 1751), lieutenant (15 janvier 1757).
    Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 32v°
  • F° 172. Thibaudière de La Ronde, [cadet dans les troupes du Canada (vers 1735], expectative d’enseigne en second au Canada (1744), enseigne en second (1745), retiré avec 200 livres de pension à titre d’enseigne réformé (15 mars 1756), [sert au Canada (1756 -1762), passé en France (1777), décédé vers 1794]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 69
  • F° 102. Thierry, [né à l’Île Royale en 1750], cadet à l’Île Royale (1er août 1755), enseigne en second (25 juillet 1758), sous-lieutenant dans les troupes nationales à la Guyane (1er mai 1764), [sous-lieutenant (1er octobre 1765), passé lieutenant en place au régiment de la Martinique (18 août 1772), capitaine (24 octobre 1777), a quitté]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 7 page 20, FR ANOM COL D2C 127 F° 32, FR ANOM COL D2C 101 page 249
  • F° 196. Thierry de Chassin, enseigne en pied à l’Île Royale (1730), lieutenant (1er avril 1737), capitaine (15 avril 1744), décédé (1755), chevalier de Saint-Louis en 1754
  • F° 58. Thirus de Pautrizel (Jean Baptiste Gabriel), né en 1731, enseigne de milice en Guadeloupe (1744), cadet à Rochefort (1750), enseigne en Guadeloupe (1753), lieutenant (1er juillet 1759), capitaine d’infanterie Blancs de la paroisse des Trois-Rivières du quartier de la Cabesterre (1er novembre 1767), major du quartier de la Cabesterre (24 mai 1771), capitaine dans les troupes des colonies (25 octobre 1769), major à la Guadeloupe (24 mai 1771), chevalier de Saint-Louis le 1er mai 1770. Voir aussi FR ANOM COL D2C 6 F° 54, FR ANOM COL D2C 1ter F° 33v°, 42, FR ANOM COL D2C 77 F° 5 et FR ANOM COL D2C 89 F° 37v°, 41, 331
  • F° 238. Thomas Dorves, cadet à l’aiguillette, enseigne en second en Louisiane (15 octobre 1752), renvoyé en France sur la flûte le Messager« pour différentes bassesses qi’il a faites» (1756)
  • F° 199. Thorigny (de), capitaine réformé à l’Île Royale (1er juillet 1753)
  • F° 28v°. Tilly (de), cadet à Rochefort (1752), enseigne à Saint-Domingue (15 decembre 1756). Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 44 (2e partie de registre)
  • F° 238v°. Tixerant, cadet à l’aiguillette, enseigne en second en Louisiane (15 octobre 1752), enseigne en pied (1er octobre 1762). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 34v° , 43 (2e partie de registre)
  • F° 199. Tonty, ancien lieutenant, capitaine réformé à l’Île Royale (1er juin 1742)
  • F° 102. Tournay , [né en 1720 à Ville sur Lyon en Lorraine], sergent-major des troupes à Louisbourg, enseigne en second à l’Île Royale (1er juillet 1758), par ordre du roi (1er avril 1759), sous-lieutenant dans les troupes nationales en Guyane (1er mai 1764), [sous-lieutenant (1er octobre 1765), décédé à Cayenne (25 novembre 1768)]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 127 F° 31
  • F° 225. Trant (de), régiment de Lowendal (1744), capitaine en Louisiane (1er octobre 1750). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 11v° (2e partie de registre)
  • F° 44, 58v°. Traversais (de), chevalier, [garde-marine (15 juillet 1741), enseigne de vaisseau (1er avril 1748)], cadet à Rochefort (1er avril 1749), lieutenant de vaisseau (11 février 1756), enseigne aux Îles (15 janvier 1757), lieutenant de la première compagnie de bombardiers (20 novembre 1757), [capitaine de frégate (27 novembre 1765), lieutenant en premier des Gardes de la marine (11 avril 1769), capitaine de vaisseau (18 février 1778), major de marine (1er mai 1772), brigadier d’infanterie des Colonies (10 septembre 1776), gouverneur lieutenant général de Saint-Domingue (20 septembre 1776), décédé à l’Artibonite (13 septembre 1776), chevalier de Saint-Louis le 27 mai 1756]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 94 F° 2v° et FR ANOM COL D2C 1ter F° 18
  • F° 131v°. Trémont (de), capitaine des portes à Montréal (1745). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 72
  • F° 103. Trévigny (de) (l’aîné), sous-lieutenant dans les troupes nationales de la Guyane (1er mai 1764)
  • F° 103. Trévigny (de) (le cadet), sous-lieutenant dans les troupes nationales de la Guyane (1er mai 1764)
  • F° 97, 197, 201. Trion (de) , [né en 1731 à Mézières en Angoumois], lieutenant dans le régiment de Navarre (5 janvier 1747), lieutenant à l’Île Royale (15 avril 1750), capitaine (1er avril 1760), capitaine dans les troupes nationales de la Guyane (1er mai 1764), [major (1er octobre 1765-9 décembre 1776), retraite avec 1200 livres de pension (21 mai 1785), chevalier de Saint-Louis le 4 août 1773]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 127 F° 13
  • F° 100. Troussainville (de), lieutenant dans les troupes nationales de la Guyane (1er mai 1764)
  • F° 22v°. Trudaine (de), officier de milice en France, cadet à Rochefort, lieutenant à Saint-Domingue (15 décembre 1756). Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 37 (2e partie de registre)
  • F° 114v°. Tugny, géographe, lieutenant à la suite des troupes nationales en Guyane (1er août 1764), arpenteur à Cayenne (1er janvier 1769)
  • F° 81. Turgot, chevalier, capitaine de cavalerie, gouverneur et lieutenant général à Cayenne (1er janvier 1763), brigadier d’infanterie (11 octobre 1764)
  • F° 176. Turpin, enseigne en second au Canada (1757). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 52v°
  • FR ANOM COL D2C 4zone générique = FM, zone cote = D/2C/4Lettres V-Z
  • F° 104, 195v°. Vallée , volontaire dans les troupes de l’Île Royale (1723), lieutenant de la compagnie des canonniers (1er mai 1743), commission de capitaine (1er avril 1754), capitaine de la deuxième compagnie des canonniers (février 1758), passé à Saint-Domingue (1762), capitaine de la première compagnie de canonniers et bombardiers à la Guyane (1er avril 1764), [capitaine de la compagnie de canonniers à Cayenne (1er octobre 1765), major à la suite des troupes des colonies (24 août 1768), major de place à Cayenne (10 février 1771), brevet pour tenir rang de lieutenant-colonel (4 mai 1776), passé à Saint-Domingue (12 novembre 1777), chevalier de Saint-Louis en 1760]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 21bis (2e partie de registre), FR ANOM COL D2C 127 F° 6, 38 et 43, FR ANOM COL D2C 216 page 101 (2e matricule)
  • F° 206. Vallières (de), chevalier, lieutenant du régiment d’Anjou, enseigne en pied à l’Île Royale (15 avril 1750), n’a pas joint
  • F° 207, 211v°. Vanier de La Saussaye, enseigne en second à l’Île Royale (15 avril 1750), enseigne en pied (1er avril 1755), décédé «dans une embuscade d’Anglais aux environs du fort Duquesne» (5 juin 1757)
  • F° 150. Vanlathen, lieutenant au Canada (1757)
  • F° 70. Vandermeersch, lieutenant au régiment de Boufflers, lieutenant à Cayenne (1er juillet 1751), retraité (6 octobre 1759)
  • F° 12v°. Vanssay (de), chevalier, mousquetaire à la 2e compagnie (6 avril 1737), cadet à Rochefort (1er janvier 1740), enseigne à Saint-Domingue (8 août 1744), sous-lieutenant des canonniers (15 décembre 1745), lieutenant de la compagnie (16 octobre 1750), capitaine de la deuxième compagnie (24 mars 1758), réformé avec une pension de 600 livres sur le fonds des Colonies (1764), chevalier de Saint-Louis le 23 mai 1759. Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 24
    (2e partie de registre)
  • F° 102. Vareille de La Brégeonnière (Louis), cadet à l’Île Royale (1er août 1755), sous-lieutenant dans les troupes nationales de la Guyane (1er mai 1764), [ordre de tenir rang de lieutenant (9 décembre 1776), lieutenant en pied (6 avril 1777), retiré du service (2 octobre 1784)]. Voir aussi
    FR ANOM COL D2C 127 F° 25 et 31
  • F° 164, 206v°, 211. Varennes (de), enseigne en second à l’Île Royale (1750), enseigne en pied (1754), passé au Canada (1757). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 42
  • F° 149v°, 162, 171v°. Varennes (de), enseigne en second au Canada (1744), enseigne en pied (1749), lieutenant (1756), [décédé noyé lors du naufrage du navire l’Auguste (22 août 1762)]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 31v°
  • F° 163, 173v°. Vassan (de), [né le 22 avril 1727 à Melner, diocèse de Quimper], enseigne en second au Canada (1750), enseigne en pied (1756). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 41
  • F° 22v°. Vaubadon (de), lieutenant à la suite des recrues des colonies (1er novembre 1751), à l’Île de Ré (1er novembre 1751), lieutenant à Saint-Domingue (28 septembre 1757). Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 37 (2e partie de registre)
  • F° 7, 14v°. Vaublanc (de), chevalier, capitaine en second au régiment de Navarre, capitaine à Saint-Domingue (1er juillet 1751), major à Saint-Louis (1er mai 1758), chevalier de Saint-Louis le 24 mars 1758. Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 10v° (2e partie de registre)
  • F° 225. Vaugelade de Grandchamp, garde du corps du roi, capitaine [en second] des hussards au corps de Gantès (1746), capitaine en Louisiane (1er octobre 1750), retraite avec ses appointements de 1080 livres, avec une gratification extraordinaire de 1200 livres (15 septembre 1769), chevalier de Saint-Louis le 1er juillet 1770. Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 11 (2e partie de registre)
  • F° 230. Vaugine de Nuismann (Nuisemant), cadet dans Royal artillerie (5 juillet 1744), lieutenant au régiment Royal-Bavière (15 avril 1746), lieutenant en Louisiane (1er octobre 1750), capitaine (16 mai 1763). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 14, 21 (2e partie de registre)
  • F° 238v°. Védrine, cadet à l’aiguillette, enseigne en second en Louisiane (15 octobre 1752), enseigne en pied (1er juillet 1759). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 32v° (2e partie de registre)
  • F° 238v°. Velle (Louis Annibal de), chevalier, enseigne en second en Louisiane (1er février 1754), enseigne en pied (1er juillet 1759).Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 33v° (2e partie de registre)
  • F° 18. Verdelin (de), a servi dans le régiment de Camille, capitaine réformé à Saint-Domingue (1er janvier 1748)
  • F° 238v°. Vergez (de) (l’aîné), cadet à l’aiguillette, enseigne en second en Louisiane (15 octobre 1752), enseigne en pied (1759)
  • F° 109. Vermont (de), capitaine à la suite des troupes nationales en Guyane (1er août 1764), a refusé de passer en Guyane
  • F° 194v°. Verrier (fils), sous-ingénieur à l’Île Royale, a abandonné en 1745
  • F° 97, 197, 201. Verteuil (de), [né en 1727], chevalier, cadet-gentilhomme au régiment de Grassin (15 avril 1745), lieutenant au bataillon de Saint-Brieuc (3 septembre 1746), lieutenant de grenadiers au régiment de Chabrillant (13 mai 1748), lieutenant à l’Île Royale (15 avril 1750), capitaine (1er avril 1757), capitaine dans les troupes nationales de la Guyane (1er mai 1764), retraite avec 600 livres de pension (24 avril 1768), chevalier de Saint-Louis le 1er juillet 1770. Voir aussi FR ANOM COL D2C 127 F°13
  • F° 10v°. Verville (de), ingénieur en France, directeur des fortifications à Saint-Domingue (1er avril 1750), décédé (1751), chevalier de Saint-Louis
  • F° 223v°. Vezin (Olivier de), grand voyer et arpenteur général en Louisiane (9 octobre 1747). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 56 (2e partie de registre)
  • F° 52v°, 57v°. Vignon de Barnoux, lieutenant au bataillon de milices de Troyes, enseigne aux Îles (1er octobre 1750), lieutenant (30 juin 1754)
  • F° 224v°. Vilemont (de), capitaine réformé au régiment de hussards de Ferrary (1745),
    capitaine en pied (1747), capitaine en Louisiane (1er octobre 1750), passé au service du Canada (1er février 1760), ordre du roi qui lui permet de servir dans les troupes du roi d’Espagne (13 décembre 1763), lieutenant colonel de cavalerie, chevalier de Saint-Louis le 8 février
    1760. Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 24v° (1ère partie de registre) et F° 11 (2e partie de registre)
  • F° 21. Villabé (de), lieutenant du régiment de La Marck, lieutenant à Saint-Domingue (1er octobre 1750), décédé (29 avril 1751)
  • F° 201v°, 205v°. Villedonné, [né en 1716 à Québec], enseigne en pied à l’Île Royale (15 avril 1750), lieutenant (15 mars 1756), «Prisonnier capitulation de Montréal» (rayé)retraite de 400 livres sur les fonds des Colonies (1er mai 1764)
  • F° 100, 207v°, 212v°. Villedonné (fils), [né au Canada en 1742], cadet à l’Île Royale (27 mai 1752), enseigne en second (1er avril 1755), enseigne en pied (1er avril 1760), lieutenant dans les troupes nationales de Guyane (1er mai 1764), [réformé (1766), lieutenant dans les troupes nationales de la Guyane (1er juillet 1766), décédé (4 juillet 1768)]
  • F° 18. Villemesnu (de), chevalier, a servi dans les mousquetaires gris, capitaine réformé à Saint-Domingue (17 février 1753), [ordre de retraite portant permission de servir en France dans les troupes de terre (28 avril 1761)]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 33
    (2e partie de registre)
  • F° 93, 207v°, 212. Villeray (de), chevalier, né le 4 mai 1735 à Montréal, cadet à l’Île Royale (1er novembre 1750), enseigne en second (1er avril 1754), enseigne en pied (1er avril 1760), second aide-major des troupes nationales en Guyane (1er mai 1764), sous-aide-major des troupes (1er octobre 1765), retiré avec 200 livres de pension sur les fonds des Colonies (7 septembre 1767). Voir aussi FR ANOM COL D2C 127 F° 10
  • F° 160. Villeray, enseigne en second au Canada (1733), enseigne en pied (1739), lieutenant à l’Île Royale (15 avril 1750)
  • F° 207v°, 212. Villeray (de), enseigne en second à l’Île Royale (1754), enseigne en pied (1757), décédé à Rochefort (3 septembre 1759)
  • F° 102. Villeray de La Cardonnière, [né en 1738 à Niagara sur le fleuve Saint-Laurent], cadet à l’Île Royale (1er avril 1754), enseigne en second (1er mai 1757), sous-lieutenant dans les troupes nationales de Guyane (1er mai 1764), [lieutenant (14 janvier ou 1er mai 1769), capitaine de la compagnie franche de Démérary (13 mai 1782), incorporé au régiment de la Martinique (12 juin 1784), capitaine (2 octobre 1784), capitaine en premier (13 août 1790), chevalier de Saint-Louis le 3 octobre 1784]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 127 F° 24v°, 133v° et FR ANOM COL D2C 101 page 257
  • F° 67. Villereau (de), chevalier, lieutenant en second en Vermandois (26 août 1738), enseigne à Cayenne (2 avril 1741), lieutenant (16 octobre 1741), a quitté (8 mars 1746), capitaine dans le régiment de La Morlière (16 décembre 1746), chevalier de Saint-Louis (26 mars 1763)
  • F° 150. Villers (de), lieutenant au Canada (1757)
  • F° 137, 148, 160. Villiers (de), chevalier, enseigne en second au Canada (1734), enseigne en pied (1741), lieutenant (15 février 1748), capitaine (1er avril 1753), décédé (2 novembre 1757), chevalier de Saint-Louis en 1757
  • F° 12v°. Villiers L’Isle Adam (de), cadet à Rochefort (17 octobre 1730), anspessade (18 décembre 1730), caporal (3 juillet 1731), sergent (23 octobre 1731), lieutenant à Saint-Domingue (11 novembre 1732), capitaine (1er février 1739), commandant la compagnie des canonniers et bombardiers (15 décembre 1745), chevalier de Saint-Louis en juin 1750
  • F° 238v°. Vins ou Vinsse (de), enseigne en second en Louisiane (15 octobre 1752), enseigne en pied (1er juillet 1759). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 32v° (2e partie de registre)
  • F° 234v°. Volsey (de), officier réformé de Lancise, enseigne en Louisiane (1er octobre 1750), lieutenant (1er octobre 1762), capitaine (21 novembre 1775), chevalier de Saint-Louis le 21 novembre 1775. Voir aussi
    FR ANOM COL D2C 59 F° 24v°, 31 (2e partie de registre)
  • F° 22, 27v°. Voyard, enseigne de grenadiers dans le régiment de Foersen (sic), enseigne à Saint-Domingue (1er juillet 1751), lieutenant (25 août 1754), capitaine (23 mai 1759). Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 29
    (2e partie de registre)
  • F° 21. Wattebled de Villiers, lieutenant du régiment de Lowendal, lieutenant à Saint-Domingue (1er octobre 1750), retiré ( 25 août 1754)
  • F° 238v°. Zujant, cadet à l’aiguillette, enseigne en second en Louisiane (15 octobre 1752)
  • FR ANOM COL D2C 178zone générique = FM, zone cote = D/2C/178Officiers civils et militaires des colonies (toutes colonies) : minutes des commissions, brevets, certificats de service, ordres du roi1763/17641766/17674 cahiers

    En particulier : brevets d’inspecteur et directeur général de la médecine, de la pharmacie et de la botanique dans les différentes colonies pour Poissonnier, conseiller d’État, médecin de la faculté de Paris (1er janvier 1763, 12 novembre 1763), d’inspecteur et examinateur de la chirurgie dans les différentes colonies pour Hevin, 1er chirurgien du Dauphin et de la Dauphine (1er janvier 1763) ; ordre du roi qui charge Haran, garde des Archives, des titres, papiers et renseignements provenant du Canada, de l’Île Royale, de l’Île Saint-Jean et du Mississipi, des registres de baptêmes, mariages et sépultures qui ont été ou seront envoyés des autres colonies (30 octobre 1766).

    FR ANOM COL D2C 270zone générique = FM, zone cote = D/2C/270Propositions pour la Légion d’honneur, la médaille militaire et la médaille d’honneur1872/18761 registre
    Décomptes individuels concernant les officiers, soldats et fonctionnaires civils en service aux colonies1871/1877
    FR ANOM COL D2C 240 zone générique = FM, zone cote = D/2C/2401871/18731871/1873
    FR ANOM COL D2C 241zone générique = FM, zone cote = D/2C/2411875/18771875/1877
    FR ANOM COL D2C 242zone générique = FM, zone cote = D/2C/242Registre des paiements effectués en faveur de militaires et de civils en service aux colonies1821/18301 registre
    Personnel civil
    FR ANOM COL D2C 2zone générique = FM, zone cote = D/2C/2Officiers civils des colonies : enregistrement intégral des provisions, lettres patentes, commissions, brevets, ordres du roi, certificats, instructions, lettres du roi, congés1731/1761
    FR ANOM COL D2C 250zone générique = FM, zone cote = D/2C/250Matricules du personnel civil de l’administration des colonies1749/17951 registre
    MartiniqueGuadeloupeSaint-Domingue

    Intendants, commissaires généraux, commissaires faisant fonctions de commissaire général, commissaires, écrivains principaux, écrivains ordinaires.

    FR ANOM COL D2C 250zone générique = FM, zone cote = D/2C/250Lettres A-D

  • Page 95. Aigremont (d’), élève (1755), écrivain ordinaire (1757), réformé (1760), écrivain de la Marine et des Classes (1er février 1767), sous-commissaire (16 août 1768), sous-commissaire ordonnateur (8 août 1775), ordonnateur au Sénégal (1er juin 1782), revenu (15 octobre 1785), ordonnateur au Sénégal seconde fois (27 octobre 1785), à Cayenne (13 février 1790), à Sainte-Lucie (22 mai 1792), par intérim à la Martinique (9 juillet 1794), débarqué à Saint-Malo (9 juillet 1794)
  • Page 221. Anquetil de Briancourt, écrivain ordinaire (11 décembre 1782)
  • Page 163. Arnoux (Louis), a commencé à servir en 1769, écrivain principal (12 décembre 1782), chevalier de la Légion d’honneur par nomination provisoire (25 août 1815), confirmé par décision royale (31 juillet 1816), admis à la retraite avec le grade de sous-commissaire (30 juillet 1817), commissaire de marine honoraire (28 avril 1821)
  • Page 167. Bagour (Étienne Michel), a commencé à servir en 1764, écrivain de la Marine et des classes (1769), brevet d’écrivain (22 avril 1770), fonctions de sous-commissaire (1779), brevet d’écrivain principal (25 juin 1785), contrôleur par interim (1786)
  • Page 101. Bailly (cadet), écrivain ordinaire (1768), sous-commissaire (1771), commissaire des Colonies (14 mars 1784)
  • Page 105. Barbé de Marbois, commissaire des Colonies (20 juillet 1786)
  • Page 221. Barbier, surnuméraire au bureau des Colonies (1780), écrivain (12 décembre 1782)
  • Page 21. Barry (Étienne de), commis aux écritures le 3 avril 1746, écrivain ordinaire (15 octobre 1751), sous-commissaire (1er avril 1765), commissaire ordinaire (1er février 1770), réformé (27 septembre 1776), commissaire général des arsenaux (14 novembre 1781), ordonnateur à la Grenade (18 juillet 1781), rentré en France en avril 1783
  • Page 233. Beaubrun (Pierre Louis), écrivain ordinaire des Colonies (25 décembre 1788)
  • Page 233. Benoist, écrivain ordinaire des colonies (6 novembre 1789)
  • Pages 175, 221. Bercy de Chalandray, écrivain ordinaire des Colonies (28 avril 1785), écrivain principal des Colonies (20 décembre 1789)
  • Page 233. Berthelot (Germain), écrivain ordinaire des Colonies (24 avril 1788)
  • Page 227. Bioche, a commencé à servir (1780), commis au bureau des troupes (1781), chargé en chef de ce bureau (1783), écrivain (25 juin 1785). Voir aussi FR ANOM COL D2C 77 page16
  • Page 16. Blanchet de Saint-Germain (Jean Germain), né le 27 mai 1758 à Grenoble, avocat au Parlement, a commencé à servir au comité de la Législation à Paris (1779), employé dans les bureaux de l’administration à Saint-Domingue (1781), écrivain principal (10 novembre 1782), à la Martinique (1786), commissaire en Guadeloupe (17 avril 1789)
  • Page 227. Bluteau, écrivain ordinaire des Colonies (1er juillet 1785)
  • Page 99. Boisseret de Sainte-Marie, a commencé à servir dans les bureaux à la Martinique (6 janvier 1773), écrivain par ordre de l’intendant (1776), chargé du contrôle (1777), ordre pour remplir l’intérim de contrôleur (1778), commissaire des Colonies (11 octobre 1779)
  • Page 221. Bourdon, écrivain ordinaire des Colonies (3 décembre 1784)
  • Page 233. Bourrilhon, écrivain ordinaire des Colonies (9 avril 1789)
  • Page 231. Boyer, écrivain ordinaire des Colonies (9 février 1787)
  • Page 107. Broudou, commissaire des Colonies (10 août 1786)
  • Page 229. Carlier, écrivain ordinaire des Colonies (4 janvier 1787)
  • Pages 171, 223. Cars (de), écrivain ordinaire des Colonies (28 avril 1785), écrivain principal des Colonies (4 janvier 1787)
  • Page 175. Caze, écrivain principal des Colonies (6 novembre 1789)
  • Page 227. Cazenave, écrivain ordinaire des Colonies (25 juin 1785)
  • Page 163. Chabert de Prailles (Charles), entré dans les bureaux de la Guadeloupe (1767), écrivain à la Guadeloupe (1781), écrivain principal (12 décembre 1782), écrivain principal des Colonies, chargé de la comptabilité courante (1784), commissaire (17 avril 1789), a fait fonctions de commandant civil à Saint-Eustache, Sata et Saint-Martin (1782-1783). Voir aussi FR ANOM COL D2C 77 F° 14
  • Page 233. Champarny (de), écrivain ordinaire des Colonies (24 avril 1788)
  • Page 169. Chateau Giron, a commencé à servir à la Guadeloupe (1772), passé à la Martinique (1780), contrôleur à Tabago (1781), à Saint-Christophe (6 juillet 1782), brevet d’écrivain principal (25 juin 1785)
  • Page 111. Chatelanat, commissaire des Colonies (26 février 1789), a obtenu une pension de retraite de 1000 livres (31 janvier 1816)
  • Page 97. Chaveneau, entré au service à Bayonne (1752), élève (1757), écrivain (1762), élève commissaire (1765), sous-commissaire (1768), ordre de faire fonctions de commissaire (8 août 1775), commissaire des Colonies (11 octobre 1779)
  • Page 229. Collinet, écrivain ordinaire des Colonies (9 novembre 1786)
  • Page 229. Cordel, écrivain ordinaire des Colonies (4 janvier 1787)
  • Page 229. Couagne (de), écrivain ordinaire des Colonies (4 janvier 1787)
  • Page 165. Coutens (Jean), écrivain principal des Colonies (8 mai 1784)
  • Page 235. Cyr-Prévost, écrivain ordinaire des Colonies (20 décembre 1789)
  • Pages 175, 223. Dandasne, écrivain ordinaire (28 avril 1785), écrivain principal des Colonies (25 décembre 1788)
  • Page 233. Deharme (Jean Baptiste Louis), écrivain ordinaire des Colonies (17 avril 1788)
  • Page 227. Deleau, écrivain ordinaire des Colonies (25 juin 1785)
  • Page 167. Despluyes, écrivain principal des Colonies (25 juin 1785)
  • Page 105. Dezert, écrivain principal (25 novembre 1781), commissaire des Colonies (10 mai 1786)
  • Page 173. Doger de Spéville, écrivain principal des Colonies (9 février 1787)
  • Page 103. Donez (Jean Samuel), né le 4 avril 1743 à Labastide de Béarn, commis à Rochefort (1762), à Cayenne (mai 1763-mars 1779), à la Grenade (17 décembre 1779), contrôleur à la Grenade (17 octobre 1781), trésorier des Invalides (15 mai 1752), sous-commissaire à la Martinique (30 novembre 1782), commissaire des Colonies (16 juin 1785), directeur d’administration à la Martinique (juillet 1790), nommé ordonnateur à Sainte-Lucie, n’a pu rejoindre (mai 1794), ordonnateur à Ancône (1798), décédé (an XIII)
  • Page 231. Dufour de Mont-Louis, écrivain ordinaire des Colonies (26 août 1787)
  • Page 231. Dumaine, écrivain ordinaire des Colonies (9 février 1787)
  • Page 107. Duranton, commissaire des Colonies (4 janvier 1787)
  • Page 53. Duvergé, entré au service en 1754, écrivain ordinaire (1772), écrivain principal (mars 1773), commissaire (1778), ordre pour faire fonction de commissaire général (11 mars 1786)
  • FR ANOM COL D2C 250zone générique = FM, zone cote = D/2C/250Lettres E-L
  • Page 223. Estève, écrivain ordinaire des Colonies (28 avril 1785)
  • Page 169. Eysseris, a commencé à servir en 1756, commissaire par commission provisoire à la Grenade (16 septembre 1779), écrivain de la Marine et des classes (1er septembre 1780), sous-commissaire (1783), écrivain principal (25 juin 1785)
  • Page 173. Fayolle Saint-Félix, écrivain principal à la Guadeloupe (11 février 1781). Voir aussi FR ANOM COL D2C 77 F° 14
  • Page 227. Filly (de), écrivain ordinaire des Colonies (25 juin 1785)
  • Page 223. Gaubert, écrivain ordinaire des Colonies (28 avril 1785)
  • Page 169. Gez (François Emmanuel),a commencé à servir en Guadeloupe (1er juin 1765), contrôleur à la Dominique (1er juin 1780), remplace à Sainte-Lucie (1er janvier 1784), écrivain principal (brevet) (25 juin 1785), contrôleur à Sainte-Lucie (7 juillet 1785)
  • Page 171. Gillot de Grandmaison, écrivain principal des Colonies (4 janvier 1787)
  • Page 225. Guignard, commissaire principal du Domaine (1749), chargé de la caisse particulière (1750), de la caisse générale (1752), de la vérification des comptes (1754), entré dans les bureaux de l’Administration (1763), breveté écrivain (1785)
  • Page 103. Guillot de Rochepierre (Jean Joseph Marie), élève de port, commissaire surnuméraire des ports (17 novembre 1781), commissaire des Colonies (1er mai 1785)
  • Page 163. Guis de Sainte-Hélène, commissaire principal à Cayenne (15 novembre 1779), écrivain principal à Tobago (7 juillet 1785)
  • Page 171. Haumont de Saint-Marc, écrivain principal des colonies (4 janvier 1787)
  • Page 99. Huynet Des Varennes (Pierre d’), a commencé à servir à Saint-Domingue (1760), écrivain de la Marine et des classes (1er février 1770), commis à Brest (1er janvier 1777), commissaire des Colonies (9 mars 1780)
  • Page 97. Iger (Pierre), né en 1742, commis à Rochefort (1er octobre 1758), à La Rochelle (1er janvier 1761), en Guadeloupe (mars 1765), écrivain des Colonies (1772), commissaire (11 octobre 1779), ordonnateur par interim en Guadeloupe (7 mars 1789), administrateur des Invalides à la Martinique (5 novembre 1789), commissaire général (15 novembre 1789), rentré en France (1790), retraité en l’an III, sous-chef de bureau à l’École centrale des Travaux publics (16 vendémiaire an III), remis en activité commissaire à Bordeaux (1er messidor an 7)
  • Page 53. Jauvin, ancien assesseur au conseil supérieur de Port-au-Prince, contrôleur (4 juin 1784), commissaire des Colonies (10 février 1786), ordre de faire fonction de commissaire général (12 mai 1786), ordonnateur au Cap (26 août 1786), commissaire général
  • Page 225. Jégaud, a commencé à servir dans les bureaux de la Martinique (1764), passé à Cayenne (1774), retourné à la Martinique (1777), écrivain des Colonies (25 juin 1785), passé à Tabago (1786)
  • Page 225. La Caze, premier commis (comptabilité ancienne) (15 mars 1779), écrivain des Colonies (1er juillet 1781), fonctions de sous-commissaire (1783), écrivain des Colonies (25 juin 1785), chargé du bureau des fonds et de la rédaction des comptes (1786), écrivain principal (6 septembre 1789)
  • Page 165. La Courtaudière, écrivain principal des Colonies (19 août 1784)
  • Page 109. La Roque (de), écrivain principal (25 novembre 1781), commissaire des Colonies (24 avril 1788)
  • Page 229. La Selle Gagny (de), écrivain ordinaire des Colonies (4 janvier 1787)
  • Page 231. Léau de Comminges (Claude Hippolyte Barthélémy), a commencé à servir en 1782, passé de la Grenade à la Martinique (1783), brevet d’écrivain (25 juin 1785), interdit (1786), rétabli et nommé écrivain à Sainte-Lucie (29 février 1788)
  • Page 23. Le Brasseur, entré au service en 1763, écrivain (1765), sous-commissaire (1770), commissaire (22 juin 1773), ordonnateur à Gorée (28 juillet 1774), à Saint-Domingue (7 mars 1779), commissaire général (ordre de faire fonction de) (22 octobre 1780), commissaire général (28 août 1784), commissaire du roi aux Îles de France et Bourbon (29 août 1784), ordre d’entrer au conseil de ces Îles (29 août 1784), ordonnateur intendant (5 avril 1787)
  • Page 107. Le Brasseur d’Auzulé, commissaire des Colonies (4 janvier 1787)
  • Page 227. Léchevin, écrivain ordinaire des Colonies (29 septembre 1786)
  • Page 231. Le Clerc, écrivain ordinaire des Colonies (9 février 1787)
  • Page 99. Léger, secrétaire du gouverneur de Pondichéry, commissaire des Colonies (22 août 1780)
  • Page 109. Le Juge, commissaire des Colonies (9 février 1787)
  • Page 229. Lemeur, écrivain ordinaire des Colonies (9 février 1787)
  • Page 104. Le Quoi de Montgirault (Jacques François), ordonnateur à la Grenade (1er octobre 1779), à Tabago (30 septembre 1781), commissaire des Colonies (28 avril 1786), ordonnateur à Sainte-Lucie (28 avril 1786). Voir aussi FR ANOM COL D2C 231 F° 379, 406
  • Page 53. L’Escallier (Daniel), né le 4 novembre 1743 à Lyon, élève commissaire (1er février 1767), sous-commissaire (1er février 1770), réformé (1776), commissaire des ports et arsenaux (1er janvier 1777), ordre de faire fonctions de commissaire général (21 mai 1785), ordonnateur à Cayenne (21 mai 1785)
  • Page 225. Lestiboudois, né le 20 juin 1750 à Louisbourg, passé à la Martinique (22 janvier 1779), embarqué avec l’armée de Guichen (24 mars 1780), chargé du détail de la comptabilité courante (janvier 1781), commis principal (janvier 1782), fonctions d’écrivain (février 1785), écrivain des Colonies (25 juin 1785), [commissaire provisoire à la Guadeloupe, confirmé (18 août 1808), chargé de la Basse-Terre, revenu d’Angleterre (1811), admis au traitement de retraite ou de réforme (1811), commissaire de Marine de 2e classe destiné pour Cayenne (4 octobre 1814)] . Voir aussi FR ANOM COL D2C 251, FR ANOM COL D2C 349 page 7
  • Pages 175 et 225. Le Tellier de La Crévonière, a commencé à servir au bureau des Colonies (1782), écrivain ordinaire (16 juin 1785), écrivain principal des Colonies (17 avril 1789)
  • Pages 169 et 225. Le Vacher de Louisic, a commencé à servir en 1763, à Pointe-à-Pitre (Guadeloupe) (1772), au bureau du Contrôle en Martinique (1774), écrivain ordinaire (1775), brevet d’écrivain principal (25 juin 1785), nommé sous-commissaire par l’intendant (1780), ordonnateur par intérim (janvier 1794), chef civil de l’armée navale de l’Océan (avril 1795), commissaire de la Marine
  • Page 51. Linger (Jacques), né vers 1740, avocat en Parlement, écrivain à Rochefort (1763), à Sainte-Lucie (1er mars 1764), à la Martinique (1er juillet 1765), ordre de faire fonction de sous-commissaire (1er février 1770), sous-commissaire (14 mai 1775), commissaire (11 octobre 1778), ordonnateur à la Dominique (19 février 1780), ordre de faire fonction de commissaire général (15 janvier 1784), commissaire général (12 mai 1788), commissaire civil aux Îles du Vent (1790), décédé à la Martinique (avril 1782)
  • Page 227. Lœillard, entré dans les bureaux de l’Administration (1er janvier 1785), breveté écrivain (25 juin 1785)
  • Page 105. Lorme de Condren (Charles), entré dans les bureaux à la Martinique (février 1774), passé à la Dominique (1778), commis principal (7 février 1780), écrivain principal (30 novembre 1782), avec ordre de prendre rang du 7 février 1780, commissaire des Colonies (16 juin 1785), décédé (23 juillet 1789
  • FR ANOM COL D2C 250zone générique = FM, zone cote = D/2C/250Lettres M-V
  • Page 229. Mainié, écrivain ordinaire des Colonies (4 janvier 1787)
  • Page 99. Mallouet d’Alibert, volontaire dans la Légion de Saint-Domingue (1767), ordre pour faire fonctions de sous-commissaire (6 janvier 1774), sous-commissaire (8 août 1775), commissaire des Colonies (11 octobre 1779), 1er conseiller au conseil supérieur de Cayenne (25 août 1776) . Voir aussi FR ANOM COL D2C 231 F° 260v°
  • Page 225. Marsan, né le 26 janvier 1755 à Basse-Terre, a commencé à servir en 1769, premier commis au Bureau de la rédaction des anciens comptes (1781), écrivain par ordre de l’intendant de la Guadeloupe (1784), écrivain ordinaire des Colonies (25 juin 1785)[commissaire provisoire à la Guadeloupe de 3e et 2e classe, chargé du bureau de l’inscription maritime, confirmé (18 août 1808)]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 77 page 16, FR ANOM COL D2C 251, FR ANOM COL D2C 349 page 8
  • Page 101. Masse (Jean Pierre), né à Versailles le 3 novembre 1748, surnuméraire au bureau des Colonies (octobre 1767), commis à l’Île de France de 1772 à 1777, au bureau de l’Inde (1777), commissaire des Colonies (2 juillet 1781), à la Grenade (1782-84), à la Martinique (1784-85), à la Guadeloupe (1785), ordonnateur par interim à Tobago (janvier 1790), à la Guadeloupe (16 mars 1791), resté en France en (janvier 1792), à Saint-Domingue (16 février 1793), passé aux États-Unis, arrêté à son retour en France, réintégré et nommé ordonnateur à Cayenne (25 janvier 1798), sous-préfet, chef d’administration à Sainte-Lucie (2 juin 1802), rentré en France (18 mars 1804), chargé de la rédaction des comptes de Sainte-Lucie (5 mai 1804), retraité (30 janvier 1809), décédé (1820)
  • Page 105. Mazade de Percin (Julien Bernard Dorothée),greffier au conseil supérieur de l’Île de France (6 avril 1782), commissaire des Colonies à Saint-Domingue (6 juillet 1786). Voir aussi FR ANOM COL D2C 231 F° 327
  • Page 229. Morellet, écrivain ordinaire des Colonies (8 novembre 1786)
  • Page 173. Morigny (de), écrivain principal des Colonies (27 avril 1789)
  • Page 51. Motais de Narbonne, écrivain ordinaire (1771), sous-commissaire (8 août 1775), fonctions de commissaire général (25 mars 1784), commissaire principal de Marine avec pension de retraite (16 juillet 1817), chevalier de Saint-Louis le 22 août 1819
  • Page 101. Motet de La Fontaine, ordre pour faire fonction de sous-commissaire (30 août 1778), commissaire des Colonies (19 août 1784), retraite (11 octobre 1820), décédé (1821), chevalier de saint-Louis le 11 octobre 1820
  • Page 231.Mottet (Jean François), écrivain ordinaire des Colonies (22 mars 1788)
  • Page 22. Naudot, écrivain ordinaire des Colonies (4 janvier 1787)
  • Page 229. Oudet, écrivain ordinaire des Colonies (9 février 1787)
  • Page 167. Parade, écrivain principal des Colonies (28 avril 1785)
  • Page 109. Parade de La Plaigne (Pierre Claude Emmanuel), commissaire des Colonies (25 décembre 1788), admis à la retraite (29 juin 1817), commissaire principal de marine honoraire (28 avril 1821), chevalier de Saint-Louis le22 août 1819
  • Page 233. Partharieu, écrivain ordinaire des Colonies (15 janvier 1789)
  • Page 101. Percheron de Mouchy (Adrien Louis), agent des colonies au Cap de Bonne-Espérance, commissaire des Colonies (22 janvier 1781), retraité (26 mars 1803), décédé (6 octobre 1803)
  • Page 21. Petit de Viévigne (Jacques),député de la Martinique, juge à la sénéchaussée de Saint-Pierre (1er décembre 1764), conseiller honoraire au conseil supérieur (1er janvier 1768), commissaire général (1er août 1782), ordonnateur à la Grenade (25 août 1782), ordre de présider le conseil supérieur de la Martinique en sa qualité de commissaire général des Colonies (20 février 1784), commissaire-ordonnateur en Guadeloupe (1789).Voir aussi FR ANOM COL D2C 231 F° 149
  • Page 171. Pinet, écrivain principal des Colonies (4 janvier 1787)
  • Page 95. Proissy (de), écrivain à Brest (1757), écrivain au Cap Saint-Domingue (15 mars 1760), sous-commissaire des classes (1765), commissaire des Colonies (8 août 1775). Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 57v° (2e partie de registre)
  • Page 223. Quatremère, écrivain ordinaire des Colonies (28 avril 1785)
  • Page 23. Raime (de), élève de la Marine (1er janvier 1754), écrivain ordinaire (1er janvier 1758), sous-commissaire de la Marine et des classes (1er juillet 1763), contrôleur (1er janvier 1769), commissaire (12 octobre 1779), commissaire général (fonctions) (17 juin 1781), brevet de commissaire général (19 septembre 1784)
  • Page 169. Raime de Beaupré, sur la Normande 1763, commis à Brest (1764), embarqué sur la frégate la Légère pour y faire fonctions d’écrivain (1766), sur la corvette le Rossignol (14 septembre 1771), écrivain (20 décembre 1778), ordonnateur à Saint-Vincent (1782), sous-commissaire (24 février 1783), brevet d’écrivain principal (25 janvier 1785), ordre pour faire fonctions de commissaire (17 avril 1789), commissaire (6 novembre 1789)
  • Page 227. Rollin Cajols, a commencé à servir (1781), commis principal par ordre de l’intendant (1782), chargé de rendre les comptes de Saint-Vincent (1784), placé dans les bureaux à la Martinique (1785), écrivain breveté (25 juin 1785)
  • Page 171. Roustagnenq (Siméon), né le 17 février 1760 à Toulon, a commencé à servir dans les bureaux de la Marine à Toulon (1er juillet 1777), écrivain à la Grenade (11 août 1782), écrivain passé à Sainte-Lucie (1er janvier 1784), écrivain principal (25 juin 1785), ordonnateur à Sainte-Lucie (22 mars 1793), [sous-préfet chef d’administration à la Guadeloupe (18 août 1808), revenu d’Angleterre (1811), admis au traitement de retraite ou de réforme (1811)]. . Voir aussi FR ANOM COL D2C 349 page 1
  • Page 231. Rudelle, écrivain ordinaire des Colonies (9 février 1787)
  • Page 227. Sabatier, passé à la Grenade (1782), à la Martinique (1783), écrivain ordinaire (25 juin 1785)
  • Page 223. Sainthaou, écrivain ordinaire des Colonies (28 avril 1785)
  • Page 173. Saint-Pern, écrivain principal des Colonies (9 février 1787)
  • Page 175. Sire, écrivain de la Marine à Saint-Domingue (10 novembre 1782), écrivain principal des Colonies (25 décembre 1788)
  • Page 103. Sonnerat, commissaire des Colonies (24 mars 1785)
  • Page 55. Thibault (Jean Baptiste de), sous-commissaire des Colonies (15 août 1776), commissaire (7 décembre 1777), ordre de faire fonction de commissaire général (9 février 1787), retraite avec pension au grade de commissaire ordinaire (16 juillet 1817), commissaire principal honoraire (28 avril 1821), chevalier de Saint-Louis le 22 août 1819
  • Page 169. Thibeaux, entré dans les bureaux de l’administration de la Guadeloupe (1773), passé à la Dominique (1778), passé à Tabago (24 juin 1781), contrôleur (31 août 1782), brevet d’écrivain pricipal (25 juin 1785)
  • Page 231. Tournair, écrivain ordinaire des Colonies (9 février 1787)
  • Pages 97 et 227. Vassal, élève (1752), écrivain ordinaire (1758), écrivain de la Marine et des classes (1765), sous-commissaire (1er février 1767), ordre de faire fonctions de commissaire (8 août 1775), commissaire des Colonies (11 octobre 1779), écrivain des Colonies (25 juin 1785), trésorier et receveur à Sainte-Lucie, décédé (1802)
  • Page 173. Vendrier, écrivain principal des Colonies (29 août 1787)
  • Page 97. Vian (Honoré), a commencé à servir en Guadeloupe (1er janvier 1763), écrivain de la Marine (1er juillet 1767), ordre de faire fonctions de sous-commissaire en Guyane (1770), brevet de sous-commissaire (1775), commissaire des Colonies en Guadeloupe (11 octobre 1779), à la Guadeloupe (1784), contrôleur (janvier 1785), décédé à la Guadeloupe (7 juillet 1789). Voir aussi FR ANOM COL D2C 77 F° 14
  • Page 103. Vinay, ordre de faire fonctions de sous-commissaire (14 décembre 1779), commissaire des Colonies (19 août 1784)
  • Page 165. Voisin, né le 20 mai 1755 à Versailles, écrivain à la Guadeloupe (1er octobre 1782), écrivain principal à la Guadeloupe (12 décembre 1784), [inspecteur de 2e classe à la Guadeloupe (18 août 1808), revenu d’Angleterre (1811), admis au traitement de retraite ou de réforme (1811)]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 77 F° 14, FR ANOM COL D2C 349 page 3
  • Page 225. Voiturier, écrivain ordinaire des Colonies (25 juin 1785)
  • Page 233. Vrignaud Desprès, a travaillé par commission au port de Rochefort (15 septembre 1778 jusqu’en mars 1783), garde-magasin au Cap à Saint-Domingue (1783), garde d’artillerie au Cap à Saint-Domingue (juillet 1787), commis aux classes, au Port-de-Paix (1er août 1788), demande un brevet d’écrivain (septembre 1788)
  • FR ANOM COL D2C 251zone générique = FM, zone cote = D/2C/251Matricules du personnel civil de l’administration des colonies1802/18101 registre

    Administration et justice.

    En tête : états du personnel par colonies (Saint-Domingue ; Martinique ; Tobago ; Guadeloupe et dépendances ; Guyane ; Îles de France et de la Réunion ; Inde ; Louisiane ; Saint-Pierre et Miquelon ; Sénégal).

    Ensuite : dans ordre alphabétique à la 1ère lettre, notices individuelles avec noms, prénoms, dates de la nomination, états de service antérieurs.

    FR ANOM COL D2C 251zone générique = FM, zone cote = D/2C/251Lettres A-C

  • Allut (Antoine), né le 28 décembre 1774 à Paris, commis de 2e classe au Sénégal (19 germinal an 11), décédé (8 septembre 1808)
  • Artigues, maître de port au Sénégal (19 germinal an 11)
  • Augier, commis ordinaire pour Tabago (4 germinal an 11), n’a pas accepté
  • Agnès (Louis), sous-commissaire de Marine à la Martinique (24 prairial an 12), a cessé ses fonctions le 24 février 1809, jour de la capitulation de la Martinique
  • Bailly (Louis), né le 18 février 1768 à Rennes, sous-commissaire de Marine (16 juillet 1806)
  • Balmor, commis aux écritures pour le Senégal (19 germinal an 11)
  • Batsalle (Pierre), né le 15 septembre 1765 à Pau, directeur des Domaines et revenus publics de la partie de l’est de Saint-Domingue (15 germinal an XIII/5 avril 1805)
  • Batsalle (Jean), né en 1772 à Pau, sous-commissaire de Marine (15 germinal an XIII/5 avril 1805)
  • Baudot (Pierre Toussaint), né le 1er mars 1759 à La Charité-sur-Loire, garde-magasin à la Guadeloupe (30 pluviôse an XII/20 février 1804), [au magasin général à Basse-Terre, fait prisonnier (1810), rentré d’Angleterre (1811), admis au traitement de réforme ou de retraite (1811)], remis en activité dans la colonie (novembre 1814), fait prisonnier de guerre par les Anglais (10 août 1815), rentré en France (25 décembre 1815), en demi-solde jusqu’au 31 mars 1816, destiné à la Guadeloupe(5 juin1816). Voir aussi FR ANOM COL D2C 251, FR ANOM COL D2C 349 page 17
  • Baudouin, garde-magasin au Sénégal (19 germinal an 11), démissionnaire
  • Bédier-Prairie (Martin Benjamin), sous-commissaire de Marine aux Îles de France et de la Réunion (25 janvier 1807)
  • Benezech (Pierre), conseiller d’Etat, préfet colonial de Saint-Domingue (5 brumaire an 10), décédé (23 prairial an 10)
  • Benoist (Auguste Alexandre François), né le 30 mars 1760 à Angers, ordonnateur à Cayenne (an 7), retourné en France par suite de la capitulation de Cayenne (12 janvier 1809)
  • Bertin, conseiller d’Etat, préfet colonial de la Martinique (13 prairial an 10)
  • Bigaignon, sous-commissaire de Marine à l’Île de France (25 janvier 1807)
  • Blampied (Pierre Henri), né en 1768 à Chantilly, commis principal (1er fructidor an 12), confirmé (13 février 1809)
  • Blanchet, gendarme de Marine pour les îles Saint-Pierre et Miquelon (17 ventôse an 11) Il n’a pas suivi cette destination à cause de la guerre.
  • Blanchot (François Michel Émilie), commandant en chef et administrateur général du Sénégal (25 thermidor an 10), décédé (12 septembre 1807)
  • Boisson (Jean Louis Alexandre), sous-commissaire de Marine à la Martinique (24 prairial an XII/29 août 1807), a cessé ses fonctions le 24 février 1809 jour de la capitulation de la Martinique
  • Bonneville (Adrien Basile), né à Arpajon, commis principal à la Guadeloupe (1er juin 1807)
  • Bouchard (Louis Augustin), commis principal (1er frimaire an XIV/14 septembre 1807), a cessé ses fonctions le 24 février 1809 jour de la capitulation de la Martinique
  • Bourayne (Charles), sous-garde-magasin aux Îles de France et de la Réunion (25 janvier 1807)
  • Bourilhon, commissaire des Colonies de 3e classe et chargé de l’administration supérieure des îles Saint-Pierre et Miquelon (2 ventôse an 11), Cette destination n’a pas eu de suite par l’effet de la guerre.admis à faire valoir ses droits à la retraite (15 mai 1806)
  • Camboularet (Claude Antoine), commissaire de 1ère classe faisant fonctions d’inspecteur à la Martinique (13 prairial an 10), a cessé ses fonctions le 24 février 1809 jour de la capitulation de la Martinique
  • Cazeneuve, directeur particulier du Domaine pour la Martinique (13 prairial an 10), a cessé ses fonctions le 24 février 1809 jour de la capitulation de la Martinique
  • Chailly (Michel), sous-commissaire de 3e classe pour la Martinique, a quitté la Martinique ( 27 germinal an 11), mis en activité au port de Brest (8 fructidor an 11)
  • Chanaleilles, directeur général du Domaine pour la Martinique (13 prairial an 10), rentré en France en 1806
  • Chanvallon, commissaire des Colonies, ordonnateur provisoire des Îles de France et de la Réunion, a cessé toutes fonctions en l’an XII
  • Charron (Marie Dominique Michel Joseph), directeur général du Domaine pour Sainte-Lucie (13 prairial an 10), prisonnier de guerre à la capitulation de Sainte-Lucie (3 messidor an 11), débarqué à Flessingue (2 ventôse an 12), admis à faire valoir ses droits à la retraite (30 janvier 1809)
  • Chatel, sous-commissaire de 2e classe pour Tabago (13 prairial an 10), inspecteur de Marine (15 vendémiaire an 11), repassé en France par suite de la reddition de Tabago aux Anglais et débarqué au Havre (1er vendémiaire an 12), employé extraordinaire au port de Boulogne (27 brumaire an 12)
  • Chaumonot (Jacques Nicolas), commis principal (14 septembre 1807), a cessé ses fonctions le 24 février 1809 jour de la capitulation de la Martinique
  • Cherville (Simon), né à Paris, commissaire principal à la Guadeloupe (1er nivôse an XIII/22 décembre 1804)
  • Clémansin (François Gervais), né le 8 août 1775 à Lorient, sous-commissaire de Marine à la Martinique (29 août 1807), a cessé ses fonctions le 24 février 1809 jour de la capitulation de la Martinique
  • Clériceau (Louis Joseph), sous-commissaire aux Îles de France et de la Réunion (25 janvier 1807)
  • Courejolle (Étienne), né le 3 juin 1772 à la Martinique, sous-commissaire à la Guadeloupe (20 frimaire an X/11 décembre 1801), confirmé (18 août 1808), [chargé du bureau des fonds et approvisionnements à Basse-Terre, garde-magasin de 2e classe à la Guadeloupe (7 avril 1819]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 349 page 13
  • Couvois (Jean François), commis principal de Marine à l’Île de France (8 fructidor an XIII)
  • Cuny (Charles Joseph), sous-inspecteur de 2e classe aux Îles de France et de la Réunion (25 janvier 1807)
  • FR ANOM COL D2C 251zone générique = FM, zone cote = D/2C/251Lettres D-K
  • Dainville, commis de 1ère classe pour le Sénégal (19 germinal an 11)
  • Dandasne (Pierre Joseph), écrivain principal des Colonies pour Saint-Domingue (25 décembre 1788), repassé en France après l’évacuation de la ville des Cayes du 25 vendémiaire an XII, débarqué à Bordeaux (10 messidor an 12), en activité au bureau des Colonies (21 vendémiaire an XIII), commissaire, admis à faire valoir ses droits à la retraite (30 janvier 1809)
  • Daubremon, né le 12 janvier 1759 à Coutras, inspecteur colonial de 3e classe pour Santo-Domingo (6 janvier 1807)
  • Daure, préfet colonial de Saint-Domingue (provisoire) (an 10)
  • Dégrigny, né à Paris, sous-commissaire de 1ère classe pour Gorée (19 germinal an 11), depuis la prise de Gorée il est passé au Sénégal où il continue ses fonctions. Voir aussi FR ANOM COL D2C 278 page 1
  • Descemet, né à Paris, commis de 3e classe pour le Sénégal (19 germinal an 11), adjoint au garde-magasin (25 messidor an 11), sous-garde-magasin titulaire du Sénégal (26 messidor an 11), rentré en France à la capitulation du Sénégal arrivée le 14 juillet 1809, décédé à Corfou (1813). Voir aussi FR ANOM COL D2C 278 page 5
  • Desmazes (Joseph), sous-garde-magasin à la Martinique (29 août 1807), a cessé ses fonctions le 24 février 1809 jour de la capitulation de la Martinique
  • Donès, commissaire de 1ère classe, chef d’administration ordonnateur à Tobago (8 germinal an 11), n’a pas suivi cette destination à cause de la guerre, décédé à Paris
  • Donès (Edme Henri), sous-commissaire des Colonies à Cayenne (22 septembre 1800), admis au traitement de réforme (20 septembre 1809)
  • Druilhet, né à Masseube (Gers), commis aux distributions au Sénégal (19 germinal an 11). Voir aussi FR ANOM COL 278 page 12
  • Dupleix Silvain (Édouard), commis chargé du magasin à Saint-Pierre et Miquelon (17 ventôse an 11), n’a pas suivi cette destination par l’effet de la guerre
  • Durand-Mollard (Martin), sous-commissaire de Marine à la Martinique (29 août 1807), rentré en France en 1807
  • Fabry (Raymond), commis principal pour Sainte-Lucie (19 pluviôse an 11), repassé en France après la capitulation de cette colonie du 3 messidor an XI par suite de laquelle il fut fait prisonnier, débarqué à Morlaix (27 ventôse an 12), employé dans les ports en France
  • Fabvre (Prosper ou Élie Eutrope), né à Saint-Jean d’Angély, commis principal pour Santo-Domingo (27 juin 1807), sous-commissaire de Marine (26 janvier 1809), retourné en France par suite de la capitulation de Santo-Domingo en septembre 1809, employé au bureau de liquidation de la dette arriérée de Saint-Domingue (31 mars 1810)
  • Fermier, commis ordinaire pour Tabago (18 germinal an 11), «retenu en France par l’effet de la guerre»
  • Framery (Jean Baptiste), commis principal à la Martinique (14 septembre 1807), a cessé ses fonctions le 24 février 1809 jour de la capitulation de la colonie
  • Frèron, sous-préfet et chef d’administration aux Cayes (16 brumaire an 10), décédé (26 messidor an 10)
  • Frinck, commis expéditionnaire pour le Sénégal (19 germinal an 11)
  • Froidevaux (Antoine), né à Dôle, commissaire de Marine de 2e classe à Santo-Domingo (26 janvier 1809)
  • Fuec, interprète pour les îles Saint-Pierre et Miquelon (17 ventôse an 11), «la guerre a été un obstacle à son départ pour cette destination»
  • Gérard (Louis), né à Brest, secrétaire de préfecture et d’administration commune à l’Île de la Réunion
  • Gez (François Honoré Alexis Emmanuel), né le 1er septembre 1746 à Toulouse, à la Guadeloupe, confirmé dans le grade de commissaire (6 pluviôse an 7I), de 1ère classe (18 août 1808),
    [à la Guadeloupe, confirmé dans le grade de commissaire (6 pluviôse an 7I), de 1ère classe (18 août 1808),
    prisonnier à la suite de la capitulation de la Guadeloupe (6
    février 1810), revenu d’Angleterre (1811), admis au traitement de retraite ou de réforme (1811)]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 349 page 6
  • Gillot-Grandmaison, sous-commissaire des Colonies de 3e classe pour la Martinique (27 ventôse an 11), n’a pas suivi cette destination par
    effet de la guerre, employé provisoirement dans un port en France (26 fructidor an 11)
  • Girard (Auguste), sous-commissaire de la Marine aux Îles de France et de la Réunion (25 janvier 1807)
  • Godard (Nicolas Sébastien), sous-commissaire de Marine de 2e classe à la Martinique (13 prairial an 10), de 1ère classe par arrêté du préfet colonial (1er vendémiaire an 11), commissaire de 3e classe par arrêté du préfet colonial (1er prairial an 12), de 2e classe par arrêté du préfet colonial (1er vendémiaire an XIII), confirmé (29 août 1807), a cessé ses fonctions le 24 février 1809 jour de la capitulation de la colonie
  • Goguet (Antoine François), né le 30 avril 1774 à Eppenancourt près Péronne, commissaire de Marine de 2e classe (26 janvier 1809)
  • Gouraud-Fauvel, sous-commissaire de 3e classe à Sainte-Lucie (27 ventôse an 11), n’a pas suivi cette destination par effet de la guerre, employé provisoirement dans un port
  • Gourel Saint-Perne (Louis Claude Hyacinthe), commissaire de Marine de 1ère classe aux Îles de France et de la Réunion (25 janvier 1807), admis à faire valoir ses droits à la retraite (12 avril 1808)
  • Goy (François), né à Lons-le-Saunier, garde-magasin à Fort-de-France (13 prairial an 10), remplacé et mis en retraite par arrêté du préfet colonial (12 novembre 1806)
  • Grand (Louis), né en 1769 à Saint-Domingue, sous-commissaire (26 janvier 1809)
  • Grandmaison, commis ordinaire pour Tobago (an 11), «la guerre a été un obstacle à son départ et il a continué ses services dans les ports en France»
  • Hiriard (Pierre), sous-préfet chef d’administration à l’Île de France (25 janvier 1809)
  • Hubert (Jean Marie), sous-chef d’administration à Port-au-Prince (1er décembre 1792), passé en France après l’évacuation de Saint-Domingue, nommé commissaire et admis à faire valoir ses droits à la retraite (30 janvier 1809)
  • Huet (Jean Baptiste Michel), né à Orbec, commissaire de Marine (26 janvier 1809), décédé à Santo-Domingo (19 juillet 1809) «par suite d’une blessure reçue pendant le siège de cette place»
  • Jauvin, sous-préfet chef d’administration au Port-Républicain (16 brumaire an 10), décédé à Saint-Domingue (6 ventôse an 11)
  • Jolivot (Charles), né le 17 juin 1778 à Beaune, sous-garde-magasin à la Guadeloupe (18 août 1808), au magasin général à Pointe-à-Pitre, fait prisonnier par suite de la capitulation de la Guadeloupe (6 février 1810), rentré en France (1811), admis au traitement ou à l’indemnité de réforme (1811), employé dans son grade à Hambourg (1812), sous-commissaire à Brême (6 janvier 1813)
  • Jublin, commis ordinaire pourTobago (4 germinal an 11),«la guerre a été un obstacle à son départ, il est resté en France»
  • Julbin (Victor Fortuné Marie), né le 14 avril 1774 au Cap Français, commis principal à Santo-Domingo, confirmé (13 février 1809)
  • Juzaud (François), né à La Rochefoucauld (Charente), directeur du Domaine à Cayenne, confirmé (5 février 1803), admis au traitement de réforme (20 septembre 1809)
  • Kernavanois (François Jean Marie), né à Quiberon, sous-commissaire de Marine aux Îles de France et de la Réunion (25 janvier 1807)
  • Kerversau, préfet colonial de la Guadeloupe (19 pluviôse an XIII)
  • FR ANOM COL D2C 251zone générique = FM, zone cote = D/2C/251Lettres L-P
  • Laboulaye, né le 30 mai 1768 à Mareuil (Cher), commis de 2e classe faisant fonctions de payeur au Sénégal, confirmé (19 germinal an 11). Voir aussi FR ANOM COL D2C 278 page 7
  • La Caze (Étienne Charles), né le 4 décembre 1742 à Basse-Terre, commissaire de 1ère classe et inspecteur à Cayenne (10 messidor an 10), a servi jusqu’à la capitulation de la colonie (12 janvier 1809), rentré en France, admis à faire valoir ses droits à la retraite (20 septembre 1809)
  • Lafaille (Victor), né en 1773 à Montesquiou, sous-commissaire de Marine à Santo-Domingo, confirmé (26 janvier 1809), revenu en France à la suite de la capitulation de Santo-Domingo
  • Lafitte (Antoine Joseph), né à l’Île de la Réunion, commis aux Îles de France et de la Réunion (1er vendémiaire an XIII)
  • Lafosse (Jean ou Jacques Marie Auguste), né né le 21 octobre 1781 à Paris, commis principal à la Guadeloupe, confirmé (14 mars 1803), [employé à la sous-préfecture de Pointe-à-Pitre (1808), fait prisonnier par suite de la capitulation de la Guadeloupe (6 février 1810), revenu d’Angleterre (1811), admis au traitement de réforme (1811)]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 349 page 21
  • Lagrange (André François), sous-commissaire de 1ère classe pour Sainte-Lucie (13 prairial an 10), passé à la Martinique après la capitulation de Sainte-Lucie (an 10), commissaire de 3e classe à titre provisoire (an 12), de 2e classe à titre provisoire (an XIII), confirmé (29 août 1807), a cessé ses fonctions le 24 février 1809, jour de la capitulation de la Martinique
  • Lambert (Alexandre Joseph), né le 17 mai 1779 à Nancy, sous-commissaire de Marine à la Guadeloupe (18 août 1808), [secrétaire principal de la préfecture (31 décembre 1807)]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 349 pages 15 et 69
  • La Montagne (Jacques), commissaire de 1ère classe faisant fonctions d’inspecteur à Santo-Domingo (16 brumaire an 10), «renvoyé en France comme homme dangereux pour la tranquillité publique dans la colonie le 24 frimaire an XI», mis en retraite (8 germinal an 11)
  • Laussat (Pierre Clément), préfet colonial de Louisiane (2 fructidor an 10), préfet colonial de la Martinique (17 floréal an 11), conduit en Angleterre après la capitulation de la Martinique du 24 février 1809, chevalier de la Légion d’honneur (11 septembre 1806)
  • Léger, préfet colonial de Pondichéry (24 fructidor an 11), préfet colonial des Îles de France et de Bourbon
  • Léger (Gilles Pascal), garde-magasin principal à Sainte-Lucie (13 messidor an 10), prisonnier de guerre (messidor an 11), rentré des prisons d’Angleterre (27 ventôse an 12)
  • Lejuge (Joseph Jean), inspecteur colonial de 2e classe à l’Île de France(25 janvier 1807)
  • Lesage (Jean Baptiste), commis principal à la Martinique, confirmé (14 septembre 1807), passé en France par suite de la capitulation de la Martinique (27 septembre 1809)
  • Lesage (Jean Robert), né à Fort-de-France, sous-commissaire de Marine à la Guadeloupe (18 août 1808), [chargé du bureau des fonds et approvisionnements à Pointe-à-Pitre. Voir aussi FR ANOM COL D2C 349 page 14
  • Lestiboudois (Honoré), né à Louisbourg, commissaire provisoire à la Guadeloupe, confirmé (18 août 1808)
  • Lesueur (Augustin Amable Aimé), commis principal à Santo-Domingo, confirmé (13 février 1809)
  • Letellier (François René), né le 12 mars 1762 à Saint-Lo, sous-commissaire de Marine de 1ère classe, inspecteur colonial à la résidence des Cayes (15 brumaire an 10), repassé en France (frimaire an 12)
  • Letellier, commis principal pour Tobago (30 germinal an 11), n’a pas suivi cette destination à cause de la guerre et faute d’expédition pour Tobago «qui est tombé au pouvoir de l’ennemi peu après sa nomination»
  • Levasseur (Honoré Joseph), sous-commissaire de Marine aux Îles de France et de la Réunion (25 janvier 1807), décédé (3 novembre 1806)
  • Louis (Joseph), garde-magasin de la Marine à l’Île de France, confirmé et admis au traitement de réforme (31 mai 1807)
  • Mangeot, commissaire de Marine à l’Île de France
  • Magnytot (Louis Maurice), préfet colonial de Tobago (13 prairial an 10), à la préfecture coloniale de Saint-Domingue (17 ventôse an 11)
  • Mammès (Jean Baptiste Charles), né en 1774 à Bourbonne-les-Eaux, commis ordinaire de 1ère classe à la Guadeloupe (an 10), garde-magasin aux Saintes (1808). Voir aussi FR ANOM COL D2C COL 349 page 31
  • Marchant (Jacques Henry Benoît), sous-préfet chef d’administration à l’Île de la Réunion (25 janvier 1807)
  • Marrou (Antoine Michel), né à Marseille, commissaire de Marine de 2e classe à l’Île de France (25 janvier 1807)
  • Marsan (Antoine Luc), né le 26 janvier 1755 à la Guadeloupe, commissaire provisoire à la Guadeloupe de 3e et 2e classe, confirmé (18 août 1808)
  • Martin (Joseph), né à Mussy-sur-Seine (Aube), botaniste du gouvernement à Cayenne, directeur de l’habitation des épiceries, jardin et pépinières coloniales, correspondant du Museum d’histoire naturelle de Paris, entretenu comme conservateur de l’habitation des épiceries dite la Gabrielle (1809)
  • Martin (Louis), commis principal de Marine à l’Île de France, sous-commissaire de Marine (13 avril 1809)
  • Masse (Jean Pierre), sous-préfet chef d’administration à Sainte-Lucie (13 prairial an 10), admis à faire valoir ses droits à la retraite (30 janvier 1809)
  • Mellis, né à Revel, économe de l’hôpital militaire au Sénégal, confirmé (19 germinal an 11), interprète (1817)
  • Ménard (François), sous-préfet chef d’administration à la Martinique (13 prairial an 10), admis à faire valoir ses droits à la retraite (30 janvier 1809)
  • Merville (Nicolas), né à Basse-Terre, commis principal à la Guadeloupe, confirmé (5 septembre 1808)
  • Montmayeur, résident à Podor (19 germinal an 11), passé en France après la prise de l’île de Gorée
  • Motas (Jean François Étienne), né le 2 avril 1777 à Perpignan, sous-commissaire de la Marine à la Martinique (29 août 1807), a cessé ses fonctions le 24 février 1809, jour de la capitulation de la Martinique
  • Nestré, économe de l’hôpital militaire de l’île de Gorée, confirmé (19 germinal an 11)
  • Nicol (Jean Baptiste), sous-commissaire de Marine aux Îles de France et de la Réunion (25 janvier 1807)
  • Noblot (Joseph Phinée), né le 9 mars 1787 au Môle-Saint-Nicolas, commis principal à Santo-Domingo, confirmé (13 février 1809)
  • Offret (Hervé Marie), né le 22 février 1763 à Quibignon (Finistère), sous-commissaire à la Guadeloupe (11 frimaire an IX), commissaire (1er vendémiaire an 11), confirmé (18 août 1808), chargé du bureau des revues, police des troupes et hôpitaux à Basse-Terre (1808), parti de la Guadeloupe et arrivé à Plymouth (juin 1710), échangé et rentré en France (1810), admis au traitement de réforme ou de retraite (1811)
  • Ott (Louis), né à Strasbourg, commis principal à la Guadeloupe, confirmé (5 septembre 1808)
  • Parade (Pierre Claude Emmanuel), commissaire des Colonies de 1ère classe (20 janvier 1789), sous-préfet chef d’administration à Port-au-Prince, passé en France après l’évacuation de Saint-Domingue, admis à faire valoir ses droits à la retraite (30 janvier 1809)
  • Patrouilleau, né à l’Île d’Oléron, commis de 3e classe faisant fonction de garde-magasin à Gorée (19 germinal an 11). Voir aussi FR ANOM COL D2C 278 page 8
  • Pélard, commis ordinaire pour Tobago (4 germinal an 11), repassé en France en l’an XII après la prise de cette île, démissionnaire
  • Pelusset, commissaire de 3e classe de la Marine à la Martinique (13 prairial an 10), destitué (2e jour complémentaire an XIII)
  • Picard, né le 25 novembre 1769 à Paris, commis de 1ère classe chargé du greffe au Sénégal (19 germinal an 11), retourné en France par suite de la capitulation du Sénégal en 1809, commis principal (9 mars 1810), destiné à nouveau pour le Sénégal en qualité de greffier (5 septembre 1814). Voir aussi FR ANOM COL D2C 278 pages 14, 23
  • Picquet (Claude Julien), né à Chaumont (Oise), commis principal à la Guadeloupe, confirmé (5 septembre 1808), [chargé du bureau de l’inscription maritime, armements et prisonniers de guerre à Pointe-à-Pitre]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 349 page 22
  • FR ANOM COL D2C 251zone générique = FM, zone cote = D/2C/251Lettres R-W
  • Rainville (Augustin), commissaire de Marine de 1ère classe, faisant fonctions d’inspecteur (24 fructidor an 10), prisonnier de guerre par la suite de la capitulation de Pondichéry (24 fructidor an 11), rentré en France (an 12), admis à faire valoir ses droits à la retraite (30 janvier 1809)
  • Rainville (Jean François), commissaire de Marine de 3e classe pour la Martinique (13 prairial an 10), de 2e classe à titre provisoire (1er nivôse an 11), de 1ère classe à titre provisoire (1er prairial an 12), confirmé (7 septembre 1807), chef d’administration en l’absence du titulaire (1er messidor an 12)
  • Ravier (François), sous-commissaire de Marine aux Îles de France et de la Réunion (25 janvier 1807)
  • Renou, commis chargé de l’inspection aux îles Saint-Pierre et Miquelon (17 ventôse an 11), «la guerre a été un obstacle à son départ pour cette destination»
  • Ressert, commis faisant fonctions de garde-magasin à Podor, confirmé (19 germinal an 11)
  • Richard (Jean François), né le 25 mars 1753 à Fontainebleau, commissaire de Marine de 3e classe (an 11), à Cayenne jusqu’au 12 janvier 1809, jour de la capitulation de cette colonie, retourné en France (1809), admis à faire valoir ses droits à la retraite (10 août 1809)
  • Robiou (Charles Louis Brice Aignan), né le 4 novembre 1754 à Nantes, sous-commissaire de Marine (26 janvier 1807)
  • Roustagnenq (Siméon), né à Toulon sous-préfet chef d’administration à la Guadeloupe (18 août 1808), chevalier de la Légion d’honneur (17 messidor an 12)
  • Rouvier (Antoine Élisabeth Honoré), né le 25 février 1776 à Niort, commis principal à la Martinique, confirmé (14 septembre 1807, a cessé ses fonctions le 24 février 1809, jour de la capitulation de la Martinique
  • Rouyer (Julien Hippolyte), né le 25 novembre 1766 à Rennes, garde-magasin à Santo-Domingo, confirmé (26 janvier 1809)
  • Scipion (Vincent François), né le 30 juin 1780 à Brest, commis de Marine de 1ère classe à l’Île de France
  • Servoisier (Louis Charles Achille), né le 25 février 1785 à Paris, commis à Cayenne (5 pluviôse an 11), commis principal des Colonies (15 septembre 1809), rentré en France en 1809
  • Séva (Jean Baptiste), sous-commissaire de 1ère classe pour Mahé (24 fructidor an 10), à l’Île de France (4 mars 1807), retourné en France pour congé de maladie, fait prisonnier pendant la traversée et conduit à Plymouth, rentré en France en 1809, admis à faire valoir ses droits à la retraite (20 septembre 1809)
  • Thibeaux, commissaire de Marine de 1ère classe faisant fonctions de chef d’administration à Pondichéry (24 fructidor an 10), n’a pas suivi cette destination pour cause de maladie, décédé à Paris
  • Tirol, sous-préfet chef d’administration aux Cayes (12 brumaire an 11), préfet colonial du Cap par interim, chevalier de la Légion d’honneur
  • Traullet, résident au comptoir de Babagué, dépendance du Sénégal, confirmé (19 germinal an 11)
  • Trublet (Laurent), commissaire de Marine de 1ère classe à l’Île de France (25 janvier 1807)
  • Turet (François Louis), né le 22 juin 1775 à Paris, commis principal pour Tobago (13 prairial an 10), à la Martinique (1er nivôse an 11), garde-magasin à la Martinique (29 août 1807)
  • Varèze Aurèle (François Marie), chef d’administration ordonnateur à Santo-Domingo (6 janvier 1807), fait prisonnier par les Anglais lorsqu’il se rendait à son poste, décédé (10 août 1807)
  • Vermond (Pierre Joseph), né en 1763 à Nesle (Somme), commis à la Martinique (1er octobre 1780), commissaire provisoire à Marie-Galante, confirmé (18 août 1808), chargé du bureau de la comptabilité arriérée à Pointe-à-Pitre (1808), rentré en France (1811), admis au traitement de retraite ou de réforme (1811). Voir aussi FR ANOM COL D2C 349 page 5
  • Vigner, commis de 2e classe pour le Sénégal (19 germinal an 11)
  • Voisin (Jacques Michel), né à Versailles, commissaire de 2e classe faisant fonctions d’inspecteur au Cap (15 brumaire an 10), inspecteur colonial de 3e classe à la Guadeloupe (19 pluviôse an XIII), de 2e classe (18 août 1808)
  • Wante, sous-préfet chef d’administration de l’Artibonite à titre provisoire (4 germinal an 11), confirmé (2 floréal an 11)
  • FR ANOM COL D2C 252zone générique = FM, zone cote = D/2C/252Matricules du personnel civil de l’administration des colonies18041 registre

    Officiers civils d’administration, de justice, de santé.

    Martinique, Sainte-Lucie, Tobago, Louisiane, Pondichéry, Mahé, Karikal, Chandernagor, Inde, Îles de France et de la Réunion, Saint-Domingue, Santo-Domingo, Guadeloupe, Cayenne et Sénégal.

    FR ANOM COL D2C 259zone générique = FM, zone cote = D/2C/259Matricule des ingénieurs, conducteurs des Ponts et Chaussées, architectes, voyers, arpenteurs du Cadastre et autres agents employés aux directions des Constructions civiles1814/18401 registre

    Martinique, Guadeloupe et dépendances, Guyane française, Sénégal et dépendances, Bourbon, Madagascar, Établissements français de l’Inde.

    Table alphabétique en fin de volume.

    FR ANOM COL D2C 259zone générique = FM, zone cote = D/2C/259Lettres A-C

  • F° 279. Adamolle, dit Damor (Charles Auguste), né le 18 janvier 1805 à l’Île Bourbon, commis auxiliaire de la Marine attaché au magasin général à l’Île Bourbon (16 mai 1822), garde-magasin du Génie (1er octobre 1822), gérant (16 janvier 1825), n’est plus employé (1er janvier 1826)
  • F° 306. Albespic (Joseph Bruno Victor), né à Avignon, tailleur de pierres, maître maçon et entrepreneur de bâtiments, conducteur des travaux de 2e classe à Madagascar (24 août 1827), rentré en France (1831)
  • F° 310. Albespic (Auguste Alexandre), né à Gérone (Catalogne), tailleur de pierres, ouvrier maçon, conducteur des travaux de 2e classe à Madagascar (14 septembre 1827)
  • F° 230. Allec (Charles François), né le 29 septembre 1798 à Aspres (Hautes-Pyrénées), adjoint à l’arpenteur voyer (1er août 1822), décédé à Saint-Louis (28 août 1824)
  • F° 48. Alquier (Jacques Henri), né le 27 octobre 1807 à Bordeaux, écrivain temporaire de l’administration de la Marine à la Martinique (13 avril 1831), passé à l’Inspection (11 juillet 1831), démissionnaire (16 octobre 1831), conducteur de travaux (20 septembre 1832), n’est plus employé (1er novembre 1832)
  • F° 46. Anquetil (Jean Baptiste Guillaume Victor), né le 27 janvier 1809à Fort-Royal, commis expéditionnaire à la direction générale de l’Intérieur à la Martinique (3 novembre 1828), destitué (20 septembre 1829), commis expéditionnaire à la direction des Ponts et Chaussées (16 juin 1830), démissionnaire (16 septembre 1830)
  • F° 44v°. Antoine (Auguste), commis expéditionnaire à la direction des Ponts et Chaussées à Fort-Royal (1er juillet 1829, 1er janvier 1830, 9 février 1830), démissionnaire (15 septembre 1829, 1er février 1830, 1er avril 1830)
  • F° 210. Ardenne (Laurent), né à Bordeaux, conducteur des travaux de 2e classe au Sénégal (19 novembre 1839), n’a pas gagné sa destination
  • F° 47v°. Argaignon (Dominique Eugène d’), né le 5 juillet 1800 à Sarniguet (Hautes-Pyrénées), commis expéditionnaire à la direction des Ponts et Chaussées à Fort-Royal (16 novembre 1831), démissionnaire (1er novembre 1834)
  • F° 316. Armand, ingénieur destiné à Pondichéry (2 novembre 1814), n’a pas joint cette destination
  • F° 160v°. Arnoult (Édouard), né le 4 juin 1800 à Nantes, commis auxiliaire à la direction du Génie militaire en Guyane (1er décembre 1820), démissionnaire (29 janvier 1822)
  • F° 277. Aubert (Louis Janvier), né le 25 janvier 1782 à Chandernagor, commis des Ponts et Chaussées à l’Île Bourbon (1er mai 1819), commis expéditionnaire (1er juillet 1821), commis secrétaire de la direction des Ponts et Chaussées (16 mars 1824), gérant (1er janvier 1828), congédié (6 octobre 1829), chef du bureau de la direction (31 décembre 1829), n’est plus employé (20 mai 1830)
  • F° 220v°. Audole (Pierre), né à Mondiscar (Haute-Garonne) le 10 août 1761, maître-forgeron au Sénégal (1er octobre 1817), passé aux chantiers (1er mai 1819), maître de forges à la sous-direction de l’Artillerie (1er juin 1822), maître forgeron de la Marine de 4e classe (22 septembre 1826), à la direction des Ponts et Chaussées (1er août 1827), décédé à Saint-Louis (12 décembre 1829)
  • F° 162v°. Auffray (Guillaume Nicolas), gardien volant pour la conduite et l’exécution des travaux à la Mana (14 juin 1823), maître charpentier à la Mana (1er janvier 1825)
  • F° 219. Aumaître (Jacques), né le 21 août 1797 à Nevers, piqueur des travaux du Génie civil à Saint-Louis (6 octobre 1825), décédé à Saint-Louis (31 août 1828)
  • F° 1. Baduel (Henri Bertrand), né le 1er novembre 1778 à Figeac, ingénieur en chef des Ponts et Chaussées de 2e classe destiné à la Martinique (1er septembre 1817), décédé à Fort-Royal (21 septembre 1818)
  • F° 220. Bamby (Charles), né à Saint-Louis, écrivain à la direction des Ponts et Chaussées au Sénégal (8 avril 1827), n’est plus employé (8 novembre 1828)
  • F° 282. Bardinal (Martial), né le 22 février 1798 à Tulle, piqueur des travaux à la direction des Ponts et Chaussées à l’Île Bourbon (4 novembre 1829), démissionnaire (1er avril 1830)
  • F° 220v°. Baron (Édouard), dessinateur des Constructions civiles au Sénégal (27 novembre 1827), n’a pas suivi sa destination
  • F° 284. Barquissau (Antoine Désiré), né le 20 janvier 1816 à Saint-Denis, commis surnuméraire au secrétariat du conseil privé de l’Île Bourbon (24 avril 1833), commis auxiliaire de la Marine (1er janvier 1834), commis aux écritures à la direction des Ponts et Chaussées (14 novembre 1835), passé à l’administration de la Marine (12 juillet 1836)
  • F° 95v°, 105. Bataillé (Aristide), né le 13 juin 1794 à Dinan, conducteur des travaux des Ponts et Chaussées de 3e classe à la Guadeloupe (9 mai 1828), conducteur des travaux des Ponts et Chaussées de 2e classe (3 août 1829), rentré en France (1831)
  • F° 71. Baudesson (Augustin Edme Michel), né le 28 juillet 1790 à Fontainebleau, ingénieur ordinaire de 1ère classe des Ponts et Chaussées destiné à la Guadeloupe (1er septembre 1817), a cessé ses fonctions (16 avril 1820), rentré en France (1820)
  • F° 112. Baudoin (François Arsène), né le 15 mai 1797 à Paimbeuf, conducteur des travaux des Ponts et Chaussées de 3e classe à titre provisoire à la Guadeloupe (7 mai 1831), commis écrivain à la direction du Génie (16 mai 1834)
  • F° 29v°. Bauzet (Alexandre François Étienne), né le 2 août 1820 à Audun-le-Roman (Moselle), conducteur des travaux des Ponts et Chaussées de 2e classe à la Martinique (30 septembre 1842), décédé à Fort-Royal (24 septembre 1843)
  • F° 347. Bayoud (François), né le 8 juin 1796 à Pondichéry, arpenteur à Pondichéry (1er janvier 1817), arpenteur du roi, conducteur des travaux des Ponts et Chaussées (1er février 1839)
  • F° 262, 268v°. Beaumont (Pierre), né le 11 février 1807 à Dieu, conducteur des travaux des Ponts et Chaussées de 3e classe à l’Île Bourbon (17 juillet 1829), conducteur des travaux des Ponts et Chaussées de 2e classe (29 septembre 1831), rentré en France (1832)
  • F° 347v°. Beausset (Pierre de), grand voyer à Pondichéry (21 juillet 1814), chevalier de Saint-Louis le 22 août 1819, décédé à Pondichéry (5 avril 1823)
  • F° 275. Bédier Beauverger (Arthur), gérant des Ponts et Chaussées à l’Île Bourbon (14 août 1817), démissionnaire (7 septembre 1818)
  • F° 5. Bédigié (Pierre François Gabriel), né le 27 novembre 1789 à Paris, ingénieur ordinaire des Ponts et Chaussées destiné à la Martinique (1er septembre 1817), décédé à Saint-Pierre (13 décembre 1818)
  • F° 94v°. Belhomme (Désiré), né le 27 juillet 1807 à Versailles, conducteur des travaux des Ponts et Chaussées assimilé à la 2e classe à la Guadeloupe (1er septembre 1827), conducteur des travaux des Ponts et Chaussées de
    2e classe (3 août 1829), démissionnaire,
    a cessé ses fonctions (1er février 1831), conducteur de 2e classe à titre provisoire en résidence au Petit-Bourg (1er octobre 1831), réintégré (1er janvier 1832), décédé (2
    juillet 1833)
  • F° 150v°, 205v°. Belin (Auguste Charles), né le 24 mai 1808 à Mayence, attaché aux travaux du canal latéral de la Loire, conducteur non embrigadé assimilé à la 2e classe destiné au Sénégal (1er mai 1828), conducteur des travaux des Ponts et Chaussées de 2e classe en Guyane (2 juillet 1831), rentré en France (1832)
  • F° 45v°. Bellanger (Paul Gabriel), né le 17 juin 1799 à Toulon, commis expéditionnaire à la direction des Ponts et Chaussées à Fort-Royal (1er juillet 1828), démissionnaire (13 novembre 1829), dessinateur à la direction des Ponts et Chaussées à titre provisoire (15 avril 1830), conducteur des travaux de 2e classe à titre provisoire (18 avril 1831), commis de 3e classe de la Marine employé aux subsistances (1er janvier 1832)
  • F° 28. Belliard (Charles Henri), né le 4 septembre 1800 à Étampes, conducteur des travaux des Ponts et Chaussées de 2e classe à la Martinique (12 janvier 1830), décédé à Fort-Royal (12 février 1831)
  • F° 201. Bernard (Étienne Simon Louis), né en 1792 à Rochefort, conducteur des travaux de 2e classe au Sénégal (16 avril 1823), passé dans les Etablissements portugais de Casamance, démissionnaire (1824)
  • F° 44v°. Berté (Eugène), né le 18 novembre 1810 à Castries (Sainte-Lucie), employé à la direction de l’Intérieur de la Martinique
  • F° 51. Berthet (Jean Charles), né le 9 novembre 1802 à Rivière-Pilote, garde du Génie de 2e classe, affecté aux travaux de la direction des Ponts et Chaussées à Saint-Pierre à titre provisoire (1er novembre 1835), chargé du service de Saint-Pierre (16 novembre 1837), adjoint de 1ère classe dans le service de Fort-Royal (1er janvier 1838), sous-ingénieur colonial à Saint-Pierre (1er janvier 1838)
  • F° 72. Berthot (Baptiste Eugène), né le 26 septembre 1800 à Dijon, ingénieur ordinaire de 1ère classe des Ponts et Chaussées destiné à la Guadeloupe pour diriger le service des Travaux civils (29 août 1843)
  • F° 279v°. Besson (Joseph Olivier), né le 23 mars 1800 à Paris, aide garde-magasin à l’Île Bourbon (1er janvier 1826), gérant (janvier-juin 1826), ayant quitté son poste (1827), employé à la direction de l’Intérieur de la Martinique (1827)
  • F° 202. Billoué (Hippolyte), né le 1er mai 1793 à Decize, conducteur des travaux des Ponts et Chaussées de 2e classe au Sénégal (8 octobre 1825), décédé à Saint-Louis (14 octobre 1830)
  • F° 161. Blaud (Jean Louis), né le 6 décembre 1796 à Lyon, piqueur à la direction du Génie militaire en Guyane (1er janvier 1823), démissionnaire (13 septembre 1826)
  • F° 47. Blet (Pierre Hippolyte Léon), né le 26 janvier 1810 à Paris, commis auxiliaire à la direction des Ponts et Chaussées (18 avril 1831), démissionnaire (1er novembre 1831), décédé en mer sur le navire du commerce le Fort-Royal en rentrant en France (18 décembre 1831)
  • F° 48v°. Blum (Rodolphe), né à Francfort, commis expéditionnaire à la direction des Ponts et Chaussées à Fort-Royal (22 octobre 1832), démissionnaire (1er juin 1834)
  • F° 230. Boissard (André), né le 15 mai 1786 à Trugny (Côte-d’Or), commis extraordinaire des Douanes au Sénégal (1er septembre 1819), vérificateur de 2e classe (28 juillet 1820), arpenteur voyer (1er mai 1822), décédé à Saint-Louis (15 octobre 1825)
  • F° 355. Bonnefoy (Napoléon), né le 8 octobre 1809 à Pondichéry, arpenteur du cadastre de 4e classe à Pondichéry (24 octobre 1827), arpenteur du cadastre de 3e classe (1er avril 1828), décédé (15 décembre 1828)
  • F° 294. Bonniot (Nicolas), né le 7 octobre 1758 à Metz, chargé de la conservation des forêts et des opérations du cadastre à l’Île Bourbon (10 septembre 1814), inspecteur des routes et conservateur des Eaux et forêts, chargé de l’entretien des routes royales et communales (24 octobre 1817), admis à faire valoir ses droits à la retraite (1er février 1831)
  • F° 340. Bouché (Jérôme), né le 30 octobre 1786 à Pondichéry, surveillant des travaux à Karikal (1er mai 1827), a quitté le service (20 février 1828)
  • F° 274v°. Boucot (Nicolas Auguste Michel), né le 29 septembre 1774 à Sèvres, conducteur de travaux de 1ère classe à l’Île Bourbon (14 février 1821), de 2e classe (1824), licencié (1er août 1825)
  • F° 186v°. Boulnois (Édouard Charles de), né le 15 octobre 1801 à Paris, ingénieur ordinaire des Ponts et Chaussées de 2e classe au Sénégal (1er septembre 1826), chargé du service des Ponts et Chaussées, ingénieur ordinaire des Ponts et Chaussées de 1ère classe (11 novembre 1826), rentré en France (1828)
  • F° 211, 219v°. Bourneuf Campine (Jean), né le 7 janvier 1806 à Saint-Louis, piqueur à la direction du Génie à Saint-Louis (1er novembre 1823), employé à Gorée et à Saint-Louis, garde du Génie de 1ère classe provisoire, conducteur des travaux des Ponts et Chaussées de 2e classe (24 février 1841)
  • F° 45. Bouyac (François), né le 17 janvier 1811 à Marseille, commis expéditionnaire à la direction des Ponts et Chaussées à Fort-Royal (3 novembre 1829), démissionnaire (9 juin 1830)
  • F° 298. Bouzain (Hippolyte Henri), né le 19 octobre 1815 à Paris, conducteur de travaux pour servir sous les ordres de l’ingénieur ordinaire de 1ère classe des Ponts et Chaussées envoyé à l’Île Bourbon à l’effet d’y diriger l’établissement d’un port de commerce (1er novembre 1839), rentré en France (1841)
  • F° 159. Boyer (Pierre Auguste Marie), né le 23 octobre 1772 à Marseille, écrivain auxiliaire des Ponts et Chaussées en Guyane (1er décembre 1819), démissionnaire (1er mai 1820)
  • F° 51v°. Cacaret (Albert Jean Baptiste), né le 30 septembre 1813 à Fort-Royal, écrivain à la direction des Ponts et Chaussées à Fort-Royal à titre provisoire (1er février 1838), confirmé (1er février 1839)
  • F° 51v°. Cacaret (Victor Bernard), né le 21 juillet 1811 à Fort-Royal, commis temporaire de la Marine à Fort-Royal (8 avril 1833), adjoint de 2e classe à la direction des Ponts et Chaussées (1er février 1839)
  • F° 203v°. Cadot (Léon Joseph), né le 11 novembre 1803 à Grenoble, conducteur des travaux des Ponts et Chaussées de 2e classe au Sénégal (15 mai 1827), décédé à Saint-Louis (29 décembre 1827)
  • F° 50v°. Carbonnet (Michel Modeste Jules), garde du Génie de 1ère classe, chargé du service des Ponts et Chaussées à Saint-Pierre (11 mars 1835), sous-ingénieur colonial (1er janvier 1838), ingénieur chef du service à Fort-Royal par interim (1er janvier 1838)
  • F° 207v°. Cardinal (Louis François Charles), né le 28 avril 1812 à Gand, conducteur des travaux des Ponts et Chaussées de 2e classe au Sénégal (29 avril 1836), décédé à Saint-Louis (13 octobre 1837)
  • F° 85v°. Castille (Jean François Séraphin), né le 7 octobre 1797 à Paris, piqueur de travaux au Sénégal (1er octobre 1817), conducteur des travaux à Saint-Louis (Sénégal) (3 juin 1824), arpenteur (1er décembre 1825), arpenteur-voyer (18 juin 1827), chargé du service des Ponts et Chaussées à Gorée (5 novembre 1828-15 juin 1829), conducteur des travaux des Ponts et Chaussées de 1ère classe à
    la Guadeloupe (2 juillet 1830), à Basse-Terre (1830), rentré en France (1831), licencié (12 août 1831)
  • F° 165v°. Champ Rigaud Du Monteil (Claude François), né le 30 septembre 1784 à Paris, gardien du parc de la direction des Ponts et Chaussées en Guyane (1er janvier 1829), révoqué (26 avril 1836)
  • F° 203. Chancel (Alexandre), né le 23 juillet 1797 à Nîmes, architecte, conducteur
    provisoire des travaux des Ponts et Chaussées de 2e classe au Sénégal (16 février 1826), confirmé (19 septembre 1826), chargé du service de la voirie à Saint-Louis (15 juin 1829), décédé à Bakel (27 octobre 1830)
  • F° 46v°. Chatenay (Ulysse), né le 18 avril 1814 à Fort-Royal, conducteur des travaux à titre provisoire
    à la Martinique (6 juillet 1830), commis expéditionnaire à la direction des Ponts et Chaussées (14 janvier 1831), chef de la comptabilité (1er novembre 1835), garde du Génie militaire (1er janvier 1838)
  • F° 123. Chèvremont, voyer et arpenteur principal à Pointe-à-Pitre (1817), licencié (1er juillet 1818)
  • F° 347. Chrétien, voyer à Chandernagor (1818)
  • F° 268, 329, 334. Claude-Devoge(Basile François Antoine), né le 17 février 1792 à Paris, conducteur des travaux de 3e classe à l’Île Bourbon (31 octobre 1826), envoyé à Pondichéry (1827), conducteur des travaux de 2e classe (6 janvier 1829), décédé (27 décembre 1829)
  • F° 162. Cogan (Jacques), né le 18 avril 1779 à Rosnouen (Finistère), gardien volant pour la conduite et l’exécution des travaux à la Mana (5 février 1823), marin chargé du batelage, maître de port à Cayenne
  • F° 162. Coucheron (Pierre Charles), né le 1er août 1787 à Brest, gardien volant pour la conduite et l’exécution des travaux à la Mana (5 février 1823), rentré en France (1825)
  • F° 214v°. Cornet (Hippolyte Joseph Édouard), garde provisoire du Génie militaire au Sénégal, conducteur des travaux des Ponts et Chaussées de 3e classe au Sénégal (19 novembre 1839), décédé à Saint-Louis (16 octobre 1843)
  • F° 44. Coytier (Ange Armand), né le 20 mai 1804 à Paris, dessinateur géographe à la direction des Ponts et Chaussées à Fort-Royal (29 septembre 1829), passé à la direction de l’Intérieur (23 mars 1830)
  • F° 198, 207, 212, 213bis. Crampel (Louis André), dit Eugène, né le 22 mars 1806 à Paris, conducteur des travaux des Ponts et Chaussées de 3e classe au Sénégal 22 avril 1831), conducteur des travaux des Ponts et Chaussées de 2e classe (2 septembre 1834), démissionnaire (1er avril 1838), conducteur des travaux des Ponts et Chaussées de 2e classe (6 novembre 1841), conducteur des travaux de 1ère classe (26 avril 1844)
  • FR ANOM COL D2C 259zone générique = FM, zone cote = D/2C/259Lettres D-H
  • F° 282. Dangles (Claude Émile), né le 11 février 1810 à Mende, dessinateur à l’Île Bourbon (1er février 1830), n’est plus employé (1er mai 1831)
  • F° 280v°. Dangles (Léon), né le 8 septembre 1808 à Mende, dessinateur à l’Île Bourbon (1er décembre 1827), démissionnaire (1er février 1830)
  • F° 18. Darré (Albert Xavier), né le 29 avril 1801 à Lorient, conducteur des travaux des Ponts et Chaussées de 1ère classe (6 janvier 1829), employé à Fort-Royal puis à Saint-Pierre, rentré en France (1834)
  • F° 47v°. David (Aimable Alphonse), commis expéditionnaire à la direction des Ponts et Chaussées à Fort-Royal (1er juillet 1831), n’est plus employé (1er juillet 1832)
  • F° 355v°. Daviot (Hippolyte), né le 24 janvier 1815 à Pondichéry, arpenteur du cadastre de 4e classe à Pondichéry (16 juillet 1830), poste supprimé (1er janvier 1831)
  • F° 354v°. Daviot (Napoléon), né le 9 février 1810 à Pondichéry, arpenteur du cadastre de 4e classe à Pondichéry (31 mai 1827), arpenteur du cadastre de 3e classe (1er avril 1828), arpenteur du cadastre de 2e classe (30 juillet 1829), emploi supprimé (1er janvier 1831)
  • F° 195, 202v°. Delarue (Pierre), né le 24 août 1796 à Orléans, conducteur des travaux des Ponts et Chaussées de 2e classe au Sénégal (8 octobre 1825), chargé du service d’arpenteur-voyer à Saint-Louis, conducteur de 1ère classe(22 juin 1829), employé à Gorée, rentré en France (1831)
  • F° 161v°. Deleurme (Jean François Auguste), né le 6 mai 1789 à Saint-Pierre (Ille-et-Vilaine), conducteur de travaux, maître appareilleur à la Mana (23 janvier 1823), décédé à Organabo (5 novembre 1835)
  • F° 98v°. Delinière (Gilbert), né le 20 octobre 1807 à Moulins, conducteur des travaux des Ponts et Chaussées de 2e classe à la Guadeloupe (16 janvier 1843)
  • F° 87, 93v°, 112. Delmarès (Jean Charles), né le 15 mars 1799 à Limeuil (Dordogne), conducteur des travaux des Ponts et Chaussées de 2e classe (1er septembre 1827), chargé du bureau des Ponts et Chaussées à Pointe-à-Pitre à titre provisoire (23 février 1828), démissionnaire (11 juin 1829), réemployé comme conducteur des travaux des Ponts et Chaussées de 2e classe à titre provisoire (8 mai 1832), à Pointe-à-Pitre, détaché au Moule (9 juillet 1834), conducteur colonial de 1ère classe (13 avril 1835), conducteur des travaux des Ponts et Chaussées de 1ère classe (12 juillet 1839), au Moule puis à Basse-Terre (25 octobre 1839), suspendu de ses fonctions (16 février 1841), rentré en France (1841)
  • F° 186. Deroisin (Marie Philippe), né le 20 février 1797 à Orléans, ingénieur ordinaire des Ponts et Chaussées de 1ère classe au Sénégal (1er mai 1825), décédé à Saint-Louis (24 octobre 1828)
  • F° 25v°. Desjardins (Félix Napoléon), né le 12 février 1805 à Senlis, conducteur des travaux des Ponts et Chaussées de 2e classe à Fort-Royal (1er novembre 1827), suspendu de ses fonctions (7 janvier 1830), disparu de la colonie (janvier 1830)
  • F° 191. Despinville (Charles), né le 23 décembre 1799 à New-York, ingénieur colonial au Sénégal (8 avril 1831), rentré en France (novembre 1831)
  • F° 266. Dessaut (François), conducteur des travaux de 2e classe à l’Île Bourbon (16 décembre 1845)
  • F° 247, 295. Diomat (Louis Charles), né le 20 mars 1789 à Saint-Denis (Réunion), ingénieur à l’Île Bourbon (1er juillet 1815), ingénieur ordinaire faisant fonction d’ingénieur en chef (1816), ingénieur ordinaire des Ponts et Chaussées (15 mai 1819), chevalier de la Légion d’honneur (3 mars 1820), ingénieur colonial (6 juin 1822), démissionnaire (1er octobre 1827), ingénieur colonial à titre provisoire (1er septembre 1835), confirmé (5 avril 1836)
  • F° 280v°. Dorda ou Dosda (Joseph), né le 25 novembre 1806 à Paris, piqueur des travaux à l’Île Bourbon (9 février 1828), congédié (1er juillet 1829)
  • F° 221v°. Dubois (Jules Emmanuel), écrivain à la direction des Ponts et Chaussées au Sénégal (1er juillet 1831)
  • F° 19v°. Dubois de Lavigerie (Jean Joseph), né le 4 septembre 1806 à Saint-Maurice-des-Lyons (Charente), conducteur des travaux des Ponts et Chaussées de 1ère classe à la Martinique (29 octobre 1844)
  • F° 27, 37, 155. Dubois Dessauzais (Auguste Marie), né le 23 avril 1801 à Avranches, conducteur des travaux des Ponts et Chaussées de 3e classe destiné à Cayenne (7 février 1825), à la Martinique (mai 1827), employé à Fort-Royal, conducteur des travaux des Ponts et Chaussées de 2e classe (11 mai 1829), passé à la direction du Génie militaire (14 janvier 1831), rentré en France (1831)
  • F° 197v°, 210v°. Dubut (Laurent François), né le 9 mars 1809 à Paris, conducteur des travaux de 2e classe au Sénégal (31 juillet 1840), conducteur des travaux de 1ère classe (21 octobre 1842)
  • F° 164. Duceillier (Pierre François), né à Charquemont (Doubs), piqueur du Génie en Guyane (13 septembre 1826), n’est plus employé (1er janvier 1827)
  • F° 5v°. Dugué (Eugène), né le 18 juin 1805 à Château du Loir (Sarthe), ingénieur ordinaire de 2e classe destiné à la Martinique (octobre 1818), ingénieur ordinaire de 1ère classe (16 mai 1829), rentré en France (1830)
  • F° 354. Dulaurens (Auguste), né le 22 avril 1811 à Pondichéry, arpenteur du cadastre de 4e classe à Pondichéry (31 mai 1827), sans appointements (1827), congédié (1er mars 1829)
  • F° 237v°. Dumas (Louis Jean), né le 7 avril 1792 à Pierre-Buffière (Haute-Vienne), ingénieur en chef de 2e classe à l’Île Bourbon (14 octobre 1827), chef du service des Ponts et Chaussées, rentré en France (1830)
  • F° 252v°. Dupeyrat (Auguste), né à Bayonne, conducteur des travaux de 1ère classe à l’Île Bourbon (16 mai 1827), démissionnaire (1er juin 1829)
  • F° 50. Du Prey de La Ruffinière (Louis Marie Aimé Auguste), né le 4 septembre 1814 au Marin, commis expéditionnaire à la direction des Ponts et Chaussées à Fort-Royal (1er novembre 1835), adjoint de 2e classe dans le service des Ponts et Chaussées à Fort-Royal (1er janvier 1838)
  • F° 282v°. Dupuy (fils), né à l’Île Bourbon, piqueur de travaux à la direction des Ponts et Chaussées à l’Île
    Bourbon (11 juin 1830), n’a jamais exercé
  • F° 353v°. Duru (Charles Henri), né le 11 janvier 1810 à Pondichéry, arpenteur du cadastre de 3e classe à Pondichéry (31 mai 1827), arpenteur du cadastre de 2e classe (1er avril 1828), arpenteur du cadastre de 1ère classe (30 juillet 1829), a quitté le service (1er septembre 1829), commis greffier de la police à Pondichéry (1830)
  • F° 354. Duru (Eugène), né le 4 décembre 1806 à Pondichéry, arpenteur du cadastre de 4e classe à Pondichéry (31 mai 1827), surveillant des travaux à la direction des Ponts et Chaussées à titre provisoire (1er juin 1827-1er avril 1828), arpenteur du cadastre de 2e classe (1er avril 1828), arpenteur du cadastre de 1ère classe (30 juillet 1829)
  • F° 246, 295v°, 320. Duval-Pirou (Prosper Nicolas), né le 7 ou 11 juin 1799 à
    Montebourg (Manche), ingénieur colonial à l’Île Bourbon (2 octobre 1829), chargé de la direction du service des Ponts et Chaussées (1er septembre 1830), chargé de la surveillance des travaux du Génie militaire (1er juin 1833), démissionnaire (1er septembre 1835), ingénieur colonial chargé de la direction des travaux à Pondichéry (1er juillet 1837), a cessé ses fonctions (10 février 1845), admis à faire valoir ses droits à la retraite (19 décembre 1845)
  • F° 281. Érard (Xavier), né le 6 janvier 1802 à Saint-Jean d’Angély, commis expéditionnaire à la direction des Ponts et Chaussées à l’Île Bourbon (18 janvier 1828), n’est plus employé (11 septembre 1828), réintégré (1er novembre 1828), gérant (7 octobre 1829), démissionnaire (15 octobre 1832)
  • F° 278. Espéron, né à l’Île Bourbon, commis aux écritures des Ponts et Chaussées à l’Île Bourbon (1er juillet 1821), démissionnaire (30 juin 1822)
  • F° 47. Estripeau (Henri), né le 13 septembre 1807 à Antibes, conducteur de travaux auxiliaire à la Martinique (18 avril 1831), pharmacien auxiliaire au service de santé (25 juin 1832)
  • F° 25. Ethéart (Barthélémy Auguste), né le 1er mai 1790 à Saint-Malo, conducteur
    des travaux des Ponts et Chaussées de 2e classe à Fort-Royal (20 juin 1818-14 décembre 1819)
  • F° 220. Étienne-Pierre, né à Saint-Louis, piqueur des travaux au Sénégal (24 juin 1827), congédié (6 octobre 1827)
  • F° 39. Fay (Paul Jean Baptiste), né le 31 octobre 1799 à Paris, conducteur des travaux des Ponts et Chaussées de 3e classe à la Martinique (16 août 1844)
  • F° 283. Ferlié (Jean Pierre Adolphe), né le 6 janvier 1807 à Paris, aspirant conducteur à la direction des Ponts et Chaussées à l’Île Bourbon (22 juin 1830), suspendu (1er janvier 1832)
  • F° 43. Fleury (Jacques Sulpice), né le 8 octobre 1809 à Provins, commis à la direction des Ponts et Chaussées à Fort-Royal (17 juin 1828-22 décembre 1829)
  • F° 29, 206v°. Fourain (Claude François), conducteur des travaux des Ponts et Chaussées de 3e classe à la Martinique (6 mai 1830), employé à Fort-Royal, conducteur des travaux des Ponts et Chaussées de 2e classe (27 mai 1831), rentré en France (1834), destiné au Sénégal (12 août 1834), décédé à Rochefort (5 février 1835)
  • F° 275. Frère (Ferdinand), né le 22 juin 1796 à l’Île Bourbon, commis faisant fonction de gérant des Ponts et Chaussées à l’Île Bourbon, destitué (31 décembre 1815), réintégré (1er février 1816), remplacé (14 août 1817), gérant (1er juillet 1821), démissionnaire (1er janvier 1828)
  • F° 261v°. Freudenthaler (Charlemagne), né le 12 décembre 1798 à Paris, conducteur des travaux des Ponts et Chaussées de 2e classe à l’Île Bourbon (19 mars 1830), a pris la direction d’une troupe de comédiens, démissionnaire (6 octobre 1830)
  • F° 123. Furcy Massieu (fils), voyer particulier à Basse-Terre (1817), licencié (1er juillet 1818)
  • F° 276v°. Gaillande (Eugène), né à Paris, inspecteur des routes à Saint-Paul à l’Île Bourbon (1er mars 1819), commis secrétaire de la direction des Ponts et Chaussées (1er juillet 1821), n’est plus employé (1er septembre 1823)
  • F° 255v°. Galle Duvernay (César Auguste), né le 12 juillet 1798 à Paris, jardinier agriculteur du gouvernement au Sénégal (1er juin 1826), démissionnaire (17 juin 1828), en voyage d’exploration à la côte sud-ouest d’Afrique (1830), chef d’atelier des noirs du service colonial à l’Île Bourbon ou conducteur des travaux de 2e classe (11 décembre 1830), conducteur des travaux de 2e classe (mai 1831) puis chef d’atelier des noirs du service colonial à l’Île Bourbon (août 1831), conducteur des travaux de 2e classe à titre définitif (2 mars 1838), conducteur des travaux de 1ère classe (12 février 1839)
  • F° 338. Gallyot (Paul), né le 10 octobre 1800 à Pondichéry, expéditionnaire à la direction du Génie (1er novembre 1820), maître de mathématiques au collège royal de Pondichéry (1er décembre 1828-15 avril 1829), surveillant des travaux (1er janvier 1838), renvoyé du service (21 mars 1839)
  • F° 230v°. Gardonne, adjoint à l’arpenteur voyer (19 février 1825), congédié (2 mars 1825)
  • F° 236v°. Gaudin (Joachim François Denis), né le 26 novembre 1778 à Nantes, ingénieur en chef des Ponts et Chaussées de 2e classe (1er décembre 1818), destiné pour l’Île Bourbon (1819), cesse ses fonctions (10 mai 1825), rentré en France (1825), chevalier de la Légion d’honneur le 17 août 1822
  • F° 163. Gautret (Charles Frédéric Amédée), né le 25 novembre 1802 à Gémozac (Charente-Inférieure), commis auxiliaire à la direction du Génie (21 janvier 1824), démissionnaire (12 septembre 1825)
  • F° 340bis. Gaybisse (Jérôme François), né le 15 octobre 1790 à Pondichéry, commis expéditionnaire à la direction des Ponts et Chaussées à Pondichéry (1er janvier 1830), emploi supprimé (1er janvier 1831)
  • F° 276. Gestin (Robert), né à Brest, gérant des Ponts et Chaussées à l’Île Bourbon (12 octobre 1818), démissionnaire (1er avril 1819)
  • F° 46. Gianoly de Savigny (Jean Baptiste), né le 15 mars 1812 au Gros-Morne, commis expéditionnaire à la direction des Ponts et Chaussées à Fort-Royal (1er avril 1830), dessinateur faisant fonction de conducteur (18 avril 1831), démissionnaire (1er juillet 1833)
  • F° 280. Gland (Adrien Joseph), né le 30 novembre 1799 à Roye, piqueur des travaux à l’Île Bourbon (9 février 1828), congédié (18 mai 1829)
  • F° 284v°. Godet (Jules Augustin Henri), né le 9 avril 1810 à Paris, écrivain temporaire de la Marine (8 novembre 1808), commis aux écritures à la direction des Ponts et Chaussées à l’Île Bourbon (15 janvier 1839)
  • F° 277v°. Grandsire (Alexandre), né à Paris, gérant des Ponts et Chaussées à l’Île Bourbon (1er janvier 1820), n’est plus employé (5 mars 1821)
  • F° 263v°. Grenard (Pierre Georges), né le 22 septembre 1803 à Brest, conducteur des travaux des Ponts et Chaussées destiné à servir à l’Île Bourbon sous les ordres de l’ingénieur des Ponts et Chaussées chargé d’y diriger l’établissement d’un port de commerce (1er novembre 1839), conducteur des travaux des Ponts et Chaussées de 2e classe (16 août 1841), conducteur des travaux des Ponts et Chaussées de 1ère classe (15 juin 1842), ingénieur colonial ordinaire (18 février 1845), démissionnaire (1er juillet 1845)
  • F° 320v°, 324v°, 328v°. Guerre (Louis), né le 25 octobre 1800 à Pondichéry, employé près la direction du Génie à Pondichéry, conducteur des travaux des Ponts et Chaussées de 3e classe (1823), conducteur des travaux des Ponts et Chaussées de 2e classe (4 janvier 1828), conducteur des travaux des Ponts et Chaussées de 1ère classe (19 février 1833), ingénieur colonial (7 mai 1839), chargé du service des Ponts et Chaussées (19 décembre 1845), chevalier de la Légion d’honneur le 12 août 1854, admis à faire valoir ses droits à la retraite (1er décembre 1855)
  • F° 278. Guidamour (Charles Louis), né à Paris, gérant des Ponts et Chaussées à l’Île Bourbon (5 mars 1821), garde-magasin du Génie (1er juillet 1821), démissionnaire (1er octobre 1822)
  • F° 278v°. Guidamour (Félix Bertrand), né à Saint-Jean d’Angély, dessinateur des Ponts et Chaussées à l’Île Bourbon (8 septembre 1821), aspirant conducteur (1er janvier 1823), adjoint du capitaine ingénieur géographe chargé de la confection de la carte de l’île, n’est plus employé (1er janvier 1826)
  • F° 253v°. Guy de Ferrières (Pierre Charles), né le 14 avril 1803 au Château d’Oléron, conducteur des travaux de 1ère classe à l’Île Bourbon (30 janvier 1829)
  • F° 94. Hardy (Charles Camille), né le 9 mai 1806 à Caen, conducteur des travaux des Ponts et Chaussées de 2e classe à la Guadeloupe (1er septembre 1827), rentré en